Admettre à défaut de comprendre

Page 5 sur 38 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 21 ... 38  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Admettre à défaut de comprendre

Message par Invité le Mar 10 Déc 2013 - 6:36

Approuve 

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Admettre à défaut de comprendre

Message par Kalimsha le Mar 10 Déc 2013 - 10:30

Moi, j'ai piraté la webcam d'Ise. Je crois que sa réserve de noisette en a pris un coup cette nuit.

Kalimsha
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1516
Date d'inscription : 03/06/2013
Age : 39
Localisation : Entre deux zoos

Revenir en haut Aller en bas

Re: Admettre à défaut de comprendre

Message par Ise le Mar 10 Déc 2013 - 10:38

Hey Kalimsha, tu as raison, je suis "obligée" de manger du chocolat, Ecto m'a piqué toutes mes noisettes...  Bouhouhou 

Pourtant il est si sexy ! Moi si j'étais si beau je donnerais mes photos à tout le monde !

A moins que... que... que...  Idée  Ecto, tu es glabre ou poilu ?!!!  Pété de rire 

Ise
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 7899
Date d'inscription : 18/10/2012
Age : 47

Revenir en haut Aller en bas

Re: Admettre à défaut de comprendre

Message par Invité le Mar 10 Déc 2013 - 11:10

Déshabillez-moi, déshabillez-moi
Oui, mais pas tout de suite, pas trop vite
Sachez me convoiter, me désirer, me captiver
Déshabillez-moi, déshabillez-moi
Mais ne soyez pas comme, toutes ces femmes, trop pressées.
Et d'abord, le regard
Tout le temps de prélude
Ne doit pas être rude, ni hagarde
Dévorez-moi des yeux
Mais avec retenue
Pour que je m'habitue, peu à peu...
Déshabillez-moi, déshabillez-moi
Oui, mais pas tout de suite, pas trop vite
Sachez m’hypnotiser, m'envelopper, me capturer
Déshabillez-moi, déshabillez-moi
Avec délicatesse, en souplesse, et doigté
Choisissez bien les mots
Dirigez bien vos gestes
Ni trop lents, ni trop lestes, sur ma peau


(Bon, la suite, je ne suis pas concerné...  Razz )


Dernière édition par ecto gammat le Mar 10 Déc 2013 - 11:13, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Admettre à défaut de comprendre

Message par Kalimsha le Mar 10 Déc 2013 - 11:12


Kalimsha
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1516
Date d'inscription : 03/06/2013
Age : 39
Localisation : Entre deux zoos

Revenir en haut Aller en bas

Re: Admettre à défaut de comprendre

Message par Ise le Mar 10 Déc 2013 - 11:17

Excellent, magnifique, super drôle et si bien interprété... Je ne connaissais pas, merci ! à tous les deux !!!  Very Happy 

Ise
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 7899
Date d'inscription : 18/10/2012
Age : 47

Revenir en haut Aller en bas

Re: Admettre à défaut de comprendre

Message par Mag le Mar 10 Déc 2013 - 11:30

Pété de rire Quelle merveille !
Merci !
c'est trop bon toute cette magie, du mime, de la voix, de leurs impro. ...



hmmm c'était l'bon temps Papy

Bon je ne parle pas que de Juliette et Henri là
heing cher ectogamme hôte et créateur de ces lieux
mais aussi visiteuse Kalimsha
résonnances entre vous avec vous
temps croisés

 alien 

Mag
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3589
Date d'inscription : 18/05/2012
Age : 70

http://www.pearltrees.com/j1p/la-douance-facile/id5027857

Revenir en haut Aller en bas

Re: Admettre à défaut de comprendre

Message par Invité le Mar 10 Déc 2013 - 12:10

Juste histoire de re-calibrer les oreilles




Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Admettre à défaut de comprendre

Message par Invité le Mar 10 Déc 2013 - 13:32

Mais aussi et au fond c'est plus ma culture...



Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Admettre à défaut de comprendre

Message par Mag le Mar 10 Déc 2013 - 14:00

Traversant les voiles puisqu' ectogamme QIté
tu verra les liens j'en suis sûre
entre un évènement d'actualité dans la terrible jungle,
Henri, et ce chant :



décidément mes oreilles me jouent de drôles de tours,
quand des images s'y accolent ça ne s'arrange pas
j'ai le rythme dans la peau je crois, et la peau à l'intérieur...

et la mémoire qui flanche
est ce que ça vous arrive de vivre un évènement en ayant la ferme impression floue de l'avoir déjà vécu ?


Mag
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3589
Date d'inscription : 18/05/2012
Age : 70

http://www.pearltrees.com/j1p/la-douance-facile/id5027857

Revenir en haut Aller en bas

Re: Admettre à défaut de comprendre

Message par Invité le Mar 10 Déc 2013 - 14:58

Mag a écrit:.../....
est ce que ça vous arrive de vivre un évènement en ayant la ferme impression floue de l'avoir déjà vécu ?

ou d'en vivre 2 en même temps, qui n'ont pas forcément à voir l'un avec l'autre, comme 2 yeux qui ne verraient pas la même chose ... :

"Et à chaque fois y'a les Blouses Blanches…
Encore et toujours les Blouses Blanches… "

 drunken 


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Admettre à défaut de comprendre

Message par Invité le Mar 10 Déc 2013 - 18:19



Expectation



Calm Sky



Captive


Hossein ZARE.

J'avais publié quelques œuvres de lui, il y a quelque temps. En voila d'autres sur son site ( http://500px.com/Hossein-zare ) ainsi que quelques autres artistes qu'il "suit"





Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Admettre à défaut de comprendre

Message par Invité le Mar 10 Déc 2013 - 18:25


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Admettre à défaut de comprendre

Message par Kalimsha le Mar 10 Déc 2013 - 18:35


Kalimsha
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1516
Date d'inscription : 03/06/2013
Age : 39
Localisation : Entre deux zoos

Revenir en haut Aller en bas

Re: Admettre à défaut de comprendre

Message par Invité le Mar 10 Déc 2013 - 18:53

Ce gif est bluffant...

Tu vas en trouver d'extraordinaires par ici : http://dimensao7.tumblr.com/
Tu peux aussi faire un tour par là : http://zebrours.tumblr.com/ (question d'ambiance...  Wink )

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Admettre à défaut de comprendre

Message par Invité le Mar 10 Déc 2013 - 19:12

Notre besoin de consolation est impossible à rassasier. Stig Dagerman (1952)

extraits sensibles de ce soir

Je suis dépourvu de foi et ne puis donc être heureux, car un homme qui risque de craindre que sa vie soit une errance absurde vers une mort certaine ne peut être heureux. Je n’ai reçu en héritage ni dieu, ni point fixe sur la terre d’où je puisse attirer l’attention d’un dieu : on ne m’a pas non plus légué la fureur bien déguisée du sceptique, les ruses de Sioux du rationaliste ou la candeur ardente de l’athée.
.../...
Je ne possède pas de philosophie dans laquelle je puisse me mouvoir comme le poisson dans l’eau ou l’oiseau dans le ciel. Tout ce que je possède est un duel, et ce duel se livre à chaque minute de ma vie entre les fausses consolations, qui ne font qu’accroître mon impuissance et rendre plus profond mon désespoir, et les vraies, qui me mènent vers une libération temporaire. Je devrais peut-être dire : la vraie car, à la vérité, il n’existe pour moi qu’une seule consolation qui soit réelle, celle qui me dit que je suis un homme libre, un individu inviolable, un être souverain à l’intérieur de ses limites.
.../...
Mais la liberté commence par l’esclavage et la souveraineté par la dépendance. Le signe le plus certain de ma servitude est ma peur de vivre. Le signe définitif de ma liberté est le fait que ma peur laisse la place à la joie tranquille de l’indépendance. On dirait que j’ai besoin de la dépendance pour pouvoir finalement connaître la consolation d’être un homme libre
.../...
Personne n’a le droit d’exiger de la mer qu’elle porte tous les bateaux, ou du vent qu’il gonfle perpétuellement toutes les voiles. De même, personne n’a le droit d’exiger de moi que ma vie consiste à être prisonnier de certaines fonctions. Pour moi, ce n’est pas le devoir avant tout mais : la vie avant tout. Tout comme les autres hommes, je dois avoir droit à des moments où je puisse faire un pas de côté et sentir que je ne suis pas seulement une partie de cette masse que l’on appelle la population du globe, mais aussi une unité autonome.
.../...
Les possibilités de ma vie ne sont limitées que si je compte le nombre de mots ou le nombre de livres auxquels j’aurai le temps de donner le jour avant de mourir. Mais qui me demande de compter ? Le temps n’est pas l’étalon qui convient à la vie.
.../...
Car peu importe que je rencontre la beauté l’espace d’une seconde ou l’espace de cent ans. Non seulement la félicité se situe en marge du temps mais elle nie toute relation entre celui-ci et la vie.
.../...
Le monde est (donc) plus fort que moi. A son pouvoir je n’ai rien à opposer que moi-même – mais, d’un autre côté, c’est considérable. Car, tant que je ne me laisse pas écraser par le nombre, je suis moi aussi une puissance. Et mon pouvoir est redoutable tant que je puis opposer la force de mes mots à celle du monde, car celui qui construit des prisons s’exprime moins bien que celui qui bâtit la liberté

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Admettre à défaut de comprendre

Message par Invité le Mar 10 Déc 2013 - 21:37

Des témoignages, une réflexion... pour certains une introspection. Pas nécessairement 100% juste, mais.... faites votre opinion.

http://www.webdocdelautisme.fr/

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Admettre à défaut de comprendre

Message par Invité le Mar 10 Déc 2013 - 21:52

Au regard de notre société globalisée... une maladie. Certes et évidemment pour certains c'est de l'ordre du handicap.

Mais en écrivant cela, à la fois je sais que j'abonde vers un poncif et en même temps, je me trahis. Je ne sais pas pourquoi. C'est évidemment un handicap, c'est évidemment une douleur. Je sais, mais.... je ne suis que "con vaincu".

"Je suis sortie du brouillard, par contre je ne vois pas le chemin. Il va falloir que je me crée mon chemin" - Marie
J'ai croisé Marie 2 fois, en novembre. Elle est superbe, elle est superbe de l'intérieur, elle est superbe de ce qu'elle rayonne.
Je ne parle pas de pitié, je ne parle pas de compassion, je dis seulement qu'elle est, comme d'autres que je connais, intégralement belle.
Et ne vous méprenez pas sur ce dont je témoigne ici, je parle de résonance, c'est tout.

Au fond, je suis retourné par ce que je ressens, une boussole sans nord.
A la relecture, cette phrase, il me semble l'avoir dite il y a presque 2 ans.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Admettre à défaut de comprendre

Message par Invité le Mar 10 Déc 2013 - 22:17

Sujet tout à fait différent.

Compte tenu de celui-ci, voila une lecture de Mandela plus iconoclaste. J'en laisse la paternité à ses auteurs. Mais dans un déluge de guimauve au parfum munichois, je pense qu'il est nécessaire de reproduire ces mots qui ne sont pas tous faux, je vous le certifie. Reste à vous demander de ne pas polémiquer ici. Reproduisez-le, faites-en un fil politique si vous le souhaitez, mais laissez la polémique en dehors de ce fil.


Non : Mandela n’est pas un saint homme
Tout d’abord, non : Mandela n’est pas un saint homme. Il n’a pas été jeté en prison parce qu’il « luttait contre l’apartheid », mais parce qu’il le faisait de manière violente et avait créé une organisation terroriste, l’ Umkhonto we Sizwe, (« fer de lance de la nation ») qui a perpétré de nombreux attentats. L’ANC (African National Congress) était elle-même une organisation communiste, financée largement par l’Union Soviétique tant que l’Union Soviétique a existé. L’ANC s’est définie à partir de 2004 comme un parti socialiste et a rejoint l’Internationale Socialiste. C’est en 2008 seulement que les Etats Unis ont retiré l’ANC de la liste des organisations contribuant au terrorisme international. Dans une dictature comme il en a longtemps existé en Afrique, Nelson Mandela n’aurait pas été « prisonnier politique » pendant de longues années : il aurait sans doute été exécuté, peut-être de façon sommaire. Mandela n’était pas plus un « prisonnier politique » que les gens d’Action Directe en France ont été des « prisonniers politiques ».
Ensuite, Mandela n’est pas l’homme qui a aboli l’apartheid. L’apartheid a été aboli par les autorités sud-africaines de l’époque, sous l’égide de Frederik de Klerk, qui a fait libérer Mandela, et lui a permis de participer aux premières élections démocratiques multiraciales du pays en 1994. Mandela, assagi par ses années de prison est devenu le premier Président noir de l’Afrique du Sud d’après l’apartheid et a gouverné le pays sur un mode prudent et modéré qui n’a pas fait basculer celui-ci vers le chaos. Il a laissé le pouvoir à son successeur dans le cadre d’élections démocratiques multiraciales en 1999. Qu’on lui donne acte de s’être assagi, d’avoir gouverné le pays de manière prudente et modérée et d’avoir laissé démocratiquement le pouvoir à un successeur est une chose, et c’est tout à son honneur. Qu’on n’aie pas trouvé dans ses propos des phrases antisémites « antisionistes » et anti-américaines telles celles qui viennent si aisément aux lèvres de l’infect évêque anglican Desmond Tutu, est tout à son honneur aussi. Qu’on considère que tout cela relève de l’héroïsme est très excessif. Qu’on le dise « père » de la nation relève d’une idolâtrie frelatée et sans rapport avec la réalité.
Enfin, Mandela n’est plus au pouvoir depuis quatorze années, et le moins qu’on puisse dire est que l’Afrique du Sud ne se porte pas bien et n’est pas du tout une « nation arc en ciel ». C’est un pays à l’économie très détériorée, rongé par la corruption, organisée par l’ANC, qui n’est pas le parti de tous les Africains, mais essentiellement le parti de l’ethnie à laquelle appartient Mandela, les xhoshas. C’est un pays gangréné par la violence la plus extrême où, à côté d’une petite minorité d’Africains noirs qui se sont enrichis grâce à leurs liens avec le gouvernement et à côté d’Africains blancs qui représentent ce qui reste des anciens propriétaires et entrepreneurs, et qui vivent dans des quartiers clos et très gardés, vit pour l’essentiel une population qui vit entre la misère et la pauvreté, dans des conditions sanitaires très précaires, imprégnée de tribalisme et de pensée magique. Le Président actuel, Jacob Zuma, membre du Parti communiste Sud Africain avant de rejoindre l’ANC en 1990, polygame disposant de six épouses et de vingt enfants, se définissant lui-même comme économiquement « très à gauche » incite régulièrement les Noirs les plus pauvres à s’en prendre aux blancs et à les tuer. Les fermiers blancs meurent assassinés les uns après les autres, et il y a eu plus de soixante huit mille blancs assassinés depuis 1994. Les viols d’enfants sont une pratique fréquente dès lors que les sorciers disent que le sida, très commun en Afrique du Sud, peut être curable si on viole une petite fille vierge.
L’Afrique du Sud est un pays qui glisse vers le naufrage. Ce fut un pays plus riche que les autres pays d’Afrique subsaharienne. Cela reste un pays plus riche qu’eux. On peut craindre que la situation soit provisoire et que le futur de l’Afrique du Sud ressemble à celui du Zimbabwe, qui fut autrefois la Rhodésie.
L’Afrique du Sud n’est pas un pays développé, pas même un pays en voie de développement. C’est un pays en voie de sous-développement.
Quand bien même elle a des institutions démocratiques, on pourrait dire qu’avec la fin de l’apartheid, une ségrégation en a chassé une autre et l’a remplacée.
Il n’y a plus, officiellement de quartiers blancs, de quartiers noirs et de quartiers métis, mais officieusement, il y a toujours des quartiers très distincts. Blancs. Noirs. Métis.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Admettre à défaut de comprendre

Message par Mag le Mar 10 Déc 2013 - 23:36

Courbette J'aime pas le nom de ce smyley, ce n'est pas une courbette que je signifie là mais une reconnaissance et un profond respect pour ce que je perçois, et aussi comme les orientaux un petit plissement des yeux "je t'ai vu"
entre nous:

les blouses blanches sont pour moi nettement à écarter dans une recherche intérieure partagée pour comprendre et échanger sur ces fonctionnements afin de les comprendre les mieux vivre et en faire l'outil de notre re-création pour nous et pour ceux que nous pouvons aider dans cette démarche,

je suis en plein dedans et je poste en brouillon sur mon fil vers ce qui émerge de cette intention posée...

je suis contente de trouver une dynamique de gaie rie Zon et de recherche "voiture-didacte" en équipe ici, en souhaitant qu'elle se continue !

le salon sur la honte toxique est arrivé  Winner 
et pour l'autre article bravo ! j'ai pas osé mais j'avais une envie folle de le poster sur ton fil...
en plus avec la photo Wink

Mag
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3589
Date d'inscription : 18/05/2012
Age : 70

http://www.pearltrees.com/j1p/la-douance-facile/id5027857

Revenir en haut Aller en bas

Re: Admettre à défaut de comprendre

Message par Invité le Mer 11 Déc 2013 - 8:18

Je passais par là. J'ai lu.
Merci pour ce pas sage Mandela.


Dernière édition par Cuicui le Mer 11 Déc 2013 - 8:41, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Admettre à défaut de comprendre

Message par Invité le Mer 11 Déc 2013 - 8:32

Eros et Thanatos - Mauvais genre ? qui a dit mauvais genre ! :

http://leplus.nouvelobs.com/contribution/978346-le-calendrier-sexy-et-glauque-d-un-fabriquant-de-cercueils-le-summum-du-mauvais-gout.html?utm_source=outbrain&utm_medium=widget&utm_campaign=obclick&obref=obnetwork


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Admettre à défaut de comprendre

Message par Invité le Mer 11 Déc 2013 - 8:34

Quand l'Aspi devient "in", cela fait aspirine... (bon je sais, c'est pas très fin  Embarassed )

http://leplus.nouvelobs.com/contribution/1045941-syndrome-d-asperger-comme-susan-boyle-mon-fils-a-un-don-lui-c-est-l-electricite.html

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Admettre à défaut de comprendre

Message par Invité le Mer 11 Déc 2013 - 14:53

L’écrasement (The Crunch, 1977)

trop grand
trop petit

trop gros
trop maigre
ou rien du tout.

rire ou
larmes

haineux
amoureux

des inconnus avec des gueules
passées
à la limaille de plomb

des soudards qui parcourent
des rues en ruines

qui agitent des bouteilles
et qui, baïonnette au canon, violent
des vierges

ou un vieux type dans une pièce misérable
avec une photographie de Marilyn Monroe.

il y a dans ce monde une solitude si grande
que vous pouvez la prendre
à bras le corps.

des gens claqués
mutilés
aussi bien par l’amour que par son manque.

des gens qui justement ne s’aiment
pas les uns les autres
les uns sur les autres.

les riches n’aiment pas les riches
les pauvres n’aiment pas les pauvres.

nous crevons tous de peur.

notre système éducatif nous enseigne
que nous pouvons tous être
de gros cons de gagneurs.

mais il ne nous apprend rien
sur les caniveaux
ou les suicides.

ou la panique d’un individu
souffrant chez lui
seul

insensible
coupé de tout
avec plus personne pour lui parler

et qui prend soin d’une plante.

les gens ne s’aiment pas les uns les autres.
les gens ne s’aiment pas les uns les autres.
les gens ne s’aiment pas les uns les autres.

et je suppose que ça ne changera jamais
mais à la vérité je ne leur ai pas demandé

des fois j’y
songe.

le blé lèvera
un nuage chassera l’autre
et le tueur égorgera l’enfant
comme s’il mordait dans un ice cream.

trop grand
trop petit

trop gros
trop maigre
ou rien du tout.

davantage de haine que d’amour.

les gens ne s’aiment pas les uns les autres.
peut-être que, s’ils s’aimaient,
notre fin ne serait pas si triste ?

entre-temps je préfère regarder les jeunes
filles en fleurs
fleurs de chance.

il doit y avoir une solution.

sûrement il doit y avoir une solution à
laquelle nous n’avons pas encore songé.

pourquoi ai-je un cerveau ?

il pleure
il exige
il demande s’il y a une chance.

il ne veut pas s’entendre dire :
"non."


Charles Bukowski (1920-1994) – L’amour est un chien de l’enfer (Love is a Dog from Hell, 1977)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Admettre à défaut de comprendre

Message par Mag le Mer 11 Déc 2013 - 15:28

Quand l'Aspi devient "in", cela fait aspirine... (bon je sais, c'est pas très fin Embarassed )
c'est pas ça c'est qu'il manque l'air :
Aspi R in

 Pété de rire c'est pas plus fin mais keske j'rigole Pété de rire

Mag
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3589
Date d'inscription : 18/05/2012
Age : 70

http://www.pearltrees.com/j1p/la-douance-facile/id5027857

Revenir en haut Aller en bas

Re: Admettre à défaut de comprendre

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 10:46


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 5 sur 38 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 21 ... 38  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum