J'étais là, sans le savoir. Maintenant je sais. J'y suis j'y reste.

Page 4 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: J'étais là, sans le savoir. Maintenant je sais. J'y suis j'y reste.

Message par Invité le Jeu 25 Déc 2014 - 17:58

Je vexe alors je m'en vais. Il suffit de demander. Arrow

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: J'étais là, sans le savoir. Maintenant je sais. J'y suis j'y reste.

Message par Bibo le Jeu 25 Déc 2014 - 17:59

Mirea a écrit:Je vexe alors je m'en vais. Il suffit de demander. Arrow
Non.

Bibo
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2510
Date d'inscription : 24/04/2013
Age : 25
Localisation : Attend Noume vers Poitiers

http://www.zebrascrossing.net/t13153-j-etais-la-sans-le-savoir-m

Revenir en haut Aller en bas

Re: J'étais là, sans le savoir. Maintenant je sais. J'y suis j'y reste.

Message par Invité le Jeu 25 Déc 2014 - 18:00

Non, quoi ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: J'étais là, sans le savoir. Maintenant je sais. J'y suis j'y reste.

Message par Bibo le Jeu 25 Déc 2014 - 18:03

Tu ne vexes pas.

Bibo
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2510
Date d'inscription : 24/04/2013
Age : 25
Localisation : Attend Noume vers Poitiers

http://www.zebrascrossing.net/t13153-j-etais-la-sans-le-savoir-m

Revenir en haut Aller en bas

Re: J'étais là, sans le savoir. Maintenant je sais. J'y suis j'y reste.

Message par Bibo le Jeu 5 Fév 2015 - 17:23

Sur un autre topic, je me suis mis à débaler ma vie concernant mes diffcultés avec les  mathématiques....

Moi et les maths a écrit:
Je pense que la difficulté est profondément psychologique voir culturelle. En bon atypique que je suis, je me souviens de problèmes pour comprendre l'utilisation des fractions en primaire. Je ne comprenais pas pourquoi il fallait sans cesse découper des gâteaux et appliquer une démarche arbitraire pour répondre à des problèmes inventés vraiment ennuyant. Ce n'est qu'après plusieurs années par exemple que j'ai compris que le signe "/" qui servait à écrire une fraction voulait aussi dire "diviser", division qu'il faut parfois poser parfois pas là encore sur demande, comme si à l'ennui et au manque de sens venait s'ajouter l'autoritarisme. Pour moi, tout cela n'avait aucun sens, rien n'était lié.

EDIT : Et cette instabilité dans les règles est insupportable. J'avais l'impression que les profs de maths étaient les Rois des menteurs. Par exemple, si on fait le parallèle Gâteaux - Fraction, 2/3 pour moi ça voulait dire que ton gâteau tu le découpe en 3 et que tu prends 2 pars. Bon maintenant 83/55, je veux bien avoir une bonne capacité d'abstraction, mais couper le gâteau en 55 pour prendre 83 parts c'est tout bonnement impossible pour moi à 10 ans, si c'est impossible, alors ça veut dire qu'on m'a bullshitté pendant des heures. Quand on te dit qu'un nombre (qui voulait sûrement dire quantité) négatif c'est impossible et qu'en suite on te fait calculer (-1) + (-2), moi je le prenais comme une offense.

A contrario, je n'ai jamais eu besoin de travailler avant la Seconde pour avoir de bonnes notes en maths, notes souvent gâcher par des fautes d'étourderies. J'étais tout content de découvrir les fonctions en 3ème et frustré de n'avoir qu'une initiation répétitive au lien Ecrit - Graphique (Si je change a qu'est ce qui se passe etc).

J'ai totalement perdue pied suite à cela, apprendre à faire des exercices à la maison, ne plus arriver à résoudre les problèmes de géométrie intuitivement, ne pas comprendre que les exercices et les devoirs en classes supposent l'utilisation de méthodes bien spécifiques vues en cours. Le plus frustrant a été l'inadéquation entre mes compétences à l'oral en cours et mes résultats notés, signe d'une grande compréhension qui n'avait d'égale que le manque d'entrainement.

Arrivé en première, un bon 5 de moyenne me rassurait quant à mon incapacité à apprendre quoi que ce soi de durable. J'ai arrêté de participer en cours. J'ai du prendre des cours individuels une fois par semaine en Terminal (Scientifique  Laughing ). Bon, au final j'ai eu 10 et n'y ai plus jamais retouché jusqu'aux statistiques dernièrement. Je me suis rendu compte que les termes descriptifs avaient une potentielle résonance graphique (variance, écart type ... si on imagine un spectre de points/valeurs par exemple, il m'a fallut effectuer cette démarche mentale pour comprendre ce que cela signifiait au delà des définitions stricte enchâssées les unes sur les autres. Au premier abord en effet, pour moi, la racine carré d'une dispersion ne veut rien dire). Je commence doucement à m'y intéresser de nouveau, de loin.

Bibo
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2510
Date d'inscription : 24/04/2013
Age : 25
Localisation : Attend Noume vers Poitiers

http://www.zebrascrossing.net/t13153-j-etais-la-sans-le-savoir-m

Revenir en haut Aller en bas

Re: J'étais là, sans le savoir. Maintenant je sais. J'y suis j'y reste.

Message par Invité le Jeu 5 Fév 2015 - 18:37

Bibo a écrit: Bon maintenant 83/55, je veux bien avoir une bonne capacité d'abstraction, mais couper le gâteau en 55 pour prendre 83 parts c'est tout bonnement impossible pour moi à 10 ans, si c'est impossible, alors ça veut dire qu'on m'a bullshitté pendant des heures.
Y a deux gâteaux. Ou 83, c'est comme on préfère. Mettons pour faire simple, tu coupes chacun des 83 gâteaux en 55 part, et tu donnes 83 parts à chaque personne. Ou chacun des deux gâteaux en 55, et tu donnes 83 parts.

Si y a deux gâteaux, tu obtiens 110 part, donc donner 83 parts de 110, ça fonctionne. Il te reste alors 28 part de gâteaux dans l'assiette (110-83=28), chacune étant obtenue quand tu coupes un gâteau en 55 parts égales. Autrement formulé 2- 83/55 = 28/55. En un mot, l'astuce est de composer les gateaux entier et de les mettre de coté, 83-55 = 28. 83 = 55 + 28 83/55 = 55/55 + 28/55 Et donc on retombe bien sur l'idée que 83/55 c'est pareil que un gâteau entier plus 28 parts d'un gâteau coupé en 55 parts. 83/55 = 1 + 28/55


Bibo a écrit: Quand on te dit qu'un nombre (qui voulait sûrement dire quantité) négatif c'est impossible et qu'en suite on te fait calculer (-1) + (-2), moi je le prenais comme une offense.
Ouais. Y a comme un déficit dans les modèles proposés.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: J'étais là, sans le savoir. Maintenant je sais. J'y suis j'y reste.

Message par Talep le Mar 24 Mar 2015 - 1:08

Salut,

je te remercie de t'inquièter sur un autre post, la bataille de la raison n'est jamais perdu ! : )

A ce propos j'aime beaucoup ta citation, je lui trouve un coté anar pas déplaisant, ce qui me fascine d'autant plus que je ne suis pas un grand fan de Tocqueville, que je ne tiens pas pour le plus grand des démocrates ^^

Talep
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 195
Date d'inscription : 18/03/2015
Age : 26
Localisation : Bordeaux/Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: J'étais là, sans le savoir. Maintenant je sais. J'y suis j'y reste.

Message par Bibo le Jeu 26 Mar 2015 - 19:24

Un plaisir.
A vrai dire, je n'ai pas eu le coeur et la motivation de le lire complètement, je n'ai pas donc pas eu accès à l'ampleure de sa pensée ... mais comme toi cette citation m'a touchée. C'est une vérité qui a autant le gout d'espoir que de désespoir je trouve.

-----------

Ajourdhui j'ai imprimé 3 papiers de recherches, et, le peu d'angoisse que javais concernant les 5 heures de train à venir s'est éffacée.

Bibo
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2510
Date d'inscription : 24/04/2013
Age : 25
Localisation : Attend Noume vers Poitiers

http://www.zebrascrossing.net/t13153-j-etais-la-sans-le-savoir-m

Revenir en haut Aller en bas

Re: J'étais là, sans le savoir. Maintenant je sais. J'y suis j'y reste.

Message par Bibo le Lun 30 Mar 2015 - 12:24

Le stéréotype du membre de ZC peut être considéré comme quelqu'un de relativement isolé (vous pouvez utiliser le terme dans ses différentes dimensions) car atypique (qui s'éloigne de ce qui est typique, c'est à dire d'une norme) touché par : dépression - crise existentielle - phobies sociales - problèmes de communications - sentiment de décalage - troubles dys - hypersensibilité etc...
D'un autre côté il y a tous ses HQI qui vivent heureux, bien intégrés dans la vie en société dont on n'entend pas parler, "les surdoués ordinaires" pour paraphraser Gauvrit et pas forcément au courant de tout ce qui se passe ici bas au fin fond de ZC.
Je pense que ces 2 sous normes trouvent des gens à considérer comme des paires assez facilement puisque partageant un certain nombre de choses, amenant à une compréhension mutuelle.

Reste ceux qui sont relativement heureux en comparaison de la 1ere sous normes (le zèbre typique) mais qui ne se sentent pas non plus incluent avec le reste du monde (ou une sous population la composant).

Bref, je suis de la minorité de la minorité, comme d'autres.

Bibo
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2510
Date d'inscription : 24/04/2013
Age : 25
Localisation : Attend Noume vers Poitiers

http://www.zebrascrossing.net/t13153-j-etais-la-sans-le-savoir-m

Revenir en haut Aller en bas

Re: J'étais là, sans le savoir. Maintenant je sais. J'y suis j'y reste.

Message par Bibo le Lun 30 Mar 2015 - 16:32

J'ai visité Prague ce week-end.
J'ai peu dormi, beaucoup bu et énormément marché.

Je suis fatigué ...

Depuis 1-2 ans, j'ai pris l'habitude d'éviter cette quasi nécessité qu'est celle d'avoir un groupe "d'amis"  (autre que ceux que j'ai pu me créer dans le passé) avec qui passer du temps comme il est de coutume d'avoir après un certains temps passé à un endroit.
Ce week-end, j'ai été en quelque sorte contraint, et le décalage que je vivais par intermittence m'est un peu revenu à la figure. J'ai redécouvert la manière que j'ai de m'intégrer, plus affinée, mais toujours aussi épuisante, me demande des efforts considérables.

Les personnes avec qui j'étais n'étaient pas particulièrement insupportables, des être humains étudiants à l'étranger, pas des bourrins relou. Pour autant, il m'est toujours imposible de suivre une conversation normalement, de même qu'il m'est insuportable d'écouter un guide parler.

Mais, on me demande comment était le voyage, et, du point de vue de la personne lambda tout s'est bien passé. C'était chiant à mourir. J'étais content de rentrer plus tôt que prévu. J'ai eu l'impression de perdre mon temps. Pourtant, je n'ai pas cette vision optimisatrice de ce qu'est la vie, j'essaye juste de ne pas être trop malheureux.

Ca m'a fait reconsidérer mes connaissances, celles et ceux avec qui je suis resté proche mais qui m'emmerdent tout autant.

Bref, je vous emmerde.


Dernière édition par Bibo le Mer 6 Mai 2015 - 16:29, édité 2 fois

Bibo
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2510
Date d'inscription : 24/04/2013
Age : 25
Localisation : Attend Noume vers Poitiers

http://www.zebrascrossing.net/t13153-j-etais-la-sans-le-savoir-m

Revenir en haut Aller en bas

Re: J'étais là, sans le savoir. Maintenant je sais. J'y suis j'y reste.

Message par Invité le Lun 30 Mar 2015 - 16:39

Bibo a écrit:J'ai visité Prague ce week-end.
J'ai peu dormi, beaucoup bu et énormément marché.

Je suis fatigué ...

Depuis 1-2 ans, j'ai pris l'habitude d'éviter cette quasi nécessité qu'est celle d'avoir un groupe "d'amis"  (autre que ceux que j'ai pu me créer dans le passé) avec qui passer du temps comme il est de coutume d'avoir après un certains temps passé à un endroit.
Ce week-end, j'ai été en quelque sorte contraint, et le décalage que je vivais par intermittence m'ai un peu revenu à la figure. J'ai redécouvert ma manière de m'intégrer, elle est plus affinée, mais toujours aussi épuisante, me demande des efforts considérables.

Les personnes avec qui j'étais n'étaient pas particulièrement insupportables, des être humains étudiants à l'étranger, pas des bourrins relou. Pour autant, il m'est toujours imposible de suivre une conversation normalement, de même qu'il m'est insuportable d'écouter un guide parler.

Mais, on me demande comment était le voyage, et, du point de vue de la personne lambda tout s'est bien passé. C'était chiant à mourir. J'étais content de rentrer plus tôt que prévu. J'ai eu l'impression de perdre mon temps. Pourtant, je n'ai pas cette vision optimisatrice de ce qu'est la vie, j'essaye juste de ne pas être trop malheureux.

Ca m'a fait reconsidérer mes connaissances, celles et ceux avec qui je suis resté proche mais qui m'emmerdent tout autant.

Bref, je vous emmerde.


Shocked

I love you

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: J'étais là, sans le savoir. Maintenant je sais. J'y suis j'y reste.

Message par Bibo le Lun 30 Mar 2015 - 16:44

Souris a écrit:
Bibo a écrit:
Bref, je vous emmerde.
Shocked
I love you
Pas toi spécialement hein ... C'est le monde que j'emmerde.

Bibo
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2510
Date d'inscription : 24/04/2013
Age : 25
Localisation : Attend Noume vers Poitiers

http://www.zebrascrossing.net/t13153-j-etais-la-sans-le-savoir-m

Revenir en haut Aller en bas

Re: J'étais là, sans le savoir. Maintenant je sais. J'y suis j'y reste.

Message par Invité le Lun 30 Mar 2015 - 16:56

Bibo a écrit:
Souris a écrit:
Bibo a écrit:
Bref, je vous emmerde.
Shocked
I love you
Pas toi spécialement hein ... C'est le monde que j'emmerde.

je me suis pas sentie visée Suspect lol

What a Face

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: J'étais là, sans le savoir. Maintenant je sais. J'y suis j'y reste.

Message par Bibo le Mer 6 Mai 2015 - 16:35

On se fait chier.
Je me fais chier.

INSIPIDE.
Hein, six pines ?

Tout est beaucoup trop lent.
Je suis beaucoup trop lent.

Je veux tout maîtriser.
Je perd mon temps dans l'inutilité.

Ca m'arrache la gueule.
Arraches ta gueule.
Arraches, ta gueule !
Ambiguité linguistique.

Bibo
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2510
Date d'inscription : 24/04/2013
Age : 25
Localisation : Attend Noume vers Poitiers

http://www.zebrascrossing.net/t13153-j-etais-la-sans-le-savoir-m

Revenir en haut Aller en bas

Re: J'étais là, sans le savoir. Maintenant je sais. J'y suis j'y reste.

Message par Bibo le Sam 16 Mai 2015 - 14:16

J'ai eu des cours de psychologie de l'éducation cette année, j'ai loupé les cours qui touchaient à la douance mais j'ai récupéré les diapo et le livre duquel est tiré le cours.
Il y a quelque théories qui n'ont pas pour habitude d'être évoquées, les voilà :
https://www.dropbox.com/s/qpt4g992h4805rx/7_IE_Giftedness_15.pdf?dl=0
https://www.dropbox.com/s/ls3ujekzl2xxs7d/conceptionofgiftdness.pdf?dl=0

C'est en anglais ...

Bibo
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2510
Date d'inscription : 24/04/2013
Age : 25
Localisation : Attend Noume vers Poitiers

http://www.zebrascrossing.net/t13153-j-etais-la-sans-le-savoir-m

Revenir en haut Aller en bas

Re: J'étais là, sans le savoir. Maintenant je sais. J'y suis j'y reste.

Message par Bibo le Ven 6 Nov 2015 - 14:52

Ce que tout le monde devrait prendre le temps de lire avant de blablater à propos de douance : http://www.researchgate.net/publication/280977890_Prcocit_intellectuelle__un_champ_de_recherches_min

Bibo
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2510
Date d'inscription : 24/04/2013
Age : 25
Localisation : Attend Noume vers Poitiers

http://www.zebrascrossing.net/t13153-j-etais-la-sans-le-savoir-m

Revenir en haut Aller en bas

Re: J'étais là, sans le savoir. Maintenant je sais. J'y suis j'y reste.

Message par Ardel le Ven 6 Nov 2015 - 15:26

Merci, je lirai Smile

_________________
"Qui pense peu, se trompe beaucoup." - Léonard de Vinci
Ma présentation     Charte ZC-mode d'emploi     Règles du groupe "signatures"

Ardel
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3833
Date d'inscription : 10/03/2013
Age : 28
Localisation : Rennes

http://www.zebrascrossing.net/t10090-six-mois-apres-mon-inscript

Revenir en haut Aller en bas

Re: J'étais là, sans le savoir. Maintenant je sais. J'y suis j'y reste.

Message par Bibo le Ven 6 Nov 2015 - 18:53

Il y a aussi la version vidéo "résumée" dispo sur youtube, Gauvrit-Mensa

Bibo
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2510
Date d'inscription : 24/04/2013
Age : 25
Localisation : Attend Noume vers Poitiers

http://www.zebrascrossing.net/t13153-j-etais-la-sans-le-savoir-m

Revenir en haut Aller en bas

Re: J'étais là, sans le savoir. Maintenant je sais. J'y suis j'y reste.

Message par Bibo le Dim 10 Jan 2016 - 22:03

Je suis retombé sur des conversations et topics d'il y a quelques mois et quelques années, comme celle-ci http://www.zebrascrossing.net/t9410p40-de-la-difficulte-d-identifier-les-thqi#625300 oou encore celle-ci http://www.zebrascrossing.net/t21104p80-difference-entre-hqi-et-thqi-des-reponses#957913 .

Je regrette profondément de voir des interventions de ce type moins présente dorénavant. C'est ce qui m'a amené ici, comprendre plus, pleins de choses différentes, sans passer par l'école ou les bouquins de 1000 pages, c'est pour les apports et condensés de connaissance, résumables en 1 post, qui viennent changer la manière dont vous reconsidérez les choses.

Bibo
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2510
Date d'inscription : 24/04/2013
Age : 25
Localisation : Attend Noume vers Poitiers

http://www.zebrascrossing.net/t13153-j-etais-la-sans-le-savoir-m

Revenir en haut Aller en bas

Re: J'étais là, sans le savoir. Maintenant je sais. J'y suis j'y reste.

Message par Bibo le Dim 17 Jan 2016 - 18:07



Cette vidéo me tient beaucoup à cœur.
Je la regarde régulièrement. Je vous cite un passage.

« [cite une liste de croyance qu'ont les américains à propos de la guerre en Iraque et des pseudo-sciences, du livre de Sokal, Pseudo-sciences et postmodernisme] [...] c'est absolument effarant, vous vous dites mais Chomsky a raison ! Est ce que la tâche la plus urgente n'est pas de ré-apprendre aux gens la différence qu'il y a entre un fait et une chose racontée, y compris par un journal aussi sérieux soit-il. [...] Je me suis souvent interrogé sur la part de vérité que contient l'affirmation «il n'y a pas de faits il n'y a que des interprétations», mais quand je lis ce que rapporte Sokal, j'ai moins de scrupule à dire que quand même il y a des faits objectifs et ce qu'on leur fait dire. [...] Et c'est une des raisons pour lesquelles je me sens très proche de Chomsky, et de Orwell, [...] il pensait que, [...] que tout affaiblissement du sens de la vérité, [...] ne pouvait que faire le jeu des régimes dictatoriaux et le jeu de l'arbitraire. C'est une chose qui ne va pas de soit, beaucoup pensent que le meilleur moyen de lutter contre la dictature et l'arbitraire serait plutôt de renoncer à l'idée de vérité elle même, si plus personne n'ose entretenir la conviction que ce qu'il croit est vrai alors tout espoir semble permis, les gens arrêteront de faire la guerre au nom de la vérité et commenceront à s'aimer les uns les autres [...]. »
«Qu'est ce qui sert le mieux la démocratie ? Est-ce le relativisme culturelle-radicale que défendent certains, qui fonde son idée sur l'équivalence foncière entre toutes les opinions, croyances, interprétation, religieuses, scientifiques et non-scientifiques ? Il y a l'idée que le rationalisme n'est au fond qu'une religion parmis d'autres [...], il y a une confusion intellectuelle assez sérieuse et dangereuse.»

« Bertrand Russel avait défendu l'idée que, si on abandonne la référence à la vérité, alors on peu s'attendre au pire, [...] il donne comme argument que les régimes dictatoriaux n'ont pas de pire ennemis que la vérité objective et la science.[...]»

«Est ce que la chose primordiale que les démocraties actuelles devraient enseigner n'est pas un certains respect pour la vérité ? Quand je parle de vérités, je parle de vérités objectives de vérité qu'on est en mesure d'établir au moins jusqu'à un certains point, à l'aide d'argument, pas forcément de preuves démonstratives. [...]»

«Est-ce à cela qu'aident les médias ? Ou n'ont-il pas au contraire l'effet de renforcer le sentiment que chacun adroit à son opinion, qui vaut exactement autant que celle des autres ? [...] Cela n’entraîne-t-il pas un affaiblissement de la sensibilité à la vérités ?»

Bibo
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2510
Date d'inscription : 24/04/2013
Age : 25
Localisation : Attend Noume vers Poitiers

http://www.zebrascrossing.net/t13153-j-etais-la-sans-le-savoir-m

Revenir en haut Aller en bas

Re: J'étais là, sans le savoir. Maintenant je sais. J'y suis j'y reste.

Message par ADR le Dim 17 Jan 2016 - 18:51

Bibo a écrit:J'ai eu des cours de psychologie de l'éducation cette année, j'ai loupé les cours qui touchaient à la douance mais j'ai récupéré les diapo et le livre duquel est tiré le cours.
Il y a quelque théories qui n'ont pas pour habitude d'être évoquées, les voilà :
https://www.dropbox.com/s/5b5v08o9veuj5i6/7_IE_Giftedness_15.pdf?dl=0
https://www.dropbox.com/s/spqyje46nrygkrh/conceptionofgiftdness.pdf?dl=0

C'est en anglais ...

Bonsoir, plus rien aux liens ci-dessus Sad

ADR
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 941
Date d'inscription : 16/06/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: J'étais là, sans le savoir. Maintenant je sais. J'y suis j'y reste.

Message par Bibo le Dim 17 Jan 2016 - 19:12

C'est rectifié !

Bibo
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2510
Date d'inscription : 24/04/2013
Age : 25
Localisation : Attend Noume vers Poitiers

http://www.zebrascrossing.net/t13153-j-etais-la-sans-le-savoir-m

Revenir en haut Aller en bas

Re: J'étais là, sans le savoir. Maintenant je sais. J'y suis j'y reste.

Message par ADR le Dim 17 Jan 2016 - 19:55

Merci!

ADR
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 941
Date d'inscription : 16/06/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: J'étais là, sans le savoir. Maintenant je sais. J'y suis j'y reste.

Message par Stauk le Mar 19 Jan 2016 - 11:11

Erreur 404. (liens sur la douance)


Bibo a écrit:
«Qu'est ce qui sert le mieux la démocratie ? Est-ce le relativisme culturelle-radicale que défendent certains, qui fonde son idée sur l'équivalence foncière entre toutes les opinions, croyances, interprétation, religieuses, scientifiques et non-scientifiques ? Il y a l'idée que le rationalisme n'est au fond qu'une religion parmis d'autres [...], il y a une confusion intellectuelle assez sérieuse et dangereuse.»

« Bertrand Russel avait défendu l'idée que, si on abandonne la référence à la vérité, alors on peu s'attendre au pire, [...] il donne comme argument que les régimes dictatoriaux n'ont pas de pire ennemis que la vérité objective et la science.[...]»

«Est ce que la chose primordiale que les démocraties actuelles devraient enseigner n'est pas un certains respect pour la vérité ? Quand je parle de vérités, je parle de vérités objectives de vérité qu'on est en mesure d'établir au moins jusqu'à un certains point, à l'aide d'argument, pas forcément de preuves démonstratives. [...]»

«Est-ce à cela qu'aident les médias ? Ou n'ont-il pas au contraire l'effet de renforcer le sentiment que chacun adroit à son opinion, qui vaut exactement autant que celle des autres ? [...] Cela n’entraîne-t-il pas un affaiblissement de la sensibilité à la vérités ?»

La vérité scientifique étaient objective, du fait qu'elle pouvait être vérifiée par tout un chacun.
Aujourd'hui elle reste objective, pour autaut que les conflits d'intérêts ne viennent pas s'inviter dans le débat.
Demain, elle ne sera objective, que si la science redevient ce qu'elle n'aurait pas dû cesser d'être : une quête personnelle, un jeu intellectuel, une recherche de la vérité.

La vérité scientifique, n'est jamais figée dans le marbre, elle est par essence même agnostique, elle traite comme équivalentes toutes les croyances, et même toutes les certitudes, et n'existe que dans les outils qu'elle offre à chaque citoyen pour explorer par lui même la réalité qui l'entoure.


La démocratie n'a rien à voir avec la science, et la science n'a rien d'autre à voir avec la démocratie, que ce modèle qui place chaque personne sur le même pied d'égalité face à la vérité "scientifique". Une information n'est scientifique que si elle vrai pour tout le monde, et ce qui la rend vrai pour tout le monde, c'est précisément l'existence d'une confrontation possible et universellement répétable avec ce monde tétu qui nous entoure. Où les pommes tombent vers le bas, même si ça t'empêche de marger de 10% de tes revenus sur tes futurs yahourts cosmétiques qui rendent le cheveux plus lisses et éliminent les rides en moins de trois jours. Même si tu as promis aux électeurs - ou à un public quelconque - que pour les cinq ans à venir, les pommes iraient floter jusqu'aux branches des arbres les plus proches.

La démocratie si elle existait, laisserait chacun libre de sa vérité, elle laisserait à chacun la possibilité de vérifier les faits, avec autant de rigueur que permettent les mesures immédiates de la façon dont une pomme tombe. En particulier le principal élément constitutif de la démocratie est l'acte d'achat, et un achat serait dans un état démocratique, une choses consciente et informée, ou chacun aurait la possibilité de tout savoir sur l'argent qu'il donne. De constater l'extraction des matières premières, avec toutes les conditions de sécurités. De constater chaque marge, de chaque intermédiaire. De voir à l'oeuvre les conducteurs des camions de livraisons, ceux qui font les choses dans les règles, et ceux qui conduisent trop longtemps et s'endorment au volant. Les enfants battus à la sortie des couloirs étroits d'où sont extraites les terres rares, et ceux de ces enfants qui après l'éboulement d'une galerie, sont pris dans leurs bras par les parents reconnaissants de la participation aux frais familiaux et aimants.

Cette information objective existe, mais n'est pas accessible, et si elle l'était, il n'y aurait pas de garantie d'une démocratie. Car cette même information qui pourrait être utilisée par chaque citoyen pour décider de la société dans laquelle il souhaite vivre, pour décider par ses actes de consommation dans quelle direction il souhaite contribuer à pousser le monde, pourrait également être utilisée par ceux là même qui ont cette habitude de dévier les regards quand ils se portent où ça gène. Ceux là pourraient convaincre chacun qu'on sait ce qu'il fait chez lui, ce qu'il pense. On pourrait les convaincres que ce n'est pas là la façon socialement acceptable de penser, dés que le citoyen autonome et libre de penser dévierait de cet idéal acceptable. Et au final toute cette information qui est la seule garantie de la démocratie vrai, est également la seule garantie de la vrai didacture. Celle d'Orwel, insidieuse, et invisible. Car les chaînes qui immobilisent le regard objectif, sont les plus résistantes qui soient : la liberté.

La vérité n'est ni bonne ni mauvaise, et elle appartient par nature à chacun. Celui qui dit le contraire à tort, de mon point de vue, mais il y a dans la diversité des approches une force et une garantie de survie pour notre espèce. Alors je tolère tant bien que se peut, l'existence d'autres points de vue que le seul qui pourtant fasse sens pour moi : un certain relativisme, dans lequel il existe autant de points de vues "vrai" que de capacités à expérimenter ce grand être indicible qui nous entoure et nous propose son regard unique sur ce qui constitue ou pas un modèle valide.


Hackers are free.

Stauk
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 4978
Date d'inscription : 16/01/2015

http://www.staukwood.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: J'étais là, sans le savoir. Maintenant je sais. J'y suis j'y reste.

Message par Sélène-Nyx le Mar 19 Jan 2016 - 11:49

Bibo a écrit:On se fait chier.
Je me fais chier.

INSIPIDE.
Hein, six pines ?

Tout est beaucoup trop lent.
Je suis beaucoup trop lent.

Je veux tout maîtriser.
Je perd mon temps dans l'inutilité.

Ca m'arrache la gueule.
Arraches ta gueule.
Arraches, ta gueule !
Ambiguité linguistique.

Je ne lis pratiquement plus les prez, et je viens de voir ce fil ....
J'étais là, sans le savoir. Maintenant je sais. J'y suis j'y reste.

"Tout est beaucoup trop lent.
Je suis beaucoup trop lent.

Je veux tout maîtriser.
Je perd mon temps dans l'inutilité".

C'est exactement ce que je ressens et que j'ai toujours ressenti .... Rien n'avance, tout est figé, et malheureusement, pas d'autre choix que de suivre le rythme. C'est usant!

Sélène-Nyx
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2074
Date d'inscription : 29/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: J'étais là, sans le savoir. Maintenant je sais. J'y suis j'y reste.

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 7:08


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum