Phrases assassines

Page 7 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Phrases assassines

Message par Kass le Mar 22 Avr 2014 - 10:35

"t'as tout pour être heureuse"
celle-là...  Rolling Eyes 


Kass
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 4683
Date d'inscription : 26/03/2014
Localisation : Sweetzerland

Revenir en haut Aller en bas

Re: Phrases assassines

Message par Mowa le Mar 22 Avr 2014 - 12:02

stauk a écrit:
Pourquoi est ce que l'avis des français m'intéresse en la matière, pour poser ma propre définition du mot "surdoué" ? Plutot que l'avis de cette minorité que sont les douanço-sensible ? Et bien parce-que ce qui fait la définition, ce sont ceux qui l'utilisent. Ceux qui en ressentent le sens. Ici les français. Mais aussi les douanço-sensible bien sûr. Le mot surdoué a donc deux sens. Le tient. Le sens compris admis et utilisé par ces individus qui t'intéressent. Et l'autre. Celui des français. Les deux concepts peuvent être superposables ou antagonistes.

Non mais je crois que tu n'as pas vraiment lu avant de répondre. Je disais donc:

Mowa a écrit:
Et en quel honneur il reviendrait au quidam français de définir ce qui, oui ou non, fait un surdoué dans la population du reste du monde?

Tu comprends mieux là? Les Français ne sont pas seuls au monde, tu sais... Je ne vois pas en quoi ils seraient mieux qualifiés que d'autres nationalités pour "ressentir le sens" de la douance.

Quand à laisser à "ceux qui en ressentent le sens" le soin de définir les autres, ben, comment dire... je serais curieuse de lire la définition revue selon tes critères de ce qui fait un trisomique, un anorexique ou encore un autiste (entre autres, et SVP si vous êtes concerné n'y voyez aucune injure, c'est juste les catégories les plus exposées aux clichés infondés de toutes sortes qui me sont venues à l'esprit sur le moment).

Mowa
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3127
Date d'inscription : 07/07/2012
Age : 48
Localisation : Suisse, la Côte

Revenir en haut Aller en bas

Re: Phrases assassines

Message par Invité le Mar 22 Avr 2014 - 12:55

Mowa a écrit:
Et en quel honneur il reviendrait au quidam français de définir ce qui, oui ou non, fait un surdoué dans la population du reste du monde?

"surdoué" est un terme particulièrement utilisé par les francophones. Et assez peu par le reste du monde. Si on me dit que je suis un gifted child, ça ne me fait ni chaud ni froid. Enfin personne ne me l'a jamais dit en fait ...

Mowa a écrit:
Tu comprends mieux là? Les Français ne sont pas seuls au monde, tu sais...
J'ai rien contre ce sens dont tu parles. Si y a des gens qui ont besoin de discussions intenses. Qui ont besoin de surprises dans une conversation. Et besoin de sucroît que ces conversations répondent à des critères que tout le monde n'a pas envie d'atteindre, moi j'ai rien contre l'idée qu'on puisse avoir envie de consacrer un mot pour décrire cette recherche. Et même peut être, j'aurais envie de l'utiliser. "Surdoué" a trop de connotations pour pouvoir me satisfaire dans cet office.

Si ce n'est à cette sémantique particulière que tu faisais référence, j'ai hâte que tu donnes des détails.

Mowa a écrit:
un trisomique,
Trois chromosomes 21.

Des trisomiques, j'en ai rencontré. Y a pas vraiment de complexe de supériorité autour de cette notion. C'est relativement bien défini. Après c'est sûr que je pourrais en apprendre beaucoup plus sur le sujet. Si un jour je fréquente régulièrement une famille dont l'un des membres entre dans cette catégorie. En général personne ne vient dire "Bonjour, moi j'aimerais être trisomique, en suis-je ?"

Mowa a écrit:
un anorexique
Une personne qui ne mange pas. Ou qui mange mais qui vomit systématiquement ensuite. Au point de mettre parfois sa vie en danger.

Jamais rencontré personne qui rentre franchement dans cette catégorie. Quoi que j'ai vu des comportement similaires, ils n'étaient pas à ce point prononcés qu'ils risquaient de mettre en danger la vie de la personne. Aucune idée des clichés qui peuvent circuler sur le sujet. Ni des critères cliniques.  Peut être il y a sur internet quelque part un test "Suis-je anorexique" et qui permet de trancher.

Mowa a écrit:
un autiste
Personne auquel le critère de QI ne peut s'appliquer. Bon l'autisme, je vais pas faire semblant, j'ai rien compris. Pourtant j'ai lu quelques paragraphes sur le sujet. Il y a grosso modo plusieurs catégories. L'autisme standard. La personne est coupée des autres, et vis dans son monde. Souvent pour la vie. Les autistes de haut niveau. Comme les précédents, mais arrivent un jour à communiquer. Ensuite viennent les Aspergers ... et là ça commence à être la foire. J'ai rencontré quelques personnes qui me semblaient être Asperger. Et une foultitude qui se reconnaissant dans la description, désiraient appartenir à un groupe de gens comme eux. En principe ceux là associent Asperger et Intelligence.


L'intelligence, un peu comme la gentillesse est une chose désirable. C'est bien d'être intelligent. C'est bien d'être gentil. Et de ce fait, beaucoup de personnes qui se reconnaissent dans ces qualités n'ont absolument pas envie d'être objectives. Ce sont des termes qui doivent être utilisés avec précautions. Et qui gagnent à rester flou. Si on veut créer des mesures, il vaut mieux ne pas les appliquer à des qualités. Mais à des traits dans lesquels ceux qui sont concernés vont pouvoir se reconnaitre, ou être reconnus (exemple la trisomie). Confondre l'intelligence et le QI, c'est faire de cet outil "scientifique" qu'est le test de QI un outil "politique". Je ne suis certes pas un génie de la politique. Mais je pense avoir compris assez clairement que là ou la politique avance, la science et la recherche de la vérité reculent. Du moins pour le moment.

C'est pour défendre ce que je suis, que j'essaye de combattre le terme fourre tout de "Surdoué". Il s'agit pour moi d'un terme qui doit rester flou, et doit rester ce qu'il est. Une qualité insaisissable rare et magique. Un truc qui fait rêver. Pas une étiquette que tout un chacun peut se voir coller sur le front, au détour d'un test ADN. Il est vrai que je suis un peu en crise en ce moment. Je me cherche. Je lutte de toute mes forces contre mes propres préjugés, et j'essaye d'y voir plus clair. Qui suis-je ? Que ne suis-je pas ... et tout en moi me crie : je ne suis pas un surdoué.

Puisqu'il y a peut être des gens qui peuvent gagner à connaître mes opinions (c'est ce sur quoi la psychologue a bien insisté. Faut t'exprimer mon vieux. T'as un talent, quelque chose à apporter aux autres), je les partage avec vous. Ce sont juste ça. Des opinions. Construites au fur et à mesure de ce parcours à embuche. La recherche de mon identité.


Dernière édition par stauk le Mar 22 Avr 2014 - 15:09, édité 1 fois (Raison : correction de la quote.)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Phrases assassines

Message par Invité le Mar 22 Avr 2014 - 13:10

"t'as tout pour être heureuse"
celle-là...  Rolling Eyes

Idem version masculin.

Ou encore 'merci' après une nuit d'amour...
Spoiler:
passée avec une autre.


Dernière édition par Mis En Pate Ugly Brat le Mar 22 Avr 2014 - 13:11, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Phrases assassines

Message par zebravalia le Mar 22 Avr 2014 - 13:11

mis en pat : ouh là là ! c'est lourd en effet !

zebravalia
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 687
Date d'inscription : 10/01/2014
Age : 48
Localisation : maroc

Revenir en haut Aller en bas

Re: Phrases assassines

Message par Mowa le Mar 22 Avr 2014 - 14:04

Stauk... je ne parlais pas de tes définitions, mais de celles que tu obtiendrais en suivant la démarche que tu préconises, à savoir prendre l'opinion du français moyen pour obtenir une définition fiable de certaines catégories de population.

Par ailleurs, je te prie de rectifier immédiatement l'endroit ou tu me cites soi-disant, mais en déformant mes propos. Je n'ai jamais parlé de "merdasse dans laquelle s'enfonce le gifted child". Merci.

Et puisque vraiment il faut le préciser... "francophone" n'est pas synonyme de "Français".

Ceci dit, je comprends et respecte ta quête d'identité, sans aucun doute partagée par une bonne proportion de gens ici.

Ce que je ne comprends pas, en revanche, c'est comment tu envisages de combattre un terme fourre-tout... tout en souhaitant qu'il reste flou? Ni ce qui te fait dire que "tout un chacun" peut se voir attribuer cette étiquette tant honnie... mais qui dans sa définition actuelle est réservée à 2% de la population. Il me semble au contraire que c'est précisément si on en fait un terme flou que tout un chacun peut se l'approprier...

stauk a écrit: j'essaye de combattre le terme fourre tout de "Surdoué". Il s'agit pour moi d'un terme qui doit rester flou, et doit rester ce qu'il est. Une qualité insaisissable rare et magique. Un truc qui fait rêver. Pas une étiquette que tout un chacun peut se voir coller sur le front, au détour d'un test ADN.



_________________
Quel est le plus petit pas possible que je peux faire pour me rendre la vie plus belle aujourd'hui?

Mowa
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3127
Date d'inscription : 07/07/2012
Age : 48
Localisation : Suisse, la Côte

Revenir en haut Aller en bas

Re: Phrases assassines

Message par L'ange le Mar 22 Avr 2014 - 14:31

Merci Stauk pour ta réponse. Ça me rassure un peu, ça m'éclaire.


Je suis d'accord sur un point avec Stauk.
L'intelligence est une qualité tabou.

Le terme surdoué sonne aux oreilles des autres comme "T'as vu ?! Je suis plus intelligent que toi, donc t'es une merde !"

D'autres qualités comme la générosité, la patience ou autre, ne choque pas à l'oreille. Personne ne va se sentir diminué d'être moins patient qu'un autre. Par contre, si on touche à l'intelligence, les gens s'emballent.

Preuve en est par exemple de la réaction de ma mère lorsqu'on m'a donné les résultats de mon QI quand j'étais jeune. "Tu n'as pas 126, tu n'es pas plus intelligent que moi."

Ou encore mon ex qui, quand je lui fait part de ma découverte d'être possiblement dans cette catégorie de personnes, que j'arrive enfin à mieux me comprendre, etc... Qui remet en cause mon jugement, allant jusqu'à me demander comment je peux avoir découvert ça.

Les gens n'ont certainement pas envie d'entendre qu'il y a une personne autour d'eux avec possiblement une intelligence différente. D'ailleurs ils n'entendent pas "différente" mais "supérieur".

Dire à quelqu'un que l'on est surdoué c'est comme le foutre une bonne claque, puis lui cracher dessus, et ricaner ensuite.

Ce terme a une connotation mauvaise maintenant, auprès des gens. Surement à cause de tout un tas d'idées reçues liées à toute la pensée commune depuis la découverte de la suréficience.

L'ange
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2691
Date d'inscription : 19/04/2014
Age : 27
Localisation : Rochefort

Revenir en haut Aller en bas

Re: Phrases assassines

Message par Invité le Mar 22 Avr 2014 - 15:12

L4nge a écrit:Le terme surdoué sonne aux oreilles des autres comme "T'as vu ?! Je suis plus intelligent que toi, donc t'es une merde !"
C'est un peu ce que ça veut dire...: dans le sens où tu méprises les qualités de perception du monde et de traitement de l'information de l'autre, et ça, chiffres en main (ce que vaut le test et les chiffres, c'est une autre question). Je suis plus intelligent que la plupart parce que j'ai su compléter les matrices, définir certains mots, résoudre des problèmes de mathématique, prouvé que je pouvais répéter une suite de chiffres entendue quelques secondes plus tôt... Si tu regardes quelles sont les épreuves qui composent un test de QI, tu verras que cela évalue plein de critères précis de manière scientifique, c'est-à-dire impersonnelle et méthodique. C'est une vision de l'intelligence. C'est une mesure normale de l'intelligence qui évalue ta capacité à répondre gentiment à des questions, comme à l'école. Est-ce que les questions ont elles-mêmes un intérêt ? C'est pas la question.

Chacun a un QI et on peut ainsi hiérarchiser les quantités d'intelligence des individus, c'est un peu mastoc comme idée, non ? Tu peux aussi juger par toi-même de si tu trouves quelqu'un d'intelligent ou non. Si tu te places comme supérieur (en intelligence, soit... Est-ce que ça veut dire que tout ce qui provient d'un esprit à plus haut QI est plus vrai, plus raffiné ?) en présentant le QI comme quelque chose qui existe (que tout le monde en a un), c'est une manière de mépriser l'autre pour ses qualités d'interlocuteur, ses capacités d'analyse (ça sous-entends qu'il est moins apte que toi à concevoir le réel, ça remet indirectement en question son parcours (si le QI permet de mieux analyser, il permet aussi de mieux analyser les possibilités, les choix de vie etc.)). Ce principe sous-entend un raisonnement critiquable: le QI mesure l'intelligence, j'ai un plus haut QI que X, je suis plus intelligent que X. Raisonnement un peu simpliste de la part de quelqu'un de surdoué, non ?

Je dis tout ça pour que tu puisses entendre différents sons de cloches (beaucoup  de gens trouvent que je suis une cloche tout à fait valable d'ailleurs  Rolling Eyes ). Tu peux te renseigner sur les épreuves qui composent un test de QI et comment ça se calcule, la théorie sur l'intelligence qu'il y a derrière... Peut-être (je me permets) que, comme tu découvres, tu idéalises un peu ce QI (comme moi avant).

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Phrases assassines

Message par L'ange le Mar 22 Avr 2014 - 15:33

Non non, je ne dis pas et ne pense certainement pas qu'avoir un QI plus élevé puisse me permettre de dire que je suis plus intelligent que quelqu'un d'autre. Ce n'est absolument pas ce que je voulais retranscrire dans mon message.

Ce que je voulais y dire c'est ce que pensent les gens qui sont en face de vous lorsque vous utilisez le terme "surdoué".

Je suis conscient que le QI n'est que la mesure plus ou moins objective d'une petite partie du potentiel d'un cerveau d'une personne.
Il y a tellement de critères extérieurs au QI à prendre en compte qu'on ne peut décemment pas juger de l'intelligence d'une personne sur des chiffres donnés par un psychologue.

Il m'arrive de trouver qu'une personne est bête. Même si elle me sort noir sur blanc qu'elle a un QI de 140, je la trouverais tout de même bête. A l'inverse, même si ma meilleure amie venait à me dire qu'à son test, elle n'a eu que 100 de QI, je ne cesserais de penser qu'elle est plus intelligente que moi sur certains domaines, qu'elle est une version améliorée de moi-même, avec une vie plus calme pour s'épanouir et un raisonnement parfois plus complexe.

Pour autant, ma meilleure amie est sans doute le meilleur exemple à prendre pour moi. Dans certains domaines, elle me surclasse complètement ! Je me sentais même diminué face à elle, même si c'était jouissif. Pourtant dans d'autres, je trouve ses raisonnements parfois illogiques.
Elle me prouve que l'intelligence est quelque chose de terriblement vague et qu'on ne peut vraiment la mesurer.

L'ange
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2691
Date d'inscription : 19/04/2014
Age : 27
Localisation : Rochefort

Revenir en haut Aller en bas

Re: Phrases assassines

Message par Invité le Mar 22 Avr 2014 - 15:44

On est entièrement d'accord alors Smile


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Phrases assassines

Message par Invité le Mar 22 Avr 2014 - 15:50

Autiste.

Ca revient souvent. Mais c'est souvent parce que la personne n'essaye de chercher pas pourquoi je dis blanc au lieu de bleu. Alors je sais, je suis un peu fatiguant. M'enfin, hein, ça me fait chier d'expliquer chacun de mes mots que je choisis, chacune de mes phrases qui parfois on été construite des années auparavant donc retrouver pourquoi je fais cette conclusion peut être particulièrement pénible.

Autiste aussi, parce que j'ai du mal avec les relations humaines. La plupart du temps, je ne comprends pas pourquoi untel agis comme ça u comme ça. Ou alors pourquoi faire ceci ça ne se fait pas.

Il y a aussi le termes de menteur. Alors qu'au final, ça dépend du contexte, et lecontexte peut changer, donc je peux changer d'avis.

Deux termes qui me poursuivent. Mais bon.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Phrases assassines

Message par Invité le Mer 23 Avr 2014 - 18:35

L4nge a écrit:
Ce que je voulais y dire c'est ce que pensent les gens qui sont en face de vous lorsque vous utilisez le terme "surdoué".

De mon point de vue, ce mot à plusieurs sens :

1) Le sens qu'il peut avoir pour les personnes qui le définissent comme : un surdoué est quelqu'un qui a effectué une mesure du QI et dont le résultat est > 130. C'est relativement précis. Et factuel. C'est (parfois) le sens qui est utilisé ici. Et tu as bien raison de dire "vous". Est ce que c'est pertinent d'utiliser cette définition pour "surdoué" est une autre affaire.

2) Le sens qu'il a pour une personne normale, de QI très élevé ou plus ordinaire, mais qui n'a jamais trempé dans les associations qui s'occupent de près ou de loin de douance. Et pour elle ce terme à un sens TRES DIFFERENT de qi > 130. Et si tu leurs montres une personne ordinaire avec un QI >130 elles vont rire à gorge déployé de la différence entre ce que cette personne "surdoué" est capable de faire, et l'idée intuitive qu'ils se font du mot.

Donc quand tu dis "je suis peut être surdoué", à une personne non avertie, THQI, HQI QI ou Bas QI celle-ci va te répondre : non. T'es qu'un crétin. Tu n'a pas compris le sens du mot surdoué. Ca n'a rien à avoir avec toi. Pour qui tu te prends grosse nouille ? De mon point de vue c'est 100% légitime. Et les surdoué qui s'entêtent sont des ... bref.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Phrases assassines

Message par L'ange le Mer 23 Avr 2014 - 19:01

stauk a écrit:
L4nge a écrit:
Ce que je voulais y dire c'est ce que pensent les gens qui sont en face de vous lorsque vous utilisez le terme "surdoué".

De mon point de vue, ce mot à plusieurs sens :

1) Le sens qu'il peut avoir pour les personnes qui le définissent comme : un surdoué est quelqu'un qui a effectué une mesure du QI et dont le résultat est > 130. C'est relativement précis. Et factuel. C'est (parfois) le sens qui est utilisé ici. Et tu as bien raison de dire "vous". Est ce que c'est pertinent d'utiliser cette définition pour "surdoué" est une autre affaire.

2) Le sens qu'il a pour une personne normale, de QI très élevé ou plus ordinaire, mais qui n'a jamais trempé dans les associations qui s'occupent de près ou de loin de douance. Et pour elle ce terme à un sens TRES DIFFERENT de qi > 130. Et si tu leurs montres une personne ordinaire avec un QI >130 elles vont rire à gorge déployé de la différence entre ce que cette personne "surdoué" est capable de faire, et l'idée intuitive qu'ils se font du mot.

Donc quand tu dis "je suis peut être surdoué", à une personne non avertie, THQI, HQI QI ou Bas QI celle-ci va te répondre : non. T'es qu'un crétin. Tu n'a pas compris le sens du mot surdoué. Ca n'a rien à avoir avec toi. Pour qui tu te prends grosse nouille ? De mon point de vue c'est 100% légitime. Et les surdoué qui s'entêtent sont des ... bref.

Ouaip, voilà, tu as tout à fait résumé mon idée de base. ^^

L'ange
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2691
Date d'inscription : 19/04/2014
Age : 27
Localisation : Rochefort

Revenir en haut Aller en bas

Re: Phrases assassines

Message par Aethos le Jeu 24 Avr 2014 - 14:30

une proche parente: en fait, j'ai toujours l'impression que tu es un "faiseur"... (contexte, après la 25ème fois ou elle me demandait si j'aimais mon job) ...
Moi: un "faiseur"... tu veux dire un imposteur c'est ça?
Elle: *aquiesce*...

C'était il y a un mois... j'avais 35 ans...elle 72 ;-)


Aethos
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 718
Date d'inscription : 19/12/2012
Age : 36
Localisation : Suisse - Nyon

Revenir en haut Aller en bas

Re: Phrases assassines

Message par Invité le Jeu 24 Avr 2014 - 14:38

Aethos a écrit:j'ai toujours l'impression que tu es un "faiseur"...

Peut être une fanne d'Orson Scott Card ? Si elle a 72 ans, son ouïe est peut être défisciente ?

http: // fr.wikipedia.org/ wiki/ Cycle_des_Chroniques_d'Alvin_le_Faiseur

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Phrases assassines

Message par Invité le Jeu 24 Avr 2014 - 14:50

à Kharmit

plus qu'autiste ou menteur je te verrais en cerf-volant allant au gré du vent selon le bon parti que tu penses ou veux tirer de ci de là,
cependant que ton fil est maintenu dans un socle de principes tirailleurs,
ce n'égal l'avis d'un "pro" mais ce fera 12 euros cinquante tout de même.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Phrases assassines

Message par Mowa le Jeu 24 Avr 2014 - 15:38

@ Stauk: Donc en fait, si j'ai bien compris, toute cette histoire autour de la définition du surdoué, c'est pour dire que selon toi, ce terme doit être réservé aux génies, ou a minima à ceux dont le haut potentiel s'est clairement réalisé. Exit donc tous ceux qui n'ont, du HP, que l'aspect "potentiel".

On en reste donc aux critères les plus basiques: ne peuvent prétendre être en décalage cognitif avec la norme que ceux qui ont "réussi" aux yeux du plus grand nombre, ou au moins accompli quelque chose d'inhabituel. En gros, Jodie Foster et Nabilla, c'est exactement pareil: elles se sont démarquées donc elles sont surdouées.

Pourquoi pas après tout? Faudrait juste réussir à mettre tout le monde d'accord sur la définition des termes.

Et donc, toujours selon cette logique un individu titulaire d'un QI > 130 (chipotons pas sur la marge d'erreur) qui n'a rien accompli d'exceptionnel aux yeux du grand public reste un individu lambda ordinaire (n'y voyez pas un jugement de valeur - j'entends par là, simplement, qu'il n'a rien de différent). Admettons.

Le hic, c'est que parmi ces individus ordinaires, et qui ne demandaient qu'à le rester, un certain nombre vivaient un mal-être suffisamment particulier pour que quelques psys un peu plus observateurs que d'autres discernent un schéma. Un schéma apparemment lié à la possession de ce fameux QI hors normes. Ils en ont tiré des conclusions. D'abord chez les enfants puis, de plus en plus, chez les adultes.

On peut évidemment discuter de la pertinence de cette observation, et des conclusions tirées. Revendiquer qu'il n'existe aucun lien entre le malaise observé et la possession de cette singularité cognitive. Que le QI > 130 (encore une fois, chipotons pas sur l'exactitude de la limite, c'est juste une fonction mathématique, pour être absolument sûrs que la variance observée n'est pas due au hasard ni aux imperfections de la mesure)... Que le QI>130, disais-je, fonctionne exactement comme le 80% de la population qui se situe entre 85 et 115. C'est fort possible. Mais il va falloir étayer cette revendication par un nombre équivalent d'observations cliniques, chiffres à l'appui.

En attendant, il faut bien trouver un nom pour cette population particulière que l'observation des cliniciens a mise en exergue et que l'on cherche à étudier (ne serait-ce que pour réfuter l'hypothèse proposée). Que proposes-tu, puisque "surdoué" te chiffonne?

Mowa
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3127
Date d'inscription : 07/07/2012
Age : 48
Localisation : Suisse, la Côte

Revenir en haut Aller en bas

Re: Phrases assassines

Message par Invité le Jeu 24 Avr 2014 - 15:46

Zèbre !

Ah nan, merde, déjà pris.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Phrases assassines

Message par Invité le Jeu 24 Avr 2014 - 17:57

Mowa (1) a écrit:@ Stauk: Donc en fait, si j'ai bien compris, toute cette histoire autour de la définition du surdoué, c'est pour dire que selon toi, ce terme doit être réservé aux génies, ou a minima à ceux dont le haut potentiel s'est clairement réalisé. Exit donc tous ceux qui n'ont, du HP, que l'aspect "potentiel".

Oui !!!

Mowa (2) a écrit:
On en reste donc aux critères les plus basiques: ne peuvent prétendre être en décalage cognitif avec la norme que ceux qui ont "réussi" aux yeux du plus grand nombre, ou au moins accompli quelque chose d'inhabituel.

NON !!!!

Mowa (3) a écrit:
Nabilla, c'est exactement pareil: elles s'est démarquées donc elles est surdouées.
A la rigueur. Je m'en tape un peu. Je ne sais pas qui est Nabilla (aucune idée de ce à quoi elle ressemble, mais j'ai bien sûr entendu le nom). Elle aussi a été testée ? Dans l'a priori que j'avais de ce que j'ai pu entendre dans le métro, Nabilla ne revenait par sur les lèvres associée au terme surdoué. Mais je veux dire bon ...

Mowa (4) a écrit:Le hic, c'est que parmi ces individus ordinaires, et qui ne demandaient qu'à le rester, un certain nombre vivaient un mal-être suffisamment particulier pour que quelques psys un peu plus observateurs que d'autres discernent un schéma. Un schéma apparemment lié à la possession de ce fameux QI hors normes. Ils en ont tiré des conclusions. D'abord chez les enfants puis, de plus en plus, chez les adultes.
J'ai pas lu le livre JSF. Et je ne fréquente pas de gens qui l'ont lu (pour le moment). Mais j'ai fréquenté pas mal de dépréssifs. J'ai été moi dépréssif pendant 10 ans. On avait des conversations intéressantes souvent. Et on avait postulé que peut être l'intelligence avait une certaine tendance à causer la dépréssion.


Mowa (5) a écrit:En attendant, il faut bien trouver un nom pour cette population particulière que l'observation des cliniciens a mise en exergue et que l'on cherche à étudier (ne serait-ce que pour réfuter l'hypothèse proposée). Que proposes-tu, puisque "surdoué" te chiffonne?

Excellente question. Il y a tout un tas de propositions moins dramatiques : Adulte  2nd degré  Précoce ...    Zèbre .. Tigre .. Punk. Honnêtement j'en sais rien.  scratch  HyperCuriositeux. Architecte. Surprenant. Singulier.  Personne à potentiel sous exploité (PPSE).  Toi tu as utilisé spontanément : Etre en Decalage Cognitif avec la Norme (EDCN).  Dire que je suis atteint de PPSE aigü, ou même que je suis un EDCN, çane me gêne pas du tout. Et j'irais jusqu'à dire que ça me correspond parfaitement.


Ton (2) je ne le comprends pas du tout, puisque tout le reste me semble parfaitement cohérent avec ce que je pense. Pourquoi crois tu que je souhaiterais exclure les (EDCN) de leur droit à se complaire dans leur souffrance ? De leur droit à dire qu'ils sont différents et que c'est pas marrant tous les jours ?  J'ai rencontré des vrais EDCN. Des gens qui étaient tellement plus performant que moi, que y avait même pas de comparaisons possibles. Des gens qui n'avaient aucune idée de ce dont ils étaient capable, du pourquoi de leurs difficultés. Clairement comparé à eux (elle en fait) je suis quelqu'un de normal. Je pense qu'en lui disant qu'à mon avis elle avait quelque chose de particulier, que ce n'était pas "être conne", étant donné ce que je l'avais vu réaliser. Je pense que peut être ça lui a apporté quelque chose. Et peut être, peut être plein d'autres personnes comme elles, n'attendent qu'une petite impulsion pour changer cette image qu'ils ont d'eux même. Pour passer d'idiot(e) à ... quelque chose d'autre. PPSE peut être.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Phrases assassines

Message par Mowa le Ven 25 Avr 2014 - 0:07

OK donc tu souhaites introduire une distinction entre le HP qui a "réussi" dans le monde au point d'épater Mme Michu, celui-là est surdoué, et le HP que rien ne distingue au premier coup d'oeil, celui-là est juste décalé cognitif, ou EDCN. Comme je pense que la réalité est encore plus complexe, je n'y vois pas vraiment d'objection. Faudra p'têt ajouter une catégorie pour ceux qui épatent la galerie sans avoir le QI stratosphérique. Et une autre pour les QI+ qui n'ont pas l'option "cortège de souffrances" montée d'origine.

Bref... Le départ de notre discussion ayant été ton affirmation selon laquelle un QI de 160 ne fait pas le surdoué, pouvons-nous maintenant tomber d'accord qu'un QI de 160 fait le DCN?

Ceci dit, l'acception commune étant d'utiliser indifféremment le même terme de "surdoué" que l'individu en question ait exprimé sont potentiel ou pas, il faudra bien prendre soin de définir de quoi tu parles, ou au moins de compléter ton affirmation, avant de balancer à la figure des gens que "à 160 ils ne sont pas surdoués". A défaut de se complaire dans leurs souffrances, ils n'ont pas besoin qu'on les y replonge de force pour une bête question de vocabulaire mal défini.

_________________
Quel est le plus petit pas possible que je peux faire pour me rendre la vie plus belle aujourd'hui?

Mowa
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3127
Date d'inscription : 07/07/2012
Age : 48
Localisation : Suisse, la Côte

Revenir en haut Aller en bas

Re: Phrases assassines

Message par Invité le Ven 25 Avr 2014 - 7:49

Ceci dit, l'acceptation commune étant d'utiliser indifféremment le même terme de "surdoué"

C'est bien ce point qui pour moi fait (DOIT faire) débat. Sur le reste je ne ressent pas de décalage fondamental sur nos points de vues respectifs. Mon sentiment profond, c'est que le choix des mots PEUT être important. Et ce choix du mot surdoué EST particulièrement ... pervers (j'exprime ici une émotion, je sais bien que tout le monde n'a pas cet avis).

Tu dis qu'il est d'acceptation commune d'utiliser indifférement ce terme surdoué et .. EDCN ou autre. Je répond non. Pas dans mon expérience. C'est d'acceptation commune chez une toute petite portion de la population, et donc également une toute petite partie des gens qui ont les compétences pour avoir un score de ouf aux scores de QI. La souffrance n'est pas réservée aux décalés qui acceptent ce terme de surdoué pour décrire ce décalage cognitif. De plus très nombreux sont en france ceux (décalés) qui ne souffrent pas, et s'en foutent royalement. Et qui pourtant ont infiniment plus de potentiel et de décalage que nous autres.

Bref... Le départ de notre discussion ayant été ton affirmation selon laquelle un QI de 160 ne fait pas le surdoué, pouvons-nous maintenant tomber d'accord qu'un QI de 160 fait le DCN?
Il semble qu'il y a plusieurs axes de décalages, et plusieurs strates. Avec des ponts plus ou moins laxes entre chaque. Il y a certainement au moins une personne sur les 9 000 000 000 présentes sur terre, et qui obtiendrait un score de 160 sans vivre pour autant le décalage. Enfin c'est une hypothèse qui n'a rien d'absurde.

Ce que je voulais dire surtout, c'est que parmis ces 9 000 000 000 d'individus tous différents, il y a des gens vraiment intelligents. Ou sans être intelligents du moins extraordinaires. Et que nous autres les décalés cognitif ordinaires ... et bien ... nous somme ordinaires. Ce qui ne veut pas dire qu'on ne souffre pas. Ce qui ne veut pas dire qu'on a pas une formidable marge de progression pour apprendre à utiliser notre potentiel. Ce qui ne veut pas dire qu'on ne meure pas d'envie de trouver "des gens comme nous".

"à 160 ils ne sont pas surdoués"
Je persiste donc : A 160 un individu n'est pas surdoué (puisqu'il y a des gens 3 ordre de grandeurs plus intelligent sur terre). Et si ça te fait souffrir que je dise ça, que je réfute ce terme de surdoué, j'aimerais comprendre.


Dernière édition par stauk le Ven 25 Avr 2014 - 8:13, édité 1 fois (Raison : Quelques accords en genre et en nombre.)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Phrases assassines

Message par X28 le Ven 25 Avr 2014 - 7:55

Bonjour à tous,
je comprends votre débat, mais ayant débarqué hier sur le site, j'ai tout de même senti un climat général qui m'incite à penser que, même si la définition de ce dont on parle est floue et difficile à formuler, ceux qui sont ici y sont pour une bonne raison. Voici ce que j'ai noté :
-une expression de façon générale complexe et raffinée, avec un sens aigu des distinctions intellectuelles
-des débats souvent de haut niveau
-des difficultés à s'arranger avec les routines du monde souvent ressenties comme écrasantes
-un fort désir d'autre chose, en particulier d'une vision un peu plus intelligente du monde et de ses questions, quels que soient les sujets

C'est la raison pour laquelle je me suis inscrit et que je consulte les derniers messages ce matin!

Bonne journée à tous ;-)

X28
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 386
Date d'inscription : 24/04/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Phrases assassines

Message par Invité le Ven 25 Avr 2014 - 10:07

Ouais ben t'inquiète ça va pas durer.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Phrases assassines

Message par Suce ces p'tits Bleus ! le Ven 25 Avr 2014 - 10:56

Approuve 

Suce ces p'tits Bleus !
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 7751
Date d'inscription : 28/03/2013
Localisation : Une note de musique qui débite en 74.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Phrases assassines

Message par Invité le Ven 25 Avr 2014 - 14:12

Et pourtant on est encore là t'as vu...

(mes phrases sans THC juste éthanol)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Phrases assassines

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 23:25


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 7 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum