La dualité chez le zèbre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La dualité chez le zèbre

Message par mariel1978 le Lun 15 Juin 2009 - 18:33

Pour que la discussion ait sa place!
Solhaan a écrit:

Ce doit être ça qui te bloque. Le fait de peindre mais avec 2 imaginations, l'une en surface, consciente, et une autre en profondeur, inavoué.

Voilà c'est ce que je ressent en regardant tes peintures. Un besoin inavoué.


C'est l'histoire de ma vie, oh Solhaan, grand diseur de bonne aventure

Bon, pour le coup des peintures, je te suis tout à fait... bien que je crois que ce que tu as lu de moi sur le forum a pu teinter ta vision...
La maternité dans le 2ième, c'est étrange, je ne l'avais pas vu comme ça. En fait, cette peinture représente surtout l'acceptation d'une facette de ma personnalité (une tourmente intérieure que je commence à comprendre)... mais j'accepte cette vision

Là où tu me prend de court c'est quant à la dualité... car je ne crois pas avoir mentionné ici mon sentiment éternel d'être 2. Je suis divisée, je l'ai toujours été...

Dire que je suis gémaux serait réducteur, mais je le suis Dire que c'est à cause d'un nom composé qui s'oppose serait étrange Dire que c'est parce que je suis bipolaire serait une erreur de diagnostique (quoi que je me suis cru cyclotimique récemment) Dire que je suis une éternelle ambivalente est une évidence!

Il y a deux moi, depuis toujours... On se bat l'une l'autre, ça n'en fini plus
La sage a pris le dessus il y a 15 ans et puis la rebelle lui a donné une méchante râclée il y a un an et demi... Depuis, elles essaient de redevenir copines, mais ce n'est pas encore un très grand succès!
mariel1978
Je te comprend tout à fait Mariel. Pour la méchante et la gentille, pourquoi n'essais-tu pas de les faire habiter ensemble comme 2 colocs sans pour autant qu'elles deviennent les meilleurs amies du monde. Je pense qu'on est tous en dualité avec une autre partie de nous que l'on perçoit comme un coté sombre... alors qu'en fait c'est une part refoulée. La "méchante" n'est peut-ètre qu'en fait ton coté vilain petit canard qui, enfermé dans sa boite, fait encore plus de bruit et en devient insupportable.

Solhaan, grand diseur de bonne aventure... ça sonne faux non ?
Solhaan
la dualité de deux personnalité différente... idem...

Mais ! dans le bouquin il explique cela par l'opposition des deux hémisphères du cerveaux. Raison / émotion qui sont pas toujours coup1 ^^
éden

Oui, là on va être complètement hors propos, mais...

Quand je lis cette section relative au cerveau, je me retrouve des deux côtés... Droit et gauche!
J'ai pensé que j'ai appris à raisonner, justifier, structurer, débattre point par point. C'est vrai que ce n'est pas inné pour moi et souvent je dois mettre par écrit pour m'organiser. Mais je suis hypra analytique, j'analyse tout! Ma plus grande stimulation, c'est d'utiliser mon cerveau gauche, je crois

Raison/émotion... je suis très très rationnelle. On me le dit. En même temps, je suis réellement une zèbre guidée par par son affect. Encore une dualité.
Des exemple je pourrais t'en sortir des centaines!
Mais vous comprendrez que dans l'essai de typologie de JSF je suis celle qui "veut ou qui veut pas" dans le respect du cadre et l'ambivalente dans la vie amoureuse! Dough!
mariel1978

Peut-être est ce cette dualité, cette bataille entre les deux hémisphères qui nous titille. On aimerait bien être moins rationnel parfois, notre cerveaux nous dis merde... et paf on par en cacahuète... Je part dans le soap mais dans bones la femme est un bonne exemple de rationalité excessive. On se demande comment est son QE.... mais bon.

ps: kartman sort de ce corps lol
éden

mariel1978
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 523
Date d'inscription : 04/06/2009
Age : 38
Localisation : Montréal

Revenir en haut Aller en bas

Re: La dualité chez le zèbre

Message par mariel1978 le Lun 15 Juin 2009 - 18:44

Ohh Solhaan, toi qui avait posté une réponse que je n'avais pas vue, si tu savais à quel point c'est teeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeellement plus compliqué que ça!!! Sad

mariel1978
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 523
Date d'inscription : 04/06/2009
Age : 38
Localisation : Montréal

Revenir en haut Aller en bas

Re: La dualité chez le zèbre

Message par Solhaan le Lun 15 Juin 2009 - 18:47

Mais je ne demande qu'à savoir ... tongue

Solhaan
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 343
Date d'inscription : 01/06/2009
Age : 36
Localisation : Paris

http://solhaan.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La dualité chez le zèbre

Message par mariel1978 le Lun 15 Juin 2009 - 20:48

Je ne saurais trop comment te répondre. J'ai l'impression qu'Eden en a une idée Wink

Comment dire, il y a deux moi... mais c'est loin d'être la méchante vs la gentille!
Je suis profondémment divisée et c'est comme si je ne pouvais vivre entièrement. Une annule l'autre, faire vivre les deux en même temps me semble impossible.

Je réalise, avec la lecture du livre, que cette division est peut-être créée par ma faculté à m'adapter et le fait que je n'arrive pas à faire des choix: je me retrouve entourrée de toutes mes facettes possible, incapable de choisir... voulant être tout à la fois.

L'émotive/la rationnelle
celle là je suis les deux en même temps sans réel problème!

Mais... voilà, pour le reste c'est plus compliqué:
La sage/la rebelle
La naïve/la blasée
La résiliée/la résignée
l'amoureuse de la vie/celle qui se mutile mentalement
la femme et mère de famille/celle qui voudrait être libre
la gênée/la séductrice
la sociable/la sauvage
la douce/la violente (très)
la comique/la déprimée
la féminine/la butch
l'hétéro/l'homo
la normale/la marginale
la simple/la narcissique

et ainsi de suite...

Vous aurez deviné que la première est celle que tout le monde voit...
Ceux qui me connaissent savent que je suis plus compliquée que ça et voient des pointes de la seconde ressortir de temps en temps... Dans la vraie vie, je suis tout ça, mais en étant icapable d'assumer le 2ieme côté.

Mon fantasme serait d'être réellement le 2ième côté: être complètement rebelle. YEAH! Twisted Evil

Et pourtant je le suis puisque quand je lis chacun des traits un par un, j'assume. Au niveau de ce que j'extériorise par contre, c'est autre chose! Neutral Mais bon, ça c'est juste une question d'oser : tout un ou tout l'autre, je peux... Je n'ose pas être toute "rebelle", mais je pourrais...

Mais voilà, je ne serais pas plus moi! La vraie moi, celle que je veux être, c'est tout ça à la fois et c'est la guerre. Je ne veux pas choisir!

Satanée ambiguitée de m%rd?!!! Suspect

mariel1978
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 523
Date d'inscription : 04/06/2009
Age : 38
Localisation : Montréal

Revenir en haut Aller en bas

Re: La dualité chez le zèbre

Message par Solhaan le Lun 15 Juin 2009 - 21:52

Il y a un passage du livre qui dit (...j'aime pas dire cette phrase, ça fait donneur de leçons... bref) que nous avons la particularité d'avoir le don de changer de personnalité par rapport à la personne que nous avons en face de nous ou du groupe dans lequel on se trouve. En ce référent à cela et après t'avoir lu, je me demande si tu ne t'es pas perdu entre tous ces personnages que nous avons la capacité d'engendrer et que tu ne sais plus qui tu es exactement. du coup tu cherches la personnalité que tu voudrai être et non pas celle que tu es vraiment et que tu as oublié.

P.S : si j'écris ça c'est que c'est un peu mon cas en fait... sauf que des fois je me retrouve mais je n'aime pas du tout celui que je suis. (si un non-zèbre passe par là je n'ose penser ce qu'il pourrait en conclure) No

Solhaan
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 343
Date d'inscription : 01/06/2009
Age : 36
Localisation : Paris

http://solhaan.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La dualité chez le zèbre

Message par Morgane le Lun 15 Juin 2009 - 22:49

changer de personnalité par rapport à la personne que nous avons en face de nous ou du groupe dans lequel on se trouve.

Wahouuuuuuuuu ça aussi les zèbres l'ont en commun??? Shocked M... alors, on est à fond dans le déterminisme alors ?! J'ai l'impression de me désintégrer à la vitesse grand V, comme le héros de "Retour vers le futur" qui s'efface peu à peu Laughing

Morgane
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1346
Date d'inscription : 06/06/2009
Age : 41
Localisation : Quelque part en milky way

Revenir en haut Aller en bas

Re: La dualité chez le zèbre

Message par Solhaan le Lun 15 Juin 2009 - 22:56

Il ne faut pas se désintégrer Morgane !!! Voyons... pfff ... prend ça comme une sorte de super pouvoir. On a la particularité de pouvoir plaire à tout le monde et c'est Kennedy qui a dit "l'avenir n'appartient pas aux politiciens, mais aux bons acteurs."

^^

Idéal pour changer un monde non ?

Solhaan
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 343
Date d'inscription : 01/06/2009
Age : 36
Localisation : Paris

http://solhaan.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La dualité chez le zèbre

Message par mariel1978 le Mar 16 Juin 2009 - 4:17

Morgane nooooon, ne le prend pas comme ça!!! Tu n'es pas un clône Wink

Solhann:
J'ai toujours voulu être aimée (à tout prix) et j'ai rapidement compris que mis à part pas mes parents, ça ne sera pas en étant moi-même... alors je me suis mise à devenir, maladroitement, celle que je devinais (pas toujours adéquatement) que l'on aimerait!

Je me suis sans doute égarée, mais en même temps je ressens bien ce besoin d'être tout à la fois!
Je sais que je suis tannée d'être trop sage et que je regrette de ne pas avoir osé le dark side Wink
Prend dans la typologie de JSF celle qui veut et qui veut pas et applique le à tout... ben c'est moi

What a Face

Je vais analyser tout ça Wink

mariel1978
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 523
Date d'inscription : 04/06/2009
Age : 38
Localisation : Montréal

Revenir en haut Aller en bas

Re: La dualité chez le zèbre

Message par mariel1978 le Mar 16 Juin 2009 - 4:18

Mais t'as raison, mon psy m'a bien mentionné que je devais départager celle que je veux être et celle que je suis. Mais pourquoi ne pas devenir celle que je veux être? Trop naïf comme façon de voir les choses? Laughing

mariel1978
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 523
Date d'inscription : 04/06/2009
Age : 38
Localisation : Montréal

Revenir en haut Aller en bas

Re: La dualité chez le zèbre

Message par Morgane le Mar 16 Juin 2009 - 6:05

Je m'immisce deux secondes... Surprised
Mais pourquoi ne pas devenir celle que je veux être? Trop naïf comme façon de voir les choses?

La réponse à ta question, Marie, ne serait-elle pas tout aussi... "naïve"? Wink

Morgane
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1346
Date d'inscription : 06/06/2009
Age : 41
Localisation : Quelque part en milky way

Revenir en haut Aller en bas

Re: La dualité chez le zèbre

Message par mariel1978 le Mar 16 Juin 2009 - 14:40

Je ne crois pas que ma réponse (qui était une question) soit naïve, je crois qu'elle est juste trop simple, pas réfléchie, facile, prétexte, paresseuse... enfin comme la plupart de mes réponses, sachant que de toute façon je n'arriverai jamais à réellement répondre aux questions... sachant qu'il y aura jamais rien de sûr, de précis qui pourra être expliqué en une seule réponse, malgré tous mes efforts. En même temps, c'est ce qui fait la beauté du monde non?

(est-ce que je déraille?!)

mariel1978
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 523
Date d'inscription : 04/06/2009
Age : 38
Localisation : Montréal

Revenir en haut Aller en bas

Re: La dualité chez le zèbre

Message par mariel1978 le Mar 16 Juin 2009 - 14:47

Vous savez ce qui me tourmente moi?
Je voudrais être capable d'éclairer, de trouver les réponses aux interrogations et problèmes de chacuns...
Savoir expliquer, départager, clarifier, faire avancer les raisonnements, purifier les débats, rendre les choses plus simples... trouver des vraies réponses pour chacun, quoi!
J'ai cette capacité... mais elle a des limites. Ça m'attriste... il y a les limites évidentes comme cette impossibilité d'atteindre mon but metionnée plus haut. Mais aussi le fait que je n'arrive parfois pas à organiser suffisamment ma pensée assez vite, que certains ne comprennent pas mon but, que souvent mes réponses n'apportent pas le soulagement espéré... enfin, voilà... mon côté super man, c'est un peu ça...
J'suis dans quel sujet là?
Ahhh oui, ma dualité et celle des autres!!!

Mais, vous êtes gentil de vous poser sur mon cas... Sauf que je voulais savoir pour vous... Vous, êtes vous deux ou multiple?
Eden... tu semblais te retrouver un peu dans ce que je disais... STP, j'aimerais connaître ton point de vue!

mariel1978
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 523
Date d'inscription : 04/06/2009
Age : 38
Localisation : Montréal

Revenir en haut Aller en bas

Re: La dualité chez le zèbre

Message par Solhaan le Mar 16 Juin 2009 - 15:22

Pour moi je suis multiple et je me perds des fois dans un de ces personnages. Serait-ce possible que nous voulions tellement plaire aux autres qu'on serait capable de se perdre dans leurs attentent ?

Solhaan
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 343
Date d'inscription : 01/06/2009
Age : 36
Localisation : Paris

http://solhaan.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La dualité chez le zèbre

Message par mariel1978 le Mar 16 Juin 2009 - 15:25

Oui, tout à fait selon moi...
Mais purtant je fais tellement d'efforts pour m'assurer que je me connais, moi!!!
Rhhhaaa! Wink

mariel1978
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 523
Date d'inscription : 04/06/2009
Age : 38
Localisation : Montréal

Revenir en haut Aller en bas

Re: La dualité chez le zèbre

Message par Solhaan le Mar 16 Juin 2009 - 15:44

Essaye le contraire ? Peut-être qu'il te faut ne pas te chercher pour te trouver ?
C'est comme l'histoire du bébé étoile qui demande à son père ce qu'il y a plus loin dans l'espace. Le papa étoile lui dit de s'éloigner et de voir par lui même. Le bébé étoile s'éloigne donc mais tout d'un coup se retrouve seul et à peur. Il appel son père avec une voix terrorisé quand il entend son père derrière lui qui lui demande de se retourner et qui lui dit "tu voix, des fois il faut partir dans le noir pour voir où est la lumière."

Bon je vous rassure, le bébé étoile va bien et a retrouvé son père. lol!

Solhaan
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 343
Date d'inscription : 01/06/2009
Age : 36
Localisation : Paris

http://solhaan.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La dualité chez le zèbre

Message par Morgane le Mar 16 Juin 2009 - 16:48

Vous, êtes vous deux ou multiple?

Je te dirais simplement, Marie, que parfois il faudrait que je prenne des fringues 3 tailles au-dessus pour faire rentrer tout le monde et pouvoir fermer le dernier bouton (et encore, on est tout boudinés Very Happy )
Sérieusement, ma multiplicité m'apparaît comme naturelle et m'a parfois sans doute sauvé la vie dans des moments de solitude sidérale. Salvateur, dans ces cas là, de se sentir plusieurs (même si on peut se voir taxer de schizophrène, ce qui fut mon cas), de pouvoir se décentrer pour répondre à des questions comme venues d'un autre, de confronter des points de vue divergeants, de mettre son esprit critique à mal...
Etant fille unique et très solitaire, j'ai la sensation que toutes ces facettes ont entretenu mes braises, pendant qu'une autre partie de moi baissait les bras et n'y croyait plus.
J'ai parfois frôlé avec l'étouffement fatal de ce feu à bout de souffle, mais je suis encore là, donc c'est que l'histoire n'est pas finie... Very Happy

Serait-ce possible que nous voulions tellement plaire aux autres qu'on serait capable de se perdre dans leurs attentent ?
Jeu dangereux et pourtant si tentant. Il m'a souvent semblé plus facile d'adopter ce comportement (partiellement inconscient), se perdre pour être aimée, que de risquer de perdre l'autre en étant moi même... Le risque étant, dans le premier cas, de s'oublier pour de bon... Wink

Morgane
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1346
Date d'inscription : 06/06/2009
Age : 41
Localisation : Quelque part en milky way

Revenir en haut Aller en bas

Re: La dualité chez le zèbre

Message par mariel1978 le Mar 16 Juin 2009 - 16:52

S'oublier pour de bon et se réveiller à 30 ans en crise de panique voulant fuir tout ce que l'on croyait avoir voulu et en réalisant qu'on a mis notre vie sur "pause" sans s'en rendre compte! Shocked

mariel1978
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 523
Date d'inscription : 04/06/2009
Age : 38
Localisation : Montréal

Revenir en haut Aller en bas

Re: La dualité chez le zèbre

Message par éden le Mer 17 Juin 2009 - 12:35

ha enfin un moment où je peux aider !

La dualité, savoir qui nous somme réellement !

Le bien contre le mal ... voila ce qui ressort à chaque fois. Nous savons ce qu'il faut faire pour être quelqu'un de bien, et cela pas par ce que notre vécu nous le dis mais par ce que nous le savons ! Du coup on se demande si nous vivons qui nous somme.

Qu'elle grosse erreur de notre part. Ce mal qui nous ronge depuis toujours... et si je faisais ce que je ne me permet pas ! Tout décider avant de le vivre, ne pas accepter de faire des erreurs. Mais avons nous le choix vu qu'il est différent de faire "l'erreur" volontairement (grosse conscience de 10 tonnes au sec avec un ballon d'hélium pour allègement).

Par expérience je vous le dis, oser faire ça fait un bien fou ! Si finalement on a pas aimer alors le fait de l'avoir vécu nous dis OUI c'est bien nous ! Et si on le vie bien alors on y réfléchi Wink ... je suis passé par des mois très difficile mais il faut s'accrocher à un résultat positif !

Malheureusement parfois il nous est difficile de se dépasser. Quand mon frère et mort, pendant un ans j'ai fait des choses que je voulais me prouver. ça fait du bien !!!!

On aura toujours cette phrase qui nous taraude chaque jour : on va mourir et ce sera trop tard !


ps : vive ma psy et mon traitement qui m'aide chaque jour contre un corps si fragile en émotion.

éden
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1323
Date d'inscription : 13/06/2009
Age : 36
Localisation : antony

http://www.facebook.com/pages/Eden/107105672696066

Revenir en haut Aller en bas

Re: La dualité chez le zèbre

Message par mariel1978 le Mer 17 Juin 2009 - 14:21

Oui, vouloir être ce que notre conscience nous recommande bien malgré nous d'éviter...
Du coup, par soucis d'extrémitivité ( elephant ) je m'imagine rebelle/marginale/anarchiste/artiste/punk (et sexy tant qu'à faire! drunken )!
Mais je le serais toujours avec mon esprit ouvert sur les autres... dans le font, ce n'est qu'une question d'image!
Ce n'est pas que ma conscience, c'est aussi cette protection que je me suis créée: avoir l'air le plus normal possible, étouffer ma marginalité.
Enfin, je progresse dans ce brouillard... un peu! Razz

mariel1978
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 523
Date d'inscription : 04/06/2009
Age : 38
Localisation : Montréal

Revenir en haut Aller en bas

- A gauche ou à droite ? - Je sais pas. On fait une pause ?

Message par Syïlis le Mar 23 Juin 2009 - 11:26

Out of nowhere... me voilà.


Post Scriptum :
Il est génial ce smiley lapin...

albino


Dernière édition par Syïlis le Mer 16 Déc 2009 - 14:08, édité 1 fois

Syïlis
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 180
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 25

https://fourmifuture.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La dualité chez le zèbre

Message par éden le Lun 12 Oct 2009 - 12:02

Dualité ... métamorphose ?

A force d'empathie, ne nous mettons pas à transcrire l'autre en nous ? S'imaginer l'autre pour mieux comprendre ce qu'il ressent. N'y a t il pas une partie de cette être que l'on imagine qui reste en nous. Pourvoir entendre et faire vivre l'autre dans notre tête. Une personne perdu, une personne que l'on a quitté. Une empathie poussée qui nous permet de ressentir le mal de l'autre.

éden
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1323
Date d'inscription : 13/06/2009
Age : 36
Localisation : antony

http://www.facebook.com/pages/Eden/107105672696066

Revenir en haut Aller en bas

Re: La dualité chez le zèbre

Message par Bird le Lun 19 Sep 2011 - 19:33

J'ai pris conscience il y a quelques temps des problèmes posés par cette dualité dans pratiquement toutes les dimensions de ma vie. Il m'est impossible de me poser dans une seule chose sans ressentir le manque d'une autre. Toute action est complexe et tout choix une torture. Ce qui fait que je suis capable de traîner "ad vitam" des paradoxes sans solution (puisque choisir revient à abandonner une possible dimension de soi, insupportable deuil). Je vis dans ce perpétuel noeud de tensions internes.
"Chez vous, le problème est que la mariée est trop belle" m'a dit un jour un psy. Trop belle, tellement multiple et exigeante aussi. Des personnes de mon entourage auraient du mal à croire à quel point c'est compliqué de vivre ça. Il m'est arrivé de m'y perdre presque entièrement. Pourtant je fais toujours bonne figure n'est-ce pas ?

Bird
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1165
Date d'inscription : 15/04/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: La dualité chez le zèbre

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 14:46


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum