Les hommes et le courage dans la relation amoureuse...

Page 5 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5

Aller en bas

Les hommes et le courage dans la relation amoureuse... - Page 5 Empty Re: Les hommes et le courage dans la relation amoureuse...

Message par ZeBrebis le Dim 15 Juin 2014 - 14:07

Alexandre (musicAl) a écrit:
Par contre, le "rejet" de l'autre parce qu'on sait qu'il est amoureux reste très difficile à supporter pour l'amoureux éconduit. Je revendique le droit d'aimer une femme même si ça ne lui plaît pas (à partir du moment où je ne l'importune pas). Et si elle est gênée, dans ce cas je pense qu'elle gagnerait à se poser la question de savoir pourquoi...
C'est une réaction normale d'être gêné(e) lorsqu'on n'est pas du tout sur la même longueur d'onde avec l'autre.
Si on est face à ce qu'on considère comme un étranger et que pour lui on est plus ou moins le centre du monde...te rends-tu compte que c'en est effrayant ?

D'ailleurs, je pense que les "oui...mais non..." peuvent aussi provenir de là, si elles ne sont pas enthousiastes à la base (mais se disent "pourquoi pas") et que toi tu l'es beaucoup, voire pressant. Le décalage est toujours mauvais, et si tu sens que l'autre est sur la réserve je pense qu'il faut garder une distance pour ne pas brusquer.

ZeBrebis

Messages : 1257
Date d'inscription : 01/09/2013

Revenir en haut Aller en bas

Les hommes et le courage dans la relation amoureuse... - Page 5 Empty Re: Les hommes et le courage dans la relation amoureuse...

Message par Kodiak le Dim 15 Juin 2014 - 17:37

Alexandre (musicAl) a écrit:Ben oui, prendre son temps, s'assurer qu'il s'agit bien d'Amour (mais comment le savoir ??), qu'il est partagé. Sans doute l'idéal, sauf que j'y vois aussi un danger : celui de toujours repousser en attendant que ce soit parfait, qu'on soit sûr tous les deux, que tous les signes indiquent que c'est bon ! Bref, toujours remettre à plus tard. Ce n'est pas dangereux en soi, mais ça peut être le signe qu'on ne veut pas vraiment s'engager, qu'on a peur...

En tous les cas j'espère que ça va marcher pour vous Smile.


Je crois qu'il n'existe pas de règle absolue de portée générale en la matière (Cf. le fil : http://www.zebrascrossing.net/t13575-le-reproche-d-aller-trop-vite).

Si ton inclination personnelle te pousse à l'instar de KM à prendre ton temps, à éprouver une personne, à valider tes sentiments amoureux dans le temps, alors ses recommandations te seront très utiles.

A contrario, si tu as tendance à agir de manière impulsive et pulsionnelle, je pense qu'il te sera contre productif d'adopter une conduite qui n'est pas la tienne (faux-self), dans laquelle ta spontanéité et ton authenticité dépériront, ce que percevra tôt ou tard une potentielle partenaire.

Dans tous les cas, je souhaite que le succès vienne couronner tes tentatives, avec une personne compatible à ton être tant qu'à faire  Smile 
Kodiak
Kodiak

Messages : 1903
Date d'inscription : 05/11/2013
Age : 56
Localisation : Nice

Revenir en haut Aller en bas

Les hommes et le courage dans la relation amoureuse... - Page 5 Empty Re: Les hommes et le courage dans la relation amoureuse...

Message par Christelle le Dim 15 Juin 2014 - 18:12

Shan a écrit:Christelle tu penses qu'il faut être courageux pour être sincère? Quand je parlais de lâcheté en amour, je pensais à tout autre chose. ^^

Oui, je crois qu'il faut être courageux pour être sincère, en général ... Le plus difficile étant d'être sincère avec soi-même. Car, on met souvent du temps à se débarrasser de la personnalité qu'il nous a fallu nous forger quand nous étions enfant pour trouver un mode relationnel avec autrui, et plus particulièrement avec nos parents. Les psychanalystes appellent ça la névrose. Alexandre appelle ça être "malade", ce que je trouve tout à fait recevable


Alexandre (musicAl) a écrit:Croire que l'on est vrai parce qu'on est naturel, effectivement c'est un peu léger : tant qu'on croit que la "maladie" est notre vraie nature, on est persuadé qu'on est naturel alors qu'on est surtout "malade". (Ici, "malade" au sens large...)

Ce qui est bien c'est qu'une maladie ça se soigne, en général. Pour ça, donc, il faut être courageux car il faut savoir se regarder dans le miroir et apercevoir sa part d'ombre (Jung). Cette part de nous-même que nous détestons, que nous refusons de voir et qui nous conduit parfois à rejeter sans vraiment savoir pourquoi les gens qui par leur personnalité nous renvoient un reflet de cette part d'ombre.

Pour rencontrer l'autre dans de bonnes conditions, il faut d'abord se rencontrer soi-même, se guérir, pour être enfin un individu abouti, complet (Jung toujours !!!).
C'est ainsi, du moins que j'ai interprété mes propres errements personnels puis affectifs. Ma quête de moi-même face au miroir est passée par la quête de l'autre sur les sites de rencontres, mais il se trouvait que je ne rencontrai que des gens qui avaient comme moi une hâte trop grande de l'autre, qui ne savaient pas être totalement eux-mêmes (sans le savoir, d'ailleurs), pas plus que moi ...

Je suis allée de rencontres malheureuses en rencontres  frustrantes, jusqu'à ce que je trouve un équilibre avec moi-même. A ce moment-là, j'étais prête à envisager la vie sans l'autre, et "curieusement", j'ai arrêté de faire ces rencontres énergivores qui m'apportaient plus de négatif que de positif.
Aujourd'hui, sans être une personne totalement aboutie, j'estime être en fin de soin !!!

Ce que tu racontes Alexandre, ta hâte et tes impatiences, tes désillusions, ta recherche aussi (là je parle de ta recherche personnelle) m'évoquent beaucoup de douleurs de mon propre parcours. Mais j'ai su apprendre de chaque chute, et je m'en porte mieux, c'est ce que je souhaite aussi pour les autres ...

Pour revenir au courage en fonction des sexes, je crois que le courage d'être soi n'est réservé ni aux femmes ni aux hommes ...

Une précision : ceci :
Invité a écrit:
ZeBrebis a écrit:
Christelle a écrit:Ou plutôt que notre culture nous apprend à endurer les vexations, à se taire plutôt que d'être désagréable,

Au contraire, on nous apprend justement à être désagréable les uns envers les autres, "à pas se laisser marcher sur les pieds".


n'est pas de moi : une erreur de informatique de citation, manifestement Rendons à César ce qui est à César ... Wink
Christelle
Christelle

Messages : 895
Date d'inscription : 06/03/2010
Age : 39

Revenir en haut Aller en bas

Les hommes et le courage dans la relation amoureuse... - Page 5 Empty Re: Les hommes et le courage dans la relation amoureuse...

Message par Alex_42 le Lun 16 Juin 2014 - 0:12

Kodiak a écrit:A contrario, si tu as tendance à agir de manière impulsive et pulsionnelle, je pense qu'il te sera contre productif d'adopter une conduite qui n'est pas la tienne (faux-self), dans laquelle ta spontanéité et ton authenticité dépériront, ce que percevra tôt ou tard une potentielle partenaire.

Dans tous les cas, je souhaite que le succès vienne couronner tes tentatives, avec une personne compatible à ton être tant qu'à faire  Smile 

Oui, c'est effectivement le cas, toutefois il y a un bémol à cela, c'est ce que dit Christelle dans le message qui suit et avec lequel je suis entièrement d'accord : dans quelle mesure cette façon de faire m'est intrinsèquement propre, et dans quelle mesure elle due à une construction "pas entièrement saine" de ma personnalité qu'il serait possible de modifier ?...

En tous les cas, merci pour la dernière parole bienveillante. Smile

Alex_42

Messages : 1340
Date d'inscription : 01/05/2014
Age : 46

Revenir en haut Aller en bas

Les hommes et le courage dans la relation amoureuse... - Page 5 Empty Re: Les hommes et le courage dans la relation amoureuse...

Message par Alex_42 le Lun 16 Juin 2014 - 0:35

Christelle a écrit:Ce qui est bien c'est qu'une maladie ça se soigne, en général. Pour ça, donc, il faut être courageux car il faut savoir se regarder dans le miroir et apercevoir sa part d'ombre (Jung). Cette part de nous-même que nous détestons, que nous refusons de voir et qui nous conduit parfois à rejeter sans vraiment savoir pourquoi les gens qui par leur personnalité nous renvoient un reflet de cette part d'ombre.

Pour rencontrer l'autre dans de bonnes conditions, il faut d'abord se rencontrer soi-même, se guérir, pour être enfin un individu abouti, complet (Jung toujours !!!).
C'est ainsi, du moins que j'ai interprété mes propres errements personnels puis affectifs. Ma quête de moi-même face au miroir est passée par la quête de l'autre sur les sites de rencontres, mais il se trouvait que je ne rencontrai que des gens qui avaient comme moi une hâte trop grande de l'autre, qui ne savaient pas être totalement eux-mêmes (sans le savoir, d'ailleurs), pas plus que moi ...

Je suis allée de rencontres malheureuses en rencontres  frustrantes, jusqu'à ce que je trouve un équilibre avec moi-même. A ce moment-là, j'étais prête à envisager la vie sans l'autre, et "curieusement", j'ai arrêté de faire ces rencontres énergivores qui m'apportaient plus de négatif que de positif.
Aujourd'hui, sans être une personne totalement aboutie, j'estime être en fin de soin !!!

Ce que tu racontes Alexandre, ta hâte et tes impatiences, tes désillusions, ta recherche aussi (là je parle de ta recherche personnelle) m'évoquent beaucoup de douleurs de mon propre parcours. Mais j'ai su apprendre de chaque chute, et je m'en porte mieux, c'est ce que je souhaite aussi pour les autres ...

OUI !! Je suis tout à fait d'accord avec cela. C'est même exactement ce que je voulais dire. Je te remercie de l'avoir exprimé aussi clairement.
D'abord se rencontrer soi-même, se "corriger" ou se "modifier" (à la place du terme "guérir" s'il fait trop peur, mais c'est un simple problème de définition, pas très important au final), pour être certain que son comportement n'est pas guidé par une part dont on n'a pas ou trop peu conscience. Ensuite rencontrer l'autre, pleinement, vraiment...
J'apprends chaque fois que je fais une connerie (très récemment par exemple... Embarassed) parce que ça me donne l'occasion de me regarder et de chercher ce qui m'a conduit à agir ainsi. Être lucide et sans concession est le premier pas pour me corriger...

Toutefois, faut-il pour autant s'interdire de chercher l'autre même quand on est encore loin d'être "parfait" ? Je ne le pense pas. L'autre pourra encore nous convenir lorsqu'on sera "mieux" : heureusement ! Le tout est, dès le départ, de ne pas se faire d'illusions sur son propre état. D'autant que l'autre est rarement lui/elle-même totalement exempt(e) de comportements en décalage avec sa vraie nature. Et puis l'autre, à ce moment, peut aussi simplement être ce que nous pouvons trouver de plus précieux pour nous montrer une facette de nous-même qui ne fonctionne pas. Dans ce cas, on se sépare en disant simplement qu'on a fait un bout de chemin ensemble, qu'il y a eu des bons et des mauvais moments. Et la vie continue. Ce que je veux dire ici, à demi-mots, c'est que chacune de nos rencontres ne s'est sans doute pas faite par hasard. A nous d'en tirer tous les enseignements, à condition bien sûr de croire un tant soit peu cette "philosophie", ce qui n'est pas toujours le cas...

Christelle, n'as-tu jamais songé à déménager en RP Wink ??? Sinon je peux aussi envisager de me faire muter dans le Sud-Ouest... Laughing
Bah... en fait, j'espère que tu as trouvé ton équilibre et que tu le partages déjà avec une "belle personne" Smile.

Alex_42

Messages : 1340
Date d'inscription : 01/05/2014
Age : 46

Revenir en haut Aller en bas

Les hommes et le courage dans la relation amoureuse... - Page 5 Empty Re: Les hommes et le courage dans la relation amoureuse...

Message par Christelle le Lun 16 Juin 2014 - 12:52

Je n'ai jamais dit qu'il fallait attendre sans rien faire !
En tous cas, je ne bouge pas des Landes avant quelques années ...
Christelle
Christelle

Messages : 895
Date d'inscription : 06/03/2010
Age : 39

Revenir en haut Aller en bas

Les hommes et le courage dans la relation amoureuse... - Page 5 Empty Re: Les hommes et le courage dans la relation amoureuse...

Message par Alex_42 le Lun 16 Juin 2014 - 21:41

Christelle a écrit:Je n'ai jamais dit qu'il fallait attendre sans rien faire !
En tous cas, je ne bouge pas des Landes avant quelques années ...

Non, désolé pour la formulation qui peut prêter à confusion...
C'est moi qui ai pensé ça à un moment, et l'idée me retraverse régulièrement vu les ravages que je peux faire parfois et la souffrance que j'endure moi-même en conséquence...

Bon, j'ai l'impression que le fil est épuisé... On va pouvoir tous se reposer un peu Laughing !

Pour les Landes, tu as parfaitement raison si ça t'est indispensable (et puis c'était du - au moins - second degré, hein Wink). Perso, je ne suis pas un pro-parisien, mais je crois que je dois consommer encore un peu dans le coin avant de partir étant donné la densité de choses qu'on peut trouver ici Wink...

Alex_42

Messages : 1340
Date d'inscription : 01/05/2014
Age : 46

Revenir en haut Aller en bas

Les hommes et le courage dans la relation amoureuse... - Page 5 Empty Re: Les hommes et le courage dans la relation amoureuse...

Message par Christelle le Lun 16 Juin 2014 - 23:37

C'était moi aussi du second degré !!!!

Pour les ravages que tu peux provoquer et les souffrances endurées, je sais de quoi tu parles, enfin, je veux dire : j'ai parfois provoqué des tsunamis sans aucune intention de nuire pourtant. Pour moi tout est apaisé aujourd'hui dans ce domaine, et ça fait beaucoup de bien.

J'apprends à vivre dans l'apaisement, ce qui est parfois surprenant, plein d'imprévus et surtout, reposant. Reposant de ne plus projeter tout un tas de trucs, mais vivre au jour le jour, en acceptant que tout ne cadre pas aux plans de départ.

Bon repos !

Pour Paris, tu as aussi parfaitement raison ...
Christelle
Christelle

Messages : 895
Date d'inscription : 06/03/2010
Age : 39

Revenir en haut Aller en bas

Les hommes et le courage dans la relation amoureuse... - Page 5 Empty Re: Les hommes et le courage dans la relation amoureuse...

Message par Alex_42 le Mar 17 Juin 2014 - 9:05

Christelle a écrit:Pour les ravages que tu peux provoquer et les souffrances endurées, je sais de quoi tu parles, enfin, je veux dire : j'ai parfois provoqué des tsunamis sans aucune intention de nuire pourtant. Pour moi tout est apaisé aujourd'hui dans ce domaine, et ça fait beaucoup de bien.

J'apprends à vivre dans l'apaisement, ce qui est parfois surprenant, plein d'imprévus et surtout, reposant. Reposant de ne plus projeter tout un tas de trucs, mais vivre au jour le jour, en acceptant que tout ne cadre pas aux plans de départ.

Bingo ! "Des tsunamis sans aucune intention de nuire pourtant" : c'est tout à fait ça ! Il y a deux ans, je suis tombé fou amoureux d'une femme et alors que la seule chose que j'aurais voulu était lui apporter de la joie et du bonheur, tout ce que j'ai réussi, ça a été de la pousser à bout et de me la mettre à dos elle et ses collègues. Et le tout sans jamais avoir eu une quelconque arrière-pensée de nuire Crying or Very sad...
Quand maladresses et quiproquos s'enchaînent, et qu'on a l'esprit ainsi fait qu'on ne sait pas "lâcher prise" et qu'on veut comprendre à tout prix (ne serait-ce que pour essayer de ne pas refaire les mêmes erreurs), c'est le début de la fin... Sad
Et dans ce cas, on se sent pire qu'une m... Dur dur de rebondir quand on a l'élasticité d'une gaufre...

Alors ce fameux lâcher-prise, je le connais par coeur en théorie, mais est-ce qu'il suffit de le décréter dans la pratique ? Hum hum... Tout cela m'incite à redoubler d'efforts pour continuer ma route dans les profondeurs de mon âme, afin d'y rencontrer ce qui n'est pas en paix et me pousse malgré moi à réagir comme je le fais parfois (parce qu'il y a aussi plein de choses qui se passent bien ! Et j'ai même réussi à rester marié pendant plusieurs années et à en garder de bons souvenirs sans avoir eu à nous foutre sur la gueule avec mon ex-femme tous les jours Laughing !). J'ai de plus en plus l'impression que la plupart des personnes sont également complètement noyées dans leurs propres problèmes, ce qui m'incite à une plus grande compassion et à les pardonner plus facilement..

Bon, je crois qu'il faut que j'arrête ce genre de récit parce que j'ai encore dû perdre une ou deux prétendantes potentielles Rolling Eyes. Laughing !

Alex_42

Messages : 1340
Date d'inscription : 01/05/2014
Age : 46

Revenir en haut Aller en bas

Les hommes et le courage dans la relation amoureuse... - Page 5 Empty Re: Les hommes et le courage dans la relation amoureuse...

Message par Traockl le Mar 17 Juin 2014 - 14:21

Navré j'arrive après la tempête...
J'avoue que le titre du fil m'a un peu fait bondir mais la lecture de la première page m'a un peu rassuré.

Sans pour autant parler de lâcheté je dirais que lors du début de la relation, au moment ou les premières rencontres et les premiers lien se font, je me vois parfois envahis ou rejeté. a qui est la faute ? la faute reside elle en quelqu'un ?

Je pense avoir un souci a ce niveau la. au delà de mon épique timidité, j'ai comme l'impression que 3 cas se répètent souvent.
La femme se rapproche de moi :
- soit ca va clairement trop vite pour moi (genre un mois et demi et on s'est croisé une poignée de fois) et sans pour autant avoir l'impression de l'envoyer balader c'est visiblement pris comme cela. vexée et tout ca.
- soit j'y vois que dalle et au final elle se lasse et c'est a ce moment que je remarque.

Je prend l'initiative :
- j'essaie, j'essaie, j'essaie, et pas de répondant.

Bref, désolé de ramener cela a mes expérience perso mais je n'ai pas la science infuse et parler pour la gente masculine me parait déplacé.

Donc oui, il m'est arrivé de "esquiver" une phase de la construction d'une relation.
mais j'ai toujours été franc et dans la communication. Mais c'est très personnel.
Encore une fois très personnel comme fonctionnement mais je préfère faire patienter (quitte à l'expliquer) jusqu'à ce que je soit sur la même page du bouquin plutôt que de faire le mort ou me barrer en courant.

et cela ne marche pas mieux pour moi ...
Traockl
Traockl

Messages : 1870
Date d'inscription : 06/10/2013
Age : 33
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Les hommes et le courage dans la relation amoureuse... - Page 5 Empty Re: Les hommes et le courage dans la relation amoureuse...

Message par Alex_42 le Mer 18 Juin 2014 - 22:33

Alexandre (musicAl) a écrit:Les sites de rencontres fournissent un service : proposer des "profils" d'autres personnes qui prétendent rechercher la même chose que soi. Rien d'autre : pas de miracle en tous les cas !

A ce propos, j'ai entendu cet après-midi à la radio une formulation intéressante  avec laquelle je suis tout à fait d'accord : un sites de rencontres, on ne s'y inscrit pas pour trouver l'amour, mais pour le chercher. Ça permet de décaler l'attente qui n'est plus centrée autour du résultat mais de la méthode.
Dit autrement, pour moi, un site de rencontres a en quelque sorte une obligation de moyens, mais absolument pas de résultats.

Quant à la question de savoir si les sites remplissent ("moralement") cette obligation de moyens... hum ! Rolling Eyes
En tous les cas, je ne renouvelle pas mon abonnement sur Mutic qui prend fin la semaine prochaine, même à moitié prix !

A ce propos d'ailleurs, ils ne font pas dans la finesse et c'est assez rageant : il faut 5 clics successifs au moins pour annuler son abonnement - Vous êtes sûr ? Vous ne voulez pas profiter d'une offre spéciale ? Vous êtes vraiment sûr ? ...  - alors qu'il suffit d'un seul clic sans confirmation pour le réactiver... Clients = Vaches à lait Evil or Very Mad !

Alex_42

Messages : 1340
Date d'inscription : 01/05/2014
Age : 46

Revenir en haut Aller en bas

Les hommes et le courage dans la relation amoureuse... - Page 5 Empty Re: Les hommes et le courage dans la relation amoureuse...

Message par Tête d'Ampoule le Mer 18 Juin 2014 - 22:40

Fais aussi attention, au sujet de ton abonnement sur ce site : quand j'ai résilié le mien, ils ont continué à me tirer de l'argent pendant des mois ! J'ai dû faire opposition. 5 mois d'abonnement, 200 € jetés par la fenêtre. (sans oublier mon profil qui n'a attiré qu'une seule personne correcte mais plein de pervers et de "marions-nous tout de suite")
Tête d'Ampoule
Tête d'Ampoule

Messages : 1232
Date d'inscription : 15/01/2014
Localisation : Vortex Temporel

Revenir en haut Aller en bas

Les hommes et le courage dans la relation amoureuse... - Page 5 Empty Re: Les hommes et le courage dans la relation amoureuse...

Message par Christelle le Jeu 19 Juin 2014 - 12:16

En conclusion, vive la real life !
Il y a quelques mois j'ai noué ma première relation depuis des années "totale réelle", quelle simplicité ! Et quelle sensation de liberté ! Tout ça pour un truc qui devrait juste être normal !!!

... nous vivons une époque moderne ...
Christelle
Christelle

Messages : 895
Date d'inscription : 06/03/2010
Age : 39

Revenir en haut Aller en bas

Les hommes et le courage dans la relation amoureuse... - Page 5 Empty Re: Les hommes et le courage dans la relation amoureuse...

Message par Shan le Jeu 19 Juin 2014 - 22:32

Dur dur de rebondir quand on a l'élasticité d'une gaufre...
 J'adore l'image! Razz 
Shan
Shan

Messages : 26
Date d'inscription : 07/03/2014

Revenir en haut Aller en bas

Les hommes et le courage dans la relation amoureuse... - Page 5 Empty Re: Les hommes et le courage dans la relation amoureuse...

Message par Invité le Sam 21 Juin 2014 - 13:34

Christelle a écrit:
Shan a écrit:
. là j'en suis à me dire que les hommes sont dans leur grande majorité de grands lâches...

Que pensez-vous de tout ça ?
Je dirai : Bravo! Tu as tout compris sur les hommes en "milieu amoureux".  tongue

Salut Shan à salut à tous !
Et oui, je l'avoue, je suis celle qui a débuté ce sujet, qui s'était très vite rendormi.
Quand il a refait surface, ce qui m'a étonnée c'est que cette phrase lapidaire ne soit pas ressortie et que des échanges intéressants apparaissent.

En réalité, j'ai écrit ça à cause d'une situation bien particulière, et il s'est avéré que l'homme à qui je pensais était totalement capable d'assumer ses responsabilités.

Aujourd'hui, j'ai tranché : s'il existe des lâches ils ne m'intéressent pas car ce défaut est rédhibitoire pour moi ... Donc je peux commencer à m'y attacher si je n'ai pas remarqué cette "lâcheté" mais dès qu'elle apparaît, je mets les voiles ...

Curieusement depuis que je considère la lâcheté comme rédhibitoire, je n'ai plus recroisé d'homme lâche dans mes entreprises amoureuses. (pour la définition de la lâcheté, peu m'importe que ça soit qqn de lâche en général ou juste avec moi, puisque ce qui m'intéresse au départ ce sont ses relations avec moi ....)


A part ça, j'aime bien les échanges qu'il y a ici, et je me situe plutôt dans cet état d'esprit :


kodiak a écrit:
. Je ne parviens pas à comprendre ces tergiversations, qui sont antinomiques à un amour authentique, lequel (toujours selon moi) fait fi de toutes les contraintes et entraves, et emporte toutes les réticences que la raison ou les préjugés pourraient dresser sur sa route.

Ma définition de l'amour : "Là où il y a une volonté, il y a un chemin".

Et j'ajoute donc : là où il n'y a pas de volonté, il n'y a ni chemin ni amour ...

Et ce n'est pas binaire, c'est juste tenir compte des réalité amoureuses : la demi-mesure ne peux exister que dans le dialogue, si elle convient aux deux


j'adore : s'aimer de quelque amour que ce soit c'est etre ensemble en affinités et regarder dans la même direction Smile

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Les hommes et le courage dans la relation amoureuse... - Page 5 Empty Re: Les hommes et le courage dans la relation amoureuse...

Message par AniMeshorer le Mar 24 Juin 2014 - 15:24

Manou a écrit:Et vice versa...Smile

Sans chercher à s'auto-culpabiliser à se dire qu'on ne s'intéresse pas à ceux qui peuvent nous convenir (je parle en général pour les hommes ou pour les femmes), l'adéquation réciprocité, instants, envies et projections tient quasi du miracle!! Aussi, je pense qu'on ne gagne jamais à ne pas montrer son intérêt (à part peut-être gagner du temps...) et qu'on ne perd rien à l'avoir montrer et finalement fait fuir...c'est que l'histoire n'était pas celle-là tout bonnement. (Pas facile à avaler, goût amer, mais...c'est la vie Smile )

Tout le monde flippe, seulement il y en a qui ont conscience de ce miracle et qui quand il se produit sont capable de sauter dans le grand bain (sans bouée...Smile )

Bref, la crainte ne doit pas submerger l'envie de se risquer encore...sinon, autant se glisser de suite dans une boîte en bois et la fermer soi-même...

Bon courage à toutes et tous dans cette quête infinie, insoluble, mais où croire au miracle ne doit pas être abandonné...(dixit une fille qui perd de temps en temps la foi Wink )


D'accord 100%. Il ne faut jamais perdre le croire en amour, parce qu'il y a assez des examples qui montrent que l'amour vraie existe. Chercher peut être un peu difficile et on a le sentiment de perdre courage de temps en temps, mais à la fin rester croire et chercher est meilleur que perdre tout espoir. Parce que si tu ne perdres pas l'espoir et continue de chercher, un jour tu trouveras ce que tu cherches. Je vraiment crois ça, même quand ma propre cherche à l'instant n'était pas un succès (il a même fait mal de temps en temps à cause du grand espoir qui peut changer aux sentiments sombres si chaque fois la rélation ne passe pas) ; mais chaque fille agréable que j'ai rencontré, même si la rélation n'a pas passé, donne moi le signal que "elle" (la fille que j'espère de rencontrer et enfin tenir dans les bras) est là, il faut juste trouver l'endroit et temps correcte pour la retrouver.

L'amour est belle, trop belle pour perdre l'espoir. Cynisme n'a jamais créé des gens heureux.

AniMeshorer

Messages : 361
Date d'inscription : 14/06/2014
Age : 37
Localisation : Bruxelles Ville, Belgique

http://www.illusionofpurity.com

Revenir en haut Aller en bas

Les hommes et le courage dans la relation amoureuse... - Page 5 Empty Re: Les hommes et le courage dans la relation amoureuse...

Message par AniMeshorer le Mar 24 Juin 2014 - 15:46

Christelle a écrit:
Shan a écrit:Christelle tu penses qu'il faut être courageux pour être sincère? Quand je parlais de lâcheté en amour, je pensais à tout autre chose. ^^

Oui, je crois qu'il faut être courageux pour être sincère, en général ... Le plus difficile étant d'être sincère avec soi-même. Car, on met souvent du temps à se débarrasser de la personnalité qu'il nous a fallu nous forger quand nous étions enfant pour trouver un mode relationnel avec autrui, et plus particulièrement avec nos parents. Les psychanalystes appellent ça la névrose. Alexandre appelle ça être "malade", ce que je trouve tout à fait recevable


Alexandre (musicAl) a écrit:Croire que l'on est vrai parce qu'on est naturel, effectivement c'est un peu léger : tant qu'on croit que la "maladie" est notre vraie nature, on est persuadé qu'on est naturel alors qu'on est surtout "malade". (Ici, "malade" au sens large...)

Ce qui est bien c'est qu'une maladie ça se soigne, en général. Pour ça, donc, il faut être courageux car il faut savoir se regarder dans le miroir et apercevoir sa part d'ombre (Jung). Cette part de nous-même que nous détestons, que nous refusons de voir et qui nous conduit parfois à rejeter sans vraiment savoir pourquoi les gens qui par leur personnalité nous renvoient un reflet de cette part d'ombre.

Pour rencontrer l'autre dans de bonnes conditions, il faut d'abord se rencontrer soi-même, se guérir, pour être enfin un individu abouti, complet (Jung toujours !!!).
C'est ainsi, du moins que j'ai interprété mes propres errements personnels puis affectifs. Ma quête de moi-même face au miroir est passée par la quête de l'autre sur les sites de rencontres, mais il se trouvait que je ne rencontrai que des gens qui avaient comme moi une hâte trop grande de l'autre, qui ne savaient pas être totalement eux-mêmes (sans le savoir, d'ailleurs), pas plus que moi ...

Je suis allée de rencontres malheureuses en rencontres  frustrantes, jusqu'à ce que je trouve un équilibre avec moi-même. A ce moment-là, j'étais prête à envisager la vie sans l'autre, et "curieusement", j'ai arrêté de faire ces rencontres énergivores qui m'apportaient plus de négatif que de positif.
Aujourd'hui, sans être une personne totalement aboutie, j'estime être en fin de soin !!!

Ce que tu racontes Alexandre, ta hâte et tes impatiences, tes désillusions, ta recherche aussi (là je parle de ta recherche personnelle) m'évoquent beaucoup de douleurs de mon propre parcours. Mais j'ai su apprendre de chaque chute, et je m'en porte mieux, c'est ce que je souhaite aussi pour les autres ...

Pour revenir au courage en fonction des sexes, je crois que le courage d'être soi n'est réservé ni aux femmes ni aux hommes ...

Une précision : ceci :
Invité a écrit:
ZeBrebis a écrit:
Christelle a écrit:Ou plutôt que notre culture nous apprend à endurer les vexations, à se taire plutôt que d'être désagréable,

Au contraire, on nous apprend justement à être désagréable les uns envers les autres, "à pas se laisser marcher sur les pieds".


n'est pas de moi : une erreur de informatique de citation, manifestement Rendons à César ce qui est à César ... Wink

Être soi-même demand de courage, mais quand exactement est-ce-qu'on est vraiment "soi-même"? Tu as raison que la personalité que nos familles, la société en général ont crée pour nous, ce n'est pas vraiment être soi-même mais suivre les "normes" de sa société, mais je crains beaucoup des gens ne questionnent pas ces normes et même ne réalisent pas que la société a forcé un certain image à nous. Je le trouve un cage que la société construit avec tous ces règles inécrites, avec tous ces normes et stéréotypes. Je crois les gens peuvent être colombes, des animaux vraiment libres et belles. Mais une colombe dans un cage n'est rien, il faut questionner les normes et avoir le courage de rejeter ces que tu ne trouves plus rélévantes. Uniquement quand elle peut ouvrir sa cage et déployer ses ailes, la colombe est la belle animal que nous pouvons tous être, si on questionne les règles et normes créés par la société, enforcées par famille, école, ...

Mais bon, quand on a dévéloppé son propre "soi", sa propre personalité, quand est-ce-qu'une personne est vraiment "soi-même"? Durant nos vies, nos charactères peuvent changer et d'évoluer de temps en temps, sans être intoxiqués par les normes et règles. Mais "soi-même" à l'age de 21 par example, n'est pas nécessairement "soi-même" 5 ans plus tard. Nos priorités et ambitions changent de temps en temps.

Mais bon, vous avez raison avec votre opinion en général.

PS: "Do what thou wilt shall be the whole of the Law
Love is the Law, Love under Will; and
every man and every woman is a Star.
There shall be no law above Do what thou wilt shall be the whole of the law"
(Crowley, un type plus intéressant que Jung, je trouve moi-même  Idea )

AniMeshorer

Messages : 361
Date d'inscription : 14/06/2014
Age : 37
Localisation : Bruxelles Ville, Belgique

http://www.illusionofpurity.com

Revenir en haut Aller en bas

Page 5 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum