Hypermnésie et Surdouance???

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Hypermnésie et Surdouance???

Message par Sarah Connor le Dim 26 Sep 2010 - 21:45

Bonsoir à tous est ce que quelqu'un sait si l'Hypermnésie est liée à la Surdouance ou pas ??

Sarah Connor
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 70
Date d'inscription : 07/06/2010
Age : 38
Localisation : 38

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hypermnésie et Surdouance???

Message par Invité le Dim 26 Sep 2010 - 21:48

La douance implique dans de nombreux cas une mémoire hors norme, il y a d'ailleurs un sub-test mémoire de chiffres dans le WAIS... mais le mot hypermnésie est vaste, tu peux être plus précise?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Hypermnésie et Surdouance???

Message par Sarah Connor le Dim 26 Sep 2010 - 21:59

Eh bien se rappeler de moments de vie assez vieux comme si c'était hier ce qui entraine une multitude de détails et de description précise qui une fois racontés a 1 tiers laissent toujours la mème réponse: Ah bon mais jm'en rappelle pas t'es sure ? etc etc
Tu me dis qu'il y a 1 passage sur la mémoire dans le Wais alors je verrais bien le jour J, j comptais bien lui demander (à la psy) mais jvoulais une réponse tout de suite !! voilà

Sarah Connor
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 70
Date d'inscription : 07/06/2010
Age : 38
Localisation : 38

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hypermnésie et Surdouance???

Message par Invité le Dim 26 Sep 2010 - 22:08

Apparemment la douance implique une mémoire précise et remontant loin, mais cette dernière n'est pas systématiquement signe de douance.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Hypermnésie et Surdouance???

Message par Sarah Connor le Dim 26 Sep 2010 - 22:10

Ok merci Very Happy

Sarah Connor
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 70
Date d'inscription : 07/06/2010
Age : 38
Localisation : 38

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hypermnésie et Surdouance???

Message par Invité le Dim 26 Sep 2010 - 22:11

quelques témoignages ici

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Hypermnésie et Surdouance???

Message par Arkenciel le Lun 27 Sep 2010 - 9:59

Sarah Connor a écrit:Eh bien se rappeler de moments de vie assez vieux comme si c'était hier ce qui entraine une multitude de détails et de description précise qui une fois racontés a 1 tiers laissent toujours la mème réponse: Ah bon mais jm'en rappelle pas t'es sure ? etc etc
Ouais j'ai deja vécu ça. Ou alors les types mettent 10 minutes à y penser (après ton récit) et te dise au bout de tout ce temps, ah ouais j'ai des vagues souvenirs, je crois que tu as raison. =p

Arkenciel
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 202
Date d'inscription : 29/07/2010
Localisation : Dans la Lune ;)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hypermnésie et Surdouance???

Message par Invité le Lun 27 Sep 2010 - 10:19

J'aurais tendance à penser que ces souvenirs précis sont le produit d'une mémoire performante et de notre hypersensibilité. Pour ma petite enfance, je me souviens par exemple de nombreux épisodes de nature à affecter l'estime de soi - notamment des situations blessantes, dont j'ai compris seulement il y a peu que les adultes y avaient été injustes ou incohérents et que c'était la cause des dégâts - avec une très grande précision, parce qu'ils m'ont marqué profondément. Les adultes en question - mes parents par exemple - ne s'en rappellent généralement pas, parce que pour eux, c'était normal, c'était banal, et qu'ils ne voyaient pas les conséquences de leur comportement.
De sorte que si je leur rappelle l'épisode, ils tombent du placard et nient. De bonne foi. Ils ont oublié puisque pour eux, ce n'était rien.
C'est d'autant plus vexant qu'ils savent très bien ce que vaut ma mémoire... Mais évidemment, quand il y a un enjeu, ils préfèrent ne plus y faire confiance, étonnamment.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Hypermnésie et Surdouance???

Message par Sarah Connor le Lun 27 Sep 2010 - 11:33

@Super Marre Merci pour le Lien

@Arkenciel
c'est ça les gens mettent souvent du temps à se rappeler et des fois ils font une tète bizarre alors j'arrète de rentrer dans les détails car j'ai l'impression de passer pour un phénomène de foire!
Ce que j'aime c'est que les bons moments se ramènent à mon présent et

@Plume d'eau rayée
également les moments plus douloureux dont tu parles qui sont à l'origine de mon mal ètre qui concernent les parents la famille les prof les élèves et les gens dans la rue...Pour ma part j'ai arrété de raconter mes vieux démons à ma mère car en effet elle a du mal a s'en rappeler et aprés elle ne comprend pas et ça me fait de la peine pour elle

Une anecdote qui m'a marqué c'était 1 coiffeuse qui ne voulait pas me prendre car disait-elle elle ne coiffait pas ce type de cheveux (cheveux frisés) j'avais 11 ans Je ne connaissais pas encore le racisme je m'étais senti laide c'était atroce

Sarah Connor
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 70
Date d'inscription : 07/06/2010
Age : 38
Localisation : 38

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hypermnésie et Surdouance???

Message par Invité le Lun 27 Sep 2010 - 12:53

Dans l'ensemble, ce sont plutôt des souvenirs marquant, lié à l'affect ou à la douleur.
Mon plus lointain souvenir, et je m'en étonne moi même, j'avais un an, et je suis tombé sur une table en marbre, m'ouvrant le menton. On m'a dit que je m'en souvenais parce que l'on me l'avait raconté, mais lorsque je fais en description précise du lieu, les gens n'en reviennent pas (enfin surtout ma mère, qui a bonne mémoire). Après, celui qui est le plus complet et ancien, c'est l'entrée en Première section de mater. Pas les escaliers, ni le porte de l'école, non... :
(vue en plongé) Moi, en blouse blanche, avec la maîtresse qui me colle mon nom sur la poitrine droite, ma mère à droite, mon père à gauche, et moi qui entre dans la salle. Je me souviens parfaitement de la couleur de la porte, des habits de la maîtresse et de sa coupe de cheveux, et de la couleur du sol, des tables et des coussins. C'est mon plus ancien souvenir avec autant de détails. Mais je n'ai pas souffert, et je n'ai même pas pleuré, à ce qui paraît, c'est même mon père qui ne voulait plus me laisser, ironique^^.

Plein d'autres sont surtout en rapport avec l'affect, les sentiments d'amitié/amour et l'attirance physique (déjà dès la mater).

Donc oui, sûrement un rapport entre nôtre mémoire et nôtre sensibilité particulière. Mais je me demande si ce n'est pas de même pour tout le monde.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Hypermnésie et Surdouance???

Message par Eoh le Lun 27 Sep 2010 - 14:55

Clem a écrit:
Mais je me demande si ce n'est pas de même pour tout le monde.

+1
On a tous des souvenirs très précis qui remontent à une époque lointaine.
Je parlais de souvenir de la maternelle avec des amis, on se souvient tous de trucs précis.
Doit-on en conclure que l'on a une mémoire hors norme tous les trois ? Je ne crois pas, c'est notre cerveau qui a enregistré ça parce qu'il a été marqué par quelque chose plus ou moins banal (douleur, sentiments,évènement important...)

Par contre je crois que j'ai une assez bonne mémoire musicale mais je ne sais pas si ça compte Surprised

Eoh
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 20
Date d'inscription : 11/09/2010
Age : 24
Localisation : Rennes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hypermnésie et Surdouance???

Message par Invité le Lun 27 Sep 2010 - 17:08

On a tous des souvenirs lointains et précis, la question est peut-être la quantité. Mais ce n'est pas mesurable.
J'ai parlé de souvenirs liés à l'affect, c'est là que je pense que l'hypersensibilité joue car elle multiplie mécaniquement le nombre d'événements marquants, lesquels ont plus de chance d'être mémorisés, mais j'ai aussi en mémoire pas mal de flashs d'événements complètement anodins, qui remontent eux aussi à la maternelle. Pas au-delà cependant. (ou alors je m'en méfie car ils peuvent avoir été reconstruits suite au feuilletage d'albums photo).

Ce qui me "plaît" le plus, niveau mémoire, et qui se partage difficilement, c'est l'élément sensoriel (odeur, goût, mais plus généralement son, un morceau de musique précis notamment) qui fait voyager dans le temps : tout à coup on voit affluer dans son cerveau non seulement les images - ni plus, ni moins brouillées qu'un souvenir banal - mais tout l'environnement sensoriel et surtout émotionnel d'un morceau de vie - pas forcément d'un instant. C'est quelque chose de beaucoup plus vivant, chaud, qu'une image, fût-elle très détaillée, ce sont véritablement les mouvements intérieurs que l'on ressent à nouveau, en atténué bien sûr, mais avec une présence étonnante, un ensemble cohérent reconstruit. Et tous les détails qui concouraient à notre ressenti du moment nous reviennent, parce qu'on remonte la chaîne : "j'éprouvais cela, pourquoi ? à cause de ce stimulus, etc."

Il suffit alors de prendre une feuille et un crayon, ou mieux un éditeur de texte - pour tout saisir très vite - pour inscrire et redonner une existence à cet univers sensoriel avec un luxe de précisions, à vingt, vingt-cinq ans de distance.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Hypermnésie et Surdouance???

Message par V.Lady le Lun 27 Sep 2010 - 17:22


Proust...


II y avait déjà bien des années que, de Combray, tout ce qui n'était pas le théâtre et le drame de mon coucher, n'existait plus pour moi, quand un jour d'hiver, comme je rentrais à la maison, ma mère, voyant que j'avais froid, me proposa de me faire prendre, contre mon habitude, un peu de thé. Je refusai d'abord et, je ne sais pourquoi, me ravisai. Elle envoya chercher un de ces gâteaux courts et dodus appelés Petites Madeleines qui semblent avoir été moulés dans la valve rainurée d'une coquille de Saint-Jacques. Et bientôt, machinalement, accablé par la morne journée et la perspective d'un triste lendemain, je portai à mes lèvres une cuillerée du thé où j'avais laissé s'amollir un morceau de madeleine. Mais à l'instant même où la gorgée mêlée des miettes du gâteau toucha mon palais, je tressaillis, attentif à ce qui se passait d'extraordinaire en moi. Un plaisir délicieux m'avait envahi, isolé, sans la notion de sa cause. II m'avait aussitôt rendu les vicissitudes de la vie indifférentes, ses désastres inoffensifs, sa brièveté illusoire, de la même façon qu'opère l'amour, en me remplissant d'une essence précieuse : ou plutôt cette essence n'était pas en moi, elle était moi. J'avais cessé de me sentir médiocre, contingent, mortel. D'où avait pu me venir cette puissante joie ? Je sentais qu'elle était liée au goût du thé et du gâteau, mais qu'elle le dépassait infiniment, ne devait pas être de même nature. D'où venait-elle ? Que signifiait-elle ? Où l'appréhender ? Je bois une seconde gorgée où je ne trouve rien de plus que dans la première, une troisième qui m'apporte un peu moins que la seconde. II est temps que je m'arrête, la vertu du breuvage semble diminuer. Il est clair que la vérité que je cherche n'est pas en lui, mais en moi. [...] Je pose la tasse et me tourne vers mon esprit. C'est à lui de trouver la vérité. Mais comment ? Grave incertitude, toutes les fois que l'esprit se sent dépassé par lui-même ; quand lui, le chercheur, est tout ensemble le pays obscur où il doit chercher et où tout son bagage ne lui sera de rien. Chercher ? pas seulement : créer. II est en face de quelque chose qui n'est pas encore et que seul il peut réaliser, puis faire entrer dans sa lumière. Et je recommence à me demander quel pouvait être cet état inconnu, qui n'apportait aucune preuve logique, mais l'évidence, de sa félicité, de sa réalité devant laquelle les autres s'évanouissaient. Je veux essayer de le faire réapparaître. Je rétrograde par la pensée au moment où je pris la première cuillerée de thé. Je retrouve le même état, sans une clarté nouvelle. Je demande à mon esprit un effort de plus, de ramener encore une fois la sensation qui s'enfuit. Et, pour que rien ne brise l'élan dont il va tâcher de la ressaisir, j'écarte tout obstacle, toute idée étrangère, j'abrite mes oreilles et mon attention contre les bruits de la chambre voisine. Mais sentant mon esprit qui se fatigue sans réussir, je le force au contraire à prendre cette distraction que je lui refusais, à penser à autre chose, à se refaire avant une tentative suprême. Puis une deuxième fois, je fais le vide devant lui, je remets en face de lui la saveur encore récente de cette première gorgée et je sens tressaillir en moi quelque chose qui se déplace, voudrait s'élever, quelque chose qu'on aurait désancré, à une grande profondeur ; je ne sais ce que c'est, mais cela monte lentement ; j'éprouve la résistance et j'entends la rumeur des distances traversées. Certes, ce qui palpite ainsi au fond de moi, ce doit être l'image, le souvenir visuel, qui, lié à cette saveur, tente de la suivre jusqu'à moi. Mais il se débat trop loin, trop confusément ; à peine si je perçois le reflet neutre où se confond l'insaisissable tourbillon des couleurs remuées ; mais je ne peux distinguer la forme, lui demander, comme au seul interprète possible, de me traduire le témoignage de sa contemporaine, de son inséparable compagne, la saveur, lui demander de m'apprendre de quelle circonstance particulière, de quelle époque du passé il s'agit. Arrivera-t-il jusqu'à la surface de ma claire conscience, ce souvenir, l'instant ancien que l'attraction d'un instant identique est venue de si loin solliciter, émouvoir, soulever tout au fond de moi ? Je ne sais. Maintenant je ne sens plus rien, il est arrêté, redescendu peut-être ; qui sait s'il remontera jamais de sa nuit ? Dix fois il me faut recommencer, me pencher vers lui. Et chaque fois la lâcheté qui nous détourne de toute tâche difficile, de toute oeuvre importante, m'a conseillé de laisser cela, de boire mon thé en pensant simplement à mes ennuis d'aujourd'hui, à mes désirs de demain qui se laissent remâcher sans peine. Et tout d'un coup le souvenir m'est apparu. Ce goût, c'était celui du petit morceau de madeleine que le dimanche matin à Combray (parce que ce jour-là je ne sortais pas avant l'heure de la messe), quand j'allais lui dire bonjour dans sa chambre, ma tante Léonie m'offrait après l'avoir trempé dans son infusion de thé ou de tilleul. La vue de la petite madeleine ne m'avait rien rappelé avant que je n'y eusse goûté ; peut-être parce que, en ayant souvent aperçu depuis, sans en manger, sur les tablettes des pâtissiers, leur image avait quitté ces jours de Combray pour se lier à d'autres plus récents ; peut-être parce que, de ces souvenirs abandonnés si longtemps hors de la mémoire, rien ne survivait, tout s'était désagrégé ; les formes - et celle aussi du petit coquillage de pâtisserie, si grassement sensuel sous son plissage sévère et dévot - s'étaient abolies, ou, ensommeillées, avaient perdu la force d'expansion qui leur eût permis de rejoindre la conscience. Mais, quand d'un passé ancien rien ne subsiste, après la mort des êtres, après la destruction des choses, seules, plus frêles mais plus vivaces, plus immatérielles, plus persistantes, plus fidèles, l'odeur et la saveur restent encore longtemps, comme des âmes, à se rappeler, à attendre, à espérer, sur la ruine de tout le reste, à porter sans fléchir, sur leur gouttelette presque impalpable, l'édifice immense du souvenir.

Marcel Proust, À la recherche du temps perdu. Du côté de chez Swann, 1913.




Ah, Plume, comme je te rejoins... l'odeur des pommes de garde qui me saute au nez en cheminant devant un bâtiment me ramène systématiquement à l'école...

V.Lady
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2238
Date d'inscription : 12/05/2010
Age : 41
Localisation : Nord vraiment au nord.

Revenir en haut Aller en bas

Bonjour, au sujet de l'hypermnésie

Message par laDivine le Sam 4 Déc 2010 - 16:27

Bonjour,

Je me permets de répondre à ce sujet car je suis confrontée directement à l'hypermnésie et j'aimerais en parler avec d'autres personnes dans la même situation.

En fait je sais que je le suis mais depuis peu.
Je suis désolée je m'éloigne un peu de la question initiale mais j'aimerais échanger à ce sujet.

De plus je me demande si les personnes avec un Quotient Intellectuel élevé ne sont pas plus souvent touchées par l'hypermnésie.

Merci de votre réponse éventuelle et bonne soirée

laDivine
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 141
Date d'inscription : 04/12/2010
Age : 25
Localisation : entre palluaud et ....

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hypermnésie et Surdouance???

Message par Martel en tête le Sam 4 Déc 2010 - 16:37

Mémoire démoniaque.

Martel en tête
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 832
Date d'inscription : 17/08/2009
Age : 26

Revenir en haut Aller en bas

???

Message par laDivine le Sam 4 Déc 2010 - 16:48

Super Guez2mer2 a écrit:Mémoire démoniaque.

Bonjour,

J'avoue que là je ne comprends pas .

Des précisions ???

laDivine
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 141
Date d'inscription : 04/12/2010
Age : 25
Localisation : entre palluaud et ....

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hypermnésie et Surdouance???

Message par PauluZ le Sam 4 Déc 2010 - 17:17

Isabelle a écrit:Bonjour,

Je me permets de répondre à ce sujet car je suis confrontée directement à l'hypermnésie et j'aimerais en parler avec d'autres personnes dans la même situation.

En fait je sais que je le suis mais depuis peu.
Je suis désolée je m'éloigne un peu de la question initiale mais j'aimerais échanger à ce sujet.

De plus je me demande si les personnes avec un Quotient Intellectuel élevé ne sont pas plus souvent touchées par l'hypermnésie.

Merci de votre réponse éventuelle et bonne soirée

Et comment l'as-tu découvert?

PauluZ
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 730
Date d'inscription : 31/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hypermnésie et Surdouance???

Message par laDivine le Sam 4 Déc 2010 - 17:36

Bonjour,

En fait sans trop rentrer dans les détails c'est un psychologue qui m'en a parlé .
Mais je ne pense pas qye le fait d'être hypermnésique puisse apporter des avantages.
Pour moi, en tout cas ce n'est pas toujours facile mais avec un peu de travail ça peut même être positif d'après ce que l'on m'a expliqué.

laDivine
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 141
Date d'inscription : 04/12/2010
Age : 25
Localisation : entre palluaud et ....

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hypermnésie et Surdouance???

Message par Arkenciel le Sam 4 Déc 2010 - 19:36

Avoir une grande mémoire, ce n'est pas avoir des avantages ? J'ai dû raté un truc =)

Arkenciel
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 202
Date d'inscription : 29/07/2010
Localisation : Dans la Lune ;)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hypermnésie et Surdouance???

Message par Invité le Sam 4 Déc 2010 - 20:48

En quel type de mémorisation l'hypermnésie consiste t-elle?
Je m'explique, est ce de l'hypermnésie que de pouvoir reconstituer l'ensemble des documents des pages à peine survolées d'un livre d'histoire-géo alors que l'on est pas capable de se rappeler là où l'on a planqué le sucre la veille, ou avec qui l'on a parlé durant la journée, une fois au bord de se coucher?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Hypermnésie et Surdouance???

Message par Philippe le Sam 4 Déc 2010 - 23:15

L'hypermnésie (du grec huper, avec excès, et mnesis, mémoire), appelée également exaltation de la mémoire, désigne en médecine une condition psychologique caractérisée par une mémoire exceptionnelle due à une suractivité du cerveau. Ces facultés hypermnésiques peuvent s'exprimer principalement sous deux formes :

* l'hyperthymésie qui consiste en une exaltation de la mémoire épisodique, c'est-à-dire que les souvenirs autobiographiques sont exceptionnellement bien mémorisés ;
* la mémoire eidétique dite aussi « mémoire photographique » qui se caractérise par une capacité exceptionnelle à se souvenir d'images, de sons ou de tout autre série de stimuli sans contexte particulier.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Hypermn%C3%A9sie

(Google ne fait plus parti de mes amis, trop tendance à fouiner dans mes affaires dès que j'ai le dos tourné. Par contre Scroogle l'est, pas vous?)

Philippe
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1937
Date d'inscription : 19/11/2009
Age : 39
Localisation : Au pays du soleil et du vent... (Roussillon)

http://www.zebrascrossing.net/t329-grrroooaaaooo

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hypermnésie et Surdouance???

Message par laDivine le Dim 5 Déc 2010 - 10:42

Bonjour,

En fait l'hypermnésie n'est pas la même pour tous.
En ce qui me concerne ça m'a semblé bizarre quand j'ai appris que je l'étais.
Pour moi l'hypermnésie n'est pas toujours positive car elle s'associe à d'autres choses.
Je pense que c'est une sorte de pathologie enfin d'après ce qui m'a été dit.
Je pense que ce n'est pas simplement avoir une grande mémoire mais en fait ce n'est pas clair pour moi car justement je cherche des informations à ce sujet.

Bonne journée

laDivine
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 141
Date d'inscription : 04/12/2010
Age : 25
Localisation : entre palluaud et ....

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hypermnésie et Surdouance???

Message par lynka le Dim 5 Déc 2010 - 13:19

Ca existe l'hypomnésie?

lynka
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 6408
Date d'inscription : 05/03/2010
Age : 32
Localisation : lost in limbo

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hypermnésie et Surdouance???

Message par Rootless le Lun 6 Déc 2010 - 1:07

Le déreglement de la mémoire peut aussi être du à des lésions cérébrales mêmes minimes.

Récemment on s'est rendu compte que certaines personnes après un gros coup sur la tête se rappelaient de plein de trucs impossibles à retenir pour quelqu'un de "normal".

Moi par exemple je me souviens de numéros de téléphone que je faisais même rarement il y a entre 10 et 20 ans quand je ne me servais pas du répertoire des téléphones, alors que la plupart des gens ne s'en rappellent pas (même des récents).

Et c'est aussi rare que je ne me souvienne pas d'une anecdote alors que ya pleins de gens tu leur raconte un truc où ils étaient là ou un truc qu'ils ont dit et ils se rappellent de rien comme s'ils étaient ivres-morts à ce moment là.

Rootless
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 362
Date d'inscription : 21/06/2010
Localisation : Sud-est de l'Espagne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hypermnésie et Surdouance???

Message par Tohwaku le Lun 6 Déc 2010 - 2:08

Personnellement mon zébrotest a révélé que le seul domaine dans lequel j'étais inférieur à la moyenne (donc par rapport aux "non zèbres") c'était la mémorisation des chiffres. J'ai un mal fou à retenir le moindre chiffre. Si je ne note pas un numéro de téléphone dans les 10 secondes où je le lis, je suis incapable de le restituer Sad

Mais bon, en dehors de cette parenthèse, j'ai toujours eu une excellente mémoire (ce qui m'a d'ailleurs souvent permis de ne réviser mes exams qu'u dernier moment : j'ai par exemple englouti l'intégralité du programme d'histoire géo en 2 jours, juste avant le bac (même ce qu'on avait pas abordé en cours en fait, vu que je n'avais rien écouté je ne le savais même pas donc j'ai tout appris Razz ) et j'ai eu 17 à l'épreuve. Je n'ai aucun moyen de savoir si c'est lié à ma douance, et j'aurais tendance à le croire, mais qui sait ?

Je rejoins Philippe sur le fait que l'hypermnésie est en soi un terme précis (faisant référence à une pathologie d'ailleurs). Il s'agit d'une incapacité à ne pas tout retenir, donc à oublier (et bon sang j'aimerais pas vivre ça).

Par ailleurs, j'aimerais demander aux zèbres présents sur le topic... ne pensez-vous pas que notre hypersensibilité, bien qu'augmentant notre capacité de mémorisation, risque de déformer nos souvenirs ?

Je lisais le souvenir de quelqu'un qui se souvient clairement d'un très vieux souvenir. Mais bien que l'événement soit exact, n'y a-t-il pas un risque accru que son interprétation (notamment sur les intentions des gens impliqués) soit déformée par un excès de subjectivité ?

Tohwaku
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 276
Date d'inscription : 25/11/2010
Age : 35
Localisation : Oui, volontiers. Bordeaux en fait.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hypermnésie et Surdouance???

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 19:04


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum