Le paradoxe

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le paradoxe

Message par Miou le Mar 18 Fév 2014 - 13:07

D'un côté, j'ai envie d'être avec plus de gens, d'avoir une bande, etc.
De l'autre, dès que je m'ennuie avec un groupe de personne (et ça arrive souvent), je m'éloigne discrètement (ne vais pas prendre le café avec eux, me met en bout de table à midi, écoute, mais ne dit rien, etc.)

CCL: les autres m'ignorent (c'est pas qu'ils m'aiment pas, mais je ne fait pas partie du groupe, et c'est ma faute), et je me retrouve seule.

Bon, pourquoi je m'ennuie now: j'ai pas le même humour, les mêmes valeurs, les mêmes sujets, et surtout: ça m'agace quand on passe d'une conversation à une autre en ayant juste dis des banalités..

Voilà, j'avais juste envie de dire ça ^^

...

...

Spoiler:
AU SECOURS!!!!

Miou
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 207
Date d'inscription : 06/03/2013
Age : 32
Localisation : Montpellier

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le paradoxe

Message par sylveno le Mar 18 Fév 2014 - 13:14

Même problème !
pas de solutions. Désolé.

Le fait de savoir pourquoi, pour moi, à fait beaucoup dans la résolution de la situation. Ce n'est pas que je ne m'ennuie plus, c'est seulement que je sais pourquoi.

Je me souviens aussi que plusieurs sur zc ont déjà évoqué la choses. Chacun ne peut trouver que sa propre solution.

En fait, j'ai expérimenté de ne pas m’ennuyer seulement au cours des irl zc !  Very Happy
Raison pour laquelle d'ailleurs j'ai tant insisté au moment où j'étais à montpellier pour ne pas que cela ce passe en salle de jeu :
Les rencontres avec d'autres z sont les seuls moment où je ne me fais pas chier au cours d'une communication !

sylveno
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3356
Date d'inscription : 16/07/2013
Age : 53
Localisation : à la campagne et à la ville

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le paradoxe

Message par Junna le Mar 18 Fév 2014 - 14:51

Je suis dans le même cas : je ne peux pas faire sans les autres... j'ai toujours envie de voir du monde, d'être entourée, de me construire une bande de potes avec qui on partagerait plein de trucs. J'appelle souvent mes "amis temporaires" pour qu'on se voit, et une fois que je suis avec eux, je m'ennuie, j'ai envie d'être seule.
J'écoute leurs conversations, et sans le vouloir, je les analyse. Et purée, je me dis que c'est sacrément futile comme conversations. Même quand y a un débat de lancé enter les personnes, je devine une heure avant tout le monde la finalité de ladite conversation.
Alors au bout de quelques minutes, je me mets en retrait : je fume mes clopes, je regarde ailleurs, j'écoute mais je ne participe plus, je m'ennuie tout simplement.

Et je finis assez rapidement par me dégager de ce groupe de super potes.... Comme si j'usais la relation à l'autre plus rapidement que les autres. Je perds l'intérêt envers les autres avant qu'ils ne perdent l'intérêt pour moi... Et je retrouve d'autres "amis temporaires" et puis encore d'autres...

Junna
Nouveau venu
Nouveau venu

Messages : 9
Date d'inscription : 17/02/2014
Age : 25
Localisation : Bretonnie Sud

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le paradoxe

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 1:11


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum