Je vous salue, Marie ! (euh non ! Zèbres !)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Je vous salue, Marie ! (euh non ! Zèbres !)

Message par Bartolomeo le Sam 25 Jan 2014 - 3:21

Bonjour tout le monde, ou bonsoir les insomniaques.

Cela fait un moment que je tourne autour de ce forum. Ayant finalement choisi de venir lire un peu ce qui s'y passe, j'estime que la moindre des choses est de me présenter, ou du moins, de vous fournir les éléments expliquant ma présence ici.

Il y a quelques mois déjà, j'ai initié de grands travaux de remise en question. Crise de la trentaine peut-être ? Et dans cette quête du moi, j'ai décidé de prendre en compte cette donnée fondamentale de mon être qu'est la surdouance, ou plutôt ce HQI, acronyme choisi par le psy qui m'a fait passé, il y 4 ans environ, un WAIS dans de magnifiques conditions de stress dues au pourquoi du test, et suite à une nuit blanche de préparation de soutenance.

Je n'ai jamais douté de ce HQI (whoah la prétention ici, fieu !) mais cela a été confirmé sur le tard à l'occasion de ce WAIS destiné à autre chose (une recherche infructueuse de schizophrénie pour tout dire) Enfance marginale, adolescence marginale, vie de jeune adulte marginale et ainsi de suite. Je ne rentre pas dans le moule et c'est tant mieux, même si c'est aussi un poids. Le terme "zèbre", c'est bien, un zèbre au milieu des bourrins. ("bourrin" est affectueux, j'adore les chevaux, et avec eux, je me sens à ma place pour tout dire)

Je n'aime pas l'auto-flagellation, et encore moins le misérabilisme, mais j'ai vraiment eu une vie de merde. Par cette altérité déjà, et par un acharnement des coups du sort. Je suis truffé de troubles divers. TOC, TCA, TDA (sans hyperactivité, faut pas déconner non plus) auxquels s'ajoutent diverses phobies, et un sublime comportement addictif (juste la clope et le café maintenant, plus d'alcool et encore moins de...trucs durs). Bon, la bonne nouvelle est que je gère bien mieux mes TOCs qui ne ressortent qu'en période de grands stress, la bouffe est aussi moins mon ennemie, le TDA un peu pénible mais gérable. Les phobies, c'est plus embêtant, notamment la sociale, même si cette dernière me handicape moins qu'à une période antérieure. Extérieurement, je passe pour quelqu'un de calme et posé. Peu de gens savent qu'intérieurement, c'est le bordel le plus total.

Voilà le background. Pour le déclic de cette quête de moi, évoquons deux choses : une rupture douloureuse, qui a flingué tous mes projets d'avenir de couple : le pavillon de banlieue, le labrador, les gosses, ce genre de trucs (nan, je déconne, mais c'est pour imager) Et la deuxième chose, un souci de santé inopiné qui, ajouté à mon handicap physique de base, a ruiné mes aspirations pro. J'ai largué de brillantes études de thésard pour me reconvertir dans un truc que ma santé m'interdit. ha ! ha ! ha !
Bon, je n'ai pas mentionné la dépression chronique très très ancienne. De celle où on dit à vos parents "la dépression infantile est très rare, elle passera à l'adolescence", puis "la dépression de l'ado est fréquente, elle passera à l'âge adulte" et enfin "ah merde ! on s'est gouré les gars !" Bref, la bonne dépression de compèt quoi, avec laquelle j'ai appris à vivre, mais qui ressurgit à l'occasion comme un vieux pote à qui on doit du blé. A la suite des évènements précédemment évoqués, mon vieux compère est revenu me taper sur l'épaule et s'est collé à moi comme une feuille de pécu à la sortie des chiottes publiques.
Comme je refuse toujours tout médicament, j'ai fait comme je fais toujours, j'ai tout déconstruit pour rebâtir. Sauf que cette fois, ça ne marche pas très bien. J'ai découvert des aspects de ma personnalité extrêmement déplaisants que je jugule du mieux possible, les trouvant détestables. De la manipulation, de la rage, de la froideur extrême. Bref, des choses qui ne me ressemblent pas. Je suis quelqu'un de très introverti, mais j'ai toujours fait très attention à prendre soin des autres, même des inconnus (je fais de l'associatif d'ailleurs). Là, j'ai l'impression qu'on a trop tiré sur la corde et qu'elle s'est rompue. Le syndrome du "trop bon, trop con" cesse avec violence.

J'ai tout claqué, ma vie à Lille, j'ai coupé les ponts avec certaines personnes toxiques ("trop bon trop con" toujours, on ne s'entoure pas toujours bien) Et c'est bien sur ce point que je me suis trouvé manipulateur, comme si je me servais de ma capacité d'analyse des sentiments d'autrui à leurs dépends, car je suis parvenu à évincer certaines personnes sans heurts en leur faisant comprendre que leur vie serait mieux ailleurs. Je me sens comme un méchant de film à la James Bond, mais "j'aime pas du beaucoup ça".

Au delà de ces évènements, que je gère bon gré mal gré, j'éprouve également une immense lassitude à être en décalage constant avec les autres. Déjà, de base, il y a toujours eu un écran, un rideau d'eau, quelque chose qui m'a toujours empêché d'être vraiment lié sauf en de rares cas, et d'un autre, les différentes choses qui me sont arrivées dans la vie m'ont rendu extrêmement méfiant et pessimiste sur mes relations aux autres.

En voilà donc un blabla interminable ! Car au final, la raison de ma venue est simple. Je veux comprendre mon rapport aux autres. Peut-être tenter de l'améliorer, peut-être échanger ici avec des gens avec qui je me sentirais en phase. Je ne sais pas si je posterai beaucoup étant donné la taille du forum et... ah oui, je ne l'ai pas évoqué, mon estime de soi au ras des pâquerettes (j'ai parlé de la pression sociale de ce style : "mec ! t'es super intelligent, nan ? pourquoi tu fais pas un boulot de fou où tu sauves des gens, ou un où tu résous le problème de la faim/la guerre dans le monde ?" Non, j'en ai pas parlé. En fait, je vais arrêter là, sinon, je vais écrire un roman)

Bartolomeo
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 10
Date d'inscription : 25/01/2014
Age : 33
Localisation : Nord

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je vous salue, Marie ! (euh non ! Zèbres !)

Message par Ardel le Sam 25 Jan 2014 - 8:17

Bienvenue, Bartolomeo ! cheers

C'est une bien belle présentation que j'ai lu, avec une bonne couche d'humour pour que les trucs pas drôles passent sans larmoyer, comme je les aime Smile

Dans la mienne, de présentation, il y avait "je ne sais pas si je posterai beaucoup, étant d'un naturel peu bavard ... ", je me suis gouré. Pour le plaisir de te lire, j'espère que tu te goures aussi !

A très bientôt !

(et le chat, c'est bien, même si un mec qui se prend pour un personnage de série (un médecin boiteux, pour ne pas le citer) viendra peut-être te dire sous peu que je suis un sale fanatique et que je cherche à t'embrigader.)


Dernière édition par Ardel le Mer 29 Jan 2014 - 0:18, édité 1 fois

_________________
"Qui pense peu, se trompe beaucoup." - Léonard de Vinci
Ma présentation     Charte ZC-mode d'emploi     Règles du groupe "signatures"

Ardel
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3840
Date d'inscription : 10/03/2013
Age : 28
Localisation : Rennes

http://www.zebrascrossing.net/t10090-six-mois-apres-mon-inscript

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je vous salue, Marie ! (euh non ! Zèbres !)

Message par Audace le Sam 25 Jan 2014 - 9:41

Bienvenue parmis nous Smile
J'aime beaucoup ton style d'écriture, tu nous emportes dans ton histoire sans faire dans la demi mesure et avec une authenticité que j'apprécie ! Je me retrouve beaucoup dans ce que tu dis, à la différence c'est que mes questionnements et la prise de conscience de mes aspects "mauvais" c'est faite bien plus jeune que toi.
Ici, et plus qu'autre part, tu as de fortes chance de rencontrer des personnes qui accepteront ton intelligence sans te la renvoyer dans la tronche et qui te donneront le droit de te plaindre aussi et de déballer tes états d'âme. Allez, ouvre les vannes, ça fait du bien !
Au plaisir de discuter avec toi Courbette

Audace
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 149
Date d'inscription : 11/08/2013
Age : 37
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je vous salue, Marie ! (euh non ! Zèbres !)

Message par poèterouge le Sam 25 Jan 2014 - 10:00

Bonjour et bienvenu.
Triste ton histoire comme pour beaucoup
d'entre nous. Ce sentiment d'incompréhension inhérent
à presque tous les Z, ce problème pour s' adapter aux autres,
nos difficultés pour trouver notre place dans cette société
élitiste et normative.
Bref ici au moins tu trouveras des gens différents avec qui tu
pourras partager sans langue de bois.
Le zèbre a des rayures pour cacher ses blessures....
@ +

poèterouge
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 462
Date d'inscription : 05/10/2012
Age : 45
Localisation : Corse

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je vous salue, Marie ! (euh non ! Zèbres !)

Message par Fata Morgana le Sam 25 Jan 2014 - 10:17

Enfant-martyr et victime d'une depression qui a duré 50 ans, entre autres, je pense être en mesure d'entendre ce que tu partages. Je le dis tout net: malgré des conflits, des prises de bec, des malentendus inhérents à la vie d'un forum, depuis que je suis ici, les choses ont évolué dans le bon sens. Ce n'est pas du raccolage, c'est un constat. Bienvenue et n'hésite pas à participer, la quantité n'a pas à t'effrayer, et puis il y a les rencontres !  Amis 

Fata Morgana
Maître es rayures
Maître es rayures

Messages : 15009
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 59
Localisation : Un pied hors de la tombe

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je vous salue, Marie ! (euh non ! Zèbres !)

Message par Bartolomeo le Sam 25 Jan 2014 - 18:06

J'ai mis un temps à comprendre chat > "tchat" . Je me disais, oui c'est sympa les chats, mais c'est pénible quand ça fait caca sur le tapis, et je ne comprenais pas bien. Mais le chat, au sens attendu du terme, on verra, on verra... Déjà, appréhendons l'espace. J'ai beaucoup moins de mal à communiquer avec les gens IRL, parce que je vois les expressions, j'entends les nuances de langage. Sur le net, je suis toujours un peu crispé.

Merci à tous de votre accueil ! Fata Morgana : tu parles des rencontres, je pense que je tenterai un jour, pour la raison mentionnée plus tôt justement.

Bartolomeo
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 10
Date d'inscription : 25/01/2014
Age : 33
Localisation : Nord

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je vous salue, Marie ! (euh non ! Zèbres !)

Message par Invité le Dim 26 Jan 2014 - 23:07

Salut, Bartolomeo.
Tu écris bien, tu manque pas d'humour (mieux encore, de l'autodérision), j'aimerais donc voir le roman que tu nous promets. Vu ta mini-présentation, ça doit être au moins un roman fleuve!  Laughing 

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je vous salue, Marie ! (euh non ! Zèbres !)

Message par Bartolomeo le Mar 28 Jan 2014 - 23:58

Merci Liocorno.
Les roman (les ?), j'aimerais le voir sorti un jour, certes, mais celui-là ne portera pas sur ma vie. (:

Bartolomeo
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 10
Date d'inscription : 25/01/2014
Age : 33
Localisation : Nord

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je vous salue, Marie ! (euh non ! Zèbres !)

Message par Darth Lord Tiger Kalthu le Mer 29 Jan 2014 - 9:12

Un Lillois !!! Very Happy Very Happy !
Bienvenue ici !

_________________
Appel tigres // Règles de courtoisie // pour les nouveaux // C'est quoi les Tigres ?
"Hasta la tigrolution siempre !" "Nous pensons trop et ne ressentons pas assez !"

Darth Lord Tiger Kalthu
Maître es rayures
Maître es rayures

Messages : 16914
Date d'inscription : 02/12/2012
Age : 37
Localisation : Koriban

http://www.zebrascrossing.net/t14849-qu-est-ce-que-le-tigre#6200

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je vous salue, Marie ! (euh non ! Zèbres !)

Message par Audace le Mer 29 Jan 2014 - 10:09

Bartolomeo a écrit:J'ai beaucoup moins de mal à communiquer avec les gens IRL, parce que je vois les expressions, j'entends les nuances de langage. Sur le net, je suis toujours un peu crispé.

Ah beh tiens, moi c'est plutôt le contraire, je me sens plus à l'aise sur le net car justement, pas besoin de se prendre la tête du langage corporel. Tous ces signaux ont plutôt tendance à m’exploser à la figure. Après, je vais nuancer, je suis plus à l'aise pour communiquer avec des personnes que je ne connais pas sur le net qu'en IRL, car sur le net (et sur les forums, surtout), certaines barrières sont déjà levées. Il n'est pas besoin de sortir de chez soi et d'aller je ne sais où pour avoir de nouvelles conversations, pas besoin de faire la démarche sociale avec sourire et tout le tralala pour faire des rencontres qui restent la plupart du temps décevantes. Les moyens de communications ne sont pas les mêmes sur le net, les possibilités de rencontres sont plus nombreuses et vont plus à l'essentiel d'entrée de jeu (rien qu'à lire les prez de ce fofo, on peut dire qu'on entre dans le vif du sujet, ce que l'IRL n'offre pas, ou peu). Ici, on rentre sur un fil, on lit la prez ou le sujet, on a envie d'y répondre ou pas. Il y a aussi une notion de liberté que n'offre pas l'IRL. En IRL (je parle pour mon cas), même si une personne ne me revient pas (souvent les cons aveugles et imbus d'eux même ou au contraire, les personnes qui se complaisent dans la victimisation et la plainte), je fais quand même bonne figure et reste polie. Sur le net, je la zappe ou lui rentre dedans, à moi de choisir. Pas de faux semblants, ou plutôt, moins de faux semblants. Mais, une fois de plus, il y a toujours des filous, comme partout, des qui se la racontent et la racontent aux autres, mais pas tant que ça. Les gros mytho finissent toujours par se prendre eux même les pieds dans le tapis. Et aussi, j'ai constaté qu'on finit par rencontrer le même genre de personne qu'en IRL, question certainement d'affinité que les pixels ne peuvent pas fausser, ça doit être ça !

Audace
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 149
Date d'inscription : 11/08/2013
Age : 37
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je vous salue, Marie ! (euh non ! Zèbres !)

Message par Bartolomeo le Mer 29 Jan 2014 - 13:07

Je te remercie pour ton point de vue, Audace. C'est tout à fait pertinent, et je rejoins ton avis sur la plupart des points évoqués.
Je pense qu'à titre personnel, si je préfère l'IRL, ce n'est pas tant pour mon rapport aux autres, mais bien pour le rapport des autres avec moi. Sur le net, je passe facilement pour quelqu'un de bizarre, alors qu'IRL, il doit y avoir un "capital bonne tête", ou un je-ne-sais quoi de "p'tite chose mignonne" qui casse l'impression d'être un mec étrange/instable/voire malsain que je peux laisser sur le net malgré moi. Il faut dire que sous couvert de l'anonymat, je livre davantage mes pensées, et j'ai tendance à le faire en offrant le background qui va avec, car j'ai du mal à donner une explication/un avis, sans offrir tout le système de réflexion qui va avec. (Rien que là, j'ai envie...besoin même, de tout expliquer en détail, je ne vais pas le faire, car j'essaie d'arrêter de faire ça. J'espère tout de même être assez clair dans mon propos)
IRL, je pense avoir une forme d'auto-censure qui m'empêche de partir dans un long récit explicatif pour ne pas ennuyer mon interlocuteur. J'en deviens plus concis.
J'ai énormément besoin de me rassurer sur ce que pensent les gens de moi, IRL, je le fais relativement rapidement, en captant sur un geste, un mot, si je mets l'autre mal à l'aise, chose que je ne peux pas faire sur le net puisque je livre mon message et angoisse en attendant la réponse. (J'ai un gros travail à faire sur ma propre estime/le regard des autres)

IRL, j'ai aussi tendance à identifier tout de suite les individus toxiques pour moi (je précise "pour moi", car certaines personnes sont tout à fait correctes pour d'autres, mais me causent du tort par l'énergie qu'elles me demandent pour communiquer avec elles) J'ai donc davantage l'impression d'avoir un rapport vrai IRL par rapport au net, à plus forte raison sur une grande communauté comme celle-ci où le nombre important d'individus les anonymise, selon moi > Difficile d'identifier rapidement des individus avec lesquels il y aura des atomes crochus dans cette énorme masse d'informations.
Je pense aussi que j'apprécie les rencontres IRL parce que j'y masque très bien mon malaise social, chose que j'arrive moins à faire sur le net (quand il s'agit de sujets touchant un peu à l'intime, comme sur ce forum) On en revient à l'image de soi finalement.
Pourtant, j'apprécie les fora avant toute chose pour les possibilités de rencontres. J'ai des amis précieux rencontrés sur un forum par exemple. Des gens que je n'aurais jamais rencontrés sans le net pour des questions de localisation ou de milieu social. Et objectivement, dans ma vie actuelle, je ne sais absolument pas comment rencontrer des gens alors que cela me ferait du bien de voir de nouvelles têtes. (Les ruptures amoureuses mettent aussi des claques dans les cercles amicaux) J'estime, de fait, qu'un forum peut être un premier filtre, possibilité qui n'existe pas IRL, mais que rien ne remplace une rencontre IRL pour me rendre compte de qui est vraiment l'autre (me souviens avoir détesté un jeune homme au fil de ses posts sur un forum, puis l'avoir rencontré et il est devenu un très bon ami)

Edit : Monsieur le seigneur Tigre : Pas tout à fait lillois, en fait, même si j'y ai passé les deux tiers de ma vie. J'ai déménagé à la campagne, mais reste proche tout de même de ma chère capitale des FLandres. ^^

Bartolomeo
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 10
Date d'inscription : 25/01/2014
Age : 33
Localisation : Nord

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je vous salue, Marie ! (euh non ! Zèbres !)

Message par Audace le Mer 29 Jan 2014 - 21:58

Tu es tout à fait clair dans tes propos et je suis heureuse d'être passée outre ce que j'ai perçu comme "froideur" de ta part en réponse aux messages de bienvenue et avoir laissé mon petit avis sur IRL/Net (ne le prends pas contre toi, hein? Je suis une personne très susceptible mais je me soigne, le net m'aide à me soigner, d'ailleurs lol).
Je te rejoins sur beaucoup de choses, j'agis comme toi, IRL, et c'est ce qui m'ennuie de plus en plus. Je passe le plus clair de mon temps à me taire, à trouver les bonnes formules pour ne pas heurter trop les gens, à leur donner l'espace. Et plus ça se passe comme ça, plus la ou les personnes en face sont fermées d'esprit (ce qui arrive souvent) et plus je m'ennuie, plus je m’éteins et j'attends que ça passe. Je ne sais pas comment tu fais, franchement. Moi, ça me bouffe de m'auto-censurer.
Tu fais comment pour y trouver ton compte ? Moi, la seule satisfaction que j'en ai, c'est quand j'arrive à un peu creuser les choses avec quelqu'un, que ça dépasse un peu le stade des convenances. Que la personne commence à dire des choses intéressantes et que je puisse aussi dire des choses intéressantes (par choses intéressantes, j'entends des dialogues plus sincères et profonds). Mais punaise, que c'est rare ! Que les conversations en société avec des inconnus sont convenues et fades -__- et pourtant, c'est pas faute d'essayer que ça change (oui, je suis très optimiste comme personne), je suis toujours en recherche de quelque chose de vrai.
Après, tout est question de regard, je te rejoins sur ça, à la différence c'est que le regard IRL me pique vraiment, comme dit plus haut, je suis un véritable boulet social, je n'ai pas les codes spontanés et je commets très souvent des impairs. Rajoute à ça le fait que je ne sois pas physionomiste, le fait que je n'arrive pas à faire "comme ci", que si je souris à quelqu'un, ce n'est pas pour la politesse sociale, mais parce que j'ai sincèrement envie de sourire à cette personne, ou dire bonjour... et je te raconte pas les dégâts que ça peut causer. Mais là aussi, j'essaie de me soigner, j'essaie de m'inculquer des automatismes sociaux afin de ne pas engendrer trop de rejet.
Sur le net, au moins, je me permets d'être moi même (enfin, tout est relatif car le net, bien qu'anonyme a aussi ces codes, ils sont un poil différents que le social IRL mais ils sont bien là et tout aussi étriqués). La force du net, c'est la capacité de se tempérer car tout passe par l'écrit. Il est possible de relire ce qu'on prend pour une attaque et de tempérer cette attaque, il est possible de se relire et de tempérer ses propos.

Audace
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 149
Date d'inscription : 11/08/2013
Age : 37
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je vous salue, Marie ! (euh non ! Zèbres !)

Message par Bartolomeo le Sam 1 Fév 2014 - 2:46

Je ne sais pas trop comment répondre à ta question. En fait, j'y pense depuis quelques jours, car cela touche à ma remise en question actuelle. Quelque part, aujourd'hui, j'ai fait le choix de ne plus me forcer. J'approfondis mes relations avec mes amis véritables (qui sont tous assez atypiques dans leur genre, je m’accommode très bien des personnalités atypiques), mais en parallèle, je prends davantage de distance avec les autres gens. Je m'auto-censure aussi beaucoup moins qu'avant, ça passe ou pas, et peu m'importe. Je suis... assez déçu de l'humanité à dire vrai, de fait, je n'ai plus envie de faire d'efforts. Je suis parti vivre loin de la ville pour cette raison.
A l'heure actuelle, j'attends de nouvelles relations pétillantes, vives, un retour, quelque chose de vrai. Mas je ne pense pas être dans de bonnes dispositions pour le faire, alors j'attends.... J'attends je-ne-sais-quoi en fait. Peut-être d'avancer dans mon cheminement intérieur pour m'ouvrir aux autres. Et ces autres, je les sélectionne.

Tu as évoqué de la froideur. C'est tout à fait possible. J'apparais toujours comme quelqu'un de froid, alors que ce n'est pas le cas. Je place d'énormes barrières et attend que les autres fassent l'effort de les franchir. C'est un instinct de survie, pour me préserver, parce que je suis paralysé par le jugement d'autrui. Je ne veux plus laisser entrer dans ma vie des personnes potentiellement amenées à me faire souffrir, volontairement ou pas. A ce titre, j'ai récemment éconduit deux jeunes femmes. Et je l'ai fait d'une façon tout à fait polie, mais tranchante, glacée. Je n'en suis pas fier, mais je ne voulais pas les laisser s'imaginer une potentielle amitié suite à mon refus nette d'entretenir une relation avec elles, parce que... il n'y a rien, pas de répondant, pas de "tilt". Des amis m'ont dit que j'avais été dur avec elles, sans nul doute, mais je ne regrette rien, car effectivement, une distance s'est instaurée. Aucune des deux ne sait la raison basique de mon refus : je suis gay, donc, par la force des choses, elles ne pouvaient m'intéresser. Mais je les ai repoussées en leur stipulant clairement qu'elles ne m'intéressaient pas. Pourquoi ? (et j'en viens à ce que je voulais dire) parce que je dresse cette barrière de froideur, parce que je ne souhaite pas avoir à les réconforter parce que leur peine m'en cause en retour. C'est sans doute très égoïste, mais j'ai tellement donné pour les autres, avec des conséquences parfois dramatiques, qu'aujourd'hui, je me renferme dans ma coquille.

En fait, socialement, je ne veux plus "faire avec". Tiens, untel a l'air sympa, mais il tient des propos un peu limite, genre un poil raciste ou LGBTophobes... Avant, je faisais avec, je laissais passer des choses, en riant jaune. Aujourd'hui, bim ! plus rien, je suis devenu intolérant à l'intolérance. De fait, comment j'y trouve mon compte ? Eh bien je ne le trouve pas. Je maîtrise bien les codes sociaux, je suis très physionomiste aussi (pour l'anecdote, comme tu en parlais). J'ai tâché de jouer l'animal social, de passer outre les choses qui m'affectent chez les gens, mais je n'y arrive plus. J'éprouve sans nul doute un manque social, étant donné que mes amis vivent loin de moi. J'ai une forte envie sociale même, mais j'oblitère tout cela, étant donné que j'apprécie beaucoup la solitude. A dire vrai, rien que demain, je dois aller à une soirée, sourire, écouter des âneries de personnes qui ne réfléchissent pas plus loin que le bout de leur nez... eh bien, je n'ai clairement pas envie. Je ne me sens plus capable de faire semblant.

Bartolomeo
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 10
Date d'inscription : 25/01/2014
Age : 33
Localisation : Nord

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je vous salue, Marie ! (euh non ! Zèbres !)

Message par Audace le Sam 1 Fév 2014 - 10:28

Je vais tenter d'être concise :
Je trouve que malgré les difficultés que ça engendre de prendre la décision d'un peu de recul, et d'un peu moins de social, c'est une très bonne chose. Une façon de revenir à l'essentiel, de faire une sorte de bilan et de repartir d'un meilleur pied. Et ton envie de solitude me semble tout à fait normale et logique en tant qu'HQI.
Punaise, j'espère que tu vas tenir le coup pour ta soirée de ce soir et vas savoir, peut-être que tu vas faire une belle rencontre, c'est souvent quand on ne s'y attend pas, que ça arrive \o/

Courage Ange

EDIT : la suite de mon pavé par mp Courbette

Audace
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 149
Date d'inscription : 11/08/2013
Age : 37
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je vous salue, Marie ! (euh non ! Zèbres !)

Message par Bartolomeo le Mar 4 Fév 2014 - 1:48

La soirée était familiale, en petit cercle, et j'ai assisté aux premiers pas autonomes de ma nièce. Un très beau moment, finalement. Dans des soirées, que ce soit avec des proches ou des inconnus, je me retrouve finalement à passer un bon moment. Sans doute parce que l'appréhension est énorme, parce que je m'attends nécessairement à être très déçu et que ça ce passe forcément mieux que prévu.

Je suis dans un état partagé en ce moment. Avoir besoin de solitude, mais cherche aussi la rencontre (de l'autre au sens large). Je pense que j'applique aujourd'hui au quotidien ce que j'applique depuis toujours pour les soirées. Je pense que je n'ai plus envie de me heurter à l'aléatoire de la rencontre, que je ne peux plus me permettre, émotionnellement parlant, de faire une mauvaise rencontre, ou tout du moins une rencontre décevante. En même temps, l'année dernière, quatre personnes dont j'étais proche (voire intime) m'ont déçu et blessé au-delà de toute mesure. Au final, je pense agir comme un humain lambda qui a besoin de reprendre confiance, en lui comme en les autres.

Et pour la suite, je tâche de répondre à ton mp dans les plus brefs délais.

Bartolomeo
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 10
Date d'inscription : 25/01/2014
Age : 33
Localisation : Nord

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je vous salue, Marie ! (euh non ! Zèbres !)

Message par Audace le Mar 4 Fév 2014 - 11:03

Bah, tu sais, même si on peut avoir des antennes à mauvaises rencontres (sous entendu, personnes néfastes pour nous) cela ne peut cependant pas nous protéger des déceptions. c'est le risque à prendre quand on cherche à créer du lien, le créer puis réaliser après coup que l'autre n'est pas sur le même mode et en être déçu. Mais bon, si tu gardes à l'esprit que c'est possible, ça t'évite l'emballement et donc la déception. Dans la mesure où tu as vécu une expérience douloureuse avec 4 très proches, peut-être cela t'a donné quand même quelques infos sur les choses à ne plus refaire pour éviter que cela se reproduise, non? En tout cas, je te le souhaite ^_^


Audace
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 149
Date d'inscription : 11/08/2013
Age : 37
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je vous salue, Marie ! (euh non ! Zèbres !)

Message par Bartolomeo le Mar 25 Fév 2014 - 21:15

Audace, je voulais vraiment répondre à ton mp, mais je ne parviens plus à en envoyer. (Ma réponse se serait sans doute résumée à un mot : Merci.)

Bartolomeo
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 10
Date d'inscription : 25/01/2014
Age : 33
Localisation : Nord

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je vous salue, Marie ! (euh non ! Zèbres !)

Message par Audace le Mar 25 Fév 2014 - 21:31

zarb ce qui t'arrives pour les mp @_@

Et merci de me le signaler ici, ton silence m'étonnait ^_^

Audace
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 149
Date d'inscription : 11/08/2013
Age : 37
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je vous salue, Marie ! (euh non ! Zèbres !)

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 0:57


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum