Hypermnésie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Hypermnésie

Message par oufy-dame le Jeu 16 Jan 2014 - 23:13

L'hypermnésie a déjà été abordé dans dans Caractéristiques liées à la douance" (
http://www.zebrascrossing.net/search?search_keywords=hypermn%C3%A9sie )

mais je viens de le découvrir dans le post de Wayne sur le fil d'Angeal "réussir à canaliser sa mémoire" (en examen de philo).

C'est l'aspect "surgissement (non sollicité !) de souvenirs" (et surtout comme des photos qui s'imposent à moi) sans rapport avec les pensées et la situation du moment qui m'intéresse. Je me demande si cela est lié à une hyperactivation de certains neurones (?) : j'ai vu passer un article sur l'hyperactivation ; j'éditerai  mon post après avoir retrouvé l'article (de Pour la science vraisemblablement).

Il me semble que ce phénomène est apparu au bout de plusieurs années de ma dernière thérapie, ou alors peut-être après avoir commencé la méditation de pleine conscience.

Sachant qu'on ne peut pas croire aveuglément la majorité de ce qu'on lit sur internet (notamment sur ouikimachin) puisque les compétences des auteur-e-s ne sont généralement pas mentionnées, j'ai trouvé
seulement 2 articles dans "La Recherche" et rien dans "Pour la science".

J'aimerais savoir si l'hypermnésie a été officiellement diagnostiquée parmi vous?

Par qui, si ce n'est pas par un-e neuropsychologue ?

Des solutions (scientifiquement validées, bien sûr) pour les personnes que cela dérange ? (Celle de Wayne, dont le cas me semble extrême, ne me convient pas ;-)

oufy-dame
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 953
Date d'inscription : 14/07/2010
Age : 50
Localisation : IdF

http://www.oveo.org/etudes-scientifiques-sur-les-effets-de-la-vi

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hypermnésie

Message par Tête d'Ampoule le Jeu 16 Jan 2014 - 23:31

Dans mon cas, ils s'agit plus de mémoire eidétique, et j'ai passé quelques tests à ce sujet avec mon neurologue et mon neuropsychologue. C'est profondément lié à ma synesthésie (donc neurologique) et je me demande si hormis les autistes, c'est une chose qui concerne surtout les synesthètes. C'est assez envahissant parfois (tant sur le plan de la mémoire que sur le plan sensoriel lui-même d'ailleurs, car je me sens totalement inondée d'informations au point de saturer), mais je n'ai malheureusement pas de solution valable, hormis les psychotropes qui ne sont pas ce que j'appellerais une bonne solution.

Tête d'Ampoule
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1232
Date d'inscription : 15/01/2014
Localisation : Vortex Temporel

Revenir en haut Aller en bas

la mémoire en cinémascope

Message par zebravalia le Ven 17 Jan 2014 - 19:09

il m'arrive parfois de voir défiler sous mes yeux, "en dedans", sur mon écran personnel, toute une ribambelle de personnes différentes qui vivent des situations distinctes comme s'ils ne savaient pas que je les voyais. ça défile à toute vitesse, toutes sortes de gens, qui parlent des langues différentes et je perçois tout. puis, pfui, ça part. je me suis dit que c'était des réminiscences, que mon cerveau emballé avait stocké des infos éparses, extrait de livres, d'opéras ou de films, etc. et qu'il me rendait tout en bouillie sur un court moment. ou bien c'est le livre que je suis en train d'écrire sans le savoir. je prends des notes depuis longtemps en vue de la rédaction d'un roman, mais il m'est déjà arrivé d'avoir des trucs tout écrit dans la tête, sans que j'ai pris conscience que je travaillais, par exemple quand j'ai rédigé mon mémoire de DEA ou quand j'étais pigiste pour une maison d'édition, ou traductrice d'italien, dans tous les cas pour des travaux d'écriture. ce ne sont que des hypothèses, est-ce que c'est une forme de mémoire eidétique ? je ne sais pas.

zebravalia
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 687
Date d'inscription : 10/01/2014
Age : 48
Localisation : maroc

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hypermnésie

Message par Wayne le Dim 19 Jan 2014 - 0:06

Heureux d'avoir chatouillé ta curiosité sur ce sujet Wink

Tout d'abord, je tiens à apporter quelques précisions en ce qui me concerne.

Je ne suis pas à proproment parler hypermnésique, n'ayant pas été officiellement diagnostiqué sur ce point ci (le côté rat de laboratoire me révulse, j'ai d'ailleurs trouvé très déplacées certaines interventions dans le fil sur la mémoire photographique). J'utilise ce terme par commodité, puisque c'est celui qui me semble le plus juste pour décrire la situation dans laquelle je me trouve.

La seconde chose que je souhaiterais préciser (je ne sais pas si ça a une réelle importance), c'est que j'ai pris conscience de cette particularité très tôt. Depuis tout petit en fait (vers 4 ou 5 ans je dirais), bien avant d'avoir découvert le sujet de la douance. C'est d'ailleurs en faisant des recherches sur cette hypermnésie qui me pourrissait la vie que j'en suis venu à découvrir ce forum (et par la même occasion, le HP).

Mes interventions sur ce sujet relèveront donc du simple témoignage et surtout pas de l'étude de cas Wink

En ce qui concerne la littérature, je refais des recherches régulièrement, et malheureusement, il n'y a pas plus à se mettre sous la dent aujourd'hui qu'il y a cinq ans. Ceci dit, il y a quand même quelques études intéressantes dans le monde anglophone :


  • A Case of Unusual Autobiographical Remembering (PDF), présentation d'un cas d'hyperthymésie (exaltation de la mémoire autobiographique)

    A Case of Unusual Autobiographical Remembering a écrit:AJ seemed to differ from this characterization as she told us she could not consciously apply strategies to help her learn and retain new information. She was not able to use her talents to memorize in school, telling us she had great difficulty with rote memorization. She repeatedly told us her memory was automatic, not strategic.

    A Case of Unusual Autobiographical Remembering a écrit:According to AJ she had always had a richly detailed memory for episodes but there was a change in her memory when at age eight her family moved from the east coast to the west. She reports she had loved their life in the east and did not want to move. She says she was “traumatized by the move” and that after the move she started to “organize her memories,” making lists of friends from back east, looking at pictures of her house and thinking about the past “a lot.” She states that after the move, her memories became “clearer.”

    Comme tout le monde, j'ai également vécu un certain nombre d’événements traumatisants. À la lecture de ce papier, je me rends compte que chacun de ces événements a été suivi d'une période plus intense. Un peu comme si chaque fois que la vie me collait un coup de coude en pleine poire, mes capacités mnésiques grimpaient sur une nouvelle marche (à 4, 6, 19 et 21 ans).

    A Case of Unusual Autobiographical Remembering a écrit:Despite her remarkable memory, AJ reports that she never excelled in school and says she “hated” it. She insists that she must be interested in something in order to remember it. She said her grades were mostly Cs with some Bs and an A here and there. When asked why she didn’t apply her great memory to school, she said “It (meaning her memory) doesn’t work that way. I had to study hard. I’m not a genius.” She reports she had trouble memorizing dates in history, arithmetic, foreign languages, sciences and “got Ds in geometry.”

    A Case of Unusual Autobiographical Remembering a écrit:She recalled that her bird phobia started on July 16, 1988 when she was hit on the head by a pigeon."

    Rien à voir avec le sujet, mais cette phrase m'a fait rire Laughing

    A Case of Unusual Autobiographical Remembering a écrit:AJ told us that she has “always needed order” in her life. She told us she was “traumatized” by the family move from the east to the west coast and is insistent in her belief that this trauma changed her memory. She refers to herself as a “neat freak” and recalls even when she was three years old, she insisted on keeping her dolls in a very “precise and complicated order” in her doll carriage.

    J'ai également des tendances maniaques depuis mes 19 ans (Laughing). Je range mon bureau plusieurs fois par jour, refais le lit autant de fois qu'il le faut tant qu'il n'est pas parfaitement au carré (quand un pote vient dans ma chambre et s'assied dessus, c'est l'horreur), et déteste les chiffres impairs (radiateur, volume, etc — évidemment, si c'est un multiple de 10, c'est carrément mieux). Non pas que je me sente obligé de faire toutes ces choses, mais quand je ne les fais pas, ça me travaille et me rend mal à l'aise.

    A Case of Unusual Autobiographical Remembering a écrit:She says her personal memories are vivid, like a running movie and full of emotion. As described in the Introduction, AJ told us that her remembering is automatic and not under her conscious control.

    Ce que je vois ce n'est pas un film mais des dizaines simultanément et en permanence. Disons que ça ressemble un peu à la salle dans la scène de l'architecte dans Matrix, même si j'ai plutôt l'habitude de comparer ça à une cascade.

    Imaginez que vous êtes sous une cascade, avec des milliers de litres d'eau qui vous tombent sur la tête et vous passent devant les yeux. Maintenant, remplacez l'eau par des photos, des sons, des sensations, des goûts et des odeurs. Certaines images me tombent sur le nez et se collent quelques instants, j'ai le temps de les voir. D'autres passent trop vite, ou à côté, et je n'en aperçois qu'une bribe.

    Comme je l'expliquais dans le fil d'Angeal, en temps normal, j'arrive à faire en sorte que ce flot d'informations ne soit qu'un bruit de fond (comme lorsqu'on se concentre sur la voix de quelqu'un dans un environnement bruyant). Néanmoins, il arrive périodiquement que le courant soit si fort qu'il me submerge et que je ne sois plus capable d'en faire abstraction, au point de ne plus pouvoir suivre une conversation basique ou résoudre une multiplication sans la poser.

    Bienvenue dans ma tête.

    A Case of Unusual Autobiographical Remembering a écrit:In contrast to AJ’s strong autobiographical memory, and her ability to recall dates and events, she is not a gifted memorizer. For example, she told us she has five keys on her keyring and can never recall which key is for what. She says she has to make lists to help her remember. She reports always having a terrible time with rote memorization for things such as learning history dates and poetry. Although she describes her mind like having a movie running, she is not recording her world verbatim in its totality. One day after several hours together, she was asked to close her eyes and tell what her two interviewers were wearing. She was unable to do so.

    A Case of Unusual Autobiographical Remembering a écrit:Performance on the Face Recognition Test was markedly impaired. In this test, the subject is shown a set of 50 unfamiliar faces at study and at test is asked to pick the face just studied from 50 pairs of faces where one is the target face and the other a new face. AJ kept saying that neither face was familiar and thought she was being shown two completely new faces.

    Voir le fil à propos de la reconnaissance des visages.

    A Case of Unusual Autobiographical Remembering a écrit:To compare AJ to Luria’s case S (1987), we asked her to learn a 4 × 13 matrix of numbers. After studying such a matrix for three minutes, S was able to call off all 52 numbers in succession in 40 seconds. When AJ was handed a matrix to learn, she laughed, saying it was impossible. After studying the matrix for 3 min 52 sec, she then tried to recall on a blank piece of paper. She was able to recall 7 of the 52 numbers, 5 from the first column and the bottom right number.

    Encore une fois, l'incapacité à choisir ce que l'on retient ou non (même si dans ce cas, 7 items en 4 minutes c'est vraiment tout pourri).

    A Case of Unusual Autobiographical Remembering a écrit:We know of no other reported case of someone who recalls personal memories over and over again, who is both the warden and the prisoner of her memories, as AJ reports. We took seriously what she told us about her memory. She is dominated by her constant, uncontrollable remembering, finds her remembering both soothing and burdensome, thinks about the past “all the time,” lives as if she has in her mind “a running movie that never stops” and has memories tied closely with dates.

    A Case of Unusual Autobiographical Remembering a écrit:AJ seems unable to turn off episodic retrieval mode as in normal individuals. She has trouble inhibiting her constant remembering of her personal past at will.

    A Case of Unusual Autobiographical Remembering a écrit:The two defining features of hyperthymesia are: 1) the person spends an abnormally large amount of time thinking about his or her personal past, and 2) the person has an extraordinary capacity to recall specific events from their personal past. Thus hyperthymesia differs from superior memory which refers to the supranormal ability to acquire and recall new information but not autobiographical information.

  • Behavioral and neuroanatomical investigation of Highly SuperiorAutobiographical Memory (HSAM) (PDF), étude cérébrale de cas de HSAM (hyperthymésie).

    On y retrouve la propension aux comportements obsessionnels. L'étude montre également des différences cérébrales structurelles entre les patients supposés atteints d'hyperthymésie et le groupe témoin.


Spoiler:
J'interviendrai probablement plus tard pour compléter. Entre mes recherches, la lecture des articles et la rédaction de ce post, je commence à être un peu fatigué.

Wayne
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 268
Date d'inscription : 26/05/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hypermnésie

Message par laDivine le Mar 5 Aoû 2014 - 7:09

Bonjour à tous,

Je suis d'après un ancien psychologue aussi hypermnésique. Ma mémoire fonctionne " trop ".

Il m'a dit que suite à de graves traumatismes j'étais devenue hypermnésique comme pour me protéger.

Cela dit je trouve très peu de choses sur ce phénomène ( livres papiers, documents sérieux ... )

Si vous avez des liens sur l'hypermnésie et des pistes pour mieux la  "gérer " je suis preneuse.

Je n'en peux plus de penser sans cesse. Après je pense que il y a des degrés d'hypermnésie.

Je ne sais pas comment faire avec ça.

Mes pensées partent dans tout les sens. Rien ne s'ordonne.


Merci pour vos liens

Mandarine


Dernière édition par Mandarine le Mar 5 Aoû 2014 - 20:23, édité 1 fois

laDivine
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 141
Date d'inscription : 04/12/2010
Age : 25
Localisation : entre palluaud et ....

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hypermnésie

Message par guyom zigre doUx le Mar 5 Aoû 2014 - 8:46

pratiquer comme Baudelaire l'écriture ?

bon c'est pas un lien. question: mémoire tres forte d'y a longtemps ou d'il ya 1 heure ?

guyom zigre doUx
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 895
Date d'inscription : 24/06/2014
Localisation : milkyway

http://dandandan.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hypermnésie

Message par Sélène-Nyx le Mar 5 Aoû 2014 - 23:03

Mandarine a écrit:Bonjour à tous,

Je suis d'après un ancien psychologue aussi hypermnésique. Ma mémoire fonctionne " trop ".

Il m'a dit que suite à de graves traumatismes j'étais devenue hypermnésique comme pour me protéger.

Cela dit je trouve très peu de choses sur ce phénomène ( livres papiers, documents sérieux ... )

Si vous avez des liens sur l'hypermnésie et des pistes pour mieux la  "gérer " je suis preneuse.

Je n'en peux plus de penser sans cesse. Après je pense que il y a des degrés d'hypermnésie.

Je ne sais pas comment faire avec ça.

Mes pensées partent dans tout les sens. Rien ne s'ordonne.


Merci pour vos liens

Mandarine
Ah, je cherche aussi ... En fait, je cherchais surtout le lien entre traumatismes et mémoire, mais, dans mon cas, cela se manifeste (si j'ai bien compris ce qu'avait voulu m'expliquer ma psy), par une mémoire sélective, en ce sens, qu'elle serait subordonnée à un "mode de pensée obsessionnel".
Mais, ça part aussi dans tous les sens ... alors, j'ai du mal à comprendre comment une mémoire qui "part dans tous les sens" peut, en même temps "sélectionner"...  Question 

Sélène-Nyx
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2074
Date d'inscription : 29/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hypermnésie

Message par laDivine le Mer 6 Aoû 2014 - 14:24

Bonjour,

Sélène - Nyx je fonctionne aussi avec un mode de pensée obsessionnel .
En fait je voulais plus dire des pensées qui partent dans tout les sens.

Pas la mémoire.
Je sélectionne quelques événements et je reste bloquée sur le passé. Il me semble que le fait de ruminer sans cesse certains événements est une caractéristique de l'hypermnésie.
Un psychologue qui me suivait il y a quelques temps m'a dit de me focaliser sur des événements heureux. L'hypermnésie peut être un avantage mais il faut la " travailler "
Pour certains médecins c'est une maladie.

Comment se manifeste ce phénomène chez vous ?

Je me pose beaucoup de questions à ce sujet

laDivine
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 141
Date d'inscription : 04/12/2010
Age : 25
Localisation : entre palluaud et ....

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hypermnésie

Message par Sélène-Nyx le Mer 6 Aoû 2014 - 16:24

Perso, je savais que j'avais une excellente mémoire, puisqu'on me l'a toujours dit. Cependant, suite à un moment de très grande fatigue, je m'étais aperçue que j'oubliais de plus en plus de choses et que ma mémoire à court terme faisait parfois défaut ...
 Etant atteinte de SEP, j'avais fini par admettre que c'était cette maladie qui en était la cause et qu'il y avait certainement une démyélinisation dans la zone cérébrale où siège la mémoire. Ma neuro m'avait rassurée, mais, afin d'enlever tout doute, elle m'avait demandé de passer un test de mémoire, à un moment où je me sentirais mieux, moins fatiguée. (Pour elle, mes troubles étaient dûs à la fatigue). J'ai fini par faire ces tests, deux ans plus tard. Le résultat a été: "excellent", et la psy m'avait dit que j'étais "sa" deuxième patiente à avoir d'aussi bons résultats, au long de ses 10 ans de carrière. Cependant, elle a insisté sur le fait que j'étais une "stressée chronique", et une angoissée et que j'éprouvais certainement le besoin d'utiliser cette mémoire à tout bout de champs, et dès que j'avais l'impression que quelque chose m'échappait, j'angoissais. En fait, j'avais certainement, par moments un "trop plein' de mémoire.
 Par contre, cette psy n'a pas prononcé le nom "d'hyperménésie", c'est ma neuro qui avait simplement exprimé que, probablement, loin de "perdre la mémoire", j'étais plutôt hypermnésique, et que c'est la fatigue qui me joue des tours... Pour elle, rien de grave, il me fallait simplement me reposer, et, surtout ne pas angoisser, car il n'y avait aucune raison.
  Du coup, je n'me suis jamais posée de question sur l'hypermnésie.
C'est à la lecture de ton premier post que cela me reviens.
 (Je recherche ce que j'avais trouvé avant hier ... et que je n'avais pas pu poster ...)

Sélène-Nyx
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2074
Date d'inscription : 29/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hypermnésie

Message par Sélène-Nyx le Mer 6 Aoû 2014 - 17:05

Mandarine a écrit:
Sélène - Nyx je fonctionne aussi avec un mode de pensée obsessionnel .
En fait je voulais plus dire des pensées qui partent dans tout les sens.
Idem pour moi. En fait, c'est la pensée qui part dans tous les sens, mais c'est toujours dans la même direction, comme si je poursuivais toujours les mêmes idées, le même but, mais toujours de plus en plus approfondi. Et ça fait toujours appel à la mémoire ..

Je sélectionne quelques événements et je reste bloquée sur le passé. Il me semble que le fait de ruminer sans cesse certains événements est une caractéristique de l'hypermnésie.
En fait, tu as l'impression de rester "bloquée", mais peut-être que tu "re-visite" ces évènements, à la lueur de nouveaux évènements, non? Comme si on continuait à vouloir comprendre ces évènements avec un peu de recul? Perso, c'est un peu ce qu'il se passe pour moi.

Un psychologue qui me suivait il y a quelques temps m'a dit de me focaliser sur des événements heureux. L'hypermnésie peut être un avantage mais il faut la " travailler "
Pour certains médecins c'est une maladie.
Facile à dire ...
Cela peut aider à rester optimiste, mais encore faut-il être dans une période "haute". Si, on est "limite bipolaire", alors, les phases "basses" nous renvoient inexorablement vers des évènements moins drôles, que l'on garde toujours en mémoire, et qu'on a le don (lol!) d'alimenter encore et encore ...

Je me pose beaucoup de questions à ce sujet.
Alors, que faire?
Jusqu'ici, je ne m'étais pas vraiment posée la question ... Et j'ai découvert cet article (qui répond à certaines de mes questions ... Mais sans plus),il y a deux jours, donc ...
http://tout-sur-la-memoire.com/hypermnesique

Sur prescription médicale, le traitement peut inclure des anxiolytiques, pour un sommeil réparateur.

Dans tous les cas, un hypermnesique doit à la fois pratiquer des sports cérébraux et des activités physiques pour rester en forme.


Des "sports cérébraux" ... Effectivement, cela me repose ... Et il y a des moments où cela est un "besoin": j'éprouvais ce "besoin", sans savoir que j'étais hypermésique.
Faut essayer, et ... bien dormir!

(Facile à dire ...)


Sélène-Nyx
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2074
Date d'inscription : 29/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hypermnésie

Message par Sélène-Nyx le Mer 6 Aoû 2014 - 17:28


"Ca part dans tous les sens ... dans la même direction" lol!
Cela paraît contradictoire: je me suis mal exprimée, scuzi ... Je voulais dire que la pensée part dans tous les sens, mais qu'il s'agit toujours des mêmes "obsessions", j'sais pas si c'est plus clair ..

Sélène-Nyx
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2074
Date d'inscription : 29/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hypermnésie

Message par Bacha Posh le Mer 6 Aoû 2014 - 19:24


Moi, je te comprends :-)

Je reprends un passage de Wayne qui, je trouve, clarifie bien les choses leur définition et toussa :

A Case of Unusual Autobiographical Remembering a écrit:The two defining features of hyperthymesia are :

1) the person spends an abnormally large amount of time thinking about his or her personal past, and
2) the person has an extraordinary capacity to recall specific events from their personal past.

Thus hyperthymesia differs from superior memory which refers to the supranormal ability to acquire and recall new information but not autobiographical information.

L'hypermnésie n'a donc rien d'exceptionnel contrairement à la mémoire éidétique.


Bacha Posh
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 568
Date d'inscription : 21/06/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hypermnésie

Message par Sélène-Nyx le Mer 6 Aoû 2014 - 21:54


Ok! En fait, l'hypermnésique se sert de sa faculté à mémoriser, surtout pour les faits passés qui le concerne lui avant tout.
Il y a une forme d'égocentrisme dans le fait d'être hypermnésique, alors ...?
Cela me fait penser à ce qu'avait dit Franz-Olivier Giesberg à propos de Nicolas Sarkozy:
FOG a écrit:(...)Cependant, Franz-Olivier Giesbert ne dresse pas du président qu'un portrait à charge. Le chef de l'Etat n'est pas que cet homme sanguin que dépeignent souvent les confidentiels du Canard enchaîné. «Immature, égocentrique et infantile, pénalisé par une absence de surmoi», certes. Mais le directeur du Point voit aussi en Nicolas Sarkozy un «homme brillantissime», notamment dans la gestion en 2008 de la crise économique. Il loue son «hypermnésie». «Il se souvient de tout. Il peut citer des passages entiers d'ouvrage». «On ne peut pas nier qu'il évolue, qu'il se mitterrandise, ou qu'il se chiraquise, bref qu'il se présidentialise», écrit-il.

http://www.lefigaro.fr/politique/2011/04/08/01002-20110408ARTFIG00380-le-jour-o-sarkozy-a-menace-giesbert.php

Alors, l'hypermnésie, c'est une maladie, un défaut, une qualité?

Sélène-Nyx
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2074
Date d'inscription : 29/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hypermnésie

Message par Bacha Posh le Mer 6 Aoû 2014 - 22:25


Une maladie ? Je ne sais pas. En revanche, si cela n'embête pas Wayne que je cc un de ses messages d'un autre topic (auquel cas je le supprimerai de suite), voici un peu les difficultés que cela peut engendrer :

Wayne a écrit:Habituellement, je préfère rester silencieux, mais je me suis dit que pour une fois ça pourrait être une bonne idée de l'ouvrir (pour répondre à la question de nokidding principalement).

nokidding a écrit:A la lecture des réponses à ce message, je me demande si cette mémoire vous a déjà posé des soucis ?

Les rares fois où j'évoque ce que ma mémoire est capable de faire, mes interlocuteurs s'imaginent que c'est un don incroyable, que ça doit être génial, et « super pratique pour retrouver ses clés ». Sauf qu'en vrai, ça ne l'est pas. Être hypermnésique, c'est être capable de se souvenir, mais surtout, incapable d'oublier.

C'est vivre chaque seconde de sa vie sans avoir le droit à l'erreur. Une vanne qui tombe à l'eau, une bafouille en commandant un café, la langue qui fourche lors d'une conversation, et il te faut des semaines pour passer à autre chose. Dans ces conditions, imagine ce que c'est de merder. D'avoir fait le mauvais choix, blessé quelqu'un qui compte. D'avoir été blessé, trahi, ou d'avoir vu des choses horribles.

Socialement (et je me retrouve totalement dans ton exemple nokidding), c'est encore pire. Je suis solitaire, et les rares relations que j'entretiens encore tendent à disparaître. À chaque sortie entre potes, j'ai l'impression de perdre mon temps. Pas parce que je ne m'amuse pas ou que je ne suis pas à l'aise en leur compagnie, mais parce que j'ai l'impression de revivre pour la dix millième fois la même soirée. Les mêmes personnes, le même bar, les mêmes conversations.

Les mêmes anecdotes de lycée lancées par quelqu'un, alors que les autres, suspendus à ses lèvres, entendent « pour la première fois » cette histoire qu'on leur raconte toutes les semaines depuis cinq ans.

Et puis j'ai ce pote, qui ressemble à un pot de pâte à modeler. Le gentil gars, pas très futé, qui vis sa vie en mode Barbapapa. À ses tics de langage, les idées qu'il exprime et sa manière de saluer, je peux vous donner l'historique hebdomadaire de ses rencontres.

Imaginez mon envie de hurler quand il me tient la jambe pendant deux heures au sujet de la crise de l'énergie, reprenant (avec des contresens phénoménaux), des bribes incomplètes de ce que je lui ai expliqué vingt minutes ou trois semaines plus tôt, convaincu que ces idées sont les siennes.

Spoiler:
Pour l'anecdote : bien qu'ayant eu un pied dans le mouvement néo-nazi pendant presque un an (jusqu'à coudre des croix gammées dans la doublure de ses blousons), il était convaincu jusqu'à la semaine dernière que l'État d’Israël était un État islamique et que les Palestiniens étaient un peuple Juif.

Ma personnalité est ce qu'elle est, mais je sais qu'un certains nombre de mes traits de caractère découlent de mon hypermnésie : les jugements tranchés à la scie circulaire, la notion d'honneur exacerbée (je suis prêt à m'ouvrir les veines plutôt que de pas tenir une promesse), la difficulté à pardonner (il m'est arrivé de pardonner aux autres, presque jamais à moi-même), etc.

Avec le temps, j'ai appris à la fermer et à m'en foutre. Je laisse les autres penser ce qu'ils veulent tant que ça ne me concerne pas et qu'ils ne me demandent pas mon avis. Je fais semblant de rire quand on me raconte une blague qu'on m'a déjà raconté cent fois. Semblant de m'intéresser quand on me rabâche une histoire. Je feins de ne pas entendre les mensonges, et ne cherche plus à imposer la vérité quand les souvenirs des autres sont faux. Je me tais, trop occupé à écouter cette voix qui me répète toutes les erreurs que j'ai pu faire, photos à l'appui.

Ma vie, c'est l'histoire d'un mec qui voit les êtres qu'il aime faire des erreurs, souffrir, oublier, et les recommencer.


Bacha Posh
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 568
Date d'inscription : 21/06/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hypermnésie

Message par Sélène-Nyx le Jeu 7 Aoû 2014 - 0:22


Wayne explique très bien ce problème, en effet ... (Et en relisant ses posts, je me rends compte que c'est exactement ce qu'il se passe pour moi ... Et comme les "souvenances" s'accumulent, je recherche désespérément le bouton "reset" ...).

Sélène-Nyx
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2074
Date d'inscription : 29/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hypermnésie

Message par Invité le Jeu 7 Aoû 2014 - 0:36


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Hypermnésie

Message par IndianaJoan le Mar 26 Aoû 2014 - 22:39

(10e effaçage de la 1e phrase. la phrase maudite, qu'on n'arrive jamais à formuler. bon, tant pis, je commence par la suivante)

Je n'ai jamais été "diagnostiquée" hypermnésique. Bon, il faut dire que je n'ai jamais eu non plus le bout de papier officiel qui me disait "félicitations, vous êtes un zèbre". Moi les étiquettes...

Bref.

Par contre, je me reconnais tout à fait dans ta citation de Wayne, Jas. Si je n'ai pas été considérée comme "précoce" dans mon enfance, ma mémoire a été notée assez tôt. Je servais déjà de support de mémoire externe pendant mon enfance et c'est toujours le cas.
C'est un peu pénible, quand on parle avec un proche, de le voir pencher la tête d'une certaine façon, prendre son inspiration pour répondre à ce que tu viens de dire et là... tu sais mot pour mot, intonation comprise, ce qu'il va dire. C'est surtout terrible à l'adolescence, quand on est à fleur de peau H-24 (sacrées hormones, va). Autant dire que tout mouvement d'impatience dégénère en dispute.

Sauf que...
C'est pas vraiment de leur faute, à ces gens. Mon grand-père disait "l'essentiel, c'est que les idées passent". Autrement dit, la paternité d'une idée originale, on peut s'assoir dessus. Mais c'est pas si grave. La reconnaissance? Pour quoi faire? on sait ce qu'on vaut, non?
Pour en revenir à la question de la mémoire...

Je trouve ça assez fascinant, les questions de transmission. Voir, sur les "gens-pâte à modeler", d'où ils tiennent leurs informations, remonter le fil... ça aide au détachement finalement.

C'est vrai que c'est plus problématique au moment de l'endormissement. Déjà qu'en tant que zèbre tout court on a tendance à penser à plein de choses en même temps... On se retrouve à ressentir une nouvelle fois la honte de n'avoir pas été pris au sérieux il y a 25 ans. Ou d'avoir oublié une partie de la chorégraphie du spectacle de 1992, alors que bon sang, tu t'en souviens maintenant, que c'est glissade-saut de chat-fini quatrième. (ça s'était la nuit dernière) Pour un peu, tu te relèverais pour la faire en entier, cette fameuse choré. mais pas à 4h du mat'. Et c'est trop tard. De 22 ans.
pour s'endormir:

solution 1 pour s'endormir : la respiration ventrale en essayant de ne penser à rien. toutes les idées qui passent, même si elles ont l'air sympa, on les laisse passer.
solution 2 : se raconter une histoire. pendant que ton cerveau est occupé à inventer, tu es un poil plus tranquille
solution 3 : ben... l'homéopathie. ou les tisanes. mais du coup ton sommeil est un peu plus artificiel, moins reposant.

Moi ça me pose problème surtout en matière d'ameublement. Comme je lis beaucoup - et vite - j'ai pas mal de bouquins. Seulement, si je relis trop tôt un bouquin, ça gâche tout : je connais la fin du paragraphe dès le 1er mot ; alors je multiplie. Et je n'ai plus de place sur mes étagères. ^^

IndianaJoan
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1580
Date d'inscription : 15/10/2013
Age : 32
Localisation : tête en l'air, pieds sur terre et nez dans un bouquin

http://www.zebrascrossing.net/t17945-puisqu-il-faut-bien-commenc

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hypermnésie

Message par Wayne le Mar 26 Aoû 2014 - 23:41

MrsIndianaJoan a écrit:C'est pas vraiment de leur faute, à ces gens. Mon grand-père disait "l'essentiel, c'est que les idées passent". Autrement dit, la paternité d'une idée originale, on peut s'assoir dessus. Mais c'est pas si grave. La reconnaissance? Pour quoi faire? on sait ce qu'on vaut, non?

C'est pas tant le manque de reconnaissance qui me donne envie de hurler que l'impression de ne jamais pouvoir avancer. Je crois que l'expression qui illustre le mieux mon ressenti, c'est « pédaler dans la semoule ». C'est un peu comme donner des cours de dessin, en étant obligé à chaque nouvelle leçon de réapprendre aux élèves à tenir un crayon.

Je ne leur en veux pas, je sais qu'ils n'y peuvent rien. Mais, ça me semble parfois tellement étrange de voir les autres incapables de se souvenir d’événements qui appartiennent tout juste au passé, que j'en viens à me demander s'ils ne se moqueraient pas de moi.

C'est frustrant : d'avoir l'impression de faire du sur-place, de tourner en rond. De se demander en permanence si votre interlocuteur est de bonne foi, s'il essaie de vous mentir, ou simplement, s'il vous écoute vraiment.

Ce sont souvent des choses sans importance… Comme ma mère super heureuse de m'annoncer qu'elle a fait mon plat préféré. Et de lire la déception sur son visage lorsqu'elle comprend qu'elle s'est trompée. Ce n'est pas grave, et ça n'a aucune espèce d'importance pour elle ! D'ailleurs, en cinq minutes, elle l'aura oublié. Et pendant des semaines, j'aurai cette déception, ce chagrin que je lui aurai causé, qui tournera en boucle dans ma tête.

Et même si je suis capable de me souvenir aussi des bonnes choses, le fait de revivre en permanence toutes ces petites déceptions et tout ce chagrin que j'ai pu causer, me donne l'impression d'être quelqu'un de profondément mauvais qui ne cause que de la peine autour de lui.

Le plus dur dans tout ça, ce n'est pas réellement de le vivre. C'est de se dire qu'hormis quelques personnes ici, personne ne sera jamais capable de comprendre ce que je vis.

De ne pas pouvoir leur expliquer que si j'ai l'air si triste en permanence, ce n'est pas parce que je fais la gueule, mais que je porte le poids de nos erreurs. De ne pas pouvoir leur faire comprendre que si je suis si silencieux, ce n'est pas parce que je ne les aime pas, mais parce que j'ai en permanence le sentiment de ne pas être écouté alors qu'à chaque fois que j'ouvre la bouche, je cours le risque de provoquer quelque chose qui me hantera pendant des semaines.

Ils ne comprendraient pas pourquoi de si petites choses peuvent prendre de telles proportions.

Wayne
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 268
Date d'inscription : 26/05/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hypermnésie

Message par Invité le Mer 27 Aoû 2014 - 0:56

Wayne a écrit:Ils ne comprendraient pas pourquoi de si petites choses peuvent prendre de telles proportions.

Peut être utiliser sa mémoire s'apprend. Logiquement il doit y avoir de nombreux souvenirs heureux qui devraient pouvoir resurgir aussi spontanément que les contrariétés. Et s'il y en a un peu moins, à toi de leur fournir la poussée nécessaire pour équilibrer leur importance.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Hypermnésie

Message par trilary le Sam 6 Sep 2014 - 15:44

Wayne a écrit:
MrsIndianaJoan a écrit:
Le plus dur dans tout ça, ce n'est pas réellement de le vivre. C'est de se dire qu'hormis quelques personnes ici, personne ne sera jamais capable de comprendre ce que je vis.
De ne pas pouvoir leur expliquer que si j'ai l'air si triste en permanence, ce n'est pas parce que je fais la gueule, mais que je porte le poids de nos erreurs. De ne pas pouvoir leur faire comprendre que si je suis si silencieux, ce n'est pas parce que je ne les aime pas, mais parce que j'ai en permanence le sentiment de ne pas être écouté alors qu'à chaque fois que j'ouvre la bouche, je cours le risque de provoquer quelque chose qui me hantera pendant des semaines.
Ils ne comprendraient pas pourquoi de si petites choses peuvent prendre de telles proportions.
ah tu le dis si bien! Merci je me sens moins seule; c'est comme si quelqu'un savait que j'existe!

trilary
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 97
Date d'inscription : 10/01/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hypermnésie

Message par trilary le Sam 6 Sep 2014 - 15:59

[quote="MrsIndianaJoanMon grand-père disait "l'essentiel, c'est que les idées passent". Autrement dit, la paternité d'une idée originale, on peut s'assoir dessus. Mais c'est pas si grave. "
+
"Moi ça me pose problème surtout en matière d'ameublement. Comme je lis beaucoup - et vite - j'ai pas mal de bouquins. Seulement, si je relis trop tôt un bouquin, ça gâche tout : je connais la fin du paragraphe dès le 1er mot ; alors je multiplie. Et je n'ai plus de place sur mes étagères. ^^[/quote]
ca me parle pas mal aussi tout ça...
Cette idée du flux des idées me plait; je les voit comme une rivière qu'on nourrirait chacun à notre mesure ou encore comme des papillons, qu'on laisserait voler librement, se rejoindre ou changer de direction.
Nos idées ne nous appartiennent pas et je crois profondément qu'elles trouvent leur vie dans la liberté qu'on leur donne...
ca me fait penser à une conférence à laquelle j'ai assisté il y a 25 ans (hypermnésie ou nature ? je ne sais pas) et dans laquelle le designer Pierre Paulin affirmait toute la nuisance pour un intellectuel comme pour un créatif de s'accrocher à tout ce qui est notre produit. Il donnait l'exemple d'un dessin dont on serait très fier. "Surtout ne le gardez pas, il vous scléroserait. Vous avez réussi quelque chose de bon? Donnez le. Ce que vous avez fait, vous êtres capable de le refaire, et vous en détacher vous permettra de grandir et d'aller plus loin".

Et moi aussi j'ai un grave problème d'ameublement! (majoré par l'affectif que j'investis dans mes livres)

trilary
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 97
Date d'inscription : 10/01/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hypermnésie

Message par trilary le Sam 6 Sep 2014 - 16:08

stauk a écrit:
Wayne a écrit:Ils ne comprendraient pas pourquoi de si petites choses peuvent prendre de telles proportions.

Peut être utiliser sa mémoire s'apprend. Logiquement il doit y avoir de nombreux souvenirs heureux qui devraient pouvoir resurgir aussi spontanément que les contrariétés. Et s'il y en a un peu moins, à toi de leur fournir la poussée nécessaire pour équilibrer leur importance.
C'est intéressant aussi. Tu as très certainement raison sur ce point. On doit pouvoir canaliser notre mémoire et influer ses interventions intempestives.
Mais n'est-ce pas en contradiction avec l'idée de laisser vivre et passer les idées et les images. Tenter de garder le contrôle sur nos pensées nous stresse et nous fragilise souvent. Quel est donc le chemin? Lâcher prise ou prendre la main?

trilary
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 97
Date d'inscription : 10/01/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hypermnésie

Message par Wayne le Lun 13 Oct 2014 - 22:21

Un lien qui traîne dans mes bookmarks depuis plusieurs semaines (avec tout un tas de notes que je ne retranscrirai jamais pour cause de flemme) :

A case of hyperthymesia: rethinking the role of the amygdala in autobiographical memory (PDF)

Je n'ai pas tout compris (la partie médicale dépasse de loin mes compétences), mais le papier reste tout de même intéressant.

Wayne
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 268
Date d'inscription : 26/05/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hypermnésie

Message par Sélène-Nyx le Lun 13 Oct 2014 - 22:36


Oui, intéressant, en effet .... Mais seulement deux cas dans le monde? Ben....

Résumé, in french:

http://le-cercle-psy.scienceshumaines.com/le-jeune-homme-qui-n-oubliait-rien_sh_29031


Sélène-Nyx
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2074
Date d'inscription : 29/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hypermnésie

Message par Gabylune le Mar 14 Oct 2014 - 6:54

Très peu de personnes présentent une forme éidétique de mémoire, Mozart par exemple. Après comme cela a été dit, l'hypermnésie n'est pas d'une grande utilité dans les études, plutôt un désavantage. Pratique d'oublier les mauvais moments de sa vie.

Gabylune
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 116
Date d'inscription : 06/10/2013
Age : 24
Localisation : Val de Marne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hypermnésie

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 19:30


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum