Le diagnostic HPI : condamnation à l'exclusion éternelle ??

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le diagnostic HPI : condamnation à l'exclusion éternelle ??

Message par sunshine1981 le Ven 14 Fév 2014 - 1:24

Salut tout le monde,

J'aimerais votre opinion et conseil sur la question suivante : depuis toute petite,comme vous, je suis différente. Je suis "plus", ce qui s'est souvent traduit par "tu es TROP"... Petite, ça me rendait déjà triste, et je ne comprenais pas les jalousies, les "jeux de pouvoir" de la cour de récrée, les apparences etc...

Bref j'ai toujours eu du mal avec ce sentiment, et à force d'entendre dire que j'avais l'air froide, hautaine, que j'étais TROP ceci, que mes idées étaient débiles, je crois que j'ai adopté une personnalité beaucoup plus "gentille"...Résultat tout le monde me trouve sympa, et moi je m'emmerde à longueur de temps, mais au moins je ne suis plus seule (enfin physiquement parlant, parce qu'on sait tous l'intensité d'une solitude vécue alors que l'on est physiquement au milieu des autres).

Je ne voulais pas être testée mais ai cédée aux "pressions" de ma psychologue. Et j'ai détesté la confirmation du diagnostic HPI.

Je le déteste parce que pour moi, c'est la confirmation de ma différence et de mon exclusion : je ne serai jamais comme "eux", ils ne m'apprécieront jamais pour ce que je suis, le seul moyen d'être appréciée sera de conserver ma carapace...

Ca me met très très en colère, d'autant que j'ai l'impression d'avoir "raboté" tout ce qui dépassait et qu'aujourd'hui je ne saurais le retrouver.

Comment faire pour être acceptée et aimée tout en étant soi-même réellement ?

Merci d'avance pour tout commentaire/conseil/témoignage etc... !

sunshine1981
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 38
Date d'inscription : 31/07/2012
Age : 35
Localisation : Nantes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le diagnostic HPI : condamnation à l'exclusion éternelle ??

Message par Campagne Radis le Ven 14 Fév 2014 - 1:37

Pour être accepté comme on est il faut s'accepter soi-même et être avec des gens qui s'acceptent eux-mêmes.
Il faut quand même savoir moduler. Il y a toujours des compromis à faire dans la communication.
LA confirmation dit HPI, mais être HPI, tu l'étais avant la confirmation, ça ne veut pas dire "hors" norme.
Il ne faut pas s'en faire d'être quelqu'un. LEs autres sont eux, pas nous.
Être différent, c'est pas mal. La normalité c'est relatif.

Ce qui parait normal n'est souvent qu'une façade. Des gens seuls, y en a beaucoup plus qu'il me semble.
Il ne faut pas se décourager, parfois l'herbe semble plus verte chez le voisin, mais il fait beaucoup d'efforts pour enlever les "mauvaises" herbes.

Campagne Radis
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 75
Date d'inscription : 22/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le diagnostic HPI : condamnation à l'exclusion éternelle ??

Message par Caracol le Ven 14 Fév 2014 - 5:49

Bonjour Sunshine1981,

J'ai commencé par faire le deuil d'une normalité. Je ne serai jamais dans cette norme.
Vivre pour des rêves façonnés pour cette norme m'a fait beaucoup souffrir. Les abandonner et accepter que pour moi ce sera autre chose ou tellement différent m'a beaucoup apaisé, et m'a remotivé.
Beaucoup de chose me paraissent à réapprendre aux contacts des autres. Un rien de défi ludique en fait (pas sans heurts) qui entretient une effervescence où ne se trouve plus le temps de la tristesse.
A conserver une carapace tu refuses le partage et c'est là je crois que tu ne sera donc jamais appréciée pour ce que tu es. Il faut accepter de faire confiance aux autres à nouveau même si les expériences passées ont été marginalisantes.
Tu es certainement mieux armée aujourd'hui, capable de te positionner avec élégance.
Différence éternelle oui, exclusion éternelle c'est que tu auras fait le choix de l'écrire.
Mais il en existe d'autre dans lesquels il va peut être se créer de la distance ou du rejet inconscient avec certaines personnes (aïe). Tant pis, tant mieux. Alors c'est que ce n'était pas les bonnes.
C'est un risque à prendre je crois.


Caracol
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 199
Date d'inscription : 14/01/2014
Age : 32
Localisation : francophonie wallone

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le diagnostic HPI : condamnation à l'exclusion éternelle ??

Message par Cleore le Ven 14 Fév 2014 - 15:45

Sunshine, je comprends ce que tu ressens, mon vécu n'est pas très différent du tien. Je suis d'accord avec ce qu'on dit les témoignages précédents. Il faut commencer par s'accepter soi-même tel qu'on est. C'est ce que je fais. Je suis comme je suis. Ce qui ne m'empêche pas de pouvoir communiquer avec les autres et partager, à l'occasion, de bons moments avec eux voire d'avoir de vrais points communs et une vraie connivence avec certains. Tout dépend des gens, des situations et des affinités. J'ai toujours réussi à trouver quelques personnes (il suffit d'une seule, pas forcément la terre entière) avec qui j'ai ressenti cette connivence. On peut être différents sur certains points mais très semblables sur d'autres et c'est là-dessus que s'est fondée l'amitié ou même simplement la sympathie.

Nous sommes tous différents les uns des autres, de toute façon. Pour moi chaque personne est un monde à part entière, une sorte de bulle dans laquelle elle se balade en permanence. Dans cette bulle il y a forcément quelques ouvertures pour laisser passer l'air et la lumière et c'est par là qu'on peut établir des relations avec autrui. L'exclusion pour moi n'existe pas, on fait soi-même le choix de s'exclure. Je l'ai fait, un temps, parce que j'en avais besoin, mais il suffit de regarder autour de soi et avec un peu de bonne volonté on peut renouer avec le monde extérieur. Avoir l'esprit ouvert, être curieux et partager des centres d'intérêt est la clé.

Pour ma part c'est tout bête mais j'ai noué des relations avec mes voisins à cause de mon chat qui me suivait partout dehors autour de l'immeuble, se conduisait tel un petit chien ce qui étonnait les gens, qui en venaient à me questionner. L'originalité de la situation, au lieu de m'isoler, m'a permis d'entrer en contact plus facilement avec eux. Autrement je crois qu'on en serait restés au "bonjour-bonsoir". Parfois être différent permet l'ouverture, aussi. ça n'a pas que des inconvénients.

Cleore
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1004
Date d'inscription : 13/01/2014
Age : 53
Localisation : complètement à l'ouest

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le diagnostic HPI : condamnation à l'exclusion éternelle ??

Message par Tête d'Ampoule le Ven 14 Fév 2014 - 17:21

Nous sommes (presque) tous seuls, de toute façon. HPI ou pas. Nous avons toujours des désaccords avec les autres qui nous fâchent. Les gens entrent dans notre vie, nous nous prenons à rêver qu'ils resteront, et puis ils nous laissent tomber comme une vieille chaussette parfois sans aucune raison valable, juste parce que ça leur chante, et sans se soucier de nous briser le cœur. Parfois on a la chance d'avoir une famille aimante pour faire exception... Et encore, ce n'est pas si courant que ça en a l'air... Nous sommes tout seuls sur le chemin de la vie, et ce n'est pas facile d'être assez fort pour supporter ça.
Parfois tout de même, on peut être assez chanceux pour se trouver une âme sœur, pas forcément dans le sens romantique du terme, mais dans un sens large, un sens de vraie famille. Quelqu'un qui nous tiendra la main sur le chemin accidenté de la vie et qui restera quoi qu'il arrive, et à qui on rendra la pareille. Quand ça nous arrive, on le sait. Plus besoin d'errer sur le chemin de la vie. On est enfin chez soi. Mais si l'on cache sa vraie personnalité, on n'attirera que des gens qui nous ressemblent. Des gens faux, eux aussi. En restant vrai, on se fait certes beaucoup plus d'ennemis, mais c'est le seul moyen de trouver celui ou celle qui comblera cette solitude dans laquelle la majorité des gens sont coincés, et ainsi on est plus fort pour ignorer ceux qui nous haïssent. Ne cache donc surtout pas qui tu es. Tu resterais seule...
Qu'est-ce que l'ami d'une vie ou le grand amour choisirait : une façade lisse et fade, sans défauts, ou une personnalité colorée, un peu folle et authentique ?
Sois toi-même, et peut-être tu trouveras ! Assume ! Nous avons tous nous défauts, tous notre petit grain de folie. Et c'est plein de charme !
Ne garde pas non plus ta colère par rapport au diagnostic de HPI. Ça ne veut pas dire être condamné à ne s'entendre qu'avec d'autres HPI. Pour ma part, je ne m'entends pas vraiment plus avec d'autres HPI qu'avec la moyenne des gens. Par contre avec d'autres hypersensibles, ça oui, et ça fait (paraît-il) 20% de la population tout de même ! Autrement dit, les plus belles rencontres arrivent à tout moment, et même bien souvent quand on ne s'y attend pas.

Tête d'Ampoule
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1232
Date d'inscription : 15/01/2014
Localisation : Vortex Temporel

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le diagnostic HPI : condamnation à l'exclusion éternelle ??

Message par Nash le Ven 14 Fév 2014 - 17:50

OUi ne reste pas comme ça sur des tests.
Le plus important est de vivre en compagnie de ceux que t'aimes , SON mari comme son chien.lol
Les plus beaux moments ne se passent pas nécessairement avec des hqi, thqi et leur super Résultats.

Nash
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 160
Date d'inscription : 30/05/2013
Localisation : dans le plan complexe

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le diagnostic HPI : condamnation à l'exclusion éternelle ??

Message par Darth Lord Tiger Kalthu le Ven 14 Fév 2014 - 18:39

Je le déteste parce que pour moi, c'est la confirmation de ma différence et de mon exclusion : je ne serai jamais comme "eux", ils ne m'apprécieront jamais pour ce que je suis, le seul moyen d'être appréciée sera de conserver ma carapace...

Ça ça ne dépend absolument pas d'un chiffre, ça ne dépend que de toi !
Tu subis et tu décides que ce chiffre justifie les malheurs l'exclusion, ou bien tu agis et tu refuses la posture de victime (comme les tigres Wink ).
Come as you are !


_________________
Appel tigres // Règles de courtoisie // pour les nouveaux // C'est quoi les Tigres ?
"Hasta la tigrolution siempre !" "Nous pensons trop et ne ressentons pas assez !"

Darth Lord Tiger Kalthu
Maître es rayures
Maître es rayures

Messages : 16921
Date d'inscription : 02/12/2012
Age : 37
Localisation : Koriban

http://www.zebrascrossing.net/t14849-qu-est-ce-que-le-tigre#6200

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le diagnostic HPI : condamnation à l'exclusion éternelle ??

Message par BN le Ven 14 Fév 2014 - 18:46

[quote="sunshine1981"]

Salut, en ce qui me concerne j'ai passé les tests il y a trois jours. Et je regrette un peu de m'être lancer dans cette démarche. Peur du résultat. Peur de la confirmation. Quand ma psy ma demandait ce que cela me ferait d'apprendre que j'ai un QI sup à 130, j'ai fondu en larmes, je ne pouvais pas répondre, rien dire, pas un mot.

Je me sens en complète connexion avec ce que tu dis.

Je n'ai pas encore les résultats. Mais quand j'ai compris ce que veut dire etre HP, surdoué ... et comme je me suis sentie concernée, j'ai été bouleversée, j'en ai pleuré plus d'une fois. J'avais l'impression qu'on m'annonçait que j'avais une maladie grave et incurable et que je devais faire avec toute ma vie, alors que mon seule souhait depuis je suis petite c'est d'être comme tout le monde, arriver à être intéressante, réussir à créer des relations, ne pas paraitre comme qq'un de froid, hautain, provocateur. Je suis l'opposée de tout ca.
Un condamnation à vie.

Et c'est vrai que l'idée de n'être jamais comme les autres m'angoisse profondément. HP ou pas j'espère qu'on saura trouver la force en nous pour être heureux, seul ou pas.

BN
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 47
Date d'inscription : 13/02/2014
Localisation : Sur la route

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le diagnostic HPI : condamnation à l'exclusion éternelle ??

Message par Tête d'Ampoule le Ven 14 Fév 2014 - 18:54

Être HP n'est qu'une toute petite partie de notre identité. Sinon tous les HP de ce forum seraient pareils !
C'est pour ça que j'évite d'employer trop souvent des étiquettes, pour ma part. Nous ne sommes pas des zèbres, nous sommes des êtres humains, avec des dizaines, des centaines de qualités et de défauts uniques... Et nous sommes tous différents, et ça, c'est chouette  Approuve Mais qu'est-ce qu'on s'emmerderait autrement !
Ne jamais, jamais laisser un qualificatif nous conditionner ! Personne ne se réduit à ça, et ce n'est en aucun cas une condamnation, aussi dure soit la vie ! (Et c'est de la part de quelqu'un qui en a pris plein dans la tronche)

Tête d'Ampoule
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1232
Date d'inscription : 15/01/2014
Localisation : Vortex Temporel

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le diagnostic HPI : condamnation à l'exclusion éternelle ??

Message par Darth Lord Tiger Kalthu le Ven 14 Fév 2014 - 19:18

Pourquoi une condamnation ?
Je veux dire la majorité des hqi serait malheureux, ou seul, ou froid, ou hautin ou que sais-je, je ne dis, mais ça n'est pas le cas, fort heureusement !
Non on est super nombreux à avoir une vraie vie, des vrais amis (pas tous hqi heureusement !!!) !
Ce chiffre ne changera pas ta vie !
Le miens ne change pas grand chose à ma vie (si ce n'est que j'ai pas foutu grand chose pour faire le métier de mes rêves Wink ).

_________________
Appel tigres // Règles de courtoisie // pour les nouveaux // C'est quoi les Tigres ?
"Hasta la tigrolution siempre !" "Nous pensons trop et ne ressentons pas assez !"

Darth Lord Tiger Kalthu
Maître es rayures
Maître es rayures

Messages : 16921
Date d'inscription : 02/12/2012
Age : 37
Localisation : Koriban

http://www.zebrascrossing.net/t14849-qu-est-ce-que-le-tigre#6200

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le diagnostic HPI : condamnation à l'exclusion éternelle ??

Message par sunshine1981 le Sam 15 Fév 2014 - 14:34

@ tous, merci pour vos réponses.

Merci à ceux qui ont essayé de comprendre et d'apporter une possibilité d'autre vision avec gentillesse : tout particulièrement HSociale qui explique ressentir la même chose, comme quoi ce n'est pas tiré par les cheveux !

Je garderai aussi les paroles de Sillemme, dont j'ai beaucoup apprécié la notion de "différence éternelle". Effectivement elle est moins péjorative et porteuse d'espoir !

Enfin pour tous ceux qui sont partis dans une interprétation erronée de mon propos : non je ne pense pas que le bonheur passe par une fréquentation exclusive de personnes à haut coefficient intellectuel, ni que le qi nous définisse. Cela n'a jamais été ce que j'ai évoqué d'ailleurs.

Je fais un simple constat : en tant qu'HPI (ou en tant que moi-même peut-être, indépendamment de tout QI), je ressens de nombreuses frustrations, et principalement intellectuelles, au-contact d'une partie non-négligeable des personnes que je rencontre. C'est normal, puisque je suis en minorité.

Justement parce que j'ai foi en l'homme et que je déteste les étiquettes, j'aimerais qu'il en soit autrement, et ne pas avoir à justifier mes envies, aspirations,traits de caractère, comportements, très souvent différents de la majorité.

C'est cette différence perçue depuis toujours et toujours présente qui me pèse, car j'aimerais que ma relation aux autres soient plus fluides et exemptes justement de réflexion sur "comment s'adapter, ressentir moins de frustrations...".

Ce sont les pistes que je vous demandais, et encore une fois, merci à ceux qui l'ont compris et m'ont apporté une réponse constructive !

Bon week-end à tous :-)

sunshine1981
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 38
Date d'inscription : 31/07/2012
Age : 35
Localisation : Nantes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le diagnostic HPI : condamnation à l'exclusion éternelle ??

Message par Darth Lord Tiger Kalthu le Sam 15 Fév 2014 - 15:22

Je fais un simple constat : en tant qu'HPI (ou en tant que moi-même peut-être, indépendamment de tout QI), je ressens de nombreuses frustrations, et principalement intellectuelles, au-contact d'une partie non-négligeable des personnes que je rencontre. C'est normal, puisque je suis en minorité.

Comme dise les psychologues qui traitent les HQI "une fois qu'un patient cesse de parler de son QI pour parler de ses problèmes on a gagné". Je pense que tu fais la même erreur que celle que j'ai longtemps fait. Tu pense qu'être HQI est la cause de ce problème social. Hors nous sommes assez nombreux ici à dire que nous n'avons pas ce problème. Donc ça n'est pas lié à ça Wink
Une fois que ça c'est compris tu pourras avancer Wink
Exemple d'exercice que je m'étais imposé à moi même (maintenant je le fais avec plaisir j'y ai pris goût), je rentré dans un bar au hasard la journée, je dis bonjour bien fort comme si j'avais toujours été un habitué, je m'installe au bar, et je me glisse dans une conversation, comme ça pour lutter contre ma peur monstrueuse !
Et un stress en moins, car on se fiche des conséquence dans ce cas préics. Tu le fais plein de fois, tu peux tester les intonations qui passent, qui ne passent pas, les sujets qui plaisent déplaisent, la façon d'aborder. L'idée étant de la faire parfois en acteur total, parfois en étant toi. C'est un jeu pour lutter contre les peurs, apprendre des autres. Car au final tu auras tellement de conversations différentes, tellement de gens, que tu vas en plus t'enrichir à une vitesse monstre ! Vive les bistrots !!! Du rmiste au dentiste, du prof au menusier, du chercheur à l'ingénieur, il y a tout !!! Attention quand je dis "faire l'acteur" parfois dans ce jeu, ça ne veut pas dire le faire dans la vraie vie. Ne suis jamais ceux qui te disent, au prétexte de t'adapter qu'il faut changer. Tu es toi même, tu as quelque chose à apporter aux autres en échange de ce qu'il t'apporte. Et cette chose tu ne peux la donner qu'en étant toi même. En plus si tu te renies tu vas tomber au fond d'un gouffre sans nom.
En tout cas bon courage à toi pour la suite !

_________________
Appel tigres // Règles de courtoisie // pour les nouveaux // C'est quoi les Tigres ?
"Hasta la tigrolution siempre !" "Nous pensons trop et ne ressentons pas assez !"

Darth Lord Tiger Kalthu
Maître es rayures
Maître es rayures

Messages : 16921
Date d'inscription : 02/12/2012
Age : 37
Localisation : Koriban

http://www.zebrascrossing.net/t14849-qu-est-ce-que-le-tigre#6200

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le diagnostic HPI : condamnation à l'exclusion éternelle ??

Message par Tête d'Ampoule le Sam 15 Fév 2014 - 15:25

Darth Lord Tiger Kalthu a écrit:
Je fais un simple constat : en tant qu'HPI (ou en tant que moi-même peut-être, indépendamment de tout QI), je ressens de nombreuses frustrations, et principalement intellectuelles, au-contact d'une partie non-négligeable des personnes que je rencontre. C'est normal, puisque je suis en minorité.

Comme dise les psychologues qui traitent les HQI "une fois qu'un patient cesse de parler de son QI pour parler de ses problèmes on a gagné". Je pense que tu fais la même erreur que celle que j'ai longtemps fait. Tu pense qu'être HQI est la cause de ce problème social. Hors nous sommes assez nombreux ici à dire que nous n'avons pas ce problème. Donc ça n'est pas lié à ça Wink
Une fois que ça c'est compris tu pourras avancer Wink
+1 et c'est aussi ce que je cherchais à dire, sans doute moins clairement.

Tête d'Ampoule
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1232
Date d'inscription : 15/01/2014
Localisation : Vortex Temporel

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le diagnostic HPI : condamnation à l'exclusion éternelle ??

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 6:03


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum