Stimulation et mutilations intellectuelles.

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Stimulation et mutilations intellectuelles.

Message par Fata Morgana le Mer 15 Jan 2014 - 10:30

Fata Morgana a écrit:C'est quoi la règle du jeu de ce fil ?  scratch


Dernière édition par Fata Morgana le Mer 15 Jan 2014 - 12:08, édité 1 fois

Fata Morgana
Maître es rayures
Maître es rayures

Messages : 15009
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 59
Localisation : Un pied hors de la tombe

Revenir en haut Aller en bas

Re: Stimulation et mutilations intellectuelles.

Message par Lyhan le Mer 15 Jan 2014 - 11:43

Neutral


Dernière édition par Lyhan le Mar 10 Juin 2014 - 20:49, édité 1 fois

Lyhan
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 314
Date d'inscription : 15/08/2013
Age : 28
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Stimulation et mutilations intellectuelles.

Message par Lyhan le Jeu 16 Jan 2014 - 12:26

Neutral


Dernière édition par Lyhan le Mar 10 Juin 2014 - 20:50, édité 1 fois

Lyhan
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 314
Date d'inscription : 15/08/2013
Age : 28
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Stimulation et mutilations intellectuelles.

Message par Philin (varna) le Ven 17 Jan 2014 - 16:56

PS : d'accord, vas-y, on veut pas que tu t'ennuies Smile

Philin (varna)
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 780
Date d'inscription : 09/01/2012
Age : 58
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Re: Stimulation et mutilations intellectuelles.

Message par Lyhan le Jeu 6 Fév 2014 - 16:38

[...] Déverse ça là, ça nettoiera les pavés. [...] Tu crois qu’on peut créer des émotions ? [...] La première gorgée de bière est réputée pour procurer du bonheur à l’état scientifique. [...] Quel laps de temps est nécessaire pour renouveler la première ? [...] Réciprocité [...] Il y a bien une première fois à tout. Mais pourquoi il y a-t-il plusieurs premières fois à certaines choses seulement ? [...] J’y arrive pas ! [...] Perdre quelque chose pour gagner plus [...] Saviez-vous que ceux qui ont « quelque chose de plus » possèdent en fait quelque chose en moins ? [...] Quelle richesse suis-je en train de contempler ? [...] Pourquoi tu m’as abandonné, hein !? [...] Ça, je le finirai plus tard. Ça, je ne le finirai pas. [...] Tout n’est pas bon à être écrit mais tout écrit est bon [...] Unicité [...] Tu viens de tricher ! Non. Si ! [...] Non. Non. Non. [...] ... [...] Une pile sur un écran [...] Je ne vois plus rien ! Essaie les nuages. Sinon, essaie les étoiles. [...] ***CENSURE*** (je garde ça pour plus tard) [...] T’as encore triché ! [...] Tap-tap-tap-tap-tap-tap-tap-tap-tap-tap-tap. Ce bruit me TAPE sur le système ! [...] Qu’as tu retenu de ce que j’ai dit ? Que sais-tu de moi ? [...] J’ai pas envie. [...] Alors ! Pourquoi... ? [...] Verlaine, toi et tes poètes, je vous maudis. [...] Quelles étaient les probabilités de trouver un rouleau de papier-toilettes à côté d’une calculatrice ? [...] Temporalité [...] Mais... ne recommence pas ! [...] Des fois, je m’arrête de marcher simplement pour me dire que c’est irréaliste. Ce que je vis est irréaliste. [...] Où tu vas ? [...] En voilà encore une à un million. [...] Neuf cent mille... Euh, non... Neuf cent quatre vingt dix neuf... Oulà. Je ne sais plus prononcer ce nombre !... 999 999. Ah si c’est bon, fausse alerte. [...] Quand j’étais enfant, je ne lisais que les nombres contenus dans les textes. Ils étaient là, seuls au milieu de leurs insemblables. J’avais l’impression qu’ils sortaient du lot. Peut-être était-ce ça qui m’attirait chez eux ? Puis, plus tard, j’ai appris que l’algèbre existait. Ce fut vicieux comme choc. [...] Je peux marcher dans une des communes de France en ayant au moins un souvenir très clair dans chacune de ses rues, un instant de ma vie qui m'apparaît aussi clairement qu'une image de « comme si c’était hier » [...] Ambiguïté [...] C’est incroyable, le nombre de considérations futiles que nous laissons passer sous prétexte que nous les jugeons sans importance avant même de s’être penché dessus. [...] Je fais une pause. [...] En admettant qu’il soit possible de connaître... Hm, non. C’est sans intêret, désolé [...] Je sors des chiottes et il me dit : « Mais pas besoin de s’excuser ^^ ». Bah si, ça s’appelle la politesse, ducon. (Donc là, je m’excuse pas, on est d’accord ?) [...] Je DOIS être malheureux. Je DOIS être triste. On a rien sans rien, et pour avoir ça, c’est le prix à payer ! [...] Ok, j'étais pas chaud. [...]

[...]

Regarde-la, en train de chanter et de danser sur ce parking. C’est magnifique ! Sublime ! Mais regarde-la ! Elle est conne comme un balai devant Secret Story, mais dans sa stupidité, elle a tout compris ! TOUT ! Sans même le vouloir ! Sans même le savoir !

Regarde tous ces gens, vivant jour après jour pour conquérir la liberté absolue. Dans leur désarroi, ils sont prêts à tout pour elle. Ils font tout pour abattre chaque contrainte qui les séparent d'elle, une par une, au moyen d’efforts moraux incommensurables. Échec après victoire, victoire après échec, ils n’ont de cesse de se battre pour gagner chaque fois un peu plus son domaine. Ils continuent encore, et encore, et encore, et encore... Goutte de sueur après goutte de sueur, larme après larme, ils espèrent, ils y croient. Ils la poursuivent comme des aveugles pensant avoir aperçu une lueur d'originalité dans leur monde où tout se ressemble. Alors ils se frappent. Ils réfléchissent. Ils analysent. Ils combinent. Ils tournent et retournent les possibilités dans leur esprit. Ils font des arrangements avec leur conscience et passe des marchés avec eux-même. Ils se manipulent sans répit, sans pudeur, sans respect pour ce qu'ils sont... Et ils continuent encore, et encore, et encore, et encore...

Mais à la toute fin, les deux amants s'étouffent d'un rire moqueur et sournois qui, dans toute sa solennité, rappelle à tous que quelque soit le nombre de contraintes qu’ils ont terrassées, ils ne vaincront pas la dernière...

Puis dans un dernier souffle, le couple maudit leur susurra avec bienveillance : "vous n'avez été que des Hommes à qui la liberté s’est toujours refusée." Et la lueur s'éteignit dans un murmure de fumée.

Et cette idiote que tu méprises dans ton malheur et ton envie, cette conne sur son parking, elle est là, et elle est LIBRE, elle !
Sans même forcer, de par sa simple nature, elle touche le rêve que tu poursuis inlassablement. Mais comment a-t-elle réalisé cette prouesse intellectuelle, armée de son esprit limité ? Elle n'a simplement jamais pu à comprendre ce que pouvait être une contrainte. Ça lui échappe. C’est trop loin, trop haut. Involontairement, elle a trouvé et applique le seul moyen possible d'y goûter.

Tu cherches la solution se refuse à toi.
Elle n'a jamais envisagé le problème.

Dans l’affligeant spectacle de son existence, elle se pavane devant toi en jouissant de la cause de toutes tes souffrances !

Pour répondre à ton mépris, elle t’inflige la pire des humiliations. Sans le savoir.


Dernière édition par Lyhan le Sam 4 Oct 2014 - 18:57, édité 13 fois

Lyhan
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 314
Date d'inscription : 15/08/2013
Age : 28
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Stimulation et mutilations intellectuelles.

Message par Philin (varna) le Ven 7 Fév 2014 - 20:01

Rien n'énerve plus la raison qu'elle-même quand elle est à ce point démunie, désarçonnée, rendue inutile par un simple mouvement gracieux et magique d'une beauté (peut-être stupide) bravant toute contenance ... surtout virile Smile

Philin (varna)
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 780
Date d'inscription : 09/01/2012
Age : 58
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Re: Stimulation et mutilations intellectuelles.

Message par Lyhan le Ven 7 Fév 2014 - 22:06

Neutral


Dernière édition par Lyhan le Mar 10 Juin 2014 - 20:50, édité 3 fois

Lyhan
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 314
Date d'inscription : 15/08/2013
Age : 28
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Stimulation et mutilations intellectuelles.

Message par Philin (varna) le Sam 8 Fév 2014 - 12:14

Mouais, voilà de quoi désinspirer, en effet ! Smile

Philin (varna)
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 780
Date d'inscription : 09/01/2012
Age : 58
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Re: Stimulation et mutilations intellectuelles.

Message par Lyhan le Jeu 12 Juin 2014 - 14:52

A la conclusion de tout raisonnement, la pensée pénètre en un lieu où, comme le ciel et la terre se côtoient et s'opposent pour créer un monde et recevoir le corps, le nihilisme et l'absurde se joignent et se confrontent pour accueillir l'esprit. N'émerge alors qu'un horizon lointain, visible mais indescriptible, réel mais insaisissable ; une mince ligne presque imperceptible, raccrochant par le fil le plus fragile la logique au seul véritable choix : devons-nous plonger, les jambes lestées de ces deux poids existentiels, comme deux boulets, pour nous enfoncer lentement et indubitablement dans les profondeurs d'un océan de vide et de mélancolie, ou devons-nous nous inviter au festin de la liberté, trônant insoucieusement sur le plus haut siège, faisant de l'un, notre satiété, et de l'autre, notre ivresse ?

Lyhan
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 314
Date d'inscription : 15/08/2013
Age : 28
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Stimulation et mutilations intellectuelles.

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 1:51


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum