L'oeuf ou la poule?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L'oeuf ou la poule?

Message par Ninchat le Mar 4 Fév 2014 - 1:12

Ca y est c’est officiel, ça fait 10 jours que j’ai croisé la route du forum et je dois bien en être à ma dixième présentation imaginaire, tantôt dramatique, tantôt analogique parfois même métaphorique, trop d’angles que j’aimerais exploiter mais impossible de choisir ! Vous l’aurez compris je n’aime pas les choix, je crois que c’est la plus grande peur de ma vie !

En fait Je suis toujours dans l’antichambre du niveau zéro de la vie. Vous savez cette grande pièce circulaire aux innombrables portes débouchant chacune sur une voie, un destin qui nous définit. Et bien moi je suis assis au milieu et j’observe ses portes sans jamais les franchir en me délectant des sensations que j’éprouve en imaginant ce qu’il y a derrière chaque porte et où elle pourrait me mener, puis lorsque le rêve devient trop réel il s’écroule sur lui-même et je passe à une autre porte. J’observe également ceux qui ont franchi ces portes et me demandent s’ils sont heureux, s’ils n’ont pas trop abandonné de leur personne et de leurs rêves en choisissant un chemin plutôt qu’un autre.

Tout ça pour dire, que d’un point de vue plus terre à terre, je suis un garçon (ou jeune homme) de 23 ans qui n’a manifestement pas envie d’entrer dans le monde du travail parce que ça le dégoûte et qu’il ne veut pas se faire aliéner  ou être déçu, du coup j’ai un diplôme d’ingénieur mais je sais pas quoi en faire, faillis faire une thèse mais le monde de la recherche m'a dégoûté et là je prépare le CAPES mais je crois que je vais arrêter ( du coup mes parents se font des cheveux blancs mais c’est pas grave je les aime pas ( mon papa est un PN selon mon frère et ma sœur, le terme de « con**rd » me suffira amplement….) )

AH oui j’oubliais, c’est qui ce type ? Pourquoi qu’il nous parle ? C’est un zèbre au moins ce gars-là !? Ben pour être honnête, j’en sais rien ! Pas fait le test ! Mais bon je ne débarque pas là par hasard, j’ai lu « Je pense trop » sous conseil de mon frère et de ma sœur (indirectement puisque c’est elle qui lui a conseillé) et paf je m’y suis reconnu ! ( d’autres bouquins ont été commandé pour étayer mes connaissances sur le sujet) Je savais déjà que mes sens étaient un peu plus aiguisés que les autres et mon attention vis-à-vis du mon extérieur également mais je n’avais pas envisagé à quel point cela pouvait creuser un tel fossé avec des esprits plus fermés (Appelez-les normopensants si vous voulez, je préfère les termes de « zombie » ou « robot » tant parfois je les trouves mou du genou et des fois froid et calculateur).

Bon du coup, j’en étais où….oui alors si je me remémore bien, les sens aiguisés (Cf The Sentinel la série TV), l’étiquette du t-shirt qui me grattait à mort quand j’étais gosse si bien que ma mère devait systématiquement la couper, la curiosité ( sans borne : je veux TOUT savoir !), l’hyperémotivité ( je vais y revenir), la créativité ( je vais y revenir), synesthésie ( chaque son produit une image, chaque mot et phrase sont immédiatement perçus comme image et situation dans mon esprit), sens du détail, mémoire cinématographique fortement associée à l’émotion, sens absolu des valeurs. Il se pourrait donc bien que je sois un zèbre !! Enfin que j’ai des rayures quoi, les zèbres c’est un peu naze (les herbivores c’est la mort)….on a qu’à dire que je suis un chat avec des rayures !

Je reviens sur l’hyperémotivité  (on est pas là pour faire du séquenciel ! j’aurais peut-être dû faire une carte mentale pour que cela soit moins fouillis, ça aurait était parfaitement adapté). C’est l’un des points qui me fait le certainement le plus souffrir et qui m’a mené à prendre conscience de mon état. Je n’ai jamais eu de relation sérieuse voire de relation du tout. C’est simple comme on me l’a déjà dit je m’« attache trop vite », du coup ben tout marche comme sur des roulettes tous les feux sont verts jusqu’à que la fille se rende compte que je suis trop différent et « attaché » et probablement « envahissant » et là j’ai le droit au traditionnel «  je préfère qu’on reste ami », « je ne veux pas te faire souffrir » etc…puis après ça devient « mais t’es toujours pas passé à autre chose ». Ben non il me faut 2 à 3 ans pour m’en remettre à chaque fois….. et la dernière fois que ça m’est arrivé c’était l’année dernière (je pense encore à elle tous les jours même si je la déteste, ça craint…). Enfin bref, j’ai été très déçu parce que cette fois-ci j’ai bien senti que ça venait de moi et je m’en suis beaucoup voulu, je pensais avoir fait des erreurs, avoir tout foiré, le classique quoi…Il s’avère que l’explication est simple…on ne vit pas dans le même monde. Pour moi, être avec quelqu’un c’est partager, chercher à comprendre l’autre, à l’aider, avoir  envie qu’il sache qui on est vraiment et bien entendu que l’autre ait les mêmes aspirations, peut-être que je sacralise la chose mais je ne peux pas le concevoir autrement. La déception est toujours grande de se rendre compte que les gens « normaux » n’ont pas ce genre de conception du couple. Tout ça pour dire que ça me soule de pas trouver de chaussure à mon pied (au sens figuré et au sens propre : je galère vraiment à trouver des chaussures j’ai le pied « fort »).

La créativité (j’avais dit qu’on y reviendrait n’écoutiez-vous pas à ce moment-là !?). Pour résumer, je lis le bouquin « je pense trop », et je me dis mince, les cerveaux droits sont créatifs mais pas moi…et la plupart du temps quand je vais à des expos d’art je trouve ça moche…Puis après quelques jours d’observation de moi-même, je me rends compte que je crée tout le temps, seulement uniquement dans la plan imaginaire par dans le plan réel. Comme je l’ai dit que début du texte, j’ai fait au moins dix présentations dans ma tête avant d’écrire celle-ci qui est très déstructurée et manque de cohérence parce que j’ai envie de tout mettre. La musique me fait imaginer des scènes variées en tout genre et influencent grandement ma façon d’écrire (Tiens d’ailleurs je vais en mettre un peu parce que je fatigue là). Donc je crée, donc je suis ! Il faudrait que trouve un moyen de faire passer ce qu’il y a dans ma tête dans le plan réel (on touche là au concept même de l’art) mais je crois que je suis trop fainéant pour ça  silent  ( *conspuation générale*).

Une éponge. J’ai failli oublier ce point ! Je suis une éponge à information et à personnalité fictive…Comment dire…lorsque je suis trop à fond dans un univers virtuel, je m’imagine être le héros dans ma vie de tous les jours, j’ai son apparence, ses mimiques, sa façon de parler…et c’est pas près de s’arrêter je fais ça depuis la sixième…( noooooon je suis pas fou ! Peut-être est-ce ma manière à moi de fuire un monde qui ne me plaît pas).

Pour terminer, je vais parler brièvement de mes hobbys : j’aime les chats  cat , le kung-fu et les jeux-vidéos ! (A éviter lors d’un premier rendez-vous). J’aime également lire des livres sur le bouddhisme et le confucianisme (bientôt le taoïsme !) et je me régale toujours autant lorsque je me rends compte que je suis déjà en grande partie leur préceptes sans les avoir jamais lu (peut-être que je suis l’élu ?)

Plus sérieusement, si je suis ici aujourd’hui c’est parce que je sens que je n’avance plus, je stagne, je dépérie même,  je peux continuer à porter un masque en société, faire les mimiques des autres pour m’intégrer dans un groupe mais je ne pourrais jamais m’épanouir sur cette voie. Je sens que derrière le masque se creuse un peu plus le vide chaque jour qui passe et je ne veux pas devenir un trou noir. J’ai déjà réussi à le fissurer bien méchamment malgré moi mais j’ai peur de ce qu’il se cache derrière : le vide, ou un petit garçon apeuré assis dans le noir qui voudrait utiliser librement ses ailes pour s’élever au-dessus de la fumée qui l’asphyxie.  
J’espère donc ici trouver quelques réponses à mes questions, des gens avec qui je puisse être moi, et des amis qui aiment réfléchir, se poser des questions, ont des valeurs, et ne sont pas hermétiques au monde qui les entoure (Et enfin qui ont la même visée que moi : devenir un Homme sage, ou encore honnête Homme comme on pourrait appeler cela aussi !)

PS : A tous ceux qui ont survécu au chaos ci-dessus vous avez ma gratitude, ce ne fut pas un exercice facile mais qui mériterait d’être perfectionné, malheureusement pour des questions de timing et probablement de fatigue physique et morale en cette heure avancée nous ne pourrons donner suite à cette requête si elle venait à se manifester, nous pouvons fournir dans le meilleur des cas une relecture attentive du présent document pour éviter des fautes trop graves et d’énormes trous dans lesquels vous pourriez vous engouffrer tout entier à cause de l’absence d’un mot ou d’un morceau de phrase.

PPS : pourquoi l’œuf ou la poule ? parce que je me suis toujours dit que j’étais ce que je suis parce que j’étais parvenu à cultiver une certaine sensibilité et une ouverture d’esprit et je n’avais pas envisager que cela pouvait être « inné » ou indépendant de ma volonté.

PPPS
: j’ai encore plein de choses à dire n’en doutez pas, j’en oublie certainement mais on verra plus tard.

Ninchat
Nouveau venu
Nouveau venu

Messages : 5
Date d'inscription : 30/01/2014
Age : 26
Localisation : Tolosa

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'oeuf ou la poule?

Message par Bartolomeo le Mar 4 Fév 2014 - 2:22

Je ne me sens pas très légitime pour te souhaiter la bienvenue, étant donné que je débarque moi aussi, mais à défaut.... bonjour !

C'est "amusant", nous avons sensiblement le même parcours scolaire. (J'ai haï le CAPES, et je ne parle même pas de ma déception devant la recherche)

Tu es synesthète, la création peut s'avérer intéressante. (Je pense à Aphex Txin qui associe la couleur à la musique) A toi de trouver ton média et de te faire plaisir sans te mettre la pression. Cela te permettrait peut-être de canaliser ton hyperémotivité.
Et si ça peut te rassurer, j'ai aussi un mal de chien à trouver chaussure à mon pied, au sens propre comme au figuré. Il n'empêche que l'on peut quand même vivre de belles histoires : j'en ai vécu une qui a duré plusieurs années. trouver chaussure à son pied n'est pas facile, mais quand on trouve la bonne godasse, on y est vraiment bien ! Le tout est de ne pas se précipiter et penser que la première paire est la bonne.
Je vais faire mon vieux sage, mais tu es encore bien jeune. tu as encore largement le temps de la trouver !

Bartolomeo
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 10
Date d'inscription : 25/01/2014
Age : 33
Localisation : Nord

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'oeuf ou la poule?

Message par Ardel le Mar 4 Fév 2014 - 5:00

Bienvenue, Ninchat ! cheers

Je ne trouve pas du tout ta présentation déstructurée : on est bien revenu à tout ce que tu avais ponctué d'un "on y reviendra" en préambule.

J'espère que tu as quand même un peu aimé ce que tu as appris pour avoir ton diplôme, et dans tous les cas, je te souhaite de bons moments ici en notre compagnie !

_________________
"Qui pense peu, se trompe beaucoup." - Léonard de Vinci
Ma présentation     Charte ZC-mode d'emploi     Règles du groupe "signatures"

Ardel
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3837
Date d'inscription : 10/03/2013
Age : 28
Localisation : Rennes

http://www.zebrascrossing.net/t10090-six-mois-apres-mon-inscript

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'oeuf ou la poule?

Message par Ninchat le Mar 4 Fév 2014 - 11:04

à Bartolomeo:  

Bonjour!!  Smile 

C'est "amusant", nous avons sensiblement le même parcours scolaire. (J'ai haï le CAPES, et je ne parle même pas de ma déception devant la recherche)

Ah ça fait plaisir (enfin tu vois ce que je veux dire) de voir que je suis pas le seul à ne pas me sentir bien dans ces domaines. Et que fais-tu alors maintenant?

Tu es synesthète, la création peut s'avérer intéressante. (Je pense à Aphex Txin qui associe la couleur à la musique) A toi de trouver ton média et de te faire plaisir sans te mettre la pression. Cela te permettrait peut-être de canaliser ton hyperémotivité.

Oui je me dis ça aussi, mais ça a parfois tendance à l'exacerber un peu trop. Le problème après c'est que je suis pas très doué de mes dix doigts et je manque clairement de patience pour m'investir dans un art ( à part le wing chun kung-fu  Very Happy ) mais je vais y réléchir!


Et pour la chaussure, je sais que j'ai le temps, de toute façon je ne vois pas de moyen d'accélérer les choses^^ On verra bien quand j'arriverais à trouver la chaussure qui va à mon pied comme cendrillon!


à Ardel

Very Happy merci pour ton accueil!

J'espère que tu as quand même un peu aimé ce que tu as appris pour avoir ton diplôme

Ben disons que j'ai fait en sorte de changer de spécialité chaque année pour faire ce qui me plaisait mais que professionnellement parlant c'était peut-être pas la meilleure idée du monde^^
J'ai surtout été très déçu du mauvais esprit général que l'on peut rencontrer en école d'ingénieur, naïvement je pensais qu'il y aurait que des gens comme moi ou à peu près: ouvert d'esprit et altruiste... Ca prouve bien que la zébritude c'est pas qu'une histoire d'intelligence!  pirat

Ninchat
Nouveau venu
Nouveau venu

Messages : 5
Date d'inscription : 30/01/2014
Age : 26
Localisation : Tolosa

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'oeuf ou la poule?

Message par Bartolomeo le Mar 4 Fév 2014 - 13:08

Le Wing Chun, ce ne serait pas le kung fu pratiqué par Bruce Lee ? Il me semble avoir lu quelque chose là-dessus très récemment.

Pour répondre à ta question : ce que je fais maintenant ? Je me le demande ! (:
Je suis en train de me renseigner sur le statut approprié pour mes activités artistiques et artisanales, même si c'est compromis pour l'instant à cause d'un problème physique à résoudre (qui me rend inapte au travail pour le moment) Quoi qu'il en soit, j'ai décidé de sortir du monde traditionnel du travail, car cela ne me convient pas du tout. Je te souhaite vivement de trouver ta voie, quelle qu'elle soit !

Bartolomeo
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 10
Date d'inscription : 25/01/2014
Age : 33
Localisation : Nord

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'oeuf ou la poule?

Message par Ninchat le Mar 4 Fév 2014 - 16:44

Exactement! Le wing-chun a fortement inspiré Bruce Lee dans sa pratique martiale et probablement dans ses réflexions philosophiques!  What a Face  (il avait un master en philo quand même ^^) C'est selon les sources plus ou moins le premier art martial qu'il a pratiqué et qu'il a ensuite fait évoluer pour donner le jeet kun do, la voie martiale qu'il a créé.

Merci pour tes encouragements et j'espère que ton problème physique va se résoudre rapidement! J'ai aussi un peu l'impression que le monde du travail n'est pas trop fait pour moi mais il est trop tôt pour le dire, je dois en tâter d'avantage.

Ninchat
Nouveau venu
Nouveau venu

Messages : 5
Date d'inscription : 30/01/2014
Age : 26
Localisation : Tolosa

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'oeuf ou la poule?

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 19:36


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum