A l'Esperluette.

Page 3 sur 40 Précédent  1, 2, 3, 4 ... 21 ... 40  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: A l'Esperluette.

Message par Invité le Mar 7 Jan 2014 - 19:38


Hop, une pour Doom :


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: A l'Esperluette.

Message par Odime le Mar 7 Jan 2014 - 19:43

Désolée Gimli, je ne résiste pas:


       

Odime
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3355
Date d'inscription : 05/02/2013
Localisation : Des airs

Revenir en haut Aller en bas

Re: A l'Esperluette.

Message par doom le Mar 7 Jan 2014 - 19:45


doom
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 333
Date d'inscription : 04/08/2012
Age : 52
Localisation : ici et maintenant

Revenir en haut Aller en bas

Re: A l'Esperluette.

Message par doom le Mar 7 Jan 2014 - 19:47


doom
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 333
Date d'inscription : 04/08/2012
Age : 52
Localisation : ici et maintenant

Revenir en haut Aller en bas

Re: A l'Esperluette.

Message par Anubis le Mar 7 Jan 2014 - 19:55

bravo Doom  cheers 

Enfin un peu de ta classe dans l'Esperluette......

Anubis
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2012
Date d'inscription : 20/01/2013
Age : 38
Localisation : Dimensions parallèles

Revenir en haut Aller en bas

Re: A l'Esperluette.

Message par doom le Mar 7 Jan 2014 - 19:57

je ne savais pas que c'était un bar avec standing, je te demande pardon gimli


doom
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 333
Date d'inscription : 04/08/2012
Age : 52
Localisation : ici et maintenant

Revenir en haut Aller en bas

Re: A l'Esperluette.

Message par Anubis le Mar 7 Jan 2014 - 20:01

Doom tu dois créer ton fil!!!!!! et vite vite vite, on a aussi besoin de ton ton hardcore, mais toujours en subtilité, du moins la tienne, propre à toi même....!


Anubis
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2012
Date d'inscription : 20/01/2013
Age : 38
Localisation : Dimensions parallèles

Revenir en haut Aller en bas

Re: A l'Esperluette.

Message par Invité le Mar 7 Jan 2014 - 20:06

Pas de lézard. Pis, on n'est pas chez moi, c'est Odime la patronne.

Pas question de standing, on met de temps en temps les pieds sur les chaises, un doigt dans le nez, une main sur un sein compatissant (mais pas juste après), on s'appuie sur la patronne, égale à elle-même, on y nostalgise, on s'y vante, on y crie ses envies comme ses désarrois, on y aime, on y rencontre, on s'y tient, on s'en tient, on se tient, on s'entre-tiens, on s'entretient, on y apporte ce qu'on a à partager, on y mange dans l'assiette du voisin, ... on y vit, quoi.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: A l'Esperluette.

Message par doom le Mar 7 Jan 2014 - 20:06


doom
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 333
Date d'inscription : 04/08/2012
Age : 52
Localisation : ici et maintenant

Revenir en haut Aller en bas

Re: A l'Esperluette.

Message par doom le Mar 7 Jan 2014 - 20:15


doom
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 333
Date d'inscription : 04/08/2012
Age : 52
Localisation : ici et maintenant

Revenir en haut Aller en bas

Re: A l'Esperluette.

Message par Odime le Mar 7 Jan 2014 - 20:20

Doom, tu ne me déranges pas, tant que tu ne vomis pas par terre et que tu ne casses pas la vaisselle  Shocked 

Odime
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3355
Date d'inscription : 05/02/2013
Localisation : Des airs

Revenir en haut Aller en bas

Re: A l'Esperluette.

Message par Invité le Mar 7 Jan 2014 - 20:24

Je finirai ma vie à l’armée du salut
Bernard DIMEY

Je finirai ma vie à l’Armée du Salut.
Depuis bientôt vingt ans je connais la péniche,
Je la voyais souvent quand j’étais presque riche,
Près du Pont d’Austerlitz où je n’habite plus.
J’avais un vieil ami, loup au Jardin des Plantes,
Il est mort, il y a deux ans, on se suivra de peu
Car bien qu’en rigolant je glisse sur la pente.
Au ciel, on s’en ira chasser les cons, nous deux.

Je finirai ma vie entre quatre guignols
Qu’on aura mis dehors à la porte d’un bouge,
Qui n’auront plus de quoi s’offrir un verr’ de rouge,
Un tout petit manteau peut-être chez Borniol.
En récapitulant tous les pots qu’on a bus
On se récitera un peu d’Appolinaire
Un peu pour se fair’mal, un peu pour se distraire,
Avant d’aller dormir à l’Armée du Salut.

Il sera trois ou quatre ou cinq heur’ du matin,
Le jour se lèvera sur le Jardin des Plantes,
Ma femme, c’est certain, ne sera pas contente,
Mais j’aurai trop de mal à lâcher mes copains.
Sur le bord de la Seine j’irai poser mon cul,
Oubliant quarante ans de vie sans importance,
À jamais fatigué de dir’ce que je pense,
Je finirai ma vie à l’Armée du Salut.

Et j’y découvrirai sous de vieux oripeaux
Lacenaire et Landru, Roméo et Juliette,
Deux ou trois m’as-tu-vu qui s’étaient crus poètes
et qui n’ont jamais eu que du vent dans la peau,
Trois hommes sans collier pour quatre chiens perdus,
Un cabot sans théâtre, un avocat sans cause,
Mais pour eux je serai peut-être quelque chose,
Alors en arrivant je leur dirai : « Salut! »


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: A l'Esperluette.

Message par Invité le Mar 7 Jan 2014 - 20:56

Le bar
Antonin ARTAUD

Il y aura encor de petits bars canaille
Avec des viandes d’Extême-Orient
Pour abriter ce nouvel an.

De petits bars avec des marins légendaires
Dont les pipes consumeront d’anciens poisons
Des bars légers avec les fumées qui les gonflent
De petits bars évanouis dans l’aube claire.

Des bars où tourne le soleil et son train
Dans la laque rougie et profonde des verres ;
Des bars aux tables animées, aux vitres mortes
Où ne trempera pas le nez des facultés.

Car il y a d’autres poisons pour corroder
L’Arbre Vivant de nos fibres près d’éclore,
Il a des vins violents comme des catastrophes
Que n’ont pas secrétés les vignes d’ici-bas.

Salut ô bar qui nous délivres des poisons
Des misères et des douleurs et des alarmes
En nous jetant dans la nudité de nos âmes
Sur des grèves où les tourments n’arrivent pas.

Un silence te garde et nous protège, un froid
Silence où ne s’égare pas la médecine,
Un silence qui nous guérit dans la morphine
Sans ordonnances ni décrets.


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: A l'Esperluette.

Message par doom le Mar 7 Jan 2014 - 21:00

Je veux dédier ce poème
A toutes les femmes qu'on aime
Pendant quelques instants secrets
A celles qu'on connaît à peine
Qu'un destin différent entraîne
Et qu'on ne retrouve jamais

A celle qu'on voit apparaître
Une seconde à sa fenêtre
Et qui, preste, s'évanouit
Mais dont la svelte silhouette
Est si gracieuse et fluette
Qu'on en demeure épanoui

A la compagne de voyage
Dont les yeux, charmant paysage
Font paraître court le chemin
Qu'on est seul, peut-être, à comprendre
Et qu'on laisse pourtant descendre
Sans avoir effleuré sa main

A celles qui sont déjà prises
Et qui, vivant des heures grises
Près d'un être trop différent
Vous ont, inutile folie,
Laissé voir la mélancolie
D'un avenir désespérant

Chères images aperçues
Espérances d'un jour déçues
Vous serez dans l'oubli demain
Pour peu que le bonheur survienne
Il est rare qu'on se souvienne
Des épisodes du chemin

Mais si l'on a manqué sa vie
On songe avec un peu d'envie
A tous ces bonheurs entrevus
Aux baisers qu'on n'osa pas prendre
Aux coeurs qui doivent vous attendre
Aux yeux qu'on n'a jamais revus

Alors, aux soirs de lassitude
Tout en peuplant sa solitude
Des fantômes du souvenir
On pleure les lèvres absentes
De toutes ces belles passantes
Que l'on n'a pas su retenir

Georges Brassens

doom
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 333
Date d'inscription : 04/08/2012
Age : 52
Localisation : ici et maintenant

Revenir en haut Aller en bas

Re: A l'Esperluette.

Message par Anubis le Mar 7 Jan 2014 - 21:12

Gimli, merci , et un très grand merci, car grâce à toi, doom commence, ou du moins redémarre à reprendre son envol!!!!!

 Pour Toi Pour Toi Pour Toi 

 Amour Amour Amour Amour Amour Amour Amour Amour Amour Amour 

Anubis
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2012
Date d'inscription : 20/01/2013
Age : 38
Localisation : Dimensions parallèles

Revenir en haut Aller en bas

Re: A l'Esperluette.

Message par Invité le Mer 8 Jan 2014 - 5:56


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: A l'Esperluette.

Message par Invité le Mer 8 Jan 2014 - 12:58

Partie à trois :


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: A l'Esperluette.

Message par Invité le Mer 8 Jan 2014 - 13:10

Ah, je vois.
Toujours prêt pour sortir les boules.

Moi aussi  Very Happy

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: A l'Esperluette.

Message par Odime le Mer 8 Jan 2014 - 14:21

Rien que pour vous embêter


Odime
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3355
Date d'inscription : 05/02/2013
Localisation : Des airs

Revenir en haut Aller en bas

Re: A l'Esperluette.

Message par Invité le Mer 8 Jan 2014 - 18:04



Charles BAUDELAIRE (1821-1867)


Le flacon

Il est de forts parfums pour qui toute matière
Est poreuse. On dirait qu'ils pénètrent le verre.
En ouvrant un coffret venu de l'Orient
Dont la serrure grince et rechigne en criant,

Ou dans une maison déserte quelque armoire
Pleine de l'âcre odeur des temps, poudreuse et noire,
Parfois on trouve un vieux flacon qui se souvient,
D'où jaillit toute vive une âme qui revient.

Mille pensers dormaient, chrysalides funèbres,
Frémissant doucement dans les lourdes ténèbres,
Qui dégagent leur aile et prennent leur essor,
Teintés d'azur, glacés de rose, lamés d'or.

Voilà le souvenir enivrant qui voltige
Dans l'air troublé ; les yeux se ferment ; le Vertige
Saisit l'âme vaincue et la pousse à deux mains
Vers un gouffre obscurci de miasmes humains ;

Il la terrasse au bord d'un gouffre séculaire,
Où, Lazare odorant déchirant son suaire,
Se meut dans son réveil le cadavre spectral
D'un vieil amour ranci, charmant et sépulcral.

Ainsi, quand je serai perdu dans la mémoire
Des hommes, dans le coin d'une sinistre armoire
Quand on m'aura jeté, vieux flacon désolé,
Décrépit, poudreux, sale, abject, visqueux, fêlé,

Je serai ton cercueil, aimable pestilence !
Le témoin de ta force et de ta virulence,
Cher poison préparé par les anges ! Liqueur
Qui me ronge, ô la vie et la mort de mon cœur !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: A l'Esperluette.

Message par Free le Mer 8 Jan 2014 - 19:14

http://www.elle.fr/Love-Sexe/News/3-heures-d-orgasme-le-calvaire-d-une-Americaine-2651678

Free
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1257
Date d'inscription : 24/07/2012
Localisation : Tardis.XLII

Revenir en haut Aller en bas

Re: A l'Esperluette.

Message par Invité le Mer 8 Jan 2014 - 19:23

Free a écrit:http://www.elle.fr/Love-Sexe/News/3-heures-d-orgasme-le-calvaire-d-une-Americaine-2651678

C'est pas moi.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: A l'Esperluette.

Message par Odime le Mer 8 Jan 2014 - 20:45

 Comme le ruisseau bute successivement sur les pierres de son lit avant de choir dans le bassin, la volupté est faite de courtes butées de délices, en attendant le grand saut final du spasme, où l'homme tombera à pic en lui même, le corps s'involuant pour un court instant dans l'océan de l'âme.
(...)
  Comme la sangsue qui se gorge de sang et meurt peu après, les égoïstes connaissent mille morts par des apoplexies de bonheur. Le mal des égoïstes, c'est de ne savoir que faire de leurs trop-pleins de joie.


Malcolm de Chazal, Sens-Plastique.

Odime
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3355
Date d'inscription : 05/02/2013
Localisation : Des airs

Revenir en haut Aller en bas

Re: A l'Esperluette.

Message par Invité le Mer 8 Jan 2014 - 22:32

- Avez-vous votre hache toute prête, Gimli fils de Gloïn ?
- Non, Seigneur, dit Gimli, mais je peux rapidement la quérir, s'il en est besoin.
- Vous serez juge, dit Eomer. Car il reste entre nous certaines paroles inconsidérées au sujet de la Dame de la Forêt d'Or. Et maintenant je l'ai vu de mes yeux.
- Eh bien, Seigneur, répliqua Gimli, qu'en dîtes-vous à présent ?
- Hélas ! répondit Eomer. Je ne vous accorderai pas qu'elle soit la plus belle au monde.
- Dans ce cas, il me faut aller chercher ma hache, dit Gimli.
- Mais j'invoquerais cette excuse, dit Eormer. Si je l'avais vue en toute autre compagnie, j'aurais dit tout ce que vous pourriez désirer. Mais, à présent, je placerai la Reine Arwen Etoile du Soir avant elle, et je suis prêt à me battre pour ma part avec quiconque me contredira. Dois-je demander mon épée ?
Gimli s'inclina alors profondément.
- Non, vous êtes tout excusé pour ma part, Seigneur, dit-il. Vous avez choisi le Soir ; mais mon amour est voué au Matin. Et mon cœur prévoit qu'il passera bientôt à jamais.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: A l'Esperluette.

Message par Odime le Jeu 9 Jan 2014 - 0:49

Pour toi frYgorifié, j'ai fait l'ai norme effort de retrouver l'avatar citronné. Ainsi nous guérirons tous de la grippe, l'agrippe, flûte, à cette heure-ci je ne sais plus écrire français, banzaï!

Odime
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3355
Date d'inscription : 05/02/2013
Localisation : Des airs

Revenir en haut Aller en bas

Re: A l'Esperluette.

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 20:54


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 40 Précédent  1, 2, 3, 4 ... 21 ... 40  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum