vers un possible devenir

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

vers un possible devenir

Message par soudain le Sam 12 Oct 2013 - 21:11

Bonsoir,
Je réponds à l'appel après être venue quelques fois visiter les différents items du forum au cours des 10 derniers jours.
Pour ma part, je me suis décidée rapidement. Il y a encore deux semaines, je ne connaissais rien à la zébritude, à la douance et au haut-potentiel.
J'ai très vite reconnu mon parcours dans les différents articles que j'ai découvert publiés sur plusieurs sites. J'ai revisité mon histoire en l'espace de quelques jours à la lumière de cette possible "zèbritude".
Très vite, j'ai souhaité obtenir le contact d'un thérapeute. Ce n'est pas tant la confirmation d'un QI un peu plus haut que la moyenne que je cherchais ; je voyais enfin la possibilité d'être entendue, reconnue dans mes difficultés et questionnements existentiels.
La psychologue que j'ai consultée m'a indiqué comprendre pourquoi je pouvais supposer détenir un haut potentiel intellectuel et m'a très gentiment conseillée de passer un test. Pour elle, il s'agit d'obtenir des clés de compréhension sur ma façon de fonctionner et mes ressources intellectuelles plus qu'un simple verdict. Je ne me sentais pas prête.
Après 4 jours, j'ai finalement pris rendez-vous pour un test. Un trait de caractère : une fois la question posée, j'ai besoin d'y répondre.
Cependant, malgré la bienveillance dont la psychologue ne manquera probablement pas de faire preuve, j'imagine mon désarroi si l'hypothèse sur laquelle je viens de fonder l'explication de mon parcours social et psychologique venait à tomber face à un résultat pas à la hauteur. Certes, l'ego doit être un peu en cause mais c'est surtout un besoin d'être enfin entendue et reconnue que j'éprouve.
Je ne me sens pas véritablement "différente" mais je dois bien constater me poser beaucoup plus de questions que les gens qui m'entourent. Je ne me sens pas PLUS intelligente. Il ne me semble pas que mon cerveau fonctionne différemment que celui des autres, même si parfois (souvent) je m'agace face des raisonnements ou des méthodes que je juge simplistes. Je sais cependant fort mal expliquer aux autres comment il me semblerait "juste" d'analyser une situation. Mes explications tombent à plat. Je trouve rarement les mots. Et je convaincs rarement. Surtout oralement.
Dans ma vie privée, ce n'est guère plus facile dès que mon cerveau s'en mêle.
Je me fiche assez de ce que les autres pensent de moi. Mais j'aimerais savoir si je peux avoir confiance en moi et faire ce que bon me semble sans céder à la pression affective et sociale.
Sans avoir fait d'études, j'ai une situation professionnelle que beaucoup jugent très satisfaisante. Et j'en souffre. Je me sens prise au piège de la reconnaissance alors que mes aspirations me poussent vers un ailleurs qui me correspondrait mieux. J'en suis tombée malade et si aujourd'hui je tiens le coup, j'éprouve la sensation d'une asphyxie. Je m'éteins.
Bref, c'est un peu maigre pour décrire où j'en suis mais le test constitue une première étape vers un possible changement. L'enjeu est donc de taille.
J'appréhende le résultat comme si être classée dans la norme invaliderait mon besoin de changement alors que la reconnaissance d'un potentiel plus élevé que la moyenne deviendrait une injonction d'enfin me réaliser. Quel enjeu !
Je passe le test dans 9 jours. Résultats presque 3 semaines après pour cause de congés. La psy m'a indiqué que 2 heures étaient nécessaires pour passer les différentes épreuves. Je redoute mes réactions face à des possibles pannes. Je redoute l'attente.
Mais je suis résolue.
A suivre...

soudain
Nouveau venu
Nouveau venu

Messages : 7
Date d'inscription : 12/10/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: vers un possible devenir

Message par TooManyNamesAlready le Dim 13 Oct 2013 - 13:55

Bonjour et bienvenue!

"J'appréhende le résultat comme si être classée dans la norme invaliderait mon besoin de changement alors que la reconnaissance d'un potentiel plus élevé que la moyenne deviendrait une injonction d'enfin me réaliser. Quel enjeu !"

Ton besoin de changement est là. Rien n'a la capacité de le ranger dans un placard-oubliette. Ton besoin de changement se manifestera par toute sorte de sensations désagréable jusqu'à ce que la réalisation soit amorcée. Tu as tous les droits de changer. Rien ne peut te retirer ce droit. On ne peut pas "faire partir" un besoin de changement.

(Euh n'aies crainte, c'est pas une malédiction que je fais là, juste une prédiction basé sur l'observation de faits (=ma propre expérience)).

Ton post est riche et j'ai envie de répondre à d'autres points, mais je n'en ai pas la capacité en ce moment alors je réponds à ce qui me semble être le plus fondamental et prioritaire. Tu es très certainement zèbre, et le diagnostic - quel qu'il soit ! -t'éclairera sur les façons de procéder dorénavant pour te réaliser, mais la réalisation de toi-même, la nécessité de changer que tu ressens, ne dépendent en aucun cas des chiffres que tu liras dans les conclusions de ton évaluation.

Au plaisir de te découvrir en te lisant par-ci par-là!

TooManyNamesAlready
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 137
Date d'inscription : 11/01/2013
Age : 102
Localisation : Ca change à chaque instant

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum