Anonyme de la Non-QI society: aussi zèbre qu'un normopensant, aussi normopensant qu'un zèbre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Anonyme de la Non-QI society: aussi zèbre qu'un normopensant, aussi normopensant qu'un zèbre

Message par azerty123 le Mar 17 Sep 2013 - 9:42

Quand le rire n'est plus

Au fil de mes innombrables tourments*, j'en suis arrivée à la conclusion que la véritable intelligence c'était simplement de refuser la souffrance, qui est souvent présentée comme étant un état de fait.
"Tu souffres, c'est normal, j'ai souffert aussi, la vie est ainsi faite" - le style de phrase qui prétend toujours justifier l'injustifiable, et qui légitime la violence, la loi du plus fort, du plus résistant, du plus adapté.

*dire que l'on a des tourments peut parfois donner l'impression d'être profond, alors j'en joue.

Si je vois un lien avec la sensibilité, c'est ici, dans le fait d'être capable de sortir du cadre appelé "norme", et d'oser espérer autre chose, pour soi et pour les autres.
L'individu qui a conscience que sa souffrance est "anormale" (avec des très gros guillemets, car elle peut être norme, et c'est en cela qu'il peut être dur de la comprendre), a déjà fait un pas vers plus d'intelligence.

Mais que se passe-t-il si des individus invoquent leur sensibilité, leur souffrance, pour imposer des normes au moins aussi inacceptables? Si l'on se sert d'une "qualité" qu'on abstrait du monde, qu'on considère "en soi" pour devenir soi même un bourreau, mais un gentil bourreau?
La fameuse querelle du gentil contre le méchant, le zèbre contre le pervers narcissique, le zèbre contre le normopensant.
Peut-on être "gentil" et "hypersensible" en dehors d'une relation? Quel sens ça a dans ce cas? Quelle est la norme de cette "gentillesse", ou autrement dit: en quoi est-elle intrinsèquement de la gentillesse?

Je parle dans le vide, sans attendre d'écho, parce que je suis super hype.

azerty123
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 107
Date d'inscription : 13/09/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Anonyme de la Non-QI society: aussi zèbre qu'un normopensant, aussi normopensant qu'un zèbre

Message par Darth Lord Tiger Kalthu le Mar 17 Sep 2013 - 10:10

Parce qu'on se fiche des termes Wink
Un seul objectif doit être le notre (quel que soit le qi) : la recherche du bonheur. On vit, on meurt, entre les deux on cherche le bonheur. Entre 2 phases de joies on s'occupe. Si on se plaind le bonheur nous fuit. Une fois qu'on a compris ça...

_________________
Appel tigres // Règles de courtoisie // pour les nouveaux // C'est quoi les Tigres ?
"Hasta la tigrolution siempre !" "Nous pensons trop et ne ressentons pas assez !"

Darth Lord Tiger Kalthu
Maître es rayures
Maître es rayures

Messages : 16901
Date d'inscription : 02/12/2012
Age : 37
Localisation : Koriban

http://www.zebrascrossing.net/t14849-qu-est-ce-que-le-tigre#6200

Revenir en haut Aller en bas

Re: Anonyme de la Non-QI society: aussi zèbre qu'un normopensant, aussi normopensant qu'un zèbre

Message par azerty123 le Mar 17 Sep 2013 - 11:37

Darth Tiger KΛLŤĤŲ a écrit:Parce qu'on se fiche des termes Wink
Un seul objectif doit être le notre (quel que soit le qi) : la recherche du bonheur. On vit, on meurt, entre les deux on cherche le bonheur. Entre 2 phases de joies on s'occupe. Si on se plaint le bonheur nous fuit. Une fois qu'on a compris ça...
Oui.
Après on ne cherche pas le bonheur tant qu'on loue la souffrance, tant qu'on pense que la souffrance fait de nous des êtres meilleurs.
Après ça n'empêche pas de se plaindre d'une souffrance, ça peut être bénéfique pour trouver une solution, mais la souffrance n'est pas une fin en soi.

azerty123
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 107
Date d'inscription : 13/09/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Anonyme de la Non-QI society: aussi zèbre qu'un normopensant, aussi normopensant qu'un zèbre

Message par ness le Mer 18 Sep 2013 - 13:10

A bas la souffrance!! Peste, que je souffre de pas arriver à m'en débarrasser...

ness
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 181
Date d'inscription : 03/08/2012
Age : 39
Localisation : monde

Revenir en haut Aller en bas

Re: Anonyme de la Non-QI society: aussi zèbre qu'un normopensant, aussi normopensant qu'un zèbre

Message par Invité le Mer 18 Sep 2013 - 13:39

On peut constater la souffrance, se définir même en considérant une certaine souffrance comme "critère" (évitons le mot "symptôme" tant qu'on parle d'un critère pour identifier ce qui n'est PAS une pathologie), sans qu'il y ait quoi que ce soit de malsain, à condition d'y voir un état initial.
C'est évident que si on y voir un état inéluctable, alpha et oméga, on n'est, au sens propre du terme, pas rendus, parce qu'on ne bougera pas.

Reste également à ne pas avoir le diagnostic trop hâtif chez les autres.

Qu'entend-on par souffrance a-normale ?
Cela peut être: souffrance qui n'est pas partagée par le plus grand nombre.
Cela peut être aussi, et les deux, d'ailleurs, ne s'excluent pas: souffrance à laquelle on refuse de se résigner, impliquant par là que notre état normal serait de ne pas souffrir. Et donc, qu'il faut se défaire de la souffrance. Se plaindre de manière sincère, c'est faire constater l'anormalité de son état, et donc en prendre acte soi-même: ce dont on se plaint, on ne l'accepte pas, on ne s'y résigne pas, on souhaite que ça prenne fin, ou alors on est en train, malgré les apparences, de faire autre chose. Désigner ainsi cette souffrance comme anormale, c'est un premier pas, la cerner, lui donner un nom et dire: ça, ça me fait mal, et je le récuse.

Souffrir sans se plaindre alors qu'il serait possible de guérir, c'est se résigner, ce n'est qu'une autre manière de ne pas avancer, qui est juste mieux acceptée socialement. Mieux acceptée, parce qu'on passe pour dur - performant - et aussi parce qu'on flatte l'égoïsme des autres, qui ont envie que l'espace reste libre pour leurs plaintes à eux.


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Anonyme de la Non-QI society: aussi zèbre qu'un normopensant, aussi normopensant qu'un zèbre

Message par Lucilou Sauvage le Ven 20 Sep 2013 - 18:51

Fus... a écrit:
Souffrir sans se plaindre alors qu'il serait possible de guérir, c'est se résigner, ce n'est qu'une autre manière de ne pas avancer, qui est juste mieux acceptée socialement. Mieux acceptée, parce qu'on passe pour dur - performant - et aussi parce qu'on flatte l'égoïsme des autres, qui ont envie que l'espace reste libre pour leurs plaintes à eux.
+1
Ça demande aussi beaucoup d'énergie d'écouter quelqu'un qui se plaint... C'est dérangeant, ça fout une mauvaise ambiance, sauf quand on essaye de se valoriser socialement en jouant le sauveur.
Ici en tout cas, je vois bien la sincérité de la souffrance de certaines personnes qui débarquent sur le forum. Mais je pense, (ici, je ne sais pas, mais parfois sur le zébras crossing de facebook, oui) qu'il y a des personnes qui se plaignent vraiment de façon peu intelligente. J'ai lu un post cet après-midi, je suis tout simplement scandalisée... une nana qui a une vie super, bien remplie en gros, qui se plaint qu'elle est moins performante parce que peut-être surmenée, et qui préfèrerais peut-être avoir juste une vie: "métro-boulo-dodo" et sans enfant. Bon ce n'est qu'un exemple, mais moi ça me hérisse le poil, ça me fait rigoler quoi! Se tape la tête cont 
Il faut bien faire la part des choses, en tout cas, c'est ce que j'essaye de faire, entre certains enfants pourris gâtés et des gens qui ont vraiment besoin d'aide.

Je n'ai pas eu l'impression en tout cas, si c'est ce que le post d'azerty veut exprimer, que la souffrance ici s'instaurait en norme. Mais disons le, je crois que Merlin avait publié des études psy à ce sujet, la plupart des zèbres qui consultent sont en souffrance. Il se peut qu'une bonne partie de la population zébrée nous échappent, parce qu'ils arrivent bien à s'adapter socialement, donc ils ne savent pas qu'ils sont zèbres ou ne voient pas l'utilité d'un tel forum.

J'avais lu une phrase dans un recueil de citations bouddhistes, je ne retrouve pas la citation sur Gogole, mais je peux l'écrire de source sûre: "Le malheur n'est pas un signe d'intelligence". Par contre, ne me demandez pas mes sources Very Happy 

Lucilou Sauvage
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 964
Date d'inscription : 26/05/2013
Age : 40

Revenir en haut Aller en bas

Re: Anonyme de la Non-QI society: aussi zèbre qu'un normopensant, aussi normopensant qu'un zèbre

Message par dessein le Ven 20 Sep 2013 - 21:48

j'ai rien lu

dessein
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3074
Date d'inscription : 24/02/2012
Age : 47

Revenir en haut Aller en bas

Re: Anonyme de la Non-QI society: aussi zèbre qu'un normopensant, aussi normopensant qu'un zèbre

Message par Invité le Ven 20 Sep 2013 - 21:59

Dessein, j'adore tes seins et les dessein que tu dessines le long de tes dessins.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Anonyme de la Non-QI society: aussi zèbre qu'un normopensant, aussi normopensant qu'un zèbre

Message par Invité le Ven 20 Sep 2013 - 22:10

Je n'ai pas eu l'impression en tout cas, si c'est ce que le post d'azerty veut exprimer, que la souffrance ici s'instaurait en norme. Mais disons le, je crois que Merlin avait publié des études psy à ce sujet, la plupart des zèbres qui consultent sont en souffrance. Il se peut qu'une bonne partie de la population zébrée nous échappent, parce qu'ils arrivent bien à s'adapter socialement, donc ils ne savent pas qu'ils sont zèbres ou ne voient pas l'utilité d'un tel forum.
Oh, ça, oui, c'est le reproche qui est fait en permanence à ce forum : à force d'ouvrir grand ses bras aux zèbres en souffrance, en arriver à ériger la souffrance en norme, au point qu'on s'imagine que zèbre égale surdoué qui souffre, ou que le surdoué soit une sorte de Prométhée rivé à son caillou, condamné pour l'éternité à être incompris, rejeté, "méprisé, abandonné de tous, homme de douleurs, familier de la souffrance,semblable au lépreux dont on se détourne" (Isaie 53, 3) Laughing 

Ci-dessous, une rare vidéo: le surdoué selon Georg Friedrich Haendel



Mais bon, il y a un paquet de biais qui amènent à cette impression, ne serait-ce que le flux constant de personnes néo-testées ou en instance de test, qui masque l'évolution que vivent les gens par la suite.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Anonyme de la Non-QI society: aussi zèbre qu'un normopensant, aussi normopensant qu'un zèbre

Message par Sélène-Nyx le Ven 20 Sep 2013 - 23:29

Astrum Fulgens a écrit:
"Le malheur n'est pas un signe d'intelligence".
Une façon de répondre à:
"Heureux les pauvres en esprit!" (ou les pauvres d'esprit?) Rolling Eyes 
Very Happy 

Sélène-Nyx
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2074
Date d'inscription : 29/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Anonyme de la Non-QI society: aussi zèbre qu'un normopensant, aussi normopensant qu'un zèbre

Message par azerty-banni le Sam 21 Sep 2013 - 11:34

Fus... a écrit:
Je n'ai pas eu l'impression en tout cas, si c'est ce que le post d'azerty veut exprimer, que la souffrance ici s'instaurait en norme. Mais disons le, je crois que Merlin avait publié des études psy à ce sujet, la plupart des zèbres qui consultent sont en souffrance. Il se peut qu'une bonne partie de la population zébrée nous échappent, parce qu'ils arrivent bien à s'adapter socialement, donc ils ne savent pas qu'ils sont zèbres ou ne voient pas l'utilité d'un tel forum.
Oh, ça, oui, c'est le reproche qui est fait en permanence à ce forum : à force d'ouvrir grand ses bras aux zèbres en souffrance, en arriver à ériger la souffrance en norme, au point qu'on s'imagine que zèbre égale surdoué qui souffre, ou que le surdoué soit une sorte de Prométhée rivé à son caillou, condamné pour l'éternité à être incompris, rejeté, "méprisé, abandonné de tous, homme de douleurs, familier de la souffrance,semblable au lépreux dont on se détourne" (Isaie 53, 3) Laughing

Mais bon, il y a un paquet de biais qui amènent à cette impression, ne serait-ce que le flux constant de personnes néo-testées ou en instance de test, qui masque l'évolution que vivent les gens par la suite.
Disons que le concept est fait pour qu'on puisse s'identifier à lui par rapport à des souffrances. Et c'est plutôt bien fait, parce qu'en fait ça permet de ne plus lier le QI au concept de douance, et si jamais on n'est pas testé HQI on peut se penser surdoué tout de même (avec l'idée que le psy qui a pratiqué le test n'est pas compétent, car pas dans la lignée de JSF).
Je trouve que ce vieux débat est parlant: http://www.zebrascrossing.net/t1129-hqi-versus-zebritude
Pas besoin d'être HQI pour être zèbre, et on n'est pas nécessairement doué en étant HQI, et la poule peut être un âne si elle veut...euh...?!
L'idée de zèbre, c'est la souffrance. C'est d'ailleurs un très bon argument marketing.
A la limite, si ça pouvait permettre aux gens d'aller mieux en gonflant leur égo... mais non, le zèbre est souffrance Wink 
Heureusement, le HQI n'implique pas tout ça. Donc même si je ne considère pas que l'intelligence soit le QI, je préfère encore l'idée de QI à celle de zèbre, qui me semble terriblement néfaste.

http://wiki.zebras-crossing.org/doku.php?id=articles:zebre
wiki zc a écrit:Déclarations de Jeanne Siaud Facchin

Certaines déclarations2) de Jeanne Siaud Facchin ou des membres de l'équipe de Cogito'Z semblent indiquer que le résultat d'un test de QI n'est pas strictement « nécessaire et suffisant » pour poser un diagnostic de douance, donc de zébritude, et qu'un bilan psychologique3) est nécessaire pour poser un diagnostic de zébritude. Ceci impliquerait qu'avoir un QI élevé et être zèbre sont deux choses différentes.

   Collectif ZebrasCrossing a dit4) : Y a t il une rupture nette aux environs d'un QI de 130 et dans ce premier cas, constate-t on d'autres seuils (145 ?), ou est-ce un changement continu, et dans ce second cas, sur quelle base est fixé le seuil ? Quid des régions du monde où le QI constant est différent ? Comment s'articule ce changement qualitatif à ce seuil là et les évolutions du QI à la hausse les années passées. Le seuil était-il différent?

       Audrey Platania, psychologue a répondu : Un QI n'est pas un diagnostic, il est un indice qui permet de comprendre. Le seuil est fixé selon des étalonnages prenant en compte l'age, le sexe la culture mais c'est une convergence d'indices cliniques qui permet de poser un diagnostic

   DiDi67 a dit5) : Raymonde Hazan explique : être « surdoué » n’est nullement affaire de Q.I, contrairement à ce qu’on a supposé bien longtemps. Pas plus, du reste, que de grande précocité. Qu'en pensez-vous ? Merci

       Jeanne Siaud-Facchin, psychologue a répondu : Je pense que si le QI n'est pas un diagnostic on ne peut l'exclure de ce diagnostic. Nous ne sommes pas dans le cadre de l'intuition psychologique mais d'un diagnostic. Et comme pour tout diagnostic il y a un tableau clinique complexe, dont le QI. Sinon c'est la porte ouverte à la sensibilité du psy.

   miwa a dit6) : Jeanne Siaud-Facchin : Qu'entendez-vous par on peut être THQI et ne pas être surdoué (Trop intelligent pour être heureux, l'adulte surdoué) ?

       Jeanne Siaud-Facchin, psychologue a répondu : D'autres diagnostics peuvent relever d'un score élevé de QI dans un domaine sans pour autant que cela s'inscrive dans un diagnostic de surdoué. C'est une démarche clinique complexe pour poser un diagnostic et cela doit intégrer un grand nombres de facteurs

   fournier a dit7) : un enfant peut-il etre surdoué s'il a un qi de 118, mais tous les troubles psychologiques d'un surdoué associés ???? (hyper-émotivité agressivité facilités)

       Coralie Laubry, psychologue a répondu : Le chiffre n'est qu'un indice qui peut être pénalisé par certains troubles présentés par l'enfant. Ce qui est important c'est le mode de fonctionnement de l'enfant, d'où la nécessité que le bilan soit pratiqué par un psychologue formé qui pourra clairement poser les choses.

wiki zc a écrit:Évolution possible du mot "zèbre"

Il semblerait qu'il y ait une évolution du sens du mot “zèbre”, depuis “zèbre = surdoué”, ce qui est le sens premier que lui a donné Jeanne Siaud Facchin dans son ouvrage Trop intelligent pour être heureux ? L'adulte surdoué, vers “zèbre = personne qui se retrouve dans les caractéristiques décrites par l'ouvrage Trop intelligent pour être heureux ? L'adulte surdoué”, voire “zèbre = personne diagnostiquée comme telle par Jeanne Siaud Facchin et son équipe à l'aide d'un bilan psychologique”.

Nous serions alors face à une pluralité de sens, une polysémie, certains sens ayant dérivés de la définition de départ et étant consacrés par l'usage. Les dictionnaires futurs indiqueront peut-être les différents sens du mot “zèbre”, et ajouteront le mot “zébritude” au vocabulaire, pour décrire la condition du zèb
ACHETEZ le livre de JSF, et si vous l'achetez en plusieurs exemplaires vous serez plus surdoués que les autres Wink

Je n'ai pas répondu plus tôt car j'ai été banni pour la raison "2"

Je regrette qu'il n'y ai pas sur ce forum un espace pour critiquer librement le concept de QI et surtout celui de zèbre(un salon par exemple).

azerty-banni
Nouveau venu
Nouveau venu

Messages : 3
Date d'inscription : 25/08/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Anonyme de la Non-QI society: aussi zèbre qu'un normopensant, aussi normopensant qu'un zèbre

Message par Sélène-Nyx le Sam 21 Sep 2013 - 14:30


Azerty, (hum, qui es-tu??, car on n'est pas banni pour des broutilles ...)

Mais, il se trouve que je partage, en partie, tes réflexions sur le QI et les zèbres. Pour des raisons liées à mon état de santé (SEP, et troubles cognitifs potentiels), je ne ferai pas de tests de QI (ou alors, il aurait fallu le faire avant, et après, pour évaluer l'ampleur des quelques dégâts provoqués par la maladie:Wink , le seul test récent (il y a environ 14 mois), était un test sur la mémoire, car, j'avais eu de gros problèmes, il y a 5-6 ans, mais ne voulais pas qu'on me teste (peur d'Alzheimer? peur de découvrir qu'il ne me restait que deux neurones, comme les escargots ...), et ces pertes de mémoire (entre autres) semblant avoir été la conséquence de "fatigue+gros stress+ anxiolytiques + + +", mon entourage (et aussi ma psy et ma neuro) m'ont fait prendre conscience, que j'avais "drôlement bien récupéré" ... Du coup, j'ai pensé que j'avais "récupéré" des neurones, Laughing , et j'ai fait ces exercices de mémoire, plus confiante: résultat: "excellent" et selon la psy qui faisait passer les tests, j'étais une des deux personnes qui avaient le plus de points sur toutes celles qu'elle avait testées en 10 ans de carrière... (mais bien sûr, ça ne change pas grand chose pour moi, car j'ignore combien elle a pu tester de personnes? qui sont les patients qu'on lui envoient?, car c'est en milieu hospitalier, mais j'étais rassurée, malgré un léger "trouble de l'attention" (reproche que l'on m'a toujours fait, du reste).
Mais pour le test QI, je ne le ferai pas!! D'abord, je n'y vois qu'une mesure de ce qui peut faciliter et servir l'intelligence, mais pas l'intelligence elle-même ... Il y a encore trop d'inconnues ...
Et puis mon fils a fait le test récemment (pour faire plaisir à son épouse, qui elle, et son frère, sont "membres de Mensa")... Le pauvre n'a que 139 (raté pour Mensa: lol!), ce qui l'a bien fait rire: "au moins, je suis rassuré, je ne suis pas un zèbre, je ne suis pas fêlé comme mon beauf (très haut QI, paraît-il), et contrairement à ma femme, je n'aurais pas passé mon adolescence chez les psys".

Oui, moi aussi, je fais la différence entre QI et ... zébritude.
(C'est une critique du concept, peut-être, mais en aucun cas des "zèbres", car pour moi, il y a bien des problèmes liés à l'intelligence, une intelligence "différente").

Sélène-Nyx
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2074
Date d'inscription : 29/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Anonyme de la Non-QI society: aussi zèbre qu'un normopensant, aussi normopensant qu'un zèbre

Message par dessein le Sam 21 Sep 2013 - 14:50

Sélène-Nyx a écrit:
car on n'est pas banni pour des broutilles ...
 
si on l'est et ca n'interesse personne

dessein
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3074
Date d'inscription : 24/02/2012
Age : 47

Revenir en haut Aller en bas

Re: Anonyme de la Non-QI society: aussi zèbre qu'un normopensant, aussi normopensant qu'un zèbre

Message par Sélène-Nyx le Sam 21 Sep 2013 - 14:59


Alors, il n'y a qu'une solution: se proposer comme modo .... Smile 

Sélène-Nyx
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2074
Date d'inscription : 29/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Anonyme de la Non-QI society: aussi zèbre qu'un normopensant, aussi normopensant qu'un zèbre

Message par dessein le Sam 21 Sep 2013 - 15:02

je l'ai fait mon message a été effacé par la moderation

dessein
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3074
Date d'inscription : 24/02/2012
Age : 47

Revenir en haut Aller en bas

Re: Anonyme de la Non-QI society: aussi zèbre qu'un normopensant, aussi normopensant qu'un zèbre

Message par p2m le Sam 21 Sep 2013 - 15:05

ce nom de "modération" me gêne de plus en plus...

p2m
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2428
Date d'inscription : 20/05/2011
Age : 43
Localisation : bxl

http://www.zebrascrossing.net/t2857-salut-salut-c-etait-d

Revenir en haut Aller en bas

Re: Anonyme de la Non-QI society: aussi zèbre qu'un normopensant, aussi normopensant qu'un zèbre

Message par p2m le Sam 21 Sep 2013 - 15:07

je propose qu'on la rebaptise "extrémation"
En plus ça fait penser à extreme-onction. ca reste dans le thème

p2m
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2428
Date d'inscription : 20/05/2011
Age : 43
Localisation : bxl

http://www.zebrascrossing.net/t2857-salut-salut-c-etait-d

Revenir en haut Aller en bas

Re: Anonyme de la Non-QI society: aussi zèbre qu'un normopensant, aussi normopensant qu'un zèbre

Message par Shakespeare le Sam 21 Sep 2013 - 16:42

Miromesnil.
Respect 

Je vote pour que c'est p2m qu'a le plus gros QI.

Shakespeare
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 868
Date d'inscription : 24/02/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Anonyme de la Non-QI society: aussi zèbre qu'un normopensant, aussi normopensant qu'un zèbre

Message par p2m le Sam 21 Sep 2013 - 17:12

si tu m'insultes encore une fois, je t'expeare...

p2m
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2428
Date d'inscription : 20/05/2011
Age : 43
Localisation : bxl

http://www.zebrascrossing.net/t2857-salut-salut-c-etait-d

Revenir en haut Aller en bas

Re: Anonyme de la Non-QI society: aussi zèbre qu'un normopensant, aussi normopensant qu'un zèbre

Message par Invité le Sam 21 Sep 2013 - 18:21

C'est drôle, il y a encore un mois ou deux, il n'y avait pas grand-problème avec la modération.
Aujourd'hui, on a l'impression que ce forum est en danger, plombé par une équipe de modérateurs gestapistes tirant comme Lucky Luke, où tous les questionnements importants sont interdits, la censure omniprésente, et n'importe qui en danger permanent de bannissement.
Curieux, vraiment très curieux.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Anonyme de la Non-QI society: aussi zèbre qu'un normopensant, aussi normopensant qu'un zèbre

Message par p2m le Sam 21 Sep 2013 - 18:25

si c'était n'importe qui ce serait moins dérangeant Very Happy

p2m
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2428
Date d'inscription : 20/05/2011
Age : 43
Localisation : bxl

http://www.zebrascrossing.net/t2857-salut-salut-c-etait-d

Revenir en haut Aller en bas

Re: Anonyme de la Non-QI society: aussi zèbre qu'un normopensant, aussi normopensant qu'un zèbre

Message par Lucilou Sauvage le Sam 21 Sep 2013 - 20:19

Je suis extrêmement reconnaissante à l'auteur de ce fil et aux quelques personnes qui y ont participé. J'étais un peu coupé de toutes discussions en dehors de la sphère privée des présentations depuis un certain temps.
Je trouve qu'Azerty apporte des idées intéressantes concernant le concept de "zèbre" par Jeanne Siaud-Facchin. Pourtant dans son livre, dont le titre veut tout dire en effet, elle ne voue pas sa population de zèbre à la souffrance éternelle. Je veux dire par là, qu'elle parle d'une catégorie de zèbre qui arrive bien à s'adapter socialement. De part le titre seul, il est bien évident que je ne l'aurais pas acheté. Il m'a été conseillé.
Et puis faut-il pour cela rejeter toute une population qui vient s'inscrire ici parce que trop en souffrance? Que faire finalement avec ces informations?
Pour la qualité de la modération, je n'ai pas d'avis particulier, il serait peut-être bon toutefois de ne pas les provoquer, même s'ils sont durs d'oreilles Very Happy  Ça nous priverait de ta présence et ça serait dommage! Non?

Lucilou Sauvage
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 964
Date d'inscription : 26/05/2013
Age : 40

Revenir en haut Aller en bas

Re: Anonyme de la Non-QI society: aussi zèbre qu'un normopensant, aussi normopensant qu'un zèbre

Message par Invité le Sam 21 Sep 2013 - 21:18

Je trouve qu'Azerty apporte des idées intéressantes concernant le concept de "zèbre" par Jeanne Siaud-Facchin. Pourtant dans son livre, dont le titre veut tout dire en effet, elle ne voue pas sa population de zèbre à la souffrance éternelle. Je veux dire par là, qu'elle parle d'une catégorie de zèbre qui arrive bien à s'adapter socialement. De part le titre seul, il est bien évident que je ne l'aurais pas acheté. Il m'a été conseillé.
Certes, mais faire croire que ces questionnements n'existent pas sur ZC, a fortiori qu'ils seraient censurés, c'est vraiment faire prendre aux posteurs des vessies pour des lanternes. C'est plutôt un souverain poncif. Et ça implique d'ailleurs que quand on espère disserter des liens entre douance, QI et zébritude, on a intérêt de bien préciser de quelle zébritude on parle; parce que si c'est le concept défini par JSF, c'est un synonyme euphémique de douance, ni plus, ni moins; et si c'est dans le but de dénoncer la vision misérabiliste de la douance, ce n'est pas la meilleure idée possible de l'accuser, elle, d'un détournement de sens ultérieur.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Anonyme de la Non-QI society: aussi zèbre qu'un normopensant, aussi normopensant qu'un zèbre

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 19:41


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum