Zébritude et conscientisation

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Zébritude et conscientisation

Message par plumille le Ven 20 Aoû 2010 - 14:21

Ou de l'art de se sentir Zèbre...à outrance ???

Me revoilà...
J'avais dit que j'allais attendre un peu pour voir et finalement je n'arrête pas de zoner sur ce forum pour essayer de mieux comprendre.

Et là, franchement, je m'interroge...

Ai-je vraiment ma place ici ??!

Vous m'avez tous l'air de conscientiser à mort votre zébritude et de ramener systématiquement tout à vos rayures.... La moindre expérience de la vie courante devient sujet à "le vis-je comme ça parce que je suis zèbre ??" ou encore mieux "comment supporter dans ma zébritude de vivre cette expérience commune au reste des mortels" ??

On peut vivre sa toute nouvelle maternité avec difficulté sans que ce soit, me semble-t-il, le reflet de sa zébritude ? De même on peut éprouver des difficultés à rencontrer l'âme soeur sans que ce soit parce qu'on est tellement plus intelligent et tellement plus rapide et tellement plus complexe dans son ressenti émotionnello-intellectuel que le peuple, qui se voit ramener, au passage à son niveau de gastéropode limité qui ne devrait pas chercher à comprendre l'oracle inaccessible que le zèbre représente (ouh là là, la description du psy que j'ai pu lire, trop "bête" pour comprendre son patient THQI et qui va "gentillement rejoindre son petit mari pour vivre sa gentille petite vie de limitée"... arrrrgghhhhhh).

Bon, moi je suis trop con pour mettre des smileys, désolée, sinon j'en aurais mis partout pour émailler mon propos !

Et c'est quoi cette précision "j'ai été diagnostique HQI et même THQI".... Ca change quoi ??? le "T"HQI est encore plus fort, plus torturé, plus sensibilo-intellectello-potentiello au delà du commun ???
Y a pas encore un post avec les scores de chacun ???? Ou alors je l'ai pas encore trouvé peut être...

Bref, pour ma part, j'ai quelques questions existentielles, mais comme tout le monde me semble-t-il (non zèbre inclus !) mais je n'arrive pas à me dire que ma différence explique tout. Et surtout, ou finalement, j'y pense assez peu en fait ! Ca me revient parfois en boomerang, généralement quand je m'y attends pas mais pour le reste... c'est assez peu là finalement !

Alors est-ce que c'est parce que je n'ai pas encore tout à fait intégré le concept (mais dans ce cas je ne suis pas sûr que je vais poursuivre dans cette voie !! (smiley qui rigole)...) ou bien parce qu'on ne réagit pas tous de la même façon avec ses rayures... ??

J'ai bien conscience de ce que ce post peut avoir de provocateur (encore une fois !) alors ne vous gênez pas...

Plumille

plumille
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 31
Date d'inscription : 20/08/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Zébritude et conscientisation

Message par plumille le Ven 20 Aoû 2010 - 14:28

Pour compléter mon propos une petite connerie de mon cru :
"racisme et ostracisme seraient-elles les deux mamelles de l'élitisme ?"... ou "les zébres sont-ils sensibles à la notion de castes ??"

Plumille

plumille
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 31
Date d'inscription : 20/08/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Zébritude et conscientisation

Message par Invité le Ven 20 Aoû 2010 - 14:36

Coucou Plumille,

Je ne pense pas que le forum ait de ligne éditoriale, du coup je t'engage vivement à oser faire tes remarques sur les topics auxquels tu fais allusion, je ne doute pas que ça soit pertinent et que ça puisse aider les auteurs dans leur réflexion Very Happy

Même parmi les zèbres on peut être la voix qui s'élève pour pointer une chose précise, pour donner un autre angle de vue, c'est bien tout l'intérêt du forum...Il faut bien avouer que parfois on met sur le dos du HQI des choses qui n'en découlent pas (pour ma part le mal-être...après réflexion je pense avoir un mal-être simplement humain, dû à la solitude, non à mon intelligence...mais ça ne m'a pas empêchée dans ma détresse de me déclarée inadaptée, foutue, condamnée What a Face ).

Nous pouvons je crois être les garde-fous de chacun par son regard extérieur. Même si ce regard ne va pas forcément se transmettre instantanément, ça peut au moins suggérer la nuance, l'existence d'une autre voie, et aider dans le cheminement.

Bref, je suis désolée que pour l'instant tu sois déçue du forum, mais je dis et répète que tu es la bienvenue pour le colorer de tes interventions ! Wink

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Zébritude et conscientisation

Message par Invité le Ven 20 Aoû 2010 - 14:44

Pour ma part, je pense que le HQI ne présage de rien, mais par contre, c'est une sorte de loupe grossissante de tout.
Plus de difficultés, plus de solutions aussi.

On sent ta colère en tous cas, comme tu l'expliques sur ton post de présentation.
Et je redirais un peu la même chose. Ne vient-elle pas de la difficulté que tu as à t'accepter comme plus intelligente sans que ça soit de l'élitisme justement....
Certains sont plus grands, certains courent plus vite, d'autres pensent plus vite.
Et oui , ça fait une différence dans la vie de tous les jours.
Mais ce n'est pas ça qui fait la base de ta personnalité, qui fait de toi quelqu'un de bien ou quelqu'un d'exécrable.

De toutes façons, il y a de tout ici, la parole est libre, donc tu trouveras forcément des topics et des posts qui te sembleront stupides ou honteux ou autre... A toi de voir si tu trouves des choses qui te conviennent et de laisser les autres de côté.
Nous sommes tous très différents alors tu ne pourras jamais être d'accord avec tout le monde...

Pour le THQI, il y a peu d'études sur le sujet, mais certains disent qu'il y a encore des différences oui. Et comme pour HQI, pas forcément en terme de "je suis plus fort, c'est génial, je suis troptrop intelligent" mais plutôt en terme de difficultés à communiquer avec les autres, à s'intégrer dans la société, etc....


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Zébritude et conscientisation

Message par plumille le Ven 20 Aoû 2010 - 15:18

Je me suis mal exprimée Cherokee...

mon idée n'est pas d'aller m'exprimer sur tel ou tel post... Enfin si bien sûr, je le ferais pourquoi pas, mais plutôt sur le fond, si vous êtes tous d'accord entre vous de quoi irai-je me mêler si je ne m'y reconnais pas ???

Je débarque avec mes gros sabots (sans jeu de mot !!) et je suis qui moi pour dire "mais non c'est pas neuneu l'amouuuurrr" ??

En fait mon problème est double, et vega vient de très bien en pointer un des aspects :

oui, j'ai complètement du mal à admettre que je pourrais être plus intelligente que d'autres et oui, je ne sais pas pourquoi mais ça me génère de la colère, contre moi, contre les autres aussi, qui voudrait me le pointer du doigt ou qui se l'attribue sans vergogne (et je devrais en fait écrire "sans difficulté").

et par ailleurs, j'ai toujours eu énormément de mal avec les gens qui énoncent d'un ton docte et sans appel des avis hyper tranchés sur un sujet quelconque. J'ai immédiatement l'impression qu'on m'agite un mouchoir rouge sous le nez en me disant "t'es vraiment trop conne ma pauv' fille si tu penses autrement"...

Et en fait, partout, jamais, (c'est bizarre, non, la conjonction de ces deux mots ?? Partout et jamais ça ne devrait pas pouvoir aller ensemble ???) je ne me suis vraiment laissé aller à dire ce que je pense, également parce que je ne veux pas infliger aux autres ce que moi je ressens de manière si aggressive quand j'ai l'impression d'entendre quelqu'un énoncer un avis trop incisif...

conclusion : vous avez pas fini de m'entendre, j'suis une chieuse !

PS : si quelqu'un a THPI (Très Haut Potentiel Informatique) pouvait expliquer à un NDB (Neuneu De Base) comment on met des smileys, des traits, de la couleur, tout ça, ça serait cool... !


plumille
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 31
Date d'inscription : 20/08/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Zébritude et conscientisation

Message par Invité le Ven 20 Aoû 2010 - 15:27

Alors pour la NDB Wink
pour les smileys: tu as une case avec un bonhomme jaune qui te sourit, tu lui tapes sur la tête et tous ses collègues apparaissent. Tu cliques, ils se rajoutent au texte.
Pour la couleur, tu as une sorte de rubicube à gauche du bonhomme; Le texte en couleur doit être entre les 2 balises qui s'affichent dans le texte.
Pareil pour tout le reste.

Pour le reste: ta colère ne vient-elle pas de ce décalage: le complexe de l'imposteur....
Déjà, ici , on ne met pas grand monde dehors et pas besoin de montrer patte blanche. Tu as même le droit de mettre un coup de pied dans la fourmilière à condition que ce soit argumenté et constructif mais je pense qu'il n'y aura pas trop de problèmes avec toi. J'ai plutôt l'impression que tu tapes sur nous, mais en fait tu tapes sur toi.

oui, j'ai complètement du mal à admettre que je pourrais être plus intelligente que d'autres et oui, je ne sais pas pourquoi mais ça me génère de la colère, contre moi, contre les autres aussi, qui voudrait me le pointer du doigt ou qui se l'attribue sans vergogne (et je devrais en fait écrire "sans difficulté").

et par ailleurs, j'ai toujours eu énormément de mal avec les gens qui énoncent d'un ton docte et sans appel des avis hyper tranchés sur un sujet quelconque. J'ai immédiatement l'impression qu'on m'agite un mouchoir rouge sous le nez en me disant "t'es vraiment trop conne ma pauv' fille si tu penses autrement"...
comme on peut à la fois se sentir très nul et quelque part, savoir qu'on sait mieux qu'eux, oui, ça énerve... Du coup, si on se risque à avoir un avis tranché, on leur ressemble.... roh le crime!!!

J'étais un peu comme toi avant tu sais, avec peut-être un peu moins de colère...
Accepter la vérité et accepter que ce ne soit pas de l'orgueil, juste une vérité simple. Pas facile surtout quand c'est ce qu'on a consciencieusement évité pendant 30 ans....

Mais.... accepter de se "réaligner" avec soi-même c'est quand même un grand pas en avant.



Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Zébritude et conscientisation

Message par Prienpa le Ven 20 Aoû 2010 - 15:30

Ah, oui, on aime bien se plaindre, se sentir incompris ! Et puis, si on est zèbres, le problème est pas vraiment de notre faute, on est en plus victime qu'autre chose, et cet aspect de la chose est très réconfortant.

Mais, pour être franc, ce qui manque à tout zèbre, du moins je le crois, est une oreille compréhensive, sinon attentive. De mon expérience personnelle, je sais que les amis ont plutôt tendance à fuir quand on parle de zébritude... Et, la plupart du temps, ils ne comprennent pas comment on peut se plaindre d'être trop intelligent. La famille alors ? C'est délicat également. Les amours ? N'en parlons pas. Reste ce forum.

Effectivement, quand je suis arrivé ici pour la première fois, j'étais préparé à déballer ma vie par petits bouts, pudiquement, par habitude sûrement. Mais je me suis rendu compte que beaucoup se lâchaient plus que ce à quoi je m'étais attendu; la fièvre d'être compris, sans doute ! Alors oui, c'est vrai, ça dramatise un peu par-ci par-là, ça se sent unique de temps en temps, mais ce forum est le seul endroit où on peut le faire sans être ridiculisé.

Voilà mon point de vue Smile


PS: Pour les smileys, couleurs, et autres, il te suffit de cliquer sur les petits carrés au-dessus du rectangle blanc où tu écris ton message, et de sélectionner le smiley, la couleur, la police, etc... elephant

Prienpa
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 34
Date d'inscription : 03/05/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Zébritude et conscientisation

Message par Invité le Ven 20 Aoû 2010 - 15:33

Vous m'avez tous l'air de conscientiser à mort votre zébritude et de ramener systématiquement tout à vos rayures.... La moindre expérience de la vie courante devient sujet à "le vis-je comme ça parce que je suis zèbre ??" ou encore mieux "comment supporter dans ma zébritude de vivre cette expérience commune au reste des mortels" ??

J'aime bien l'image de la loupe de vega : que nous le voulions ou non, nous sommes zèbres des pieds à la tête et quand on vit un truc, c'est un zèbre qui vit le truc. C'est exactement comme si on avait des yeux qui voient d'une manière différente, une peau hypersensible, des oreilles qui entendent sur des fréquences un peu différentes, tout ce que tu veux (c'est une image) : je veux dire par là que la zébritude, oui, change (tantôt un peu, tantôt beaucoup, à la folie, et tantôt pas du tout) tout ce que nous vivons. Elle est toujours en jeu, qu'on le sente, le conscientise ou pas. Elle interfère, toujours, sur ces moindres expériences de notre vie courante, et c'est logique, quand ces expériences nous troublent, de la voir comme raison possible.
Donc en fait, on n'a pas le choix. Les rayures appartiennent à notre peau.


Mais en plus de plussoyer le post de vega de 15h 44, je trouve que dans ton discours il y a un biais... celui de confondre notre présence sur le forum et notre vie. Ce forum est un lieu de rencontre de zèbres, une majeure partie des sections est consacrée à l'impact de la zébritude sur notre existence et tout et tout. Ce qui, dans notre vie, n'a rien à voir avec les rayures, nous n'éprouvons tout simplement pas le besoin de le raconter ici, espace défini comme ayant la zébritude comme dénominateur commun. Nous ne ramenons pas tout à nos rayures, tout ce dont nous parlons ici est ce qui peut se rapporter aux rayures, ce n'est pas la même chose !... La moindre expérience de la vie courante devient sujet... ? Non ! Chaque expérience de la vie courante qui nous semble vécue de manière "différente" est discutée si elle semble avoir un rapport avec les rayures - et bonne à partager.

Ce n'est pas pour autant qu'à chaque minute de notre vie, on est là à se répéter " 'tain, j'ai un troooop gros QI, comment c'est trop l'éclate ce super cerveau, mais qu'est-ce que j'ai de mal-être !" Et même pendant des rencontres ZC, on peut se trouver un quarteron de zèbres, pépères à descendre du sauc' et du chouchenn dans la forêt, à faire les andouilles en grimpant sur des souches ou à gouzigouzir un chien qui ne sait pas aboyer, sans parler de psys, ni de tests, ni de neurosciences, ni de trous noirs, mais plutôt des meilleurs calembours d'Astérix chez les Helvètes ou aux Jeux olympiques. Et... ben c'est le pied. Voilà.

Plume qui pense qu'il faut les faire sauter

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Zébritude et conscientisation

Message par Invité le Ven 20 Aoû 2010 - 15:34

Si le ressenti est agressif, l'expression peut pour autant ne pas l'être et justement nuancer intelligemment en s'appuyant sur les points qui te semblent discutables et sur ton expérience.

Je crois fermement que l'expression satisfaisante est celle qui est entière, et donc sans colère (celle-ci empêchant tout développement). Et que la colère se calme quand on a pu s'exprimer Smile

Et puis, je t'assure que je ne suis personnellement pas toujours d'accord avec toutes les interventions, et toutes les fouilles de nombrils. Si je n'interviens pas toujours c'est que parfois ça me semble assez inutile et que je n'ai pas grand chose à dire ; le tout est en effet de régler un peu les choses avec soi-même histoire que les cheminements des autres ne soient pas agressifs pour soi. Tolérer la différence ^^

Pour les smileys tu as une rubrique au dessus du cadre du message, justement avec un smiley qui sourit. Quand tu cliques sur le smiley tu as la liste, et quand tu cliques sur un smiley de la liste ça l'incorpore à ton message.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Zébritude et conscientisation

Message par plumille le Ven 20 Aoû 2010 - 15:51

Euh... Le NDB a déjà tenté le 'tit clic sur la base avec la tête de smiley jaune ! (Neuneu mais pas si tant quand même ! (smiley qui tire la langue...)). Sauf que ça marche pas !!
Je réessayerai ce soir...

(oui, parce que non contente de poluer vos zébras, je glande sur internet au lieu de bosser mais bon... du moment que la tâche est abbatue (et je ne parle pas de moi), sont pas trop regardant...)

Bref,

Plume d'eau rayée a écrit: Mais en plus de plussoyer le post de vega de 15h 44, je trouve que dans ton discours il y a un biais... celui de confondre notre présence sur le forum et notre vie. Ce forum est un lieu de rencontre de zèbres, une majeure partie des sections est consacrée à l'impact de la zébritude sur notre existence et tout et tout. Ce qui, dans notre vie, n'a rien à voir avec les rayures, nous n'éprouvons tout simplement pas le besoin de le raconter ici, espace défini comme ayant la zébritude comme dénominateur commun. Nous ne ramenons pas tout à nos rayures, tout ce dont nous parlons ici est ce qui peut se rapporter aux rayures, ce n'est pas la même chose !... La moindre expérience de la vie courante devient sujet... ? Non ! Chaque expérience de la vie courante qui nous semble vécue de manière "différente" est discutée si elle semble avoir un rapport avec les rayures - et bonne à partager.
[...]
Plume qui pense qu'il faut les faire sauter

Plussoyer ... J'adore ! Il a fallu que j'aille vérifier ce que ça voulait dire ! Le miracle d'internet, je me coucherai moins bête ce soir...
Et en plus ton argument est imparable, inataquable et recevable ! Comment ai-je pu ne pas y penser, moi qui passe ma vie dans les biais d'interprétation ??
Comme quoi... le nez dedans, on perd tout jugement !! (smiliey qui s'auto moque)

Et qu'est ce que tu penses qu'il faut faire sauter ? Les champignons ??

vega a écrit:
comme on peut à la fois se sentir très nul et quelque part, savoir qu'on sait mieux qu'eux, oui, ça énerve... Du coup, si on se risque à avoir un avis tranché, on leur ressemble.... roh le crime!!!

Trop bien vu...

vega a écrit:
Accepter la vérité et accepter que ce ne soit pas de l'orgueil, juste une vérité simple.

Pas prête pour ça...
Merci en tout cas.
A tous, pour tout.
Je crois que je vais beaucoup apprendre ici !

Plumille

plumille
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 31
Date d'inscription : 20/08/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Zébritude et conscientisation

Message par Invité le Ven 20 Aoû 2010 - 15:54

si tu cliques sur les smileys qui apparaissent quand tu cliques sur l'autre ça marche pas?
Essaie de chez toi alors c'est peut-être un pb local.
sinon, il faut écrire les raccourcis.
vite fait, sans les espaces tu as:
: ) Smile
; ) Wink
: P Razz
: x Mad
cheers : cheers :
etc...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Zébritude et conscientisation

Message par strad le Ven 20 Aoû 2010 - 16:35

vega a écrit:Alors pour la NDB Wink
pour les smileys: tu as une case avec un bonhomme jaune qui te sourit, tu lui tapes sur la tête et tous ses collègues apparaissent. Tu cliques, ils se rajoutent au texte.
Pour la couleur, tu as une sorte de rubicube à gauche du bonhomme; Le texte en couleur doit être entre les 2 balises qui s'affichent dans le texte.
Pareil pour tout le reste.


J'en pleure de rire.

Pour le reste, plumille, j'apprécie tes interventions, mais elles sonnent un peu comme "Est-ce qu'il y a quelqu'un de modeste ici? Je trouve ça intéressant et triste. Interessant car c'est la question qu'on pourrait tous se poser, que moi-même je me suis posé le jour où je suis arrivé ici: "ne vais-je pas me sentir trop débile?", et pour te rassurer sur une de tes questions, ce n'est pas en parlant 6 langues qu'on peut s'auto-diagnostiquer zèbre, et ce n'est n'est pas parce qu'on a aucun don "révélé" quon peut se prétendre comme étant son cousin de la ferme... Dans certains témoignages, c'est vrai, quelques membres du forum ramènent tout à la douance, soit en questionnant les autres, parce que ça les perturbe, soit pour alimenter la liste énorme de leurs caractéristiques, et ça peut être inconfortable. Et il y en a d'autres qui ne prononcent pas le mot zèbre, ou très peu. C'est vrai que les premiers instants sur le forum on essaye d'apprivoiser un nombre énorme d'idées et de phrases, on se laisse submerger par plein de caractéristiques. Pour certaines d'entre elles, c'est la panique tellement on s'y retrouve dans les détails, donc ça rassure mais en même temps ça fait peur car on le voit noir sur blanc, et pour d'autres, on se sent stupide, bête, et on se dit "mais que-ce que je fous là"! C'est normal!

Il faut avant tout se dire qu'avant d'être ou non des zèbres, nous sommes des humain (très bateau), et donc il y aura, comme tous les humains de cette planète, des gens qui se poseront des questions ici, des gens qui essaieront de faire leur psychothérapie en lisant des témoignages par centaine, et des gens qui ramèneront tout à leur zébrures de peur de ne plus se sentir chez eux ici. Tellement de personnes différentes ici, tu ne l'imagines pas, avec des défaut et des qualités que tu retrouves chez tout le monde, au quotidien, il y a juste des problèmes qui sont plus fréquents et plus difficiles à vivre quand les gens sont plus lucides, et plus sensibles que la moyenne.

Et pour finir, j'ai l'impression que tu généralises tout, et ça me fait bizarre de lire que tout le monde ici se sent trop "zèbre". Tu ignores que le doute (sur tout pas seulement la douance) me ronge et tu ignores aussi peut être que c'est pour la majorité des membres comme ça, même si ça ne se ressent pas dans leurs nombreux messages.

Bon j'espère que tu ne t'énerveras pas sur moi hein? Wink

strad
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 177
Date d'inscription : 16/08/2010
Age : 32

Revenir en haut Aller en bas

Re: Zébritude et conscientisation

Message par Lanza le Ven 20 Aoû 2010 - 17:15

Plume d'eau rayée a écrit:Plume qui pense qu'il faut les faire sauter
I love you
plumille a écrit:Et qu'est ce que tu penses qu'il faut faire sauter ? Les champignons ??
Les champignons gardent toute leur saveur lorsqu'ils sont sautés.

Prienpa a écrit:Ah, oui, on aime bien se plaindre, se sentir incompris ! Et puis, si on est zèbres, le problème est pas vraiment de notre faute, on est en plus victime qu'autre chose, et cet aspect de la chose est très réconfortant.
Problème ? Victime ? Un problème ça se résout. Et s'il n'y a pas de solution, c'est qu'il n'y a pas de problème. La douance (ou les zébrures si ça vous fait plaisir), n'est pas un problème. Le problème, quand problème il y a, c'est la manière dont elles sont gérées. Et ça, nous n'en sommes pas victimes.

Lanza
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1908
Date d'inscription : 14/04/2010
Age : 40
Localisation : Finistère sud

Revenir en haut Aller en bas

Re: Zébritude et conscientisation

Message par V.Lady le Ven 20 Aoû 2010 - 18:43

.


Dernière édition par V.Lady le Mer 26 Oct 2011 - 16:35, édité 1 fois

V.Lady
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2238
Date d'inscription : 12/05/2010
Age : 41
Localisation : Nord vraiment au nord.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Zébritude et conscientisation

Message par Invité le Dim 22 Aoû 2010 - 9:43

Wé... je ne crois pas qu'il faille vouloir trop en faire sur la "responsabilisation". La douance en fonction d'un certain nombre d'autres paramètres, les uns personnels, les autres issus de l'environnement constitue souvent une difficulté pour faire son chemin dans un bon équilibre dans un monde qui, en très grande majorité, pense autrement... sachant que nous ne pouvons pas modifier notre fonctionnement cérébral et devons agir sans cesse en aval. Ce n'est pas qu'il n'y a "pas de solution", c'est qu'elle est souvent longue à trouver, ou bien à réinventer sans cesse, ou qu'il n'y a pas un problème-une solution mais des problèmes qui nécessitent l'invention de solutions.
Une particularité qui modèle notre être et notre vie d'une manière inimaginable et qui peut causer des difficultés et des souffrances considérables, mais dont il est socialement interdit de parler, reste quelque chose de difficile à gérer. Peu de gens sont ainsi confrontés à une interdiction formelle de parler d'une composante fondamentale de leur identité, composante positive à laquelle ils sont susceptibles de tenir.
J'imagine le zébrillon de 6 ans qui se fait broyer non stop par ses instits (ce qui m'est peu ou prou arrivé dès la seconde année de primaire, par ailleurs), je me vois mal dire d'un ton pénétré qu'il est responsable du mal-être qui peut en résulter à dix ans ou même à vingt.
Un nombre non négligeable de surdoués subissent des choses qui sont, objectivement, des agressions. A force de répéter que nous sommes responsables, on en arriverait à minimiser la portée de ces agressions et le temps nécessaire pour s'en remettre. Surtout qu'elles continuent, souvent, à se produire... à moins de vivre totalement cachés en écrasant ce trait de personnalité, ce qui n'est, il me semble, pas vraiment le but.
Donc, si, la douance est une chance mais AUSSI, un certain nombre de fois, la source de problèmes, de problèmes que nous avons l'obligation de résoudre mais où l'attitude de l'autre peut avoir une part de responsabilité. Et ces derniers sont les pires.
Je suis responsable de ma décision d'agir contre ce qui m'arrive de désagréable ou pas. Ce n'est pas pour autant que je suis responsable de tout ce qui m'arrive, et jamais victime de quoi que ce soit - y compris sous la pression d'un PN.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Zébritude et conscientisation

Message par V.Lady le Dim 22 Aoû 2010 - 11:45

.


Dernière édition par V.Lady le Mer 26 Oct 2011 - 16:34, édité 1 fois

V.Lady
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2238
Date d'inscription : 12/05/2010
Age : 41
Localisation : Nord vraiment au nord.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Zébritude et conscientisation

Message par Invité le Dim 22 Aoû 2010 - 11:50

Puisqu'on parle de gérer les choses désagréables...

Je ne sais pas expliquer, mais quand un problème, un doute, ou une souffrance qui me cause vraiment souci, si je ne peux le résoudre seule, alors je l'imagine dans ma tête. Je lui donne une forme, une image. Ou tout simplement je l'imagine en pierre, vulgaire caillou. Puis je vais le poser "ailleurs", loin de moi, ça m'arrive même pour les plus difficiles, de penser que je vais le déposer au pied d'un grand arbre, toujours le même. Puis je "reviens m'occuper de moi sans ce caillou".

ça laisse son existence à ce problème, on ne le nie pas.
Mais ça donne du sens à "trop fort pour moi, je m'en déleste". ça décentre... Et ça fait du bien. ^^


ça permet aussi d'accepter des choses pas faciles, comme toutes ces différences qu'on vit au quotidien sans pouvoir trouver à qui en parler. Mais pas seulement. Ou souffrances de parcours, en cours de route, que l'on a vécu chacun avec sa sensibilité. Qui nous ont façonné. On ne peut pas jouer à l'aveugle avec, les oeillères c'est pire encore... Mais dire qu'on veut y poser plus loin, oui. Pour retrouver son équilibre intérieur et avancer de nouveau. Et un jour, la solution jaillit toute seule, ou bien on retourne voir de temps en temps son caillou, et un matin, on se rend compte qu'il est VRAIMENT devenu un truc inerte, et le tracas est fini.
cheers

Je cloisonne aussi pas mal dans ma tête, pour réussir à gérer:
* soit plusieurs choses de front et m'y retrouver,
* soit pour empêcher les interactions indésirables, l'envahissement d'un problème qui déborde sur le reste autour.
Un peu comme la menthe ou la mélisse dans le jardin: si on les laisse faire, les racines courent dans le sol et vont faire de nouveaux plants partout autour. Alors on met une barrière verticale dans le sol, qui stoppe les racines et voilà.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Zébritude et conscientisation

Message par Invité le Dim 22 Aoû 2010 - 19:23

Je te suis complètement sur la non responsabilité des enfants et adolescents sur ce qu'ils vivent. Je sais bien, pour en avoir fait l'expérience, que l'on peut être victime des adultes, étant enfant, y compris étant adulte (nous en avons déjà parlé d'ailleurs, j'ai moi aussi été victime d'un PN...). Cela dit, ce que je fais de ma vie, ma volonté de sortir de schémas répétitifs, de situations qui me font souffrir, de mon immense capacité procrastinatoire, etc, tout cela ne dépend que de moi. Encore faut-il accepter certaines fois de se faire aider pour décoller de sa merde !

On est évidemment responsable de ce que l'on fait en son âme et conscience. Mais sans négliger le fait que les blessures de la vie ont un impact sur notre force et nos possibilités de réagir. Nous avons la responsabilité des leviers qui sont accessibles à nos mains, pas des autres, et si quelqu'un se met à taper avec une barre de fer la main quand on l'avance vers un des leviers, on ne va pas, que je sache, serrer les dents en se disant "je suis seul responsable du fait que je n'arrive pas à actionner ce levier".
Derrière ce mot de responsabilité, il y a TOUJOURS la culpabilité. Si je suis responsable de ce que je fais dans un contexte donné, et que le résultat de mon action est mauvais - pour moi, pour les autres - alors je suis automatiquement coupable d'avoir commis une faute, un délit : cette décision que j'ai prise. Dès lors, on en arrive vite à exonérer l'agresseur de sa responsabilité : c'est moi qui n'ai pas su parer le coup !

Je trouve problématique, au bout d'un moment, qu'on se décide à faire what mille contorsions pour se répéter que nous sommes responsables de tout, nos difficultés, notre mal-être etc, que si les autres ne nous comprennent pas et ne nous acceptent pas, c'est à nous et à nous seuls de nous démerder pour nous fondre dans le décor et ne plus les déranger. What mille contorsions pour tâcher de vivre avec l'objectif numéro un de ne surtout pas prendre le risque d'être perçus comme différents, et en deux seulement, de n'en pas trop pâtir... tu vois ? Nous sommes 3%, ce n'est pas à nous d'exiger un monde à notre mesure, mais puisque nous sommes d'accord pour dire qu'il y a différence et non supériorité, ben il me semble légitime de se demander comment on peut aussi faire comprendre à l'autre qu'il peut faire un petit pas vers nous, de temps en temps, et chercher à se faire accepter autrement qu'en se déguisant. Exactement comme les gauchers que, normalement, on ne contrarie plus.

(C'est dans cette optique que je rêve d'un terme à la fois explicite et dépourvu de toute possible connotation de "supériorité", que j'aime bien un truc comme "altercognitif" par exemple. Pouvoir un de ces quatre, répondre clairement, sans fierté ni agressivité ni conflit, à une personne qui se demande qui est cet individu étrange, hyperémotif, difficile à saisir etc etc, répondre d'un mot qui susciterait juste comme réponse "ah bon, je vois", e basta.)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Zébritude et conscientisation

Message par V.Lady le Dim 22 Aoû 2010 - 20:33

.


Dernière édition par V.Lady le Mer 26 Oct 2011 - 16:36, édité 1 fois

V.Lady
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2238
Date d'inscription : 12/05/2010
Age : 41
Localisation : Nord vraiment au nord.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Zébritude et conscientisation

Message par Invité le Dim 22 Aoû 2010 - 21:21

Pour autant, s'il est mauvais (ce qui n'est pas le cas, il est absolument délicieux Very Happy ), je ne m'en sentirai pas coupable. Ce n'est pas une faute de rater un gâteau.

Si. Elle est moins grave si c'est pour toi que tu l'as fait. Pardon ! elle te sera moins reprochée. C'est tout. Et je pense que la réussite nécessite une part de chance, de sorte qu'il ne faut jamais trop se l'attribuer; en revanche, l'échec est entièrement une faute de la part de celui qui avait la responsabilité de l'action. Qui tolère l'échec chez l'autre aujourd'hui ?
Puisque tu parles de gâteaux, la toute première fois que j'ai invité Maly à déjeuner à la maison, je lui ai servi une tarte au citron, qui était ratée. C'est la seule que j'ai jamais ratée. Et pourtant, trois ans et quelques jours plus tard nous nous passions la bague au doigt. Et bien sincèrement, je reste surpris que ce foirage lamentable (parce qu'une tarte au citron c'est très facile à faire) ne l'ait pas convaincue d'avoir affaire à un gougnafier et tout compromis dès le départ, et je pense profondément que je l'aurais mérité.

Je dissocie nettement difficultés et mal-être de mes rayures, même si je sais qu'une partie des premières viennent de ce que les secondes n'ont pas été reconnues. Par contre, je me pose une question (et à toi par la même occasion) : qui te demande d'être comme tout le monde, Plume ? Qui te demande de nier ta sensibilité ? de penser différemment ? Tu peux décider de faire une force de ta différence, de te présenter comme cela (sans en parler, ce n'est pas nécessaire). Tu es différent, si tu vis cette différence sans ressentiment, tu seras accepté plus facilement.

J'aimerais que ce soit vrai. Je n'ai jamais parlé de tout ça "à l'extérieur", évidemment, pas fou. Personne ne me demande de nier ou de penser différemment, mais de cacher, oui. Ne pas dire, ne pas expliquer ces bizarreries que je ne peux pas masquer parce que c'est impossible; par exemple, que certaines situations me mettent dans un état de panique incontrôlable avec le besoin incoercible de résoudre la situation. Et toute ma façon de gérer mon travail, par exemple, de me piloter moi-même pour ne jamais arriver à cette situation détestable : la lassitude, le ras le bol, l'ennui. Mon incapacité à long terme à faire aussi bien ce qui me passionne que ce qui m'emmerde. Etc. Ce que j'attendrais, c'est par exemple qu'on accepte que je ne manifeste pas un enthousiasme de commande pour ce qui me gonfle. Exiger que je le fasse correctement OK, mais que je danse de joie, non. C'est un exemple. Un exemple de comportements qui sont en lien plus ou moins direct avec les rayures et que je suis las de devoir cacher au profit d'un masque de conformisme.
L'existence même en tant que Z. Le thème du surdoué est à la mode (hélas), il est admis que ces gens existent, mais personne individuellement ne peut faire accepter qu'il est l'un de ces spécimens étranges. Contradictoire non ?

En fait, je considère que les rayures sont un truc qui rend des choses plus faciles, ouvre des possibles que n'ont pas les autres, mais aussi, rend plus difficiles, et parfois impossibles des choses très bien maîtrisées par les non-Z, communes, et utiles. Auxquelles nous n'avons pas plus "droit" qu'un non-synesthète n'a le droit de percevoir ce que c'est que la synesthésie. Et que ben... on pourrait bien arriver à faire admettre aux autres que ces choses sont difficiles ou impossibles pour nous. Qu'on essaie, mais qu'on ne peut pas garantir le résultat, et ce, pour la même raison que, par ailleurs, on leur apporte des trucs "différents", d'autres fois. Même si du point de vue du non-Z, c'est incompréhensible, comme une phobie qu'on ne partage pas. Et ça serait plus simple si on avait le droit d'employer un mot clair, précis, juste et sans faux-sens parasite... et socialement accepté. Non ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Zébritude et conscientisation

Message par plumille le Lun 23 Aoû 2010 - 9:47

C'est extra de voir ce post vivre et se développer de cette manière...
Je n'étais pas venu depuis 2 jours et ce que j'y retrouve me ravie...

Comme je te rejoints, Plume, lorsque tu dis :

Plume d'eau rayée a écrit:
puisque nous sommes d'accord pour dire qu'il y a différence et non supériorité, ben il me semble légitime de se demander comment on peut aussi faire comprendre à l'autre qu'il peut faire un petit pas vers nous, de temps en temps, et chercher à se faire accepter autrement qu'en se déguisant. Exactement comme les gauchers que, normalement, on ne contrarie plus.

(C'est dans cette optique que je rêve d'un terme à la fois explicite et dépourvu de toute possible connotation de "supériorité", que j'aime bien un truc comme "altercognitif" par exemple. Pouvoir un de ces quatre, répondre clairement, sans fierté ni agressivité ni conflit, à une personne qui se demande qui est cet individu étrange, hyperémotif, difficile à saisir etc etc, répondre d'un mot qui susciterait juste comme réponse "ah bon, je vois", e basta.)
Le rêve !!
Et un peu plus loin :
Plume d'eau rayée a écrit:
Le thème du surdoué est à la mode (hélas), il est admis que ces gens existent, mais personne individuellement ne peut faire accepter qu'il est l'un de ces spécimens étranges. Contradictoire non ?
[...] ça serait plus simple si on avait le droit d'employer un mot clair, précis, juste et sans faux-sens parasite... et socialement accepté. Non ?

Je me retrouve totalement dans ces mots !
J'ai déjà tellement de mal à gérer la situation pour mon fils, face à l'école. A parler au professeur sans ressentir cette espère ce "honte" où je me projette dans les pensées de mon interlocuteur en étant persuadée qu'à ce moment il pense "encore une de ces mères persuadée que son rejeton est meilleur que les autres et que ça lui donne tous les droits...". Et malheureusement, souvent c'est effectivement ce qu'il pense !!
Et je me force à le faire, et à essayer de faire comprendre ou passer un message parce qu'il s'agit de mon fils et que je veux l'aider...
Mais alors pour moi ! alors hop, remettons le masque, je n'essaye même pas !!

Et je crois que j'ai tellement intégré mes mécanismes de mimétisme pour ma part, qu'ils font partie intégrante de mon fonctionnement et que c'est de ça qu'est partie mon interrogation : je ne reconnais pas, comme vous, un fondement de zébritude aux éventuelles difficultés que je rencontre, car je ne fais pas ce lien, me refusant cette différence...
L'autre dirait "il était malheureux sans le savoir" !! Mais il en reste un sourd mal être, une solitude parfois, un titillement de regret souvent, le tout sans identification concrète ce qui est bien pire... Tout ça parce que je n'ose pas, moi même, poser ce mot magique qui dirait les choses de manière neutre et sans préjugé...

Je suis pétrie de préjugés !!

plumille
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 31
Date d'inscription : 20/08/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Zébritude et conscientisation

Message par eolia le Lun 23 Aoû 2010 - 12:39

La première fois que je suis allée sur un forum centré autour de la douance, c'était pour mes enfants et j'en suis souvent sortie avec cette impression : "mais enfin tout n'est pas lié à la précocité !". J'entends encore parfois des personnes prétendre que tel enfant est surdoué car ayant de bons résultats scolaires ou sans doute zèbre puisque trop turbulent en classe ou ailleurs. Il y aussi des enfants scolaires avec certaines facilités ou un bon encadrement. Il y a des enfants "mal élevés", j'ose le dire. Un enfant qui grandit sans aucune limite, sans avoir jamais appris à respecter qui que ce soit (pas même lui-même puisque je pense qu'on le dessert en ne lui expliquant pas les conséquences possibles de son attitude) n'est pas un zèbre pour autant. Et pourtant, il pourrait être possible de trouver des points communs. c'est comme décider que l'on a la rougeole parce qu'on a des boutons rouges. Very Happy
Donc oui, tu as raison, certains de nos actes ou comportements ne sont pas nécessairement liés à la zébritude.
Simplement, comme l'a expliqué Plume, par exemple, être zèbre n'est pas dénué de conséquences... Oui, cela peut avoir une réelle influence sur le parcours scolaire du zèbre avec parfois des conséquences dramatiques si aucune adaptation n'est réalisée.
Cela peut aussi avoir des conséquences sur l'image que nous avons de nous-même, ce n'est pas la même chose de savoir que nous vivons les choses avec excès parce que c'est notre façon de fonctionner, que de penser que nous sommes des inadaptés. Avant, j'ai cru que je ne pourrais jamais m'adapter, j'ai pensé à "m'ermiter". Marre de souffrir, de ne pas être comprise, de ne pas pouvoir être moi-même.
Et puis, lorsque j'ai appris ma zébritude, j'ai enfin pu me regarder avec compassion et comprendre que cela faisait partie de moi. Un véritable soulagement.
Et là où je trouve ce forum très utile, c'est que je m'aperçois à quel point nous sommes différents. Ce qui parfois peut sembler une revendication ou même une forme d'élitisme, peut aussi être une façon de se demander : dans quelle mesure sommes-nous identiques et différents et si nous sommes différents, pourquoi le sommes-nous ? Est-ce inné ? Une part de nous que nous avons appris à nier ? Une adaptation ? Est-ce que cela nous permet de mieux nous sentir ? De nous sentir plus en phase avec le reste de la population ? En ce qui me concerne, cela m'aide à mieux me comprendre. Je ne suis pas très fière au fond de ce nombrilisme et pourtant, je m'aperçois qu'il me permet aussi de me réconcilier avec l'autre et c'est d'autant plus important que vivant dans une famille de zèbres, je ne suis pas côtoyer plusieurs zèbres que je ne comprends pas et même certains qui le sont peut-être et pourtant m'ont fait beaucoup de mal lorsque j'étais plus jeune. Comprendre permet de pardonner, d'avancer et de savoir qui nous sommes car je crois que c'est important pour se tourner vers l'autre vraiment et non pas se contenter d'espérer que l'autre nous renverra un miroir flatteur...
Le gros problème du forum, c'est qu'il est très dense et que je me dis qu'il est certainement plus facile de trouver plusieurs personnes qui partagent mes passions et autres préoccupations moins égocentriques, mais que le temps manque car je veux aussi et surtout vivre vraiment, pas seulement ici! Et je termine donc sur une touche très nombriliste. lol!

eolia
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 208
Date d'inscription : 28/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Zébritude et conscientisation

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 1:11


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum