Venez vous exprimer après le test ;)

Page 39 sur 39 Précédent  1 ... 21 ... 37, 38, 39

Aller en bas

Re: Venez vous exprimer après le test ;)

Message par Titine07 le Jeu 9 Nov 2017 - 19:15

Je vous mets le message que j'ai posté il y a quelque mois, et vous aurais un aperçu de mon passé.
Mon sentiment de décalage, je ne le ressens pas depuis que j'ai 16 ans, mais avant et c'est à partir de
16 ans que j'ai fait une phobie scolaire.
Ne vous inquietez pas, je ne prends pas mal ce que vous avez dit, j'accepte toutes aides/ conseils.
Sinon, la psy n'a pas évoqué d'autisme.

Je suis actuellement suivie parce qu’ à 16 ans, je ne suis plus allée au lycée, cela m’était difficile, générait des maux incroyablement insupportable et qui me paralysait. Je voyais l’enceinte scolaire comme une araignée (étant ma phobie). Donc on pensait jusque mon nouveau suivi avec une nouvelle psy ( depuis deux ans) à une phobie scolaire.
J’ai eu un passé atypique, avec placement en famille d’accueil à l’âge de deux ans, car ma mère était alcoolique et mon père … inconnu à ce jour. Cette famille d’accueil m’a fait subir des choses malsaines avec du harcèlement moral et m’ont chassé de chez eux à l’âge de 16 ans, la cause ? ‘’je souffrais trop’’, durant mon adolescence j’ai fait de l’anorexie, boulimie, scarifications…

A l’école ? j’ai subi du harcelement du primaire au collège … c’était long mais je voyais en l’école comme un échappatoire de ce qui se passait à la maison, c’était ‘’un peu’’ moins pire… mais tout de même. J’ai eu une scolarité normale où j’étais dans la moyenne, mais parlais bcp en classe, j’étais une élève ‘’perturbée’’ avec ses soucis… J’écoutais que très peu en classe, puis les camarades me perturbaient aussi . Durant toute mon enfance je me suis ennuyée. En cours, au collège, quand les profs dictaient au tableau ce qu’il fallait écrire, je ne le regardais pas, j’écrivais en meme temps que je prof dictait, et pour moi cela allait trop lentement. Enfin bref, ce n’est que l’uns des signes qui me montrait que je m’ennuyais en classe .
Puis arrivait au lycée, je supportais très mal. Je ne voulais pas quitter mon collège, je ne voulais pas grandir, je voulais meme redoubler ma 3e, mais on me l’a déconseillé, la cause ? : ‘’trop mature par rapport aux autres et l’année suivante encore plus et je me serais sentie mal avec un fort décalage’’ Parlons de ce décalage, je l’ai toujours ressenti, mais je pensais que c’était que du à mon passé par rapport aux autres, à ce que je vivais et les autres non, ils n’étaient pas en famille d’accueil alors que moi si… Mais aujourd’hui ce décalage, je le ressens encore. Au collège, j’avais pas de groupe d’amis spécifique, dans la cours de récrée, j’allais de groupe en groupe, je restais très rarement avec les mêmes personnes… Je ne savais pas pourquoi… aujourd’hui j’en ai une petite idée. ..
En 3e, j’ai ressenti très vivement cette différence, je restais seule dans la cours de récrée, durant les voyages scolaire, je me sentais mal vis-à-vis des autres, j’aurais du mal à l’expliquer pourquoi . Et au lycée, c’était encore pire… J’ai été descolarisée en terminale (que j’ai redoublé et pas eu le bac même la deuxième fois), je lisais les cours, mais à coté je lisais d’autres choses qui me passionnait, je m’étais éparpillée et l’echec de la première année m’avais anéantie, et la 2e année de terminale, j’avais encore moins confiance en moi… J’ai ensuite décidé de bosser pendant un an (mais je me suis pas sentie bien, je gardais des enfants et je m’ennuyais horriblement ) puis après j’ai passé le DAEU (équivalent du bac) et je l’ai eu.

Aujourd’hui, je suis en 2e année de psychologie. Cela fait 4 ans que je me pose la question de savoir si je suis zèbre, j’ai mis cette idée de coté jusqu’à il y a qq mois où elle est revenue en souffrance lorsque j’ai regardé un documentaire…
Ce qui me fait avoir des doutes ? : J’ai une angoisse terrible de m’ennuyer. Je fais du baby sitting encore à coté des cours et à chaque fois avant d’y aller, j’appréhende car je m’ennuie… non pas que je n’aime pas les enfants, mais ce n’est pas avec eux que j’vais faire des activités intellectuelles de mon age . Mais durant la garde, je ne peux pas m’empecher de faire qq chose quand même : dessiner avec eux, lire quand ils font autre chose, relire mes fiches …
Le fait de vouloir à tout prix, comme un besoin vital, de faire quelque chose d’utile, qui a un but, d’apprendre, me pèse au quotidien, car ça me fatigue mentalement, car je fais plusieurs choses à la fois, (je n’arrive pas à rester sur un truc), j’ai plusieurs passions, plusieurs domaines qui m’intéressent, j’ai toujours eu une curiosité accrue, tellement qu’à la fin de la journée, j’ai la tête grosse comme une pastèque.
Je suis aussi hypersensible des 5 sens, des émotions …
Je me pose un tas de questions auxquelles personnes n’est en mesure d’y répondre
Je suis remplie de volonté de faire pleins de choses, j’ai cette enthousiasme vive de faire des projets. J’ai une soif d’apprendre incroyablement énorme.
J’ai une grande empathie en plus de mon hypersensibilité et depuis des années, inconsciemment, j’ai bloqué toutes mes émotions, donc des fois je me sens comme pinocchio, du bois…
J’ai du mal à me concentrer à cause de toutes les pensées qui viennent à moi. Du mal à m’expliquer, à ne perdre mes mots, ni le sujet de la conversation. Du mal à réfléchir
Je suis quelqu’un qui n’a pas de juste milieu, c’est soit tout soit rien, soit blanc ou noir…
Je me suis toujours sentie (et de plus en plus que je grandie), différente des autres, je me demande si je suis faite pour ce monde, si je suis un extra terrestre. Je me demande ce qui va pas chez les autres, comment ne peuvent t-il pas voir ce que je vois, ressentir ce que je ressens, pense ce que je pense, car ça me parait logique et évident et s’ils pensaient comme ça, le monde serait mieux…

Aujourd’hui, comme je l’ai dit, je suis en deuxième année de psychologie, et je fais des cours à distance… car j’ai essayé à la fac en présentiel, mais impossible, dès le premier jour, je me sentais très mal, comme le sentiment que j’avais ressenti au lycée. Donc je suis toute la journée chez moi depuis mes 16 ans.. impossible de faire autrement, je fuis l’exterieur, comme pour me proteger. Je fuis les autres. D’ailleurs je n’ai pas bcp d’amis, j’ai du mal à m’en faire, rare sont ceux que je trouve sincère et ‘’à mon pied’’. A chaque sorties, chaque petits boulots, j’angoisse, et j’ai compris que ce qui me faisait peur c’était l’ennuie, le fait de ne pas pouvoir faire ce que je veux, apprendre des choses (difficile d’apprendre des choses en étant à la caisse à servir ses clients ou en faisant un inventaire ou autres). L’ennuie, le fait de ne pas pouvoir faire toutes les choses auxquelles j’ai besoin de faire pour me ‘’nourrir’’ intellectuellement, est un besoin vital et presque obsédant. Si je ne les fait pas, j’aurais l’impression de perdre du temps, car j’aimerais apprendre, faire tout ce dont je rêve de faire, sinon c’est la frustration assurée…
Bon, je vais m’arreter là. Je ne sais pas quoi penser de tout cela. Y’avait des signes, mais j’étais cachée sous la lunette de mon passé et me forçais à croire que c’était à cause de tout ce dont j’avais vécu que ma vie actuelle est comme ça, et pourquoi je fonctionne, pense, comme cela, mais pas que … Il y a des signes qui ne trompent pas. J’ai ce mal etre permanent et je ne sais pas pourquoi, enfin savais pas et maintenant je pense savoir pourquoi.

J’ai peur de faire le test, peur qu’il révèle qu’au final je suis en dessous de la moyenne…
Merci beaucoup de m’avoir lu. J’ai essayé de faire court… et encore, j’ai bcp d’autres choses à dire.

Titine07

Messages : 20
Date d'inscription : 20/05/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Venez vous exprimer après le test ;)

Message par jeff06 le Jeu 16 Aoû 2018 - 9:53

1 an après avoir passé le test, je me pose une question... Serait-il possible que je sois Asperger ?

Ça fait 2 semaines que je consulte des articles sur internet, que je regarde des vidéos mais je n'arrive pas à répondre à la question !
Pourtant il y pas mal (beaucoup ?) d'indices concordants !!!

De + je me dis que la psy qui me suit depuis que j'ai passé le test l'aurait vu, puis je me dis que peut-être elle n'a pas les "capacités" pour détecter ça !
avatar
jeff06

Messages : 68
Date d'inscription : 20/08/2017
Age : 49
Localisation : Nice

Revenir en haut Aller en bas

Re: Venez vous exprimer après le test ;)

Message par Ceci n'est pas un tigrou le Jeu 16 Aoû 2018 - 10:02

le mieux ça serait de lui en parler non ?
beaucoup de zèbres se retrouvent dans les traits de TSA Smile
avatar
Ceci n'est pas un tigrou

Messages : 1184
Date d'inscription : 13/03/2017
Age : 38
Localisation : Lyon

Revenir en haut Aller en bas

Re: Venez vous exprimer après le test ;)

Message par Manawydan le Jeu 16 Aoû 2018 - 10:29

Le mieux est d'aller en CRA ou chez un psychiatre en capacité de répondre. Car le risque d'effet Barnum est grand.
avatar
Manawydan

Messages : 474
Date d'inscription : 29/07/2018
Age : 31
Localisation : Marseille

Revenir en haut Aller en bas

Re: Venez vous exprimer après le test ;)

Message par jeff06 le Jeu 16 Aoû 2018 - 11:28

Manawydan a écrit:Le mieux est d'aller en CRA ou chez un psychiatre en capacité de répondre. Car le risque d'effet Barnum est grand.

L'effet Barnum ???
avatar
jeff06

Messages : 68
Date d'inscription : 20/08/2017
Age : 49
Localisation : Nice

Revenir en haut Aller en bas

Re: Venez vous exprimer après le test ;)

Message par ortolan le Jeu 16 Aoû 2018 - 11:39

http://fr.lmgtfy.com/?s=d&q=effet+Barnum Arrow https://fr.wikipedia.org/wiki/Effet_Barnum
avatar
ortolan

Messages : 10529
Date d'inscription : 31/07/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Venez vous exprimer après le test ;)

Message par jeff06 le Jeu 16 Aoû 2018 - 11:49

Ok merci... Une amie m'avait parlé de ça sans citer le nom (effet Barnum).

Actuellement je me dis que tout est possible, la seule dont je sois sur est que je dois en avoir le coeur net c'est à dire trouver un/des spécialiste(s) qui saura/sauront me dire si oui ou non je le suis et si c'est le cas qu'il/elle/ils/elles pourra/pourront m'aider !!!
avatar
jeff06

Messages : 68
Date d'inscription : 20/08/2017
Age : 49
Localisation : Nice

Revenir en haut Aller en bas

Re: Venez vous exprimer après le test ;)

Message par Antoine_54 le Jeu 30 Aoû 2018 - 14:27

J'ai décidé d'intégrer le message du post que j'avais crée ici dans cette section "Venez vous exprimer après le test".

le vendredi 03 août 2018, j'ai enfin effectué le WAIS 4 à l'âge de 19 ans et demi .

Dans l'ensemble, d'après la psychologue, j'ai été jusqu'au bout dans tous les subtests sauf celui "Information".

Pour le QIV : pour l'épreuve "Similitudes", j'ai les ai tous fait sans exception sans que la psychologue me demande des explications supplémentaires. Je me souviens avoir donné beaucoup de détails si bien qu'elle m'a répondu : "Pas besoin d'explications supplémentaires, ça suffit largement"
Pour l'épreuve "Vocabulaire", j'ai répondu je pense le plus précisément possible toujours sans l'intervention de la psychologue pour demander des détails sauf deux items que je n'ai pas répondu.
Pour l'épreuve "Information", j'ai été bien moins à l'aise et je me suis arrêté assez tôt pour des choses que je ne me souvenais plus sur le moment mais que je savais.

Pour le QRP : pour l'épreuve "Cubes", je suis allé au bout et j'ai demandé mes résultats, j'ai eu de mémoire que des bonus de temps de l'item 6 jusqu'au 14. Les derniers items aussi, avec un score de 5, de 6 ou de 7 (/7). En gros 58-59/66.
Pour l'épreuve "Matrices", j'ai fais 4/5 fautes.
Pour l'épreuve "Puzzles Visuels", 3 fautes.

Pour le QMT : pour l'épreuve "Mémoire des chiffres", j'ai fais dans l'ensemble 14 fautes.
Pour l'épreuve "Arithmétique", elle m'a dit que j'ai fais 3 fautes.

Enfin pour le QVT : pour l'épreuve "Symboles", je me souviens avoir été bien rapide et d'avoir été jusqu'à la fin de l'avant dernière page.
Enfin pour l'épreuve "Codes", je me souviens de mettre arrêté soit à l'avant avant dernière ligne soit à l'avant dernière ligne à la fin.

Dans l'ensemble j'ai été satisfait de réaliser ce test. Ma psychologue m'a mis à l'aise car au début avec les cubes, elle redoutait le pire : j'avais les mains qui tremblaient mais, au fur et à mesure, ça allait de mieux en mieux. Je trouvais ça intéressant et ludique comme une sorte de jeu. Bizarrement quand je suis ressortis, je n'ai pas été fatigué et j'étais donc quasiment dans mon état habituel mais un peu chamboulé.

J'aurai les résultats demain en fin d'après-midi. Enfin car l'attente est éprouvante.

P.S : commencer par les cubes procure un stress... car c'est chronométré et on se dit : si on arrête la première alors c'est fichu pour la suite.


Antoine_54

Messages : 7
Date d'inscription : 31/07/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Venez vous exprimer après le test ;)

Message par fift le Jeu 30 Aoû 2018 - 14:32

Merci Antoine, c'est sympa de partager ton ressenti immédiat.
Perso, c'est comme si j'avais eu un vide, je ne me souviens de rien mais alors, de rien du tout, même pas à quoi ressemble les tests !

fift

Messages : 2899
Date d'inscription : 26/04/2016
Age : 42
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Venez vous exprimer après le test ;)

Message par Antoine_54 le Jeu 30 Aoû 2018 - 22:00

A titre informatif, quelle est par exemple la note standard moyenne du sous-test "Matrices" pour la tranche d'âge 18-19 ans ?
Je me prends la tête en me disant quel score j'aurais dans tel ou tel subtest.

Antoine_54

Messages : 7
Date d'inscription : 31/07/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Venez vous exprimer après le test ;)

Message par Ceci n'est pas un tigrou le Jeu 30 Aoû 2018 - 22:29

la moyenne est 10 pour tous les subtests (après y'a les histoires de cotations qui peuvent troubler un peu ça : il existe des subtests où avec la totalité des réponses justes il n'est pas possibles d'avoir la totalité des points à certains âges)
avatar
Ceci n'est pas un tigrou

Messages : 1184
Date d'inscription : 13/03/2017
Age : 38
Localisation : Lyon

Revenir en haut Aller en bas

Re: Venez vous exprimer après le test ;)

Message par Antoine_54 le Ven 31 Aoû 2018 - 22:19

C'est le grand jour aujourd'hui puisque j'ai reçu mes résultats. Je ne suis pas surdoué mais j'ai un QIT de 120 avec un pourcentage de 91 % (autrement dit je suis plus performant que 91 % des sujets testés) ce qui est déjà pas mal (à mon avis et selon la psychologue).

De plus, et cela n'est pas sans rappeler le sujet "QI entre 120 et 130 : doué mais pas surdoué ça change quoi", ma psychologue m'a dit que la plage 115-130 nommée "Intelligence Supérieure" est celle idéale pour exploiter au mieux ses capacités sans les "inconvénients" qu'auraient les HQI/THQI bénéficiant cependant d'une plus grande intelligence.

Le plus important comme dirait ma psychologue c'est de mobiliser le plus possible ses ressources pour réussir dans sa vie. De plus, je suis déjà content avec ce QIT.

Voici ci-dessous les résultats synthétiques et les résultats par indice présentés de différentes manières :



Antoine_54

Messages : 7
Date d'inscription : 31/07/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Venez vous exprimer après le test ;)

Message par Invité le Mar 2 Oct 2018 - 18:42

Ba moi, après le test je me sens vide. Je me demande à quoi ça a servi tout ça ? Car en fait, dans le fond, j'en étais déjà convaincu depuis une quinzaine d'année (quand j'ai acheté et lu en cachette le fameux livre). Une réponse négative aurait détruit des choses en moi, mais une réponse positive, rien.
J'ai pas l'impression que ça va beaucoup m'aider à avancer. Mince alors.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Venez vous exprimer après le test ;)

Message par plusdidee le Mar 2 Oct 2018 - 22:04

Antoine_54 a écrit:
Le plus important comme dirait ma psychologue c'est de mobiliser le plus possible ses ressources pour réussir dans sa vie. De plus, je suis déjà content avec ce QIT.

Toi je ne parlerai pas ! Tu as les gains de la loterie sans les emmerdes ! Ce monde est injuste Laughing Laughing Laughing Laughing Bien joué !
avatar
plusdidee

Messages : 1765
Date d'inscription : 24/01/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Venez vous exprimer après le test ;)

Message par Mandrin le Ven 5 Oct 2018 - 16:02

Randonneur a écrit:Ba moi, après le test je me sens vide. Je me demande à quoi ça a servi tout ça ? Car en fait, dans le fond, j'en étais déjà convaincu depuis une quinzaine d'année (quand j'ai acheté et lu en cachette le fameux livre). Une réponse négative aurait détruit des choses en moi, mais une réponse positive, rien.
J'ai pas l'impression que ça va beaucoup m'aider à avancer. Mince alors.

Avoir un bon quotient pédestre serait plus adéquat pour avancer, surtout pour un randonneur. Wink
avatar
Mandrin

Messages : 840
Date d'inscription : 05/10/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Venez vous exprimer après le test ;)

Message par Blackmail le Sam 13 Oct 2018 - 2:18

Mandrin a écrit:
Randonneur a écrit:Ba moi, après le test je me sens vide. Je me demande à quoi ça a servi tout ça ? Car en fait, dans le fond, j'en étais déjà convaincu depuis une quinzaine d'année (quand j'ai acheté et lu en cachette le fameux livre). Une réponse négative aurait détruit des choses en moi, mais une réponse positive, rien.
J'ai pas l'impression que ça va beaucoup m'aider à avancer. Mince alors.

Avoir un bon quotient pédestre serait plus adéquat pour avancer, surtout pour un randonneur. Wink

Dans notre jargon d'urbaniste, il y a un terme qui mesure la capacité des villes à susciter la marche chez ses habitants... ce qui est d'ailleurs important pour tout un tas de raisons, notamment en ce qui concerne la santé.
Cela s'appelle la marchabilité, en anglais walkability, et on peut le retrouver mesuré parfois sous forme de coefficient.
avatar
Blackmail

Messages : 4373
Date d'inscription : 03/12/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Venez vous exprimer après le test ;)

Message par Blackmail le Sam 13 Oct 2018 - 2:47

Sinon, puisque le sujet du topic c'est le test... Heu...

Et bien quand je l'ai passé, j'ai surtout fait le vide dans ma tête, je me suis empêché de me laisser distraire afin de répondre le plus vite et le plus automatiquement possible, parfois sans même réfléchir de façon très poussée et consciente. Surtout ne pas raisonner, surtout ne pas trop réfléchir et se perdre, et faire confiance à mes instincts.
Certes, c'était plutôt efficace... mais en même temps, cela a laissé un peu la psy sur sa faim lorsqu'elle me demandait par quelle méthode je procédais. Je ne savais pas toujours comment le lui dire, comment le lui expliquer.

Spoiler:
Par exemple pour les balances, selon elle la plupart des gens comptaient, posaient une équation dans leur tête. Moi en revanche, je me fiais aux "proportions", et la réponse m'apparaissait en quelques secondes, presque comme par enchantement.
Pour les tests de mémoire, c'était comme de la musique, comme ces dictées de solfège auxquelles j'étais habitué au conservatoire: mémoire auditive courte, sans même parfois passer par l'abstraction du "chiffre" en soi mais uniquement par le son. Et cela allait beaucoup plus vite ainsi, même si cette technique est, je le conçois, assez peu orthodoxe.

Ma méthode d'ensemble et mon conseil général ? Ne pas trop penser, et s'amuser entre chaque subtest histoire de se détendre et d'aborder la suite sans stress.

De ce point de vue, la psy était formidable, vraiment très professionnelle, je n'ai pas eu à me plaindre. Nous avons passé vraiment beaucoup de temps à palabrer et à discuter, évoquer nombre de nos histoires respectives, des heures durant en fait, aussi bien avant que pendant et après. Comme j'étais pour ainsi dire son seul client de la journée (une histoire à dormir debout Pété de rire ) alors qu'il s'agissait d'un cabinet plutôt bien en vue, bien noté et situé dans un beau quartier, nous avons également pu avoir le temps de réaliser tout un tas de tests optionnels, car l'objectif était, de toutes manières, de déceler s'il existait une possible anomalie, un profil susceptible de corroborer un diagnostic Asperger.
Or selon elle, ce n'était pas du tout le cas... surtout lors de tests destinés à comptabiliser mes réponses émotionnelles, à observer mes réactions et en déduire si elles étaient "appropriées" ou pas.

Elle aura vraiment passé du temps à tenter d'établir un lien de complicité et de confiance entre elle et moi, et je dois admettre que nous avons beaucoup, mais alors beaucoup ri au milieux de nos trente-six mille anecdotes ! Laughing

Bref, dire que je me sentais détendu et pas crispé du tout, c'est un doux euphémisme. A telle enseigne que j'ai presque eu l'impression, parfois, d'exagérer, de forcer le trait, quitte à louper quelques trucs malgré mes efforts de concentration. J'ai même pris le luxe d'un peu foirer une épreuve que normalement je pensais faire in the nose, mais au final, la note du sub-test reste bonne (pas parfaite, mais bonne quand même). Sentant que j'avais été troublé par un fou-rire dix secondes auparavant, ma psy m'a proposé de le repasser sous une autre forme, mais j'ai insisté pour que l'on garde le résultat tel quel. Être parfois distrait et trahi par ses émotions, cela doit faire partie des choses que comptabilise ce test... sinon, c'est tricher.  Razz

Me fiant à ce qu'elle m'en avait laissé entendre, je m'attendais donc à des résultats corrects, sans doute élevés mais sans trop savoir non plus à quelle sauce je serais probablement mangé. Et là, une semaine après, à la séance de débriefing, elle m'explique que j'ai un profil plutôt laminaire, que j'ai à peu près "tout bien réussi sans erreur", pas nécessairement hétérogène comme ce à quoi je pensais initialement. Et que je suis assez largement THQI, dans une espèce de stratosphère où, de toutes manières, les tests n'ont en réalité plus grand sens parce qu'il faudrait encore les affiner.
Certes, c'est flatteur... mais le problème, c'est que justement, quand quelqu'un vous dit que vous avez à peu près TOUT réussi, cela donne au final un profil lisse et sans aspérité, avec des commentaires somme toute assez répétitifs ("tous les items ont été trouvés", "tous les items ont été trouvés" etc...), et sur lequel, paradoxalement elle me confiait ne pas pouvoir dire tant que ça de choses d'un point de vue purement psychiatrique ou médical. Mais nous avons quand même ri et encore ri comme des bossus au moins trois nouvelles heures durant.

Voilà... pour moi, ça aura été vraiment très joyeux dans l'ensemble, et pris la forme d'un joli dialogue. Avec en face une personne vraiment cultivée et drôle... avec un sacré recul sur son métier, beaucoup de connaissances, et s'exprimant dans l'ensemble extrêmement bien : avec un français clair et compréhensible, sans le moindre jargon et ce, tout en ayant l'impression de me scanner et étudier en permanence comme un objet de curiosité.

Ce que j'en retiens au final, ce n'est même pas mon score, c'est d'avoir eu la chance de croiser une personne très intéressante et distrayante, d'avoir eu un bel échange et de belles et passionnantes discussions... mais n'allez cependant pas imaginer des choses, on reste professionnels. Amis
avatar
Blackmail

Messages : 4373
Date d'inscription : 03/12/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Venez vous exprimer après le test ;)

Message par Invité le Lun 22 Oct 2018 - 1:25

Blackmail a écrit:Et bien quand je l'ai passé, j'ai surtout fait le vide dans ma tête, je me suis empêché de me laisser distraire afin de répondre le plus vite et le plus automatiquement possible, parfois sans même réfléchir de façon très poussée et consciente. Surtout ne pas raisonner, surtout ne pas trop réfléchir et se perdre, et faire confiance à mes instincts.
Certes, c'était plutôt efficace... mais en même temps, cela a laissé un peu la psy sur sa faim lorsqu'elle me demandait par quelle méthode je procédais. Je ne savais pas toujours comment le lui dire, comment le lui expliquer.

Spoiler:
Par exemple pour les balances, selon elle la plupart des gens comptaient, posaient une équation dans leur tête. Moi en revanche, je me fiais aux "proportions", et la réponse m'apparaissait en quelques secondes, presque comme par enchantement.
Pour les tests de mémoire, c'était comme de la musique, comme ces dictées de solfège auxquelles j'étais habitué au conservatoire: mémoire auditive courte, sans même parfois passer par l'abstraction du "chiffre" en soi mais uniquement par le son. Et cela allait beaucoup plus vite ainsi, même si cette technique est, je le conçois, assez peu orthodoxe.
Ahah j'ai fait pareil, cependant, dans les exercices où il faut réordonner tu as été obligé de changer de technique non ? C'était mon cas, du coup j'ai de meilleurs résultats triés que répété tels quels ^^

Blackmail a écrit:Certes, c'est flatteur... mais le problème, c'est que justement, quand quelqu'un vous dit que vous avez à peu près TOUT réussi, cela donne au final un profil lisse et sans aspérité, avec des commentaires somme toute assez répétitifs ("tous les items ont été trouvés", "tous les items ont été trouvés" etc...), et sur lequel, paradoxalement elle me confiait ne pas pouvoir dire tant que ça de choses d'un point de vue purement psychiatrique ou médical.
Idem pour moi, malgré un profil hétérogène (ce qui n'est pas ton cas visiblement) : " Vous êtes bon partout, j'ai pas grand chose à dire, votre profil marche bien ! Courage pour la suite ! Ne vous inquiétez pas ça va aller ! ".

ICV 143, IRP 126, IMT 123, IVT 134, QI 140

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Venez vous exprimer après le test ;)

Message par Ceci n'est pas un tigrou le Lun 22 Oct 2018 - 9:12

J'ai fait totalement l'inverse, je ne m'intéressais pas aux questions, ni aux réponses à donner, mais je cherchais des méthodologies pour répondre efficacement aux exercices. Du coup la psy m'engueulait gentiment pour que je sois obligé de me recentrer sur les exercices en eux-mêmes.

Sur l'IVT je ne pense pas que ça m'ait fait perdre beaucoup de temps, c'est tellement machinal comme tests qu'on peut bien penser et discuter en même temps qu'on les fait ; par contre sur l'IMT, ça m'a clairement porté préjudice - j'étais à un point où je n'écoutais même plus les suites de chiffres, et du coup c'est mon indice le plus faible alors que j'ai toujours pensé que c'était mon point fort.
avatar
Ceci n'est pas un tigrou

Messages : 1184
Date d'inscription : 13/03/2017
Age : 38
Localisation : Lyon

Revenir en haut Aller en bas

Re: Venez vous exprimer après le test ;)

Message par sabrinamars le Lun 5 Nov 2018 - 10:40

Bonjour à tous,
A mon tour de venir contribuer à ce post, que j'ai longuement consulté avant de sauter le pas et dans l'attente de mes résultats.

Un rapide "décors" quant à ma passation : Je suis maman de deux zébrillons (testés au wippsi il y a quelques années), j'ai également un frère et une soeur HP (testés Wisc), mon compagnon est HP également. Dans ce contexte, j'ai eu tendance, et depuis assez longtemps, à me comparer cognitivement aux autres, constatant combien ils étaient grands et combien j'étais petite (sans fausse modestie, je suis entourée de HP).
Suite à un burn out, j'ai rencontré une psychiatre qui m'a affirmé que j'étais zèbre, j'ai passé ce bilan pour me débarrasser de cette encombrante obsession.

***

J'ai d'abord eu un premier rendez-vous pour poser le décors : là, j'explique que je suis entourée de zèbres, que je ne cesse de me comparer, que ça m'épuise, que ça me freine, que je me sens "faible" avec un gros complexe d’infériorité, d'autant que je sors d'un burn out (dans un poste de cadre pour lequel je m'étais battue pour "prouver" que je pouvais y arriver) qui me fait me sentir en échec. Je lui explique que j'ai besoin de savoir. D'avoir un chiffre, un score, pour pouvoir passer à autre chose.
Elle m’interroge un peu sur l'enfant que j'étais (inhibée, effacée par un grand frère TDAH), ma scolarité (assez passive, sans facilités particulières).

Je passe le WAIS en deux fois :

Le premier jour, je commence avec les cubes, épreuve chronométrée : je tremble, la table n'est pas parfaitement plate, j'ai l'impression de perdre un temps fou à cause de ça. Finalement arrive un modèle qui me parait impossible, la psychologue affiche une parfaite décontraction qui me met en confiance pour la tenter quand-même...je parviens à la finir (en dépassant le temps) : elle m'annonce que c'était la dernière et finit par me dire qu'elle est toujours étonnée de voir des personnes qui comme moi y parviennent aussi rapidement. Je suis très étonnée car je m'attendais à ce que cette dernière soit la première des séries difficiles (auxquelles, selon moi, je ne parviendrais pas) .

Lors de l'épreuve de mémoire de chiffres, contre toute attente, je finis la répétition simple et à l'envers, je rame un peu plus sur l'ordre croissant.

En similitude, je crois que je me débrouille, je rame un peu sur la dernière.

A l'épreuve des symboles, je me sens assez efficace, même si je ne remplis pas beaucoup l'espace de la feuille.

Lors des matrices, je rame un peu plus, et assez vite. J'arrive au bout et j'échoue à la dernière. (Je pense avoir échoué une ou deux autres matrices)

En sortant je suis agréablement surprise, et me prends à envisager que je pourrais me trouver dans le début des HP ; en tout cas je suis rassurée, j'affirme que j'aurai plus de 110.

***


Je dors beaucoup moins bien avant le deuxième rendez-vous. Je sais qu'il y a une épreuve de culture générale et je suis très peu cultivée. J'ai surtout peur d'avoir honte, de montrer mon inculture.

En vrac, je passe :

L'épreuve des puzzles visuels :
Un cauchemar, très vite je trouve cela trop difficile, ça me demande un effort surhumain de ne pas tout abandonner, l'épreuve est longue. Heureusement la psychologue est très encourageante et rassurante, aucun signe d'impatience, j'ai l'impression qu'elle veut tout faire pour que j'arrive à donner le meilleur de moi même. Nous arrivons au bout, je sens que j'ai raté cette épreuve.

A l'épreuve des définitions, je me détends, je prends mon temps pour réfléchir à mes réponses, et j'arrive à la dernière sur laquelle je bloque un peu.

L'épreuve d’arithmétique est à nouveau un cauchemar : alors que je suis certaine qu'avec du temps, un papier et un crayon je saurais répondre correctement à l'ensemble de ces problèmes, je bloque dans le raisonnement et dans le calcul mental. J'échoue pas mal...mais je finis par réussir la dernière.

L'épreuve d'information, comme prévu, me donne honte. Je ne parviens pas à répondre à certaines questions que la plupart connaissent, mais la psychologue est très sympa et non jugeante, elle souris quand viennent les questions de géographie car elle sait que c'est mon faible, et ça m'aide.

Nous finissons avec les codes, je me trouve très efficace, mais, encore une fois, je n'arrive pas très loin dans la page.

Je sors de ce deuxième rendez-vous dépitée, vidée, triste mais rassurée : j'ai donné ce que je suis. Je n'ai pas l'impression que j'aurais pu faire mieux, le résultat que j'obtiendrai ne sera pas contestable.

***

S'en suit une période où je suis désormais persuadée de ne pas être HP, mais où je crains d'être sous ce que je m'étais imaginée. C'est assez difficile. Je m'imagine au pire à 108 et au max à 125. J'ai très peur d'être en dessous de 120 et me sens orgueilleuse d'avoir pu m'imaginer supérieurement efficiente.

***

Je me rends au rdv de restitution avec mon compagnon.

Je suis HP, bien HP. Je suis stupéfaite, sous le choc. Je n'arrive pas à parler, les larmes coulent.

La psychologue évoque une énorme inhibition intellectuelle. Selon elle, je pourrais être encore bien au dessus si je ne me freinais pas à cause de mes angoisses. Professionnellement, elle me dit que je pourrais faire ce que je veux...mais qu"'il faut que j'apprenne à me faire confiance.

Voici les notes obtenues (pour ceux qui voudraient estimer leurs performance par rapport à leur ressenti) :

Cubes : 13
Similitudes : 19
Mémoire des chiffres : 18
Matrices : 15
Vocabulaire : 19
Arithmétique : 14
Symboles : 16
Puzzles visuels: 14
Information : 13
Code : 11

Pour un QIT de 138.

Et l'on voit bien que ces résultats ne correspondent pas vraiment à mon ressenti au sortir de l'épreuve...



sabrinamars

Messages : 7
Date d'inscription : 05/11/2018
Age : 37
Localisation : Marseille

Revenir en haut Aller en bas

Re: Venez vous exprimer après le test ;)

Message par siamois93 le Lun 5 Nov 2018 - 10:47

Merci.
avatar
siamois93

Messages : 3458
Date d'inscription : 03/04/2012
Age : 51

http://taijiquan.neuronnexion.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Venez vous exprimer après le test ;)

Message par Hormé le Lun 5 Nov 2018 - 11:52

Sabrinamars

Merci pour ton témoignage et pour avoir eu le courage de passer le test.

Tu viens de poser les premiers pavées d'une nouvelle route, celle d'une estime de toi qui va pouvoir s'améliorer. Tu sais désormais que ton inhibition, ton manque de confiance et ton sentiment d'infériorité n'ont pas de prises dans une réalité objective (en tout cas sur la plan cognitif).
avatar
Hormé

Messages : 837
Date d'inscription : 14/05/2017
Age : 35
Localisation : Entre Iliade et Odyssée

Revenir en haut Aller en bas

Re: Venez vous exprimer après le test ;)

Message par Mister_Seven le Lun 3 Déc 2018 - 1:03

Ca fait un petit moment que je voulais ajouter mon récit, mais je me demandais ce que j'allais dire vraiment...

Alors comment dire... Deux ans avant le test, l'idée d'être (T)HPI/(T)HQI était encore inconcevable. Mais en allant chercher les résultats, je me disais qu'il y avait de fortes chances que les résultats soient "positifs", et ils l'étaient. J'ai été étonné de certains résultats, certains meilleurs qu'attendus, d'autres un peu moins bons. Mais globalement, le soulagement que j'ai éprouvé était très amoindri par les deux ans que j'avais passés à me documenter sur le sujet et augmenter ma certitude que j'étais à haut potentiel. En fait, ce test, que j'ai longtemps hésité à passer, était plus devenu la simple dernière étape du cheminement vers la réalisation déjà bien entamée de ma "différence" plutôt que la libération d'une période de confusion courte mais intense suivant mon épiphanie des premiers instants, quand le premier article que j'ai parcouru m'a frappé de son exactitude de la description de ma manière de penser et d'interagir.

En bref, les résultats de ce test, même s'ils étaient en un sens bienvenus (un des principaux avantages étant que je pouvais maintenant l'affirmer avec certitude, même si je ne le crie pas sous tous les toits, alors que sans j'avais l'impression d'être un peu arrogant) voyaient leurs avantages finalement plus que compensés par des frustrations et de nouveaux doutes qu'ils soulevaient. Je savais maintenant pourquoi, par exemple, j'avais eu des difficultés dans mes premiers emplois (et beaucoup d'épisodes de ma vie sociale) ; mais ça ne m'indiquait pas comment je pouvais les utiliser pour changer mon approche de recherche d'un emploi. J'ai bien sûr longuement discuté de ça avec la psy. Elle m'a donné quelques conseils avisés qui m'ont servi - le fait, par exemple, que je devrais éviter de chercher à travailler dans une grosse entreprise et d'essayer plutôt une start-up avec une ambiance plus humaine. Et ça a payé, mais le test n'avait finalement joué qu'un rôle assez limité. J'ai maintenant trouvé un emploi qui me correspond plus, même si je me bats encore avec certains traits de mon haut potentiel qui m'occasionnent des blocages et qui n'ont pas résolu mes problèmes de confiance en moi, loin de là. D'ailleurs, je n'ai plus peur d'affirmer franchement ce que je pense être mes points faibles, pour prévenir des sensations de tomber de haut lors de mes précédents emplois lorsque pendant l'entretien j'ai dit que je pensais que tout se passait bien, pour douloureusement apprendre qu'en fait je ne donnais pas satisfaction et qu'ils ne me gardaient pas (un bon coup à l'égo).

Une autre frustration que j'ai appris à relativiser car elle n'a absolument pas lieu d'être, c'est que mon QI était hétérogène. J'avais sottement et simplistement idéalisé le résultat comme un chiffre qui me permettrait de me placer sur une jauge (ce que je savais déjà très bien être idiot au fond de moi). D'où, pendant un bref instant, la sensation que tout ça avait été pour rien avant que la psy m'explique que le haut potentiel restait là, même si le QI n'était pas calculable (gros soulagement !). Très haut potentiel, même. Un détail qui m'a laissé confus, car si j'intuitais déjà un haut potentiel (alors qu'il y a quelques années je ne me serais jamais imaginé appartenir à cette catégorie), je ne voyais en revanche pas ce qui me permettait de me hisser dans la catégorie encore "au-dessus", donc en gros, la même situation se répétait mais juste décalée. Dans ma tête, un.e THPI/THQI devait quand même avoir plus de probabilité d'exhiber une ou des "facilités"/facultés exceptionnelles dans des domaines intellectuels et/ou artistiques, or même si j'ai conscience d'avoir quelques approches, visions des choses et centres d'intérêt relativement, je me considère comme quelqu'un d'assez banal, sans rien de véritablement extraordinaire chez moi. Par exemple, j'écris un roman mais beaucoup de non-HPI/HQI le font ; par ailleurs je suis incroyablement lent et si je pense avoir un esprit très créatif et une grande imagination, en revanche je galère à développer l'histoire, l'enchaînement, les subtilités comme le ferait un.e vrai.e écrivain.e.

Enfin, la question qui s'imposait à moi immédiatement après l'annonce du résultat : "THPI, OK. Et maintenant, je fais quoi de ce résultat ? Qu'est-ce que ça va changer dans certaines de mes approches ?" C'est sûr qu'il y a quelques choses qui ont changé, une lucidité sur moi-même encore exacerbée, une certaine humilité aussi à force de me répéter que ça ne me place au-dessus de personne et que je n'avais pas à le caser dans un débat comme argument d'autorité. Une détermination renforcée de jouer les SJW aussi. Mais globalement, pas grand chose n'a véritablement changé, si ce n'est me connaître un peu mieux. Et si je devais par exemple perdre mon emploi actuel (ce qui est peu probable, pour la première fois j'ai passé la période d'essai et ça se passe plutôt bien mais j'ai encore beaucoup à améliorer et des angoisses à éliminer), j'aurais peur que ça me bloque encore plus qu'avant en me disant que j'ai eu une chance incroyable pour cet emploi-là et que ceux pour lesquels je suis adapté sont encore plus rares que je ne le pensais. Ce n'est sans doute pas vrai bien sûr, mais que voulez-vous. Comme beaucoup de (T)HPI/(T)HQI, je semble condamné à douter éternellement de moi-même, chose que les résultats du test ont encore sans doute, en un sens, amplifié... On verra ce que ça donnera dans les prochaines années !
avatar
Mister_Seven

Messages : 104
Date d'inscription : 23/07/2016
Age : 26

Revenir en haut Aller en bas

L'attente, la longue attente..

Message par Engoulevent le Sam 15 Déc 2018 - 11:08

Bonjour à toustes, je suis nouvelle ici, je viens de m'inscrire, j'ai entrepris de passer un bilan psychologique il y a plus de trois semaines, WAIS IV et Roschach, mercredi dernier. J'ai eu la chance que les rendez vous ne soient pas trop espacés. J'aurai le résultats mercredi prochain, 9h.

La passation de la WAIS m'a épuisée, et laissée vraiment perplexe...mon réflexe a été, comme pour beaucoup -je suppose- de fouiller le net de fond en comble pour essayer de comprendre comment le test fonctionne. Certains tests étaient amusants, d'autres inintéressants au possibles pour moi. Je n'ai pas travaillé l'après midi qui a suivi. Même schéma la semaine dernière avec le Roschach, plus de deux heures de passation suivies de deux heures chez moi passées à décortiquer des articles longs, très longs, quelques fous rires aussi, quand je mettais mes réponses en parallèle de ce a quoi était sensé renvoyer chaque planche. Un immense scepticisme aussi, vraiment hâte de pouvoir en discuter avec la psychologue mercredi.

Première consultation psy il y a plus d'un an maintenant, en psychatrie, je sentais que quelque chose n'allait pas, n'était pas "normal" dans mon fonctionnement dans mes décisions, dans le ras de marée d'émotions dans lequel je vivais (tjrs un peu aujourd'hui). Consultation soldée par un merveilleux "vous êtes Bipolaires", et des larmes de soulagement, enfin une explication, il faut dire que je traversais à nouveau une période trouble dans mon orientation, j'avais 25 ans. Comme d'habitude, je reprends toujours le dessus, et quelques semaines plus tard, non, non je ne suis pas bipolaire, des bipolaires j'en connais, je ne peux pas l'être. Je décide de consulter dans un hôpital et deux mois plus tard, "non madame, aucun doute vous n'êtes pas bipolaire, juste hypersensible et étiez déprimée". On ne m'apprend rien que je ne sache déjà, peu importe, l'urgence est de me concentrer sur mon avenir professionnel.

Il y a deux mois, un jour sans raison je rentre du travail et je m'effondre, j'avais mis tout ça de côté, j'avais une carte à jouer à l'époque, je l'ai fait, j'ai obtenu le boulot de mes rêves (rêves passagers, comme toujours, mais un travail qui a du sens, au moins). Je m'effondre, je n'ai pas eu le temps de "processer" tout ce qui m'était arrivé en un an (le diagnostic erroné n'étant qu'une petite partie de tout ça), et voilà que les questions me rattrapent, je ne sais toujours pas pourquoi mes émotions et celles des autres me noient, pourquoi je ne peux en faire abstraction, pourquoi il y a des périodes, heures ou jours où je ne peux travailler, parce que je sens que j'ai besoin de recul pour faire ce qui m'est demandé, pourquoi je n'arrive pas à justifier ce que je sais, pourquoi je suis aussi dure envers moi et exigeante aussi envers les autres, pourquoi mes émotions sont si changeantes, pourquoi je me sens épuisée, pas physiquement, mais dans la tête. Pourquoi on m'a toujours traitée de faitnéante, accusée de ne jamais aller jusqu'au bout de mes "lubies", pourquoi on m'a traitée d'immature, d'idéaliste, alors je je refuse simplement de transiger pour ce qui est de mes valeurs, de fréquenter des gens qui les bafouent, pourquoi l'hypocrisie me révulse, pourquoi je me perds dans mes pensées, toujours, pourquoi pourquoi, encore..

Et puis, voilà que les trois personnes dont je suis ou ait été la plus proche, avec lesquelles je me suis sentie le plus en harmonie m'apprennent qu'elles sont HP, qu'elles pensent que je dois l'être. Ouais, c'est ça, c'est pour ça que je me sens toujours en dessous de tout, de tous, de vous y compris, HP mon oeil.

:/ Je suis tellement triste, je le sens monter dans ma poitrine le chagrin, je suis fatiguée aussi. Une partie de moi se dit, que je pourrais l'être, après tout ça ne veut pas dire être plus intelligent mais l'être autrement, une autre se compare au reste du monde et se trouve moyenne, très moyenne, très égoïste, pas assez impliquée...

Si on m'annonce que je suis dans la moyenne la semaine prochaine ? J'aime les gens, je les respecte, je les comprends et les observe sous le prisme du déterminisme, mais je me sens seule. J'aime ma solitude vraiment, mais je me torture l'esprit, questions questions questions sur tout tout le temps. Si je suis dans la moyenne je suis perdue. Avec qui dans la moyenne ? Des gens qui me disent que je me prends la tête ou trop au sérieux ? :/ que je prends les choses trop à coeur ?

Et si j'étais HP ? ça ne bouleverserait pas ma vie, mais au moins, ça m'aiderait à prendre un peu confiance, et me donnerait le courage de me réaliser. J'arrêterai définitivement de penser que je peux être nulle. Mes remises en questions seront moins dures.

Je suis épuisée, épuisée épuisée, j'ai une montagne sur la cage thoracique, j'ai une tondeuse à gazon dans le cerveau, je suis épuisée Smile Il me fallait l'écrire quelque part.


La la la la la je m'en vais chanter et fumer une cigarette, écouter les oiseaux et me glacer le sang dans le froid parisien.
Bonne journée ! Je posterai un autre message, à l'issue des résultats, si je n'ai pas trop honte, d'avoir pensé que je pouvais être, à l'écart.



avatar
Engoulevent

Messages : 1
Date d'inscription : 15/12/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Venez vous exprimer après le test ;)

Message par Fleur de Lotus le Sam 15 Déc 2018 - 11:53

Je viens de lire tes mots Engoulevent, totalement par hasard, je ne lis pas/plus cette partie du forum, mais c’est ton pseudo, magnifique, qui m’a attirée.

Tous ces mots ont fait écho en moi, m’ont replongée des années en arrière, loin, quand je ne savais pas, que je ne comprenais pas, et que je m’imagirais, à tort, que je devais être effectivement « gentiment folle ». Folle parce que tellement inadaptée tout en réussissant, et gentiment car tout le monde savait que j’etais Incapable de nuire, sauf à moi-même.

Quels que soient les résultats du test, en ce qui me concerne, tu parles à mon cœur, à mon âme, à mon être tout entier, et de cela je te remercie.
avatar
Fleur de Lotus

Messages : 758
Date d'inscription : 30/11/2012
Localisation : Lyon

Revenir en haut Aller en bas

Page 39 sur 39 Précédent  1 ... 21 ... 37, 38, 39

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum