Zèbre ou pas zèbre?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Zèbre ou pas zèbre?

Message par Sunfrv100 le Ven 14 Fév 2014 - 11:34

Bonjour à toutes et tous,

je sais que pour un diagnostic il faut consulter ; je suis d'ailleurs suivie depuis peu par une psy, mais le temps qui me sépare de notre prochaine rencontre me paraît bien loin.. alors je me lance.

je me questionne énormément, et peut-être pourrez-vous m'éclairer.

Vais tenter de faire court... enfance pas très glorieuse, père castrateur, pas valorisant du tout, j'ai rapidement sombré dans la nourriture et pris bcp de poids. Je n'ai que très peu de souvenirs des années passées avant mon entrée en sixième. Je me suis toujours sentie différente, aucune confiance en moi, peur de parler pour exprimer mes idées et avec du recul des facilités à l'école. Malgré le fait que j'ai redoublé ma 4eme, ( parce que je n'ai pas ouvert mes bouquins) je suis toujours passée entre les mailles du filet, toujours en me disant que j'avais de la chance ou de l'intuition...
J'ai de fortes capacités de mémorisation, de synthèse, c'est comme si je faisais des photos des cours que j'apprenais? J'étais nulle en maths car ça ne m’intéressais pas et le fait de prendre le temps de m'appliquer me demandait trop d'efforts.
Reine de la procrastination, impossible de m'avancer, j'ai révisé pour le bac la veille pour chaque matière et j'ai eu une mention; certes c'était un bac techno, mais avec un volume de connaissance impressionnant.
Bref, j'ai voulu être puéricultrice, ( j'ai toujours adoré les enfants ), réussi le concours mais le travail à l’hôpital était insupportable pour moi; trop de souffrances, les équipes qui se tiraient dans les pâtes, mes problèmes de poids et l'image que j'avais de moi m'ont submergés.
Bref, retour en BTS action co pour quand même avoir un métier. J'ai rien fait, je l'ai eu à la grande surprise des profs ( que j'agaçais) et ma vie pro est depuis une sorte d'allers-et retours. J'ai été rapidement manager, puis formatrice, mais je bossais dans la banque et je m'ennuyais à mourir... valeurs qui ne me correspondaient pas, sentiment de devoir jouer un rôle en permanence. Entre temps j'ai commencer une psychothérapie, j'ai perdu 50 kilos et là j'ai cru renaître. ( d'ailleurs ma tante dit que je suis née à 26 ans )
Tout d'un coup j'ai repris ( un peu ) confiance en moi, et j'ai découvert que je savais dessiner, à l'instinct, je me suis mise à dévorer les bouquins sur la spiritualité, la psycho. Je me suis beaucoup isolée, car j'avais l'impression que personne ne pouvait comprendre; mon psy m'a mise sous anti-depresseurs; aucun effet, j'ai l'impression que les médocs ne fonctionnent pas sur moi.
Là j'ai rencontré un mec manipulateur ( et je pense PN ) qui ( au début je le croyais ) m'a dit que j'avais une intelligence exceptionnelle, que lui me comprenait car il était pareil, et que mon frère ( à qui je ressemble beaucoup ) était lui aussi différent. Grosse remise en question, qui n'a pas durée longtemps, car je me suis vite rendu compte de ses tactiques... ( et notamment un grand sentiment de vide quand je l'embrassais ).
Bref, j'ai lâché cette idée en me disant qu'il avait dit ça pour me manipuler, voyant que j’étais désespérée.
Je continue mon petit bout de chemin, change de région, trouve un autre boulot dans le management, puis je reprends une licence de formation des adultes en cours à distance car j'en ai besoin; besoin d'apprendre, de faire autre chose; j'ai l'impression d'avoir gâché mon enfance et mon adolescence à m'abrutir devant la télé ( en fait je m'abrutissait pas, j'étais tout le temps en train d'analyser ) en mangeant... en me détruisant.
J'ai ma licence sans devoir beaucoup travailler... j'ai selon moi encore eu beaucoup de chance ( et d'ailleurs j'ai deviné les sujets dans 2 matières... troublant.
Puis j'ai repris un taf de manager, toujours dans les centres d'appels... ce boulot me permettait tout de même d'être à fond ( et donc de ne pas cogiter) tout le temps, mails là encore, au bout de 3 mois, désillusions... faut vraiment que je change, et que je trouve une activité en lien avec mes valeurs profondes.
Ça fait deux ans que je suis dans cette entreprise ( avec un congé mat de presque un an ) et je me suis inscrite au concours de prof des écoles de cette année. Je prépare seule le concours, mes dernières expériences en classe au CNAM ayant été profondément une perte de temps et d'énergie.
Je me suis toujours sentie comme une extra terrestre, mais avec un sens du relationnel aigu ( et très souvent un bon contact), mais parce que je suis centrée sur l'autre, je sais m’intéresser, poser les bonnes questions, reformuler. Mais quand il s'agit de parler de moi... je me cache ayant peur que l'on ne me comprenne pas, qu'on me mette une étiquette d'une personne " haut perchée". Alors je m'ennuie dans mes relations; j'ai d’ailleurs très peu d'amis, et j'ai l'impression que seul mon mari et ma tante ( qui me qualifie de quelqu'un "d'à part" )me comprennent ..
La plupart des gens ne me connaissent pas, je donne souvent une image de qqn de cool, un peu clowm et idéaliste... et je le suis Wink.
Mon intuition est très développée, j'ai l'impression de ressentir les gens, au point que parfois ça me dérange, comme si j'étais envahie.
Quand la plupart des gens me parlent, j'ai du mal à rester concentrée : parce que ça ne m'intéresse pas? oui et non; aussi parce que me idées vont à toute vitesse tout le temps; j'ai l'impression que mon cerveau ne veut pas attendre; j'ai l'impression de ne pas pouvoir me poser.
J'ai lu il y a trois ans " je pense trop" et " trop intelligent pour être heureux" ( sans savoir que ces bouquins parlaient des Zèbres ) et j'en ai pleuré en me reconnaissant sur bcp de particularités.
Je me suis bien sûr dit que c'était impossible, moi nulle en maths... Et puis, à ma deuxième séance chez le psy, celle-ci m'a dit que j'avais une douance à l'empathie, que j'étais une éponge : ces mots résonnent et me font penser à tout ce que j'ai pu cogiter jusque là.
Je sais que l'humilité, le manque d'estime de soi sont des caractéristiques des Z et c'est pour ç que j'ai peu être du mal à le croire. Et si je n'en étais pas une? et si toutes mes pensées étaient pathologiques, si j'étais intelligente mais encore plus maniipulatrice ; je tente toujours de trouver une logique, des contre-arguments; et j'ai peur... peur de passer un test qui sera négatif ( forcément ) et en même temps celà me permettrait sûrement d'obtenir les clefs de mon être... ce besoin de contrôle si fort, le fait de toujours anticiper, d'attendre impatiemment que que les gens finissent leur phrase car je n'ai pas besoin d'en entendre plus. Et là, je me sens si prétentieuse.
Je pense en reparler avec ma psy, mais vous qu'en pensez vous? et ce test ?
Depuis 3 jours je ne bosse plus, je lis et regarde vidéos sur vidéos pour avoir plus d'infos, et aussi je pense car cela me fait du bien; du bien d'entendre des choses que je ressent et que j'ai rarement pu exprimer; je me sens enfin exister en tant qu'être humain.
Merci aux personnes qui auront eu le courage de me lire.... et de me répondre,

Sunfrv100
Nouveau venu
Nouveau venu

Messages : 5
Date d'inscription : 14/02/2014
Age : 37
Localisation : NANTES

Revenir en haut Aller en bas

Re: Zèbre ou pas zèbre?

Message par poèterouge le Ven 14 Fév 2014 - 12:40

Bonjour et bienvenue.
J'ai passé le test vers 40 ans avec ma femme.
Comme toi on voulait des réponses, on les a toutes trouvées.
Si tu sens que tu dois aller dans ce sens suis ton intuition,
pour nous elle est tellement développée.
Je pense que tu as sans doute trouvé ta route.
Bon courage en tout cas.
Les réponses sont toujours en nous.
@ +

poèterouge
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 462
Date d'inscription : 05/10/2012
Age : 45
Localisation : Corse

Revenir en haut Aller en bas

Re: Zèbre ou pas zèbre?

Message par Kaimetsu le Ven 14 Fév 2014 - 12:43

Bienvenue ici, je pense que tu trouveras des réponses à tes questions comme j'ai pu en trouver aux miennes...

Je me suis reconnue dans certains passages de ta présentation, notamment sur la difficulté à rester concentrée sur ce que disent les gens car on a déjà compris où ils veulent en venir avant qu'il finissent leur phrase et on est déjà partis sur auter chose...

pendant longtemps (et je crois le faire encore) j'interrompais les gens avant qu'ils aient fini pour embrayer sur la suite, et ce genre de trucs ne passent pas du tout !!! C'est très désagréable pour eux mais c'est dur à contrôler !!!

bonne quête ! Smile

Kaimetsu
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 207
Date d'inscription : 01/02/2014
Age : 32
Localisation : Entre Rouen et Evreux

Revenir en haut Aller en bas

Re: Zèbre ou pas zèbre?

Message par Pouet le Ven 14 Fév 2014 - 13:04

Bonjour
je débarque aussi sur ce forum et me retrouve énormement dans ce que tu dis sur le cerveau qui s'emballe et le fait d'être envahie par les gens, (un etiomédecin m'a qualifié d'antenne recemment), de trouver leur conversation insipide parce que je sais déja ce qu'ils vont dire.
Ce qui m'aide actuellement : je trouve ce forum est très apaisant dans le sens où y a tout plein de monde qui sont aussi bizarres et c'est carrement enthousiasmant et.... la communication non violente que je découvre et commence à pratiquer. pour ce qu'elle permet d'entrer en vrai relation avec les gens, d'aller au dela de la pluie et du beau temps. Elle offre une façon de faire qui permet d'etre sur d'etre compris, d'aller au rythme de l'interlocuteur (et pas au mien qui est intersidéral).... tout en me protegeant des envahisseurs et de moi-même.

j'espère que ces quelques mots pourront t'aider à te sentir moi seule.

Bon voyage

Pouet
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 486
Date d'inscription : 13/02/2014
Age : 51
Localisation : ici (78) ... et ailleurs

Revenir en haut Aller en bas

Re: Zèbre ou pas zèbre?

Message par Julienrouen le Ven 14 Fév 2014 - 16:52

Salut,
Présentation très touchante, qui montre une vie que beaucoup ici ont plus ou moins connu. Je te souhaite de bonne chance dans ta découverte et espère que la sérénité de touchera un jour Smile

Julienrouen
Nouveau venu
Nouveau venu

Messages : 2
Date d'inscription : 13/02/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Zèbre ou pas zèbre?

Message par Sunfrv100 le Ven 14 Fév 2014 - 17:17

Merci pour vos messages. Parfois j'ai l'impression d'être mégalomane ? Et en même temps ce n'est tellement pas moi qui suis en même temps très altruiste. Et après les tests ? Avez vous échange avec votre entourage? J'ai l'impression que mes parents sont passes à côté de moi,

Sunfrv100
Nouveau venu
Nouveau venu

Messages : 5
Date d'inscription : 14/02/2014
Age : 37
Localisation : NANTES

Revenir en haut Aller en bas

Re: Zèbre ou pas zèbre?

Message par Sunfrv100 le Ven 14 Fév 2014 - 17:18

Merci pour vos messages. Parfois j'ai l'impression d'être mégalomane ? Et en même temps ce n'est tellement pas moi qui suis en même temps très altruiste. Et après les tests ? Avez vous échange avec votre entourage? J'ai l'impression que mes parents sont passes à côté de moi,

Sunfrv100
Nouveau venu
Nouveau venu

Messages : 5
Date d'inscription : 14/02/2014
Age : 37
Localisation : NANTES

Revenir en haut Aller en bas

Re: Zèbre ou pas zèbre?

Message par Sunfrv100 le Ven 14 Fév 2014 - 17:19

Merci pour vos messages. Parfois j'ai l'impression d'être mégalomane ? Et en même temps ce n'est tellement pas moi qui suis en même temps très altruiste. Et après les tests ? Avez vous échange avec votre entourage? J'ai l'impression que mes parents sont passes à côté de moi,

Sunfrv100
Nouveau venu
Nouveau venu

Messages : 5
Date d'inscription : 14/02/2014
Age : 37
Localisation : NANTES

Revenir en haut Aller en bas

Re: Zèbre ou pas zèbre?

Message par poèterouge le Ven 14 Fév 2014 - 19:04

Salut!
Le coming out des surdoués est en général très décevant. ..
Dans ma famille, dans la famille de ma femme, auprès des connaissances,
rien de bon, mais on avait le besoin de la dire.
Oui même sensation, idem pour ma femme, nos
familles ne nous connaissent pas hélas.
Pour les zèbro testés sur le tard c'est assez terrible.
Enfin découvrir qui on est c'est cela qui compte.
Bon courage et puis sa vraie famille est celle que l'on choisie.
@ +

poèterouge
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 462
Date d'inscription : 05/10/2012
Age : 45
Localisation : Corse

Revenir en haut Aller en bas

Re: Zèbre ou pas zèbre?

Message par Sunfrv100 le Ven 14 Fév 2014 - 19:22

Tu as raison et puis ça ne changera rien étant donné qu'ils ne m'ont jamais comprise. C'est presque ma vie, l'incompréhension ... Du monde, du fonctionnement des autres et du mien aussi. Que cela a t'il change dans votre vie Perso ?

Sunfrv100
Nouveau venu
Nouveau venu

Messages : 5
Date d'inscription : 14/02/2014
Age : 37
Localisation : NANTES

Revenir en haut Aller en bas

Re: Zèbre ou pas zèbre?

Message par poèterouge le Ven 14 Fév 2014 - 19:59

Bienvenue au club pour l'incompréhension, c'est
l'un de nos problèmes principaux, disons que l'on parle zèbre,
peu de personnes comprennent Wink
Disons que l'on a pu revivre notre vie sous le jour de la douance,
on a appris à mieux se connaître, connaître les normaux pensants,
connaître les PN (nos ennemis intimes), bref mieux appréhender la vie en
général, même si nous restons des Z avec nos doutes et nos souffrances.

poèterouge
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 462
Date d'inscription : 05/10/2012
Age : 45
Localisation : Corse

Revenir en haut Aller en bas

Re: Zèbre ou pas zèbre?

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 20:55


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum