Phobie de l'engagement

Aller en bas

Phobie de l'engagement Empty Phobie de l'engagement

Message par Invitè le Mer 12 Fév 2014 - 8:16

J'ai lu, il y a quelques semaines, des témoignages sur la phobie de l'engagement.
C'était principalement des témoignages de femmes.
Elles dépeignaient des indécis, des salauds.
Exemple : Untel lui parlait de phobie de l'engagement jusqu'au jour où il l'a quittée pour... s'engager avec une autre.

Là encore, qu'en pensez-vous ?

Invitè

Messages : 65
Date d'inscription : 27/06/2013

Revenir en haut Aller en bas

Phobie de l'engagement Empty Re: Phobie de l'engagement

Message par Invitè le Mer 12 Fév 2014 - 8:18

Pourrait-on y voir une peur de l'échec ? Un genre d'absolutisme ? De perfectionnisme ? La peur d'un manque de contrôle de la situation ?

Invitè

Messages : 65
Date d'inscription : 27/06/2013

Revenir en haut Aller en bas

Phobie de l'engagement Empty Re: Phobie de l'engagement

Message par valou le Mer 12 Fév 2014 - 9:53

Peut-être que cela est aussi lié à la peur qu'à un moment de la relation, les accrocs se multiplient, les rancoeurs deviennent tenaces, les masques tombent et l'autre nous voie tel(le) que l'on est. Peur de décevoir, de ne pas être aimée pour la personne que l'on est.
Il me semble au fond que la peur de l'engagement est liée à la peur de l'abandon...
Assez paradoxal n'est-il pas?
valou
valou

Messages : 54
Date d'inscription : 07/02/2014
Localisation : Ce plat pays, qui est le mien

Revenir en haut Aller en bas

Phobie de l'engagement Empty Re: Phobie de l'engagement

Message par Invitè le Mer 12 Fév 2014 - 11:23

Je pense que ma copine me voit tel que je suis. Encore que !...
Disons plutôt que je pense avoir été très franc avec elle et lui avoir livré nombre de mes peurs, manies etc.
Elle doit donc me connaître assez bien.
Cela dit, elle fait de moi un tableau assez effrayant !...

C'est même bizarre.
Je n'ai que des défauts : égoïste, vulgaire...

Mes qualités, je n'en entend pas beaucoup parler !

Mais elle me reproche mon manque d'engagement !

Perplexe.

En tout cas, on n'est pas heureux, ça c'est sûr !

Alors, est-ce qu'on se fait une montagne de tout ?

Je finis par en avoir ras le c... !!

Les autres mecs sont tous merveilleux, il n'y a que moi qui suis égoïste etc. etc.

Des fois, ça me gonfle !

Invitè

Messages : 65
Date d'inscription : 27/06/2013

Revenir en haut Aller en bas

Phobie de l'engagement Empty Re: Phobie de l'engagement

Message par Invitè le Mer 12 Fév 2014 - 11:30

Phobie de l'engagement ou évitement de la question de la séparation ? C'est peut-être ça, la vraie question.

Effectivement, se séparer, c'est affronter la solitude.

Je l'ai déjà fait.

P... Que j'en ai marre !

Invitè

Messages : 65
Date d'inscription : 27/06/2013

Revenir en haut Aller en bas

Phobie de l'engagement Empty Re: Phobie de l'engagement

Message par Invitè le Mer 12 Fév 2014 - 11:32

Se séparer, c'est affronter la culpabilité aussi, cf. autre topic.

Comment va-t-elle faire sans moi ?

Stupide ego.

Stupide altruisme.

Je ne suis peut-être pas assez égoïste, en réalité !

Folie !

Bon sang, comme j'en ai marre !

Invitè

Messages : 65
Date d'inscription : 27/06/2013

Revenir en haut Aller en bas

Phobie de l'engagement Empty Re: Phobie de l'engagement

Message par valou le Mer 12 Fév 2014 - 12:09

Oulàlà... Courage E.T. !
Les questions que tu soulèves par rapport à ta relation sont pertinentes. C'est tellement plus facile de ne pas se poser de questions (hein Wink ), mais je ne sais pas trop quoi te dire... Neutral 
Si je peux te conseiller un livre : ça vaut ce que ça vaut, mais c'est assez aprlant : "les 5 languages de l'amour". Parfois, la façon d'exprimer son amour à l'autre est tellement différente dans un couple, que le "réservoir" se vide.
Je pense par exemple que, pour te sentir aimé, tu as besoin de paroles valorisantes. Peut-être que ta compagne est plus sensible aux servcies rendus par exemple. Et donc, si elle t'exprime son amour par des services, c'est pas désagréable, mais ça ne comble pas ton besoin. pour te sen tir aimer il faudrait qu'elle puisse te reconnaitre dans tes qualités par exemple. Ca, ça ferait grimper ton "réservoir" en moins de temps qu'il faut pour le dire.
Et pareil, elle se sent peut-être aimée par des services rendus, mais tu lui exprimes ton amour peut-être d'une autre manière qu'elle ne perçoit pas?
Enfin, je ne sais aps si c'est très clair ce que je raconte sans avoir lu le livre, mais c'est toujours une piste...

Une petite fleur pour t'encourager  flower 
valou
valou

Messages : 54
Date d'inscription : 07/02/2014
Localisation : Ce plat pays, qui est le mien

Revenir en haut Aller en bas

Phobie de l'engagement Empty Re: Phobie de l'engagement

Message par Invité le Mer 12 Fév 2014 - 12:44

E.T. a écrit:Phobie de l'engagement ou évitement de la question de la séparation ? C'est peut-être ça, la vraie question.

Effectivement, se séparer, c'est affronter la solitude.

Je l'ai déjà fait.

P... Que j'en ai marre !

C'est intéressant de tourner la question de cette façon, au fond tu as cerné le problème je pense. Ton sentiment de culpabilité te bloque pour prendre une décision: tu culpabilises de ne pas lui apporter ce dont elle a besoin, mais tu culpabiliserais encore plus de l'abandonner, et tu préfères cet inconfort à la solitude. Vous n'êtes pas heureux ensemble mais tu n'es pas responsable de son bonheur, même si tu peux être un facteur influent à ses yeux.
Elle a elle aussi ses propres insécurités, elle est dans une position ambiguë où elle ne te fait pas confiance mais cherche à te plier à ses désirs par divers procédés manipulatoires (comparaison avec autrui, culpabilisation).
Au vu de tes incertitudes je pense que son intuition ne lui donnera pas tort à plus ou moins long terme même si là elle la traduit en des termes irrationnels ("tu me quitteras pour une plus jeune"). Vous avez tous les deux un travail à faire sur vos fonctionnements respectifs pour retrouver une autonomie affective et cerner vos désirs (le scoop... mais bon, connaître le chemin n'est pas la même chose qu'arpenter le chemin).

Passant, je crois en un truc: quand on est avec la bonne personne (au bon moment), une intuition/conviction intime prend toujours le pas pour nous donner l'impulsion d'avancer malgré les doutes et les questions anxieuses.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Phobie de l'engagement Empty Re: Phobie de l'engagement

Message par Invitè le Mer 12 Fév 2014 - 13:05

@ valou, luna : merci pour vos réponses.

Invitè

Messages : 65
Date d'inscription : 27/06/2013

Revenir en haut Aller en bas

Phobie de l'engagement Empty Re: Phobie de l'engagement

Message par Deedee le Mer 12 Fév 2014 - 13:20

Je ne sais pas si ce que je vis correspond réellement à une phobie de l'engagement, mais je me sens absolument incapable de vivre une vraie relation sérieuse avec de l'engagement et de la construction dedans.

Mon problème ? Je me suis engagée et pas qu'un peu, j'étais à fond, et je me suis pris une baffe monumentale en découvrant que je ne connaissais pas celui avec qui je me projetais car c'était un menteur pathologique.
Mais où est l'homme dont je suis tombée amoureuse il y a 5 ans (réponse : il n'existe pas, c'était une performance d'acteur, un déguisement d'homme parfait) ?
Mais qui est ce type avec qui je vis (réponse : aucune idée !) ?
Sont les questions que je me suis posées et qui m'ont fait ouvrir les yeux.

Depuis, plus moyen d'envisager de nouveau du sérieux, même lorsque j'ai rencontré celui avec qui j'ai connu la plus incroyable complicité et complémentarité de ma vie.

Luna Lunedda a écrit:
Passant, je crois en un truc: quand on est avec la bonne personne (au bon moment), une intuition/conviction intime prend toujours le pas pour nous donner l'impulsion d'avancer malgré les doutes et les questions anxieuses.

Voilà, moi je l'ai rencontré mais pas au bon moment, on a freiné tous les 2 comme des cons.  Sad
Deedee
Deedee

Messages : 1909
Date d'inscription : 04/01/2013
Age : 41
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Phobie de l'engagement Empty Re: Phobie de l'engagement

Message par Thaïti Bob le Mer 12 Fév 2014 - 13:55

E.T. a écrit:Pourrait-on y voir une peur de l'échec ? Un genre d'absolutisme ? De perfectionnisme ? La peur d'un manque de contrôle de la situation ?
exactement. Je dirais que j'ai à peu près ça pour l'engagement pour un job, et c'est horrible.
Thaïti Bob
Thaïti Bob

Messages : 1828
Date d'inscription : 27/01/2012
Age : 32
Localisation : Avignon

http://plusvertquevert.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Phobie de l'engagement Empty Re: Phobie de l'engagement

Message par May Lee le Mer 12 Fév 2014 - 14:28

Peut-être que le gars qui s'est engagé avec une autre là où il disait à l'une qu'il ne voulait pas s'engager... est tombé amoureux tout simplement.

Des fois on veut s'engager, des fois non. On pense qu'on ne veut pas s'engager et point barre jusqu'au jour où ça ne représente pas une lourde responsabilité mais la clé des champs pour une fuite à deux.

Je dis ça pour les autres, on ne peut sans doute pas se dire toujours que les gens freinent des quatre fers parce qu'ils ont peur de l'engagement, des fois ils sont pas amoureux voilà tout.

Maintenant en ce qui me concerne je sais qu'au lieu de faire les choses bien je sabote tout, parce que ça me terrorise d'échouer et de ne pas contrôler comme le dit E.T. , et peut-être aussi parce que j'ai peur que ça marche tout simplement.

May Lee
May Lee

Messages : 828
Date d'inscription : 05/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Phobie de l'engagement Empty Re: Phobie de l'engagement

Message par EmiM le Mer 12 Fév 2014 - 14:54

Je crois pas que le souci se soit l'engagement ou nos peurs, je crois que ce qui compte ce sont les raisons de l'engagement et son but, les deux me semblant nécessaires pour prendre cette décision. Si on ne sait pas pourquoi on s'engage, comment s'engager ? si on ne sait pas à quoi on s'engage et pour tendre vers quoi, comment s'engager ?
Si on a des sentiments, une relation qui nous convient, des points communs (valeurs, famille, spirituel) et un projet de vie commun, alors je dirai que tout est réuni pour s'engager... Mais si un des points précédents pêchent, alors je vois pas pourquoi et comment s'engager avec si peu de bases solides.... donc ET je t'invite à analyser ce qui cloche avec elle. A priori déjà relationellement parlant ça a pas l'air d'être la joie...
Je partage également l'avis de Luna, sur le fait de vous interroger sur vos mécanismes respectifs et de prendre conscience de ce qui se joue entre vous.
Bon courage à Toi
EmiM
EmiM

Messages : 5707
Date d'inscription : 15/01/2014
Age : 37
Localisation : Les pieds sur terre, la tête dans les étoiles

Revenir en haut Aller en bas

Phobie de l'engagement Empty Re: Phobie de l'engagement

Message par Invitè le Mer 12 Fév 2014 - 15:00

Thaïti Bob a écrit:
E.T. a écrit:Pourrait-on y voir une peur de l'échec ? Un genre d'absolutisme ? De perfectionnisme ? La peur d'un manque de contrôle de la situation ?
exactement. Je dirais que j'ai à peu près ça pour l'engagement pour un job, et c'est horrible.

Je l'ai surmonté.
Enfin, en partie. Je suis en train de m'en sortir sur ce point.
C'est précisément en pensant à mon perfectionnisme au boulot que j'ai fait le parallèle et émis cette hypothèse sur ma vie sentimentale.

Invitè

Messages : 65
Date d'inscription : 27/06/2013

Revenir en haut Aller en bas

Phobie de l'engagement Empty Re: Phobie de l'engagement

Message par Invitè le Mer 12 Fév 2014 - 15:01

May Lee a écrit:
Maintenant en ce qui me concerne je sais qu'au lieu de faire les choses bien je sabote tout, parce que ça me terrorise d'échouer et de ne pas contrôler comme le dit E.T. , et peut-être aussi parce que j'ai peur que ça marche tout simplement.


J'ai fait comme toi pendant plus de 20 ans !

Et pourtant, quand ça commence à marcher - là, je parle du boulot - c'est bon !

Invitè

Messages : 65
Date d'inscription : 27/06/2013

Revenir en haut Aller en bas

Phobie de l'engagement Empty Re: Phobie de l'engagement

Message par Invitè le Mer 12 Fév 2014 - 15:03

Merci pour vos réflexions.


Invitè

Messages : 65
Date d'inscription : 27/06/2013

Revenir en haut Aller en bas

Phobie de l'engagement Empty Re: Phobie de l'engagement

Message par Thaïti Bob le Mer 12 Fév 2014 - 15:16

ah oui et comment fais tu pour t'en sortir en ce qui concerne le job ?? ça m'intéresse du coup pas mal vu que je suis à bout !
Thaïti Bob
Thaïti Bob

Messages : 1828
Date d'inscription : 27/01/2012
Age : 32
Localisation : Avignon

http://plusvertquevert.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Phobie de l'engagement Empty Re: Phobie de l'engagement

Message par Invitè le Mer 12 Fév 2014 - 16:32

ça paraît très con : à mon premier rendez-vous, le psychiatre m'a dit quelque chose comme : vous ne finirez jamais ce que vous entreprendrez, ce sera toujours imparfait, mauvais etc. Il faut l'accepter.
Je pense qu'il me l'a mieux dit.
Je me suis forcé à rendre un truc, forcément, effectivement, pas abouti, pas achevé, imparfait, à un concours.
Je n'ai pas eu ce concours.
Mais j'avais fini un premier travail.
Imparfait.
Je l'ai repris. Perfectionné. Et j'ai remporté le concours suivant.
Actuellement, j'en prépae un autre.
Je suis au pied du mur, donc : ce sera mal fini, imparfait etc. Mais tant pis.

J'ai surtout fini par prendre conscience que le mieux est l'ennemi du bien et qu'il vaut mieux un truc bancal et insatisfaisant que rien du tout.

Je m'explique très mal et j'ai peur que mon aide ne te soit pas d'un grand secours alors que je voudrais réellement t'aider !

Aussi bête que ça paraisse, voilà, c'est ce qu'il m'a dit : vous êtes un perfectionniste. Il va falloir accepter l'idée que dans la vie, on ne peut pas finir, on ne peut pas faire des choses bien.

Cela dit, je suis plus perfectionniste que jamais !! C'est le paradoxe ! Je fous toute ma quête d'absolu dans mon travail, mais je n'y arrive que depuis que j'ai franchi, enfin, ce premier pas libérateur.

En gros, voici ce que je te conseillerais : accepte une fois l'"humiliation" consistant à faire un travail, quelqu'il soit, de façon... médiocre.
C'est le cap à passer.
Après, on accepte mieux de laisser deux, trois ratés dans son job, du coup, on se désinhibe et ça va mieux.

Je ne sais pas comment te répondre ! Mais je connais la souffrance de celui qui n'arrive pas à franchir le cap du perfectionnisme.
D'une certaine façon, la perfection n'existe peut-être (!) pas (je n'en suis donc pas convaincu !) et la rechercher peut devenir morbide. Une quête vouée à l'impossible. Enfin, tu le sais aussi bien que moi.
IL faut accepter d'être médiocre, au moins pour un temps.
Je me répète ! Comme si ces incantations allaient t'aider ! C'est naïf !

Bon courage à toi Thaïti Bob, je compatis !


Dernière édition par E.T. le Mer 12 Fév 2014 - 16:41, édité 1 fois

Invitè

Messages : 65
Date d'inscription : 27/06/2013

Revenir en haut Aller en bas

Phobie de l'engagement Empty Re: Phobie de l'engagement

Message par Invitè le Mer 12 Fév 2014 - 16:37

Mais bref, pour revenir au sujet, je me suis dit que j'avais peut-être le même problème en couple : à vouloir que tout soit parfait...
Mais, en fait, j'en doute.
EmiM a vu assez juste.
Je partage ma vie avec une jolie nana (quoique certaines fois, je la trouve moins belle qu'à d'autres), très intéressante.
Mais je suis un maniaque de mon boulot.
Une façon négative de dire que je suis un passionné.
Une façon négative de parler négative que j'emploie pour me décrire quand je parle avec ma nan.
étrange, non ?
Je prends tout sur moi, comme si j'étais à l'origine du problème : je suis un maniaque enfermé dans l'idéal mortifère de la perfection...
Mais la réalité est peut-être plus simple : on n'arrive pas à être vraiment heureux ensemble...

J'en viens à penser que je suis un mec insupportable, mais est-ce vraiment le cas ? J'ai des défauts, certes...
Je ne sais plus !
...

Invitè

Messages : 65
Date d'inscription : 27/06/2013

Revenir en haut Aller en bas

Phobie de l'engagement Empty Re: Phobie de l'engagement

Message par EmiM le Mer 12 Fév 2014 - 16:55

La perfection n'existe pas dans l'absolu, elle est subjective, ce qui est parfait pour l'un, peut être imparfait pour l'autre... Vous êtes la seule personne à placer le curseur de la perfection dans le champ du possible ou de l'impossible. Plus vous vous fixez un objectif inatteignable, moins vous aurez de chances de l'atteindre et donc vous cultiverez l'échec et le perfectionnisme inaccessible. Plus vous vous fixerez des objectifs atteignables, plus vous aurez de chances de l'atteindre, et vous cultiverez la satisfaction, l'estime et la fierté de vous-même... Vous avez le choix d'être un éternel insatisfait, ou vous avez le choix de vous dire que là où vous êtes c'est mieux que là où vous étiez... Le perfectionnisme est un magnifique moteur d’élévation de soi, il ne doit pas devenir votre frein pour toujours remettre en question ce que vous avez fait... Ils sont nombreux à s'être suicidé à cause d'un perfectionnisme maladif, incapables de profiter de leurs efforts et des résultats obtenus...

ET pour en revenir à ton couple, sans t'auto-flageller, essaye de faire la part des choses et de prendre du recul, entre ce que tu vois de toi et ce qu'elle voit de toi... Le problème des hommes qui ne s'aiment pas c'est qu'ils ne savent pas aimer (aimer et recevoir) A chaque fois que tu n'es pas positif envers toi, comment veux tu être capable de l'être avec l'autre ???
Si tu ne trouves pas aimable, pourquoi t'aimerait-elle ? à réfléchir....
EmiM
EmiM

Messages : 5707
Date d'inscription : 15/01/2014
Age : 37
Localisation : Les pieds sur terre, la tête dans les étoiles

Revenir en haut Aller en bas

Phobie de l'engagement Empty Re: Phobie de l'engagement

Message par Invitè le Mer 12 Fév 2014 - 17:10

Bien sûr.
J'ai déjà réfléchi à cette question.
Je pense que je commence à m'aimer un peu.
Mais...
Peut-être présente-je en termes négatifs une de mes spécificités...
C'est ma nature profonde que je dénigre.
Comme pour m'en excuser.

C'est vraiment difficile.

Elle me dit qu'elle m'aime.

Son attitude le montre.
Quoique...
Amour ou dépendance affective (de sa part) ?

... M'accepte-t-elle vraiment tel que je suis ?

Je pense que j'en doute un peu, en fait.

Mais, oui, il est sans doute difficile d'aimer les autres quand on ne s'aime pas soi même.

Un bel exemple - poussé à l'extrême - : le talentueux Mr. Ripley, avec Matt Damon (remake de Plein Soleil).

Il m'est arrivé de ne pas comprendre ce qu'elle me trouvait.

Mais...

ça rejoint un peu la contribution de valou aussi sur "les 5 langages de l'amour"...

Invitè

Messages : 65
Date d'inscription : 27/06/2013

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum