Zébritude et boulimie.

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Aller en bas

Re: Zébritude et boulimie.

Message par CarpeDiem le Lun 15 Mai 2017 - 18:37

ISIS75 a écrit:@carpediem : tu peux lire Si on me touche, je n'existe plus. Je ne ferai pas de commentaire dans ce topic, ne l'ayant pas terminé.
Sinon, pour ma part, pas (trop) de souci si le mec est bien élevé... Enfin, je pense que ça devrait mieux se passer si la personne m'attire vraiment (ce qui est  rare, sauf contexte particulier). J'ai passé beaucoup de temps à croire que des gens me plaisaient alors que c'était en partie mon hyperempathie qui s'exprimait et comme les dégoûts ou l'attirance s'entretient (des gens ont crû que je les appréciais plus que ce n'était le cas à cause de mon hyperempathie).
Tu sais Isis, moi aussi, les personnes que je rencontre m'attirent rarement... ça me pose beaucoup questions... Et toi, ça te pose question aussi ?
Le fait que des gens aient cru qu'ils te plaisaient à cause de ton hyperempathie me parle aussi. Cela m'est arrivé de nombreuses fois... D'autant que je m'entends bien plus facilement avec le sexe opposé.
Le livre que tu me recommandes a l'air sympathique mais pourquoi un livre sur l'autisme, une raison particulière ? Tu peux répondre par MP si tu veux.

Pouniapod a écrit:CarpeDiem : Oui, je vois que j'ai un peu répondu à côté de la plaque...

Je vais peut-être éditer mon post alors
Pas de soucis ! Je n'ai peut-être pas été assez claire aussi.

CarpeDiem
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1100
Date d'inscription : 26/12/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Zébritude et boulimie.

Message par ISIS75 le Mar 16 Mai 2017 - 1:18

ce n'est pas un livre qui parle que de l'autisme...
eh bien, déjà, je pense que j'ai de grandes exigences intellectuelles et d'éducation (dans le sens, politesse, ouverture d'esprit), de moralité aussi (et aussi, un minimum de propreté corporelle : j'aime bien les gens qui portent des déo, qui se lavent une fois par jour, qui vont chez le dentiste, qui évitent de porter des tshirts avec de grosses tâches...).
Ensuite, je vois très facilement les défauts des gens en général... et aussi, leur manière de fonctionner...
Enfin, je préfère les gens qui ont les mêmes hobbies que moi (j'ai remarqué que les gens qui avaient les mêmes hobbies que moi ont aussi très souvent les mêmes valeurs que moi) et pas de trop gros défauts (pas psychotiques, pas borderlines, pas hypersensibles,  pas passifs ou trop agressifs/stressés/menteurs/manipulateurs, j'aurais voulu aussi ajouter radin mais je classe plutôt la générosité dans mes critères de moralité...). J'ai fini par en rencontrer, mais un peu tard... Avant ça, j'en avais rencontré un de très bien selon mes critères de l'époque qui sont un peu les mêmes que j'ai maintenant sauf que je n'avais pas encore mis "hypersensible" dans la liste) mais il me disait souvent qu'il était mélancolique. C'était qqn d'hypersensible qui avait trop besoin de reconnaissance. Je le trouvais un peu trop compliqué, je ne sais même pas s'il était vraiment mélancolique... Une fois, je lui ai dit qu'il devait avoir un spleen (dépression existentielle) car il était surdoué. Il ne m'a jamais répondu. De toutes façons, il n'a jamais consulté (enfin, après qu'on ait eu cette conversation. Enfin, je pense. Il ne m'a rien dit en tout cas, et on en a jamais reparlé. Et moi, je ressentais trop ses émotions (positives comme négatives). Après, j'ai toujours été très décalée dans la vie, je m'en sortirai sûrement une fois de plus avec une pirouette, mais si ma vie était à refaire, y'a des choses que je changerai, quand même...
avatar
ISIS75
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 2792
Date d'inscription : 28/01/2014
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Zébritude et boulimie.

Message par mango-woman le Mar 16 Mai 2017 - 12:08

Je suis soulagée que vous exprimiez votre expérience par rapport aux relations. 
Pour ma part je n'ai jamais eu de copain autre qu'une amourette pendant mes années primaire / collège. Au début je me suis dit que j'étais tout simplement incapable de séduire qui que ce soit, à cause de mon physique ou à cause de ma personnalité (quand je ne suis pas à l'aise j'ai tendance à avoir l'air très introvertie, fermée et pas à l'aise alors que ce n'est pas le cas sinon). Puis au bout d'un moment j'ai commencé à constater qu'en fait, même si je séduisais, le problème resterait très important, car je n'arrive pas moi-même à être séduite. 
Et même si un garçon me plaît, je n'arrive pas à imaginer que ce soit possible d'être amoureuse. Parfois ça me fait culpabiliser, ça me donne l'impression soit d'être trop différente intérieurement pour que ça colle avec quelqu'un, soit de ne pas être assez ouverte d'esprit, soit d'être trop centrée sur moi, mes problèmes ou mes passions, pour vraiment m'attacher à quelqu'un (pourtant je n'ai pas l'impression d'être égoïste, c'est curieux).
C'est étrange... 
Bon et du coup si un garçon me plaît (ce qui est donc très rare), je ne sais pas séduire oups  Rolling Eyes

Mais je pense aussi que les troubles alimentaires peuvent être liés à ces problèmes-là, manque affectif ou complexes, comme un phénomène de compensation, c'est possible.

Par rapport à la nourriture, je suis en train de faire un test, j'ai changé de stratégie en m'autorisant à manger ce que j'avais envie de manger (puisque de toute façon, même quand je ne m'autorise pas, je crise et le résultat est le même, sauf qu'en plus je suis obsédée par la nourriture et mes craquages). L'intérêt : que l'alimentation ne soit plus compulsive, déjà. Que les obsessions soient remplacées par une forme d'habitude et donc penser un peu moins souvent à la nourriture. Reprendre l'habitude de me poser la question "est-ce que j'en ai vraiment envie là maintenant ?", et si c'est oui, j'en prends. Parfois aussi, je ne me pose pas la question, et j'achète du pain (parce que mes crises se portent surtout sur le pain en fait), de façon presque automatique, avant d'avoir le temps de me demander si j'en ai envie. Automatiser un peu plus pour chasser la compulsion. Je m'autorise à manger plus de fruits aussi, sans compter sans arrêt les calories de chaque aliment. 

Je vais ensuite, dans quelques jours, utiliser d'autres petites techniques qui m'ont été inspirées par la thérapie brève. Et quand je me sentirai mieux et que tout ça se sera stabilisé, je pense que j'arriverai plus facilement à réduire les quantités.

Le résultat après 3 jours (oui, c'est encore peu pour juger de l'efficacité de la chose), c'est que je me sens un peu plus apaisée. Alors j'ai grossi un peu, c'est sûr, mais j'ai fini par l'accepter et considérer ça comme une étape intermédiaire. J'arrête de vouloir absolument maigrir le plus rapidement possible, et je regarde le moins possible dans le miroir en attendant. Je ne pense pas à la nourriture toute la journée parce que je sais que je pourrai me faire plaisir si j'en ai envie, et sans culpabiliser. Ca pourrait commencer à chasser une partie des pensées dysfonctionnantes liées à la nourriture, peut-être que le fait de savoir que je peux manger quand je veux m'aidera à en avoir moins envie. 

A voir, je vous tiendrai au courant et vous dirai si cette méthode s'avère efficace !

mango-woman
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 165
Date d'inscription : 11/01/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Zébritude et boulimie.

Message par ISIS75 le Mar 16 Mai 2017 - 12:15

Merci pour ton partage aussi Wink. Je peux te demander si tu es vraiment en surpoids ?
Je te conseille aussi de lire Si on me touche. Il ne me semble pas que l'héroïne soit boulimique (ni anorexique) mais c'est un livre qui aborde pas mal de choses de la vie.
avatar
ISIS75
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 2792
Date d'inscription : 28/01/2014
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Zébritude et boulimie.

Message par mango-woman le Mar 16 Mai 2017 - 12:48

Non je ne suis pas en surpoids, mon cas n'est pas le plus grave que l'on puisse trouver en termes de troubles alimentaires, même si je garde la peur que ça s'aggrave. Malheureusement il ne me convient pas pour autant : depuis que je suis arrivée à Paris en 2015 j'ai pris autour de 7 kilos, ce n'est pas une prise de poids énorme, mais ça a suffi à faire disparaître ma confiance en moi : c'est incroyable comme ça peut changer "l'identité" du visage, ça me donne l'impression de ne plus être la même personne.

Merci pour ton conseil de lecture ! Qu'est-ce qui te plaît dans ce livre ? 
Je vois que c'est le témoignage d'une femme autiste, j'en ai lu plusieurs (Joseph Schovanec, Hugo Horiot...), je trouve ça très intéressant.

mango-woman
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 165
Date d'inscription : 11/01/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Zébritude et boulimie.

Message par ISIS75 le Mar 16 Mai 2017 - 21:44

le stress, sans doute ?
ce qui m'a plu c'est que c'est différent des autres livres autobiographiques écrits par des autistes...
Sinon j'ai survolé Je suis né un jour bleu et j'ai lu Ma vie d'autiste. J'aime beaucoup en général les écrits d'autistes surdoués... En tout cas, j'ai beaucoup aimé Tammet, Schovanec, Grandin et Williams... Sur les forums, je ne sais pas, ce n'est pas pareil... Il y a en a que j'aime, d'autres moins (je n'aime pas quand c'est trop séquentiel et écrire des romans (c'est à dire avoir besoin d'écrire 50 lignes alors qu'on pourrait résumer sa pensée en 2, ne veut pas dire pour moi que l'on est surdoué...).
PS : en y repensant, Tammet, Schovanec et Grandin sont THQI...
avatar
ISIS75
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 2792
Date d'inscription : 28/01/2014
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Zébritude et boulimie.

Message par ptitlaine le Dim 1 Oct 2017 - 18:26

Le problème des zèbres c'est qu'il faut se lancer pour avoir envie, jusqu'a être passionnée, on passe trop de temps à réfléchir sur ce qu'on a envie de faire....j'en connais un rayon! Trouver un autre doudou que la nourriture est vraiment une super idée...à condition de se lancer!
avatar
ptitlaine
Rayures toutes fraîches
Rayures toutes fraîches

Messages : 7
Date d'inscription : 25/09/2017
Age : 45
Localisation : Nantes

Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum