cousins d'autisme ?

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: cousins d'autisme ?

Message par Invité le Jeu 14 Oct 2010 - 14:31

Suspect déjà je ne suis pas d'accord avec tes postulats de départ.... on en reparlera donc plus tard...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: cousins d'autisme ?

Message par Invité le Jeu 14 Oct 2010 - 14:40

Super Marre a écrit: Suspect déjà je ne suis pas d'accord avec tes postulats de départ.... on en reparlera donc plus tard...

oui ...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: cousins d'autisme ?

Message par Invité le Jeu 14 Oct 2010 - 15:38

crezebrure a écrit:
Super Marre a écrit:intérieure ou extérieure? tu parles de quoi?

le zèbre = extérieur: son intelligence, son fonctionnement ... tout est développé vers l'extérieur, le monde extérieur.
l'autiste = intérieur : son intelligence, son fonctionnement ... tout est développé vers l'intérieur, son monde interne, sa bulle.

le zèbre qui se perd peut en venir à fonctionner comme çà ... toujours ce que je pense, sans rien y connaitre sur l'autisme = le zèbre ne serait il pas la forme sublimée de l'autisme ?
(promis je vais lire le lien est p'tet qu'après j'aurai plus du tout le même discourt mais ....)
ah ouai quand même...

tu devrais lire le lien oui.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: cousins d'autisme ?

Message par Invité le Jeu 14 Oct 2010 - 17:58

L'une des grosses différences entre zèbritude et autisme semble être l'empathie-désintérêt des autres selon de quoi on parle. D'un point de vue complètement novice et simplificateur, voire réducteur de ma part, je m'en excuse si c'est le cas. study
Y'a d'autres choses, mais cette différence-là me frappe d'autant plus que effectivement, d'autres points peuvent se mêler ou se ressembler parfois, mais pas à la même mesure du tout quand même. Pas simple à expliquer. confused

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: cousins d'autisme ?

Message par Invité le Jeu 14 Oct 2010 - 19:03

Les Asperger ( qui est une forme d'autisme), par exemple, ont de l'empathie mais ne savent pas l'exprimer.
Ils ne savent en général pas lire les émotions sur les visages mais ça ne veut pas dire que rien ne les touchent.
Certains sont surdoués donc zèbres.

Tu n 'as rien dit de réducteur, Kara, la question est intéressante parce que je pense qu'on est nombreux à ressentir certains "traits autistiques". Mais comme tu dis, ce n'est pas la même mesure.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: cousins d'autisme ?

Message par Invité le Jeu 14 Oct 2010 - 19:45

vega a écrit:Les Asperger ( qui est une forme d'autisme), par exemple, ont de l'empathie mais ne savent pas l'exprimer.
Ils ne savent en général pas lire les émotions sur les visages mais ça ne veut pas dire que rien ne les touchent.
Certains sont surdoués donc zèbres.

Tu n 'as rien dit de réducteur, Kara, la question est intéressante parce que je pense qu'on est nombreux à ressentir certains "traits autistiques". Mais comme tu dis, ce n'est pas la même mesure.

bon oki j'ai pas encore eu le temps de lire tranquillement le lien mais mais mais .... heureuse de lire: je pense qu'on est nombreux à ressentir certains "traits autistiques". Mais comme tu dis, ce n'est pas la même mesure.[/quote]
parce que si je me suis pas bien fait comprendre c'est quand même là que je veux en venir ... et mon expression: forme sublimée revient à : pas dans la même mesure ....

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: cousins d'autisme ?

Message par Invité le Jeu 14 Oct 2010 - 19:54

Je pense que je ne serai pas la seule à ne pas comprendre "forme sublimée" comme "pas dans la même mesure".

Si tu veux être comprise, sois claire, surtout ici où nous avons un peu tous tendance à couper les cheveux en 4.

J'aime pas trop citer wikipedia, mais en l'occurence je me permets:
"Le mot sublimation est employé dans plusieurs matières :
en physique, la sublimation est le passage d'un corps de l'état solide à l'état gazeux, sans passer par l'état liquide. Cette transformation se fait donc sans passer par une étape de fusion (de solide en liquide), ni une étape de vaporisation (de liquide en gaz).
en psychologie ou en psychanalyse, la sublimation est la transposition d'une pulsion en un sentiment supérieur. Cette notion est fondamentale dans la psychanalyse de l'art.
dans l'impression, on trouve des imprimantes a sublimation thermique.
Voir aussi :
sublime, concept esthétique proche du beau."
tu peux me dire en quoi il y a sublimation entre la douance et l'autisme?
Ton avis est peut-être pertinent, mais il va falloir approfondir un peu plus.

Sinon, je ne suis pas non plus d'accord avec tes postulats de base.
Je ne sais pas si un autiste est tourné vers l'intérieur, on peut peut-être dire que oui, par incapacité de communiquer peut-être.
Mais par contre, je ne vois pas du tout pourquoi le surdoué serait plus tourné vers l'extérieur que n'importe qui.
Je dirais même que mon expérience me ferait plutôt penser le contraire.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: cousins d'autisme ?

Message par Invité le Jeu 14 Oct 2010 - 20:28

en effet me suis vraiment pas fait comprendre ....

pour moi un autiste est (je précise que je n'ai toujours pas lu le lien donc je m'excuse déjà de dire ce que je pense et qui risque de paraitre bien "simplet") une personne à la sensibilité tellement exacerbée qu'il ne sait pas la "maitriser". La seule façon pour lui de se protéger de son environnement et de rentrer dans son monde à lui, de développer ses capacités (qui peuvent être extraordinaires) dans sa propre bulle. Cette sensibilité exacerbée est tellement handicapante qu'il se retrouve "prisonnier" de sa bulle. Côté intérieur pour moi.
Le zèbre c'est la même chose au niveau de la sensibilité ... son moyen de défense par rapport à son environnement: son cerveau et son intelligence et ses sens sur-developpés sauf que lui met son énergie a tenter de s'adapter à son environnement et qu'au lieu de rester "enfermé dans sa bulle" tente du mieux qu'il peut de se faire accepter. Pour moi il y a une frontière très fine. Je re précise que ce n'est que mon avis personnel !!!!
Le zèbre en très grande souffrance, le zèbre perdu, le zèbre rejeté, le zèbre incompris .... va se créer sa propre grotte, s'y réfugier et .... va se créer son propre univers et tout faire pour ne plus ressentir, pour ne plus réfléchir, pour ne plus penser, pour ne plus être envahi par ses émotions .... il se coupera de tout, du monde, des émotions.
Pour moi le mot sublimation était employé en psychologie pure ... enfin psychologie cerveau de moi .... pas simple je l'accorde ....

Si tu veux être comprise, sois claire, surtout ici où nous avons un peu tous tendance à couper les cheveux en 4.


Alors là ... dans le genre de phrases à 2 balles digne d'un "non zèbre" ca passerait, mais ici, .... avec des "comme moi" ... un peu dur à avaler !!!!!!
Surtout que le pire est qu'au final ... on pense la même chose sur le même sujet !!!!












Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: cousins d'autisme ?

Message par Invité le Jeu 14 Oct 2010 - 20:39

bonsoir

On a déjà lu ici et la que le zèbre avait des traits autistiques. D ailleurs tout le monde en a mais a un degré supérieur c'est pathologique.
L'autisme n'est pas qu une personne qui se renferme dans sa bulle, d ailleurs c est un peu cliché !
Il y a tout une batterie de caractéristiques pour parler d autisme.

mais j ai bien compris crezbrure ce que tu essaies d expliquer ici.
d ailleurs je crois qu il y a déjà un topique consacré a ce sujet.

quand a la petite de Kara c est vraiment d une consultation dont elle a besoin sans négliger aucune piste.


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: cousins d'autisme ?

Message par Invité le Jeu 14 Oct 2010 - 20:45

Diana a écrit:
quand a la petite de Kara c est vraiment d une consultation dont elle a besoin sans négliger aucune piste.


oui, jsuis tout à fait oki avec çà ^^
merci ... me sentais normale sur le coup et .... drôle de sentiment Very Happy
(euhhh c'est de l'ironie mal placée je sais mais j'en avais besoin là Very Happy Very Happy Very Happy )

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: cousins d'autisme ?

Message par Invité le Jeu 14 Oct 2010 - 20:52

Kara:
les symptômes dont tu parles me font aussi penser au syndrome d'Asperger. Celui-ci est mal connu chez les femmes, certains disent qu'il est essentiellement masculin, d'autres disent qu'on ne sait pas bien diagnostiquer les filles.
Bref, pour dire que si c'est ça, ce sera difficile à faire diagnostiquer.

essaie peut-être dans un premier temps de chercher des éléments sur internet et les forums.




Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: cousins d'autisme ?

Message par Invité le Jeu 14 Oct 2010 - 21:08

bonsoir Véga, cela n existe pas en version française ?
ça m'intéresse.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: cousins d'autisme ?

Message par Invité le Jeu 14 Oct 2010 - 21:21

je ne crois pas
c'est un extrait du livre aspergirls qui est sorti au printemps 2010. La traduction va peut-être venir...

le site de l'auteur: http://www.help4aspergers.com/pb/wp_184a141d/wp_184a141d.html

Je ne l'ai pas terminé, mais c'est très intéressant.
Ce n'est pas un livre scientifique, c'est plus témoignages/conseils, mais intéressant.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: cousins d'autisme ?

Message par Invité le Jeu 14 Oct 2010 - 21:33

Merci pour le lien.

que c est handicapant de ne pas maitriser les langues !


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: cousins d'autisme ?

Message par prjevalski le Ven 15 Oct 2010 - 1:44

Question constructive (à la recherche d'une réponse scientifique) : Zebres et génétique (Pour Asperger, j'ai cru comprendre qu'on avait pas mal avancé la dessus)

Grains de sable : Zebres et problèmes de communication ?

Rocher granitique ; Zebres et ego à soufflet ?

Diana, Ton prénom et ton icone me font penser à Ron Hubbard

Tu viens Samedi Montée de la grande côte ?





Ok je sors


Thank you and good night


prjevalski
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 245
Date d'inscription : 02/07/2010
Age : 45
Localisation : Lyon

Revenir en haut Aller en bas

Re: cousins d'autisme ?

Message par Invité le Ven 15 Oct 2010 - 9:34

Diana: je tente une traduction dès que j'ai le temps. Si qq ressent l'envie de le faire avant, qu'il se gène pas Wink

prejvalski: De mes lectures en angleterre, des études ont été" menées sur des vrais jumeaux, des faux jumeaux, élevés ensemble ou séparément ainsi que sur des enfants adoptés.
Il en ressortait que l'écart moyen entre de vrais jumeaux élevés séparément étaient à peu près le même que celui entre 2 tests passés par la même personne. cela dit, il y avait quand même ponctuellement de gros écarts ( le plus gros étant de 30 points de QI)
Apparemment, l'environnement en tant que tel influait peu, par contre, la façon dont l'individu percevait cet environnement influait mais dans une moindre mesure par rapport à la génétique. ( je sais plus comment ils ont démontré ça, j'essaierai de vous remettre l'explication quand j'ai le temps)
Enfin, l'étude d'enfants adoptés a montré que le QI des enfants étaient plus proches que celui des mères biologiques que des mères adoptives.
Ils ont même étonnamment trouvé une corrélation négative entre le QI de la mère adoptive et celui de l'enfant adoptif. ( grosso modo, mère gros Qi, enfant plus petit Qi et l'inverse. La corrélation étant quand même très faible: -0.1)
Là encore, ce sera plus clair et plus précis avec le texte complet mais il est aussi en anglais.

Pour ceux que ça intéresse, c'est ce livre: http://www.amazon.co.uk/Intelligence-Very-Short-Introduction-Introductions/dp/0192893211/ref=sr_1_1?ie=UTF8&qid=1287131629&sr=8-1

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: cousins d'autisme ?

Message par prjevalski le Ven 15 Oct 2010 - 11:08

Thanks,

I'm missing a little motivation for a full technical book in english, but your informations are very usefull to me !

prjevalski
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 245
Date d'inscription : 02/07/2010
Age : 45
Localisation : Lyon

Revenir en haut Aller en bas

Re: cousins d'autisme ?

Message par Invité le Ven 15 Oct 2010 - 11:10

ces 2 livres ne sont pas trop techniques. Les phrases sont simples et les mots plutôt usuels.
J'en ai ramené un sur les conceptions de la douance qui va me poser pas mal de problèmes je crois!!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: cousins d'autisme ?

Message par Invité le Ven 15 Oct 2010 - 17:17

Véga = merciii

prjevalski = mdr tu viens de me faire découvrir la Dianétique.
J'aurai très bien pu m'y intéresser oui.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: cousins d'autisme ?

Message par Invité le Sam 16 Oct 2010 - 9:48

RV pris chez un pédo-psy, mais pas avant janvier.

Et en cherchant à comprendre différemment, en discutant, ça a débloqué des trucs. Les crises survenaient pendant des changements d'espace ou de personne, départ, ou même arrivée d'une personne à qui elle est attachée... Pas systématique, heureusement, mais toujours sur ces moments-là.
Donc plus facile à anticiper et désamorcer une fois qu'on a compris le mode de fonctionnement, en partie. Elle avait aussi besoin de savoir des choses qui m'avaient semblées évidentes, et je m'étais trompée. Mais je suis contente, je retrouve enfin ma petite, ça fait du bien de la voir aller mieux. ^^



Donc ça se décante, mais oui, consulter reste nécessaire.
Asperger, merci Vega, je chercherai, j'avais déjà regardé mais ce n'était pas expliqué comme dans ton tableau que tu as copié, et là effectivement, ça me fait tilter des trucs, y compris pour moi. Shocked
J'ai pas encore tout traduit, je finirai tranquillement ce WE avec un peu d'aide. Merci.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: cousins d'autisme ?

Message par Sélène-Nyx le Mar 9 Juil 2013 - 23:21

Excusez-moi de remonter ce sujet que je n'ai lu que depuis peu (je suis inscrite depuis un peu plus d'un an seulement, et il y a tellement à lire, et je dispose de trop peu de temps ...)
  Je m'intéresse à l'autisme (j'ai un petit cousin autiste), et je suis intriguée, surtout depuis qu'on en parle comme d'une "maladie neurologique". Or, il est mon parent côté maternel, et il se trouve que justement, nous avons plusieurs membres de cette famille qui ont (ont eu) pas mal de problèmes soit-disant psy, et des maladies neurologiques (SEP moi-même, ma mère qui en est décédée ainsi que deux de ses cousines, une tante "neurasthénique" avec un tas d'autres troubles psy, des maniaco-dépressifs, deux suicides (dont mon grand-père que je n'ai pas connu, mais décrit comme "très intelligent, et alcoolique"), bref, je cherche toujours ce qui ne tourne pas rond dans nos cerveaux ... dont un possible lien entre toutes ces pathologies, dont l'autisme ... qui semble, aujourd'hui, considérée comme "maladie neurologique".
  Suite à différentes recherches, j'ai pu lire que la cause (ou une des causes) de toutes ces pathologies, pourrait être des lésions de la matière blanche dans certaines zones du cerveau (démyélinisation)...
  Dont ces articles concernant l'autisme:
 
A propos des lésions dans l'autisme ...
   
Il existe encore des cas où les causes de l'autisme sont inconnues, mais, dans le monde entier, les chercheurs s'accordent à reconnaître leur origine génétique à concurrence de 90% et que pour les 10% attribués à des facteurs environnementaux, ils n'impliquent pas de causes psychosociales, mais bien plutôt des lésions survenues à la naissance, etc. Si un enfant naît avec une lésion cérébrale ou souffre d'une telle lésion au début de son existence en raison d'une infection, ce qui veut dire que la structure de son cerveau est différente et qu'il devra utiliser des zones du cerveau pour des activités pour lesquelles elles ne sont pas conçues, il ne passera pas par les mêmes phases de développement que les autres enfants.
http://www.autisme.ch/portail/index.php?option=com_content&view=article&id=63&Itemid=131

Certains supposent que l'autisme n'est pas qu'une question de lésions d'aires cérébrales mais aussi un problème de connexions,ce qui complique les choses».

http://sante.lefigaro.fr/actualite/2013/01/29/19771-quand-neurochirurgie-tente-soigner-lautisme

Grâce à l'IRM fonctionnelle, l'équipe du Dr Monica Zilbovicius (psychiatre, Inserm, CEA Orsay) a mis en évidence des anomalies précoces du fonctionnement d'une partie du cerveau de l'enfant autiste: le sillon temporal supérieur.

http://sante.lefigaro.fr/actualite/2012/02/08/17243-autisme-neurobiologie-discredite-psychanalyse?position=11&keyword=autisme
Et :
http://www.cea.fr/var/site/storage/original/application/c84d719f12e90da246155b686ecc2144.pdf

Sélène-Nyx
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2074
Date d'inscription : 29/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: cousins d'autisme ?

Message par Sélène-Nyx le Mar 9 Juil 2013 - 23:37

Et là, je me pose une question: y aurait-il des zones lésées dans les cerveaux des zèbres, ce qui les obligerait à sur-développer d'autres zones??? Et ce problème de connexions se développant afin de combler les déficits de certaines zones, qu'en penser??
 
Sans compter que les altérations des lobes temporaux pourraient être à l’origine d’une désorganisation des circuits neuraux. Des études menées au SHFJ ont ainsi montré que des stimuli auditifs chez des enfants autistes activent une région baptisée cortex associatif postérieur droit. Chez les enfants non atteints, c’est le gauche qui est activé. De même, des régions cérébrales différentes sont mises à profit lorsqu’il s’agit d’effectuer une tâche cognitive, comme un test fondé sur la théorie de l’esprit
.
http://www.cea.fr/var/site/storage/original/application/c84d719f12e90da246155b686ecc2144.pdf

Sélène-Nyx
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2074
Date d'inscription : 29/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: cousins d'autisme ?

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 23:23


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum