Admettre à défaut de comprendre

Page 38 sur 38 Précédent  1 ... 20 ... 36, 37, 38

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Admettre à défaut de comprendre

Message par Invité le Mer 8 Oct 2014 - 8:21

Merci pour le lien.
J'ai jeté un coup d’œil et je regarderai mieux plus tard.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Admettre à défaut de comprendre

Message par ♡Maïa le Mer 8 Oct 2014 - 8:45


Long hug

♡Maïa
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1734
Date d'inscription : 06/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Admettre à défaut de comprendre

Message par Invité le Mer 8 Oct 2014 - 8:57

Basilice, ces photos sont magnifiques, elles me donnent envie de les dessiner, surtout les portraits.
Reza est un artiste engagé, avec une vision du monde très optimiste malgré tout ce qu'il a pu voir.
.


Moi je vais une fixette sur la photo du commandant Massoud. Son regard me fascine.


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Admettre à défaut de comprendre

Message par Invité le Mer 8 Oct 2014 - 9:05

Jordan Sulli a écrit:.../...
Moi je vais une fixette sur la photo du commandant Massoud. Son regard me fascine.
.../...

+1

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Admettre à défaut de comprendre

Message par Invité le Mer 8 Oct 2014 - 12:46


Plus nous réclamons des lois, plus nous sommes coupables, car notre obéissance à la loi n'est qu'une défense, une manière de tenir à distance notre Désir qui nous apparaît entaché d'innommables péchés...
La loi ne saurait se concevoir sans son envers caché, tapi dans son ombre jusqu'à devenir cette ombre même, l'instance obscène qui bombarde le sujet de ses commandements contradictoires: le surmoi.
Si nous étions authentiquement démocrates nous nous demanderions de quelles lois nous avons vraiment besoin et à quelles lois nous devons obéir.
Arrivé à une nouvelle porte de la Loi, K découvre que derrière le masque des apparences, il n'y a rien ...rien si ce n'est une répugnante substance visqueuse de jouissance palpitant dans toute la monstruosité de son hors-sens.
Loin de la visée traditionnelle où la Loi est présentée dans une pure perspective d'universelle neutralité, chez Kafka la Loi doit assumer son statut de bricolage inconsistant, pénétré de bout en bout par la jouissance.

Christian Dubuis Santini - sur FB


Et si nous transposions cela dans le cadre de nos vies individuelles ?
Que reste-t-il de nos résolutions... luttes perdues d'avance entre notre désir, voire notre désir de vivre, contre une morale ambiante relayée par notre histoire et par les médias.
Nous est-il possible de nous déterminer librement face à chacune de nos "promesses" ?

J'ai renié les principales promesses qu'un homme, au cours de sa vie, est amené à proférer. Mais je n'en porte pas la culpabilité. Je n'ai pu trouver de solution hors la fuite face à l'aliénation, je n'ai pas assumé le risque d'une conception potentielle, je n'ai pas.... plein de choses.
Sans pour autant renier toute règle morale ou sociale au profit d'une vie de jouissance sans entrave qui confine à tuer le désir même de vivre, je sais que j'ai été amené à ajuster la règle à la réalité.

Cela veut dire que, ce que j'avais admis comme l'absolue référence n'est que relative référence. Cela veut dire aussi qu'en tout état de cause, nous et nous seuls restons le centre de décision de notre vie. Cela veut dire que ce qui nous vivons comme asservissant, règle, personne, structure ne l'est que parce que nous en acceptons dialectiquement le servage.

Certes, nous ne saurions obéir uniquement à nos désirs, à notre superficialité sans y porter une analyse critique. Mais c'est celle-ci au final qui doit nous guider. Il me semble que si l'on veut vivre pleinement conscient avec les moyens dont nous disposons individuellement, il faut examiner, dans le contexte de ce que les autres et l'autre veulent, la meilleure manière de sauvegarder notre cohérence, ou plus exactement la moins mauvaise.
Et ce n'est qu'après avoir fait cet examen de vie que nous pouvons bâtir nos propres lois.

Bon, et bien voilà de belles portes ouvertes enfoncées, je laisse ces mots. Il ya quelque chose d'important mais je pense être passé à côte....


Dernière édition par Ours le Sam 11 Oct 2014 - 6:13, édité 2 fois (Raison : Sauts de lignes inutiles)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Admettre à défaut de comprendre

Message par Invité le Mer 8 Oct 2014 - 12:57

Un illustration sonore ?
Allez, c'est juste pour me faire plaisir, pour satisfaire mon désir.... Wink
"Besoin de personne pour me faire ma loi.../..."



(il y avait une version live, mais réorchestrée...)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Admettre à défaut de comprendre

Message par Invité le Mer 8 Oct 2014 - 13:07

.


Dernière édition par Clairea 21 le Ven 10 Oct 2014 - 17:50, édité 1 fois (Raison : erreur d'adressage)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Admettre à défaut de comprendre

Message par Invité le Jeu 9 Oct 2014 - 5:41

Sauvons les serres d'Auteuil !

Le combat continue !




"Je voudrais d'abord remercier toutes et tous ceux, très nombreux, qui ont adressé avant les vacances un courrier à la commissaire-enquêteur chargée de  l'enquête publique sur le permis de construire déposé par la Fédération Française de Tennis (FFT) appuyée par la Ville de Paris.

Je peux vous assurer qu'une telle mobilisation est remarquable et n'a pas manqué d'être remarquée. Je vous rappelle qu'il s'agit notamment du permis de construire un stade de   5000 places dans le Jardin botanique des Serres d'Auteuil, qui s'en trouverait dénaturé, amputé et bétonné.

Nous attendons donc le rapport de la commissaire-enquêteur pour la mi-octobre, et je ne manquerai pas de vous tenir au courant de la teneur de ce rapport, qui n'est que consultatif mais qui a son importance.

Le permis de construire doit ensuite être présenté à la Commission supérieure des Sites et des Paysages, puis être soumis au ministère de l’Écologie. Ce sont les deux dernières étapes.

Dans cette double perspective, il serait souhaitable que nous puissions atteindre les 60 000 signataires, et je compte sur vous afin d'y parvenir. .../..."  

Lise Bloch-Morhange, porte-parole du Comité de soutien des Serres d'Auteuil


http://www.petitions24.net/a/10505
http://fr.wikipedia.org/wiki/Jardin_des_serres_d%27Auteuil


Dernière édition par Ours le Sam 11 Oct 2014 - 6:13, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Admettre à défaut de comprendre

Message par Invité le Jeu 9 Oct 2014 - 10:05

Étonnant !

http://www.courrierinternational.com/horoscope

"Un club de gym de San Francisco a placardé sur sa devanture le slogan suivant : “Ici, costumes d’Eve et d’Adam sur mesure”. Cette jolie image nous engage à retrouver par le sport une silhouette que nous n’aurions pas honte de mettre à nu. Ce message t’est destiné, Verseau : l’heure est venue de renouer avec ton moi originel dans toute sa nudité et à lui prodiguer les soins et les attentions que tu lui refusais. Interroge ton âme : qui étais-tu aux commencements ? Qui es-tu appelé(e) à devenir ? Efforce-toi de capter ta vraie fréquence et amplifie son signal.

Horoscope du Semaine du 9 au 15 octobre 2014"


Dernière édition par Ours le Sam 11 Oct 2014 - 6:14, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Admettre à défaut de comprendre

Message par Invité le Jeu 9 Oct 2014 - 10:21

attends il est trop fort ce Rob Brezsny.
Pour moi c'est :
" J’espère que tu en apprendras davantage au cours des huit prochains mois que tu n’en as jamais appris sur une période comparable. Dresse la liste des sujets que tu aimerais étudier, des compétences que tu rêves de maîtriser, puis élabore une stratégie pour acquérir les savoirs qui te permettront de te réinventer. Eveille pleinement ta curiosité et mets-toi en quête de révélations, de lumières et d’épiphanies, abolis les limites de ta compréhension en explorant des territoires inconnus de la connaissance.

Il a raison, il me faut un coup de pied au cul là pour que je m'y mette Smile

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Admettre à défaut de comprendre

Message par Invité le Jeu 9 Oct 2014 - 10:28

.


Dernière édition par Ours le Jeu 9 Oct 2014 - 18:02, édité 1 fois (Raison : Post inadapté)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Admettre à défaut de comprendre

Message par Invité le Jeu 9 Oct 2014 - 10:39

Il a une tête en forme de coeur Smile

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Admettre à défaut de comprendre

Message par Invité le Ven 10 Oct 2014 - 4:40

Révision :

"Tu apprendras

Après quelques temps, tu apprendras la différence entre tendre la main et secourir une âme.

Et tu apprendras que aimer ne signifie pas s’appuyer et que compagnie ne signifie pas toujours sécurité.

Tu commenceras à apprendre que les baisers ne sont pas contrats, ni les cadeaux, ni les promesses…

Tu commenceras à accepter les échecs la tête haute, comme un adulte, et non pas avec la tristesse d’un enfant.

Et tu apprendras à construire aujourd'hui tes chemins, parce que le terrain de demain est incertain, et ne garantit pas la réalisation des projets, et le futur a l’habitude de ne pas tenir ses promesses.

Après un certain temps, tu apprendras que le soleil brûle si tu t’y exposes trop.

Tu accepteras le fait que même les meilleurs peuvent te blesser parfois, et que tu auras à leur pardonner.

Tu apprendras que parler peut alléger les douleurs de l’âme

Tu apprendras qu’il faut beaucoup d’années, pour bâtir la confiance, et à peine quelques secondes pour la détruire, et que toi aussi, tu pourras faire des choses dont tu te repentiras le reste de ta vie.

Tu apprendras que nous avons pas à changer d’amis, si nous acceptons que nos amis changent et évoluent.

Tu découvriras que souvent nous prenons à la légère, les personnes qui nous apportent le plus ; et pour cela nous devons toujours dire à ces personnes que nous les aimons, car nous ne savons jamais si c’est la dernière fois que nous les voyons…

Tu apprendras que les circonstances, et l’ambiance qui nous entoure, ont une influence sur nous, mais que nous sommes les uniques responsables de ce que nous faisons.

Tu découvriras qu’il faut beaucoup de temps pour être enfin la personne que tu désires être, et que le temps est court…

Tu apprendras que si tu ne contrôles pas tes actes, eux te contrôleront et que être souple ne signifie pas être mou ou de ne pas avoir de personnalité : car peu importe combien délicate ou complexe soit une situation, il y a toujours deux manières de l’aborder.

Tu apprendras que, avec la même sévérité que tu juges les autres, toi aussi tu seras jugé et parfois même condamné…..

Alors et seulement alors, tu sauras ce que réellement tu peux endurer ; que tu es fort, et que tu pourras aller bien plus loin que ce que tu le pensais quand tu t’imaginais ne ne plus pouvoir avancer!

C’est que réellement la vie n’a de valeur que si tu as la valeur de l’affronter.

Jorge Luis Borges"


Source : L'Echappée belle - FB

Des textes comme celui-ci, il y en a des centaines : Kipling, Chaplin, Anomym, ...
Cela n'a donc rien d'original. Et pourtant, les relire de temps à autre, notamment quand quelque chose nous gratte l'intérieur de la tête, apporte une sorte d'apaisement.

Bon, mais il y a un truc quand même : je ne comprend toujours rien à la vie...


Dernière édition par Ours le Sam 11 Oct 2014 - 6:14, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Admettre à défaut de comprendre

Message par Invité le Ven 10 Oct 2014 - 5:12

Bonjour Ours
Merci d'exister,je le réécris. Long hug
Tu te grattes beaucoup,ce matin?
Vas vite sous la douche (qu'est-ce qu'on se mettait à l'époque,quand çà grouillait,au retour de l'école???).
Pardon de polluer ton fil avec ma taquinerie pharma.!
Bonne journée au soleil de Provence et j'aime ta colline.Et ta forêt(plutôt ton bois) à cèpes,près de Paris .L'araignée est magnifique;on dirait qu'elle t'a vu!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Admettre à défaut de comprendre

Message par Invité le Ven 10 Oct 2014 - 17:29

Aujourd'hui est un jour étrange : un jour de joie, un jour de tristesse, un jour de soleil, un jour de pluie, un jour de réussite, un jour de souvenir.

Cette fin de journée, sous une chaleur moite qui nécessite encore la clim, cette fin de semaine où je n'échapperais pas au WE d'intégration d'entreprise demain (Paint-Ball et Jet Ski) me laisse groggy.
J'ai la sensation d'avoir fait un grand pas en arrière, d'avoir perdu quelque chose.
Alors je déballe des mots comme un camelot triste sur le coin du trottoir, espérant qu'en les lisant, j'arrive à les réorganiser, à comprendre. Je n'en appelle à personne, non que je dénie la qualité de quiconque, mais on est toujours seul avec ses propres mots.

Je veux seulement les poser à l'extérieur, le temps qu'ils soient moins brûlants. J'essaye de voir ceux qui ne vont pas et je sais par expérience qu'au fond, aucun ne vont vraiment ; je ferai comme si, comme d'habitude, par lassitude.
Je ferai semblant.
Ce sera comme assembler un tangram infini.

Je t'ai aimé Foxy ; en vrac, en respect, à ma manière et certainement bien plus mal que la sincérité dont tu fis preuve vis à vis de moi. Tu m'as appris, tu as donné l'impulsion à ce qui a trouvé sa pleine mesure tout récemment, et je t'en remercie. Je n'irai pas sur ton fil, comme je n'irai pas où ton corps repose, ce serait admettre ta disparition. Je pense à toi, tu vis en moi.

------------
C'est bien quand même, au moment où l'on habite le haut de la sinusoïde.... c'est moins drôle de l'autre côté.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Admettre à défaut de comprendre

Message par Invité le Sam 11 Oct 2014 - 0:20

Joli et sensible partage ce soir autour d'un film.
Un film reportage sur une école de clown réalisé sur 2 ans. Etonnant de sensibilité et de proximité avec le monde des surdoués.
Il vaut largement la peine d'être vu et revu. Je ne sais même pas si je ne vais pas me l'acheter pour le "décortiquer" : http://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=225332.html

Et plus sensible encore peut-être, plus pudique aussi : un texte que je reproduis ci dessous, avec une expression qui me frappe et que je graisse à dessein :    

   Un jour,
   Un jour, bientôt peut-être,
   Un jour j'arracherai l'ancre qui tient mon navire loin des mers

   Avec la sorte de courage qu'il faut pour être rien et rien que rien.
   Je lâcherai ce qui paraissait m'être indissolublement proche.

   Je le trancherai, je le renverserai, je le romprai, je le ferai dégringoler.
   D'un coup dégorgeant ma misérable pudeur, mes misérables combinaisons et enchaînements "de fil en aiguille"
   Vide de l'abcès d'être quelqu'un, je boirai à nouveau l'espace nourricier.

   A coups de ridicule, de déchéances (qu'est-ce que la déchéance?), par éclatement.
   Par vide, par une totale dissipation-dérision-purgation, j'expulserai de moi la forme qu'on croyait si bien attachée, composée, coordonnée, assortie à mon entourage
   Et à mes semblables, si dignes, si dignes mes semblables.

   Réduit à une humilité de catastrophe, à un nivellement parfait comme après une immense trouille.
   Ramené au-dessous de toute mesure à mon rang réel, au rang infime que je ne sais quelle idée-ambition m'avait fait déserter.
   Anéanti quant à la hauteur, quant à l'estime.
   Perdu en un endroit lointain (ou même pas), sans nom, sans identité.

   CLOWN, abattant dans la risée, dans l'esclaffement, dans le grotesque, le sens que toute lumière je m'étais fait de mon importance.
   Je plongerai.
   Sans bourse dans l'infini-esprit sous-jacent ouvert à tous, ouvert moi-même à une nouvelle et incroyable rosée.

   A force d'être nul
   Et ras
   Et risible...

  Henri Michaux


Dernière édition par Ours le Sam 11 Oct 2014 - 6:12, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Admettre à défaut de comprendre

Message par Harpo le Sam 11 Oct 2014 - 0:34

Ours a écrit:
Cette fin de journée, sous une chaleur moite qui nécessite encore la clim, cette fin de semaine où je n'échapperais pas au WE d'intégration d'entreprise demain (Paint-Ball et Jet Ski) me laisse groggy.

Quelle horreur ! affraid

Et tiens, tu cites du Michaux maintenant ? Wink

Bon weekend à toi.

Harpo
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 5769
Date d'inscription : 05/06/2012
Age : 54
Localisation : En Flandre

http://la-maison-et-le-monde.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Admettre à défaut de comprendre

Message par Invité le Sam 11 Oct 2014 - 19:05

Pour me remettre de Michaux..;
En fait, pourquoi s'en remettre ?

Bref :



Ok, c'est nul, j'assume !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Admettre à défaut de comprendre

Message par Invité le Dim 12 Oct 2014 - 10:59

"L'un des sens du "il n'y a pas de rapport sexuel" est que tu n'es jamais vraiment seul(e) avec ton partenaire sexuel, tu as besoin du fantasme pour soutenir sa présence, c'est le scénario fantasmatique qui te permet de supporter le vide constitutif du désir de l'Autre.

Le fantasme est une histoire que le sujet se raconte pour passer outre le vide angoissant au cœur du désir de l'Autre, l'impasse de ce désir, grâce à une mise en scène où la jouissance dont nous sommes privés se retrouve concentrée dans l'autre.

Si le fantasme n'est pas au rendez-vous, c'est l'horreur, l'autre en tant que désirable se désintègre, le contraire du désir n'est pas l'indifférence mais le dégoût."


Source : Christian Dubuis Santini sur FB


le contraire du désir n'est pas l'indifférence mais le dégoût : J'en ai le cœur au bord des lèvres au souvenir de l'éprouvé. J'en ai le cœur caché je ne sais où, à l'idée que toutes ces belles choses ressenties et désirées n'ont comme destinée que le fond de la poubelle à sentiments.
Après le fast-food, sommes nous en fait condamnés à l'alternative fast-friend ou  fast-fuck habillé en fast-love ?

A moins, que pour correspondre à l'intensité intérieure, il n'y a que le temps des tout-premiers temps qui soient en harmonie.

Cela nous ouvre un bel avenir plein d'espoir, n'est-ce pas ?

Triste


Dernière édition par Ours le Dim 12 Oct 2014 - 19:24, édité 2 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Admettre à défaut de comprendre

Message par Invité le Dim 12 Oct 2014 - 16:51

Et voila, j'en suis à 242 pages de fil de présentation...
Est-ce bien raisonnable ?
Est-ce que cela a un sens au final ?
Et dites moi, l'Ours, vous sentez vous mieux ? Êtes vous plus heureux ?

4 fois non, mais j'ai survécu.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Admettre à défaut de comprendre

Message par Invité le Dim 12 Oct 2014 - 17:07

Tu as fait de belles rencontres quand meme au fil de tes presentations.
Pis y'a eu de beaux echanges, des partages, des emotions, etc

Et t'as survécu, c'est bien ca ^^

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Admettre à défaut de comprendre

Message par Invité le Dim 12 Oct 2014 - 17:10

Ce fil va être verrouillé à ma demande. Merci de ne rien ajouter après ce message.

En guise de dernière pirouette, osons Sade :


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Admettre à défaut de comprendre

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 3:27


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 38 sur 38 Précédent  1 ... 20 ... 36, 37, 38

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum