le mythe du zebre - pas d'assise scientifique pour ce baratin

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Aller en bas

Re: le mythe du zebre - pas d'assise scientifique pour ce baratin

Message par Uccen Mstawa le Ven 15 Nov 2013 - 18:57

Harpo a écrit: : il est clair que notre désaccord est bien sur la forme, car sur le fond on se rejoint assez. Tu ne trouves pas cela risible ? Pathétique ?


Pathétique oui,

drôle non même si j'aime (euh, non pas que j'aime, je suis juste enclin via une hérédité tarée) normalement à rire de tout.

Comme je suis d'une honnêteté à faire pâlir un empalé chrétien, je dois dire que le plus pathétique est bien le vent des globes challenge de dessein.

Uccen Mstawa
Rayures timides
Rayures timides

Messages : 17
Date d'inscription : 14/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

Zébre, un concept aucunement validé ?

Message par power45 le Mer 27 Nov 2013 - 1:21

Nous nous regroupons au sein de ce forum autour de l'idée de base, qu'une population aux dynamiques intellectuelles diffèrentes, existe. Il se nomment les zèbres. En appronfondissant la chose nous nous retrouvons autour de ressentis communs, concernant une multitudes de domaines. Nous avons certes, tous nos richesses propres. Mais un ensemble commun nous réunit.
Alors je ne peux qu'affirmer que, jamais, OH Non, jamais, je considérerais le concept de douance comme une hérésie.

L'ennuie à l'école ma frappé car j'avais une soife intellectuelle qui n'était point satisfaite.
Je raisonne de façon arborescente, car mes idées s'interconnectent, se déploient, suivant cette architecture.
J'ai des symtômes que partage les zébres dans le cadre d'un tronc commun. J'ai ai d'autres qui définissent mon type de profil de zèbre. J'ai ai d'autre qui définissent l'homme que je suis, sans être intimement liés à la zébritude.

Notre population est différente intellectuellement parlant, nous le constatons dans nos vies quotidienne. Comment ? En côtoyant nos pairs.
Certes il existes moultes inconnus. Certes une faunes d'autres spécificités parentes et tout aussi fondamentales existent. Mais ne dédaignons pas la véracité de ce qui doit être une conviction élémentaire. Je suis différent, car je me sens intellectuellement différent sur le plans de la structure ou uniquement de l'efficience; les deux modes étant sous légide de la "surdouance".
Constations effectués selon des modalités fines d'intrinséque réalité. Ma différence est expliqué par des symptômes pouvant être intrinséquement validé.

Cela n'est pas la l'analyse compléte de la douance, ceci n'est que la preuve de son existance, reposant sur l'assise de l'existance d'une population définit par des manifestations dont la réalité se valide intrinséquemment.

Exemple: Je dialogue avec mes contemporains. Ma pensée fuse avec une rapidité détonnante, les idées s'enchainent, de multiples connections apparaissent. Les visuels d'idées s'installent et dessinent des embranchements distinct, qui se connectent à d'autre fils de pensées. Ma tête est rapidemment remplit d'un arbre qui ne cesse de croître, tant en nombres d'embranchements qu'en taille, sous réserve que je continu mon analyse.

Quand à mon interlocuteur, il suis un enchainement d'idées reposant sur un seul fil conducteur. Je visualise sa branche. Ellle croît, mais reste seule.

J'ai la conviction que nous pouvons élaborer un modéle de diagnostique reposant sur la validation (voir l'auto validation), de la réalité de manifestation de la douance, validant sont existance chez un individu. Mais je pense que cela existe déjà. Ma psychologue à validé ma douance, grâce à l'étude appronfondie de mon cheminement social, scolaire, familiale, intellectuel, émotionnel.
Certes la zébritude comme tout champs d'études rigoureux, s'offre la compagnie de moultes univers d'inconnues, de doutes. Mais les axiomes de base ne sont ils pas déjà élaborés ?
Nous connaissons, la sciences connait ce qui nous caractérise. Intrinséquement, suivant une analyse fiable, il est possible de se caractériser zèbre. Pour autant que la substance méthodologique de l'analyse efficace ait était comprise et soit pratiqué.
avatar
power45
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 63
Date d'inscription : 17/10/2011
Age : 23
Localisation : Thiais

Revenir en haut Aller en bas

Re: le mythe du zebre - pas d'assise scientifique pour ce baratin

Message par kalish le Jeu 1 Jan 2015 - 22:22

j'ai toujours été persuadé que j'étais très sociable mais que je n'avais jamais rencontré les bonnes personnes. C'est normal qu'il y ait un "malaise social" quand une population se sent minoritaire, que ce soit les déficients, les efficients, les clandestins ou les homosexuels, je ne crois pas qu'il faille chercher le malaise beaucoup plus loin que ça, se sentir seul rend mal à l'aise, peut-être que le concept de zèbre se résume à ça, peut on dire que les clandestins n'existent pas? ce que dit bepo me parait assez pertinent.
avatar
kalish
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 225
Date d'inscription : 01/01/2015
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: le mythe du zebre - pas d'assise scientifique pour ce baratin

Message par Invité le Jeu 1 Jan 2015 - 22:46

dessein a écrit:poser des questions sur un truc que toi meme tu reconnais comme foireux c'est mettre le "wai" ?
oui


dessein a écrit:verifier qu'une structure avec marqué suicide dessus et qui embauche au berceau soit inscrite en prefecture c'est mettre le "wai" ?
oui


Si on est pas content, on a qu'a créer nos propres forums. Celui-ci c'est le leur. Et en nous opposant à leurs thèses (bidons), on entre clairement dans un rôle de troll. Ca serait comme d'aller sur un forum de scientologue pour leur démontrer qu'ils ont affaire à une organisation sectaire, qui est là pour leur pomper un maximum. (Enfin je dis ça, je connais rien à scientologie, je sais pas ce que ça apporte, ni comment ça fonctionne. C'était juste pour illustrer, puisqu'en France il semble couramment admis qu'il s'agit d'une secte).

Après c'est sûr, que si les surdoués étaient doués de raisons, alors là oui, rappeler quelques vérités simple et fondamentales, ramener sur le plan du discours rationnel des élucubrations les plus aberrantes, ça pourrait avoir un sens. Je pense aussi à tous les gens un peu perdu et désoeuvrés, qui viennent là plus par hasard qu'autre chose, et qui peuvent se faire bouffer par la pression sociale de cet endroit plein de certitudes qui défient la pensée critique. Je pense aussi aux parents qui ont des enfants, et qui pourraient croire qu'ils vont aider les enfants, en les enfermant dans ces croyances d'un autre âge.

Mais admettons le, s'opposer au terme surdoué, c'est déjà troller. S'opposer à l'idée que le surdoué possède des transmissions nerveuses plus rapide que le "non surdoué", je dis que ça mérite un ban. Ca serait comme de dire devant le Pape que la Terre est rond. Faut pas pousser mémé dans les orties quoi.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: le mythe du zebre - pas d'assise scientifique pour ce baratin

Message par Yul le Jeu 22 Jan 2015 - 22:15

Si seulement on pouvait nous servir des arguments valables sur lesquels discuter, et pas un simple "c'est bidon et pis c'est tout"...

La seule chose que j'ai pu à peu près lire jusqu'ici c'est un truc du genre : "c'est une blondasse célibataire qui cherche à se faire du fric qui l'a écrit donc c'est bidon."
Prendre la grosse tête et chercher à tirer un max de bénef à partir d'un travail fait ne signifie pas forcément que le travail est nul.

Et puis la blondasse qui veut se faire du pognon n'est pas seule, il y-a d'autres psys, et des recherches faites dans d'autres pays qui semblent aller dans le même sens...
avatar
Yul
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 4065
Date d'inscription : 14/06/2014
Age : 34
Localisation : Dieppe

Revenir en haut Aller en bas

Re: le mythe du zebre - pas d'assise scientifique pour ce baratin

Message par Pieyre le Ven 23 Jan 2015 - 3:47

Ma participation au forum public de Mensa en 2007, à 43 ans, bientôt suivie de mon adhésion à l'association, m'a fait découvrir qu'on s'y disait surdoué, mais sans que je n'associe cela à une identité. Bon, être placé parmi les 2% de la population supérieurs en intelligence, ou à un certain aspect qui était mesurable, cela conduit à se considérer un peu autrement. Mais cela n'a rien eu d'une révélation. D'ailleurs je ne me suis pas senti surdoué; il aurait fallu que je me montre excellent, exceptionnel dans au moins un domaine, ce qui n'a pas été le cas.
C'est en revenant sur ce forum en 2011, et surtout en m'inscrivant sur Zebras Crossing quelques mois après, que j'ai davantage pris conscience de problématiques spécifiques : la douance ne serait pas liée qu'à l'intelligence mais d'une façon particulière à la sensibilité, voire à l'hypersensibilité, avec des troubles associés. Je me suis reconnu dans tout cela en grande partie, mais sans être toujours convaincu qu'il y ait lieu d'envisager une identité particulière. J'ai une certaine forme d'intelligence, et puis un profil psychologique spécifique, mais d'une spécificité qui n'est pas celle d'autres personnes présentes sur le forum. Alors qu'il y ait un lien entre les deux, c'est possible, en partie, mais en partie seulement. Autrement dit il y a sans doute des corrélations positives entre des formes de pensée et des formes de sensibilité, qui doivent correspondre à des causes. J'ai trouvé des hypothèses ici, et puis j'ai tenté d'en émettre moi aussi, mais tout cela me semble encore assez flou.

Alors le zèbre là-dedans ? C'est pour moi une façon de parler qui rassemble diverses caractéristiques. Mais c'est aussi un signe de ralliement pour tout un ensemble de personnes qui s'y reconnaissent. Il y a de l'objectif et du subjectif, quoi.

En fait, un argument valable pour remettre en question cette notion, c'est qu'il s'agit d'une catégorie comme une autre, qui dépend d'un certain découpage de la réalité humaine en fonction d'un nombre important de paramètres dont on ne sait pas trop s'ils sont coordonnés. Les zèbres, comme les surdoués, correspondent les uns et les autres à un nuage de points dans un espace à n dimensions, qui a semblé suffisamment compact selon un certain point de vue pour qu'on lui donne un nom. Mais on aurait pu découper autrement. En effet dans cet espace, n'y a-t-il pas des orientations plus primitives, comme les formes d'intelligence de Gardner par exemple, ou les types psychologiques d'un système ou d'un autre...

Pieyre
Rayures vénérables
Rayures vénérables

Messages : 20405
Date d'inscription : 17/03/2012
Localisation : Quartier Latin

Revenir en haut Aller en bas

Re: le mythe du zebre - pas d'assise scientifique pour ce baratin

Message par Invité le Ven 23 Jan 2015 - 7:03



Dernière édition par 11Road le Sam 25 Avr 2015 - 15:49, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: le mythe du zebre - pas d'assise scientifique pour ce baratin

Message par Invité le Ven 23 Jan 2015 - 19:00

un trait de personnalité...

J'ai pas lu tout l'article, ça donne vraiment pas envie Smile mais j'aimais bien le titre Smile et j'aime beaucoup ce que Pieyre et la façon dont c'est dit et comment est raconté le cheminement.

C'est à cause de ça que je mettais sur mon fil : où en était la douance en 1970 73, mes trois premières années parce que j'ai pas l'impression que si je l'avais découverte aujourd'hui ça aurait changé beaucoup de choses je trouve (je sais c'est gonflé sûrement pour tous ceux qui auraient cherché...

hormis le fait je pense qu'un psychiatre je crois ait juste dit : elle aura juste des problèmes relationnels.... et pi c'est tout en plus Smile

et puis je trouve que ça n'a pas été le cas. que j'en ai que quand justement ça a parlé de surdouance et non plus de je ne saurai comment dire je vais vraiment commencer à chercher l'esprit libre.

du coup j'aime vraiment bien cette idée de s’asseoir entre personnes qui se reconnaissent pour parler de ... ce trait de personnalité....plutôt que de parler de ceux qui en parlent...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: le mythe du zebre - pas d'assise scientifique pour ce baratin

Message par Invité le Sam 24 Jan 2015 - 6:00



Dernière édition par 11Road le Sam 25 Avr 2015 - 15:50, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: le mythe du zebre - pas d'assise scientifique pour ce baratin

Message par Invité le Sam 24 Jan 2015 - 13:46

je copie colle et le met sur mon fil pour y revenir plus tard, c'est long et ça va sûrement activer mes neurones, de fait, je vais d'abord aller poster quelques bêtises de bonne humeur basiques ça et là comme si j'étais des années 2000 Smile puis j'y reviendrai... quand je n'aurai plus les yeux en mode mythe Smile je vais d'abord me s'poiler un peu Smile

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: le mythe du zebre - pas d'assise scientifique pour ce baratin

Message par Invité le Sam 24 Jan 2015 - 14:03



Dernière édition par 11Road le Sam 25 Avr 2015 - 15:50, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: le mythe du zebre - pas d'assise scientifique pour ce baratin

Message par procrastinator le Dim 8 Fév 2015 - 12:28

Je n'ai pas tout lu mais je recommande la lecture du livre de Nicolas Gauvrit Les surdoués ordinaires, qui fait le point sur un certain nombre de caractéristiques attribuées aux surdoués. Pour une sélection d'entre elles, il a recherché les études scientifiques mondiales susceptibles de les étayer, et ses conclusions sont... intéressantes, pour dire le moins.
avatar
procrastinator
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 304
Date d'inscription : 12/08/2013
Age : 54
Localisation : A côté de la vie

http://schgnorpfs.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: le mythe du zebre - pas d'assise scientifique pour ce baratin

Message par Invité le Dim 8 Fév 2015 - 13:08

Yul a écrit:Si seulement on pouvait nous servir des arguments valables sur lesquels discuter, et pas un simple "c'est bidon et pis c'est tout"...
Si on savait faire, on ferait. On ne sait malheureusement que constater la dynamique, sans savoir véritablement la dénoncer efficacement. Puisque trop peu de gens ici ont envie d'y voir clair. Trop peu sont prêt à mettre du doute, là ou seule la certitude est confortable. C'est plus de doutes que d'arguments qu'il est question. D'où les termes de "sectes". Après il y a aussi chez les opposants cette tendance à fermer les yeux sur à peu près tout sauf ce qu'ils ont décidé comme étant "l'unique parole vrai". Il y aurait peut être à gagner si chacun savait embrasser l'espace d'une seconde les croyances de l'autres. Mais on sait pas faire. Alors on va continuer à se cogner à coup de massues, jusqu'à ce que l'un des deux camps disparaisse.

Inveniet quod quisque velit. Infinitus est numerus stultorum

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: le mythe du zebre - pas d'assise scientifique pour ce baratin

Message par kalish le Dim 8 Fév 2015 - 17:47

Bon, même si c'était complètement faux, je crois qu'il n'existe pas non plus d'assises scientifiques pour tous les autres termes permettant de qualifier les gens.(sympa, relou, con etc) Depuis quand les gens se réclament de la science? Ils la détestent et ne l'appliquent jamais.
avatar
kalish
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 225
Date d'inscription : 01/01/2015
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: le mythe du zebre - pas d'assise scientifique pour ce baratin

Message par Invité le Dim 8 Fév 2015 - 17:52

kalish a écrit:Bon, même si c'était complètement faux, je crois qu'il n'existe pas non plus d'assises scientifiques pour tous les autres termes permettant de qualifier les gens.(sympa, relou, con etc) Depuis quand les gens se réclament de la science? Ils la détestent et ne l'appliquent jamais.

C'est à dire que tu penses quoi du mec qui te dis : moi je suis un mec extra, je suis drôlement sympa, je suis doux, généreux avec tout le monde.

???

Bon ben voilà, ici les gens disent "je suis Zèbre". Ben c'est bien d'avoir envie de se vendre







Attention vidéo choquante:

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: le mythe du zebre - pas d'assise scientifique pour ce baratin

Message par kalish le Dim 8 Fév 2015 - 18:05

Ben ça se trouve sur tous les sites de rencontres, des types qui disent être sympas etc, et j'ai l'impression que c'est aussi un peu la vocation de ce forum, rencontres au sens large.

Si zèbre ça correspond à HQI, et bien ça correspond bien à quelque chose: savoir répondre aux tests de QI.
Que le QI soit significatif de l'intelligence relève peut-être de la croyance (en partie ou totalement), pas plus qu'autre chose à priori.
avatar
kalish
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 225
Date d'inscription : 01/01/2015
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum