92 % de zèbres dans la population générale ?!

Page 4 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Aller en bas

92 % de zèbres dans la population générale ?! - Page 4 Empty Re: 92 % de zèbres dans la population générale ?!

Message par Invité le Lun 4 Nov 2013 - 9:26

Tu parles pour moi, la bête jaune rayée. J'allais écrire à peu près la même chose.
Dans le même ordre d'idée, ma femme est thqi, et on a constaté une surreprésentation de surdoués dans notre entourage proche (j'entends par là des personnes testées ou des mensans, pas des gens qu'on décrète nous-même Z parce qu'on s'entend bien avec eux). Pas la totalité, loin s'en faut, ni même la majorité, et c'est très bien ainsi (non, définitivement non, il n'est pas indispensable d'être de QI proche pour nouer des relations riches et profondes), mais tout de même bien plus que 2%. A l'instar de ce qu'on constate IRL, il y a bien une manière de penser, une façon d'approcher le monde qui est très répandue chez les surdoués (voire qui leur est propre) et qui fait qu'on "accroche", que les conversations vont plus loin. Qu'on n'a pas besoin de tout répéter 10 fois, etc.

Tout cela se fait spontanément, sans tricher. Il faut donc bien, même si ça dérange le politiquement correct, qu'il y ait un phénomène bien réel en jeu. On ne sert pas la vérité en trouvant des artifices pour le masquer, encore moins en pratiquant le déni comme certains sites ou éditos. Même si on le fait avec les meilleures intentions, celles de refuser l'enfermement dans une boîte, un communautarisme, ou un calimérisme stérile et paralysant. C'est un point de notre identité auquel nous ne pouvons rien, pas plus que notre couleur de cheveux ou notre pointure, avec cette différence notable qu'elle a un impact profond, physiologique, physico-chimique sur notre manière d'être au monde. A partir du moment où on se questionne sur soi-même, la boîte de Pandore est ouverte, nous ne ferons pas l'économie de ce sujet dans ce travail sur soi. Ce n'est vraiment pas original comme conclusion, mais une fois de plus, on en revient à ce que l'excès soit un défaut, et qu'il ne justifie pas de jeter le bébé avec l'eau du bain. La douance est une brique essentielle de notre identité, ou peut-être plus exactement le mortier qui assemble toutes nos briques, mais elle ne renferme pas et ne définit pas à elle seule notre identité, elle ne justifie pas qu'on se tienne à l'écart de ceux qui sont construits autrement, et si c'est une étiquette "valorisante" que d'aucuns ont envie de s'auto-attribuer sans rigueur, et bien tant pis.


Dernière édition par Fus... le Lun 4 Nov 2013 - 9:34, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

92 % de zèbres dans la population générale ?! - Page 4 Empty Re: 92 % de zèbres dans la population générale ?!

Message par Darth Lord Tiger Kalthu le Lun 4 Nov 2013 - 9:33

J'ai bien fait d'écrire avant, du coup tu complètes super bien Wink

_________________
IMPERATOR•KALTHU•CAESAR•DIVVS
Pour plus d'infos cliquez là -> Appel tigres XXX Règles de courtoisie XXX pour les nouveaux XXX C'est quoi les Tigres ? <-
Darth Lord Tiger Kalthu
Darth Lord Tiger Kalthu

Messages : 20618
Date d'inscription : 02/12/2012
Age : 40
Localisation : Koriban

http://www.zebrascrossing.net/t14849-qu-est-ce-que-le-tigre#6200

Revenir en haut Aller en bas

92 % de zèbres dans la population générale ?! - Page 4 Empty Re: 92 % de zèbres dans la population générale ?!

Message par Harpo le Lun 4 Nov 2013 - 10:15

Allez, je remet un texte que j'ai écrit sur mon fil de présentation en début d'année :

Et une petite considération sur les débats de ce forum. Je suis parfois, souvent, frustré et déçu par la teneur des échanges. Quand je suis arrivé ici, je n'osais pas trop aller y écrire - fichtre, une population de HQI, 2 % du pays, je ne devais pas être au niveau. Lisons d'abord ce qui s'y passe, avant d'oser y ajouter ma contribution. Et puis par ci par là, j'y ai trouvé des contresens, des contre-vérités, des raisonnements ou affirmations un peu étranges pour l'être finalement assez rationnel que je suis.

Aujourd'hui je me pose deux ou trois questions sur des dérives que je crois percevoir ici, directement liées aux caractéristiques du Z. Je vais utiliser le terme de "dictature" un peu par provocation...

- ne peut-on pas parler de dictature de l'arborescence ? Partir dans tous les sens - élaborer des liens transversaux et des associations d'idées - empêche t-il vraiment de structurer sa pensée ? D'être concis, exhaustif, rigoureux ?

- ne peut-on pas parler de dictature de l'hypersensibilité, de l'empathie ? L'intuition est, me semble t-il un atout remarquable pour se diriger vers des pistes de réflexion, encore faut il l'étayer. Et puis une question subsidiaire : certains ne confondent ils pas empathie et souffrance ? En gros, si tu ne souffres pas, tu n'es donc pas des nôtres, pour paraphraser le remarquable aphorisme provincial : "si tu ne baises pas, tu n'est pas de l'Ariège, si tu ne baises pas tu n'est pas ariégeois". La légitimité du zèbre par la douleur, quel concept étrange...

- ne peut-on pas parler de dictature du QI ? Comme si le fait d'être plus intelligent, en plus d'empêcher d'être heureux rendait aussi méfiant contre toute histoire de la pensée et de la connaissance, et imposait à beaucoup d'entre nous d'abord de penser par soi même ? De ne pas se laisser polluer par tous ces gens qui auraient pensé avant nous ? Sommes-nous obligés de réinventer l'eau froide à chaque instant ?

Au final, considérer un débat d'idées comme un terrain identitaire, d'expression de soi, quitte à marcher sur son voisin pour s'imposer, n'est-ce pas une caractéristique tout simplement humaine, hqi ou pas hqi ?
Je suis arrivé sur ce forum il y a maintenant un peu plus de deux ans dans un état de doute et de confusion lié à un changement de vie et une nouvelle séparation. Avec quasiment une seule question : pourquoi je foirais systématiquement mes relations intimes ? Pourquoi je n'arrivais pas à communiquer, à sortir de cette bulle dans laquelle je m'enfermais, zone de confort qui me tuait à petit feu ? Ce forum m'a permis de recoller avec ce truc de la douance que j'avais oublié, tellement il faisait à la fois partie intégrante de ma vie et n'étais à mes yeux qu'un épiphénomène de mon histoire. Ce forum m'a permis d'ouvrir les yeux, grâce à la lecture de nombreux témoignages qui m'ont vraiment émus, et de recoller petit à petit tous les morceaux. Le QI comme élément d'un puzzle, celui de ma vie. Ce décalage permanent entre moi et les autres, je trouvais enfin dans le QI une explication plausible, mais pas dans son essence même, mais plutôt dans sa non acceptation, et l'inhibition générale qui en résultait. Le décalage du surdoué comme dégât collatéral. Les rencontres IRL ont été le lieu où j'ai pu enfin rencontrer des gens qui me ressemblaient, qui me touchaient, avec qui je pouvais tenter l'expérience de l'ouverture, en confiance. Terrain identitaire effectivement, mais aussi communautaire, dangereux paradoxe. Je crois avoir rapidement compris le piège tendu, et ce forum m'a aussi permis de me connecter à d'autres grilles de lecture. Mon QI fait partie de moi, mais ne me caractérise pas entièrement, et heureusement.

Cette question HQI vs zèbre n'a aucun sens pour moi. Ce ne sont que des mots différents pour décrire des gens dont le potentiel "intellectuel" est plus important que la moyenne. A 130, ça fait 2 %; à 125 ça fait 5 %, mais qui peut croire qu'il existe une frontière précise, qui fait que l'on a ou pas ce haut potentiel ? Surtout quand cette frontière est validée par des tests imparfaits, conçus au préalable pour détecter ceux qui sont en dessous de la moyenne, avec une marge d'erreur conséquente, et basés sur un concept bien mal maîtrisé : l'intelligence, ou plutôt les intelligences. Le bouquin de JSF, bible des zèbres, je n'ai pas réussi à dépasser le premier chapitre, faudrait que je m'y remette.

Ce qui me semble important, c'est la boite de pandore dont parle Fusain. Dépasser les pièges de la reconnaissance, de l'illusion groupale, de l'auto-valorisation, étapes dans le chemin que chacun prend pour apprendre le métier de vivre.
Harpo
Harpo

Messages : 5770
Date d'inscription : 05/06/2012
Age : 57
Localisation : En Flandre

http://la-maison-et-le-monde.net/

Revenir en haut Aller en bas

92 % de zèbres dans la population générale ?! - Page 4 Empty Re: 92 % de zèbres dans la population générale ?!

Message par Darth Lord Tiger Kalthu le Lun 4 Nov 2013 - 10:18

On peut résumer ainsi "Ne pas refuser le fait que nous puissions être différent, mais ne pas s'enfermer dans cette différence"

_________________
IMPERATOR•KALTHU•CAESAR•DIVVS
Pour plus d'infos cliquez là -> Appel tigres XXX Règles de courtoisie XXX pour les nouveaux XXX C'est quoi les Tigres ? <-
Darth Lord Tiger Kalthu
Darth Lord Tiger Kalthu

Messages : 20618
Date d'inscription : 02/12/2012
Age : 40
Localisation : Koriban

http://www.zebrascrossing.net/t14849-qu-est-ce-que-le-tigre#6200

Revenir en haut Aller en bas

92 % de zèbres dans la population générale ?! - Page 4 Empty Re: 92 % de zèbres dans la population générale ?!

Message par Invité le Lun 4 Nov 2013 - 10:55

Harpo a écrit: Les rencontres IRL ont été le lieu où j'ai pu enfin rencontrer des gens qui me ressemblaient, qui me touchaient, avec qui je pouvais tenter l'expérience de l'ouverture, en confiance
Mais ça veut dire que tu sens un contact plus facile avec les HQI qu'avec les autres, même lorsque tu n'as pas spécialement de points communs avec eux (pas la même vision du monde, intérêts etc)?
Ou alors le pourcentage de personnes avec qui tu sembles pouvoir vraiment t'entendre est plus important parmi la population de HQI, tout en étant assez limité?
Sinon comment tu caractériserais les choses qui font naître en toi un sentiment de ressemblance? A part le décalage, car il peut y avoir d'autres causes au décalage - donc ce serait plutôt sur l'origine de ce décalage là.
j'avais raté ce texte dans ton fil

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

92 % de zèbres dans la population générale ?! - Page 4 Empty Re: 92 % de zèbres dans la population générale ?!

Message par DoomGopher le Lun 4 Nov 2013 - 11:19

Fuz1 a écrit:peut-être plus exactement le mortier qui assemble toutes nos briques, mais elle ne renferme pas et ne définit pas à elle seule notre identité, elle ne justifie pas qu'on se tienne à l'écart de ceux qui sont construits autrement
j'aime lire ca

Harpo a écrit:mais qui peut croire qu'il existe une frontière précise, qui fait que l'on a ou pas ce haut potentiel ? Surtout quand cette frontière est validée par des tests imparfaits, conçus au préalable pour détecter ceux qui sont en dessous de la moyenne, avec une marge d'erreur conséquente, et basés sur un concept bien mal maîtrisé : l'intelligence, ou plutôt les intelligences
et ca aussi
a mon sens, l'intelligence est un outil, ce qu'on en fait reste a notre discretion, ya pas de bon ou de mauvais usage au sens large (comprendre par là que ne "rien" faire de capacités cognitives un peu superieure a la moyenne ne devrait absolument pas etre source de culpabilité), il n'y a guere que des gens qui font ce qu'ils peuvent avec ce qu'ils sont...

Rocky I a écrit:parce que depuis que tu es gosse on te dit "mais non ! devant les gens tu dois être comme ça, tu dois paraître comme ça"
oui alors je suis d'accord qu'on subit un certain nombre de pression en ce sens ... cependant, il nous appartient des lors qu'on est un peu emancipé (plusieurs axe d'emencipation sont possibles ici , mais je fais allusion a celui d'etre en age de faire ses propres choix, quand on est un minimum mature quoi) de s'y soumettre ou pas.
A mon tour de prendre mon exemple, tres tot j'ai refusé de m'y soumettre (des le college), evidemment ca pose un certain nombre de problemes mais pas plus que les problemes qui surviennent en s'y soumettant (c'est juste que ceux là sont "normaux" au regard de la societé)

Rocky II a écrit:Et tu peux laisser fuser les idées sans que ça choque et tu peux suivre 2 conversations à table (et tout le monde le fait d'ailleurs) sans que ça passe pour mal poli par exemple.
et donc je me laisse donc aller a ce genre de chose dans mon quotidien , dans mon boulot ... je ne dis pas que ca ne surprend pas les gens au début, de meme que ma rigueur un peu extreme dans mon boulot (parfois limite psycho rigide en apparence), a defendre mes conviction avec parfois un peu trop de ferveur ...
Mais on est surpris de voir que les gens s'y font, et finissent meme par apprecier (sauf peut etre les managers qui ne savent manager que par le rapport de force ... autrement dit , selon moi , qui ne savent pas manager tout court ... tant pis pour eux et tant pis pour moi ^^ )
je crois que parfois, on ne laisse plus le benefice du doute à personne apres avoir eu quelques mauvaises experiences ... mais en se battant un peu , en faisant valoir qui on est ... et bien on leve aussi certaines barrieres chez les autres et chez soi ...
Alors bien sur, ca plait pas a tout le monde, mais je doute que quiconque puisse faire l'unanimité ... j'ai juste fait le deuil ( si jamais ca a été un jour ma preoccupation) d'etre apprecié de tout un chacun, pour me concentrer sur ceux que j'apprecie moi meme.
Il est tout aussi evident qu'agir ainsi n'est pas pour tout le monde, tout le monde n'a pas ca dans sa personnalité, mon histoire m'a fait tel que je suis (j'ai en moi une "rage" d'exister dans toute mon individualité, ceci expliquant cela ...rien a voir avec le douance pour autant mais je travail aussi dessus pour l'exprimer avec un peu moins ...d'energie) , je temoigne juste que c'est possible de forcer un peu "son destin"...

Rocky III a écrit:on est différent mais pas supérieur
et oui ...

Rocky IV a écrit:le geek qui explique que les gens rejeté, on tendance, quand il se regroupe sur un point d'intérêt, à à leur tour rejeter les autre
J'avais lu un article tres interessant qui traitait de la geekitude.
Ca disait en substance que les geeks originels se sont longtemps battus pour partager leur univers et leurs passions, mais qu'ils etaient alors marginalisés.
et puis la geek attitude est devenu branchée (Iphone, monde hyper connecté, la démocratisation du net,des ordis, des mangas, j'en passe et des meilleurs ... )  et que donc les jeunes, le tout un chacun, est devenu un peu geek ou du moins le revendique.
un phénomene etrange est alors apparu, les geeks qui faisaient la promotion de leur "mouvement", de leur mode de vie et qui voulaient pour finalité d'etre accepté se sont retrouvés depossedé d'une part de leur identité et en réaction, on a commencer a entendre certaines personnes dire " Ah oui non mais moi je suis un vrai geek, un old school d'avant 1995, pas comme ces sombres couillons avec leur iphone" (je crois que je fais un peu parti de ceux là , mais je travail dessus ^^)
comme si le "titre" de geek devait s'acquerir dans l'adversité, accouché dans la douleur, ca se mérite quoi ...
Je vois un peu ça sur ZC avec le douance
" hey ho , ya des HQI testés ici qui on en chié pour gagné le titre, alors ceux qui arrivent le nez en l'air et les mains dans les poches en disant 'ah ouaip moi aussi tiens!' , bah vous faites comme les autres , vous passez le test, vous passez quelques années en vous sentir exclus et apres on verra , mais sinon vous vous cassez ! bande de moules !"
en soit je comprends, l'arriviste qui profite du boulot des autres en arrivant trois heures apres la bataille ... mais a vrai dire, on meriterait de trouver ici une ouverture qui permette a tout un chacun de venir partager sans forcement encore une fois vouloir coller un label .... Charolaise du haut languedoc certifié conforme ^^

P.S: je touche une subvention des que je case l'expression "tout un chacun", ce post m'a valu une belle prime !
DoomGopher
DoomGopher

Messages : 4051
Date d'inscription : 17/01/2011
Age : 37
Localisation : Bordeaux

http://www.zebrascrossing.net/t2017-alashazam-vala-sproui

Revenir en haut Aller en bas

92 % de zèbres dans la population générale ?! - Page 4 Empty Re: 92 % de zèbres dans la population générale ?!

Message par Dark La Sombrissime Encre le Lun 4 Nov 2013 - 11:39

Ça ne fait peut être pas "esprit ouvert" mais je commence à avoir de plus en plus le sentiment que ce fil es pour moi et que c'est être osé que de s'inscrire sans être testé.
Oui j'ai bien lu tout ce que vous avez écrit et cela me pousse justement a avoir ce sentiment et je commence à penser sérieusement a la desinscription.
Dark La Sombrissime Encre
Dark La Sombrissime Encre

Messages : 3259
Date d'inscription : 04/12/2012
Age : 26
Localisation : 4eme dimension

http://www.sos-suicide.fr

Revenir en haut Aller en bas

92 % de zèbres dans la population générale ?! - Page 4 Empty Re: 92 % de zèbres dans la population générale ?!

Message par Invité le Lun 4 Nov 2013 - 11:44

Encre Sombre a écrit:Ça ne fait peut être pas "esprit ouvert" mais je commence à avoir de plus en plus le sentiment que ce fil es pour moi et que c'est être osé que de s'inscrire sans être testé.
Oui j'ai bien lu tout ce que vous avez écrit et cela me pousse justement a avoir ce sentiment et je commence à penser sérieusement a la desinscription.
Bah.. je ne suis pas testé non plus, et ce qui me rend encore plus illégitime: HQI ou pas, je m'en fous.
Par contre il y a des HQI dont me sens proche, et plein d'autres personnes, qui doivent avoir des QI plus ou moins haut (mystère mystère) avec qui je m'entends super bien aussi. Donc tout ça m'intrigue, la sympathie ne me semble pas liée au QI. Surtout que je ne vois pas une grande différence entre ZC et ailleurs, si ce n'est le côté "introspection" liée aux divers problèmes.
Ce fil ne me donne pas envie de partir, au contraire, j'y vois une occaz de trouver des réponses. C'est même le genre de post qui m'intéresse le plus.


Dernière édition par Shrödinger's dog le Lun 4 Nov 2013 - 11:46, édité 3 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

92 % de zèbres dans la population générale ?! - Page 4 Empty Re: 92 % de zèbres dans la population générale ?!

Message par DoomGopher le Lun 4 Nov 2013 - 11:44

bah moi je trouve que c'est tout l'interet et la force de ce forum, apres tout n'a t on pas le droit de s'interroger, d'echanger ou de partager ici meme sans etre testé ... ?
il ya d'autres endroits pour surdoués sectaires
DoomGopher
DoomGopher

Messages : 4051
Date d'inscription : 17/01/2011
Age : 37
Localisation : Bordeaux

http://www.zebrascrossing.net/t2017-alashazam-vala-sproui

Revenir en haut Aller en bas

92 % de zèbres dans la population générale ?! - Page 4 Empty Re: 92 % de zèbres dans la population générale ?!

Message par Uccen le Lun 4 Nov 2013 - 11:50

chti-kawa a écrit:
Shrödinger's dog a écrit:
chti-kawa a écrit:
Si on est ici c'est qu'on est HQI et qu'on se sens mal pour la plupart.
Donc la condition c'est de se sentir mal?
Voila typiquement le genre de post inutile...
...certains aussi sont la .... d'autres juste pour se foutre de notre gueule comme IRL...
 
 
Non, on peut venir aussi s'instruire sur la partouze zébrée.
Connard.
 
 
 
(ah ouais merde chantage au suicide..
Luc, la compagnie, un chti-ban peut-être)
Uccen
Uccen

Messages : 2369
Date d'inscription : 26/04/2013
Age : 102
Localisation : Awras

Revenir en haut Aller en bas

92 % de zèbres dans la population générale ?! - Page 4 Empty Re: 92 % de zèbres dans la population générale ?!

Message par Darth Lord Tiger Kalthu le Lun 4 Nov 2013 - 11:51

Le thème est les surdoués, mais c'est le thème uniquement (je vais sur un forum sur les vaisseaux star wars, pourtant je ne suis pas un vaisseau). Des gens peuvent être impliqués, peuvent avoir dans leur entourage, se questionner sur eux même.
De toutes façons si on se fie aux profils, 50 % se disent testés !
Et c'est très bien que des gens puissent venir de temps à autres et qui savent ne pas l'être pour pousser aussi une gueulante !
Et qu'on reste ouvert !!!

_________________
IMPERATOR•KALTHU•CAESAR•DIVVS
Pour plus d'infos cliquez là -> Appel tigres XXX Règles de courtoisie XXX pour les nouveaux XXX C'est quoi les Tigres ? <-
Darth Lord Tiger Kalthu
Darth Lord Tiger Kalthu

Messages : 20618
Date d'inscription : 02/12/2012
Age : 40
Localisation : Koriban

http://www.zebrascrossing.net/t14849-qu-est-ce-que-le-tigre#6200

Revenir en haut Aller en bas

92 % de zèbres dans la population générale ?! - Page 4 Empty Re: 92 % de zèbres dans la population générale ?!

Message par DoomGopher le Lun 4 Nov 2013 - 11:52

Rocky V a écrit:Et qu'on reste ouvert !!!
et pour ceux qui ne le sont pas, j'ai une machette ... moi, si je peux rendre service ...
DoomGopher
DoomGopher

Messages : 4051
Date d'inscription : 17/01/2011
Age : 37
Localisation : Bordeaux

http://www.zebrascrossing.net/t2017-alashazam-vala-sproui

Revenir en haut Aller en bas

92 % de zèbres dans la population générale ?! - Page 4 Empty Re: 92 % de zèbres dans la population générale ?!

Message par sylveno le Lun 4 Nov 2013 - 11:54

J'ai toujours eu du mal à communiquer réellement avec les autres. D'après les quelques rares retours que j'ai eu, mon discours est trop zarbies (zebries ?), trop de connexions entre différents éléments disparates que les autres ont du mal à suivre, voulant trop chercher à comprendre le sens de ce que l'autre dit et comme il est incapable de justifier il se détourne.

Je ne sais pas encore avec exactitude où je me situe dans "l'échelle" de la zébritude où du qi (résultat du test qui traine) ce que j'ai pu constaté, c'est qu'en irl zèbres, je ne suis pas obligé de répéter 10 fois la même chose à chacun avant d'être entendu (ça m'a d'ailleurs beaucoup beaucoup surpris), je peux communiquer sur une idée même un sujet que je ne connais pas et mes questions ne semble pas provocatrices.
J'ai pourtant l'habitude des réunions de gens parfois même sur plusieurs jours autour d'un sujet fédérateur. Même pendant mes formations en psy, donc dans une ambiance pouvant a priori se prêter à l'écoute et à l'attention, je n'ai pas vécu ce genre de choses.

Pour en revenir au sujet direct de ce fil, j'ai constaté une différence de fonctionnement social entre zébracrosseur que je n'ai vu nul part ailleurs. Donc bien loin des 92 %.
sylveno
sylveno

Messages : 3356
Date d'inscription : 16/07/2013
Age : 56
Localisation : à la campagne et à la ville

Revenir en haut Aller en bas

92 % de zèbres dans la population générale ?! - Page 4 Empty Re: 92 % de zèbres dans la population générale ?!

Message par meï le Lun 4 Nov 2013 - 12:10

oulala il y a de la lecture..
sinon, pour faire court, je ne reviens que plus rarement ici.
lorsque je suis arrivée il ya quqlues années, je crois que 'jétais déjà adherente à Mensa.j'ai suivi un conseil d'ami je pense, et trouvé ici un petit groupe de surdoués sympa.
avc le temps ce site est devenu un "must" de la discussion entre personnes surdouées, (mais je trouve qu'aujourd'hui que ca devient u peu plus "personnes qui se sentent en décalage"..attention en pas y voir de jugement merci.)..trop grand pour moi, trop de monde, trop d'incompréhensions dues a l'ecrit (c'est pas spécifique à ici bien sur) etc.

bref..je ne ressens plus bp le lien avec "surdoués".pourtant au départ il m'avait semblé que le mot zebre était utilisé pour définir autrement les surdoué cad personnes sureffcientes intellectuellement (ce qui se mesure aussi par un wais;..mais pas que.)

bon comme je suis aussi autiste (et Luc juste pour info, on peut être autiste asperger et très bien performer au wais..jen connais bcp! Wink .) je me susi très vite retrouvée aussi dans un autre forum ou il y a plus de personnes avec autisme et hqi et la, oui je m'y retrouve sans doute un peu (beaucoup)mieux.
Mais ca me fait aussi plaisir de pouvoir revenir discuter parfois.(pas trop n'en faut car je me sens souvent mal comprise ici, mais ca vient sans doute de moi..ma façon de m'exprimer est "directe et carré" et souvent prise pour une forme d'"attaque"..il y a trop de "sensbilités" ici pour moi, ca colle pas. Razz  je ne comprend spas trop les "tourniquets" pour arriver d'un point A à B ou les formules de politesse pour ne pas blesser..je suis un peu paumée Embarassed .).)


bah ne vous prenez pas tant la tête, de toute façon ici vous etes tous plutot sensibles, alors forcément ça part dans tout les sens;.mais chacun a le droit aussi d'avoir son point de vue sur la douance, et si certains preferent dire que oui, surdoué c'est QI >130, (en general et sans asterixes qui vont avec (psy, conditions, troubles..) ben faut aussi arreter de leur sauter dessus parce que "non le QI c'est pas ce qui compte....non? ca donn,e un peu cette impression.
la on s'y retrouve plus. "zebre "au depart c'est quand même surdoué..mais en effet ici, depuis quelques années, c'est en train de devenir tout autre chose...alien 
que ca ne vous empechent pas de discuter c'est un lieu d'échange quand meme.Razz 
bonne journée à vous.sunny 
meï
meï

Messages : 1321
Date d'inscription : 26/07/2009
Age : 46
Localisation : à l'Ouest

Revenir en haut Aller en bas

92 % de zèbres dans la population générale ?! - Page 4 Empty Re: 92 % de zèbres dans la population générale ?!

Message par Invité le Lun 4 Nov 2013 - 13:29

oui alors je suis d'accord qu'on subit un certain nombre de pression en ce sens ... cependant, il nous appartient des lors qu'on est un peu emancipé (plusieurs axe d'emencipation sont possibles ici , mais je fais allusion a celui d'etre en age de faire ses propres choix, quand on est un minimum mature quoi) de s'y soumettre ou pas.
ça, ça m'a l'air de prendre le problème à l'envers. Quand tu subis une forte pression de conformisme, en particulier quand tes parents t'ont fait comprendre qu'ils conditionnaient leur amour au fait de respecter leurs règles et de rester sur les rails qu'ils avaient posés pour toi, "l'émancipation" ne va pas se produire toute seule sous prétexte qu'on atteint l'âge où la majorité envoie tout chier. Soit dit en passant, l'émancipation et la maturité, ce n'est pas brailler "règles pipi caca prout sa mère la pute j'fais c'que j'veux", mais avoir suffisamment de discernement pour juger quelles règles sont inutiles, néfastes, périmées, pertinentes, cohérentes, ou vitales. Et là aussi, ce n'est pas une question d'âge, le vécu dans l'enfance peut lourdement grever la maturation de cette capacité, ou - peut-être même plus souvent - de la capacité à passer à l'acte. Quand on t'a répété pendant toute ton enfance que si tu déroges, les choses se combineront de manière à te punir, et qu'on te monte en épingle des faits qui soi-disant le prouvent, tu y regardes à deux fois avant de prendre le risque. D'autant plus que ce n'est pas parce que tu l'as fait une fois sans conséquence pénible qu'il en sera de même la fois suivante.
Donc, non, il ne suffit pas de dire "onnaka décider". D'ailleurs, surdoué ou pas, beaucoup d'adultes ont du mal à dépasser le stade "bascule permanente entre le conformisme le plus absolu et la revendication du Libre Caprice décomplexé" - revendication elle-même très conformiste.

Sinon, pour l'histoire de "devoir faire ses preuves par le test et la souffrance", alors là, je n'y crois pas du tout. J'ai lu ici des dizaines de fois "ouaaais de toute façon ici quand on ose s'inscrire sans être testé on est regardé de travers considéré comme un imposteur toussa", voire même assez régulièrement "faudrait peut être faire preuve d'ouverture et reconnaître que zébritude et QI ça n'a rien à voir!!!"... et par contre, je n'ai pas le souvenir précis d'un SEUL message disant sérieusement "vous les non-testés vous n'avez rien à faire ici, vous ne faites pas partie du club".
Alors, pour parler crûment, ce serait bien de ne pas faire payer un complexe de l'imposteur - compréhensible sinon légitime - à des dizaines et des dizaines de posteurs qui n'ont pas et n'auront jamais d'attitude de rejet vis-à-vis des personnes non testées. Ce qui se manifeste, et c'est très différent, c'est une demande de rigueur sur les mots. On est testé ou on ne l'est pas. On ne peut pas dire "le test donne un QI de 118 mais je suis surdoué c'est évident, j'ai juste une intelligence supérieure mais trop atypique pour les bornés qui ont fait ce test". Puisque, douance ou non, l'important est de se connaître, à quoi bon risquer de se mentir en revendiquant l'appartenance à une catégorie sans être sûr, voire avec des indices dans le sens contraire ? Et pourquoi donc vouloir à toute force cette étiquette si par ailleurs on clame qu'il n'y a aucune espèce de supériorité là-dedans ?

Connais-toi toi même. Si ça passe par un test de QI, quel qu'en soit le résultat, c'est un test de QI. Si ça passe par le fait d'être ici, d'échanger avec les gens, de se sentir bien, et de ne pas éprouver le besoin de test parce qu'on est au clair avec soi-même, ça passe par tout ça, épicétou. Mais dans tous les cas, se mentir pour se rattacher à une identité valorisante mais inexacte, ça ne peut que revenir dans la couenne façon boomerang.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

92 % de zèbres dans la population générale ?! - Page 4 Empty Re: 92 % de zèbres dans la population générale ?!

Message par Invité le Lun 4 Nov 2013 - 13:55

Harpo a écrit:Dépasser les pièges de la reconnaissance, de l'illusion groupale, de l'auto-valorisation, étapes dans le chemin que chacun prend pour apprendre le métier de vivre.
Salutations.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

92 % de zèbres dans la population générale ?! - Page 4 Empty Re: 92 % de zèbres dans la population générale ?!

Message par DoomGopher le Lun 4 Nov 2013 - 14:09

Fuz a écrit:Soit dit en passant, l'émancipation et la maturité, ce n'est pas brailler "règles pipi caca prout sa mère la pute j'fais c'que j'veux", mais avoir suffisamment de discernement pour juger quelles règles sont inutiles, néfastes, périmées, pertinentes, cohérentes, ou vitales
bah je suis bien d'accord, je ne faisais pas allusion a tout rejeter en bloc mais a etre ne mesure de faire un choix construit face a ce qu'on cherche a nous imposer et si j'ai occulté la notion d'age , c est parceque je pense que la "maturité" est a geometrie variable selon les axes de developpement , comprendre par là que sur certains axes ca peut venir bien plus vite que sur d'autres. Mais l'age et les experiences y ont sans conteste une part importante ...

Quand tu subis une forte pression de conformisme, en particulier quand tes parents
précisement , moi j'ai subit cette pression de la societé mais cela n'est pas venu de mes parents ( yen a eu d'autres , d'autre nature , je te rassure ^^ )

Donc, non, il ne suffit pas de dire "onnaka décider"
bah dans l'absolu ca suffierait ^^ et comme je l'ai dit en conclusion, ca n'est pas pour tout le monde, et j'ai parlé de mon cas particulier comme d'un temoignage que certaines choses sont possibles , davantage qu'on peut l'imaginer ... et j'ai aussi dit que ca avait des conséquences, pas toujours "roses", mais qu'un final je faisais un choix, car l'alternative ( a savoir se conformer a ce que la societé attend de moi) en avaient aussi que je juge pire pour moi que ce que je vis...

"devoir faire ses preuves par le test et la souffrance"
j'ai fait une analogie avec un poil de provoc', je t'accorde que ca n est pas le discours dominant et encore heureux ... mais ya quand meme parfois des relents de ca .
Ceci etant dit, je suis aussi tout a fait pour accorder aux mots leurs sens et ne pas les galvauder un surdoué, c est une définition plus ou moins précise, basé en grande parti sur un test dont on pense ce qu'on veut (et qu'il n'est d'ailleurs pas interdit de remettre en cause quant a sa pertinence comme outils de mesure de "l'intelligence" je reviens a mon questionnement sur la nature de "l'intelligence" qui pour moi est encore quelque chose de reltivement flou alord appuyer une définition "précise" sur des concepts qui ne le sont pas tant que ca ... ca me parait deja delicat) bon bah voila qq un a decidé un jour de fixer une limite là >.< ... oké
moi ca me va dans l'absolu d un coté ceux qui le sont, de l'autre ceux qui ne le sont pas ( y a t il tant d'ecart entre le 129 et le 130 ? comme lu plus haut la frontiere n'est peyt etre pas aussi determinée que ca ... au psy de faire son boulot d'analyse des résultats apres tout, encore faut il qu'il soit compétant ... car là bas comme ailleurs , je doute que le nivea usoit homogene ... bref )
mais zebre floute encore plus cette définitions car meme si l'inventeuse du terme précise qu'elle utilise indiferement l'un et l'autre des termes , a la lecture on se demande si c est bien la meme chose ... et au final on finit par se questionner sur la définition meme de surdoué qui peut finalement changé d'un professionel a l'autre ...
tout ca pour dire que dans le flou artistique , il vaut peut etre finalement mieux ne pas chercher a fixer les choses dans le marbre car ca serait prétentieux et surement contreproductif

c'est une demande de rigueur sur les mots. On est testé ou on ne l'est pas
voila on peut etre précis la dessus , c'est binaire. t'es testé, oui ou non ? on peut toujours repondre a ca mais on peut toujours discuter les résultats et l'analyse ... (surtout qu'on peut inflechir le résultat en s'entrainant vu le type d'exercice ... )

Et pourquoi donc vouloir à toute force cette étiquette si par ailleurs on clame qu'il n'y a aucune espèce de supériorité là-dedans ?
ya sans doute pour bcp en demande de comprendre ce qu'il leur arrive, une forme de projection de qq chose de valorisant ... et on ne peut pas leur jeter la pierre quand la majorité de la population ne sait pas réellement ce qu'est d'etre surdoué et assimile ca a une forme de superiorité et de génie " ah t es surdoué ? donc t'es un génie des maths ! ", et cette ignorance mene souvent à une forme de jalousie ou de "mais pour qui il se prend ce mec à se croire superieur là ! " mais qui n'est une projection de leurs propres complexes
mais je dirais surtout cette quete d'identité ... qui les pousse a vouloir se coller le label sur le front ...

Mais dans tous les cas, se mentir pour se rattacher à une identité valorisante mais inexacte, ça ne peut que revenir dans la couenne façon boomerang.
bien d'accord là dessus ... faire face a la realité me parait toujours (autant que faire se peut , des fois se voiler la face , ca permet de se laisser un peu de "repos", reculer pour mieux sauter ^^) le bon choix meme si c'est pas toujours agreable ou qu'on voudrais autre chose ...
DoomGopher
DoomGopher

Messages : 4051
Date d'inscription : 17/01/2011
Age : 37
Localisation : Bordeaux

http://www.zebrascrossing.net/t2017-alashazam-vala-sproui

Revenir en haut Aller en bas

92 % de zèbres dans la population générale ?! - Page 4 Empty Re: 92 % de zèbres dans la population générale ?!

Message par Darth Lord Tiger Kalthu le Lun 4 Nov 2013 - 14:17

Bon en fait n'étant plus zèbre depuis que je suis Tigre, je vais me retirer de ce débat....

_________________
IMPERATOR•KALTHU•CAESAR•DIVVS
Pour plus d'infos cliquez là -> Appel tigres XXX Règles de courtoisie XXX pour les nouveaux XXX C'est quoi les Tigres ? <-
Darth Lord Tiger Kalthu
Darth Lord Tiger Kalthu

Messages : 20618
Date d'inscription : 02/12/2012
Age : 40
Localisation : Koriban

http://www.zebrascrossing.net/t14849-qu-est-ce-que-le-tigre#6200

Revenir en haut Aller en bas

92 % de zèbres dans la population générale ?! - Page 4 Empty Re: 92 % de zèbres dans la population générale ?!

Message par DoomGopher le Lun 4 Nov 2013 - 14:21

c'est pas con ^^
moi parceque j'ai deja dit ce que j avais a dire ^^ je ne fais que me paraphraser ^^
DoomGopher
DoomGopher

Messages : 4051
Date d'inscription : 17/01/2011
Age : 37
Localisation : Bordeaux

http://www.zebrascrossing.net/t2017-alashazam-vala-sproui

Revenir en haut Aller en bas

92 % de zèbres dans la population générale ?! - Page 4 Empty Re: 92 % de zèbres dans la population générale ?!

Message par Invité le Lun 4 Nov 2013 - 14:38

bah dans l'absolu ca suffierait ^^ et comme je l'ai dit en conclusion, ca n'est pas pour tout le monde, et j'ai parlé de mon cas particulier comme d'un temoignage que certaines choses sont possibles , davantage qu'on peut l'imaginer ... et j'ai aussi dit que ca avait des conséquences, pas toujours "roses", mais qu'un final je faisais un choix, car l'alternative ( a savoir se conformer a ce que la societé attend de moi) en avaient aussi que je juge pire pour moi que ce que je vis...
Techniquement, le moment où l'on vit selon ses propres choix et plus selon ceux que l'extérieur (quel qu'il soit) cherche à nous imposer prend toujours la forme d'une décision. Un beau matin, on pose un geste qui s'inscrit dans une logique nouvelle. Seulement, c'est une illusion de croire qu'on pouvait poser ce choix à tout moment et qu'on navéka. Généralement, ce premier acte d'émancipation nous exclut: l'extérieur réagit, parfois violemment. Il y a ainsi des gens qui ont été du jour au lendemain mis à la porte par leurs parents. Quand on pose ce choix, c'est qu'auparavant, en interne, on a suffisamment mûri les choses pour

1/ prendre conscience de ce qui nous appartient et de ce qui ne nous appartient pas, ce qui est du conditionnement et ce qui ne l'est pas - dans combien de cas on clame poser un acte libre, qui n'est qu'un acte dicté par une manipulation que nous n'avons pas remarquée ?
2/ l'option vraiment libre et nôtre étant ainsi définie, avoir jaugé les conséquences réelles (et non fantasmées) que pourrait avoir cette option, et enfin
3/ être prêt à encaisser ces conséquences.

Alors, et alors seulement, on peut agir. Mais là-dessus, on a prise sur quoi ? Au maximum - parce que souvent c'est inconscient - sur le moment où l'on décide de creuser le point numéro un. Sachant que son prélude est une prise de conscience que quelque chose ne va pas, que notre vie n'est pas la nôtre, et que certains, même surdoués, n'en prennent vraiment conscience que très tard dans leur vie. Et que ce prélude, nous ne le contrôlons pas. Il faut un signal pour seulement avoir conscience que la question est posée. Alors, et alors seulement, le planning se déroule, et nous ne connaissons pas sa durée, car en fonction de notre vécu, il peut se voir opposer des forces considérables (nos tyrans intérieurs). Des forces que l'extérieur a armé contre nous dans le but de nous neutraliser. Et si on en est là, c'est précisément parce qu'à un moment donné, elles y sont parvenues. Des armées qui ont été envoyées occuper notre moi, souvent dès l'enfance, bien avant que nous n'ayons l'idée d'en fortifier la frontière.

Sans conscience de cette situation, répéter qu'on n'a qu'à décider de s'émanciper, c'est comme dire qu'il suffit d'une décision pour que les armées d'occupation lèvent le camp. Bah non. Il y faudra une guerre. Incertaine, interminable, faite de succès et de revers.

Ou pour prendre une analogie plus triviale, ce "onnaka", c'est comme dire à quelqu'un "prends ce récipient et vide son contenu, c'est pas compliqué, yaka verser" alors que le récipient est fermé par un solide bouchon, serré à bloc il y a trente ans, au pas de vis tout encatolé de rouille et de crasse - et qu'on n'a que ses deux mains pour l'ouvrir.

Sinon, si j'ai parlé des parents, c'est parce que c'est la source de pression la plus profonde, celle qu'on intériorise le plus facilement, le plus tôt - les premiers à déverser leur message, et tant pis pour nous s'il est toxique - celle aussi qu'on remet en cause le plus difficilement, parce qu'on a tendance à regarder a priori notre famille comme normale et à juger que ce que font nos parents se retrouve partout. Que c'est la norme, que c'est bien, que c'est juste. Alors que les avis des autres, qui sont sur un plan plus éloigné, on fait très tôt l'expérience qu'ils peuvent être divers, contradictoires.

j'ai fait une analogie avec un poil de provoc', je t'accorde que ca n est pas le discours dominant et encore heureux ... mais ya quand meme parfois des relents de ca .
A mon avis, c'est mélanger deux phénomènes qui sont bien distincts: d'une part, le lien douance/test, et là, je te renvoie notamment à ce qui est répondu aux personnes dont le test donne un résultat limite... et d'autre part l'assimilation Z=souffrance, comme si le zèbre était le surdoué-qui-va-mal. Et là, par désir d'appartenance, on trouve des personnes qui privilégient une certaine forme de souffrance à la douance comme critère de zébritude, alors qu'un Z est, en tout état de cause, et sans équivoque même chez JSF, un surdoué. Personne ne dit jamais à un surdoué qui va bien "tu ne peux pas l'être, sinon tu souffrirais", par contre, ceux qui vont bien, ou pas trop mal, ont souvent le ressenti que d'autres lient tant douance et souffrance qu'ils préfèrent garder la seconde de peur qu'elle n'entraîne la première dans sa disparition.

mais je dirais surtout cette quete d'identité ... qui les pousse a vouloir se coller le label sur le front ...
Bah ouais, mais dans ce cas, il y a comme une contradiction à, d'un côté vouloir ce label parce qu'on le juge valorisant, de l'autre faire la guerre à ceux qui préfèrent qu'on ne triche pas sur les mots, en les accusant de revendiquer un statut d'êtres supérieurs qui serait pure invention.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

92 % de zèbres dans la population générale ?! - Page 4 Empty Re: 92 % de zèbres dans la population générale ?!

Message par DoomGopher le Lun 4 Nov 2013 - 14:44

je suis plutot assez d accord avec tout ce que tu viens d ecrire , là encore mon discours , c est pas "onaka" , c est " c'est possible , le monde exterieur s'y fera peu ou proue".

Bah ouais, mais dans ce cas, il y a comme une contradiction à, d'un côté vouloir ce label parce qu'on le juge valorisant, de l'autre faire la guerre à ceux qui préfèrent qu'on ne triche pas sur les mots, en les accusant de revendiquer un statut d'êtres supérieurs qui serait pure invention.
sans doute ^^ encore je suis pas sur que ce soit exactement ces deux "doctrines" qui s'opposent mais l'homme est fait (aussi) de contradictions ^^ meme les plus "integres avec eux meme" d'entre nous
je ne soutiens pas plus celle là qu'une autre ...
DoomGopher
DoomGopher

Messages : 4051
Date d'inscription : 17/01/2011
Age : 37
Localisation : Bordeaux

http://www.zebrascrossing.net/t2017-alashazam-vala-sproui

Revenir en haut Aller en bas

92 % de zèbres dans la population générale ?! - Page 4 Empty Re: 92 % de zèbres dans la population générale ?!

Message par sylveno le Lun 4 Nov 2013 - 15:11

DoomGopher a écrit:moi ca me va dans l'absolu d un coté ceux qui le sont, de l'autre ceux qui ne le sont pas ( y a t il tant d'ecart entre le 129 et le 130 ? comme lu plus haut la frontiere n'est peyt etre pas aussi determinée que ca ... au psy de faire son boulot d'analyse des résultats apres tout, encore faut il qu'il soit compétant ... car là bas comme ailleurs , je doute que le nivea usoit homogene ... bref )
mais zebre floute encore plus cette définitions car meme si l'inventeuse du terme précise qu'elle utilise indiferement l'un et l'autre des termes , a la lecture on se demande si c est bien la meme chose ... et au final on finit par se questionner sur la définition meme de surdoué qui peut finalement changé d'un professionel a l'autre ...
tout ca pour dire que dans le flou artistique , il vaut peut etre finalement mieux ne pas chercher a fixer les choses dans le marbre car ca serait prétentieux et surement contreproductif
Personne ne prétends que la frontière est un mur de feu c'est seulement qu'il faut bien la désigner quelque part. Néanmoins et comme je tentes de l'expliquer plus haut, la différence existe belle et bien. Aucun chiffre ne peut probablement le déterminer mais l'interaction personnelle ne trompe pas. C'est à mon avis le seul test fiable hp en mal-être ou bien dans ces pompes.
sylveno
sylveno

Messages : 3356
Date d'inscription : 16/07/2013
Age : 56
Localisation : à la campagne et à la ville

Revenir en haut Aller en bas

92 % de zèbres dans la population générale ?! - Page 4 Empty Re: 92 % de zèbres dans la population générale ?!

Message par Invité le Lun 4 Nov 2013 - 16:03

Oui, ce n'est pas parce que la frontière n'est pas une ligne rouge qu'elle ne sépare pas deux entités. Si je parcours le littoral entre Boulogne et Dunkerque, ou entre Douvres et Folkestone, est-ce que je peux définir un point où me tenir et prendre dans une main de l'eau de la Manche et dans l'autre de l'eau de la mer du Nord ? Pourtant, à Boulogne, je suis sans équivoque sur les bords de la Manche et à Dunkerque, sur la mer du Nord.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

92 % de zèbres dans la population générale ?! - Page 4 Empty Re: 92 % de zèbres dans la population générale ?!

Message par Darth Lord Tiger Kalthu le Lun 4 Nov 2013 - 16:11

Fus... a écrit:Oui, ce n'est pas parce que la frontière n'est pas une ligne rouge qu'elle ne sépare pas deux entités. Si je parcours le littoral entre Boulogne et Dunkerque, ou entre Douvres et Folkestone, est-ce que je peux définir un point où me tenir et prendre dans une main de l'eau de la Manche et dans l'autre de l'eau de la mer du Nord ? Pourtant, à Boulogne, je suis sans équivoque sur les bords de la Manche et à Dunkerque, sur la mer du Nord.
Tout ça pour que je t'invite à venir essayer Wink Ben viens dans ch'nord !!!

_________________
IMPERATOR•KALTHU•CAESAR•DIVVS
Pour plus d'infos cliquez là -> Appel tigres XXX Règles de courtoisie XXX pour les nouveaux XXX C'est quoi les Tigres ? <-
Darth Lord Tiger Kalthu
Darth Lord Tiger Kalthu

Messages : 20618
Date d'inscription : 02/12/2012
Age : 40
Localisation : Koriban

http://www.zebrascrossing.net/t14849-qu-est-ce-que-le-tigre#6200

Revenir en haut Aller en bas

92 % de zèbres dans la population générale ?! - Page 4 Empty Re: 92 % de zèbres dans la population générale ?!

Message par Invité le Lun 4 Nov 2013 - 16:43

ça suffit là, on n'arrête pas de courir !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

92 % de zèbres dans la population générale ?! - Page 4 Empty Re: 92 % de zèbres dans la population générale ?!

Message par Invité le Lun 4 Nov 2013 - 17:20

@Encre
Pour ton inquiétude,
Ne pas être testée ne veut pas dire  ne pas être HQI !!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

92 % de zèbres dans la population générale ?! - Page 4 Empty Re: 92 % de zèbres dans la population générale ?!

Message par Harpo le Lun 4 Nov 2013 - 19:11

Shrödinger's dog a écrit:
Harpo a écrit: Les rencontres IRL ont été le lieu où j'ai pu enfin rencontrer des gens qui me ressemblaient, qui me touchaient, avec qui je pouvais tenter l'expérience de l'ouverture, en confiance
Mais ça veut dire que tu sens un contact plus facile avec les HQI qu'avec les autres, même lorsque tu n'as pas spécialement de points communs avec eux (pas la même vision du monde, intérêts etc)?
Ou alors le pourcentage de personnes avec qui tu sembles pouvoir vraiment t'entendre est plus important parmi la population de HQI, tout en étant assez limité?
Sinon comment tu caractériserais les choses qui font naître en toi un sentiment de ressemblance? A part le décalage, car il peut y avoir d'autres causes au décalage - donc ce serait plutôt sur l'origine de ce décalage là.
j'avais raté ce texte dans ton fil
Oui, j'ai clairement un contact plus facile avec les HQI qu'avec les autres. Ce qui ne veut pas dire que je m'entends parfaitement avec tout le monde lors d'une rencontre IRL, loin de là. Je mettrais cependant un ou deux bémols à cela : je n'ai pas demandé leur test à tous les gens que j'ai fréquenté et apprécié jusqu'ici, mais il m’apparaît que la plupart semblent en avoir toutes les caractéristiques. Ensuite, ce n'est pas spécialement la vision du monde ou les centres d'intérêt qui vont faire que le contact est facile, même si cela peux faciliter l'approche. Enfin, je pense que la teneur de ces rencontres IRL Z faussent un peu la donne. N'empêche, je suis en accord avec ce que dit Sylveno un peu plus haut.

Les éléments de ressemblance ? Une facilité assez déconcertante à échanger, que ce soit sérieux ou pas. D'ailleurs, c'est surtout dans l'humour que le courant passe le plus facilement. Ensuite, les affinités sélectives entrent en jeu, des trajectoires de vie, une façon de faire passer les émotions, une certaine lucidité et honnêteté dans la réflexion sur soi même.

Je ne comprends pas bien le sens de ta dernière phrase sur l'origine du décalage ? Si tu veux dire par là que le décalage n'est pas uniquement un trait de HQI mais tient tout autant à la personnalité et au profil psychologique de chacun, je te suis assez là-dessus. Sauf que, à mes yeux, tout cela est très fortement intriqué.
Harpo
Harpo

Messages : 5770
Date d'inscription : 05/06/2012
Age : 57
Localisation : En Flandre

http://la-maison-et-le-monde.net/

Revenir en haut Aller en bas

92 % de zèbres dans la population générale ?! - Page 4 Empty Re: 92 % de zèbres dans la population générale ?!

Message par Dark La Sombrissime Encre le Mar 5 Nov 2013 - 0:12

semama a écrit:@Encre
Pour ton inquiétude,
Ne pas être testée ne veut pas dire  ne pas être HQI !!
Ah ah, mais je sais semama, c'est juste que n'ayant aucune "preuve" de mon potentiel, j'empiete sur la propriété des z'autres là...
Dark La Sombrissime Encre
Dark La Sombrissime Encre

Messages : 3259
Date d'inscription : 04/12/2012
Age : 26
Localisation : 4eme dimension

http://www.sos-suicide.fr

Revenir en haut Aller en bas

92 % de zèbres dans la population générale ?! - Page 4 Empty Re: 92 % de zèbres dans la population générale ?!

Message par Sélène-Nyx le Mar 5 Nov 2013 - 1:23

Harpo a écrit:Allez, je remet un texte que j'ai écrit sur mon fil de présentation en début d'année :

Et une petite considération sur les débats de ce forum. Je suis parfois, souvent, frustré et déçu par la teneur des échanges. Quand je suis arrivé ici, je n'osais pas trop aller y écrire - fichtre, une population de HQI, 2 % du pays, je ne devais pas être au niveau. Lisons d'abord ce qui s'y passe, avant d'oser y ajouter ma contribution. Et puis par ci par là, j'y ai trouvé des contresens, des contre-vérités, des raisonnements ou affirmations un peu étranges pour l'être finalement assez rationnel que je suis.

Aujourd'hui je me pose deux ou trois questions sur des dérives que je crois percevoir ici, directement liées aux caractéristiques du Z. Je vais utiliser le terme de "dictature" un peu par provocation...

- ne peut-on pas parler de dictature de l'arborescence ? Partir dans tous les sens - élaborer des liens transversaux et des associations d'idées - empêche t-il vraiment de structurer sa pensée ? D'être concis, exhaustif, rigoureux ?

- ne peut-on pas parler de dictature de l'hypersensibilité, de l'empathie ? L'intuition est, me semble t-il un atout remarquable pour se diriger vers des pistes de réflexion, encore faut il l'étayer. Et puis une question subsidiaire : certains ne confondent ils pas empathie et souffrance ? En gros, si tu ne souffres pas, tu n'es donc pas des nôtres, pour paraphraser le remarquable aphorisme provincial : "si tu ne baises pas, tu n'est pas de l'Ariège, si tu ne baises pas tu n'est pas ariégeois". La légitimité du zèbre par la douleur, quel concept étrange...

- ne peut-on pas parler de dictature du QI ? Comme si le fait d'être plus intelligent, en plus d'empêcher d'être heureux rendait aussi méfiant contre toute histoire de la pensée et de la connaissance, et imposait à beaucoup d'entre nous d'abord de penser par soi même ? De ne pas se laisser polluer par tous ces gens qui auraient pensé avant nous ? Sommes-nous obligés de réinventer l'eau froide à chaque instant ?

Au final, considérer un débat d'idées comme un terrain identitaire, d'expression de soi, quitte à marcher sur son voisin pour s'imposer, n'est-ce pas une caractéristique tout simplement humaine, hqi ou pas hqi ?
Je suis arrivé sur ce forum il y a maintenant un peu plus de deux ans dans un état de doute et de confusion lié à un changement de vie et une nouvelle séparation. Avec quasiment une seule question : pourquoi je foirais systématiquement mes relations intimes ? Pourquoi je n'arrivais pas à communiquer, à sortir de cette bulle dans laquelle je m'enfermais, zone de confort qui me tuait à petit feu ? Ce forum m'a permis de recoller avec ce truc de la douance que j'avais oublié, tellement il faisait à la fois partie intégrante de ma vie et n'étais à mes yeux qu'un épiphénomène de mon histoire. Ce forum m'a permis d'ouvrir les yeux, grâce à la lecture de nombreux témoignages qui m'ont vraiment émus, et de recoller petit à petit tous les morceaux. Le QI comme élément d'un puzzle, celui de ma vie. Ce décalage permanent entre moi et les autres, je trouvais enfin dans le QI une explication plausible, mais pas dans son essence même, mais plutôt dans sa non acceptation, et l'inhibition générale qui en résultait. Le décalage du surdoué comme dégât collatéral. Les rencontres IRL ont été le lieu où j'ai pu enfin rencontrer des gens qui me ressemblaient, qui me touchaient, avec qui je pouvais tenter l'expérience de l'ouverture, en confiance. Terrain identitaire effectivement, mais aussi communautaire, dangereux paradoxe. Je crois avoir rapidement compris le piège tendu, et ce forum m'a aussi permis de me connecter à d'autres grilles de lecture. Mon QI fait partie de moi, mais ne me caractérise pas entièrement, et heureusement.

Cette question HQI vs zèbre n'a aucun sens pour moi. Ce ne sont que des mots différents pour décrire des gens dont le potentiel "intellectuel" est plus important que la moyenne. A 130, ça fait 2 %; à 125 ça fait 5 %, mais qui peut croire qu'il existe une frontière précise, qui fait que l'on a ou pas ce haut potentiel ? Surtout quand cette frontière est validée par des tests imparfaits, conçus au préalable pour détecter ceux qui sont en dessous de la moyenne, avec une marge d'erreur conséquente, et basés sur un concept bien mal maîtrisé : l'intelligence, ou plutôt les intelligences. Le bouquin de JSF, bible des zèbres, je n'ai pas réussi à dépasser le premier chapitre, faudrait que je m'y remette.

Ce qui me semble important, c'est la boite de pandore dont parle Fusain. Dépasser les pièges de la reconnaissance, de l'illusion groupale, de l'auto-valorisation, étapes dans le chemin que chacun prend pour apprendre le métier de vivre.
    Bravo, Harpo! Je suis à 100/100 d'accord avec toi, tes doutes, ton questionnement au sujet des "zèbres"!

  Lors de mes recherches (j'ai une pensée en arborescence, et un mode de pensée "obsessionnel" (j'sais pas si c'est "mode" ou "pensée" qu'il faut relier à obsessionnel ..), d'après ma psy), sur les symptômes que je dois attribuer à ma SEP, ou plutôt à mon éventuelle "zébritude", je viens de tomber sur cette découverte d'une équipe de scientifiques: je "copie-colle" ce que je viens de poster sur "mon" forum SEP:
  Lu sur Thisisms (forum US pour la SEP), et posté par Cece (l'une des intervenantes, particulièrement intéressée par le rôle du système veineux dans la Sclérose En Plaques, et qui a vu son état s'améliorer considérablement depuis une angioplastie pratiquée depuis environ 3 ans)

"Les vaisseaux sanguins de l’œil sont (ou seraient?) liés à la fonction cognitive, dont au QI (quotient intellectuel)".
   http://www.sci-news.com/othersciences/psychology/article01130-eye-blood-iq.html
  Extrait:  
  «On a remarqué que le calibre des veinules dans les yeux est lié, même modestement, aux scores du test mental des individus d’environ 30 ans, et même du QI dés l'enfance," affirme le Dr Idan Shalev et ses collègues. Les résultats suggèrent que les processus liant la santé vasculaire et le fonctionnement cognitif commence beaucoup plus tôt qu'on ne le pensait auparavant, des années avant l'apparition de la démence et d'autres déclins liés à l'âge dans le fonctionnement du cerveau. L'étude actuelle ne traite pas des mécanismes spécifiques qui sous-tendent la relation entre les vaisseaux de la rétine et le fonctionnement cognitif, mais les chercheurs présument que cela peut avoir à faire avec l'apport d'oxygène au cerveau".
   Je me doutais bien d'un truc comme ça! J'suis trop contente, j'n'osais pas imaginer qu'on aborderait ce genre de recherches si tôt, j'pensais même que je ne serais plus de ce monde quand on en parlera ... cheers
  Voilà une piste qui pourrait faire évoluer la connaissance sur le cerveau des "zèbres", non?? L'intelligence aurait un lien avec l'apport d'oxygène dans le cerveau? (Et là, le rôle de certains vaisseaux qui "sur-alimenteraient" certaines zones ... au détriment d'autres zones, du cerveau)??
  Que pensez-vous de cette hypothèse??
Sélène-Nyx
Sélène-Nyx

Messages : 2720
Date d'inscription : 29/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

92 % de zèbres dans la population générale ?! - Page 4 Empty Re: 92 % de zèbres dans la population générale ?!

Message par sylveno le Mar 5 Nov 2013 - 6:10

l'oxygène étant indispensable dans le métabolisme des glucides oui évidement il y a un lien. Cependant et de façon contradictoire, il a été constaté un lien inverse entre la consommation de glucose cérébral et le QI. Autrement dit, un QI élevé est corrélé à un métabolisme glucidique plus efficace donc consommant moins de glucose au niveau cérébral.
sylveno
sylveno

Messages : 3356
Date d'inscription : 16/07/2013
Age : 56
Localisation : à la campagne et à la ville

Revenir en haut Aller en bas

92 % de zèbres dans la population générale ?! - Page 4 Empty Re: 92 % de zèbres dans la population générale ?!

Message par Invité le Mar 5 Nov 2013 - 8:12

Harpo a écrit:Je ne comprends pas bien le sens de ta dernière phrase sur l'origine du décalage ? Si tu veux dire par là que le décalage n'est pas uniquement un trait de HQI mais tient tout autant à la personnalité et au profil psychologique de chacun, je te suis assez là-dessus. Sauf que, à mes yeux, tout cela est très fortement intriqué.
Oui c'était ça. Beaucoup de personnes peuvent se sentir décalée, pour différentes raisons, et ça ne me semble pas impliquer nécessairement un HQI.
Et pour le coup ce que tu dis m'intrigue (le paragraphe d'avant, sur les ressemblances) parce que j'ai justement l'impression que tu es l'une des personnes les plus "décalée" de ce forum, dans le sens où tu es l'une des rares personnes capables d'entrer dans un échange productif avec a peu près tout le monde ici... et que du coup ça te rend un peu hors normes (ce que je dis est un peu bizarre - c'est que j'y vois là une mise à distance, une mise en perspective, et donc un décalage).
Et je ne dis pas ça pour faire de la lèche au gentil modo - je pourrais dire à peu près la même chose de ayaaaahh alors que nous avons eu des échanges peu amicaux en mp, et que je ne me sens pas du tout proche d'elle. Mais elle a aussi cette capacité d'adaptation qui me semble un peu "décalée" pour le coup.  
Alors après c'est peut être du aux irl, ou alors je me fais des idées...   enfin ça m'intrigue.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

92 % de zèbres dans la population générale ?! - Page 4 Empty Re: 92 % de zèbres dans la population générale ?!

Message par Invité le Mar 5 Nov 2013 - 9:55

je t'apprecie quand meme shrodinger,surtout depuis quelques temps car je ressens un peu moins d'agressivité dans tes propos (c'est ce que je ressentais,pas forcement une verité,mais ça me fatiguait pas mal),et davantage une volonté de comprendre...
sinon j'aurais pu ecrire ce qu'a ecrit harpo,surtout concernant l'humour et les discussions sans fin où certains liens n'ont pas à etre explicités,ça repose Smile 
mais je ne m'entends absolument pas avec tous,sauf que je n'apprecie pas les conflits et les histoires,alors je trie et n'envenime pas ce qui m'active,donc les amis de zc que je garde en dehors sont souvent des gens tres autonomes et nos rapports sont enrichissants,posés et petillants..c'est chouette..la plupart ne viennent plus sur zc,voire n'y ont jamais temoigné sur le forum..et on se sent pas décalé avec le monde,on se sent unique,comme tout à chacun,pas plus,pas moins que les autres,et on l'assume en creant nos vies selon nos envies et nos domaines de predilection..la vie quoi....quand on se voit,on parle beaucoup,on rigole beaucoup aussi,on creuse pas mal les choses,meme si ça va nulle part au final,qu'importe
j'ai aussi passé des irl bien pourries,quand y'a des gens qui s'identifient à la douance perpetuellement,qui se victimisent,qui s'en servent comme faire valoir ou pour simplifier le monde en eux/nous alors que niveau developpement psychique,ils ont bien du chemin à faire... du coup,ben je repasse plus tard voir s'ils ont changé un peu de vision..mais comme je sais que la premiere est tres commode,tout le monde ne s'en affranchit pas,je l'accepte,mais je refuse de la subir moi,alors je m'esquive Smile

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

92 % de zèbres dans la population générale ?! - Page 4 Empty Re: 92 % de zèbres dans la population générale ?!

Message par Invité le Mar 5 Nov 2013 - 10:00

@ayaaaahh:
Je n'ai pas dit que je ne t'appréciais pas non plus - simplement nous n'avons pas la même sensibilité (dans le sens d'orientation). Sinon j'ai modifié un peu la forme, mais le fond ne change pas trop (les efforts varient selon l'humeur - mais je reste canin) Wink

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

92 % de zèbres dans la population générale ?! - Page 4 Empty Re: 92 % de zèbres dans la population générale ?!

Message par Invité le Mar 5 Nov 2013 - 10:02

Spoiler:
c'est bien ce que j'avais lu,pas de soucis Smile 

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

92 % de zèbres dans la population générale ?! - Page 4 Empty Re: 92 % de zèbres dans la population générale ?!

Message par Invité le Mar 5 Nov 2013 - 10:11

ayaaaahh a écrit:et on se sent pas décalé avec le monde,on se sent unique,comme tout à chacun,pas plus,pas moins que les autres,et on l'assume en creant nos vies selon nos envies et nos domaines de predilection..la vie quoi....quand on se voit,on parle beaucoup,on rigole beaucoup aussi,on creuse pas mal les choses,meme si ça va nulle part au final,qu'importe
Peut être que c'est le fait que tu ne te sentes pas vraiment en décalage avec le monde qui me donne le sentiment que tu es "décalée" Pété de rire 
Enfin plus sérieusement j'ai du mal à comprendre pourquoi le lien est plus facile avec les HQI pour toi - s'il n'y a même pas ce sentiment de décalage avec le monde.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

92 % de zèbres dans la population générale ?! - Page 4 Empty Re: 92 % de zèbres dans la population générale ?!

Message par ZeBrebis le Mar 5 Nov 2013 - 10:20

Shrödinger's dog a écrit:
ayaaaahh a écrit:et on se sent pas décalé avec le monde,on se sent unique,comme tout à chacun,pas plus,pas moins que les autres,et on l'assume en creant nos vies selon nos envies et nos domaines de predilection..la vie quoi....quand on se voit,on parle beaucoup,on rigole beaucoup aussi,on creuse pas mal les choses,meme si ça va nulle part au final,qu'importe
Peut être que c'est le fait que tu ne te sentes pas vraiment en décalage avec le monde qui me donne le sentiment que tu es "décalée" Pété de rire 
Enfin plus sérieusement j'ai du mal à comprendre pourquoi le lien est plus facile avec les HQI  pour toi - s'il n'y a même pas ce sentiment de décalage avec le monde.
Je me demande si ça n'est pas une question de vocabulaire. Pour ma part je me sens en effet "semblable" aux autres, dans ce fait fondamental que comme les autres j'ai mon individualité, mes centres d'intérêt, et la capacité à être en groupe et que ça se passe bien si je ne suis pas de mauvaise humeur.
Ceci étant, je ressens plus de proximité dans le groupe HQI qu'avec le tout-venant, donc j'en déduis que j'ai bien une forme de décalage qui me fait pencher vers cette population et rechercher leur contact. Mais ça n'est pas une rupture nette avec les autres, simplement une tendance. Je peux me sentir bien avec des non HQI et mal avec des HQI. Seulement, j'ai l'impression d'échanger plus de choses, plus facilement, avec les seconds. Et de pouvoir mieux fouiller.
ZeBrebis
ZeBrebis

Messages : 1257
Date d'inscription : 01/09/2013

Revenir en haut Aller en bas

92 % de zèbres dans la population générale ?! - Page 4 Empty Re: 92 % de zèbres dans la population générale ?!

Message par Invité le Mar 5 Nov 2013 - 10:26

schrodinger: ce n'est pas une generalité
ceux avec qui je suis amie aujourd'hui,que je sais hqi,lorsque nous nous voyons,la discussion est fluide,part dans tous les sens,mais tout le monde suit ou presque,sur des sujets pouvant paraitre assez chiant ou difficile d'accés (philo,psycho,pedagogie,neurosciences..etc)..meme en etant en psychiatrie,mes collegues de boulot ne connaissent pas le mot resilience,ni le mot ethologie (il y a surement des exceptions,mais il se trouve que toute l'equipe prefere parler moto..)
donc des sujets communs,des valeurs communes (non parce qu'ils sont hqi mais parce qu'ils sont mes amis et qu'on se choisit),un humour sans limite bien cynique..et peut etre  aussi une histoire commune avec zc qui forme une partie du socle (mais bon,certains sont passé vraiment qu'en coup de vent et s'en tape complet de zc),un besoin assez marqué d'aller au fond de certaines choses,de maniere peu superficielle,dans les domaines qui nous plaisent
mais j'ai des amis surement non hqi,je ne me pose meme pas la question en fait,et surement des amis hqi sans qu'ils le sachent,ni moi non plus,donc je constate certaines choses avec ceux que je sais hqi mais je ne peux absolument pas faire de generalités sur les hqi /non hqi et moi...
je connais aussi pas mal de thqi,et pareil,je ne me permettrais aucune genralité parce que franchement,ils sont tous tres differents aussi

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

92 % de zèbres dans la population générale ?! - Page 4 Empty Re: 92 % de zèbres dans la population générale ?!

Message par Invité le Mar 5 Nov 2013 - 10:28

Dans ce cas il me semble y avoir la culture qui va avec... et qui n'est pas obligatoire chez les HQI...
Mais je conçois que ce soit une tendance, un plus gros pourcentage de liens possibles.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

92 % de zèbres dans la population générale ?! - Page 4 Empty Re: 92 % de zèbres dans la population générale ?!

Message par Invité le Mar 5 Nov 2013 - 10:58

Spoiler:
je n'ai aucune culture philosophique ou pedagogique par exemple, mais j'aime en discuter avec eux,ou les ecouter parler,je comprends sur le moment,mais j'integre peu de choses dans ces domaines,je ne pratique pas assez pour ça... mais effectivement l'ensemble de ces personnes ont souvent un penchant ou une ouverture  pour la psychologie humaine au sens large,donc c'est surement ça qui nous relie dans les conversations oui

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

92 % de zèbres dans la population générale ?! - Page 4 Empty Re: 92 % de zèbres dans la population générale ?!

Message par Sélène-Nyx le Mer 6 Nov 2013 - 2:15

sylveno a écrit:l'oxygène étant indispensable dans le métabolisme des glucides oui évidement il y a un lien. Cependant et de façon contradictoire, il a été constaté un lien inverse entre la consommation de glucose cérébral et le QI. Autrement dit, un QI élevé est corrélé à un métabolisme glucidique plus efficace donc consommant moins de glucose au niveau cérébral.
Plus efficace, ok, mais dans le cas où la circulation sanguine se fait normalement ... Mais là, on parle de veinules plus larges (donc dilatées), et dans ce cas, les valvules (ou clapets) ont du mal (ne se referment pas complètement) à refouler le sang "qui manque d'oxygène", et celui-ci stagne dans la veine (ici petite veinule) avec le fer et les "toxique" qu'il contient. Ces veinules deviennent poreuses et les "déchets" traversent la barrière hémato-encéphalique (BHE), créant un certain nombre de dégâts à la myéline (censée favoriser les conductions nerveuses et donc les informations aux neurones via les axones), et pouvant provoquer la mort des neurones.
Il n'est pas bon d'avoir des veines dilatées, comme par exemple les veines varices au niveau des membres inférieurs ... Donc, j'en déduis que des "veines varices" au cerveau ne doivent pas améliorer les performances cognitives ... (Bon, j'suis pas scientifique, non plus ...):
Extrait de l'article cité précédemment:
Les participants qui avaient des veinules rétiniennes plus larges ont mis en évidence des déficits cognitifs globaux, avec des scores plus faibles sur de nombreuses mesures du fonctionnement neuro-psychologique, telles que la compréhension verbale, le raisonnement perceptif, la mémoire de travail, et les fonctions exécutives.
Sélène-Nyx
Sélène-Nyx

Messages : 2720
Date d'inscription : 29/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

92 % de zèbres dans la population générale ?! - Page 4 Empty Re: 92 % de zèbres dans la population générale ?!

Message par sylveno le Mer 6 Nov 2013 - 7:54

heureusement que tu n'est pas scientifique sinon, j'aurais pas pu suivre ! Smile 

En ce qui me concerne, lorsque je communique avec des qi standard moyen, j'ose à peine le dire mais je me fais chi** et tant pis si de dire cela me fait paraitre prétentieux. Je trouve les conversations répétitive et stériles. Même avec des gens que j'aime bien, des amis de longue dates. Et eux ils peuvent discuter pendant des heures. Il y a donc bien une différence évidente de façon de communiquer.


Dernière édition par sylveno le Mer 6 Nov 2013 - 21:05, édité 1 fois
sylveno
sylveno

Messages : 3356
Date d'inscription : 16/07/2013
Age : 56
Localisation : à la campagne et à la ville

Revenir en haut Aller en bas

92 % de zèbres dans la population générale ?! - Page 4 Empty Re: 92 % de zèbres dans la population générale ?!

Message par DoomGopher le Mer 6 Nov 2013 - 7:58

ou peut etre une difference d'appreciation et de perception, une inflexion de notre propre perception selon la "nature" de l'interlocuteur ;-)
DoomGopher
DoomGopher

Messages : 4051
Date d'inscription : 17/01/2011
Age : 37
Localisation : Bordeaux

http://www.zebrascrossing.net/t2017-alashazam-vala-sproui

Revenir en haut Aller en bas

92 % de zèbres dans la population générale ?! - Page 4 Empty Re: 92 % de zèbres dans la population générale ?!

Message par sylveno le Mer 6 Nov 2013 - 8:33

Je ne pense pas non. Je ne m'occupe du concept QI que depuis bien peu de temps et ce "problème" a toujours été récurrent.
sylveno
sylveno

Messages : 3356
Date d'inscription : 16/07/2013
Age : 56
Localisation : à la campagne et à la ville

Revenir en haut Aller en bas

92 % de zèbres dans la population générale ?! - Page 4 Empty Re: 92 % de zèbres dans la population générale ?!

Message par Darth Lord Tiger Kalthu le Mer 6 Nov 2013 - 8:55

Faudrait qu'un jour ceux qui se font chier avec les QI normaux m'expliquent comment ils les reconnaissent ????
A mon boulot (ok comme je l'ai dis fort présence de surdoué testé en proportion, mais ça reste minoritaire) on peut parler de physique quantique, d'astronomie, d'histoire, de politique (au sens d'analyse) en même temps que de celui qui rote le plus fort, de celui qui est cap ou pas cap de faire telle connerie, certain de foot, d'autre de rugby, on c'est même fabriqué un jeu de stratégie (mélange entre civilization, riske et D&D)... et tous ces aspects mes plaisent (sauf le foot), on a même déjà fait une soirée apéro tv réalité (celle avec les paysans qui sortent avec des filles) et je me suis marré !!!
Par nature tout le monde est curieux, là où on peut être différent c'est que nous allons plus facilement oser aborder des sujets qui sortent de l'ordinaire, mais bien présenté ça peut vite créer de l’enthousiasme (cf le nombre de bouquin que j'ai pu prêté encore ces derniers mois). Ça fuse, ça échange tout le temps, sur tout les sujets, et surtout (fort heureusement) ça déconne sur tout !!!
Autant je suis d'accord (comme déjà dit) sur le côté plus facile avec les autres hqi, autant je n'oserais jamais dire que les autres... d'autant plus qu'il existe plus (en valeur absolue) de gens biens cultivé que de hqi cultivé !!!

_________________
IMPERATOR•KALTHU•CAESAR•DIVVS
Pour plus d'infos cliquez là -> Appel tigres XXX Règles de courtoisie XXX pour les nouveaux XXX C'est quoi les Tigres ? <-
Darth Lord Tiger Kalthu
Darth Lord Tiger Kalthu

Messages : 20618
Date d'inscription : 02/12/2012
Age : 40
Localisation : Koriban

http://www.zebrascrossing.net/t14849-qu-est-ce-que-le-tigre#6200

Revenir en haut Aller en bas

92 % de zèbres dans la population générale ?! - Page 4 Empty Re: 92 % de zèbres dans la population générale ?!

Message par fleur_bleue le Mer 6 Nov 2013 - 10:19

Ouais, Kalthu, mais tu bosses dans un milieu spécifique aussi... De manière générale, plus on bosse avec des gens ayant fait des études poussées, plus il y a des chances de tomber sur des gens très bien cultivés et d'avoir des échanges intéressants. C'est assez logique, d'ailleurs. Donc dans un milieu où la plupart des gens sont bac+5 voire bac+8 (!), ça ne se passe pas de la même façon que dans un milieu où la plupart des gens n'ont même pas le bac. (Après, il y a des exceptions, bien sûr, il y a des gens très cultivés qui n'ont pas fait d'études, et inversement des gens peuvent avoir fait des études et n'avoir aucune culture générale. Et une personne peu cultivée peut bien sûr être très sympathique.)
fleur_bleue
fleur_bleue

Messages : 3764
Date d'inscription : 18/09/2012
Age : 36
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

92 % de zèbres dans la population générale ?! - Page 4 Empty Re: 92 % de zèbres dans la population générale ?!

Message par Darth Lord Tiger Kalthu le Mer 6 Nov 2013 - 10:24

Donc ce qui compte ce n'est pas le qi mais les études, donc absolument pas un truc inné, mais un truc acquis. Je dis ça trop rapidement je sais (le niveau d'étude dépendant d'un capital social et culturel que l'on ne peut occulté et dans ma famille je connais pas mal de monde hyper cultivé sans le bac et probablement sans les fameux 130 de qi).

_________________
IMPERATOR•KALTHU•CAESAR•DIVVS
Pour plus d'infos cliquez là -> Appel tigres XXX Règles de courtoisie XXX pour les nouveaux XXX C'est quoi les Tigres ? <-
Darth Lord Tiger Kalthu
Darth Lord Tiger Kalthu

Messages : 20618
Date d'inscription : 02/12/2012
Age : 40
Localisation : Koriban

http://www.zebrascrossing.net/t14849-qu-est-ce-que-le-tigre#6200

Revenir en haut Aller en bas

92 % de zèbres dans la population générale ?! - Page 4 Empty Re: 92 % de zèbres dans la population générale ?!

Message par DoomGopher le Mer 6 Nov 2013 - 10:25

et puis ya les gens cultivés cons comme des braies de gaulois ^^
DoomGopher
DoomGopher

Messages : 4051
Date d'inscription : 17/01/2011
Age : 37
Localisation : Bordeaux

http://www.zebrascrossing.net/t2017-alashazam-vala-sproui

Revenir en haut Aller en bas

92 % de zèbres dans la population générale ?! - Page 4 Empty Re: 92 % de zèbres dans la population générale ?!

Message par Harpo le Mer 6 Nov 2013 - 10:31

Le QI donne effectivement, et aussi, un indice culturel. J'ai d'ailleurs longtemps pensé qu'il calculait surtout cela. J'ai trouvé tout à fait normal, par exemple, d'avoir un score élevé quand on m'a détecté au collège : j'avais passé mon enfance dans les bouquins, il ne pouvait en être autrement. Ce qui m'a choqué, ce n'est pas le score, mais l'appellation de surdoué.
Harpo
Harpo

Messages : 5770
Date d'inscription : 05/06/2012
Age : 57
Localisation : En Flandre

http://la-maison-et-le-monde.net/

Revenir en haut Aller en bas

92 % de zèbres dans la population générale ?! - Page 4 Empty Re: 92 % de zèbres dans la population générale ?!

Message par fleur_bleue le Mer 6 Nov 2013 - 10:33

Darth Tiger KΛLŤĤŲ a écrit: dans ma famille je connais pas mal de monde hyper cultivé sans le bac et probablement sans les fameux 130 de qi).
C'est pour ça que je soulignais qu'il y avait bien sûr des exceptions. Mais c'est quand même un phénomène minoritaire et qui dépend pas mal de la génération. Parmi les personnes plus âgées, c'est beaucoup plus courant que chez les plus jeunes, en tout cas c'est l'impression que j'ai.

@Harpo: En même temps, tu avais peut-être le nez dans les bouquins parce que tu étais surdoué, aussi. Wink Je connais des gens qui ne lisent presque rien, tout en ayant eu le bac et fait des études...
fleur_bleue
fleur_bleue

Messages : 3764
Date d'inscription : 18/09/2012
Age : 36
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

92 % de zèbres dans la population générale ?! - Page 4 Empty Re: 92 % de zèbres dans la population générale ?!

Message par Invité le Mer 6 Nov 2013 - 10:55

Darth Tiger KΛLŤĤŲ a écrit:Donc ce qui compte ce n'est pas le qi mais les études, donc absolument pas un truc inné, mais un truc acquis. Je dis ça trop rapidement je sais (le niveau d'étude dépendant d'un capital social et culturel que l'on ne peut occulté et dans ma famille je connais pas mal de monde hyper cultivé sans le bac et probablement sans les fameux 130 de qi).
Sauf que dans la capacité à faire des études longues, rentrent des paramètres innés, des paramètres acquis, et des facteurs extérieurs. Impossible de quantifier, mais l'inné joue un rôle.
D'autre part, ton domaine n'est pas un domaine ordinaire. On doit y retrouver un profil très particulier, par rapport à ceux qui atteignent un haut niveau d'études en... je sais pas, finance, management, agriculture (mon cas), que sais-je... d'une part, parce que se lancer et aller jusqu'au bout dans cette voie dont tout le monde braille qu'elle est bouchée nécessite de l'audace, ensuite parce que c'est typiquement une discipline qui va attirer les curieux, les avides de tout savoir et de tout comprendre, enfin parce que c'est un travail pluridisciplinaire où on est sans cesse, si je ne m'abuse, en train de faire appel à différentes sources possibles d'information qu'on va ensuite croiser. Rien que ça, ça explique que tu trouves réunis autour de toi des gens à la fois intelligents, curieux, cultivés, et disposés à échanger, croiser, recouper, réarranger, échafauder. Un peu comme, dans le mien, je vais retrouver en nombre supérieur à la moyenne des personnes très observatrices.

Le niveau d'études n'est pas nécessairement corrélé à la culture générale, sinon, dans l'absolu, puisque les recruteurs se plaignent régulièrement de voir arriver des diplômés au top dans leur domaine, pointu, mais quasiment ignorants dans tout le reste - qu'ils jugent inutile, "confiture", "intello" - et manquant d'ouverture, de curiosité, de capacité à élargir leur champ de vision et à prendre ainsi de meilleures décisions stratégiques. On peut supposer que leur inculture est surtout la conséquence d'un manque de curiosité; mais le fait est que ça ne les a pas empêchés de réaliser des études brillantes. Et pourtant, il y a gros à parier que ce seront des gens plutôt ennuyeux. Je n'ai pas pris ici en compte le paramètre QI, ignorant tout de la courbe de répartition du QI de cette catégorie de titulaires de Bac+Beaucoup.

Du coup, j'ai le sentiment que "ce qui compte" c'est une présence importante de deux ingrédients, l'intelligence prise au sens de la capacité à digérer, assimiler, croiser les informations nombreuses et complexes (chose assez bien corrélée au QI), et la culture, qui résulte elle-même de la combinaison curiosité X possibilités matérielles de la satisfaire (si celles-ci sont médiocres, le curieux de savoir compense tant qu'il peut par l'écoute). Si on veut, le QI c'est le moteur, la culture, c'est le carburant, et la curiosité, le GPS ou la carte routière. On peut le constater facilement. Dans les domaines où on ne connaît pas grand-chose, notre conversation n'ira pas loin, mais si on a envie d'en savoir plus, on saura se guider vers la station d'essence, et dans le cas contraire, on en restera là.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

92 % de zèbres dans la population générale ?! - Page 4 Empty Re: 92 % de zèbres dans la population générale ?!

Message par Darth Lord Tiger Kalthu le Mer 6 Nov 2013 - 11:04

ouais et ? Il n'empéche que tous ceux qui font ce métier ne sont pas des hqi !!!

_________________
IMPERATOR•KALTHU•CAESAR•DIVVS
Pour plus d'infos cliquez là -> Appel tigres XXX Règles de courtoisie XXX pour les nouveaux XXX C'est quoi les Tigres ? <-
Darth Lord Tiger Kalthu
Darth Lord Tiger Kalthu

Messages : 20618
Date d'inscription : 02/12/2012
Age : 40
Localisation : Koriban

http://www.zebrascrossing.net/t14849-qu-est-ce-que-le-tigre#6200

Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum