Hé bien, voilà ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Hé bien, voilà ...

Message par Dégivré le Mer 18 Sep 2013 - 21:32

Bonjour tout le monde !

J'avoue ne pas être très friand de ce genre d'auto-présentation, mais je m'y prête de bonne grâce, puisque c'est souhaité.

De prime abord, je signale que je suis né en 1943, et que j'ai donc 70 ans aujourd'hui. Accessoirement, je précise aussi que je suis Belge, et qu'aussi bien l'une que l'autre de ces caractéristiques est absolument incurable !  Laughing 

Sérieusement, s'il y a bien quelque chose au monde à laquelle je n'ai jamais accordé d'importance, c'est bien ma nationalité ... Je suis « né quelque part... » (Maxime Le Forestier), et je me sens citoyen du monde.

https://www.youtube.com/watch?v=4DTbe2W3Fqg

Ceci dit, je me rends compte que j'ai eu bien de la chance de ne pas être né  dans un de ces pays du tiers monde où rien qu'arriver à survivre est un miracle de tous les jours ... Quant à mon âge, je dois dire que je n'arrive pas à l'intégrer dans ma tête ... je suis donc en quelque sorte condamné à mourir « jeune » ! ! ! Laughing 

Du point de vue de ma formation, et de ma vie professionnelle, je suis architecte, mais j'ai évidemment arrêté de travailler, vu mon âge.

Pourquoi me suis-je inscrit sur ce site ? Hé bien, parce que depuis quelques années, j'ai été sensibilsé au fait d'être « HQI », à l'impact que cela peut avoir eu sur ma vie, sans que je m'en sois rendu compte, de par divers contacts que j'ai eu sur des sites spécialisés, au hasard de mes surfs tous azimuts, et fort intensifs, dois-je dire, Shocked alors que bien qu'ayant eu connaissance de ma douance depuis l'âge de 15 ou 16 ans, je n'y avais jamais attaché d'importance.

J'en viens maintenant à l'histoire du QI, or not QI ... Oui, j'ai passé les tests de QI quand j'avais 15 ou 16 ans, suite à deux invraisemblables déboires scolaires, invraisemblables par rapport au passé de ma scolarité, car « on ne savait vraiment plus quoi faire de moi » ... Le résultat, à l'ébahissement général, a été clarissime, bien que pour le moins paradoxal pour les non-informés, au vu de mes échecs scolaires. On a dit à ma mère, en lui disant de ne pas me le dire, laquelle s'est empressée de me le dire, en me disant bien entendu de ne jamais dire qu'elle me l'avait dit ... vous voyez ce que je veux dire ? ... Laughing  ... que j'avais une intelligence supérieure à la moyenne ... Patatras ! Comment un garçon en échec scolaire répété peut-il diable être déclaré non seulement intelligent, mais encore plus que la moyenne ?

Je n'ai jamais eu connaissance du nom du test que l'on m'a fait passer, mais cela ne peut avoir été que le WAIS, puisque c'est celui-là que l'on fait passer à partir de l'âge où j'ai passé ce test de QI, et non le WISC, qui est destiné aux enfants nettement plus jeunes. Une chose est certaine, j'ai le souvenir d'avoir passé une bonne partie de la journée dans ce service de psychologie, à répondre à d'innombrables questionnaires plus étonnants les uns que les autres.

Alors ... mon parcours dont j'ai découvert bien tard qu'il était un des cas de figure assez typique de la « surdouance » ... ? Hé bien, voilà ...

1 / A l'école primaire, j'ai toujours eu, à chaque trimestre, des résultats qui variaient entre 92 et 96 %, et j'étais toujours le premier de classe, à l'exception d'une seule fois, où je n'ai eu que le bas de ma moyenne de résutats, et où un condisciple m'avait dépassé de 1 ou 2 %, à la « surprise générale », car d'habitude il était à environ 6 à 10 % en dessous de moi ... J'ai appris par après qu'il s'était fait un challenge d'être au moins une fois le premier ... Lui ? Ou ses parents ?  scratch Laughing    Moi, j'étais en tout cas considéré véritablement comme a-normal, connu dans l'école pour cela comme le loup blanc, ou le mouton noir ...

Je ne faisais vraiment pas le moindre effort pour obtenir ces résultats, cela me semblait la chose la plus naturelle du monde, sans pour autant jamais attraper la grosse tête ... du moins extérieurement ... Rolling Eyes   Embarassed  Laughing car dans mon for intérieur, il m'était évident que je n'étais pas tout à fait comme les autres, puisque les chiffres étaient là ...  

Mais je n'y attachais vraiment aucune importance ...En primaire, j'ai le souvenir très net de ne JAMAIS avoir étudié au sens propre ... j'assistais aux cours, et c'était suffisant ... Et d'ailleurs, plus tard, je n'ai pas beaucoup étudié non plus, tout simplement parce que j'en étais incapable ... Même quand je faisais l'effort de rester des heures à lire et relire des cours, RIEN ne rentrait ! ! !  Et à cette époque-là, cela m'amena bien des déboires ...

2 / En effet, tout a changé lorsque je suis arrivé en secondaire ... Dès la première année, je ne me suis situé que dans les 70 %, puis la deuxième dans les 60 %, pour finalement échouer lamentablement la troisième année ! La catastrophe !

3 / Ce fut le début d'une incroyable série d'échecs scolaires répétés ... J'ai fait quatre fois le niveau de la troisième année secondaire ! ! ! Après la deuxième année échouée, on me fit passer les tests de QI, car on se demandait à juste titre si cela valait la peine d'essayer de me sortir de là, d'autant plus qu'avant d'être entré dans la spirale infernale de mes échecs, j'avais toujours déclaré que je visais rien de moins que l'architecture, ce qui avait avait semblé quelque peu utopique de la part d'un enfant d'une classe sociale relativement modeste, et qui de par mes échecs était devenu un rêve à jamais inaccessible ... Je précise tout de suite que j'ai effectivement eu mon diplôme, mais sans gloire, et avec encore un parcours chaotique ! Je n'ai jamais pu vraiment étudier ... En fait, je ne dus d'obtenir mon diplôme que grâce à la patience de ma mère.

4 / Mais ce résultat paradoxal de QI expliquait au moins pourquoi dès l'enfance je dévorais littéralement tous les livres qui me tombaient sous la main, y compris des sujets normalement abordés à un âge plus avancé, par rapport aux âges que je traversais. et même à l'âge adulte, paraît-il ...
________________________________

Voilà résumé très brièvement la découverte de mon « anomalie », là je noircis le tableau pour rigoler, mais il est certain que bien des personnes, dont des instituteurs, et plus tard des professeurs, me trouvaient « étrange, bizarre, étonnant », et de fait, je ressentais bien moi-même que je n'avais pas grand chose de commun avec mes condisciples.

Néanmoins, contrairement à beaucoup de « surdoués », je n'ai jamais été réellement en proie à des problèmes existentiels, malgré mes angoisses pour mon avenir lors de la période noire de mes échecs scolaires répétés ... mais il s'agissait d'angoisses pour un sujet précis, et rien d'existentiel ... en fait, je ne me rendais absolument pas compte du précipice socio-professionnel vers lequel mes échecs me menaient ... J'étais vraiment inconscient ... a posteriori, je me dis que j'avais tout de l'imbécile heureux ... J'étais en pleine dichotomie, j'occultais le plus possible les futures conséquences de mes échecs scolaires, et je vivais les yeux fermés sur cette question, profitant des plaisirs que m'offrait la vie ... Par ailleurs, depuis l'enfance, toute ma vie, j'ai toujours essayé de me couler plus ou moins dans le moule de la conformité sociale, sans jamais y parvenir fondamentalement, mais je savais faire illusion ...plus ou moins Rolling Eyes 

Mes centres d'intérêt ? Après avoir passé mon temps, à partir de l'adolescence, jusqu'à la quarantaine, à me gorger de vulgarisation scientifique, j'ai brusquement basculé vers la philo, la psycho, la socio, l'histoire, la politique aussi, au sens de l'analyse des idées, pas de la politique politicienne du quotidien ... Il me semble parfois qu'après avoir inconsciemment compris, ou vaguement deviné, qu'on ne saura jamais vraiment d'où vient le monde, car le big bang ne fait qu'expliquer en quelque sorte ce qui s'est passé APRES l'apparition du monde ... - d'où vient-il, lui, ce fameux big bang ? - ... après donc ce constat d'échec, j'ai probablement dû me dire que ce ne serait déjà pas si mal sinon de comprendre, du moins d'entrevoir ce qu'il en est des mammifères humains que nous sommes ...

Une sorte de viscéral optimisme m'a toujours évité de sombrer dans la « mélancolie », comme on disait aux siècles précédents. Je dois avoir quelque chose d'un Candide, bien que sachant parfaitement que le monde est loin d'être « le meilleur des mondes possibles » ... Au contraire, je dirais plutôt optimiste « malgré que j'aie pris pleine conscience de ce que le degré d'abjection dans laquelle peut sombrer l'humanité, à titre collectif, comme à titre individuel, n'a pas de limite », ... mais néanmoins optimiste, parce que j'ai quand même rencontré de ci, de là, des gens très bien, qui ne participaient pas à la veulerie générale ...

Hum ... je voulais faire court, pour cette présentation ... c'est plutôt raté ... Mais puisqu'il était demandé d'en faire une, j'aurais eu l'impression d'être très lacunaire si je n'avais pas dit au moins tout ceci ...

Une dernière chose, la musique, sous quasiment toutes ses formes fait partie de ma vie ... mais pas le rap, par exemple ... Laughing  ... désolé vis-à-vis des amateurs / trices .... « Sans la musique, la vie serait une erreur » , Nietzche.

A bientôt tout le monde !

P.S. Mon "vrai" pseudo depuis longtemps, c'est "Givré", mais je ne sais pourquoi, cela n'a pas fonctionné pour mon inscrition ici ... alors j'ai opté pour l'opposé, car au moins cela indique d'où je viens ... Laughing

Dégivré
Nouveau venu
Nouveau venu

Messages : 3
Date d'inscription : 24/05/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hé bien, voilà ...

Message par Lucilou Sauvage le Mer 18 Sep 2013 - 21:41

Bienvenue ici Dégivré, quel enthousiasme, quelle énergie, du haut de tes 70 ans! Qu'est-ce qui t'a donné envie de converser avec d'autres zèbres, toi qui a survécu si longtemps à ce sentiment d'être si différent de tes congénères?
Bonne soirée et à bientôt!

Lucilou Sauvage
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 964
Date d'inscription : 26/05/2013
Age : 40

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hé bien, voilà ...

Message par Dégivré le Mer 18 Sep 2013 - 22:07

Astrum Fulgens a écrit:Bienvenue ici Dégivré......
Fichtre, Astrum Fulgens !  Shocked 

Etre ainsi accueilli,
par un Astr' tel que toi,
hé bien, je te l'avoue,
j'en suis vraiment flatté,
carrément honoré !  Smile

Dégivré
Nouveau venu
Nouveau venu

Messages : 3
Date d'inscription : 24/05/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hé bien, voilà ...

Message par Invité le Mer 18 Sep 2013 - 22:12

Bienvenu par ici Dégivré. Installes toi et amuses toi. Au plaisir de te lire bientôt et de faire ainsi ta connaissance... Smile 

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Hé bien, voilà ...

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 9:51


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum