Etre zèbre nous donne-t-il des devoirs...

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Etre zèbre nous donne-t-il des devoirs...

Message par Leï le Mer 17 Juin 2009 - 0:40

Bonjour à tous,

je me lance dans mon premier post ici car je ne crois pas avoir relevé de rubrique "présentation".
En lisant ce forum et vos réflexions concernant la "zébritude", oui, je me suis sentie con, cernée.

Un peu comme toi Morgane, je suis d'un tempérament plutôt "engagé", m'étant toujours sentie impliquée (bien souvent de façon totalement indirecte) dans les incohérences de notre monde. Les injustices, les souffrances, les aberrations m'affectent à tel point qu'il m'est devenu impossible de regarder un 20h : immanquablement j'oscille entre une profonde envie de pleurer, de la colère et parfois des rires absurdes face à cette désinformation, ces montages, ces faux-semblants, ces élucubrations sur du néant. Comment peut-on traiter à la chaîne, quasi sans transition, des extraits d'informations sur le sort des enfants palestiniens et un reportage fleur bleue sur les vacances de Mr Untel au camping de Palavas ? C'est un mystère pour moi... Comment suis-je censée recevoir cela ? En usant de ma zapette émotionnelle ? En ouvrant la vanne "empathie" pour aussitôt la fermer et ouvrir la vanne "divertissement" ?

Je me sens fautive de vivre tout en sachant sciemment cela, tout en ayant conscience du foutu hasard initial qui me permet chaque jour d'avoir devant moi une assiette garnie et la place mentale pour m'éduquer, pour réfléchir, sans avoir peur de recevoir une roquette dans ma chambre. Je ne supporte pas le hasard qui m'a permis de grandir et me développer dans un certain confort que l'on pourrait même facilement qualifier de luxe face à ce même hasard qui fait naître certains dans une réalité dont la survie est bien souvent la seule logique. J'ai longtemps cru que cette empathie, cette sensibilité profonde au sort des autres me venait du fait que je n'ai pas toujours vécu en France, ni dans une société aux valeurs occidentales. Puis les expériences de la vie et les rencontres m'ont permis de constater que non, cette empathie n'est pas uniquement déterminée par ce que l'on a vécu. Beaucoup peuvent ressentir ou en tout cas être sensibles à une réalité qu'ils n'ont pas pénétrée directement et par conséquent à ses injustices...

Il me semble que ce sujet d'un "devoir agir" dépasse la "zébritude"... Il le croise bien entendu, mais il ne m'apparait pas intrinsèquement lié.
Les zèbres ont une analogie de fonctionnement peut-être, mais les expériences et l'environnement se sont chargés de teinter cette zébritude de mille manières. On ne peut pas penser tout génétique ou tout environnement. Il faut absolument se détacher de ces manières dualistes de définir chaque chose mais plutôt prendre le risque d'une pensée moins tranchée, plus complexe, mais il me semble plus à l'image de la réalité, multidimensionnelle...
Je n'ai pas croisé assez de zèbres pour savoir si tous ressentent profondément ce besoin d'engagement... Je ne réponds donc que pour mon propre compte, ne prétendant aucunement être dans le juste.

Oui je me pose aussi cette question... Ai-je la responsabilité de me servir de ma perception différente du monde pour autre chose que ma propre construction ? Je pense que oui.

Tu évoques le fait que "dans le règne du vivant, tout processus d'adaptation se révèle "utile" en terme d'évolution. Tout ce qui ne l'ai pas, du fait qu'il n'occupe pas la place d'un "maillon", est voué à disparaître". Il me semble que concernant l'espèce humaine, cette théorie ne fonctionne pas... Il faut faire attention avec la dualité nature / culture. L'humain n'est plus tout à fait naturel, il est aussi un produit de la culture qu'il a engendrée. La culture a de nos jours autant si ce n'est plus d'impacts sur l'évolution humaine que la nature. Selon la théorie que tu évoques, les handicapés de naissance seraient amenés à disparaitre, ils n'auraient aucun espoir de survie, or ce n'est pas le cas. Mais je doute que ce soit ce que tu as voulu dire.

J'essaye de ne pas trop m'égarer... Pour me recentrer sur ton questionnement initial... Être zèbre me donne-t-il des devoirs ? Oui. Seulement je n'entends pas "devoir", au sens moral. Si je sens en mon fors intérieur que j'ai ce devoir d'agir, ce n'est pas pour faire le "bien" ou parce-que c'est juste, mais parce-qu'égoïstement j'en ai besoin, c'est moi, ça me nourrit. Ce sont des devoirs envers soi-même. Quelque part, l'altruisme est en fait un rapport à soi. Avant de devoir quelque chose à la société, tu te le dois à toi. Rester les bras croiser ou rester en permanence centrée sur ma construction personnelle, ça ne serait pas moi, je n'aurais pas la sensation de m'accomplir et il me semble que je passerais ma vie à côté de mes pompes. Ce serait comme un musicien qui sentirait en son fors intérieur un besoin énorme d'expression par le son et qui passerait sa vie à regarder son instrument sans en sortir une seule note, par peur de s'engager, par peur de ne pas réussir à tout dire...

Cependant, au fil du temps, ma vision de l'engagement a considérablement évoluée, principalement parce-que j'ai été touchée par l'immense impact des choses simples. Vouloir changer le monde ? C'est une aspiration, mais c'est aussi griller une étape.... Voir grand est une qualité, mais on a tendance à oublier à quel point voir petit peut en être une. Je crois que pour changer le monde, il faut d'abord commencer par changer son propre monde, la toute petite réalité dans laquelle on évolue tous les jours, quotidiennement, banalement... C'est tout de même cette banalité qui nous floue principalement. Parvenir déjà à désapprendre son quotidien, à le percevoir différemment, avec des potentialités, des interstices, des failles où l'on peut jouer et rendre les choses moins normées, c'est déjà un grand pas il me semble. De nos jours, pour s'engager dans de grandes causes, il faut déjà se faire entendre. Les réseaux d'informations sont tellement saturés que le message ou les actions réalisées se noient bien vite dans ce brouhaha et quand bien même elles sont diffusées, c'est souvent au prix d'une récupération bien agencée. Alors le monde, chacun le change avec sa manière propre, en s'engageant avec d'autres engagés, en effectuant des actions partielles de diffusion de l'information ou encore en tentant de modifier sa propre réalité et ceux qu'elle atteint.

A petite échelle, on peut toucher des cœurs et ce n'est pas rien... Pour ma part, c'est pour l'instant ce que je me sens capable de faire. Je m'engage à ma façon par le biais de l'art, mais pas toujours, quelques fois, il faut faire preuve d'inventivité. Écrire sur les murs, parler, surprendre, réinventer ce quotidien, démontrer que faire différemment peut être tout aussi juste que faire normalement... Toucher ne serait-ce qu'une personne et l'amener à reconsidérer sa norme, c'est hais-norme !

Peut-être suis-je floue ou trop abstraite... et puis je n'ai pas évoqué cette oscillation permanente : oui il est difficile d'être constant. L'engagement, c'est une dynamique, un état d'esprit je crois. Au sens propre, je ne le suis pas toujours, j'ai mes phases purement auto centrées, mes phases de vide, mes phases d'égoïsme aussi... Je suis moi-même un pur produit normé, aussi zèbre que je sois. Simplement, à mon échelle et par des moyens bricolés, j'essaye de garder le cap, de rester consciente des choses, d'apprendre des autres et de donner. Juste donner, c'est tellement rare de donner de l'immatériel...

Leï
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 12
Date d'inscription : 17/06/2009
Age : 32

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etre zèbre nous donne-t-il des devoirs...

Message par mariel1978 le Mer 17 Juin 2009 - 3:11

Je suis moi-même un pur produit normé, aussi zèbre que je sois.
Rhhhaaaa j'adôôôre ta finale Leï...
Ni floue, ni abstraite, tu es tout à fait claire Wink Dans tout ton texte, je te rassure, pas juste sur cette citation que je me devais de reproduire parce qu'elle représente bien mon feeling... et le cynisme de ce monde!


A petite échelle, on peut toucher des cœurs et ce n'est pas rien... Pour ma part, c'est pour l'instant ce que je me sens capable de faire. Je m'engage à ma façon par le biais de l'art, mais pas toujours, quelques fois, il faut faire preuve d'inventivité. Écrire sur les murs, parler, surprendre, réinventer ce quotidien, démontrer que faire différemment peut être tout aussi juste que faire normalement... Toucher ne serait-ce qu'une personne et l'amener à reconsidérer sa norme, c'est hais-norme !

Toucher, un individu à la fois, ce n'est peut-être pas rassurant quant à l'avenir du monde, mais c'est réellement aider. Peu importe comment.

mariel1978
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 523
Date d'inscription : 04/06/2009
Age : 38
Localisation : Montréal

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etre zèbre nous donne-t-il des devoirs...

Message par éden le Mer 17 Juin 2009 - 12:01

bienvenue leï ! je suis content qu'il y est une personne de plus parmi les participants.

Ton texte est tout à fait claire (pour nous lol), tu verra qu'il est bon de se faire comprendre sans prendre de détour.
Je suis tout à fait d'accord avec ton idée de fond. L'engagement se fait à toutes les échelles; A notre échelle d'être humain, non ?

J'aime croire que plus je me connais plus j'aide les autres. Il faut savoir se faire écouter et pour cela déjà nous comprendre.

éden
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1323
Date d'inscription : 13/06/2009
Age : 36
Localisation : antony

http://www.facebook.com/pages/Eden/107105672696066

Revenir en haut Aller en bas

Le pommier à bananes

Message par Elsee le Lun 6 Juil 2009 - 20:30

Je reviens sur l'idée du pommier qui donne des bananes. Oui, il y'a de quoi avoir un gros coup de blues de sentir que notre façon de voir le monde est en quelque sorte programmée. J'ai moi même failli tout rejeter en bloc le jour où j'ai eu l'impression de réaliser que je n'étais qu'un instrument au service d'une cause plus large et que mon petit bonheur personnel finalement, ils s'en foutaient pas mal là-haut...

Mais en même temps, c'est quand je vais dans ce sens là, que j'apporte ma pierre à l'édifice, que je me sens la plus heureuse.

C'est peut-être personnel mais je crois qu'on est peu de choses sur cette terre et qu'on existe finalement bien plus à travers nos réalisations et l'épanouissement de notre potentiel (dans tous les domaines, ne serait-ce qu'arriver à enfin se délester de ses névroses familiales qui remontent à des dizaines de générations).

Mon grand but dans la vie, et quoi que je fasse finalement (même si ça n'a rien à voir et que j'ai l'impression de le faire très égoistement, ça s'avère toujours être une pierre nécessaire de plus pour le grand dessin), c'est d'aider les autres à devenir qui ils sont, à accoucher d'eux-mêmes comme ils disaient dans l'Antiquité. Et même si je ne touche qu'1 personne sur 1 million, c'est déjà énorme. Car cette personne là touchera aussi 1 personne sur 1 million etc (à ce sujet il y'a un film très sympa, Un monde meilleur je crois et dans le Werber "La révolution des fourmis". Toujours dans Werber et "L'empire des anges" cette fois, j'adore sa vision du Jugement dernier où l'âme est jugée non pas selon ses actions morales mais selon si elle a su laisser exprimer son potentiel ou pas).

Elsee
Nouveau venu
Nouveau venu

Messages : 7
Date d'inscription : 06/07/2009
Age : 37
Localisation : Paris, Montmartre

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etre zèbre nous donne-t-il des devoirs...

Message par mariel1978 le Lun 6 Juil 2009 - 21:12

Mon grand but dans la vie, et quoi que je fasse finalement (même si ça n'a rien à voir et que j'ai l'impression de le faire très égoistement, ça s'avère toujours être une pierre nécessaire de plus pour le grand dessin), c'est d'aider les autres à devenir qui ils sont, à accoucher d'eux-mêmes comme ils disaient dans l'Antiquité.

Oui! C'est tout à fait ma vision aussi...

Nous n'avons pas à sauver l'Univers... c'est l'amertume qui nous y guette!

Faire quelque chose qui nous plait et nous amène à communiquer notre bonheur, initier les autres à ce bonheur... c'est déjà un grand pas. Lorsqu'il nous est en plus possible d'agir d'une façon ou d'une autre pour aider quelqu'un, peu importe comment, il faut en être fier. Pas nécessaire que ce soit noble! Par l'action, la parole, la musique, l'art, le rire, l'écoute... propager l'amour, les valeurs, la vie, l'entre-aide, le bonheur, le savoir, la sécurité mais surtout, surtout... la compréhension, la magie, l'espoir.

Nous avons tous un rôle... petit ou grand. Il ne s'agit pas d'y laisser sa peau, son moral, son âme. On peut le chercher longtemps... ne pas se rendre compte qu'on le rempli Wink

Beaucoup dénigrent mon travail et à un certain moments j'ai fini par les croire: faire du droit de la santé mentale, ce n'est pas du vrai droit et ça ne fait pas avancer le monde!
J'aurais pu faire droit internationnal public, travailler au Tribunal Internationnal... ou alors plaider de grandes cause, faire avancer le droit... J'aurais pu enseigner dans une grande université...
Mais non, je travaille dans un petit bureau et je fais du droit facile... du droit de paresseuse. De l'aide juridique...
Je ne sais pas pourquoi, ça m'a pris 5 ans avant d'être en paix avec moi-même et de réaliser tout le bien que je faisais à ma hauteur!
Oui, j'aurais rêvé de faire quelque chose de noble mondialement, d'avoir cette sensation de changer le monde...
Ne pas le faire m'a rendu acerbe: j'envoyais promener ces faux-humanitaire qui se faisaient du bien en essayant de sauver un monde fini... Et là, je me sentais mal de penser ça! Razz
Mais moi ma force, c'est quoi? De comprendre le chaos, de le résumer, de le gérer. Et l'empathie...
Quelle meilleure façon d'utiliser mes supers pouvoirs que de me mettre au services des personnes les fragilisées par leur tête!!!
Ce que je fais? Je les aide à comprendre, je les accompagne à travers le processus, je les écoute et je synthèse, je les coach... mais surtout, j'essaie de les comprendre, de ne pas les juger et, délicatement, de leur montrer une partie d'eux même qu'ils refusent de voir... de les aider à s'accepter tels qu'ils sont.
Et pour ça J'AIME mon travail et je crois qu'il est le plus noble au monde! Razz

et comme a dit Eden:
L'engagement se fait à toutes les échelles; A notre échelle d'être humain, non ?

mariel1978
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 523
Date d'inscription : 04/06/2009
Age : 38
Localisation : Montréal

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etre zèbre nous donne-t-il des devoirs...

Message par éden le Mar 7 Juil 2009 - 0:28

Marie, ton travail est très important à mes yeux. Si un jour un zèbre vient et t'appel à l'aide je sais que tu sauras soigner sa blessure. NOUS avons besoin de toi.

éden
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1323
Date d'inscription : 13/06/2009
Age : 36
Localisation : antony

http://www.facebook.com/pages/Eden/107105672696066

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etre zèbre nous donne-t-il des devoirs...

Message par mariel1978 le Mar 7 Juil 2009 - 22:42

éden a écrit: Si un jour un zèbre vient et t'appel à l'aide je sais que tu sauras soigner sa blessure. NOUS avons besoin de toi.

HEY OH! Woaaah!
T'as pas l'impression de mettre un peu trop de pression là?!? Razz

C'est un des risques de mon travail: chaque fois je passe près de me perdre dans le malaise profond de mes clients. J'ai expérimenté l'intrusion psychologique (une cliente bipolaire qui a réussi à décharger son mal-être sur moi, qui l'a absorbée - une sorte de possession quoi! Expérience presque surnaturelle... tiens, j'en parlerai dans le post sur la folie!), la projection et surtout l'envahissement... Hypocondriaque mentale Neutral Être fragile à la douleur des autres et s'y consacrer corps et âme, il semblerait que j'ai un côté légèrement maso! Rolling Eyes

mariel1978
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 523
Date d'inscription : 04/06/2009
Age : 38
Localisation : Montréal

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etre zèbre nous donne-t-il des devoirs...

Message par Syïlis le Ven 10 Juil 2009 - 11:01

Vive la vie !
albino


Dernière édition par Syïlis le Mer 16 Déc 2009 - 14:14, édité 1 fois

Syïlis
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 180
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 25

https://fourmifuture.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etre zèbre nous donne-t-il des devoirs...

Message par Henson le Mar 25 Aoû 2009 - 1:38

Bonsoir,

Je précise un peu ma pensée... Aurions-nous une certaine responsabilité vis à vis de la société (au sens extra-large), de son fonctionnement, de son évolution (...) du fait que nous serions dotés d'une capacité à penser "différemment"? Avons-nous le "droit" d'être "égoïste" et de garder ces "capacités" pour notre seul épanouissement personnel? Ou avons-nous le devoir de partager les atouts de notre spécificité, de nous impliquer dans la vie publique, par exemple? Avons-nous un rôle à jouer, de façon active, ailleurs que dans notre propre vie?

Zèbres perfectionnistes (je ne parle pas forcément de toi Morgane Wink ), je vous recommande la lecture de "De ménager sa volonté" de Montaigne Smile :

"Si quelque fois on m'a poussé au maniement d'affaires étrangères, j'ai promis de les prendre en main, non pas au poumon et au foie; de m'en charger, non de m'en incorporer; de m'en soigner, oui; de m'en passionner, nullement: j'y regarde, mais je ne les couve point. J'ai assez à faire à disposer et ranger la presse domestique que j'ai dans mes entrailles et dans mes veines, sans y loger et me fouler d'une presse étrangère."

Henson
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 35
Date d'inscription : 09/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etre zèbre nous donne-t-il des devoirs...

Message par Morgane le Mar 25 Aoû 2009 - 7:06

Zèbres perfectionnistes
Gros pléonasme, ça, non? scratch lol! non??? Razz

J'ai assez à faire à disposer et ranger la presse domestique que j'ai dans mes entrailles et dans mes veines, sans y loger et me fouler d'une presse étrangère."
Tout dépend de ce que l'on considère comme "étranger" à soi-même... ou pas Suspect Et c'est bien là, le noeud de mon questionnement (qui date... qui date! que le temps passe vite! drunken ) Il est des "affaires étrangères" en apparence qui se logent dans nos propres entrailles et enflamment nos veines, dès lors que notre conscience s'en empare en fraternité, en empathie, voire en responsabilité...

Wink

Morgane
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1346
Date d'inscription : 06/06/2009
Age : 41
Localisation : Quelque part en milky way

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etre zèbre nous donne-t-il des devoirs...

Message par Henson le Mar 25 Aoû 2009 - 7:31

Bonjour,

Gros pléonasme

lol! Personnellement il faut que je le lise et que je le relise sans quoi je me dis "non, il raconte n'importe quoi!, je dois ...".

Tout dépend de ce que l'on considère comme "étranger" à soi-même...

Je crois que par "étranger", il désigne tout ce qui ne concerne pas sa petite personne.

Il est des "affaires étrangères" en apparence qui se logent dans nos propres entrailles et enflamment nos veines

C'est que tu les as pris "au poumon et au foie" au lieu de les prendre en main... Normal pour un zèbre.

Je crois qu'au début on ne peut pas s'en empêcher et c'est bien, mais au bout d'un moment, quand on commence à bien connaître, il faut savoir les reprendre seulement en main.

Mais je n'ai donné qu'un court passage: il faut lire tout le chapitre en entier, je pense que cela pourrait t'aider dans ton questionnement Wink !

Henson
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 35
Date d'inscription : 09/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etre zèbre nous donne-t-il des devoirs...

Message par Morgane le Mar 25 Aoû 2009 - 7:38

C'est que tu les as pris "au poumon et au foie" au lieu de les prendre en main...

Et au coeur... Malheureusement, il n'y a définitivement que par "là" que je veux les prendre, mes mains n'étant qu'une habile excroissance de mes poumons, de mon foie, de mon coeur...

Tout dépend de ce que l'on considère comme "étranger" à soi-même...

Je crois que par "étranger", il désigne tout ce qui ne concerne pas sa petite personne.

J'avais bien compris... Wink Mais voilà... Rolling Eyes Existe-t-il vraiment des "choses" dans ce monde qui ne nous concernent pas... aussi petit soyons nous...

Morgane
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1346
Date d'inscription : 06/06/2009
Age : 41
Localisation : Quelque part en milky way

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etre zèbre nous donne-t-il des devoirs...

Message par Admin le Mar 29 Sep 2009 - 8:34

Comme dirait spiderman, "WITH GREAT POWER COMES GREAT RESPONSABILITIES" Smile

Admin
Admin
Admin

Messages : 63
Date d'inscription : 20/05/2009
Age : 39
Localisation : Paris belle époque

http://www.zebrascrossing.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etre zèbre nous donne-t-il des devoirs...

Message par Paul Hudemin le Jeu 1 Oct 2009 - 16:36

+1 Leï cheers

Paul Hudemin
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 11
Date d'inscription : 23/09/2009
Age : 39
Localisation : Génève Paris Vannes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etre zèbre nous donne-t-il des devoirs...

Message par Bird le Dim 17 Avr 2011 - 22:23

" Aurions-nous une certaine responsabilité vis à vis de la société (au sens extra-large), de son fonctionnement, de son évolution (...) du fait que nous serions dotés d'une capacité à penser "différemment"? Avons-nous le "droit" d'être "égoïste" et de garder ces "capacités" pour notre seul épanouissement personnel? Ou avons-nous le devoir de partager les atouts de notre spécificité, de nous impliquer dans la vie publique, par exemple? Avons-nous un rôle à jouer, de façon active, ailleurs que dans notre propre vie?"

Personnellement j'ai fini par faire moitié - moitié, j'essaie en tout cas, le plus difficile restant d'arriver à accorder une pleine et vraie moitié à ma pomme. Mais il s'impose à moi que mes ressources (certaines en tout cas) doivent d'une façon ou d'un autre servir à mes frangins-frangines sapiens-sapiens. Sans m'y engloutir non plus...

Pour ce qui est de l'égoïsme, si on considère que développer ses talents propres peut participer à faire du bien aux autres (je crois que le Taoïsme se rapproche de cette idée), ça peut-être vu aussi comme une sorte de devoir de cultiver ses propres capacités.

Bird
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1165
Date d'inscription : 15/04/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etre zèbre nous donne-t-il des devoirs...

Message par Lanza le Lun 18 Avr 2011 - 9:31

J'arrive après la bataille. La jolie quête de sens...

Aurions-nous une certaine responsabilité vis à vis de la société (au sens extra-large), de son fonctionnement, de son évolution (...) du fait que nous serions dotés d'une capacité à penser "différemment"? Avons-nous le "droit" d'être "égoïste" et de garder ces "capacités" pour notre seul épanouissement personnel? Ou avons-nous le devoir de partager les atouts de notre spécificité, de nous impliquer dans la vie publique, par exemple?
Question : qui peut décider de cet éventuel devoir, sinon nous-même ?

Pourquoi séparer s'occuper de soi et s'occuper des autres ? Personnellement, je trouve que ça n'a pas de sens. Si je m'occupe des autres, c'est pour vivre mieux moi-même... Si j'essaie d'améliorer le monde, c'est pour qu'il colle mieux avec mes valeurs, et donc, c'est un prolongement de mon développement personnel. Ça n'a strictement aucun sens de faire le contraire, ce serait avoir l'impression d'empirer le monde. scratch

Avons-nous un rôle à jouer, de façon active, ailleurs que dans notre propre vie?
Faudra qu'on m'explique comment on peut être actif en dehors de sa propre vie. Razz

Je n'ai personnellement jamais réussi à agir en dehors de mon corps. Donc quelle que soit l'action que j'entreprends, elle fait partie de ma vie, j'y suis impliqué plein et entier.

Il y a une idée répandue qui veut que l'égoïsme et l'altruisme soient antinomiques. Je prétends que c'est faux.

Lanza
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1908
Date d'inscription : 14/04/2010
Age : 40
Localisation : Finistère sud

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etre zèbre nous donne-t-il des devoirs...

Message par Maurelle (IRM) le Lun 18 Avr 2011 - 11:03

Lanza a écrit:(...)Il y a une idée répandue qui veut que l'égoïsme et l'altruisme soient antinomiques. Je prétends que c'est faux.
Je suis d'accord avec toi.
Il faut savoir faire preuve d'un peu d'égoïsme pour être un altruiste efficace...

Par ailleurs, vis-à-vis de la société ce ne sont pas des devoirs mais plus une mise à disposition de nos capacités que nous pouvons faire.
Seulement, pour l'instant, la société (surtout en France) ne semble pas très intéressée par ces capacités.
Lui feraient-elles un peu peur car plus difficilement contrôlables ?

Maurelle (IRM)
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1167
Date d'inscription : 01/08/2010
Age : 102
Localisation : 94

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etre zèbre nous donne-t-il des devoirs...

Message par Zardoz le Mar 19 Avr 2011 - 0:43

Aurions-nous une certaine responsabilité vis à vis de la société ...
mais la société exige déjà qu'on lui fournisse notre travail et notre énergie !
puisqu'on a "des facilités" on doit être bons à l'école, on doit aider les autres, on n'a pas à se plaindre, on n'a pas besoin d'aide etc... vous avez oublié ? ou vous avez réussi à échapper à ça ?

Zardoz
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 144
Date d'inscription : 07/03/2011
Localisation : IdF

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etre zèbre nous donne-t-il des devoirs...

Message par enzèbrée le Mar 19 Avr 2011 - 13:37

Je comprends ton questionnement, Morgane, il me parle. je me pose aussi ces questions.

je partage l'avis et le ressenti d'Eden (j'ai du mal à me fixer sur un objectif car je cherche toujours comment faire mieux et finalement ça m'empêche d'avancer) et de Lanza (concernant l'altruisme. je me souviens, il y a quelques années, avoir cherché si les vraies BA, complètement altruistes, existaient et j'en étais arrivée à répondre non, car on retire forcément quelque chose, ne serait-ce que du plaisir ou de la fierté).
Je suis d'accord avec Léi mais je pense être encore loin du compte, loin d'arriver à cette sagesse finalement, mais je sens que les choses avancent dans ma tête...

enzèbrée
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 384
Date d'inscription : 31/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etre zèbre nous donne-t-il des devoirs...

Message par augenblick le Mar 19 Avr 2011 - 13:42

Attention, si on affiche les années des messages (à chercher dans les paramétrages), on se rend compte qu'entre octobre 2009 et avril 2011, ce fil n'a pas connu d'activité. Eden revient encore très ponctuellement quelques fois, mais ça fait longtemps que je n'ai pas lu Morgane ici ^^.

augenblick
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 6243
Date d'inscription : 05/12/2009
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etre zèbre nous donne-t-il des devoirs...

Message par Izarias le Mar 19 Avr 2011 - 14:00

Je ne sais si être zèbre... Ou drôle de zèbre pour certains engage à des devoirs.

Ce qui est certain, est que l'on peut avoir ou non la volonté de faire bouger les choses.

Personnellement, j'essaie de me battre contre certaines pratique que je ne citerai pas ici.... J'ai l'impression de mettre des coups d'épée dans l'eau à chaque fois.

Il faut dire aussi que j'ai un système d'expression relativement brut de fonderie, ou l'euphémisme est inconnu. Gros problème, dire les mots vrais équivaut pour beaucoup a "tout de suite les grands mots".

Lassitude me prend *gros soupir*

Izarias
Nouveau venu
Nouveau venu

Messages : 1
Date d'inscription : 19/04/2011
Age : 53

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etre zèbre nous donne-t-il des devoirs...

Message par Lanza le Mar 19 Avr 2011 - 14:07

Izarias a écrit:Personnellement, j'essaie de me battre contre certaines pratique que je ne citerai pas ici.... J'ai l'impression de mettre des coups d'épée dans l'eau à chaque fois.
Rediffusion (from another topic) : lutter contre me paraît sans issue, donc je préfère lutter pour. Smile

Si j'en crois mon expérience, se battre "contre" des pratiques donne très souvent ce résultat (coup d'épée dans l'eau, pisser dans un violon). Je ne sais pas de quoi il s'agit, (et donc si c'est applicable), mais il est en général beaucoup plus efficace de promouvoir une alternative plus efficace, en montrant l'exemple.

Lanza
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1908
Date d'inscription : 14/04/2010
Age : 40
Localisation : Finistère sud

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etre zèbre nous donne-t-il des devoirs...

Message par augenblick le Mar 19 Avr 2011 - 14:23

Spoiler:
Pour illustrer une certaine poésie des coups dans l'eau (depuis mon FB et mon instructrice de kung fu ^^) :


augenblick
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 6243
Date d'inscription : 05/12/2009
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etre zèbre nous donne-t-il des devoirs...

Message par Invité le Jeu 5 Mai 2016 - 18:26

Morgane a écrit:Je voudrais partager avec vous un de mes questionnement: Etre zèbre nous donne-t-il des devoirs ?



Je pense que non. Mais que si on les prend et qu'on fait c'est mieux, pour nous et pour les autres Smile sauf pour les méchants Smile Dans ce cas, il faut gentiment leur démontrer comment ils peuvent l'être moins mais ne pas fraterniser avec eux, on a autre chose à faire, de plus intéressants avec les gentils.
La vieille machine que je suis désormais estime qu'avoir partagé, diffusé, ect a fait de ce fait de sa vie une belle vie riche et intense et curieusement pleine de réciprocité, parfois déséquilibrée par du don de dons mais en échange d'autres choses et découvertes faites grâce à d'autres moins dontés. Des différences naissent beaucoup de choses.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etre zèbre nous donne-t-il des devoirs...

Message par Pieyre le Jeu 5 Mai 2016 - 18:34

Je crois que nous avons deux types de devoirs :
— l'un est personnel, lié à la prudence : pour nous faire accepter, nous devons œuvrer pour les autres;
— l'autre est collectif, c'est-à-dire commun avec tous les individus; mais il est supérieur parce que lié à nos moyens, sous la condition que notre potentiel se réalise.

C'est un sujet qui est revenu sous différentes formes à plusieurs reprises. Il est intéressant de constater qu'il était présent dès l'origine de ce forum, avec la même opposition concernant le second point, toujours le seul pris en compte.

Pieyre
Maître es rayures
Maître es rayures

Messages : 15268
Date d'inscription : 17/03/2012
Localisation : Quartier Latin

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etre zèbre nous donne-t-il des devoirs...

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 20:50


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum