je suis chaud-bouillant-patatate-du cerveau alors j'ai les nerfs !

Page 1 sur 9 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

je suis chaud-bouillant-patatate-du cerveau alors j'ai les nerfs !

Message par Invité le Mar 19 Nov 2013 - 19:16

Bonjour tout le monde,

je viens chercher une réponse d'ordre pratique: pour ceux que leurs sens, et tumulte dans le crane rendent over tendu, comment vous faites pour décompresser et être moins over contracté physiquement ?

Petites précisions:

Les calmants ça marche super, à part que ça endort, mais sur le long terme c'est tout pourri comme stratégie.
La méditation j'ai essayé, ça ne fonctionne pas.
Arrêter de penser quelques temps j'en suis capable, mais ça n'arrange rien non plus.

En gros, sans se droguer et sans yoga, il reste quoi pour être zen ?

Ne répondez pas le tricot, le scrabble, les puzzles... surtout pas le rubik's cube !

Merci d'avance bounce 

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: je suis chaud-bouillant-patatate-du cerveau alors j'ai les nerfs !

Message par Hyp-hyp-hyp-hourra le Mar 19 Nov 2013 - 19:21

les émissions brain-free à la tv ? --> ok je sors

Hyp-hyp-hyp-hourra
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 195
Date d'inscription : 18/11/2013
Age : 42
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

Re: je suis chaud-bouillant-patatate-du cerveau alors j'ai les nerfs !

Message par Invité le Mar 19 Nov 2013 - 19:26

Merci pour ton idée Smile

Le truc c'est que l'objectif c'est la paix intérieur, être pollué mentalement ne va point m'aider. cyclops 


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: je suis chaud-bouillant-patatate-du cerveau alors j'ai les nerfs !

Message par Shakespeare le Mar 19 Nov 2013 - 19:34




Hello Dolly !

Ce qu'il faut faire, c'est défaire les noeuds.




Shakespeare
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 868
Date d'inscription : 24/02/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: je suis chaud-bouillant-patatate-du cerveau alors j'ai les nerfs !

Message par Belletegeuse le Mar 19 Nov 2013 - 20:10

Moi j'aime cela etre speed.
Cela décompresse tout seul, je me paie le luxe de certaines choses que les gens n'osent pas faire, du genre s'engueuler au travail, je te jure que cela m'a rendue zen pour un certain temps car je suis bien crevée après ce combat.
Mais je ne m'y retrouve pas car ce que j'aime c'est être motivée, tant pis si cela ne rencontre pas l'adhésion générale, être zen c'est triste, ennuyeux comme les gens qui le sont et m'ennuient quand j'en rencontre...
Les calmants, je te déconseille cette merde, tu seras au mieux dépendant, au pire , tu souffriras de toxicomanie médicamenteuse.
Si tu ne trouve pas de bipède qui va a ton rythme, prends un chien qui te fera rencontrer des gens presque comme toi , qui ne sont pas fâchés avec leur côté barge (à moins qu'ils n'aient un chien que pour frimer...mais cela est un autre problème).
Plus tu l'assumeras en tous cas mieux tu te sentiras dans tes baskets et iras bien.
Pour défaire les noeuds je te suggère une trame efficace, à faire par écrit :
Que s'est-il passé ? De quoi as tu peur ? Qu'est-ce que tu aimerais ? Que regrettes tu ?
Puis des liens se forment dans ta tête avec d'autres situations que tu as connues et petit à petit tu arrives à résoudre les problèmes, à trouver les réponses qui t'aident et à rencontrer les gens proches de toi.
Cette méthode t'aide à être vrai, si t'es pas zen c'est une autre histoire, savoir résister à la pression sociale est un art.

Ce qui m'a aidée aussi est le dessin (cela m'a permis aussi de trouver des gens)à, le dessin m'aide à être synchronisée, à ne pas avoir la tête qui fonctionne plus vite que le corps ou du moins à mieux l'accepter et le faire accepter aux autres. Disons que cela m'a permis de me normaliser, de donner un statut "légitime" à ma différence.

C'est quand même chouette d'être un zèbre, non ?

Belletegeuse
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 690
Date d'inscription : 29/03/2012
Age : 55
Localisation : Région parisienne et Saone et Loire

http://www.danielle.artblog.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: je suis chaud-bouillant-patatate-du cerveau alors j'ai les nerfs !

Message par Invité le Mar 19 Nov 2013 - 21:26

Oui c'est chouette Smile

Le côté speed me plaît bien aussi, et l'authenticité qui fait qu'on va être capable de dire franchement les choses pour clarifier des situations c'est l'idéal (pas possible avec tout le monde car encore faut-il qu'ils soient capables d'entendre).

Pour ce qui est de défaire les noeuds, je crois que j'ai pas mal avancé, j'ai pas mal intégré ma façon de ne pas être comme tout le monde. Les distinctions HPI/HPE/HQI que fait Raymonde Hazan dans une vidéo sur youtube m'ont bien aidées à me situer et à comprendre que comme HPE qui a également un QI élevé, j'ai comme qui dirait un problème d'intensité de fonctionnement (hyperesthésie du zèbre quoi) qui ne me déplaît pas dans l'absolu sauf que je ne dors pas, je cogite, je suis comme une balle de ping-pong bounce. Je suis agité mentalement tout le temps sans que je sois forcément dans des réflexions poussées et je le ressens physiquement: je ne peux pas faire de sport car je suis déjà contracturé rien qu'à être tendu, à l'affût de tout comme je le suis.

Ce constat du zêbre over réactif, ces distinctions de HPE etc... j'aimerais bien m'en passer parce que ça fait vraiment cliché, mais en même temps je crois que c'est ça mon "problème", un problème relatif car je me sens bien dans mes pompes et je suis content d'être sensible comme je le suis. Cet état sans la tension qui en résulte, et alors je serais superman Shocked 

Je vais essayer de me prêter à ton exercice d'écriture Belletegeuse. Mais quand j'y pense, je crois que je suis déjà OK avec tout ça (les regrets, le passé etc), j'ai beaucoup réfléchis à ça déjà. Je suis d'accord avec toi pour les médocs, c'est mon dernier recours sachant que c'est "moins pire" qu'une crise d'angoisse due à la sensation d'être enfermé dans un corps qui me torture et que la souffrance physique qui va avec cette crise, mais que ça m'abrutit et ne m'aide pas à aller bien.

Merci pour vos réponses ! Very Happy


Dernière édition par Lambda le Mar 19 Nov 2013 - 21:39, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: je suis chaud-bouillant-patatate-du cerveau alors j'ai les nerfs !

Message par Invité le Mar 19 Nov 2013 - 21:32

Bienvenue Machin sunny


Dernière édition par L'objet du Mépresque le Mer 20 Nov 2013 - 15:52, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: je suis chaud-bouillant-patatate-du cerveau alors j'ai les nerfs !

Message par Invité le Mar 19 Nov 2013 - 21:37

Le Paramnésien a écrit:T'as déjà essayé le sport? Genre intensif. Paraît que ça inonde le cerveau d'endorphine et que ça aide à être plus zen. C'qu'on lit pas dans les magazines télé quand même.
Le seul sport intensif que je tolère c'est la marche (j'ai pas dit marche rapide !), c'est ce qui me réussit le mieux.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: je suis chaud-bouillant-patatate-du cerveau alors j'ai les nerfs !

Message par Invité le Mar 19 Nov 2013 - 21:42

Sport?


Dernière édition par L'objet du Mépresque le Mer 20 Nov 2013 - 15:52, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: je suis chaud-bouillant-patatate-du cerveau alors j'ai les nerfs !

Message par Invité le Mar 19 Nov 2013 - 21:45

Non, c'est pas que j'aime pas le sport, c'est que je mets une semaine à me remettre des courbatures que ça créé. Par ailleurs, je ne pense pas être hyperactif.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: je suis chaud-bouillant-patatate-du cerveau alors j'ai les nerfs !

Message par sollinette le Mar 19 Nov 2013 - 21:59

Vas-y progressivement, sinon c'est clair qu'avec des courbatures ça ne va pas te donner envie de recommencer ^^.
Perso je peux te dire que ça marche bien le sport pour calmer les neurones et faire quelquechose de constructif ensuite. En plus ça permet de relativiser, tout te paraît plus clair ensuite, ou moins grave. Essaie des trucs qui demandent une bonne concentration sur le moment.
Mais bon après c'est un "truc" quoi, pour passer outre les problèmes. On est doué pour faire 36 noeuds à la minute et le mieux c'est de les défaire, mais bon ça prend du temps et des fois ien a marre, alors le sport c'est pas mal =).
Sinon un bon roman qui t'emporte c'est pas mal pour arrêter de se triturer l'esprit.

sollinette
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 41
Date d'inscription : 21/10/2013
Age : 25
Localisation : Brest

Revenir en haut Aller en bas

Re: je suis chaud-bouillant-patatate-du cerveau alors j'ai les nerfs !

Message par Arizona782 le Mar 19 Nov 2013 - 22:04

Hi Avery body!

Je pense qu'il faut laisser bouillir le cerveau jusqu'à la limite, c'est à dire le début de saturation et la présence des premiers mots de tête. Grosse grosse marmite!

J'ai deux techniques qui aident, la première quand je suis prêt physiquement, je joue de la batterie et je m'éclate. Alors oui en arrière plan mental, je veille à tenir le rythme et j'analyse le groove de la chanson dans les oreilles (quoique à force je le connais parfaitement) ; et je joue même les yeux fermés.

Le deuxième truc et c'est plus weird, c'est une sorte de méditation. Tu prends un bain ou une douche histoire de relaxer le corps et d'apaiser légèrement la tête, tu te poses allongé et confortablement dans un endroit douillet et tu mets fort la musique dans tes oreilles et tu te laisses porter par la mélodie. Et la meilleure musique c'est le psychédélisme, Velvet Underground, Grateful Dead, Portishead, The doord (grosse prèf pour King Lezard Very Happy). Tu te tapes des trips monumentaux et tes émotions sont amplifiées. Tu vas pleurer, rire, sourire, exploser de joie, être profond. Bref une drogue mais légale.

Voilà mon expérience, mais faut vraiment être en condition.

Arizona782
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2472
Date d'inscription : 17/11/2013
Age : 24
Localisation : Demande à la NSA

Revenir en haut Aller en bas

Re: je suis chaud-bouillant-patatate-du cerveau alors j'ai les nerfs !

Message par Invité le Mer 20 Nov 2013 - 3:39

@nistarok: oui, la musique ça me canalise pas mal aussi. Tout à l'heure, en écrivant, je m'étais mis "Even Flow" de Pearl Jam en boucle. Je connais pas encore le psychédélique. Smile

sollinette a écrit:Vas-y progressivement, sinon c'est clair qu'avec des courbatures ça ne va pas te donner envie de recommencer ^^.
Perso je peux te dire que ça marche bien le sport pour calmer les neurones et faire quelquechose de constructif ensuite. En plus ça permet de relativiser, tout te paraît plus clair ensuite, ou moins grave. Essaie des trucs qui demandent une bonne concentration sur le moment.
Mais bon après c'est un "truc" quoi, pour passer outre les problèmes. On est doué pour faire 36 noeuds à la minute et le mieux c'est de les défaire, mais bon ça prend du temps et des fois ien a marre, alors le sport c'est pas mal =).
Sinon un bon roman qui t'emporte c'est pas mal pour arrêter de se triturer l'esprit.
Bonnes idées, je vais commencer par le roman ou l'activité calme avant de tenter le sport pour être dans de bonnes dispositions.

Merci pour vos idées Smile

@Le Paramnésien: tu veux battre un record de remplissage du forum ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: je suis chaud-bouillant-patatate-du cerveau alors j'ai les nerfs !

Message par Joe Dalton le Mer 20 Nov 2013 - 8:43

Je t'aurai bien suggéré le yoga ou le sport, mais les deux semblent te poser problème (faut commencer mollo et y aller progressivement).
Sinon, tu peux écouter de la musique: il y a tellement de styles différents que tu pourras en trouver pour chaque moment de la journée.
Bon courage

Joe Dalton
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 6762
Date d'inscription : 23/09/2013
Age : 45
Localisation : J'entre en ...Gard

Revenir en haut Aller en bas

Re: je suis chaud-bouillant-patatate-du cerveau alors j'ai les nerfs !

Message par mrs doubtfull le Mer 20 Nov 2013 - 8:53

Et la nature? 
Moi, une bonne virée dans la campagne/ montagne/ les bois etc., ça me remet les compteurs à zéro...me mettre au diapason des sons, des odeurs, des beautés de la nature...
Dommage, je ne prends pas le temps de le faire aussi souvent que j'en aurais besoin...

mrs doubtfull
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 673
Date d'inscription : 16/12/2012
Age : 49
Localisation : 69

Revenir en haut Aller en bas

Re: je suis chaud-bouillant-patatate-du cerveau alors j'ai les nerfs !

Message par Belletegeuse le Mer 20 Nov 2013 - 17:21

Le froid et la musique cela peut apaiser en effet.

J'irai voir sur You tube, cela m'intéresse ces histoires de QI.
Je saurai peut-être ce que je suis dans tout àa en tous cas j'ai aussi des problèmes avec les gens formatés à qui ne connaissent que ce qui leur arrive à eux. Qu'ils aillent se faire voir, je ne les plaindrai pas, tant pis si ce qu'on leur envoie leur fait mal, car ils apprennent comme cela, certains en effet ne pouvant faire autrement.

Je stresse moins de supporter leur lenteur, ils mettent du temps à m'apprécier parfois ou simplement à ne pas me rejeter.

Ce que je trouve dur parfois c'est, lorsque je n'ai plus de "jus" pour faire quoi que ce soit, et que je n'ai personne avec qui faire des trucs sympas ou échanger, c'est la seule chose qui me manque.Crying or Very sad 

Bon courage à tous.

Belletegeuse
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 690
Date d'inscription : 29/03/2012
Age : 55
Localisation : Région parisienne et Saone et Loire

http://www.danielle.artblog.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: je suis chaud-bouillant-patatate-du cerveau alors j'ai les nerfs !

Message par Arizona782 le Mer 20 Nov 2013 - 17:46

@ Lambda: aaaah le rugissement de Vedder et ce riff de guitare bien sauvage! Tu m'as donné une idée de chanson à jouer sur ma batterie.
Sinon y a black pour les déprimes.

Arizona782
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2472
Date d'inscription : 17/11/2013
Age : 24
Localisation : Demande à la NSA

Revenir en haut Aller en bas

Re: je suis chaud-bouillant-patatate-du cerveau alors j'ai les nerfs !

Message par Invité le Mer 20 Nov 2013 - 21:55

Belletegeuse a écrit:Le froid et la musique cela peut apaiser en effet.

J'irai voir sur You tube, cela m'intéresse ces histoires de QI.
Je saurai peut-être ce que je suis dans tout àa en tous cas j'ai aussi des problèmes avec les gens formatés à qui ne connaissent que ce qui leur arrive à eux. Qu'ils aillent se faire voir, je ne les plaindrai pas, tant pis si ce qu'on leur envoie leur fait mal, car ils apprennent comme cela, certains en effet ne pouvant faire autrement.

Je stresse moins de supporter leur lenteur, ils mettent du temps à m'apprécier parfois ou simplement à ne pas me rejeter.

Ce que je trouve dur parfois c'est, lorsque je n'ai plus de "jus" pour faire quoi que ce soit, et que je n'ai personne avec qui faire des trucs sympas ou échanger, c'est la seule chose qui me manque.Crying or Very sad 
Communiquer avec personne c'est aussi ma hantise quotidienne. À force de ne pas me faire comprendre, ou de ne pas pouvoir discuter sur des sujets qui m'intéressent, je monologue (en voix off quand ya des gens quand même What a Face ).

Les vidéos sont biens je trouve. Elle met de la cohérence dans tout ce qui ce dit sur le sujet, et elle-même étant une agitée du bocal, tu peux directement capter ce qu'elle dit. C'est l'effet que ça m'a fait en tout cas Smile
Elle a fait un passage ici, où elle s'est faite recevoir... je trouve ça naze ceux qui oublient d'être un minimum respectueux sur internet affraid 

nistarok a écrit:aaaah le rugissement de Vedder et ce riff de guitare bien sauvage! Tu m'as donné une idée de chanson à jouer sur ma batterie.
Sinon y a black pour les déprimes.
Je ne connaissais pas (à part la plus connue qui est dans une pub je crois), c'est sympa Smile


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: je suis chaud-bouillant-patatate-du cerveau alors j'ai les nerfs !

Message par Arizona782 le Mer 20 Nov 2013 - 22:51

black je crois que c'est la plus connue. Le riff est très noir (oui bon) et mélancolique à mort. Après je t'avoue je connais pas plus Pearl Jam

Arizona782
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2472
Date d'inscription : 17/11/2013
Age : 24
Localisation : Demande à la NSA

Revenir en haut Aller en bas

Re: je suis chaud-bouillant-patatate-du cerveau alors j'ai les nerfs !

Message par Belletegeuse le Mer 20 Nov 2013 - 23:11

Merci de m'avoir citée, lambda, c'est sympa.
Quoique l'art repousse mes limites en termes d'incommunicabilité.

C'est comme d'écouter de la musique je pense.

En ce qui concerne JSF, je lui trouve une bouille sympathique, pas du tout le genre de psy qui se la pète. je ne suis pas d'accord avec tout ce qu'elle dit (le "trop sensible" m'agace un peu car on m'a trop bassinée avec cela), mais de là â lui dire des choses méchantes....
Y aurait-il des zèbres bourins ???

Belletegeuse
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 690
Date d'inscription : 29/03/2012
Age : 55
Localisation : Région parisienne et Saone et Loire

http://www.danielle.artblog.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: je suis chaud-bouillant-patatate-du cerveau alors j'ai les nerfs !

Message par Arizona782 le Mer 20 Nov 2013 - 23:19

Qu'appelles tu bourrin exactement?

Arizona782
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2472
Date d'inscription : 17/11/2013
Age : 24
Localisation : Demande à la NSA

Revenir en haut Aller en bas

Re: je suis chaud-bouillant-patatate-du cerveau alors j'ai les nerfs !

Message par Belletegeuse le Mer 20 Nov 2013 - 23:25

Des gens pas très délicats...
S'ils ont dit des trucs violents à JSF c'est pas très chouette de leur part, non ?

Belletegeuse
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 690
Date d'inscription : 29/03/2012
Age : 55
Localisation : Région parisienne et Saone et Loire

http://www.danielle.artblog.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: je suis chaud-bouillant-patatate-du cerveau alors j'ai les nerfs !

Message par Invité le Jeu 21 Nov 2013 - 0:40

nistarok a écrit:black je crois que c'est la plus connue. Le riff est très noir (oui bon) et mélancolique à mort. Après je t'avoue je connais pas plus Pearl Jam
J'avais mal compris, je pensais que tu parlais d'un groupe qui s'appelait "Black". J'ai trouvé la chanson dont tu parles, elle est bien. Je connais que quelques chansons de ce groupe en réalité.

@Belletegeuse: je parlais pas de JSF mais de Raymonde Hazan. JSF je la pige pas trop, je l'ai vu dans plein de médias différents et elle répète toujours les mêmes choses qui me paraissent horriblement floues. C'est peut-être parce qu'elle parle de quelque chose qu'elle ne vit pas que je reste hermétique à sa façon de présenter les choses. Par exemple, dans son bouquin, elle dit presque que les surdoués scannent tout leur environnement et que rien ne leur échappe, qu'ils savent ce que ressent l'autre, qu'ils s'ennuient forcément dans une conversation car ils sautent à la conclusion... Je pense que sa description est trop emphatique. Elle suppose que l'on est clairvoyant sans mettre de bémol.
Il y a des jours où j'ai l'impression de fonctionner sur ce mode, mais en réalité je passe 90% de ma vie à ne pas être sûr de quoi que ce soit. Je peux faire des hypothèses sur l'état mental des gens qui m'entourent, surtout de ceux que je trouve un peu trop simples et prévisibles, mais ça reste de l'interprétation. Je peux être à l'affût de tout certains jours et aussi être très impatient lors de discussions qui me paraissent tourner en rond, mais encore une fois c'est rare et c'est pas comme ça que je suis naturellement. Ou alors oui, c'est bien comme ça que je suis mais je le vis comme une torture, tandis qu'elle elle présente ça comme si c'était un cadeau d'être comme ça. Peut-être qu'à certains moment elle est plus nuancée et que c'est moi qui ai lu son livre de travers. Lorsqu'elle décrit ce que ça fait de fonctionner comme un surdoué je trouve que ça sonne bidon.
Et puis le début du bouquin est censé détruire les clichés et trois page plus loin elle dit texto que si tu poses une question de mathématiques à un surdoué, il te donne la réponse avec certitude sans avoir à réfléchir. Bonjour le cliché !confused 
Je suis allergique à son blabla. pale

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: je suis chaud-bouillant-patatate-du cerveau alors j'ai les nerfs !

Message par Invité le Jeu 21 Nov 2013 - 3:04

Dans une vidéo que j'ai trouvée sur youtube (http://www.youtube.com/watch?v=ZMBsJdNuxFg à 2 minutes 10) où elle dit ce qu'elle dit toujours: pas une intelligence quantitativement supérieure, mais une façon d'être intelligent qualitativement singulière. Ce sont des enfants qui ont une pensée en arborescence, c'est à dire qu'ils partent d'un point de départ, une première idée va générer une deuxième idée qui elle-même va générer de nouvelles hypothèses...[...]qui les conduit à avoir une très grande réceptivité au niveau de l'environnement.

Pour moi, c'est du flou sémantique. "intelligence quantitativement supérieure", "une façon d'être intelligent qualitativement singulière", concrètement ça veut dire quoi ? confused  Sa description de la pensée "arborescente" correspond à ce que l'on pourrait dire de tout raisonnement ou de toute pensée qui est un peu développée.

En faisant un effort d'interprétation, je peux supposer que ce qu'elle met derrière "intelligence quantitativement supérieure" c'est l'intelligence demandée à l'école où l'on exige des élèves d'ingurgiter puis de régurgiter des idées qui ne viennent pas d'eux et qu'ils ne comprennent sans doute même pas (si il suffisait de lire les grands auteurs pour pouvoir se hisser à leur niveau de pensée... il y aurait des génies plein les rues), ou encore l'intelligence adaptée au système qui va faire que l'on sera capable d'appliquer de manière répétée et efficace des techniques de résolution de problème pour résoudre des équations du second degré par exemple (calculer delta, dire que selon que delta est positif, négatif ou nul, on a n solutions que l'on calcule avec la formule que l'on a appris par cœur...). Et derrière "une façon d'être intelligent qualitativement singulière", je devine qu'il s'agit d'intelligence adaptative, ce qui est un pléonasme puisque toute activité intelligente nécessite, je crois, de penser la chose par soi-même. D'un côté donc l'intelligence qui fait de l'abattage et de l'autre celle qui nécessite de l'intelligence, du sens critique, de la créativité.

Si mon interprétation n'est pas trop bancale, pourquoi n'est-elle pas capable de dire les choses plutôt que de parler de "quantitativement" et de "qualitativement" ? De plus, elle mentionne dans son livre la vitesse significativement supérieure de la transmission neuronale du surdoué -> si on est plus rapide, pour répondre à cette logique de "quantitativement", alors on traite plus de données en un même temps, et quand bien même on serait incapable de de faire de l'abattage ou de la mémorisation bête et méchante, si l'intelligence que nous possédons est "qualitativement singulière" cela semblerait indiquer qu'en employant nos ressources d'une manière plus percutante, nous l'employons nécessairement plus à propos. Selon ce raisonnement, l' "intelligence quantitativement supérieure" serait en réalité moins efficace car moins rapide dans le traitement de l'information mais se révèlerait plus efficace dans les taches ne nécessitant aucune analyse et aucun sens de l'à propos; ce n'est pas de l'intelligence alors, mais c'est plutôt quelque chose qui est de l'ordre du réflexe.

Ou alors simplement "intelligence quantitativement supérieure" fait référence à un fonctionnement plutôt séquentiel, et "une façon d'être intelligent qualitativement singulière" fait référence à un fonctionnement plus global, plus intuitif.

Ce qui me fait dire que c'est du flou sémantique c'est que je suis obligé d'interpréter, de décrypter pour finalement ne toujours rien y comprendre...

Pour finir, elle dit (à 2 minutes 30 dans la vidéo, ou lire le passage où je reporte ce qu'elle dit en violet en haut du message) que c'est l'arborescence qui mène à "être dans une très grande réceptivité au niveau de l'environnement", ce qui est un contresens complet vu que la réceptivité à l'environnement vient de l'hyperesthésie. Le type de raisonnement qu'elle décrit (une idée qui en entraine une autre qui en entraine une autre) mène à l'abstraction, ce qui est le contraire de "branché sur le monde", réceptif. C'est deux choses différentes: que l'hyperesthésie, qui fait que l'on peut ressentir plus intensément les stimuli de l'environnement, puisse nourrir la pensée "arborescente", je peux le comprendre, mais je ne peux pas imaginer qu'une pensée qui fait de l'association à partir d'une idée de départ puisse mener à être plus conscient de son environnement immédiat, ce serait plutôt tout le contraire et ça mènerait au syndrome du "professeur dans la lune".

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: je suis chaud-bouillant-patatate-du cerveau alors j'ai les nerfs !

Message par Invité le Jeu 21 Nov 2013 - 6:39

Je poste mes réflexions (qui valent ce qu'elles valent) sur mon fil, ça a l'avantage que je puisse mettre tout ce que je veux sans souci de cohérence, et sans thème unique. J'aurai du mal à être hors-sujet sur mon fil, mon mien Twisted Evil . Ce sont des théories, des bouts de réflexions alors je ne mets pas des si et des peut-être car ce serait redondant.

J'essaie de comprendre ce truc de "surdoué".

Je me demande si l'intelligence ne serait pas secondaire dans ce phénomène.

Avec la distinction des surdoués HPI et HPE, ce qui est mis en évidence c'est que ce qu'il y a en commun dans le fonctionnement des surdoués c'est les sens en alerte (hyperesthésie) et la pensée effervescente. Selon moi, parler d'intelligence amène un faux problème qui est insoluble. Au lieu d'essayer de comprendre d'où ça vient, comment on le ressent, qu'est-ce que ça fait de nous... avec cette considération sur l'intelligence, on saute à une conclusion qui est peut-être sans rapport: c'est à dire qu'on mêle à tout ça le regard de l'autre ou de la société. On peut dire que l'intelligence c'est objectivable, moi je me dis que c'est surtout un jugement sur des manifestations extérieures, un jugement sur l'efficacité. On déplace le problème de l'être au paraître.

Ce complexe sur l'intelligence viendrait de la différence de fonctionnement avec ceux qui n'ont pas cette intensité de fonctionnement. Il n'y a pas de réciprocité avec beaucoup de gens même si ils peuvent montrer des marques d'intérêt, d'affection. Il y a un mépris naturel pour ce qui est considéré comme mal pensé par les "normaux", la pensée et la sensibilité de ceux qui fonctionnent à un niveau d'intensité supérieur sont niées. La problématique de "prouver que je peux fonctionner comme tout le monde et réussir grâce à mon intelligence" correspond au HPI qui va rogner sur sa sensibilité pour s'adapter à tout prix, et celle de "je veux être aimé et accepté pour ce que je suis" correspond au HPE qui va être dominé par son fonctionnement instinctif et émotionnel qui lui interdira d'agir si il juge que cela n'a aucun intérêt dans la logique d'être entendu, compris et aimé sans avoir à renier son mode de fonctionnement "d'origine". C'est binaire, mais c'est plutôt histoire de situer quelle problématique domine et si il y a suradaptation par démonstration d'intelligence.

Edit: Je me suis rendu compte que je reformule ce que j'ai compris d'une vidéo et que la retranscription est assez fidèle. Il me parait logique de citer la source:

http://www.youtube.com/watch?v=ZmI8ZjZl6xg

C'est une vidéo de Raymonde Hazan sur youtube (je précise pour ceux qui n'auraient pas compris que je trouve que c'est une source sur le sujet qui me parle, peu importe ce qu'en pense d'autres personnes du forum notamment sur sa crédibilité).


Dernière édition par Lambda le Dim 24 Nov 2013 - 6:12, édité 2 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: je suis chaud-bouillant-patatate-du cerveau alors j'ai les nerfs !

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 13:23


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 9 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum