Tout est possible : témoignage d'une période de tristesse et au retour de mon bonheur

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Tout est possible : témoignage d'une période de tristesse et au retour de mon bonheur

Message par lynawen le Mar 10 Déc 2013 - 17:00

Alors !!! je reviens du college ou ma psy a été tres gentille avec moi et m'a expliquée pleins de choses sur mes peurs etc...en bref je suis assez ...mieux, je crois. Je vais essayer d'y retourner demain ...puis je passerais les vacances chez ma grany, je veux aller a Londres... c'est déjà cela de sur.

lynawen
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 25
Date d'inscription : 05/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tout est possible : témoignage d'une période de tristesse et au retour de mon bonheur

Message par Rhaaaaa le Mar 10 Déc 2013 - 17:52

ET YESSSS ! Bravo ! Vivat Bisous

Rhaaaaa
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 4371
Date d'inscription : 06/11/2013
Age : 46

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tout est possible : témoignage d'une période de tristesse et au retour de mon bonheur

Message par Gasta le Mar 10 Déc 2013 - 18:41

Lynawen  Long hug Bravo ! 

Gasta
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3383
Date d'inscription : 15/01/2012
Age : 63
Localisation : à l'ouest

http://www.zebrascrossing.net/t4928-dabrowski-je-vais-bien-ne-t-

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tout est possible : témoignage d'une période de tristesse et au retour de mon bonheur

Message par Free le Mar 10 Déc 2013 - 19:05

Bravo !  Impec ! 

on lâche rien ! Wink

Free
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1257
Date d'inscription : 24/07/2012
Localisation : Tardis.XLII

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tout est possible : témoignage d'une période de tristesse et au retour de mon bonheur

Message par lynawen le Mer 11 Déc 2013 - 7:06

Merci !  a tous encore une fois : vous êtes supermegagigacool geek 

lynawen
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 25
Date d'inscription : 05/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tout est possible : témoignage d'une période de tristesse et au retour de mon bonheur

Message par lynawen le Jeu 12 Déc 2013 - 14:42

Re-bonjour
Je vous donne un peut de mes nouvelles parce qu'on pourrais croire que tout va bien, mais ce n'est pas le cas, ça ne vas pas mieux non plus.
J'ai juste moins envie de me balancer par la fenêtre parce que je sais que cela serait inutile, de toute façon.
J'ai essayée aujourd'hui, j'ai voulut aller au collège. Puis j'ai fais demi tour, croisée un autre élève de ma classe, suis retournée sur mes pas pour finalement me mettre a trembler devant le portail. J'ai voulut rentré mais une surveillante m'a amenée de force au secrétariat et j'ai passée la matinée dans le bureau de la CPE, a pleurer.
Personne ne sait a quel point j'ai mal parce que j'ai pris l'habitude de tout refouler, de mettre un masque. Je suis capable d'afficher un beau sourire alors que je sent mon cœur tomber en cendre, mon âme se tordre, mon ventre se nouer, me bruler.
J'ai vraiment mal physiquement et tout ça, je le sent.
C'est comme si j'était en larme, roulée en boule a gémir, mais a l'intérieur de mon cœur, de ma carcasse vide.
Et dans ces moments je lutte comme une folle pour ne pas fondre en larme vraiment et ne pas tomber par terre. Je me sent dénudée de toute foie, de toute force pour continuer a faire cela.
Et tout le monde continu de penser que je ne vais pas si mal que ça, que j'ai juste un lourd passé et des problèmes avec mon père.
Mais ils ne savent pas que je suis en train de mourir...

lynawen
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 25
Date d'inscription : 05/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tout est possible : témoignage d'une période de tristesse et au retour de mon bonheur

Message par david50 le Jeu 12 Déc 2013 - 15:11

Il faut absolument que tu t'extirpes de cet environnement. Entre la vie avec tes parents et cette vie scolaire que tu ne supportes plus, quand respires tu?
Tu t’asphyxies. Anticipe le départ chez ta grand-mère si elle est prête à d'accueillir dés maintenant. Ne te préoccupe pas de la peine de ta mère (je sais c'est dur, mais que peux tu faire pour elle alors que tu vas si mal?), oubli ce collège (crois tu être en état d'étudier?).
Repose toi et ressource toi, c'est l'urgence, ensuite tu pourras prendre de vrais décisions.

Amitié

david50
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 4021
Date d'inscription : 16/09/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tout est possible : témoignage d'une période de tristesse et au retour de mon bonheur

Message par Free le Jeu 12 Déc 2013 - 15:32

si tu veux rendre service à ta mère,
il faut que tu te donnes les moyens d'aller mieux,
si tu peux allez chez ta grand-mère et que cela sera un soulagement très important pour toi,
écris sur un papier tout ce qui sera positif, puis expliques le lui,
et surtout parles en à ta psy ET à un interlocuteur responsable dans ton école.
Il y a bien dans l'équipe pédagogique des enseignants quelques personnes responsables auprès desquelles tu peux tomber un peu du masque. Pas besoin de donner des détails. Explique les problèmes que tu rencontres en ce moment, ils sauront lire entre les lignes.

Free
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1257
Date d'inscription : 24/07/2012
Localisation : Tardis.XLII

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tout est possible : témoignage d'une période de tristesse et au retour de mon bonheur

Message par lynawen le Jeu 12 Déc 2013 - 15:44

J'ai essayé tout ça ! avec l'école (désolée de m'emporter je suis une peut ^^a crans) je leurs ai dit, maintes et maintes fois que je devais arrêter sinon j'allais tomber ! mais ma psy, tout le monde dans ce collège est persuadé que ce n'est pas l'école mon problème et que je dois venir tout les matins.
Ils ne comprennent pas !!! Ils m'obligent a venir et ne veulent pas me désinscrire pour que je fasse le CNED !!!!!! J'ai envie de hurler !!!!!!!!!!!

lynawen
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 25
Date d'inscription : 05/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tout est possible : témoignage d'une période de tristesse et au retour de mon bonheur

Message par david50 le Jeu 12 Déc 2013 - 15:52

T'es t'il possible de rencontrer un autre médecin/psychologue en dehors du collège?

david50
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 4021
Date d'inscription : 16/09/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tout est possible : témoignage d'une période de tristesse et au retour de mon bonheur

Message par Free le Jeu 12 Déc 2013 - 15:56

oui enfin si tu as une situation familiale difficile,
ils ne peuvent pas te laisser t'isoler dans cette situation. David a raison, faut pas que aller voir un seul Psy !

Le Cned c'est peut être bien, mais il faudrait aussi garantir que tu sois toujours inscrite à des structures. Alors si ni la psy, ni l'équipe ne proposent de solutions alternatives,
les personnes qui sont sur ce site vont certainement regarder et poster leurs idées ici même, l'important est d'avoir différents avis.
Et d'y réfléchir ouvertement avec différents interlocuteurs.
(en attendant il y a ptet la piste des écoles auto-gérées, d'établissements spécifiques pour les haut QI, et quid d'aller étudier à l'étranger via le lien que proposait MePub ?)

Une solution c'est peut être gueuler ?
Dire que les solutions que l'on te propose sont insuffisantes et allez taper auprès de leurs supérieurs,
histoire de les secouer un peu. (inspection de l'éducation, etc...).
Mais à ne pas faire sans se préparer et bien considérer en amont qui sont les interlocuteurs institutionnels compétents.


Dernière édition par Free le Jeu 12 Déc 2013 - 15:59, édité 1 fois

Free
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1257
Date d'inscription : 24/07/2012
Localisation : Tardis.XLII

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tout est possible : témoignage d'une période de tristesse et au retour de mon bonheur

Message par lynawen le Jeu 12 Déc 2013 - 15:59

seulement après les vacances ...
Là je pourrais ne pas aller en cours puis aller en Angleterre mais j'ai peur de craquer la bas ...je voudrais renoncer et partir tout de suite chez ma grand mère...cette idée me laisse quand même un gout amer dans la bouche, mais je ne sais que faire...

Oui j'ai très envie de briser mes chaines et de pousser une gueulante dans le bureau du principal ...mais je me retiens, je ne sais pas pourquoi en fait...

lynawen
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 25
Date d'inscription : 05/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tout est possible : témoignage d'une période de tristesse et au retour de mon bonheur

Message par david50 le Jeu 12 Déc 2013 - 16:06

Code:
Free a écrit:
Une solution c'est peut être gueuler ?
Dire que les solutions que l'on te propose sont insuffisantes et allez taper auprès de leurs supérieurs,
histoire de les secouer un peu. (inspection de l'éducation, etc...).
Mais à ne pas faire sans se préparer et bien considérer en amont qui sont les interlocuteurs institutionnels compétents.

Le problème c'est que lynawen n'a que quatorze ans, et aussi mature qu'elle soit elle semble entouré d'adultes qui quoi qu'elle dise seront toujours persuadés de mieux la comprendre qu'elle même! Pire, si elle se met à gueuler il y a un risque que cela soit contre productif.
Du coup elle a je pense besoin que quelqu'un l'épaule, un autre médecin de par son avis d'expert, une association...

david50
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 4021
Date d'inscription : 16/09/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tout est possible : témoignage d'une période de tristesse et au retour de mon bonheur

Message par lynawen le Jeu 12 Déc 2013 - 16:14

C'est tout a fais ça !! Pour eux je suis une enfant, alors que j'ai plus réfléchie et vécus qu'eux même si ils avaient eus 100 vies....
Mais la question de l'Angleterre reste et j'en ai marre de devoirs prendre toutes les décisions me concernant a cause de mes parents malades.
Vous croyez que je devrais y aller ou pas ?

lynawen
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 25
Date d'inscription : 05/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tout est possible : témoignage d'une période de tristesse et au retour de mon bonheur

Message par david50 le Jeu 12 Déc 2013 - 16:22

Je pense que tu devrais privilégier la recherche des moyens de changer d'environnement le plus vite possible.
Cela semble te tenir à cœur mais ce n'est qu'un voyage de courte durée et les problèmes seront toujours là au retour, qui plus est ce n'est que partie remise, tu visiteras un jour l'Angleterre dans de meilleurs conditions  Wink 

david50
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 4021
Date d'inscription : 16/09/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tout est possible : témoignage d'une période de tristesse et au retour de mon bonheur

Message par lynawen le Jeu 12 Déc 2013 - 16:27

alors je vais voir si je peux partir des Samedi.

lynawen
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 25
Date d'inscription : 05/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tout est possible : témoignage d'une période de tristesse et au retour de mon bonheur

Message par Invité le Ven 13 Déc 2013 - 3:45

Bonjour Lynawen,

Je m’invite un peu tardivement dans cette discussion, désolé, mais les messages que tu as postés me trottent dans la tête depuis 24 heures…

Lynawen : mon collège pense que ma "phobie" est imaginaire...


La phobie scolaire est une manifestation anxieuse qu’il ne faut surtout pas prendre à la légère : elle peut devenir invalidante. Que ceux de ton âge ne comprennent pas ce qui est en jeu dans les phobies, je le conçois parfaitement, mais que tes profs ou que le directeur, eux, ne le comprennent pas, cela me stupéfait. Nier ta pathologie, en la qualifiant d’imaginaire, c’est nier ta bonne foi et ton intelligence, c’est aussi nier ton identité.

Ta psy peut-elle toucher deux mots de ton cas au directeur de l’établissement ? Cela permettrait peut-être aux professeurs d’être un peu plus indulgents et compréhensifs, et cela te permettrait peut-être aussi de savoir que tu n’es pas totalement incomprise dans ton collège.

Que sais-tu exactement de ta phobie ? Quelle en est la cause ? Pourquoi se manifeste-t-elle au collège ? Est-ce une phobie de la performance ?

Je te pose ces questions mais tu n’as bien entendu pas à y répondre : je ne suis pas psy, et d’ailleurs, c’est une très bonne chose que d’aller en voir une. Une vraie, je veux dire. Ta psy te permettra d’avancer. Je te pose ces questions parce que j’ai eu à me les poser. Mon père est lui aussi maniaco-dépressif, et quand j’ai eu 14 ans, il a commencé à fréquenter des hôpitaux psychiatriques.
J’ai aussi été confronté, à mes 11, 12, 13 ans (avant que mon père ne soit interné) à des scènes de violence conjugale extrêmement violentes, et qui m’ont profondément marqué. Mes parents ont fait comme si je n’existais pas. Les rôles parents / enfants ont été inversés, et c’est moi qui ai dû prendre soin de mon père (en allant le visiter régulièrement à l’hôpital, par exemple). Mon rôle dans la famille était ainsi défini : j’étais celui qui devait s’occuper des siens, et qui devait mettre ses désirs et ses ambitions personnelles de côté. A cette époque, j’ai sombré dans la petite délinquance, et j’ai cessé de m’intéresser aux cours, car, d’une certaine manière, il n’y avait plus personne à la maison pour s’intéresser à mes relevés de notes. Mon rôle, c’était d’écouter mon père geindre, d’écouter ma mère se lamenter, et de protéger mon petit frère.

Lynawen : Souvent, c'est comme si j'étais orpheline ou encore la mère de mes parents


Oui, on dirait que dans ta famille, il se passe un peu la même chose ; c’est pour cela que je t’envoie ce message. J’ai l’impression que tu es déjà en train de culpabiliser à l’idée de laisser tomber ta mère, et pourtant tu le sais : tu n’es pas responsable d’elle. Et pour être passé par là, je sais que les sentiments contradictoires que tu exprimes (loyauté vis-à-vis de ta mère, mais désir de t’extraire d’un environnement malsain) sont excessivement lourds à porter. Un dilemme cornélien !

Et pourtant, si tu venais à quitter le domicile familial, ce ne serait pas toi qui abandonnerais tes parents, car tes parents… t’ont abandonnée depuis longtemps ! A quand remonte la dernière fois qu’ils t’ont écoutée, sans rien demander en retour ? Je suis désolé de le dire, mais un père qui, te voyant en souffrance, te répond « je souffre plus que toi, tu me gaves », et bien c’est un père qui a depuis longtemps démissionné de son rôle. Tu n’as pas à le haïr pour cela, ton père est peut-être même quelqu’un de très bien, je ne le sais pas (de mon côté j’ai beaucoup de tendresse pour mon père malade), mais une chose est sûre : tu n’as pas à devenir sa mère. C’est à tes grands-parents, à tes oncles, à tes tantes, si tu en as, de s’inquiéter de tes parents. Pas à toi. S’il le faut, contacte-les : et mets-les face à leurs responsabilités.

Personnellement, je m’en suis à peu près sorti grâce à… ma grand-mère ! Elle a vu qu’il se passait quelque chose d’un peu louche dans ma famille, elle s’est occupée de moi, et elle m’a aimé. Elle m’a sauvé la vie. Aussi, si tu trouves de l’amour autour de toi, celui de ta grand-mère par exemple, alors prends-le ! Prends-le, d'où qu'il vienne !

Une dernière chose : je lis dans un de tes poèmes que parfois, tu « te bats contre toi-même ». Cette expression me parle beaucoup,  car dans mon entourage (frères, cousins, cousines…), on se bat souvent contre nous-mêmes, parce qu’on ne parvient pas à s’extraire d’une situation considérée comme inextricable.
Or ta situation n’est pas inextricable ! Elle est compliquée, oui, mais elle n’est pas inextricable. Car tu as ces qualités : la lucidité, l’intelligence, la sensibilité. Les déboires t’ont rendue plus mature. 14 ans c’est un peu jeune, mais à 15, 16, 17 ans, les choses sont différentes, et tu as tout ce qu’il faut pour attirer à toi des gens intéressants, des solitaires, des originaux, des gens dont la fréquentation te fera du bien.

Au fait, t’en rends tu compte ? Tu n’as que 14 ans et ta vie est déjà un roman !

Voilà, j’ai fait un peu long, désolé. Je viens ici avec ce que j’ai…  tu y prends ce que tu veux, et tu jettes ce que tu veux ^^


PS: je t'envoie aussi ce dessin qui m'a fait beaucoup de bien : on ne le voit pas bien au premier coup d'oeil, mais il y a deux personnages dans la composition : le premier est normalement dessiné, le second est en blanc, il faut examiner le dessin en détail avant de le remarquer.
Spoiler:

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Tout est possible : témoignage d'une période de tristesse et au retour de mon bonheur

Message par david50 le Ven 13 Déc 2013 - 10:07

ddistance a écrit:
Et pourtant, si tu venais à quitter le domicile familial, ce ne serait pas toi qui abandonnerais tes parents, car tes parents… t’ont abandonnée depuis longtemps ! A quand remonte la dernière fois qu’ils t’ont écoutée, sans rien demander en retour ? Je suis désolé de le dire, mais un père qui, te voyant en souffrance, te répond « je souffre plus que toi, tu me gaves », et bien c’est un père qui a depuis longtemps démissionné de son rôle. Tu n’as pas à le haïr pour cela, ton père est peut-être même quelqu’un de très bien, je ne le sais pas (de mon côté j’ai beaucoup de tendresse pour mon père malade), mais une chose est sûre : tu n’as pas à devenir sa mère. C’est à tes grands-parents, à tes oncles, à tes tantes, si tu en as, de s’inquiéter de tes parents. Pas à toi. S’il le faut, contacte-les : et mets-les face à leurs responsabilités.

J'ai voulu ne faire que le suggérer car j'ai eu peur de heurter Lynawen, mais je pense que tu as malheureusement raison.

Lynawen, si cela peut t'aider sache que je crois que tes parents en ont également besoin. Tant qu'elle pouvait encore s'accrocher à quelque chose, en l’occurrence moi, ma mère a refusé jusqu'au bout de réellement agir, malgré les résolutions de façade, en continuant de la soutenir je n'aurais que sombré avec elle.

david50
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 4021
Date d'inscription : 16/09/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tout est possible : témoignage d'une période de tristesse et au retour de mon bonheur

Message par yrana le Ven 13 Déc 2013 - 14:15

Lynawen, lire ce que tu a marque ma touché... j'ai vécu mes année collège de la même façon que la tienne (ou a peut prés) ma mère alcoolique et complétement a la ramasse me fait penser a ton père et ta mère obliger de tous géré sans s'occuper de toi me fait penser a mon père, je pleurais également tous les matin car c'été l'horreur je ne supportais plus les gens j'aimais les cours mais les autres élèves me traumatiser. j'ai eut des décès dans ma familles c'est année la ce qui ne m'as pas aider nos plus, et comme ce n'est pas étonnant pour une ado de mon age qui me mutiler, qui avait fugué et qui avait essayer de mettre fin a ces jours je me suis retrouvé en HP durant deux semaine. ma mére m'as "sauver" en me fessant sortir en contre avis médical car je péter un câble et j'étais malheureuse, d’ailleurs c'est, je pense ,un des seule truck que ma mére a réellement fait pour moi... voir elle voulait juste me récupérer pour elle peut étre aussi. j'ai finie par partir en internat et depuis tous vas beaucoup mieux; il m'arrive souvent de repenser a cette période mais elle me sert de corde pour me raccrocher a la réaliter... je te conseil de faire réagir ta famille plus lointaine et voir même partir en famille, prendre de la distance quoi... et surtout essayer de ce raccrocher au petit bonheur presque invisible de la vie ceux qui te font te sentir heureuse sur le coup c'ette sortie avec cette fille pas trop nul, le beau jeune homme qui passe en te souriant rapidement c'est tous ça qui doit te marqué, les prof qui ne te prend pas pour une attarder, ce bouquin passionnant que tu lit, cette histoire qui parle de toi et de tout que tu écrit, c'ette musique qui te fait voyager, ce petit mot gentil dans les toilette qui n'est destiner a personne mais qui pk pas l'est a toi... il faut que tu arrive a te soutenir grâce a ça, grâce a ton imaginaire ... c'est ce qui m'as sauver car j ai bien faillit ne pas m'en sortir.... je suis désoler pour l orthographe :s

yrana
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 58
Date d'inscription : 23/08/2012
Age : 23
Localisation : je ne sais pas trés bien, dans ma tête?

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tout est possible : témoignage d'une période de tristesse et au retour de mon bonheur

Message par yrana le Ven 13 Déc 2013 - 14:21

entre deux j'ai vu un asistant social, le fait qu'il vienne a tellement fait peur a ma mére qu'elle a un peu titler, elle est toujours alcoolique ça c'est sur mais au moins elle a essayer de faire quelques effort mon frère vit mieux que ce que j'ai vécu

yrana
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 58
Date d'inscription : 23/08/2012
Age : 23
Localisation : je ne sais pas trés bien, dans ma tête?

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tout est possible : témoignage d'une période de tristesse et au retour de mon bonheur

Message par lynawen le Ven 13 Déc 2013 - 16:04

Vos témoignages sont très émouvant et je crois que, dans le fond, nous avons tous un (ou 2) proches toxiques :/ je suis tellement épuisée que je n'arrive pas a remettre mes idée en place pour tous vous répondre mais je peux vous dire que vous m'aidez vraiment énormément .
J'ai une tante que je n'avais pas vue depuis longtemps qui vient demain, et je crois que je vais repartir avec elle...
Ouais, ma vie est une aventure, et c'est aussi pour ça que je reste sur terre, ne pas gâcher tout mes effort pour survivre.
Je me trouve ridicule et bête parfois, faible et geignarde, mais je ne veux pas tomber; je ne tomberais pas...

ddistance , pour répondre a tes questions : Que sais-tu exactement de ta phobie ? : je sais qu'elle me protége d'un monde dans lequel je ne veux pas m'integrer (je suis un peut annarchiste parfois) je ne veux pas être formatée pour devenir une gentille buraucrate, je veux voyager, être libre. Et j'y arriverais car rien n'est impossible. Quelle en est la cause ? Pourquoi se manifeste-t-elle au collège ? Je crois que je ne suis pas faite de nature pour un environnement comme l'école, mais avec tout ce que j'ai traversée, je veux juste une pause; qu'on me fiche la paix.
Est-ce une phobie de la performance ? un partie oui, je ne supporte pas la pression, ça me rend "nulle" (avec toutes mes absences et mon passif, + les crises de mon père, j'ai 11,5 de moyenne générale).

Voila...j'attend d'avoir l'âge de l'émancipation maintenant. A 16 ans, je compte partir faire le tour de l'Amérique du nord et écrire un livre Smile


lynawen
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 25
Date d'inscription : 05/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tout est possible : témoignage d'une période de tristesse et au retour de mon bonheur

Message par yrana le Mer 18 Déc 2013 - 18:19

lynawen a écrit: Je me trouve ridicule et bête parfois, faible et geignarde, mais je ne veux pas tomber; je ne tomberais pas.
je sais je resent exactement la meme chose. Part chez ta tante laisse la distance et esite pas a envoyer un mesage ci besoin est!

yrana
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 58
Date d'inscription : 23/08/2012
Age : 23
Localisation : je ne sais pas trés bien, dans ma tête?

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tout est possible : témoignage d'une période de tristesse et au retour de mon bonheur

Message par Rhaaaaa le Jeu 26 Déc 2013 - 23:32

Lynawen , si tu repasses par là: pensées pour toi.

Rhaaaaa
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 4371
Date d'inscription : 06/11/2013
Age : 46

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tout est possible : témoignage d'une période de tristesse et au retour de mon bonheur

Message par lynawen le Mer 8 Jan 2014 - 1:33

Hé ! Et oui, le retour de l'artiste, la fureur de vivre, la défiance de la mort par la puissance de la vie qui coule dans mes veine, le cœur qui bat a 2000 a l'heure et - Oh mon dieu quel incroyable petit "et" - L'Espoir les amis (permettez, maintenant la terre et toutes les petites choses bizarres qui vivent - ou meurent - dessus sont mes amis) L'Espoir oublié qui m'inonde !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! Encore des exclamations, encore, encore, il n'y en auras jamais assez pour vous dire ce que je vais vous dire, en plus que je suis VIVANTE, Que le passé, c'est FINIT, et bien :
j'ai une...FAMILLE !!!!! Une vraie une belle une saine une pure une parfaite et aimante famille.
Allez, c'est la foire aux questions, si vous voulez, je suis toute ouïe, c'est ici mon boudoir, et vous êtes mes "VIP" Wink
Excusez mon élan soudain, qui vient du fait que je vais vivre chez ma grand mère a côté des chez ma tante, ma cousine, mes petits cousins....aaa quel bonheur qui vit en moi ! je quitte mes parents ....c'est si bon, si bien sans eux, quelle atrocité de dire cela Very Happy mais, vous savez, ça me fait bien rire, les atrocités, moi ! Et puis cette chanson n'arrange a rien ...


lynawen
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 25
Date d'inscription : 05/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tout est possible : témoignage d'une période de tristesse et au retour de mon bonheur

Message par lynawen le Mer 8 Jan 2014 - 1:54

Ha! Et, vous savez quoi ? Je vous aimes mes petits trésors  Amour Amour Long hug 

P.S- Merci ! Merci ! Merci ! Merci ! Merci ! Merci ! Merci ! Merci ! Merci ! 

lynawen
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 25
Date d'inscription : 05/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tout est possible : témoignage d'une période de tristesse et au retour de mon bonheur

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 15:28


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum