Père es-tu là ?

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Père es-tu là ?

Message par David337 le Mar 5 Nov 2013 - 20:34

Je poste ça pour savoir s'il y en ici qui ont senti le manque d'un père ? Pour moins le mien ne m'a rien fait faire plus jeune et ne m'a rien vraiment appris. Ma mère m'a beaucoup cocooné et aujourd'hui je peine je peeeeiiinnneeeeeee............. xD

David337
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 243
Date d'inscription : 12/09/2013
Age : 29

Revenir en haut Aller en bas

Re: Père es-tu là ?

Message par Raflo le Mar 5 Nov 2013 - 20:48

Oula, dans le même cas que toi.... Un père froid, trèèès distant, et de l'autre coté une mère qui veut tout le temps savoir comment ça va, si tout va bien dans ma tête et blablabla. Et ce contraste met encore plus en évidence "l'absence" de père..

Raflo
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 48
Date d'inscription : 08/10/2013
Localisation : Lyon

http://unfairfairytale.tumblr.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Père es-tu là ?

Message par didelou le Mer 6 Nov 2013 - 11:54

Moi aussi j'ai souffert d'un manque vis à vis de mon père. Toujours froid, jamais d'encouragement, des phrases assassines... Quant à ma mère, elle me surcouvait (beaucoup trop)

didelou
Nouveau venu
Nouveau venu

Messages : 1
Date d'inscription : 06/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Père es-tu là ?

Message par Wirha Kotcha (sebien) le Mer 6 Nov 2013 - 12:41

Hello à tous,

Je suis aussi dans votre cas, mais ce n'est pas forcément de "sa faute", vu que mes parents ont divorcé quand j'avais 7 ans... du coup il était absent, mais... par la force des choses.

J'aurais beaucoup voulu avoir une présence paternelle dans mon éducation, car j'ai grandi au milieu de ma mère (qui par ailleurs n'est pas un exemple à suivre à mon sens, castratrice de mes déductions) et j'ai dû construire mon identité masculine un peu tout seul et j'en pâtis encore aujourd'hui je pense, bien que père à mon tour... et divorcé aussi (très bientôt).

Ayant vécu un divorce des yeux d'un enfant, je vais donc m'efforcer d'être présent pour mes deux garçons, du moins mieux que ce que j'ai pu avoir.

Mon expérience est donc un peu différente de la vôtre, mais je pense que l'absence, c'est une absence, malgré tout.

Wirha Kotcha (sebien)
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 74
Date d'inscription : 07/10/2013
Age : 34
Localisation : Suisse

Revenir en haut Aller en bas

Re: Père es-tu là ?

Message par David337 le Dim 10 Nov 2013 - 20:18

Punaise mais le mien c'est pas un père en fait il change d'avis ou pour me lécher le fion ou pour lécher celui de ma mère ! LOL et me laisse dans ma merde quand je trouve pas quelque chose. Very Happy C'est si bon de se rendre de tout ça à 26 ans et de n'avoir aucun ami et bla et bla et bla.

David337
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 243
Date d'inscription : 12/09/2013
Age : 29

Revenir en haut Aller en bas

Re: Père es-tu là ?

Message par David337 le Dim 10 Nov 2013 - 20:21

La je m'éclipse pour venir respirer ici car mon empathie va me rendre barge.

PS : Et je repars pour un diner qui s'annonce mmmjoviaaaaaaaaallllll Very Happy

David337
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 243
Date d'inscription : 12/09/2013
Age : 29

Revenir en haut Aller en bas

Re: Père es-tu là ?

Message par David337 le Dim 10 Nov 2013 - 22:07

Si quelqu'un a envi de modérer je comprends, je viens et me relis ça me fait un peu peur mais j'écris tout comme je le ressens sur le moment ^^.

David337
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 243
Date d'inscription : 12/09/2013
Age : 29

Revenir en haut Aller en bas

Re: Père es-tu là ?

Message par david50 le Dim 10 Nov 2013 - 22:16

Le miens ne m'a pas reconnu, j'ai été élevé par une mère célibataire ayant une bouteille de whisky pour seul compagnon.
Bizarrement pendant longtemps je n'ai ressenti aucun manque, par contre les mois qui ont précédé la naissance de mon fils ont été terribles, j'ai été submergé par l'angoisse de ne pas "savoir être".
Depuis cela va mieux, cela fera bientôt six ans que je réinvente la paternité et cela ne se passe pas trop mal Smile

david50
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 4021
Date d'inscription : 16/09/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Père es-tu là ?

Message par LeFrançois Un Posteur le Mer 13 Nov 2013 - 23:39

Aussi loin que je me souvienne, mon père m'a toujours manqué.
peut être est ce pour çà que j'ai été père très jeune et que mes fils sont des trésors..

Concernant mon père...
ce n'était pas un petit val où était couché un jeune homme avec deux trous sur le coté.
C'était porte de la chapelle un trentenaire coupé en deux par une rame de métro.
j'avais 5 ans...
j'en ai 50 et il me manque toujours.

LeFrançois Un Posteur
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 20
Date d'inscription : 12/09/2012
Age : 53
Localisation : PAris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Père es-tu là ?

Message par LeFrançois Un Posteur le Sam 16 Nov 2013 - 0:10

hola... aurais je cassé un peu le fil de la conversation?

mon histoire me fait me poser une question quant à ces pères absents. (les enfoirés).

vaut il mieux un père vivant mais autoritaire et absent
ou
un père mort, avec lequel on ne réglera jamais ses contes (la faute est volontaire).

dans le premier cas, n'y a t'il pas un moment où on voudrait le tuer?
dans le second... be on peut pas.

qu'en pensez vous?

LeFrançois Un Posteur
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 20
Date d'inscription : 12/09/2012
Age : 53
Localisation : PAris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Père es-tu là ?

Message par david50 le Sam 16 Nov 2013 - 12:28

Bonjour,

J'en pense que qu'elle que soit la configuration l'adulte que nous  sommes devenu doit regarder avec lucidité l'enfant que nous avons été et lui faire ses adieux, avec tendresse si possible.
Casser les chaines de causalités toxiques, cesser de subir et devenir un peu plus maître de sa vie.

david50
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 4021
Date d'inscription : 16/09/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Père es-tu là ?

Message par ELINATINLIVE le Mar 3 Déc 2013 - 12:37

Perso un père absent et une mère psychotique... élevée parune grand mère aimante mais assez folcoche ... mon titi a connu deux ans et demi son père,  colérique et violent, pendant certaines vacances... père décédé en août 2012... ses deux autres enfants,  adultes, terriblement marqués par ce père du week end, à la présence imposante sur tous les plans8. Le père que je construis maintenant pour mon fils est celui de quelqu'un qui nous protège depuis le ciel... en édulcorant sur ses principaux traits de caractère,  j arrive à en faire un père
très acceptable, et il n abimera pas mon titi... on verra plus tard si j ai pensé
juste...
mais pour répondre à le françois,  il me semble qu il vaut bien mieux un père mort reconstruit sans mensonges mais en adoucissant les angles, en insistant sur les qualités, qu un pervers narcissique manipulateur violent et alcoolique... et puis depuis ... un nounours est venu vivre chez nous... un nounours qui rassure, répare, aime, autant titi que sa maman I love you 

ELINATINLIVE
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 35
Date d'inscription : 29/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Père es-tu là ?

Message par Ise le Mar 3 Déc 2013 - 12:49

david50 a écrit:
J'en pense que qu'elle que soit la configuration l'adulte que nous  sommes devenu doit regarder avec lucidité l'enfant que nous avons été et lui faire ses adieux, avec tendresse si possible.
Casser les chaines de causalités toxiques, cesser de subir et devenir un peu plus maître de sa vie.
16 novembre 12h28

Je plussoie

Ise
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 7899
Date d'inscription : 18/10/2012
Age : 47

Revenir en haut Aller en bas

Re: Père es-tu là ?

Message par Zeppo le Mar 3 Déc 2013 - 12:52

J'ai eu un père complètement détraqué dans sa tête. Syndrôme de Peter Pan + violence + manipulateur, bref horrible. Il a lui aussi eu une enfance avec un père très froid et distant, qui ne le prenais jamais dans ses bras parce que c'était pour les filles tout ça, pas pour les hommes. Avec mon grand frère il a été à la fois très dur mais il étais aussi affectif avec lui, il se reconnaissais en lui. Par contre moi il ne m'a jamais montré d'affection, il disais à ma mère qu'il avais l'impression de trahir mon frère en venant vers moi.
Pour l'instant ça ne m'a apporté qu'un gros manque de confiance en moi et en ma masculinité

Zeppo
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 166
Date d'inscription : 09/04/2013
Age : 21
Localisation : Montcuq

Revenir en haut Aller en bas

Re: Père es-tu là ?

Message par albatrosdore le Mar 3 Déc 2013 - 20:37

Oula... Demain, on y est encore...
Macho, lâche, incapable de prendre ses responsabilités, absent , est en train de se faire manipuler par un pn de ma famille gggggggrrrrrr
Avez vous ce sentiment d'avoir été le confident de vos parnents pour régler leurs problèmes pendant votre enfance ? C'est le genre de "détail" parmi d'autres qui sautent aux yeux à la découverte de la douance.

albatrosdore
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 216
Date d'inscription : 18/11/2013
Localisation : Par çi par là

Revenir en haut Aller en bas

Re: Père es-tu là ?

Message par rv le Mar 3 Déc 2013 - 21:06

A la naissance de mon fils, je me suis posé la question de savoir quel père j'aurais voulu avoir, je me suis rapprocher de mon père en devenant moi même papa.

maintenant, avec le handicap de mon fils, je suis sur deux dispositions, quel père ai je envie d’être, et de quel père mon fils à besoin. La dernière ayant largement la priorité.

j'ai consciemment négligé mes considérations personnelles, fierté, envie, projet...
pour lui. Mais les sacrifices deviennent éprouvant, même si je peux les tenir et mon fils va mieux. Je n'ai pas encore décidé si j'allais m'accorder des récréations, tout dépend de certaines échéances. Je suis largement contraint par les circonstances et depuis 3 ans que je travaille à réduire leur effet, je suis encore soumis par le matériel.
deux boulots, un temps "libre" (congé, repos) consacré à mon gosse.

je me suis rendu compte que mon fils me fait tenir. la cadence marche ou crève est dure mais quand la relation père -fils est en jeu, quand il n'y a que lui qui rayonne dans ma chienne d'existence, je peux supporter un emploi insupportable (aide soignant en gériatrie), devenir sapeur pompier à 36 ans(alors que jamais j'aurais pu imaginer en être capable), envisager de me remettre aux études (concours infirmier en 2014).
aucun de ces choix n'a été souhaité. Je les ai fais par obligation et devoir.
les moments ou je suis avec mon gosse sont apaisant, ses progrès me calment mais ils sont lents à venir et éprouvent ma patience.
l'inquiétude d'un père pour son gosse déchire, ronge.  
Quand il est chez sa mère, je rodais chez moi comme un fauve. Maintenant que je fais des gardes, je ne suis plus à procrastiner vainement.

Sa mère -neurotypique- s'éloigne, elle emmène le gosse à 40 minutes de chez moi et je sais que je vais voir mon fils une fois tout les 36 du mois. Aucune considération pour la prise en charge du môme (dans ma ville), des valeurs pédagogiques aux antipodes des miennes.
Et l'avocat qui me dit que mon dossier est indéfendable parce que mon planning est chaotique!! désolé de travailler.

j'ai l'impression que rien n'est fait pour que les parents s'occupent correctement de leur enfants. Ce n'est pas seulement une disposition émotionnelle, mais quand tu t’inquiète pour ton travail, il suffit de ne pas s'entendre avec son boss, ses collègues ou ses clients, que tu es menacé dans ta sécurité matérielle, quelle attention peux tu porter à ton gosse. J'en connais qui ont le ventre noué en arrivant au travail. Et pourtant ils ramène de quoi manger à leur gosse parce qu'ils se bougent.
Il y a tellement de sources d’inquiétude qui viennent parasiter le temps qu'on consacre à ses mômes, si tu dois te battre avec l'autre parent pour les voir, quelles valeurs sont transmises si elles sont en contradiction, quel lien se construit avec eux?

là ou j'en suis, ma ligne de conduite est : fais ce que tu peux faire et ce qu'il y a a faire. Se concentrer sur les moments passer avec son enfant, être totalement avec lui quand tu es avec lui.

Bonne soirée.

rv
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 284
Date d'inscription : 30/01/2012
Age : 40
Localisation : Orange

Revenir en haut Aller en bas

Re: Père es-tu là ?

Message par ELINATINLIVE le Mar 3 Déc 2013 - 23:03

bonne soirée super papa

ELINATINLIVE
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 35
Date d'inscription : 29/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Père es-tu là ?

Message par rv le Jeu 5 Déc 2013 - 9:11

on essaye, Elinatinlive

ça fait du bien de lâcher un peu de lest,

même si le sujet était sur l’absence du papa
et désolé pour les fautes de conjugaison, c'était pas ma priorité

rv
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 284
Date d'inscription : 30/01/2012
Age : 40
Localisation : Orange

Revenir en haut Aller en bas

Re: Père es-tu là ?

Message par ELINATINLIVE le Jeu 5 Déc 2013 - 17:01

des papas présents dans la diskut des pères absents ? c'est bien, çà fait avancer les choses, mieux comprendre Smile

ELINATINLIVE
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 35
Date d'inscription : 29/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Père es-tu là ?

Message par rv le Jeu 5 Déc 2013 - 18:25

se mettre à la place

de son propre père,
de son propre enfant

Wink 

rv
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 284
Date d'inscription : 30/01/2012
Age : 40
Localisation : Orange

Revenir en haut Aller en bas

Re: Père es-tu là ?

Message par Ise le Jeu 5 Déc 2013 - 21:04

Pfffffff

J'y arrive pas.

A y penser.

Pour y mettre des mots.

Et les écrire.

J' y arrive pas.

Ise
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 7899
Date d'inscription : 18/10/2012
Age : 47

Revenir en haut Aller en bas

Re: Père es-tu là ?

Message par ELINATINLIVE le Jeu 5 Déc 2013 - 22:26

laisse ton cerveau génial trouver comment t'exprimer ... pendant ton sommeil Smile

ELINATINLIVE
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 35
Date d'inscription : 29/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Père es-tu là ?

Message par Ise le Ven 6 Déc 2013 - 9:38

Il mouline depuis plusieurs jours et chaque matin rien encore
Trop dans l'émotion ou plutôt le ressenti
C'est le fameux mélange "je pense je ressens" sur lequel Mag m'a éclairée (laisser le ressenti s'exprimer, et quand il sera sorti la pensée redémarrera)

Il y en a autant pour ma mère. Qui pond "Maman où es-tu ?" !!! Moi : tout de suite ! RV là-bas Elina ? Very Happy 

Ise
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 7899
Date d'inscription : 18/10/2012
Age : 47

Revenir en haut Aller en bas

Re: Père es-tu là ?

Message par Dark La Sombrissime Encre le Dim 5 Jan 2014 - 18:39

Le mien il est pas la. Et je m'en moque.

Dark La Sombrissime Encre
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3259
Date d'inscription : 04/12/2012
Age : 23
Localisation : 4eme dimension

http://www.sos-suicide.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Père es-tu là ?

Message par Ise le Dim 5 Jan 2014 - 18:41

Ayé j'ai réfléchi

J'ai toujours idéalisé mon père.

Aujourd'hui encore d'ailleurs, bien que je lui trouve quelques défauts !

Mes parents sont toujours vivants et mariés. Je suis l'aînée de 4 enfants.

PEUX PAS

A bientôt

Ise
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 7899
Date d'inscription : 18/10/2012
Age : 47

Revenir en haut Aller en bas

Re: Père es-tu là ?

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 21:08


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum