Non zèbre après le test

Page 4 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Non zèbre après le test

Message par Invité le Mer 25 Aoû 2010 - 12:15

vega a écrit:C'est un peu normal, quand on pense avoir trouvé une piste de meilleure connaissance de soi, de vouloir vérifier si c'est bien la bonne piste et pas une impasse, non?....
Ca me semble assez logique comme comportement...

Que recherches-tu sur ce forum toi?


Hum, j'ai appris à avancer "seule", à l'aveuglette depuis toujours, alors je continue, même au milieu de la foule... pig
Et ça ne s'arrange pas avec les années, puisque j'y puise ma force... ^^

ça a du bon, on apprend différemment, ou d'autres choses. Suivre son instinct, apprendre à l'écouter, à s'écouter. Ouvrir les yeux et les oreilles partout. Bonne piste ou impasse, tout est utile, tout apporte sa pierre. Peu importe "bon chemin" ou "impasse" donc... Very Happy

Et ici, je cherche la même chose: apprendre. Découvrir. Comparer. Découvrir les autres et se découvrir aussi. Partager aussi, ou offrir des "pierres" aux autres, si l'une peut servir alors pas la peine de la garder pour soi, cachée. Je suis heureuse aussi de découvrir les "pierres" que vous partagez vous-mêmes ici. C'était l'idée d'un-e zèbre du forum, ça: que chacun partage ici ses pierres avec les autres, dans un topic de bienvenue. C'était jolimment dit.

Ailleurs, je me sens depuis toujours comme un éléphant dans un magasin de porcelaines.
Ici, ça va mieux. Pour ça que je le dis chaque fois que je peux: merci d'avoir créé ce forum. I love you

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Non zèbre après le test

Message par Invité le Mer 25 Aoû 2010 - 12:31


Ailleurs, je me sens depuis toujours comme un éléphant dans un magasin de porcelaines.
Ici, ça va mieux. Pour ça que je le dis chaque fois que je peux: merci d'avoir créé ce forum. I love you
Ca il faut le dire à l'admin, mais il n'est pas souvent là Very Happy

L'impasse, elle n'est pas dans le fait de participer au forum, elle est dans le fait de préférer se voiler la face au lieu de s'accepter pour ce qu'on est (quoi que ce soit).
On n'a pas besoin de se coller une étiquette (zèbre ou autre) pour partager, d'autant plus si cette étiquette ne nous correspond pas...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Non zèbre après le test

Message par Invité le Jeu 26 Aoû 2010 - 10:33

Un truc me chipote.

Et il arrive quoi à celui auquel on tient le discours "Vous n'êtes pas HP", alors qu'il l'est bien ? Comment il va vivre, se construire ? Il ne trouvera jamais les réponses alors, s'il se contente "d'accepter de ne pas se voiler la face"...

Dans le cas où c'est vrai, oui c'est très important de ne pas se voiler la face. Mais dans le cas où ça ne l'est pas, c'est tout différent. Et comme nul ne peut savoir en l'état si c'est vrai ou non, à part un ressenti et un test pouvant changer avec le temps ou les émotions apparemment... (je resonge à l'un de vous parlant de sa soeur détectée non-zèbre, puis quelques années après détectée zèbre) ^^

On se rapproche de la physique quantique là... Pas possible de mesurer en l'état. Le fait de mesurer en physique quantique, change le résultat, ou ne garantit pas le résultat juste. Donc en physique quantique, on doit travailler sur tous les résultats possibles, car si on mesure, eh bien on n'est pas plus avancé. Laughing

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Non zèbre après le test

Message par Invité le Jeu 26 Aoû 2010 - 10:49

Je ne saisis pas bien l'analogie là... peut-être Quetzal comprendra-t-elle...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Non zèbre après le test

Message par Invité le Jeu 26 Aoû 2010 - 10:52

Si on mesure en trouvant un QI supérieur à 130, c'est que c'est normalement le cas. Ensuite, pour ma part j'ai le sentiment que le fait d'avoir une maturité, une certaine maîtrise de ses capacités intellectuelles, une connaissance de soi dans ce domaine, est un bon présage pour une mesure juste.

Si on manque de confiance en soi, de connaissance de soi, on peut prendre les exercices comme hors de portée et au lieu de s'atteler réellement à la tâche on va chercher des choses hors sujet, et paniquer.
Si on a conscience de ce qu'on nous demande et qu'on sait que c'est "faisable", qu'on est centré correctement sur l'exercice, j'ai le sentiment que ça permet une bonne mesure.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Non zèbre après le test

Message par Invité le Jeu 26 Aoû 2010 - 11:04

Pour expliquer la quantique, y'a une histoire inventée de toutes pièces, une image:

On enferme un chat (nommé chat de Schrödinger, son inventeur) dans un coffre-fort hermétique. Avec une dose de poison dans une fiole, qui se libèrera à un moment aléatoire. On ne sait pas quand le poison va se libérer dans l'air pour tuer le chat.
Toute ouverture de la porte du coffre pour vérifier si le chat est encore en vie, provoque la libération instantannée du poison foudroyant, qui tue le chat illico. (inventé hein, rangez la SPA) ^^

Mais à force, la chat peut aussi mourir d'asphyxie... Bref.

Donc, on ne sait pas si le chat est vivant ou mort.
Si on mesure, donc on ouvre le coffre, mais on trouvera quoi qu'il arrive un chat mort. Cela ne donne pas en l'état la réponse voulue: le chat est-il mort ou vivant dans son coffre, à l'insatnt où je me pose la question ?

La physique quantique travaille donc sur les "états possibles" pour les particules concernées par cette histoire de possible changement d'état dès qu'on les mesure.

Ici, analogie possible: la personne est-elle douée ou non? Si je mesure, le test peut être faussé. La personne pas assez calée pour explorer tous les aspects (le test de QI ne suffit pas). On peut oublier des aspects de la zébritude pas encore découvert dans certains cas. Peut-être le stress. Avec le temps certains obtiennent des résultats différents, vous avez dit. Etc... etc...


Sinon bien d'accord avec Cherokee. Dans un sens, le test sera probablement réaliste, on ne peut pas inventer un fort QI par la hasard... Et la conscience ou la pratique de ses propres possibilités rendra un résultat plus lisible, effectivement, ou plus proche de la réalité.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Non zèbre après le test

Message par Kraken le Jeu 26 Aoû 2010 - 11:19

Tout ce sujet m'incite à penser de nouveau que le cerveau humain est bien complexe, variable et différent d'un individu à un autre (tout en ayant des constantes) et qu'il ne se laissera peut-être pas enfermer dans des classifications duales "est" ou "n'est pas".

Le qualificatif "Zèbre" regroupe beaucoup de choses à la fois qui sont autant de l'ordre de la performance cognitive pure que du profil psychologique (même si il y a sans doute des liens entre les deux), ce qui en fait une notion compliquée et floue (d'où les batailles de terminologie, dès qu'on veut préciser les choses).

En soit, ce terme ne me semble pas un achèvement, mais plus un moyen de trouver une explication.
Si certains cas ne sont pas dans le modèle, c'est peut-être que le modèle est incomplet, inachevé ou même complétement faux (mais avec l'apparence du juste, comme pouvait l'être l'impression que le soleil tourne autour de la terre à une époque...)

Bref la seule vérité est la réalité, tout l'abstrait des concepts n'est qu'une tentative d'explication.

Kraken
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 116
Date d'inscription : 08/07/2010
Age : 48
Localisation : IdF

Revenir en haut Aller en bas

Re: Non zèbre après le test

Message par Quetzal10 le Jeu 26 Aoû 2010 - 12:26

Il ne faut pas oublier que le diagnostic est le fruit de l'évaluation clinique (1er rendez vous semble t il) et du bilan psychologique composé du WAIS III et d'épreuves de projection. Les tests ne mentent pas mais le diagnostic est fondé sur un avis, c'est une experstise de la part d'un professionnel.
Il existe des troubles qui font chuter le QI au moment des tests, et dans une certaine mesure ce qui peut être évalué comme troubles de la personnalité peut être tout à fait normal pour un surdoué.

Encore une fois ce qui est troublant c'est le changement radical entre la position de la psy au moment de l'évaluation clinique et celle adoptée après le bilan. Je pense finalement avoir besoin de quelques réponses de sa part avant de changer définitivement de voie d'exploration. Idea

Quetzal10
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 102
Date d'inscription : 04/07/2010
Localisation : Provence

Revenir en haut Aller en bas

Re: Non zèbre après le test

Message par Invité le Jeu 26 Aoû 2010 - 12:33

Quetzal10 a écrit:

Encore une fois ce qui est troublant c'est le changement radical entre la position de la psy au moment de l'évaluation clinique et celle adoptée après le bilan. Je pense finalement avoir besoin de quelques réponses de sa part avant de changer définitivement de voie d'exploration. Idea
Tout à fait d'accord. Je pense même que tu y a clairement droit et qu'il est de son devoir de te répondre.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Non zèbre après le test

Message par Invité le Jeu 26 Aoû 2010 - 12:53

+1

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Non zèbre après le test

Message par Kraken le Jeu 26 Aoû 2010 - 16:49

+1 avec Vega (comme souvent)

Kraken
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 116
Date d'inscription : 08/07/2010
Age : 48
Localisation : IdF

Revenir en haut Aller en bas

Re: Non zèbre après le test

Message par Invité le Dim 29 Aoû 2010 - 17:36

Plume d'eau rayée a écrit:
HariSeldon a écrit:Mon exemple : test passé chez une psy indépendante : impossibilité de déterminer un chiffre de QI , écart trop important entre QI verbal (135) et QI performance un peu plus de 100 je crois ).

Etrange car normalement cette restriction à la possibilité de calculer le QI total ne s'applique pas aux adultes.
D'autre part, même sans chiffre global, la douance doit pouvoir être déterminée.

Sinon je plussoie vega sur toute la ligne.

Plume d'eau rayée j'ai retrouvé mes papiers, je cite :
"Le quotient intellectuel total (QI) n'a de sens que si les résultats qui le constituent sont suffisamment homogènes. Si, comme dans ce protocole, les résultats sont très hétérogènes ( différence QI performance et QI verbal supérieur à 2 écarts types ), le QI total ne correspond pas aux performances effectives. Son indication masquerait ainsi des différences majeurs entre les différents secteurs du fonctionnement cognitif et donnerai une idée fausse des potentialités, il ne sera donc pas calculé"
"L'indice de compréhension verbale (QI 135) se situe dans la zone de potentialités très supérieure... L'indice d'organisation perceptive (QI 106 ) se situe dans la zone de potentialité moyenne."

Là j'ai indiqué uniquement les phrases qui je pensent répondent à ton interrogation, je peux aussi détaillé plus.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Non zèbre après le test

Message par Invité le Dim 17 Oct 2010 - 22:59

...


Dernière édition par Zébulon le Mer 19 Oct 2011 - 21:07, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Non zèbre après le test

Message par Black Swan le Dim 17 Oct 2010 - 23:58

No No

Zèbre avérer, je ne comprends pas cette décoction étrange du mélange récurent entre aptitude a comprendre plus vite et intelligence, je ne penses pas être supérieurement intelligente parce que mon appréhension (et non compréhension) de ce qui m'entoure est assimilé plus rapidement par mon cerveaux, ma compréhension en ai de ce fait souvent déformer par rapport à un être "simplement" intelligent.

Black Swan
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1386
Date d'inscription : 30/07/2010
Age : 49
Localisation : Bordeaux

Revenir en haut Aller en bas

Re: Non zèbre après le test

Message par xabi le Lun 18 Oct 2010 - 1:06

+1 swan, ce sont des facultés intellectuelles supérieures, et non une intelligence supérieure qui ne se résume pas à ces dernières.

Zebulon, surdoué ou non, ton test a justifié cliniquement un décalage. Il me semble que tu te situes dans les 5% de la population qui plus est.

xabi
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 209
Date d'inscription : 21/08/2010

http://intelligencedifferente.xooit.fr/index.php

Revenir en haut Aller en bas

Re: Non zèbre après le test

Message par La Maison-Verte le Lun 18 Oct 2010 - 9:58

zebulon a écrit:Résultat: QI à 126 au Wais et un syndrome anxio-dépressif à la clef suivi d'un indice élevé de névrosisme. Me voilà bien habillé pour l'hiver mais point surdoué. Ouf!!!

Et ils/tu n'ont/n'a jamais pensé que ton syndrome d'anxiété chronique ai pu affecter ton résultat ?

Je ne veux pas absolument te cataloguer, attention. C'est juste une question qui m'est passée par la tête.

La Maison-Verte
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 527
Date d'inscription : 05/01/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Non zèbre après le test

Message par Invité le Lun 18 Oct 2010 - 12:37

...


Dernière édition par Zébulon le Mer 19 Oct 2011 - 21:07, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Non zèbre après le test

Message par Phénix le Lun 18 Oct 2010 - 12:54

Je n'ai pas encore passé le test, et je dois avouer que ce thread m'effraye.

Pour Zebulon, se sont il basés sur d'autres éléments pour conclure à la non douance ? Parce qu'un "non" catégorique avec un score de 126, quand on imagine le nombre d'éléments qui peuvent faire varier le résultat...

Je commence sérieusement à me poser des questions sur le cloisonnement surdoué/pas surdoué. Si le diagnostic est clair quand on l'est totalement, ok, et encore il y largement de quoi creuser. Mais je me demande ce qu'il se passe pour les gens qui sont à la limite, vu qu'on semble donner cette importance capitale au QI lors du diagnostic. Après tout, toutes les mesures que l'on peut faire sont totalement limitées par leur nature même, tout comme l'est interprétation d'une personne.

Il y a certainement des gens à qui on a donné un résultat positif qui aurait peut être conclu à un négatif dans d'autres circonstances, et vice versa. A moins que d'autres tests que j'ignore soient pratiqués en même temps et qu'ils soient moins sujets aux variables.

D'ailleurs à ce propos, c'est en analysant le test de QI que la psychologue détermine si la pensée est arborescente ou non ?

Phénix
Nouveau venu
Nouveau venu

Messages : 7
Date d'inscription : 17/10/2010
Age : 33
Localisation : Lille

Revenir en haut Aller en bas

Re: Non zèbre après le test

Message par eolia le Lun 18 Oct 2010 - 14:47

Bizarre... Je connais un petit garçon reconnu surdoué avec un qi de 126 (sans dyssynchronie)... Idem : au cours de mes nombreuses lectures, la douance serait reconnue à partir de 125 selon certains psys... Sans compter que l'écart de points est tout de même léger, a fortiori avec un état dépressif...
Par conséquent, si cela est important pour toi,peut-être faut-il que tu continue de te documenter (si tu ne peux pas passer un autre test) afin de voir si oui ou non ton fonctionnement (émotionnel et intellectuel) est celui d'un zèbre car je continue de penser que le plus important est cette différence et non le fait d'être le "plus intelligent possible".

eolia
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 208
Date d'inscription : 28/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Non zèbre après le test

Message par prjevalski le Lun 18 Oct 2010 - 15:56

+ 1

Le QI n'est qu'une mesure consensuelle d'une partie de l'intelligence,

D'après ce que j'ai compris, le problème (si tant est qu'il y ait un problème) viendrait plus, entres autres du sentiment de décalage vécu dans l'enfance, et il n'y a rien d'automatique : Certain individus se sentent très bien avec des QI à plus de 145 (les salauds ! Wink )

Je ne voudrais pas rendre mon discours trop soporifique, mais sachant que l'écart-type du QI est à 15, et qu'on borne parfois, de façon assez arbitraire, le seuil courant à 130 (soit 2 fois l'écart type), conclure définitivement à l'impossibilité d'une précocité pour un QI de 126 me laisse pour le moins dubitatif ...

prjevalski
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 245
Date d'inscription : 02/07/2010
Age : 45
Localisation : Lyon

Revenir en haut Aller en bas

Re: Non zèbre après le test

Message par Invité le Lun 18 Oct 2010 - 20:31

Cette histoire de pensée arborescente, ça me semble une belle connerie.

Je pense que nous avons tous une pensée arborescente, personne n'est purement linéaire.
Peut-être que plus on est intelligent, plus l'arborescence va loin et est puissante, mais franchement, j'ai encore rencontré personne qui soit purement linéaire.
J'ai passé une semaine à Cambridge et j'ai écumé les librairies à la recherche de livres sur les surdoués. Je n'ai pas trouvé grand chose mais j'ai trouvé un tas de livres sur le cerveau et sa façon de fonctionner. Tous présentaient les choses comme "arborescentes".....

Quant au seuil à 125 ou à 130, le seuil surdoué/ non surdoué.... J'ai du mal à croire à une frontière marquée où on serait d'un côté complètement surdoué , de l'autre complètement pas surdoué.
Donc si c'est une frontière floue, il y a forcément des gens qui se retrouvent dans le flou, sans trop savoir.
Que fait-on quand on se situe dans cette zone? Est-ce vraiment un drame de ne pas pouvoir rentrer exactement dans une case?

Merci pour vos témoignages en tous cas.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Non zèbre après le test

Message par La Maison-Verte le Lun 18 Oct 2010 - 21:28

vega a écrit:Quant au seuil à 125 ou à 130, le seuil surdoué/ non surdoué.... J'ai du mal à croire à une frontière marquée où on serait d'un côté complètement surdoué , de l'autre complètement pas surdoué.
Donc si c'est une frontière floue, il y a forcément des gens qui se retrouvent dans le flou, sans trop savoir.
Que fait-on quand on se situe dans cette zone? Est-ce vraiment un drame de ne pas pouvoir rentrer exactement dans une case?

Je me posais la même question. Comment, en un ou cinq points, on peut passer de complètement trop pas surdoué à surdoué de la mort level one ceinture verte ?

La Maison-Verte
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 527
Date d'inscription : 05/01/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Non zèbre après le test

Message par Invité le Lun 18 Oct 2010 - 22:34

A priori c'est juste une question de définition. On dit "surdoué" après le seuil des +2ET.
Le souci, c'est quand on commence à associer "surdoué" avec "fonctionnement cérébral différent". La différence ne peut pas être franche à deux points d'écart c'est tout bonnement impossible, soyons logiques.

Le truc c'est que certaines différences ont été objectivées par des moyens d'imagerie médicale par exemple. Seulement impossible de savoir exactement comment ont été faites ces études, si elles portaient par exemple sur des cohortes et sous-cohortes de différents QI et si la différence augmentait avec le QI ou pas.
Je vous jure que je cherche activement depuis que j'en ai connaissance, mais je ne maîtrise point l'anglais et je n'ai rien trouvé du tout en français concernant le détail des études concernées. Pour ceux qui auraient tout de même envie de s'y atteler, voir Miller 1994, Jensen 1998, Thompson (2001 dans Nature Neuroscience). Le cas échéant nous apprécierions tous un petit topo (études citées notamment dans le numéro 67 de l'ANAE : L'enfant surdoué, détection et prise en charge, tout le numéro est un éclairage très très intéressant d'ailleurs qui répond à bon nombre de questionnements, mais difficile de le trouver je pense pour le grand public, et difficile pour moi d'en mettre des copies en ligne sous peine d'atteinte à la propriété intellectuelle...)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Non zèbre après le test

Message par xabi le Lun 18 Oct 2010 - 23:19

HelenScott a écrit:
vega a écrit:Quant au seuil à 125 ou à 130, le seuil surdoué/ non surdoué.... J'ai du mal à croire à une frontière marquée où on serait d'un côté complètement surdoué , de l'autre complètement pas surdoué.
Donc si c'est une frontière floue, il y a forcément des gens qui se retrouvent dans le flou, sans trop savoir.
Que fait-on quand on se situe dans cette zone? Est-ce vraiment un drame de ne pas pouvoir rentrer exactement dans une case?

Je me posais la même question. Comment, en un ou cinq points, on peut passer de complètement trop pas surdoué à surdoué de la mort level one ceinture verte ?
D'après la courbe de Gauss et de certains auteurs, il y a les doués (5% de la population) avant les surdoués et pas non surdoués/surdoués. Les doués présentent aussi un décalage justifié cliniquement et statistiquement.

xabi
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 209
Date d'inscription : 21/08/2010

http://intelligencedifferente.xooit.fr/index.php

Revenir en haut Aller en bas

Re: Non zèbre après le test

Message par Invité le Mar 19 Oct 2010 - 10:47

Le vocabulaire varie selon les auteurs oui.
J'ai aussi lu une thèse il y a peu où doué, c'était de 125 à 140 , surdoué au -delà.


Super Marre: je suis d'accord avec toi sur cette nuance entre répartition statistique et cette différence de fonctionnement. C'est la question que je voulais poser à JSF d'ailleurs....
en fait, on en revient à lutter autour du vocabulaire.... si on avait un mot pour dire QI>132 ( ou le chiffre que vous voulez, mais pour ça il aurait fallu que les spécialistes se mettent d'accord) et un mot pour dire "fonctionnement du cerveau différent", on galèrerait moins, même si du coup, le test de QI ne pourrait pas assurer à 100% du fonctionnement de son propre cerveau.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Non zèbre après le test

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 12:53


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum