Pour ceux qui doutent de leur zébritude... Franchissons le pas! osons le test!

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Pour ceux qui doutent de leur zébritude... Franchissons le pas! osons le test!

Message par Joe44 le Ven 8 Oct 2010 - 17:01

Bonjour tout le monde.
Je viens de découvrir ce site bounce Je suis tenté de parler de moi mais ... tout a été déjà dit et je vois qu'il y en pour des années de lecture tongue
Donc moi ce que je propose c'est de venir sur cette page pour s'entraider! pour nous motiver à pousser la porte d'un spécialiste et faire le test mais le vrai attention Cool Je suis, tout comme plein de gens ici, dans la confusion totale!!! un vrai b*****: suis je plus bête ou plus intelligent? le test est il fiable? serai-je dans mon état normal au moment du test? ce test il vaut quoi? le psy aussi? serai-je soulagé après les résultat? si je suis pas zèbre (donc mule) comment j'envisage la suite? ...enfin je vais pas continuer par ce que là on en a déjà pour des milliards de connexion nerveuses simultanées à en croire le raisonnement arborescent! ...veullez réessayer plus tard! Evil or Very Mad
Donc voilà.... faites moi part de vos impressions!
à bientôt les zèbres (potentiels)
ps: les vrais sont la bienvenue aussi pour nous apporter leur lumières Smile

Joe44
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 51
Date d'inscription : 08/10/2010
Age : 38
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour ceux qui doutent de leur zébritude... Franchissons le pas! osons le test!

Message par Joe44 le Sam 9 Oct 2010 - 8:12

up

Joe44
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 51
Date d'inscription : 08/10/2010
Age : 38
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour ceux qui doutent de leur zébritude... Franchissons le pas! osons le test!

Message par Od@vie le Dim 10 Oct 2010 - 13:56

Bonjour Joe44,

par le biais de mes enfants et surtout via le livre de JSF, une petite voix est venue me chatouiller les méninges.
Et si? sauf que ma vie connaît un équilibre que j'ai mis du temps à stabiliser.J'ai la trouille du remue méninges. Je m'occupe des autres , de mes ados essentiellement et plus largement des gens fragiles dans mon boulot.
J'ai peur de me fragiliser car comment porter mon monde sur mes épaules ensuite? (tiens? j'y avais pas pensé au complexe d'Atlas.)

Je ne me pose pas la question de savoir si je suis plus bête ou plus intelligente et l'okapi que je suis se trouve fort aise à évoluer entre mules et autres animaux à l'extérieur et zébres ici.
Je sais que j'ai quelques capacités, que je compte en faire bon usage d'ici peu, histoire de laisser à ma mort un compost plus conséquent (faut penser au recyclage)

Passer un test de ce registre serait pour moi mettre un mot sur ma singularité, cependant je ne rassemble pas tous les "symptômes" décrits par JSF mais tous les hypermachins , je connais: hypersensible, hyperempathique , hypermétrope... naaan.
Alors je doute, je me trouve prétentieuse et peut -être le suis-je.

je bosse avec un psy, je l'évite ces derniers temps pour te dire!
Je suis poisson astralement parlant et bien que je me foute de l'astrologie , avoir des écailles me convient: je m'échappe dés qu'il s'agit de parler de moi, de me retenir. Aussi, que des ports et pas d'ancrage, des routes menant vers la mer qui m'assure de fuir si jamais. Je suis mal à quai.
Dans ce cas , comment pousser la porte vers soi?
Pour l'instant, j'explore d'arborescentes pensées, je navigue entre les posts du forum et je me rencontre un peu. C'est déjà ça.

Et toi? quels doutes te motivent?
Laisse toi tenter : parle nous de toi.




Od@vie
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 811
Date d'inscription : 03/08/2010
Localisation : somewhere over the rainbow

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour ceux qui doutent de leur zébritude... Franchissons le pas! osons le test!

Message par Joe44 le Mar 12 Oct 2010 - 12:19

Merci pour la réponse.
Je reviendrai raconter mon histoire ce soir ou demain.
à bientôt

Joe44
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 51
Date d'inscription : 08/10/2010
Age : 38
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour ceux qui doutent de leur zébritude... Franchissons le pas! osons le test!

Message par live_and_let_live le Mar 26 Oct 2010 - 5:42

Bonjour, j'ai passé le test vendredi dernier.... grand soulagement, mais l'euphorie du résultat positif commence déjà à retomber, et les vieilles angoisses à ressurgir... la différence, c'est que j'ai un peu plus confiance en moi et mes capacités, donc, rien que pour ça, ça en vaut la peine

live_and_let_live
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 61
Date d'inscription : 25/10/2010
Age : 36
Localisation : Rennes

http://www.audrismes.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour ceux qui doutent de leur zébritude... Franchissons le pas! osons le test!

Message par Cassiopée le Mar 26 Oct 2010 - 13:12

où as-tu passé le test, et comment s'est-il déroulé ? (entretien psy...)

Cassiopée
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 38
Date d'inscription : 22/08/2010
Age : 32

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour ceux qui doutent de leur zébritude... Franchissons le pas! osons le test!

Message par meï le Mar 26 Oct 2010 - 13:48

live_and_let_live a écrit:Bonjour, j'ai passé le test vendredi dernier.... grand soulagement, mais l'euphorie du résultat positif commence déjà à retomber, et les vieilles angoisses à ressurgir... la différence, c'est que j'ai un peu plus confiance en moi et mes capacités, donc, rien que pour ça, ça en vaut la peine


live, cette experience que tu vens de vivre, n'est pas si "simple".... Wink

tu sais quand j'ai apssé le mien il y a 3 ans, j'ai pensé que bon, ok, j'aurai une réponse et que après les choses continueraient un point c'est tout.(d'autant que 2 de mes enfants le sont (eip.))
mais ça ne se passé pas comme ça....lorsque je suis ressortie du cabinet, après la séance de restitution , ma ptite feuille de résultat (elle allait m'envoyer ensuite un compte rendu complet) à la main,un peu sonnée..je n'avais pas prévu le tsunami d'émotions refuolées qui allait me revenir.

je me suis sentie les semaines suivantes comme avec 2 grosses valises, une dans chaque main, très lourdes, trop lourdes pour moi, et ne pas savoir du tout où les poser!!! No

j'ai trimballé ces valises, qui me faisaient souffrir , sans savoir quoi faire...
puis j'ai entendu parlé d'une psychanalyste qui s'y connaissait vraiment en personnes HP. J'ai ris mon courage à 2 maisn et accepté d el'appeler, pour voir..et ouf!! quel soulagement!! elle comprenait tout ce que ej lui disais, et m'a écoutée, soulagée, conseillée!!

ça a duré env 6 mois tout de meme. une reprise à zéro de mz vie,que je pouvais coir cette fois avec ce nouvel éclairage, et avec tant de réponses à bcp d equestions.

ensuite ça a été mieux mais à j'y retourne vendredi la voir pr qulques séances, c'est comme ça, y'a des périodes ou on se sent bien et d'attaque, d'autres plus fragiles....

mais non, paser le test c'est pas si simple. sur le moment on croit que oui, qu c'est binaire (oui/non)...mais c'est aussi plus que ça! Wink
il faut un peu d'aide pour remettre tout en place....

(mais une chose est exacte, on a plus confiance en soi.)

meï
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1247
Date d'inscription : 26/07/2009
Age : 43
Localisation : à l'Ouest

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour ceux qui doutent de leur zébritude... Franchissons le pas! osons le test!

Message par live_and_let_live le Mar 26 Oct 2010 - 15:18

je me suis sentie les semaines suivantes comme avec 2 grosses valises, une dans chaque main, très lourdes, trop lourdes pour moi, et ne pas savoir du tout où les poser!!!
Je comprends tout à fait, j'ai été un peu rapide dans ma réponse, mais comme depuis que j'ai commencé cette "aventure" de la redécouverte de moi-même, j'écris des billets dans mon blogs pour raconter ce cheminement, j'ai l'intention d'en écrire un sur "l'après-diagnostic" : certes la lumière est allumée, on peut voir les obstacles, mais on ne sait toujours pas à quel endroit du labyrinthe on se trouve ni où se trouve la sortie!
où as-tu passé le test, et comment s'est-il déroulé ? (entretien psy...)
J'ai tout raconté là:
http://blog.audrismes.fr/index.php?post/2010/10/22/The-Big-Day-of-the-Test

live_and_let_live
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 61
Date d'inscription : 25/10/2010
Age : 36
Localisation : Rennes

http://www.audrismes.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour ceux qui doutent de leur zébritude... Franchissons le pas! osons le test!

Message par Joe44 le Jeu 18 Nov 2010 - 13:07

Bonjour tout le mode.
Je tiens d’abord à m’excuser du retard. J’ai ouvert ce post et je n’y ai presque rien inscrit. J’ai déménagé à Paris quelques jours après donc vous imaginez un peu pourquoi je n’allume presque plus mon ordinateur Razz
J’ai lu le témoignage de Live, il est très touchant ! Merci et bonne continuation, on attend l’après test Smile
Bon je ne vais pas parler de moi-même mais plutôt du teste et des témoignages que je viens de lire. C’est un peu déprimant de constater que même des gens diagnostiqués positifs continuent toujours à souffrir. Mais je dirais là que les gens sont différents et que chacun recherche quelque chose de particulier derrière ce test. Chacun son parcours … on ne peut pas comparer dans l’absolu.
Donc j’ai passé le test le Lundi 8/11 dans le centre Cogitoz de Paris. Je vais d’abord parler de la forme en suite du fond.
Concernant le test, je l’ai trouvé… disons .. un peu simple. Ce n’est pas que je l’ai trouvé facile mais franchement je m’attendais à quelque chose de plus élaboré et de plus compliqué … mai bon je ne vais pas m’amuser à critiquer un test approuvé par des centaines de chercheurs et qui englobe des années et des années de recherche.
Concernant la Psy qui me l’a fait passé, je l’ai trouvé un peu … jeune Razz même si je ne remets pas en doute ses compétences, j’aurais aimé que ce soit au moins la même que celle avec qui j’ai eu le première entretien…(jeune aussi lol ) je ne sais pas mais à ce prix là ils pouvaient faire cet effort quand même. Mais bon là non plus je ne vais pas critiquer cela, il doit surement y avoir une raison.
Sinon pour les épreuves … y’en a avec qui j’ai eu un peu de mal, comme la mémorisation à l’envers Razz ah tiens y a des mots que je n’ai pas su définir, un mot que je ne connaissais même pas !!! (La honte) Heureusement que j’ai dit à la psy que ce n’était pas ma langue maternelle et que je n’étais en France que depuis 7 ans. Smile Sinon pour le reste c’était même relativement facile je dirais.
Donc voilà, dans l’attente du résultat, je me sens un peu vide.. stressé, comme si le monde doit s’arrêter jusqu’au 29 Novembre… comme si je vis pour ce résultat ! ça sera en plus le lendemain de mon 32 ème anniversaire Smile ( pour l’anecdote je pensais que j’allais en avoir 33 mdrrrr ! QSQ je m’en tape !!!)
Je suis trop stressé … et pour être sincère (ça sert à rien de mentir) Je serais infiniment déçu si le test s’avère négatif ! Même si on essaye de se mentir parfois, de se dire et de dire aux personnes qui sont au courant « Non ça met la lumières sur plein de facettes de notre personnalité et tout …. » PIPO ! ce qu’on veut c’est d’acquérir cette étiquette… ce statu pour un peu se justifier auprès de soi et de notre société du retard qu’on a pris, du mal qu’on a à avoir des relations normal, du fait d’être pris pour des gens anormaux, du mal qu’on a à vivre tout court ! Ça signifie pas qu’on arrête le travail sur soi ou quoi que ce soit mais … on a envie d’une chose positive enfin !!! puisque ces gens là « normaux » considère la zebritude comme une force ! comme chose extra ordinaire… alors tan qu’à faire Very Happy
Et puis surtout qu’un résultat négatif signifie une reprise à Zéro ! et moi personnellement je ne vois pas d’où je pourrais tenir l’énergie pour explorer une autre piste… perso, ça dure depuis mon bac, 14 ans déjà et même si je suis croyant pratiquant et que je n’ai pas des idées suicidaires, je crois que je vais aller dans un village perdu pour finir mes jours la bas.
Je vais quand même rapidement parler un peu de moi. Et de ce qui tourne dans ma tête en ce moment même …
Ce que les gens ont du mal à saisir, c’est que mes motivations sont différentes de les leurs. Pour les gens il est évident de vouloir avoir de l’argent, une maison, une femme, des enfants, un travail…etc et ne comprennent pas pourquoi on ne fait rien pour … mais personne ne se dit… p être qu’il existe « an other Kind of people » qui ont une autre conception du bonheur, de la vie… et nous jugent directement … Je fais des études que j’aime pas, je n’ai aucun objectif précis, aucune perspective, je cumule les diplômes supérieurs qui ne servent à rien, franchement je ne sais pas trop quoi en faire ! !! Pour le moment, je les traine…
Moi je veux bien assumer tout ça comme c’est dit dans les livre de psy mais malheureusement ces gens là ont un peu raison … donc on veut être comme eux ( du moins parce qu’ils sont majoritaires et que la société fonctionne ainsi) mais on y arrive pas et ce conflit intérieur fatigue bcp bcp bcp !
Moi je suis certain que ce n’est pas cette vie que je veux mener, je veux pas offrir ma vie à une multinationale ! Je ne veux pas être un zombi au service du capital (c mon point de vue) mais quand on dit cela en public on est traité de tous les noms … même de feignant … J’ai même entendu FOU une fois!!!
Le problème c’est qu’on ne peut pas imposer cette vision de la vie dans nos relations, … et on ne peut vivre seuls détachés des proches et de la société. C’est bien joli d’entendre dire .. « oui vis ta vie comme tu le sens, assumes toi …etc mais moi je trouve ça complètement absurde (dans l’absolu) puisqu’à un moment donné nos vies rejoignent celles des autres … Bref je ne trouve pas les mots qu’il faut ! Je ne suis pas trop inspiré dans mon TGV qui file comme une flèche à travers une épaisse couche de brouillard ! Ce brouillard lillois qui est toujours là pour vous souhaiter un bon voyage et vous dire à bientôt ^^
Donc voilà, je sais que je n’ai pas été trop claire dans mes propos, je vous tiendrai au courant dans 10 jours de mes résultats.
Me voilà arrivé à Paname ! Donc Je vous souhaite tous une bonne fin de semaine
A bientôt les zèbres Smile

Joe44
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 51
Date d'inscription : 08/10/2010
Age : 38
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour ceux qui doutent de leur zébritude... Franchissons le pas! osons le test!

Message par Invité le Jeu 18 Nov 2010 - 13:16

Merci de ton témoignage et bon courage pour l'attente Wink N'hésite pas à repasser nous donner ton ressenti!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour ceux qui doutent de leur zébritude... Franchissons le pas! osons le test!

Message par Invité le Jeu 18 Nov 2010 - 13:59

"acquérir cette étiquette… ce statu pour un peu se justifier auprès de soi et de notre société du retard qu’on a pris, du mal qu’on a à avoir des relations normal, du fait d’être pris pour des gens anormaux, du mal qu’on a à vivre tout court ! Ça signifie pas qu’on arrête le travail sur soi ou quoi que ce soit mais … on a envie d’une chose positive enfin"

cette phrase me "parle" , o combien ! ...mais perso je trouve dangereux de faire reposer en quelque sorte l'estime de soi ( se justifier auprès de soi n'est-il pas réparer une sorte de défaillance de cette estime , quelle qu'en soit l'ampleur ?) sur une étiquette obtenue a partir d'un test de QI .

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour ceux qui doutent de leur zébritude... Franchissons le pas! osons le test!

Message par Joe44 le Mar 23 Nov 2010 - 17:09

Bonjour à tous

En attendant le résultat de mon test (J-6) Je reviens pour parler un peu de mon rapport au travail.

Je vois qu’il y a des postes d’ouverts à ce propos mais je ne suis pas tout à fait dans la même config. Moi je ne travaille toujours pas, et je n’ai jamais eu un vrai travail, je n’y pense même pas, je ne cherche pas parce que mon parcours est (selon moi) incohérent et va dans tous les sens. Donc j’estime que mes candidatures ne seront même pas lues, surtout que je n’ai pas fait de stage valorisant parce que je me suis orienté vers la recherche. Je cherche à en faire un en ce moment mais c'est pas gagné!

Comme tout le monde le sait, en France, La recherche est en parfaite contradiction avec le monde professionnel. Mais en plus, il se trouve qu’actuellement, la recherche agonise ! les nouvelles réformes vont mettre à plat la recherche publique et les universités vont être privatisées ! plus de mérite pour la science… plus de recherche malheureusement. Ce qui va consister un coup dur pour la compétitivité internationale des secteurs clés Français … parfois on se demande dans quel sens travaillent les gouvernements….

Donc, moi qui a voulu travailler à l'université en me disant que je serai plus serin en était enseignant chercheur, je me dis aujourd'hui: si les universités deviendront privées, alors autant aller dans une entreprise, autant aller travailler avec des gens qui ont de l’expérience dans la gestion des tensions et des crises liées à la culture du résultat et des entreprises.

Je crois que j’ai toujours fui le monde du travail en continuant à faire des études. Je me considère comme une personne qui réagi très mal à la pression et qui devient inefficace sous le stess… même si un minimum de stress et d’encadrement est toujours utile.
Je sais qu’en France, on est loin de réinventer les relations humaines au travail ! J’ai fait des années de gestion et je vois comment on a encore du mal à comprendre cette idée aussi évidente. Il est connu et prouvé depuis des années déjà que pour le bien de tous, (y compris la direction et les actionnaires) il est inutile d’essayer de modifier, maitriser ou encore moins formater l’une des composantes essentielles de la personnalité du salarié (être humain)… « La relation aux autres »

Donc je me dis que les gens des entreprises doivent avoir plus d’expérience que les labos et les bureaux universitaires …novices en la matière. En tous cas depuis des années, les faits divers liés aux boitent publiques qui se privatisent se suivent et se ressemblent .. on a bcp bcp de mal quand on passe du public au privé que si on a toujours été privé… C évident !
Donc voilà, Je pensais trouver un refuge dans l’enseignement et la recherche mais apparemment c’est tombé à l’eau ! Alors du coup… ; retours à la case de départ.
Donc je ne sais pas si quelqu’un d’entre vous se reconnait dans tout cela. Je ne sais pas si c’est le milieu des entreprises qui est hostile ou bien c’est juste une image négative que j’ai de cela.

C’est peut être aussi parce que je suis dans un domaine que je n’aime pas beaucoup mais parfois je me sens vide, je ne me sens motivé à rien faire ! Je me demande vraiment est ce que j’aime vraiment ce que je pense aimer ?? ou est ce le désespoir de toutes ces années d’incompréhension, de toutes ces années passées à étudier des choses dont on est prêt à payer cher pour ne plus en entendre parler !

Aujourd’hui j’ai bcp de mal à retrouver la motivation à faire quoi que ce soit, pourtant je suis quelqu’un qui aime la vie. Parfois je me dis : « Je suis certain que tu vas te plaire si tu fais n’importe quel travail valorisant » mais en amont je pense déjà au stress, à la pression mais surtout à l’ennui ! j’ai une terrible phobie de l’ennui … surtout au travail … Je ne sais pas mais je vois que les choses négatives … dans le futur … !

Je cherche un stage pour me réorienter vers le pro… mais au fond de moi-même j’ai aucune envie de le faire, j’ai aucune envie d’aller travailler dans une entreprise… Je prends ça comme de l’exploitation, je sens que ma place n’est pas la bas, je sens que dans la vie, on peut travailler, gagner sa vie, être utile pour la société en faisant autre chose que d’être enfermée 8 heures par jour pendant 30 ans … euh 35 pardon.

Du coup je vous prie de me dire … comment vous voyez cela !, est ce une démotivation généralisée ? est ce de la paresse… est ce juste une image qui me bloque… ???
Pourquoi je sens que j’ai bcp énergie mais qui est bloquée …qui est utilisée à mauvais escient… voir même contre moi-même … cette énergie qui me torture au lieu de me servir… Je sens un blocage qq part... mais je ne trouve pas où c'est.

Est-ce du à la Zébritude ??????????????????????????????
Même si officiellement rien ne dit encore que j'en suis un!

Voilà je ne sais pas si quelqu’un se reconnait dans tout cela mais voilà ce que je ressens au jour d’aujourd’hui … Je ne trouve même pas les mots pour l’exprimer clairement … je ressens même une saturation et des bouffées d’angoisse qui remontent …
J’espère lire vos commentaires ..
En attendant je vous souhaite une bonne semaine.
A bientôt.


Joe44
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 51
Date d'inscription : 08/10/2010
Age : 38
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour ceux qui doutent de leur zébritude... Franchissons le pas! osons le test!

Message par Invité le Mer 24 Nov 2010 - 22:42

C'est ce qui vient quand on examine de trop près le monRde, mais peut-on seulement s'en empêcher? (pour moi inutile de le dire, la réponse est non, d'où vide, limacification et bouseries internes sur fond de colère larvée, boulet au pied).

Que suis-je venu(e) faire ici? Pourquoi? Avec au fond la sensation que ce qu'on cherche n'est pas là, ne le sera pas, parce que là haut, c'est trop haut, on n'en voit pas le sommet, et parce qu'on a pas envie de rester là en bas... on monte un peu, on s'arrête, on ne trouve rien de mieux, et en haut c'est toujours si haut, tellement qu'on ne sait pas si ça existe et si on peu l'atteindre... pffffffffffffff découragement. La vie est longue quand même...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour ceux qui doutent de leur zébritude... Franchissons le pas! osons le test!

Message par Philippe le Mer 24 Nov 2010 - 23:47

J'ai longtemps maudit mes contemporain-e-s pour leur médiocrité intellectuelle et spirituelle.
Jusqu'au jour où j'ai fait un rêve me laissant entendre qu'un enseignant n'a pas à maudire l'ignorance de ses élèves.
Peut-être sommes-nous venu-e-s apporter ce que nous cherchons/dont nous rêverions?

« Sois le changement que tu veux voir dans le monde. » Gandhi
ou sous une autre forme:
« plutôt que de maudire l'obscurité, allume une bougie... »

(Ce qui sous-entend, psychologiquement parlant, de passer de l'état de l'enfant qui attend au parent qui donne. Et donc de dépasser nos carences, quelque part de pardonner au monde, et d'être qui l'on aurait aimé rencontrer.)

Par ailleurs: j'encourage chacun-e à passer un test WAIS avec un-e psychologue connaissant la douance.
1/ parce le WAIS n'est pas un test pour repérer les (sur)doué-e-s, mais permet d'avoir une idée d'une partie des caractéristiques cognitives d'un-e individu donné-e: ça permet donc d'en savoir plus sur soi-même.
2/ parce que la manière dont on passe le test compte autant si ce n'est plus que le résultat du test pour déterminer si qq'un-e est (sur)doué-e ou non.

Par ailleurs, un bilan psychologique (et idéalement la thérapie qui s'ensuit, le cas échéant) n'a pas pour intérêt de coller telle ou telle étiquette (même si ça peut être rassurant, d'un certain point de vue), mais de mieux se connaître pour mieux fonctionner dans la vie.

Philippe
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1937
Date d'inscription : 19/11/2009
Age : 39
Localisation : Au pays du soleil et du vent... (Roussillon)

http://www.zebrascrossing.net/t329-grrroooaaaooo

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour ceux qui doutent de leur zébritude... Franchissons le pas! osons le test!

Message par Invité le Jeu 25 Nov 2010 - 10:31

@Philippe :
pour la première partie de ton paragraphe : je crois que pour devenir "acteur" du changement il faut commencer par changer son regard sur le monde et voir aussi ce qu'il a de beau et le fait qu'il change .
@tous ceux qui voient le monrde (je n'ai pas pu savoir ce que l'auteur du sujet désignait , il a effacé son post , mais ce terme a été utilisé ici et là et me semble bien signifier "monde de merde" ?) , il change , pas vite , mais il change , et il est possible de participer a ce changement dans le sens du mieux , chacun selon ses possibilités à chaque moment de sa vie , mais pour en avoir envie , il faut encore le croire possible .
l'ignorance diminue . les phénomènes physiques qui impressionnaient nos ancêtres (éclipses ..) sont expliqués ,on ne cloue plus les chats noirs sur les portes des granges , les Noirs "ont une âme" et les femmes le droit de vote mais tout ça ne s'est pas fait sans peines : voir , en ce qui concerne les femmes : http://www.journeedelafemme.com/histoire-acces-pouvoir-politique-des-femmes-1.htm)

et cela s'est fait grace a des gens qui ont eu , eux aussi , l'envie de créer ce monde auquel ils rêvaient ( je suis en train de lire "la vie a fil tendu" de Charpak et Saudinos , je ne savais pas a quel point il a rêvé -et agi- pour le même rêve ...d'un monde meilleur ) mais -et ça n'est que mon opinion personnelle - tout le monde n'a pas cette énergie au départ . où alors elle a été attaquée à la naissance et il faut la retrouver .
"être le changement que je veux voir dans le monde " a été (et reste ) une phrase que je tente de mettre en actes . mais en ce qui me concerne ça commence par chercher a éliminer les moments où je pense que ça ne sert a rien ..... a chaque fois que j'ai une pensée déprimante je choisis de faire quelquchose d'agréable , de lire quelquechose d'encourageant , ou de voir certaines personnes (positives) pour "chasser" ou "laisser passer" cette pensée "toxique" ....
pour ceux qui connaissent Pierre Rabbhi il y a au moins une idée chez lui qui me plait , c'est que chacun peut faire sa part de "colibri" (http://www.colibris-lemouvement.org/) même si je me méfie de tout "groupe d'ideal" vu ce qu'ont donné certains mouvements ayant une base humaniste au départ - quand un mouvement de ce genre se transforme en mouvement tyrannique du fait de son infiltration par des personnalités perverses - et que je pense que celui là aussi peut devenir pervers et dominateur .

@Philippe de nouveau : "parce le WAIS n'est pas un test pour repérer les (sur)doué-e-s," et :"Par ailleurs, un bilan psychologique (et idéalement la thérapie qui s'ensuit, le cas échéant) n'a pas pour intérêt de coller telle ou telle étiquette (même si ça peut être rassurant, d'un certain point de vue), mais de mieux se connaître pour mieux fonctionner dans la vie."

le wais seul n'est pas un bilan psychologique . le wais est un test , me semble -t-il .et il donne un chiffre , or ici , sur ce forum , il m'a semblé comprendre que surdoué = zebre était défendu assez aprement , que surdoué = QI sup a 130 pour la plupart , même si des questions sont posées a ce sujet .

je suis en train de lire "l'état de la recherche sur les enfants dits "surdoués" , du CNRS . j'en cite une phrase :

" les recherches qui recourent au seul QI admettent aussi d'utiliser certains tests d'intelligence , malgré les nombreux inconvénients qu'elle leur connaissent . une telle pratique ne tient pas compte de la diversité des conceptions de l'intelligence , ni des différentes catégories de sujets que l'on peut rencontrer ."

enfin je cite un extrait trouvé sur le sujet "non zèbre apres le test" , sujet que je recommande a tous ceux qui auront envie de passer un wais non pas parce qu'ils en ont envie spontanément , mais parce qu'il se sentent poussés par les incitations présentes ici et la par certains forumeurs (dont je ne doute pas des bonnes intentions :vas -y , c'est pour ton bien ) : "lorsqu'on se crois zebre, en étant honnête avec soi même bien sur, on a l'impression qu'un voile de brume est prêt à se lever et soudain on a plus confiance en soi et on a de l'espoir et lorsque le résultat tombe, et qu'il infirme cette hypothèse, la chute est dure car le sentiment de nullité nous envahi en même temps que la honte d'avoir pu se penser super intelligent.Tout ça pour dire que si on a un esprit fragile, le résultat peut être désolant pour la personne qui va sombrer plus profondément dans la souffrance."

si on reprend la phrase que je cite du texte du CNRS : une personne ayant une intelligence différente peut ne pas "rentrer" dans la catégorie actuellement designée "surdouée" (si son wais lui donne un chiffre inferieur a 130) et pourtant ses particularités ont pu lui rendre la vie difficile de la même façon que cela peut l'être pour les surdoués reconnus .

bref , je dirais : prudence , prudence .


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour ceux qui doutent de leur zébritude... Franchissons le pas! osons le test!

Message par lynka le Jeu 25 Nov 2010 - 10:42

Il arrive que le test, même si il est représentatif, n'aide pas à moins douter de sa zébritude...

Il est toujours possible de douter de la véracité du test, de la professionnalité du psychologue, d'erreur de calculs, etc... que sais-je encore?

Celà dit, on m'a dit un jour qu'on ne "réussit" jamais le test par hasard.
Le contraire est bien plus courant (cf. entre autres ma soeur qui a obtenu des résultats radicalement différents à qq années d'intervalle)... "Qui peut le plus peut le moins" Wink
Ah, et aussi: On peut "râter" le test volontairement sans même s'en rendre compte, si on dispose de raisons qui nous poussent à le faire.
Je rejoins donc ce que dit Phil
bref, je dirais : prudence , prudence .
en y ajoutant ceci.

Bon courage à ceux qui comptent passer le test Smile


lynka
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 6408
Date d'inscription : 05/03/2010
Age : 32
Localisation : lost in limbo

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour ceux qui doutent de leur zébritude... Franchissons le pas! osons le test!

Message par Tohwaku le Dim 28 Nov 2010 - 2:43

Personnellement j'ai été diagnostiqué par Jeanne Siaud Facchin elle-même, et j'ai pu voir qu'elle n'était pas attentive qu'aux résultats, mais aussi à la façon dont je raisonnais, mes réactions émotionnelles, mes hésitations, etc. Elle m'a d'ailleurs admis que mon Q.I réel était bridé par le stress, mais qu'il ne faisait aucun doute que j'étais un zèbre.

Il faut donc éviter se garder de croire que le test n'est qu'une vulgaire grille mathématique à remplir : un zèbre sera à mon avis détecté par un professionnel, qu'il se vautre au test ou pas.

Tohwaku
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 276
Date d'inscription : 25/11/2010
Age : 35
Localisation : Oui, volontiers. Bordeaux en fait.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour ceux qui doutent de leur zébritude... Franchissons le pas! osons le test!

Message par Joe44 le Dim 28 Nov 2010 - 10:10

Intéressant témoignage Tohwaku!! Merci.

Joe44
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 51
Date d'inscription : 08/10/2010
Age : 38
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour ceux qui doutent de leur zébritude... Franchissons le pas! osons le test!

Message par Invité le Dim 28 Nov 2010 - 10:21

Tohwaku a écrit:Personnellement j'ai été diagnostiqué par Jeanne Siaud Facchin elle-même, et j'ai pu voir qu'elle n'était pas attentive qu'aux résultats, mais aussi à la façon dont je raisonnais, mes réactions émotionnelles, mes hésitations, etc. Elle m'a d'ailleurs admis que mon Q.I réel était bridé par le stress, mais qu'il ne faisait aucun doute que j'étais un zèbre.

Il faut donc éviter se garder de croire que le test n'est qu'une vulgaire grille mathématique à remplir : un zèbre sera à mon avis détecté par un professionnel, qu'il se vautre au test ou pas.

Il y a vautrage et vautrage au test. A l'image, évidemment, de JSF en personne, un thérapeute compétent doit être capable de se rendre compte qu'il est en présence d'un "faux négatif" et d'un HQI bridé par le stress, son manque de confiance en lui, un état dépressif, etc.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour ceux qui doutent de leur zébritude... Franchissons le pas! osons le test!

Message par Joe44 le Dim 28 Nov 2010 - 10:25

Du coup là ça me fait trop flipper d'avoir été testé par "DEUX" "JEUNES" psy!!!

Joe44
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 51
Date d'inscription : 08/10/2010
Age : 38
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour ceux qui doutent de leur zébritude... Franchissons le pas! osons le test!

Message par Joe44 le Mar 30 Nov 2010 - 13:38

Bonjour à tous
Je crois quil me faut encore qqs jours pour digérer la violente rencontre avec soi d'hier. Je reviendrai vous parler de mon après test.
à bientôt

Joe44
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 51
Date d'inscription : 08/10/2010
Age : 38
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour ceux qui doutent de leur zébritude... Franchissons le pas! osons le test!

Message par Invité le Mar 30 Nov 2010 - 13:41

dès que tu le sens...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour ceux qui doutent de leur zébritude... Franchissons le pas! osons le test!

Message par Joe44 le Mar 7 Déc 2010 - 14:11

Bonjour
Je reviens raconter rapidement mon expérience de l’après test.
Je ne sais pas d’où commencer mais ça viendra. Je vais parler de mes impressions générales .
Pour être sincère, je dirais que je regrette un peu de l’avoir passé ce test et cela pour plusieurs raison :

1-coût exorbitant

2-Pas très convaincu par les méthodes utilisées par un centre aussi renommé sans pour autant remettre en question les compétences des praticiens… enfin un peu quand même… j’expliquerai pourquoi par la suite.

3- Cela ne m’a appris rien (ou presque rien) de nouveau sur moi-même.

Bon je ne vais pas revenir sur le coût du test, je le savais depuis le début mais c’est pas le coût en soi qui me dérange....

Pendant le test, je voulais dire à la psy un truc… j’hésitais bcp … j’ai pensé 100 000 fois à le lui faire remarquer … j’ai hésité … puis hésité … à l’affut du moindre creux pour lui faire cette remarque … au bout d’un moment … elle sourit et me dit un truc hors sujet … alors du coup je me suis dit voilà l’occasion … c’est là qu’il faut que je lui en parle mais …
Eh ben ce truc là s’est avéré d’une importance plus que capitale pour le test ! cela conditionne presque toutes les épreuves du test… et les scores bien évidemment!

J’ai fini par lui dire que le français n’était pas ma langue maternelle et que je n’ai pas été scolarisé en France!

Le jour de la restitution, la psy commence à m’expliquer que mon QI n’est pas significatif ! … "à ne pas tenir en compte"!!!!!!!!!!!!! "à ne pas prendre en considération"!!!!!!!!!!! Tout ça pour ça j’ai payé autant pour ne pas tenir compte du résultat du test …

Et puis quoi qu’on dise , soyons franc! on passe ce test pour avoir son QI!! Ce" test est fait pour ça! …! c’est la finalité du test même si ce n’est pas tout ! pourquoi on le calcule alors ? Je vous jure que j’étais hors de moi! j'étais d'entrée envahi par un sentiment de honte mêlé à de l'incompréhension !!! mais c’est pas possible ! la psy était là à m’expliquer que par rapport aux scores très hauts que j’ai eu partout les deux scores très bas n’étaient pas représentatifs et présentaient un écart type trop important pour calculer une moyenne fiable ! … donc voilà !

Je me demande juste pourquoi on n’a pas attiré mon attention sur ce fait là! on m'aurait dit que c'est un test qui est passé dans la langue maternelle puisque tout passe par le langage ... et pas que les épreuves verbales... j'aurais réfléchi 2 fois avant de le passer! ! pourquoi en plus c’est moi qui dois faire remarquer ça à la psy !!! Mon nom est très exotique et mon accent sonne à des milliers de lieues de cette belle avenue.... pourquoi ils n'ont pas prévu cette question dans la fiche de renseignements?????????? (ah si seulement les employeurs s’en foutaient autant des origines comme Cogitoz … Smile

Donc voilà … pour ce qui est du truc qui a faussé complètement le test et sur lequel on a failli passer complètement à coté.

Sinon tout ce que le test à sorti comme points forts ou faibles (surtout coté affects et psychique) ben je l’avais découvert par moi-même … du coup je me demande un peu pourquoi cette coïncidence… soit je suis bien calé en psy au point de découvrir par moi-même, point par point, ce que révèle le test, soit c’est du miroitage du premier entretien… Je répète encore je ne remets pas en question les compétences des praticiens de la bas et je n’ai aucun doute la dessus mais ce n’est pas non plus des procès d’intention ! Je juge en fonction des faits !

Donc voilà je vais pas aller dans les détails mais voilà mes impressions. Concrètement , ce test ne m’a pas fait avancé d’un poil et sincèrement … Je le déconseillerai AUTOMATIQUEMENT aux non francophones de langue maternelle mais surtout à ceux qui n’ont pas eu de scolarité en France. (primaire collège) Et je dirais aux autres réfléchissez 3 fois avant de s’engager dans une démarche pareille.

Ps : avant d’oublier, à aucun moment le raisonnement arborescent n’a été évoqué … le mot zèbre non plus … quand j’ai vu mon score qui était en dessous du minimum légal j’ai eu trop honte d’évoquer ce mot donc … Donc pas de réponse pour l'instant… Toujours est il que je reste convaincu que je suis différent de la masse et que j’en souffre énormément et pourtant ce test ne m’a apporté que dalle.
Voila j’attends vos messages si QQ1 s’est déjà retrouvé dans une situation pareille.
Bonne journée à vous tous.

Joe44
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 51
Date d'inscription : 08/10/2010
Age : 38
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour ceux qui doutent de leur zébritude... Franchissons le pas! osons le test!

Message par Invité le Mar 7 Déc 2010 - 14:31

Excuse-moi, mais il est bien précisé que les tests sont faits pour des gens qui ont le français pour langue maternelle.
alors il me semble que la moindre des choses pour un psy, dès l'entretient prélable, c'est de s'assurer que c'est bien le cas.
Alors quand il s'agit de qq un qui a un nom et un physique français de souche et zéro accent on peut comprendre qu'ils ne pensent pas à poser la question.
Mais DANS TON CAS!!!!! affraid

Excuse-moi, mais c'est tout simplement inadmissible.
Pourquoi te faire faire tout ça si ça doit ne pas être significatif et qu'on le sait dès le départ. Enfin, qu'on aurait pu le savoir dès le départ si on avait pris la peine de connaitre son sujet.

C'est quand même pas à toi de connaitre les modalités de passage du test.... surtout que ça pouvait se deviner aisément apparemment...

A ta place, je me plaindrais haut et fort, franchement....
Moi j'appelle ça de l'incompétence, si si....
On aurait du détecter le problème dès l'entretient préalable et te proposer de poursuivre ou pas, si ils n'ont pas d'alternative.
Ils n'ont fait aucun geste commercial ( au minimum) suite à leur bourde?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour ceux qui doutent de leur zébritude... Franchissons le pas! osons le test!

Message par Joe44 le Mar 7 Déc 2010 - 15:10

Maintenant que vous le dites, c'est vrai qu'à première vue, on peut me confondre à un français, je suis blond, yeux claires et presque pas typé mais d'habitude, une personne sur deux détecte mon accent qui est souvent attribué à l'Allemagne ou à l'Europe de l'Est mais ... mon nom, ma profession et les longues histoires que j'ai raconté à la psy et qui se sont toutes déroulées bien évidement sur un autre continent aurait pu faire tilt dans la tête du psy pour peu qu'il connaisse les modalités du passage de ce test.

Je veux dire à ce niveau la du professionnalisme, ce serait aberrant de se fier à la gueule du patient pour déterminer son parcours sans lui poser clairement la question.

Ma plaindre? Je crois qu'il n'y a même pas d'adresse mail pour contacter les psy même si c'était la dernière chose qu'on m'avait recommandé de faire en cas de besoin. Mais sincèrement ... je sens un peu l'arnaque surtout quand on a bcp de mal à joindre les deux bouts!

Joe44
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 51
Date d'inscription : 08/10/2010
Age : 38
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour ceux qui doutent de leur zébritude... Franchissons le pas! osons le test!

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 23:27


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum