92 % de zèbres dans la population générale ?!

Page 7 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Aller en bas

92 % de zèbres dans la population générale ?! - Page 7 Empty Re: 92 % de zèbres dans la population générale ?!

Message par Invité le Dim 17 Nov 2013 - 11:33

.


Dernière édition par Puzzle le Dim 5 Jan 2014 - 18:03, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

92 % de zèbres dans la population générale ?! - Page 7 Empty Re: 92 % de zèbres dans la population générale ?!

Message par Skilf le Dim 17 Nov 2013 - 11:52

HS:

Puzzle a écrit:
HS:

Landarek a écrit: Il y avait une pub en Israël pour des pâtes, et on voyait la famille traditionnelle avec des masques à gaz, autour d'une table, à essayer de manger les panzannis à travers les trous de leurs masques lol
La reference au masque a gaz en Israel est liée a une potentielle attaque chimique d'un pays voisin, pas aux chambres a gaz. Donc, si humour il y a, il n'est pas lié a la shoah.
D'autres s'en sont chargés comme le dessin animé South Park, et il n'y a pas eu d'hystérie paranoïaque de la part de la communauté juive en Israël, ou aux USA, à ma connaissance. Ceci dit, je reconnais qu'en France, la situation est assez différente, mais le fait que notre pays ait été collabo n'y est pas étranger non plus...
Skilf
Skilf

Messages : 373
Date d'inscription : 27/09/2013

Revenir en haut Aller en bas

92 % de zèbres dans la population générale ?! - Page 7 Empty Re: 92 % de zèbres dans la population générale ?!

Message par CarpeDiem le Dim 17 Nov 2013 - 17:29

Landarek a écrit:
CarpeDiem a écrit:Landarek, tu parles de l'hypersensibilité de manière positive comme si c'était inhérent à cet état, ce qui me gêne assez.
La raison à cela est que l'hypersensibilité n'est pas en soi une maladie, ce serait un trait lié à la personnalité, et je ne pense pas qu'il y ait des personnalités intrinsèquement plus négatives que d'autres. Là, je me base surtout sur les travaux d'Elaine N. Aaon (pour ne pas dire la wikipédia lol).
[justify]
Je te suis totalement dans le côté non pathologique supposé inhérent à l'hypersensibilité.
Je pense qu'il y a des personnalités plus négatives que d'autres (aucun jugement de valeurs), mais comme toi, cela ne me semble absolument pas intrinsèque. Ceci dit, je ne vois pas en quoi les travaux d'Elaine N.Aron prouvent cela, je veux dire que ce n'est pas particulièrement (à mon sens) le message qu'elle cherche à faire passer. Sinon, oui, on perçoit nettement cette dimension dans ses travaux, ce côté "chacun gère à sa manière" mais l'hypersensibilité est quelque chose de non négatif en soi (mais Elaine N.Aron n'aborde pas directement la personnalité mais bien l'hypersensibilité).
Enfin bref, on est d'accord sur tous ces points.

Landarek a écrit:
http://fr.wikipedia.org/wiki/Hypersensibilit%C3%A9_%28psychologie%29

Si je me base sur cet article toujours, je corresponds à la définition de l'hypersensible. J'ai été un timide maladif pendant très longtemps, je suis du genre introverti, j'ai été phobique social (je n'arrivais même pas à ouvrir une fenêtre chez moi sans ressentir une bouffée d'angoisse), mais je dissocie tout ça car j'ai réussi à m'en débarrasser (ça m'a quand même pris 20 ans). Suis-je devenu insensible pour autant ? J'ai développé mes mécanismes de défense, comme le fait de ne pas m'impliquer émotionnellement dans le social, car ça me boufferait et j'ai pas besoin de ça.
Euh... C'est ironique? Parce que "Ce trait de caractère a souvent été confondu avec la timidité et l'introversion et l'est encore par les cliniciens qui ne connaissent ou ne reconnaissent pas l'existence de ce trait" montre que ce n'est pas l'avis d'Elaine N.Aron justement!
Il faut dissocier l'introversion et la timidité (etc..) de l'hypersensibilité. Il faut même aller plus loin: on ne parle pas tout simplement pas de la même chose. Je ne comprends pas trop puisque tu sembles avoir très bien saisi le sens des travaux d'Elaine N.Aron mais tu sembles faire un amalgame entre ces caractéristiques (timidité...) et hypersensibilité. Enfin, pour moi, "ce n'est pas parce que tu as réussi à t'en débarrasser" que ce n'est effectivement pas de l'hypersensibilité. L'hypersensibilité n'est juste pas définie par cela et d'ailleurs, la timidité et l'introversion ne sont même pas des signes de l'hypersensibilité, pas plus que la phobie sociale ( il y a le besoin de se ressourcer, seul, oui, mais sans aller jusqu'à une phobie sociale, qui n'a rien à voir). Je suis convaincue d'avoir mal compris tes propos là... J'attends tes explications! Very Happy
Dans le "suis-je moins sensible pour autant?", effectivement, non, puisque tout ça n'a rien à voir. On peut justement être d'autant plus sensible que l'on met de grands systèmes de défense au point, qui masque alors l'hypersensibilité (que je ne mets toujours pas en relation avec la timidité, l'introversion, etc...). Juste pour préciser. Indirectement, le fait d'être hypersensible peut mener à quelque timidité, introversion, tout le tralala (lol)... donc oui, ça peut être lié, mais ce ne sont que des liens de causalité (ou de conséquences), et non des aspects qui sont parties inhérentes à l'hypersensibilité.
Mais je pense que ton avis est le même que le mien, mais que tes propos passent par le raisonnement par l'absurde, non?
Cependant, n'aurais-tu pas lu trop vite "Ce trait de caractère a souvent été confondu avec la timidité et l'introversion et l'est encore par les cliniciens qui ne connaissent ou ne reconnaissent pas l'existence de ce trait" parce que j'ai l'impression que tu prêtes des idées à Elaine N.Aron, qui ne sont pas siennes.

Landarek a écrit:La philosophie, le fait de raisonner dans l'abstrait, me permet d'oublier les autres et surtout moi-même, avoir un bon raisonnement implique de se zapper, c'est le meilleur lâcher-prise que je connaisse. C'est l'art martial par excellence de l'esprit, avec ses codes d'honneur (pas d'ad hominem !! lol), avec ses règles (principe de non-contradiction), et avec un champ d'action illimité, enfin bref, je m'écarte. Pour d'autres se sera la natation, le footing, les échecs, ce que je veux dire, c'est que l'hypersensibilité est une richesse, il ne faut pas le voir comme un fardeau, il n'y a aucune fatalité dans les épreuves que nous traversons. Je déteste parler de moi, mais s'il y a un truc qui mérite d'être dit, ce serait au moins ça.
Je comprends ce que tu veux dire mais je peine avec tes propos qui sont pour autant assez directifs et montre chez toi une certaine force ou une force certaine, que n'ont pas certaines personnes. Et là, tu peux toujours aller leurs dire "l'hypersensibilité n'est pas un fardeau", bon courage!
Cela reste un "trop" quelque chose (bon, après, "trop" par rapport à quoi, qui?). Ce trop, cette forme d'énergie en trop, il faut bien en faire quelque chose. Toi, tu la gères de par des raisonnements philosophiques infinis (je schématise encore à l'extrême). Comme tu le dis, certains passent par la natation, le footing, etc... Mais certains ne gèrent pas justement, ou mal. Alors là, on pourrait se demander si la frontière du pathologique ne commence pas là... Du coup, on ne parlerait plus de l'hypersensibilité "classique". Mais est-ce que l'hypersensibilité non gérée ou mal gérée est forcément pathologique, je ne le pense pas. Qu'elle puisse, par la suite, le devenir ou avoir de grandes chances de le devenir, certainement. Maintenant, je continue à penser que certains aient du mal à ne savoir que faire de cette hypersensibilité qu'ils subissent plus qu'autre chose, condition à laquelle il faut rajouter un environnement parfois délétère (famille, travail, conditions de vie, etc...). Au final, ils vivront bel et bien cette hypersensibilité comme un fardeau, sans en être rendus à l'état pathologique (qui peut être présent chez les gens non hypersensibles).
Mais je suis complètement d'accord: l'hypersensibilité n'est pas un fardeau en soi, il n'y a aucune fatalité.
Je pense cependant que dans nos paroles, il y a un recul non négligeable. On "peut" avoir raison théoriquement parlant sans pour autant oublier que les gens qui n'ont justement pas forcément ce recul vivent effectivement cette hypersensibilité comme un fardeau. Là où je veux en venir, c'est que LEUR réalité, c'est: "Purée, j'en ai marre de cette hypersensibilité, ça me gâche la vie, je ne vais jamais m'en sortir" (j'exagère sans doute les propos).
De toute façon, je tourne moi-même en rond, j'en reviens toujours au même: la subjectivité.
C'est là où je veux en venir: oui, ça n'est pas un fardeau, intrinsèquement et théoriquement. Maintenant, la réalité est parfois autre pour telle ou telle personne. Ce qui ne veut pas dire qu'ils ont raison dans leur manière de voir les choses, mais en attendant, c'est une réalité, pour ces personnes. C'est d'ailleurs pour cela qu'il est difficile de les aider. Là où je veux en venir, c'est aussi que certaines personnes peuvent voir cela comme un fardeau à un instant T (sans pour autant être dans le pathologique) et le vivre mieux (avec plus de recul) à un instant "T +.." (ou "T -..."). On ne peut enlever ce caractère faussement probant dans le côté négatif de l'hypersensibilité, perçu comme tel par certains. Et je pense que ce post vise à aider les gens hypersensibles (hors cadre pathologique, qui nécessite une prise en charge particulière). En ce sens, peut-on enlever l'aspect réel de cette manière de vivre l'hypersensibilité (négativement donc) chez ces personnes? Comment aider en disant simplement: "l'hypersensibilité n'est pas un fardeau" alors que la personne ne voit que ça? Il ne s'agit pas de dire "tu as raison" mais bien de prendre en compte, d'entendre, et d'expliquer cette manière de voir les choses, bref, ne pas la nier. 'fiou! Désolée, j'avais du mal à sortir l'idée que j'avais dans la tête.

Landarek a écrit:
CarpeDiem a écrit:A moins que tu ne vises l'éventuel amalgame qui puisse être fait (je n'ai pas tout lu, mea culpa) entre hypersensibilité et « trop sensible EMOTIONNELLEMENT parlant » ?
L'hypersensibilité me semble être avant tout ressentie de manière tout à fait personnelle.
Entièrement d'accord avec toi sur ce dernier point, ce qui signifie qu'il n'est pas possible de faire d'inférence. On peut inventer autant de tests que l'on veut pour objectiver et mesurer cette sensibilité, on ne saura jamais comment la personne vit les choses. Donc lorsque l'on dit "trop sensible", c'est par rapport à quelle norme ? C'est par rapport à ce qu'on peut personnellement enduré ou c'est par rapport "aux autres" ? C'est un point qui me gêne particulièrement. Je suis relativement insensible à la peinture, mais pas à la musique.
Je suis totalement d'accord: cela me gêne aussi beaucoup. Finalement, l'hypersensibilité n'a absolument aucun sens en soi. On pourrait même la remettre fortement en question. Pas de délimitations, de cadre, pas de réelle existence en quelque sorte.
"C'est par rapport à ce qu'on peut personnellement endurée" => Le problème de ça (même si je d'accord), c'est que l'on n'est pas capable d'endurer autant à des instants T différents.
On définirait finalement l'hypersensibilité par rapport à "l'endurance" tout à fait personnelle que l'on a par rapport à ses émotions, ses perceptions, ses réactions, blabla... (etc..) mais cette "endurance" est muable dans le temps, hors, lorsque l'on parle d'hypersensibilité, il me semble que l'on parle d'une partie intrinsèque à une personnalité (même si je ne nie pas l'existence de "périodes d'hypersensibilité" qui n'ont rien à voir avec le concept dont on parle), de quelque chose d'immuable. Alors là, ça pose un gros problème non?

Landarek a écrit:Si je lis une horreur, je vais instinctivement sortir une vanne, ce sont des mécanismes de défense, comme dit Coluche, j'ai fait mon parti d'en rire. Regarde les Juifs (surtout en Israël), ils ont un humour noir extraordinaire, regarde les vannes dans South-Park, pas un seul hobby juif n'a porté plainte contre eux, et j'ai des amis d'origine juive qui sont morts de rire quand Cartman sort ses saloperies antisémites. Ceux qui condamnent ce type d'humour, ou qu'ils s'imaginent que la personne est "insensible", je pense qu'ils ne comprennent rien à rien. Il y avait une pub en Israël pour des pâtes, et on voyait la famille traditionnelle avec des masques à gaz, autour d'une table, à essayer de manger les panzannis à travers les trous de leurs masques lol Se refuser de rire, c'est refuser d'avancer, et certains jugent ça comme de l'insensibilité, pour dire à quel point nous sommes dans une subjectivité aveugle parée à toute épreuve.
Je suis tout à fait d'accord qu'il ne s'agit pas là d'insensibilité. Il ne faudrait pas tout comprendre. L'humour est d'ailleurs synonyme de sensibilité^^, l'humour est un mécanisme de mise à distance, de prise de recul, d'une certaine manière.
Je ne pense pas que "se refuser de rire, c'est refuser d'avancer", ce que je veux dire, c'est que les gens qui voient l'hypersensibilité négativement, qui ne rient pas face à pareille situation sont des gens INCAPABLES, tout du moins dans l'instant présent, de voir au-delà du premier degré. Ce n'est pas en leurs serinant "mais ce n'est que de l'humour, rigole hein!" que ça (va) change(r) quelque chose.
C'est pour cela qu'il faut accepter de voir, à mon sens, au-delà de ce caractère restrictif (= ici "il n'y a aucun humour là-dedans") chez ces personnes. Leur réalité est que tel humour sur telle chose est déplacée, choquante... (bref..) et c'est factuel (pour eux): c'est une réalité indiscutable. On ne peut discuter le mal que ça fait. Encore une fois, va leurs dire que c'est "l'hypersensibilité est alors un cadeau" (ou un truc dans le genre)... là, pour le coup, c'est aussi choquant. C'est nier leur réalité.
Sinon, je voulais préciser qu'on ne parle ici que de l'hypersensibilité émotionnelle et c'est restrictif en soi mais pas forcément faux.
Après, il ne faut pas non plus confondre  l'hypersensibilité avec la susceptibilité...

Landarek a écrit:On peut être "très sensible", sans pour autant être "trop sensible", et si on est "trop sensible", ce sera toujours par rapport à soi-même, pas par rapport aux autres. Au nom de quoi d'ailleurs on peut se permettre de les juger ?
Je suis complètement d'accord: on ne peut pas juger. Ni les gens que l'on jugerait d'insensibles, ni les gens qui se sentent hypersensibles, même ceux qui se sentent "trop sensibles" EMOTIONNELLEMENT parlant. Ils n'ont juste pas compris le concept, on est d'accord, mais leur souffrance, ou leur mal-être, voire malaise, est réel... C'est vraiment là que je veux en venir. Pour des personnes qui vivent mal telle sensibilité, même s'ils n'y mettent pas le bon terme ( et exagère par là-même leurs propos, sans s'en rendre compte),  il restent fortement blessés par des propos qui nient purement et simplement leur situation sous réserve qu'ils n'ont pas utilisé le bon terme. Pour autant, c'est blessant aussi dans le sens inverse: un vrai hypersensible aura envie de rentrer dans cette personne qui se prétend hypersensible.
Sinon, un peu la même question qu'avant: où commence le "trop sensible", où s'arrête le "très sensible"?
La question de l'hypersensibilité est extrêmement difficile d'autant que celle-ci s'applique à des domaines très variés, telle que l'immunité par exemple, peut-être plus facilement quantifiable (réactions immunitaires quantifiables statistiquement parlant), même si, là encore, on peut se dire: on compare l'immunité d'une personne lambda qui n'a rien à voir avec telle autre personne. Pour être fiable, il faudrait avoir deux individus identiques sauf immunitairement parlant, ce qui est insensé. Bref, l'hypersensibilité reste non quantifiable, et très difficilement analysable qualitativement parlant.
Je pense que la raison en est déjà une très mauvaise définition. On pourrait très bien "inventer" plusieurs concepts autour de cette hypersensibilité. Par exemple: le sujet qui dépasse telle réaction à tel stimuli est "paf, premier concept" etc...

Landarek a écrit:
CarpeDiem a écrit:De même, où commence et où s'arrête l'hypersensibilité? Là encore, on est dans le subjectif. Difficile alors d'en conclure quoique ce soit de manière universelle, enfin, il me semble.
Cela rejoint ce que j'ai dit plus haut. Beethoven était connu pour être une personne bourrue et imbuvable, je suis persuadé que son entourage le voyait comme quelqu'un d'insensible, et pourtant, c'est lui qui a composé toutes ces fantastiques symphonies. Objectivement, c'était quelqu'un d'une sensibilité incroyable. L'expression artistique permet d'objectiver cette sensibilité. C'est pourquoi, lorsque quelqu'un me dit qu'il est "hypersensible" et qu'il s'emporte comme un hystérique, ça me fait un peu marrer.  
Pour Beethoven, je vois complètement de quoi tu parles. Après, c'est comme dans tout: il est assez facile d'aller voir au premier abord et de juger ainsi... On ne reviendra pas là-dessus: il y a des gens qui ne prennent aucun recul, ne se posent pas plus de questions que ça (je décris un fait, aucune critique encore).
"L'expression artistique permet d'objectiver cette sensibilité." => C'est aussi mon avis.
"Objectivement, c'était quelqu'un d'une sensibilité incroyable." => Bof, tout dépend de ce que tu y mets derrière^^. Certains diraient qu'il a produit des choses assez incroyables mais ils n'y verraient peut-être aucune sensibilité... Pas sûre que ton avis soit si objectif Question( à ne pas prendre mal, c'est juste une question) Pour ma part, je pense comme toi mais bon... SuspectVery Happy
"C'est pourquoi, lorsque quelqu'un me dit qu'il est "hypersensible" et qu'il s'emporte comme un hystérique, ça me fait un peu marrer." => C'est bien ce que j'avais crû percevoir dans ta pensée et je trouve ça un peu dommage. Est-ce que je me trompe quand je dis qu'on a du te traiter un certain nombre de fois "d'insensible" ( chose qui t'a blessé non?) et que tu as rencontré, effectivement un certain nombre de personnes se prétendant hypersensibles (alors que "juste" fortement susceptibles)?
Je dis ça parce qu'on sent la part subjective dans le "ça me fait marrer".
Pour ma part, je n'ai, c'est évident, pas du tout le même parcours que toi et je peux t'assurer que "ça ne me fait pas marrer du tout" (sans que je ne prenne pour autant mal tes propos).
La forte susceptibilité ne revêt pas pour autant aucune souffrance. Je crois qu'on devrait bien se garder de comparer des concepts qui n'ont rien à voir. Ce n'est pas parce qu'une personne n'est pas hypersensible (et qu'elle se croit comme tel) qu'il faut pour autant se marrer derrière certaines difficultés plus ou moins bien vécues.
Après, "j'entends" très bien ton avis qui est tout à fait compréhensible: quelqu'un qui parle d'hypersensibilité et s'emporte vertement tout en n'ayant rien à voir avec les hypersensibles, c'est... vraiment agaçant, en soi.
Maintenant, au fond, ça n'est qu'une histoire de terme, je ne vois pas pourquoi ces gens (non hypersensibles) ne pourraient pas être hystériques face à certaines choses. Ce n'est pas parce qu'ils le sont qu'ils le sont forcément parce qu'ils se disent hypersensibles. Ce n'est pas forcément une excuse à l'hystérie. Ce n'est d'ailleurs parfois qu'une tentative malheureuse (et maladroite, certes) de se raccrocher à quelque chose. Maintenant, certains se permettent tout et n'importe quoi sous couvert d'hypersensibilité, je crois que c'est ceux-là que tu vises dans tes propos. Là, effectivement... c'est... un peu moins compréhensible. Même si on peut arguer que ces gens doivent bien souffrir pour en arriver à ces extrêmes et l'extrême souffrance fait perdre les pédales, parfois. Attention, je peux arriver à comprendre, pas à normaliser un tel comportement!

Landarek a écrit:
CarpeDiem a écrit:L'hypersensibilité a beau être présente dans nombre de maladies d'ordre psychique, pour autant, je suis d'accord qu'elle n'est pas systématiquement négative MAIS elle peut entraver à un certain équilibre.
Je n'ai jamais dit le contraire. J'ai juste voulu montrer que l'hypersensibilité n'était pas une maladie, qu'elle n'était pas exclusivement liée à la surdouance, et qu'en l'état actuel de nos connaissances, c'était une notion très floue. J'ai lu des personnes ici-même, nous dire qu'elles étaient plus sensibles qu'untel, mais elles leur mettent des électrodes sur la boîte crânienne pour faire ce genre de déduction ? Elles se basent sur leur comportement ? Un notaire m'expliquait qu'il avait déjà eu comme client un homme qui venait de perdre son fils (accident de voiture), et il était resté de marbre. Il est retourné au taff comme si de rien n'était. Si on suit le raisonnement de nos zèbres, ce monsieur était un monstre insensible ? Arf.
Ok, alors au temps pour moi, il me semblait bien que ce ne pouvait être le fond de ta pensée.
Sinon, je plussoie: l'hypersensibilité n'est pas une maladie, ni exclusivement liée à la surdouance (la preuve avec moi lol), et oui, c'est très flou.
"J'ai lu des personnes ici-même, nous dire qu'elles étaient plus sensibles qu'untel, mais elles leur mettent des électrodes sur la boîte crânienne pour faire ce genre de déduction ?" => Je crois qu'il est facile d'en venir à dire ça (je crois qu'il m'est peut-être arrivé de dire quelque chose de semblable d'ailleurs Rolling Eyes) . Mais effectivement, c'est infondé, insensé... J'ai bien ri en tout cas à ta manière de dire les choses... même si c'est un peu moqueur. Parfois, on s'embrouille, on veut croire quelque chose parce que certaines choses font penser que... C'est fortement préjudiciable mais c'est explicable (les choses sont parfois peu claires, ne serait-ce qu'émotionnellement parlant , d'ailleurs).
Pour ce monsieur qui venait de perdre son fils, je me garderais bien de juger.
D'ailleurs, je suis la première à ne pas broncher quand je perds un proche (pas de pleurs, rien...). Et je suis bien hypersensible (à mon sens puisque..).

Landarek a écrit:
CarpeDiem a écrit:Que l'on veuille mettre en évidence que l'hypersensibilité en soi n'est pas forcément mal vécue, je trouve ça tout à fait positif, maintenant, si l'on nie (si j'ai bien compris) cette part de possiblement négative en cet état, je crois que l'effet est alors plutôt délétère.
Bah j'ai jamais dit que l'hypersensibilité ne pouvait pas prédisposer à certains troubles, j'ai juste dit qu'il ne fallait pas mélanger ces derniers troubles avec l'hypersensibilité. Un hypersensible pourra devenir alcoolique, mais je ne suis pas d'accord de dire l'hypersensibilité est une maladie alcoolique, c'est un non-sens. Tout comme je ne suis pas d'accord de dire que c'est l'hypersensibilité qui a causé l'alcoolisme, c'est un facteur parmi tant d'autres, et je pense que c'est le cas de toutes les maladies psys.
Je ne parle pas forcément que de la prédisposition à un trouble (même si j'en parle également) dans l'hypersensibilité. On peut très bien vivre la chose comme un défaut qui nous embête pas mal sans avoir ce côté "je frôle les troubles".
"Bah j'ai jamais dit que l'hypersensibilité ne pouvait pas prédisposer à certains troubles, j'ai juste dit qu'il ne fallait pas mélanger ces derniers troubles avec l'hypersensibilité." => Là encore, au temps pour moi, je me disais bien aussi...
"Un hypersensible pourra devenir alcoolique, mais je ne suis pas d'accord de dire l'hypersensibilité est une maladie alcoolique, c'est un non-sens. Tout comme je ne suis pas d'accord de dire que c'est l'hypersensibilité qui a causé l'alcoolisme, c'est un facteur parmi tant d'autres, et je pense que c'est le cas de toutes les maladies psys. " => Absolument, je partage totalement cet avis.

Landarek a écrit:
ayaaaahh a écrit:l'hypersensibilité n'a pas de "vrai" sens en soi
il existe:
l'hypersensibilité emotionnelle
l'hypersensibilité sensitive (hyperesthesie)
hypersensibilité colique
l'hypersensibilité immunologique (allergie)
l'hypersensibilité dentinaire (je vous laisse deviner)
l'hypersensibilité à l'environnement
etc
Exact.
Et on confond souvent à tort comportement borderline avec hypersensibilité.
Euh? Ah? Là, on fait fort, pour le coup, c'est vraiment qu'il y a pénurie d'informations! Faudrait pas tout confondre. Déjà, le trouble borderline est un trouble pathologique... :suspect:Avec des spécificités vraiment précises! :evil:Enfin... inutile de s'attarder là-dessus. La désinformation est quelque chose de courant, après, c'est à chacun de voir et de parler, tout du moins, en connaissance de cause... enfin, c'est mieux (pour tous Very Happy). Mais bon, chacun est désinformé de quelque chose, c'est là qu'il faut relativiser: on n'est jamais totalement informé. Certains diront: mais il y a des limites quand même! Mais c'est encore subjectif!
Quand tu dis ayaaaahh que l'hypersensibilité n'a pas de "vrai" sens en soi, hum... oui, je suis d'accord, je l'ai d'ailleurs dit plus haut mais par contre, tu enchaînes en catégorisant avec certains de ses éléments donc bon... lol. Elle a un sens, quand même. Pour ma part, elle n'a aucun sens dans le quotidien puisque c'est subjectif. Après, est-ce qu'on peut dire qu'elle n'a aucun sens car pluri-déterminée (hypersensibilité sensitive, immunologique..)? Pas à mon sens, mais j'en conviens, ce n'est qu'un avis personnel. Mais j'ai peut-être mal compris ton avis qui n'est que peu détaillé sur ce point (normal, ce n'était pas forcément ce sur quoi tu te focalisais).

Landarek a écrit:
ayaaaahh a écrit:je pense egalement que savoir gerer sa sensibilité emotionnelle (hypersensibilité ou pas..d'ailleurs à certains niveaux peu probants et en dehors de l'imagerie cerebrale,l'hypersensibilité emotionnelle reste tres subjective est donc à relativiser je trouve..comment dire "je suis plus sensible que d'autres"? on sera toujours que dans ses pompes à soi.... et entre ce qu'on exteriorise et ce qu'on ressent,il y a une marge aussi.....pour les autres c'est pareil,comment presumer de ce qu'ils ressentent ou pas,et comment comparer reellement?) devient une force,car on se connait mieux,on sait ne pas se laisser envahir,on arrive à capter des signaux plus fins (dans la joie et la contemplation aussi) etc
+ 1
Je suis également du même avis, c'est aussi pour ça que je parlais de l'aspect "subi" face à cette hypersensibilité qui peut fortement ennuyer ceux qui se battent pour gérer les choses. Cependant, lorsque l'on parle de "gestion", on dénote par là-même l'existence de difficultés réelles, objectivement parlant. Certains y resteront à ce point (les "négatifs" face à cette hypersensibilité), d'autres iront voir plus loin en quelque sorte (les pro du: l'hypersensibilité n'est pas un fardeau).
CarpeDiem
CarpeDiem

Messages : 1170
Date d'inscription : 26/12/2012

Revenir en haut Aller en bas

92 % de zèbres dans la population générale ?! - Page 7 Empty Re: 92 % de zèbres dans la population générale ?!

Message par Skilf le Dim 17 Nov 2013 - 19:28

Salut ! C'est la fin de journée, et je n'ai plus beaucoup de temps devant moi -_-!

Je réponds en diagonale faute de pouvoir faire mieux.

CarpeDiem a écrit:Je te suis totalement dans le côté non pathologique supposé inhérent à l'hypersensibilité. (...)
Oki.

CarpeDiem a écrit:Parce que "Ce trait de caractère a souvent été confondu avec la timidité et l'introversion et l'est encore par les cliniciens qui ne connaissent ou ne reconnaissent pas l'existence de ce trait" montre que ce n'est pas l'avis d'Elaine N.Aron justement!
Il est bien écrit que la timidité est une réponse possible à l'hypersensibilité.

CarpeDiem a écrit:Enfin, pour moi, "ce n'est pas parce que tu as réussi à t'en débarrasser" que ce n'est effectivement pas de l'hypersensibilité.
Objectivement, ce qui me fait dire que c'est de l'hypersensibilité, c'est uniquement ma production artistique. Mais bon, heureusement que la personnalité change (à moins d'avoir une conception eugéniste de l'hypersensibilité :-) ).

CarpeDiem a écrit:Je suis convaincue d'avoir mal compris tes propos là... J'attends tes explications! Very Happy
Il suffit de voir les liens que j'ai mis plus haut, beaucoup de "troubles" sont liés de près comme de loin à l'hypersensibilité :

https://www.google.fr/search?q=phobie+sociale+hypersensibilit%C3%A9
http://fr.wikipedia.org/wiki/Trouble_de_la_personnalité_évitante
https://www.google.fr/search?q=borderline+hypersensibilit%C3%A9
https://www.google.fr/search?q=bipolaire+hypersensibilit%C3%A9
https://www.google.fr/search?q=alcoolisme+hypersensibilit%C3%A9
https://www.google.fr/search?q=d%C3%A9pression+nerveuse+hypersensibilit%C3%A9
http://fr.wikipedia.org/wiki/Paranoïa
https://www.google.fr/search?q=hypersensibilit%C3%A9+trouble+parano%C3%AFaque
http://www.tdah.be/tdah/tdah/troubles-associes/hypersensibilite

CarpeDiem a écrit:Indirectement, le fait d'être hypersensible peut mener à quelque timidité, introversion, tout le tralala (lol)... donc oui, ça peut être lié, mais ce ne sont que des liens de causalité (ou de conséquences), et non des aspects qui sont parties inhérentes à l'hypersensibilité.
Pourquoi une cause ? Il y a aucune nécessité.
Il s'agit bien plus d'un facteur. A prendre avec beaucoup de pincettes ^^

CarpeDiem a écrit:Je comprends ce que tu veux dire mais je peine avec tes propos qui sont pour autant assez directifs et montre chez toi une certaine force ou une force certaine, que n'ont pas certaines personnes. Et là, tu peux toujours aller leurs dire "l'hypersensibilité n'est pas un fardeau", bon courage!
J'ai mis 20 ans avant de me retrouver, je n'ai jamais dit que c'était facile, je serais un sombre menteur si c'était le cas.

CarpeDiem a écrit:Au final, ils vivront bel et bien cette hypersensibilité comme un fardeau, sans en être rendus à l'état pathologique (qui peut être présent chez les gens non hypersensibles).
Ca depend de plein d'autres facteurs. Je l'ai écrit plus haut, l'état dépressif est significatif d'un trouble plus important, je pense que c'est une erreur de focaliser sur l'hypersensibilité (à moins de vouloir consommer des thérapies et des médocs jusqu'à la fin de sa vie).

CarpeDiem a écrit:Là où je veux en venir, c'est que LEUR réalité, c'est: "Purée, j'en ai marre de cette hypersensibilité, ça me gâche la vie, je ne vais jamais m'en sortir" (j'exagère sans doute les propos).
Oh bah le problème peut être très vite réglé avec des anti-psychotiques. J'ai expérimenté la chose il y a 10 ans maintenant, j'avais eu l'impression d'être complètement abruti, je ne ressentais plus rien, j'avais perdu toute clairvoyance. Ce n'était pas mieux...
C'est là que je me suis aperçu que le problème n'était pas vraiment la "sensibilité" ^^

CarpeDiem a écrit:Comment aider en disant simplement: "l'hypersensibilité n'est pas un fardeau" alors que la personne ne voit que ça? Il ne s'agit pas de dire "tu as raison" mais bien de prendre en compte, d'entendre, et d'expliquer cette manière de voir les choses, bref, ne pas la nier.[/b] 'fiou! Désolée, j'avais du mal à sortir l'idée que j'avais dans la tête.
Les gens ont peur du changement, et ils se donnent toutes les bonnes raisons pour rester au statu quo. L'hypersensibilité n'est qu'un prétexte parmi tant d'autre. Si ce n'était pas ça, ce serait la surdouance. Si ce n'était pas ça, ce serait autre chose. Quand toute notre vie tourne autour du pathos, la simple idée d'aller bien nous terrifie, car notre vie n'aura plus de sens, on se retrouve devant le vide.

J'ai aucun conseil à donner, je ne suis pas un sauveur, je ne considère personne comme des victimes. Et je suis conscient qu'il y en a qui sont en galère, parfois prisonnier d'une famille malsaine, parfois prisonnier d'un pays qui craint, parfois prisonnière d'un mari violent, évidemment qu'il ne suffit pas de donner deux conseils à deux ronds pour avoir toute l'énergie, et tous les moyens matériels qu'il faut pour s'extirper de ça. J'ai bien trop de mépris vis à vis des messies et autres gourous pour m'amuser à faire de même Wink

D'une façon générale, je pense qu'on sous-estime la force de l'esprit, on sous-estime nos capacités, on oublie que tout peut être possible, mais je ne suis pas un naïf pour autant.

CarpeDiem a écrit:On définirait finalement l'hypersensibilité par rapport à "l'endurance" tout à fait personnelle que l'on a par rapport à ses émotions, ses perceptions, ses réactions, blabla... (etc..) mais cette "endurance" est muable dans le temps, hors, lorsque l'on parle d'hypersensibilité, il me semble que l'on parle d'une partie intrinsèque à une personnalité (même si je ne nie pas l'existence de "périodes d'hypersensibilité" qui n'ont rien à voir avec le concept dont on parle), de quelque chose d'immuable. Alors là, ça pose un gros problème non?
Non, la gestion des émotions, ça s'apprend, ça se reconditionne.

CarpeDiem a écrit:Je ne pense pas que "se refuser de rire, c'est refuser d'avancer", ce que je veux dire, c'est que les gens qui voient l'hypersensibilité négativement, qui ne rient pas face à pareille situation sont des gens INCAPABLES, tout du moins dans l'instant présent, de voir au-delà du premier degré. Ce n'est pas en leurs serinant "mais ce n'est que de l'humour, rigole hein!" que ça (va) change(r) quelque chose.
C'est ce que j'ai dit plus haut, ces gens ont un autre problème qui n'est pas l'hypersensibilité.

CarpeDiem a écrit:C'est nier leur réalité.
Exact. Je dirais mieux, je ne connais pas leur réalité, et je n'ai pas à la connaître. Je ne suis pas responsable de leur réalité, et je n'ai aucune responsabilité à avoir vis à vis d'eux, sans quoi je me positionnerais dans un rôle de sauveur, ce que je refuse de faire. (cf : triangle de Karpman)

CarpeDiem a écrit:Certains diraient qu'il a produit des choses assez incroyables mais ils n'y verraient peut-être aucune sensibilité... Pas sûre que ton avis soit si objectif Question( à ne pas prendre mal, c'est juste une question) Pour ma part, je pense comme toi mais bon... SuspectVery Happy
Ah si, la musique peut objectivement être vue d'un point de vue purement technique (accords, orchestrations, thèmes, etc.)

CarpeDiem a écrit:"C'est pourquoi, lorsque quelqu'un me dit qu'il est "hypersensible" et qu'il s'emporte comme un hystérique, ça me fait un peu marrer." => C'est bien ce que j'avais crû percevoir dans ta pensée et je trouve ça un peu dommage. Est-ce que je me trompe quand je dis qu'on a du te traiter un certain nombre de fois "d'insensible" ( chose qui t'a blessé non?) et que tu as rencontré, effectivement un certain nombre de personnes se prétendant hypersensibles (alors que "juste" fortement susceptibles)?
Non ^^
Je me connais suffisamment pour ne pas avoir besoin du regard de l'autre.
Je me fous de ce que pense le connard du coin :-)

Sinon, les jugements à l'emporte pièce ont tendance à me faire rire.
Pour des férus de psychologie, certains sont quand même sacrément à côté de la plaque.
Les gens ne font jamais que parler d'eux-mêmes à travers leurs jugements.

Quant à ceux qui se présentaient comme "hypersensibles", ils avaient tous des comportements de dominateurs, de moralisateurs, avec une volonté d'imposer leur volonté, ce qui est contraire à toute forme d'éthique personnelle. Quand il y a un tel fossé entre ce que dit une personne, et ce que fait une personne, c'est qu'on a affaire à des personnalités manipulatrices ; mais bon, si leur business marche chez les faibles d'esprit, tant mieux pour eux erf ^^

CarpeDiem a écrit:Ok, alors au temps pour moi, il me semblait bien que ce ne pouvait être le fond de ta pensée.
Sinon, je plussoie: l'hypersensibilité n'est pas une maladie, ni exclusivement liée à la surdouance (la preuve avec moi lol), et oui, c'est très flou.
pas de souci Wink

CarpeDiem a écrit:La désinformation est quelque chose de courant, après, c'est à chacun de voir et de parler, tout du moins, en connaissance de cause... enfin, c'est mieux (pour tous Very Happy). Mais bon, chacun est désinformé de quelque chose, c'est là qu'il faut relativiser: on n'est jamais totalement informé. Certains diront: mais il y a des limites quand même! Mais c'est encore subjectif!
Je me réfère encore une fois à mes liens cités plus haut.

https://www.google.fr/search?q=borderline+hypersensibilit%C3%A9

On parle même d'hyper-émotivité (alors quelle différence y a-t-il entre ça et l'hypersensibilité, mystère...)


Wink


ps : bon bah c'était une réponse pas si en diagonale que ça finalement
Skilf
Skilf

Messages : 373
Date d'inscription : 27/09/2013

Revenir en haut Aller en bas

92 % de zèbres dans la population générale ?! - Page 7 Empty Re: 92 % de zèbres dans la population générale ?!

Message par Harpo le Dim 17 Nov 2013 - 20:59

Comme d'hab, quand on utilise le même mot pour dix sens différents, on n'y comprend plus rien.
Harpo
Harpo

Messages : 5770
Date d'inscription : 05/06/2012
Age : 57
Localisation : En Flandre

http://la-maison-et-le-monde.net/

Revenir en haut Aller en bas

92 % de zèbres dans la population générale ?! - Page 7 Empty Re: 92 % de zèbres dans la population générale ?!

Message par Invité le Dim 17 Nov 2013 - 21:15

carpediem a écrit:Quand tu dis ayaaaahh que l'hypersensibilité n'a pas de "vrai" sens en soi, hum... oui, je suis d'accord, je l'ai d'ailleurs dit plus haut mais par contre, tu enchaînes en catégorisant avec certains de ses éléments donc bon... lol. Elle a un sens, quand même.
c'est the tiger qui parlait du "vrai" sens du terme hypersensibilité,auquel je repondais:
ayaaaahh a écrit:
l'hypersensibilité n'a pas de "vrai" sens en soi
il existe:
l'hypersensibilité emotionnelle
l'hypersensibilité sensitive (hyperesthesie)
hypersensibilité colique
l'hypersensibilité immunologique (allergie)
l'hypersensibilité dentinaire (je vous laisse deviner)
l'hypersensibilité à l'environnement
etc
donc soit on precise de quoi on parle à chaque fois,soit on ("on" generique) se met d'accord sur un sens commun lors d'un echange,sinon c'est un peu vite compliqué de ....communiquer et de se comprendre

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

92 % de zèbres dans la population générale ?! - Page 7 Empty Re: 92 % de zèbres dans la population générale ?!

Message par CarpeDiem le Dim 17 Nov 2013 - 22:48

Au temps pour moi ayaaaahh.

Sinon, j'ai envie de mettre: Suspect.

L'hypersensibilité revêt un certain nombre de caractéristiques et se décrit de manière multiple et est également prise pour ce qu'elle n'est pas... Alors, je pense (et ça m'appartient, of course) qu'il est très important de parler des délimitations du sujet.

Quant au sens commun... ça me paraît être un non sens ici, sans vouloir être critique. Le sens commun voit l'hypersensibilité de manière assez équivalente à "trop de sensibilité émotionnelle" et comme ce n'est véritablement pas ce qui fait l'objet du post... Après, ça me semble quand même pour le moins important d'aborder ce sujet quoiqu'apparemment hors-sujet.
Est-ce que l'idée est de restreindre (aucune critique ici) ce fil à ça:
"l'hypersensibilité emotionnelle
l'hypersensibilité sensitive (hyperesthesie)
hypersensibilité colique
l'hypersensibilité immunologique (allergie)
l'hypersensibilité dentinaire (je vous laisse deviner)
l'hypersensibilité à l'environnement
etc"
?
Je trouverais cela dommage mais pourquoi pas.

Harpo, je suis désolée que ce soit visiblement incompréhensible, je ne vois pas trop quoi dire. Pour moi, tous les points touchant à l'hypersensibilité sont intéressants à aborder. Et le sujet me paraît compliqué en soi... Après, as-tu des suggestions?

Landarek, je répondrais plus tard (là, je suis fatiguée), enfin je crois, vu que c'est incompréhensible, je me demande s'il est utile que je réponde Surprised.
CarpeDiem
CarpeDiem

Messages : 1170
Date d'inscription : 26/12/2012

Revenir en haut Aller en bas

92 % de zèbres dans la population générale ?! - Page 7 Empty Re: 92 % de zèbres dans la population générale ?!

Message par Invité le Dim 17 Nov 2013 - 23:32

l'hypersensbilité seule signifie simplement une plus grande sensibilité (cette sensibilité peut etre emotionnelle,ou sensitive,ou immunologique etc)

les caracteristiques nommées sont celles de l'hypersensibilité emotionnelle,pas de l'hypersensibilité tout court
the tiger,je crois disait que le terme hypersensibilité signifiait en fait en premier lieu l'hypersensibilité sensitive(alors qu'on a tendance à y mettre implicitement la sensbilité emotionnnelle au debut de l'echange sur ce topic),je disais alors que non,qu'il n'y a pas de premier lieu,qu'il y a juste à definir le cadre dans lequel on echange,de quoi on parle..si tu dis hypersensiblité à un immunologue,il pensera en premier lieu à l'hypersensibilité immunologique..cette derniere n'est pas potentiellement definie par une impulsivité,ni par de la rumination What a Face 

il existe aussi une difference entre UN sens commun (defini entre les differents interlocuteurs) et LE sens commun...

l'idée n'est pas de restreindre cette file à "ça" (=ma liste d'hypersensibilité non exhaustive),d'ailleurs ça aurait été bien contradictoire de ma part, puisque ça montre justement la vastitude de ce que peut recouvrir le terme d'hypersensibilité rien que dans ces domaines là... je disais que parler simplement d'hypersensibilité (sans rien derriere) n'a aucun sens si on s'est pas mis d'accord sur quoi on parle
c'est meme pas mon topic,et c'est meme pas le sujet de depart de toutes manieres Very Happy 
franchement je regarde juste le bateau de l'echange couler avec amusement en fait What a Face 

autre exemple: le mot "potentiel",utilisé tout seul il a une definition mais ne decrit rien de particulier... ensuite si tu parles de potentiel electrique,de potentiel cognitif,de potentiel évoqué,de potentiel militaire,tu ne vas pas parler de la meme chose pourtant le mot potentiel est là à chaque fois....

voilà allez j'espere avoir pu te rendre mes propos plus clairs

et puis ensuite concernant l'hypersensibilité emotionnelle..c'est un brin complexe et les references style "wikipedia" y apportent plus de confusion que de clarté selon moi..et le genre d'echanges comme sur ce topic aussi,malgré la bonnne volonté des participants..à un moment,la bonne volonté ne fait pas tout,et ne remplace pas un peu de rigueur,un peu de connaissances theoriques reelles,et à minima,une definition simple et juste des termes utilisés..ce n'est que mon avis,et c'est pour cela que je ne souhaite pas vraiment participer à cet echange,meme si j'y ai mis ma petite pierre.. elle sera la seule des miennes ici Smile 

je pense qu'harpo dit la meme chose que moi

la polysemie je crois que ça s'appelle Smile

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

92 % de zèbres dans la population générale ?! - Page 7 Empty Re: 92 % de zèbres dans la population générale ?!

Message par Harpo le Dim 17 Nov 2013 - 23:51

Ayaaaahh a parfaitement traduit mes propos. Oui, je parlais de la polysémie du mot.

De mon côté, le lien avec la douance qui m'intéresse le plus c'est celui avec l'hypersensibilité sensorielle, l'hyperestesie.
Harpo
Harpo

Messages : 5770
Date d'inscription : 05/06/2012
Age : 57
Localisation : En Flandre

http://la-maison-et-le-monde.net/

Revenir en haut Aller en bas

92 % de zèbres dans la population générale ?! - Page 7 Empty Re: 92 % de zèbres dans la population générale ?!

Message par telesmathe le Lun 18 Nov 2013 - 0:25

.


Dernière édition par telesmathe le Dim 27 Avr 2014 - 16:35, édité 1 fois

telesmathe

Messages : 37
Date d'inscription : 18/08/2013

Revenir en haut Aller en bas

92 % de zèbres dans la population générale ?! - Page 7 Empty Re: 92 % de zèbres dans la population générale ?!

Message par Darth Lord Tiger Kalthu le Lun 18 Nov 2013 - 8:37

Ben je me posais la question parce que pour l'hypersensibilité dans le sens sensitif j'ai déjà lu quelques études à ce sujet (qui expliquaient en substance que plus qu'une hypersensibilité c'était le fait qu'aucun canaux ne soit jamais coupé contrairement à la majorité de la population qui semble capable de faire un traitement inconscient de l'afflux de données extérieures). Mais concernant l'hypersensibilité "autres", mis à part quelques encart dans différents textes (genre JSF, on des brochures "grand public") je n'ai jamais vu d'étude "mesurées" à ce sujet (d'ailleurs je veux bien les références).

_________________
IMPERATOR•KALTHU•CAESAR•DIVVS
Pour plus d'infos cliquez là -> Appel tigres XXX Règles de courtoisie XXX pour les nouveaux XXX C'est quoi les Tigres ? <-
Darth Lord Tiger Kalthu
Darth Lord Tiger Kalthu

Messages : 20596
Date d'inscription : 02/12/2012
Age : 40
Localisation : Koriban

http://www.zebrascrossing.net/t14849-qu-est-ce-que-le-tigre#6200

Revenir en haut Aller en bas

92 % de zèbres dans la population générale ?! - Page 7 Empty Re: 92 % de zèbres dans la population générale ?!

Message par Invité le Mar 7 Jan 2014 - 0:55

Bonjour,

je résume rapidement ce que je lis dans ce sujet, sans les éventuelles nuances que chacun a pu apporter :

Zèbre heureux = (T)HQI
Zèbre malheureux = (T)HQI + Hypersensibilité
Faux zèbre malheureux = QI lambda + Hypersensibilité

Faut croire que ce qui rassemble les zèbres et ce que j'ai appelé les faux zèbres ici, c'est l'hypersensibilité.

Je ne suis probablement pas HQI, n'ai pas la volonté de me tester et je ne suis pas là pour me voiler la face, ça ne me pose aucun problème d'être un hypersensible plutôt qu'un zèbre. Je lis des sujets pour essayer de comprendre des choses sur moi-même, ma façon de penser, d’appréhender les choses, etc... sans vouloir me ranger facilement derrière l'idée d'être HQI.

Bref après avoir lu tout ça je me dis qu'il y a finalement peu de place pour nous, les juste hypersensibles. Même parmi les hypersensibles de haut niveau et je trouve ça bien dommage.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

92 % de zèbres dans la population générale ?! - Page 7 Empty Re: 92 % de zèbres dans la population générale ?!

Message par fleur_bleue le Mar 7 Jan 2014 - 10:55

L'hypersensibilité est bien plus présente dans la population que la douance, selon les estimations il y aurait entre 15 et 20% d'hypersensibles dans la population générale, contre 2% de surdoués. Mais dans les caractéristiques de la douance, il n'y a pas que l'hypersensibilité, le risque est pour certains de ne se baser que sur ce point-là et bien sûr, du coup ça peut engendrer des déceptions. On s'est cru "zèbre", donc surdoué, mais on n'a pas pensé au fait qu'on pourrait "juste" être hypersensible.

Après, je m'entends mieux avec un non-zèbre hypersensible qu'avec un non-zèbre tout court, parce qu'on a un fonctionnement plus proche au niveau émotionnel.

Et sinon, les hypersensibles heureux existent aussi, surtout quand on parle d'hyperesthésie qui fait partie de l'hypersensibilité. (En gros, je connais des (T)HQI heureux qui sont tout à fait "atteints" d'hyperesthésie.)
fleur_bleue
fleur_bleue

Messages : 3764
Date d'inscription : 18/09/2012
Age : 36
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

92 % de zèbres dans la population générale ?! - Page 7 Empty Re: 92 % de zèbres dans la population générale ?!

Message par Invité le Mar 7 Jan 2014 - 12:32

Ce que j'ai représenté est bien sûr très schématique.

J'ai l'impression qu'il y a un gros amalgame entre la douance et l'hypersensibilité et c'est ce qui attire ici une foule de gens comme moi. Alors qu'en réalité ce sont 2 choses bien distinctes. La douance c'est juste le fait d'avoir des capacités hors normes (d'où l'étalonnage à 130 / 2,2% de la population), a priori ça n'a aucun impact psychologique hormis peut être ceux dû à une exclusion par les non doués (et vice versa apparemment Laughing).

Je crois que faire de l'hypersensibilité une des caractéristiques de la douance est une erreur. L'hypersensibilité est quelque chose d'inné que l'on retrouve chez les non doués. Si je suis les caractéristiques de cette page : Hypersensibilité (psychologie) ça explique beaucoup le profil de ceux que l'on rencontre ici. Mais ça ne fait pas de nous des HQI.

Mélanger douance et hypersensibilité n'est pas une bonne idée car ça nous amène à nous mentir sur notre intelligence(QI) et à en faire un problème alors que ce n'est tout simplement pas par là qu'il faut creuser. D'ailleurs comment le haut QI pourrai être un problème ? Il n y a aucune raison sensé à ça.

Je ne me suis pas cru zèbre longtemps, je suis bien trop intelligent pour ça  Very Happy


Dernière édition par Tigrou le Mar 7 Jan 2014 - 13:20, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

92 % de zèbres dans la population générale ?! - Page 7 Empty Re: 92 % de zèbres dans la population générale ?!

Message par ZeBrebis le Mar 7 Jan 2014 - 13:19

Juste en aparté, ça me fait aussi bizarre de voir quelqu'un attiré par les notions de douance s'affirmer surdoué sans test que quelqu'un s'affirmer non-surdoué sans test...

Smile
ZeBrebis
ZeBrebis

Messages : 1257
Date d'inscription : 01/09/2013

Revenir en haut Aller en bas

92 % de zèbres dans la population générale ?! - Page 7 Empty Re: 92 % de zèbres dans la population générale ?!

Message par Invité le Mar 7 Jan 2014 - 14:14

ZeBrebis a écrit:Juste en aparté, ça me fait aussi bizarre de voir quelqu'un attiré par les notions de douance s'affirmer surdoué sans test que quelqu'un s'affirmer non-surdoué sans test...

Smile
Pour être clair sur ce qui trotte dans ma petite tête, ça ne m’intéresse pas du tout de m'affirmer comme surdoué. Du moins tel que c'est quantifié par les tests de QI. Je préfère de loin être lucide sur ce point plutôt que de me dire que j'ai tout raté socialement à cause d'une douance mal contrôlée.

Mon problème c'est mon hypersensibilité, pas mon QI. Je ne nie pas le lien qui peut exister entre l'un et l'autre et peut être que l'hypersensibilité est une autre forme d'intelligence ++, pas celle de la logique mais celle des sentiments. Mais il n'empêche que c'est une caractéristique complétement différente de la douance et qu'elle n'est pas requise pour l'être.

Je n'enlève à personne le droit de se sentir rayé, je me suis senti suffisamment différent au long de ma vie pour le comprendre. C'est juste pas ça que je recherche. Mais je trouve des choses, c'est déjà bien.  Wink

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

92 % de zèbres dans la population générale ?! - Page 7 Empty Re: 92 % de zèbres dans la population générale ?!

Message par Invité le Mar 7 Jan 2014 - 14:44

Et si on a pas du tout envie d'être surdoué mais qu'on a bien du mal à ne pas être obligé de l'accepter vu que son psy l'assène à chaque fois, que les proches le disent à chaque fois et qu'on rencontre tous les problèmes décrits par Bost notamment ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

92 % de zèbres dans la population générale ?! - Page 7 Empty Re: 92 % de zèbres dans la population générale ?!

Message par fleur_bleue le Mar 7 Jan 2014 - 14:45

Après, l'observation semble indiquer que l'hypersensibilité est très présente chez les HQI (au moins dans le sens de l'hyperesthésie). Donc il y aurait quand même un lien.

Pour simplifier, on dirait aujourd'hui: S'il y a douance, il y a hypersensibilité. S'il y a hypersensibilité, il n'y a pas nécessairement douance. Donc l'hypersensibilité n'est pas un indicateur suffisant pour une éventuelle douance. C'est tout simple. Wink
fleur_bleue
fleur_bleue

Messages : 3764
Date d'inscription : 18/09/2012
Age : 36
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

92 % de zèbres dans la population générale ?! - Page 7 Empty Re: 92 % de zèbres dans la population générale ?!

Message par Pieyre le Mar 7 Jan 2014 - 14:53

Personnellement je ne place pas le surdon uniquement du côté de l'intelligence mais aussi du côté de la sensibilité, non pas seulement parce que ces deux facultés humaines sont en pratique liées, mais à la façon de deux dimensions autonomes (de même qu'une troisième, celle de l'énergie, dont il semble plus difficile de discuter).

C'est dire que la notion d'hypersensibilité me semble ambiguë. Le plus souvent, quand on en parle, il s'agit d'émotivité, alors que, concernant le don, c'est plutôt l'angle de la créativité qui me semble pertinent. Je connais des gens intelligents, simplement intelligents, qui ont un don artistique manifeste. Sans doute ont-ils une sensibilité exacerbée qui peut leur poser des problèmes, mais c'est ce qu'ils en font qui correspond à un don.

Pieyre

Messages : 20533
Date d'inscription : 17/03/2012
Localisation : Quartier Latin

Revenir en haut Aller en bas

92 % de zèbres dans la population générale ?! - Page 7 Empty Re: 92 % de zèbres dans la population générale ?!

Message par Invité le Mer 8 Jan 2014 - 1:04

Pieyre a écrit:C'est dire que la notion d'hypersensibilité me semble ambiguë. Le plus souvent, quand on en parle, il s'agit d'émotivité, alors que, concernant le don, c'est plutôt l'angle de la créativité qui me semble pertinent. Je connais des gens intelligents, simplement intelligents, qui ont un don artistique manifeste. Sans doute ont-ils une sensibilité exacerbée qui peut leur poser des problèmes, mais c'est ce qu'ils en font qui correspond à un don.
J'ai une âme d'artiste et je suis plutôt émotif à la base(j'ai refréné cette partie de moi) donc je me reconnais pas mal dans ce que tu dis. Et je crois pour ma part que c'est cette hypersensibilité qui a conduit a développer mes dons. Je ne suis pas concerné par l'hyperesthésie.

Les traits définissant la douance me semblent on ne peut plus flous mais bon j'imagine que c'est relatif à la complexité du cerveau humain.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

92 % de zèbres dans la population générale ?! - Page 7 Empty Re: 92 % de zèbres dans la population générale ?!

Message par Trèfle le Mer 8 Jan 2014 - 10:00

J'abonde totalement dans le sens de ton questionnement.

Si je prends une liste de caractéristiques attribuées aux personnes "zèbres", et compte tenu du fait que la mesure du Qi parait pour un certain nombre de personnes une condition non nécessaire à la dénomination "zèbre", plusieurs questions me viennent à l'esprit:

- Le fait de retrouver chez des "non zèbres", ou de ne pas retrouver chez des personnes "(T)Hqi", en tout ou en partie, ces caractéristiques est-il un signe de leurs non validité?

- Y-aurait-il un quota minimum de caractéristiques, présentes chez un individu,à partir duquel la "zébritude" serait avérée?
Si oui, quelles seraient les "incontournables" et sur quelles bases sont-ils définis? (empathie? hypersensibilité? talent créatif?...)

- Ce qui m'amène à la question de la relativité des mesures qualitatives de la "zébritude"(...normées et ethnocentrées)

L'imagerie médicale (la connaissance des spécificités structurelles et dynamiques du cerveau) me parait une piste capable d'objectiver certains de ces concepts.

Trèfle

Messages : 240
Date d'inscription : 30/08/2012
Age : 51
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

92 % de zèbres dans la population générale ?! - Page 7 Empty Re: 92 % de zèbres dans la population générale ?!

Message par Darth Lord Tiger Kalthu le Mer 8 Jan 2014 - 10:39

L'imagerie médicale révèle pas mal de chose intéressante, par exemple une énorme quantité de zone activée lors d'une question par rapport à la norme, idem comme réaction à un bruit, donc l'hypersensibilité dans le sens sensitif du terme, mais rien sur l'empathie ou l'hypersensibilité dans le sens souvent pris sur ce forum.

_________________
IMPERATOR•KALTHU•CAESAR•DIVVS
Pour plus d'infos cliquez là -> Appel tigres XXX Règles de courtoisie XXX pour les nouveaux XXX C'est quoi les Tigres ? <-
Darth Lord Tiger Kalthu
Darth Lord Tiger Kalthu

Messages : 20596
Date d'inscription : 02/12/2012
Age : 40
Localisation : Koriban

http://www.zebrascrossing.net/t14849-qu-est-ce-que-le-tigre#6200

Revenir en haut Aller en bas

92 % de zèbres dans la population générale ?! - Page 7 Empty Re: 92 % de zèbres dans la population générale ?!

Message par fleur_bleue le Mer 8 Jan 2014 - 10:46

C'est pour ça que j'insistai sur l'aspect "hyperesthésie" dans l'hypersensibilité. Smile
fleur_bleue
fleur_bleue

Messages : 3764
Date d'inscription : 18/09/2012
Age : 36
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

92 % de zèbres dans la population générale ?! - Page 7 Empty Re: 92 % de zèbres dans la population générale ?!

Message par Trèfle le Mer 8 Jan 2014 - 10:51

...rien du côté de la reconnaissance visuelle et des émotions qu'elle provoque (cf recherches sur la reconnaissance des visages et de leurs expressions)?
Y a-t-il des études dans ce domaine en lien avec le hp?

Trèfle

Messages : 240
Date d'inscription : 30/08/2012
Age : 51
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

92 % de zèbres dans la population générale ?! - Page 7 Empty Re: 92 % de zèbres dans la population générale ?!

Message par Darth Lord Tiger Kalthu le Mer 8 Jan 2014 - 10:52

Je n'en ai pas encore vu.

_________________
IMPERATOR•KALTHU•CAESAR•DIVVS
Pour plus d'infos cliquez là -> Appel tigres XXX Règles de courtoisie XXX pour les nouveaux XXX C'est quoi les Tigres ? <-
Darth Lord Tiger Kalthu
Darth Lord Tiger Kalthu

Messages : 20596
Date d'inscription : 02/12/2012
Age : 40
Localisation : Koriban

http://www.zebrascrossing.net/t14849-qu-est-ce-que-le-tigre#6200

Revenir en haut Aller en bas

92 % de zèbres dans la population générale ?! - Page 7 Empty Re: 92 % de zèbres dans la population générale ?!

Message par Trèfle le Mer 8 Jan 2014 - 10:59

Il ne s'agirait pas, dans ce cas pour moi, "d'objectiver" les émotions mais plutôt d'en comprendre les mécanismes, l'expression au niveau cérébral et ce qui pourrait être spécifique aux uns et aux autres..
Cela a peut-être été fait du côté des recherches sur l'autisme (et ses différentes formes)?

Trèfle

Messages : 240
Date d'inscription : 30/08/2012
Age : 51
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

92 % de zèbres dans la population générale ?! - Page 7 Empty Re: 92 % de zèbres dans la population générale ?!

Message par Darth Lord Tiger Kalthu le Mer 8 Jan 2014 - 11:00

Je n'ai pas trop lu sur l'autisme, mais de toutes façons il faut bien disocier douance et autisme

_________________
IMPERATOR•KALTHU•CAESAR•DIVVS
Pour plus d'infos cliquez là -> Appel tigres XXX Règles de courtoisie XXX pour les nouveaux XXX C'est quoi les Tigres ? <-
Darth Lord Tiger Kalthu
Darth Lord Tiger Kalthu

Messages : 20596
Date d'inscription : 02/12/2012
Age : 40
Localisation : Koriban

http://www.zebrascrossing.net/t14849-qu-est-ce-que-le-tigre#6200

Revenir en haut Aller en bas

92 % de zèbres dans la population générale ?! - Page 7 Empty Re: 92 % de zèbres dans la population générale ?!

Message par Harpo le Mer 8 Jan 2014 - 11:06

En essayant de ne pas trop de dire de conneries : on considère aujourd'hui deux formes d'autisme qui ont un rapport avec la douance : autistes de haut niveau et asperger (ces derniers n'étant pas tous surdoués).

Et il n'y a pas à ma connaissance de recherche sur les liens entre surdouance et hyperesthésie. Encore moins sur ce concept aussi vague et vaste d'hypersensibilité, et donc, à priori, aucune sur les émotions.
Harpo
Harpo

Messages : 5770
Date d'inscription : 05/06/2012
Age : 57
Localisation : En Flandre

http://la-maison-et-le-monde.net/

Revenir en haut Aller en bas

92 % de zèbres dans la population générale ?! - Page 7 Empty Re: 92 % de zèbres dans la population générale ?!

Message par Darth Lord Tiger Kalthu le Mer 8 Jan 2014 - 11:08

En tout cas j'ai pas mal bouquiné tout ce que je trouve en ligne ces derniers temps et rien à ce sujet.
Concernant les autistes j'ai vu un lien autiste vers douance, mais pas dans l'autre sens.

_________________
IMPERATOR•KALTHU•CAESAR•DIVVS
Pour plus d'infos cliquez là -> Appel tigres XXX Règles de courtoisie XXX pour les nouveaux XXX C'est quoi les Tigres ? <-
Darth Lord Tiger Kalthu
Darth Lord Tiger Kalthu

Messages : 20596
Date d'inscription : 02/12/2012
Age : 40
Localisation : Koriban

http://www.zebrascrossing.net/t14849-qu-est-ce-que-le-tigre#6200

Revenir en haut Aller en bas

92 % de zèbres dans la population générale ?! - Page 7 Empty Re: 92 % de zèbres dans la population générale ?!

Message par Harpo le Mer 8 Jan 2014 - 11:21

Je dirais, pour l'autre sens (si l'on peut parler ainsi), que des similitudes existent dans les mécanismes de repli sur soi, qui font qu'il y a souvent doute ou suspicion d'aspie chez beaucoup de surdoués. Je ne sais pas trop ce qu'il en est réellement, et il me semble que nous n'en savons pas assez aujourd'hui à la fois sur l'autisme et sur la surdouance pour en dire plus. Ce qui ouvre automatiquement beaucoup d'interrogations sur les liens possibles.

Mon avis est que nous sommes là dans un domaine de recherche assez neuf, et qui va bien au delà des seuls autistes ou surdoués - cela concerne l'humanité dans sa globalité.
Harpo
Harpo

Messages : 5770
Date d'inscription : 05/06/2012
Age : 57
Localisation : En Flandre

http://la-maison-et-le-monde.net/

Revenir en haut Aller en bas

92 % de zèbres dans la population générale ?! - Page 7 Empty Re: 92 % de zèbres dans la population générale ?!

Message par Darth Lord Tiger Kalthu le Mer 8 Jan 2014 - 11:21

C'est ça qui est passionnant Wink

_________________
IMPERATOR•KALTHU•CAESAR•DIVVS
Pour plus d'infos cliquez là -> Appel tigres XXX Règles de courtoisie XXX pour les nouveaux XXX C'est quoi les Tigres ? <-
Darth Lord Tiger Kalthu
Darth Lord Tiger Kalthu

Messages : 20596
Date d'inscription : 02/12/2012
Age : 40
Localisation : Koriban

http://www.zebrascrossing.net/t14849-qu-est-ce-que-le-tigre#6200

Revenir en haut Aller en bas

92 % de zèbres dans la population générale ?! - Page 7 Empty Re: 92 % de zèbres dans la population générale ?!

Message par Trèfle le Mer 8 Jan 2014 - 11:29

Oui , car ne se baser que sur des données statistiques (quelques soit le domaine) peut engendrer des d'interprétations parfois assez divergentes

Trèfle

Messages : 240
Date d'inscription : 30/08/2012
Age : 51
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

92 % de zèbres dans la population générale ?! - Page 7 Empty Re: 92 % de zèbres dans la population générale ?!

Message par Trèfle le Mer 8 Jan 2014 - 11:31

Le traitement particulier des informations perceptives est pourtant toujours invoqué lorsque l'on parle du hp...sur quelles bases???

Trèfle

Messages : 240
Date d'inscription : 30/08/2012
Age : 51
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

92 % de zèbres dans la population générale ?! - Page 7 Empty Re: 92 % de zèbres dans la population générale ?!

Message par Darth Lord Tiger Kalthu le Mer 8 Jan 2014 - 11:34

Bonne question.
C'est comme l'arborescence, ça semble assez complexe à aborder

_________________
IMPERATOR•KALTHU•CAESAR•DIVVS
Pour plus d'infos cliquez là -> Appel tigres XXX Règles de courtoisie XXX pour les nouveaux XXX C'est quoi les Tigres ? <-
Darth Lord Tiger Kalthu
Darth Lord Tiger Kalthu

Messages : 20596
Date d'inscription : 02/12/2012
Age : 40
Localisation : Koriban

http://www.zebrascrossing.net/t14849-qu-est-ce-que-le-tigre#6200

Revenir en haut Aller en bas

92 % de zèbres dans la population générale ?! - Page 7 Empty Re: 92 % de zèbres dans la population générale ?!

Message par Harpo le Mer 8 Jan 2014 - 11:38

Sur la base de caractéristiques communes, de recoupements, et d'interprétations.
Harpo
Harpo

Messages : 5770
Date d'inscription : 05/06/2012
Age : 57
Localisation : En Flandre

http://la-maison-et-le-monde.net/

Revenir en haut Aller en bas

92 % de zèbres dans la population générale ?! - Page 7 Empty Re: 92 % de zèbres dans la population générale ?!

Message par Trèfle le Mer 8 Jan 2014 - 11:42

...donc (en évacuant la question du qi) on en revient à...qu'est-ce qui fait que tel ou tel personne soit "zèbre" ?
Ces "92%" pourraient tenir la route non? :-)

Trèfle

Messages : 240
Date d'inscription : 30/08/2012
Age : 51
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

92 % de zèbres dans la population générale ?! - Page 7 Empty Re: 92 % de zèbres dans la population générale ?!

Message par Darth Lord Tiger Kalthu le Mer 8 Jan 2014 - 11:50

Pour les 92 % y a ce truc qui est marrant aussi http://www.zebrascrossing.net/t14164-une-majorite-d-enfants-surdoues

_________________
IMPERATOR•KALTHU•CAESAR•DIVVS
Pour plus d'infos cliquez là -> Appel tigres XXX Règles de courtoisie XXX pour les nouveaux XXX C'est quoi les Tigres ? <-
Darth Lord Tiger Kalthu
Darth Lord Tiger Kalthu

Messages : 20596
Date d'inscription : 02/12/2012
Age : 40
Localisation : Koriban

http://www.zebrascrossing.net/t14849-qu-est-ce-que-le-tigre#6200

Revenir en haut Aller en bas

92 % de zèbres dans la population générale ?! - Page 7 Empty Re: 92 % de zèbres dans la population générale ?!

Message par Invité le Mer 8 Jan 2014 - 12:04

Est-ce qu'il n y aurait pas finalement plusieurs type de surdoué et différentes raisons qui amèneraient à la douance ?

-L'un ayant fortement développés des mécanismes hyperesthésie.
-L'autre hypersensible mémorisant fortement les expériences vécues.
-Un autre autiste de haut niveau (Un reportage là dessus)
-Encore un autre poussé à l’extrême durant son enfance pour devenir surdoué. (je mettrai ma main à couper qu'on peut conditionner un individu à réussir le test)
-Etc.

Très drôle ton lien, Kalthu.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

92 % de zèbres dans la population générale ?! - Page 7 Empty Re: 92 % de zèbres dans la population générale ?!

Message par Pieyre le Mer 8 Jan 2014 - 12:29

On a des dons jugés supérieurs parce qu'on est capable d'une production qui est reconnue comme remarquable, dans un domaine où l'on peut la mettre en œuvre utilement.

Or, depuis des millénaires les philosophes on distingué des facultés essentielles : la perception, l'action et le raisonnement.

Du côté de la perception, on a des dons liés à la sensibilité et à son traitement (art); du côté de l'action des dons qui sont liés à l'habileté et à la puissance (commandement); et du côté du raisonnement des dons qui sont liés à l'intelligence (recherche).

En amont, certes, tout est question de processus et de réseaux neuronaux d'une complexité qui dépasse nos meilleurs ordinateurs, donc les catégories ne sont jamais exactes.
Mais ce modèle ternaire me semble pourtant, et connu depuis toujours, et d'une grande élégance.

Pieyre

Messages : 20533
Date d'inscription : 17/03/2012
Localisation : Quartier Latin

Revenir en haut Aller en bas

92 % de zèbres dans la population générale ?! - Page 7 Empty Re: 92 % de zèbres dans la population générale ?!

Message par Invité le Mer 8 Jan 2014 - 13:37

Quelques sources wikipédiesques :

Théorie des intelligences multiples
Intelligence émotionnelle

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

92 % de zèbres dans la population générale ?! - Page 7 Empty Re: 92 % de zèbres dans la population générale ?!

Message par Pieyre le Mer 8 Jan 2014 - 13:53

Oui, mais, si le surdon ne se ramène pas à l'intelligence, c'est bien qu'il y a d'autre dimensions encore. Ce qu'il faudrait lister, ce sont tous les dons, intellectuels ou non, ordonnés en fonction de quelques grands principes.

Ainsi je considère que le courage est un don éminent entre tous, et qu'il n'est pas lié à l'intelligence.

Pieyre

Messages : 20533
Date d'inscription : 17/03/2012
Localisation : Quartier Latin

Revenir en haut Aller en bas

92 % de zèbres dans la population générale ?! - Page 7 Empty Re: 92 % de zèbres dans la population générale ?!

Message par Trèfle le Mer 8 Jan 2014 - 14:02

On a des dons jugés supérieurs parce qu'on est capable d'une production qui est reconnue comme remarquable, dans un domaine où l'on peut la mettre en œuvre utilement.

Cela pose question  sur "l'universalité " dans la reconnaissance du don artistique...?

Or, depuis des millénaires les philosophes on distingué des facultés essentielles : la perception, l'action et le raisonnement.
Les facultés perceptives évoluent avec l'âge...selon la culture et l'environnement....le contexte...il me semble.

Trèfle

Messages : 240
Date d'inscription : 30/08/2012
Age : 51
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

92 % de zèbres dans la population générale ?! - Page 7 Empty Re: 92 % de zèbres dans la population générale ?!

Message par Pieyre le Mer 8 Jan 2014 - 14:13

Oui, mais tu abordes le fond, et moi la forme. Ma tâche est plus facile, ce qui me permet de m'exprimer précisément en peu de mots. Si je voulais aborder le fond, il me faudrait disposer d'un stock énorme de connaissances, et dérouler des statistiques.

Depuis plusieurs dizaines de milliers d'années les hommes ont beaucoup changé, et pourtant il ne me paraît pas douteux que les hommes préhistoriques aient considéré que parmi eux certains étaient plus doués que les autres pour dessiner à l'intérieur des grottes.
Ce qui m'intéresse, c'est qu'en chaque lieu et en chaque temps, certains dons sont remarqués, et les personnes qui les manifestent aussi. Et les dons artistiques en ont font toujours partie, quels que soient les jugements qui sont portés dans le détail.

Par ailleurs la perception en tant que telle ne dépend pas de l'homme, ni même de l'animal. Les robots aussi ont des capteurs. C'est une faculté abstraite, systémique.

Pieyre

Messages : 20533
Date d'inscription : 17/03/2012
Localisation : Quartier Latin

Revenir en haut Aller en bas

92 % de zèbres dans la population générale ?! - Page 7 Empty Re: 92 % de zèbres dans la population générale ?!

Message par Trèfle le Mer 8 Jan 2014 - 14:23

Je ne suis pas d'accord avec toi en ce qui concerne la perception.
Si on prend la faculté de percevoir certains sons, cela varie en fonction de l'environnement linguistique dans lequel on grandit, par exemple. Cet environnement est créé par l'homme.

D'accord par contre pour accepter; à l'évidence; que certains individus sortent "du lot" qui les environne, et ce dans toutes les communautés humaines et de tout temps (sans doute).

Trèfle

Messages : 240
Date d'inscription : 30/08/2012
Age : 51
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

92 % de zèbres dans la population générale ?! - Page 7 Empty Re: 92 % de zèbres dans la population générale ?!

Message par Darth Lord Tiger Kalthu le Mer 8 Jan 2014 - 14:29

Y a des gens qui ont des lunettes d'autre pas...

_________________
IMPERATOR•KALTHU•CAESAR•DIVVS
Pour plus d'infos cliquez là -> Appel tigres XXX Règles de courtoisie XXX pour les nouveaux XXX C'est quoi les Tigres ? <-
Darth Lord Tiger Kalthu
Darth Lord Tiger Kalthu

Messages : 20596
Date d'inscription : 02/12/2012
Age : 40
Localisation : Koriban

http://www.zebrascrossing.net/t14849-qu-est-ce-que-le-tigre#6200

Revenir en haut Aller en bas

92 % de zèbres dans la population générale ?! - Page 7 Empty Re: 92 % de zèbres dans la population générale ?!

Message par Trèfle le Mer 8 Jan 2014 - 14:36

oui, d'ailleurs je viens d'entendre qu'il y aurait une "épidémie" de myopie en Chine, si je ne me trompe :-)

Trèfle

Messages : 240
Date d'inscription : 30/08/2012
Age : 51
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

92 % de zèbres dans la population générale ?! - Page 7 Empty Re: 92 % de zèbres dans la population générale ?!

Message par Sélène-Nyx le Mer 8 Jan 2014 - 14:59

Harpo a écrit:Je dirais, pour l'autre sens (si l'on peut parler ainsi), que des similitudes existent dans les mécanismes de repli sur soi, qui font qu'il y a souvent doute ou suspicion d'aspie chez beaucoup de surdoués. Je ne sais pas trop ce qu'il en est réellement, et il me semble que nous n'en savons pas assez aujourd'hui à la fois sur l'autisme et sur la surdouance pour en dire plus. Ce qui ouvre automatiquement beaucoup d'interrogations sur les liens possibles.

Mon avis est que nous sommes là dans un domaine de recherche assez neuf, et qui va bien au delà des seuls autistes ou surdoués - cela concerne l'humanité dans sa globalité.

   J'viens de retrouver cette vidéo, que j'avais hésité à poster dans "Neuro-sciences"  ... (j'ai l'impression que les neurosciences intéressent peu de monde ... N'est-ce que mon impression?)
   http://bougetonjob.com/biologie-creativite/
 
   Et ce forum, par la même occasion ...
 http://forums.futura-sciences.com/biologie/553889-enfants-prodiges-cellules-gliales-compagnie.html
Sélène-Nyx
Sélène-Nyx

Messages : 2714
Date d'inscription : 29/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

92 % de zèbres dans la population générale ?! - Page 7 Empty Re: 92 % de zèbres dans la population générale ?!

Message par Trèfle le Mer 8 Jan 2014 - 15:03

C'est peut-être parce que c'est un domaine d'étude "couteux" au niveau du matériel d'investigation...

Merci pour ce 2è lien :-)

Trèfle

Messages : 240
Date d'inscription : 30/08/2012
Age : 51
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

92 % de zèbres dans la population générale ?! - Page 7 Empty Re: 92 % de zèbres dans la population générale ?!

Message par Darth Lord Tiger Kalthu le Mer 8 Jan 2014 - 15:18

Si les neurosciences n'intéressent pas ici, c'est inquiétant ...

_________________
IMPERATOR•KALTHU•CAESAR•DIVVS
Pour plus d'infos cliquez là -> Appel tigres XXX Règles de courtoisie XXX pour les nouveaux XXX C'est quoi les Tigres ? <-
Darth Lord Tiger Kalthu
Darth Lord Tiger Kalthu

Messages : 20596
Date d'inscription : 02/12/2012
Age : 40
Localisation : Koriban

http://www.zebrascrossing.net/t14849-qu-est-ce-que-le-tigre#6200

Revenir en haut Aller en bas

92 % de zèbres dans la population générale ?! - Page 7 Empty Re: 92 % de zèbres dans la population générale ?!

Message par Sélène-Nyx le Mer 8 Jan 2014 - 17:32

@ Trèfle: en fait, je parlais des "visiteurs" de ZC ...

  @ Kalthu: idem ... Par exemple, le topic "cerveau et neurosciences" ne comporte que deux pages (et rares sont les discussions qui dépassent les 2000 "vues"), alors que, par exemple, le chapitre "le forum, la modération", auquel tout le monde n'a pas accès (il faut être inscrit), lui, comporte 4 pages avec davantage de sujets ayant été lus plus de 2000 fois. Même chose pour "philosophie" avec 16 pages ....
  Why?

(Et ce sujet-ci: plus de 9000 "vues" et 18 pages!)
Sélène-Nyx
Sélène-Nyx

Messages : 2714
Date d'inscription : 29/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

92 % de zèbres dans la population générale ?! - Page 7 Empty Re: 92 % de zèbres dans la population générale ?!

Message par Invité le Mer 8 Jan 2014 - 18:10

Les neurosciences m'intéressent fortement.
Mais j'ai la flemme de lire ce qui s'écrit sur ZC à ce sujet. A tort peut-être. Je vais aller voir...
Je suis tombé par hasard sur youtube sur un reportage sur les surdoués de la créativité qui m'a beaucoup impressionné.
Flemme toujours (mais j'ai une excuse, je suis très fatigué en ce moment), je n'en ai regardé qu'un très court extrait, mais je peux vous dire que ça calme !
(...)
Le peu que j'ai regardé traitait des autistes de haut niveau. C'est proprement incroyable (et ça n'a pas arrangé mes complexes) !

https://www.youtube.com/watch?v=n8s1BhlXLzI
https://www.youtube.com/watch?v=L9fwB6E4UoI
https://www.youtube.com/watch?v=DW_KDOE1JuI

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Page 7 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum