Doute insupportable.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Doute insupportable.

Message par David337 le Ven 13 Sep 2013 - 12:48

Est-ce que douter vous fait péter un boulon ? Je suis à une semaine du début d'un CAP et je doute encore sur le fait de prendre la bonne voie... J'ai déjà changé deux fois de parcours, bien qu'avant j'étais plus ou moins lucide je dois dire... J'ai fait un gros travail sur moi et du quitter des personnes que je cotoyer des "amis" car j'étais plus ou moins en mode faux-self/calque (un mix des deux)
Bref, là, en déjeunant avec mes parents je me mets à douter et ça me fait péter un cable... Je continue à me dire que ce serait plus vert à côté...

Ou je me lance et je verrai bien comment ça se passe ou je reste chez mes parents et j'essai de m'épanouir en faisant je ne sais quoi mais j'en peux plus de ne pas travailler et de ne pas avoir de vie sociale...

David337
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 243
Date d'inscription : 12/09/2013
Age : 29

Revenir en haut Aller en bas

Re: Doute insupportable.

Message par bepo le Ven 13 Sep 2013 - 13:07

J'ai l'impression que tu es maintenant plutôt dans la phase action, que dans celle qui tire un bénéfice du doute.
Les démarches semblent réalisées, le plus dur est fait, bravo ! Donc vas y, teste. Il sera probablement bien assez tôt dans un mois ou deux d'évaluer les avantages et les inconvénients.
Là le fait de douter dans le vide, c'est à mon avis aussi néfaste que de faire monter un moteur dans les tours, à vide. Attend le concret, ça te donnera du grain à moudre. Les vieilles expressions rappellent parfois à un certain bon sens nécessaire !

bepo
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2509
Date d'inscription : 14/09/2009
Age : 46

Revenir en haut Aller en bas

Re: Doute insupportable.

Message par fleur_bleue le Ven 13 Sep 2013 - 13:24

Tu viens de prendre une décision, et maintenant tu en doutes - cela me paraît assez normal... Prendre une décision, c'est aussi fermer un certain nombre de portes, de possibles, et c'est parfois difficile. Mais après, si on veut avancer, faut bien en prendre une, n'est-ce pas? Il est rarement impossible de changer d'avis et surtout pas dans un cas comme le tien. Alors vas-y, ne t'inquiète pas de ce doute et des peurs que tu ressens peut-être, c'est bon signe, tu sors des sentiers battus pour quelque chose de nouveau et tu ne pourras qu'y gagner!

fleur_bleue
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3766
Date d'inscription : 18/09/2012
Age : 33
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Doute insupportable.

Message par Invité le Ven 13 Sep 2013 - 14:08

fleur_bleue a écrit:Tu viens de prendre une décision, et maintenant tu en doutes - cela me paraît assez normal... Prendre une décision, c'est aussi fermer un certain nombre de portes, de possibles, et c'est parfois difficile. Mais après, si on veut avancer, faut bien en prendre une, n'est-ce pas? Il est rarement impossible de changer d'avis et surtout pas dans un cas comme le tien. Alors vas-y, ne t'inquiète pas de ce doute et des peurs que tu ressens peut-être, c'est bon signe, tu sors des sentiers battus pour quelque chose de nouveau et tu ne pourras qu'y gagner!
+ 1 Choisir c'est renoncer Smile 

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Doute insupportable.

Message par Kalimsha le Ven 13 Sep 2013 - 14:10

Mais, ne pas choisir, c'est ne rien avoir.

Kalimsha
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1516
Date d'inscription : 03/06/2013
Age : 38
Localisation : Entre deux zoos

Revenir en haut Aller en bas

Re: Doute insupportable.

Message par Invité le Ven 13 Sep 2013 - 14:17

Kalimsha a écrit:Mais, ne pas choisir, c'est ne rien avoir.
je ne veux pas dire qu'on ne doit pas choisir, je dis juste que tout choix passe par un renoncement, il faut juste être conscient que c'est inévitable.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Doute insupportable.

Message par David337 le Mer 18 Sep 2013 - 10:51

A quelques jours du début du CAP cuisine je commence à me dire que je devrais choisir une voie plus adaptée à mon intelligence... quitte à reprendre des études "longues"... D'un autre côté je suis d'accord avec vous...

Hum hum....xO

David337
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 243
Date d'inscription : 12/09/2013
Age : 29

Revenir en haut Aller en bas

Re: Doute insupportable.

Message par David337 le Mer 18 Sep 2013 - 11:16

Pourtant je fais tout pour aller de l'avant mais comment être sûr que je suis pas dans le faux self ? Here, take my brain.

Edit: après c'est moi qui ai choisi ce cap car jce domaine m'attire quand même et je suis plutôt doué manuellement et artistiquement je pense. J'ai jamais été trop attiré par les domaines mathématiques, physique, ... Je dis ça car j'ai eu des amis précoces étant plus jeune et pour moi la précocité a longtemps été réservée au "geeks" et "scientifiques" ^^. Bien sûr ca facilite à faire des études longues (ou pas lol) mais c'est vrai que me dire que je passe à côté d'études où il faut utiliser son cerveau intellectuel plutôt qu'émotionnel. Je suis peut-être HQE je sais pas.

Personne n'aurait d'adresse de psy en Gironde ?

(désolé pour le double post)

David337
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 243
Date d'inscription : 12/09/2013
Age : 29

Revenir en haut Aller en bas

Re: Doute insupportable.

Message par Invité le Mer 18 Sep 2013 - 12:10

Tu as choisi le CAP cuisine, j'imagine, parce que tu sentais que c'était le choix porteur de vie pour toi.
Tu dis que tu apprécies le côté manuel/artistique, c'est une excellente motivation, ça veut dire que ce choix est porteur de sens pour toi.
Et, bon, si l'on en juge par la vogue actuelle de la cuisine, c'est un domaine où on peut s'épanouir, aller très loin, rechercher, créer, expérimenter, inventer, etc. sans autre limite que son imagination. Pour ma part, je cuisine peu, je ne suis pas assez patient, mais ma femme (THQI) s'y est mise, et elle y exploite autant son intellect (voire plus) que des talents manuels. Sur la base de la façon dont elle m'en parle, cuisiner, ça veut dire comprendre et maîtriser la façon dont les ingrédients, les condiments... peuvent se combiner entre eux, ceux qui s'associent, ceux qui ne le font pas, comprendre pourquoi il en va ainsi pour pouvoir tenter de nouvelles combinaisons, etc, etc. Bref, une démarche à coups d'associations tous azimuts, de réseaux, d'analogies, tout à fait du genre à stimuler la créativité d'un surdoué. C'est complètement cohérent.

Alors, pourquoi ruminer des doutes relatifs non pas à ce qui te parle à toi, mais à des clichés sur ce que "devrait" être un authentique surdoué ? Non, ils ne sont pas tous des geeks ou des astrophysiciens en puissance, et il n'y a aucune hiérarchie entre les différentes voies susceptibles de les attirer. Va vers ce qui fait sens pour toi, pas vers ce qui te paraît conforme à une étiquette mais qui ne te parle pas...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Doute insupportable.

Message par Lucilou Sauvage le Mer 18 Sep 2013 - 12:45

J'ai dans mes relations deux surdoués qui ont choisi cette voie. L'un d'eux a été boulanger, employé dans un mac Do, gérant d'un kebab et son boss lui a permis de continuer ses études en parallèle pour se spécialiser dans la pâtisserie. Quand je l'ai connu, c'était un geek accro aux jeux vidéos qui ne savait pas trop quoi faire de sa peau. Mais en tout cas, il a toujours aimé faire la cuisine. Il avait cette patience et cette envie généreuse de faire quelque chose de bon, qui me manque parfois devant les fourneaux.

L'autre personne a appris la cuisine sur le tas, dans un grand restaurant réputé. Il est sûrement moins bien payé que le premier en ce moment, mais il a une certaine mobilité et dégage assez de revenus pour partir en voyage faire de la photo entre ses "missions".

Ton côté intellectuel peut tout aussi bien s'exprimer en autodidacte, à moins que tu es une envie précise par rapport à de longues études, car tu ne dis pas en effet, ce qui te tenterais de faire dans ce domaine. Plutôt qu'un projet réel à priori, on sent chez toi une peur de te lancer. Faire un choix et le concrétiser ne t'enferme pas toute ta vie dans le même secteur pourtant.
Bon courage!

Lucilou Sauvage
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 964
Date d'inscription : 26/05/2013
Age : 40

Revenir en haut Aller en bas

Re: Doute insupportable.

Message par fleur_bleue le Mer 18 Sep 2013 - 14:29

Accessoirement, la cuisine, c'est toujours utile, même si tu changes de voie plus tard - j'ai une copine dont le copain était cuisiner, puis est parti dans l'informatique, du coup, il fait la cuisine à la maison et elle se fait gâter. Very Happy
Je pense que là, tu devrais en tout cas y aller, voir si c'est ton truc ou pas. Tu n'es pas à quelques mois près et tu peux toujours réfléchir en parallèle s'il y a aussi d'autres voies qui te conviendraient. D'ailleurs je connais moi-même plusieurs surdoués très doués en cuisine et qui adorent ça, donc pourquoi pas? On s'en fout du QI, c'est une question de goût, tout ça...

fleur_bleue
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3766
Date d'inscription : 18/09/2012
Age : 33
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Doute insupportable.

Message par Marquise45 le Mer 18 Sep 2013 - 18:46

Bah tu sais, moi j'ai fait de "grandes" études, je travaille dans un grand groupe international... et mon job consiste à :
- remplir des tableaux de chiffres à la mano, pas d'automatisation possible du fait des formats imposés par de "grandes têtes pensantes"
- inventer des histoires pour justifier les chiffres, en prenant bien soin de masquer la vérité pour ne pas affoler nos actionnaires (là je suis très mauvaise...)
- mettre ma créativité de côté, on ne me demande nullement d'améliorer les processus dans l'entreprise, je dois me contenter de tâches d'exécution, ce qui est le lot de millions de salariés (y compris les archi-diplômés) dans les grands groupes...
Enfin bon, pour ce qui est de ton intelligence... mets-la plutôt au service de ton bonheur, en choisissant ce qui te fait réellement plaisir, et non ce qui t'accorderait (peut-être, même pas sûr) l'admiration ou l'estime des autres...
Si la cuisine te plaît, fonce ! Profite ! Eclate-toi !

Marquise45
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 58
Date d'inscription : 15/07/2013
Age : 40
Localisation : Le Mans

Revenir en haut Aller en bas

Re: Doute insupportable.

Message par Yrri le Ven 20 Sep 2013 - 0:32

J'apporte mon petit caillou à l'édifice.

Je pense que la cuisine n'est pas pour toi, et est pour toi.

Douter de ce CAP cuisine, c'est douter et refuser de faire de la cuisine toute sa vie, avec des schémas de cuisine actuel (les images qui correspondent à ce métier). Mais la cuisine n'est pas ton but. C'est un moyen qui va te permettre d'exploser plus tard. Tu va te servir de ce métier, pour en créer un nouveau, encore inconnu à ce jour.
Pourquoi ? Parce que tu es là avec nous sur ce forum et parce que, comme tu dis, ton intelligence est plus forte. Il n'y a pas que l'intelligence des grandes études. Il y a l'intelligence, un point c'est tout.
Si tu ressens des affinités pour ce métier, alors fonce, pose-toi moins de questions et enrichi ton esprit de tout ce que tu trouves et trouveras autour de toi, peut importe le registre, du monde de cuisine ou pas. Ne te mets pas de limite. Explore, enrichie-toi, nourrit ta tête. Ce sera un amalgame informe, fait de bricks et de brocs qui vont se structurer doucement, avec le temps.

Peu importe ce que tu fais aujourd'hui. C'est simplement une base de travail, un socle, sur lequel l'architecture de ta vie, (de ton œuvre !) va se construire. Alors si tu aimes en plus la cuisine, c'est le pied. La cuisine fera partie de cette base.

Voilà ce que je te dirais, en ajoutant :

bon voyage !

Yrri
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 21
Date d'inscription : 23/08/2013
Age : 55
Localisation : Sainte Foy lès Lyon

Revenir en haut Aller en bas

Re: Doute insupportable.

Message par Dark La Sombrissime Encre le Ven 20 Sep 2013 - 2:03

Impossible de te parler de cuisine parce que je suis archi-nulle dans ce domaine, je suis comme Fus... Pas assez de patience. Mais toi si c'est ce que tu aimes, vas y!

Je sais a quel point le doute est insupportable et frustrant mais tu peux commencer et si ça te va pas, tu changes. Le temps doit bien servir a quelque chose non? Ne te restreint pas, cherche ta voie, épanouis toi et si c'était pas la cuisine ben... Continue de chercher, je suis sure que tu finiras par trouver.

Dark La Sombrissime Encre
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3259
Date d'inscription : 04/12/2012
Age : 23
Localisation : 4eme dimension

http://www.sos-suicide.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Doute insupportable.

Message par Invité le Ven 20 Sep 2013 - 2:08

C'est pénible de douter, mais tant que tu n'essayes pas tu ne saura pas !

Alors fonce Smile

Et tiens nous au courant!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Doute insupportable.

Message par sencha le Ven 20 Sep 2013 - 8:36

A mon sens il faut te lancer! Ca te fera une première expérience.
La cuisine t'attire, fais ce que tu aimes.
Tu as peur de ne pas vouloir faire ça toute ta vie?
Aucun problème, tu as le temps, tu feras autre chose ensuite.
Ce CAP te permettra de faire des rencontres, de te confronter au monde du travail et de voir ce qui te plait... ou pas!
J'ai du mal à imaginer qu'on puisse trouver tout de suite. Il y a tellement de parametres qui entrent en jeu...
Ce qu'il y a de bien dans la cuisine c'est que ça reste ouvert.
Tu peut etre salarié, libéral, ouvrir ta propre affaire, créer quelque chose, faire travailler ton imagination.
Profites simplement d'apprendre et ne te met pas la pression.

sencha
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 93
Date d'inscription : 12/09/2013
Age : 37
Localisation : yvelines

Revenir en haut Aller en bas

Re: Doute insupportable.

Message par bepo le Ven 20 Sep 2013 - 10:35

Ecoute moi j'étais persuadé naïvement étant jeune qu'une valeur importante dictait que les activités intellectuelles étaient seules à même de satisfaire ceux qui les pratiquaient avec facilité.
J'associais performance et plaisir. Je pensait qu'activité intellectuelle signifiait relations apaisées, relative atténuation des rivalités (qui n'avaient pour fonction que de résoudre les problèmes dus à une certaine cécité), ou tout du moins présence d'une rivalité saine s'apparentant à l'émulation.
Je m'avait leurré Wink
Certes le statut de celui qui sait est toujours un bouclier vis a vis de l'agressivité ignare, mais la culture devient de plus en plus commune, et comment transformer un savoir en bouclier quand on aspire à la partager (naïvement, mais je le suis je crois, j'ai du mal a concevoir un surdoué, même un doué qui n'aurait pas réfléchit aux implications de l’appropriation privée du savoir ou du savoir faire, des brevets et du sentiment d'injustice brulant que doivent ressentir ceux qui en sont victimes. Je me dis que tôt ou tard la réflexion empêche de se pavaner dans ses privilèges et que les mécanismes sous jacent finissent par apparaitre même à celui qui n'a qu'à profiter, sûr de son bon droit).
Bref les préjugés, les raisonnements bancals existent à tous niveaux.
Et pour garder un cerveau qui marche il vaut bien mieux satisfaire ses besoins instinctifs, qu'uniquement intellectuels.
On dit souvent pour rassurer un surdoué, qu'il ne perdra pas ses capacités (hormis a cause du vieillissement) relativement aux autres. Je ne suis pas d'accord. La Désillusion est une force négative extrêmement puissante.
Je pense, comme le suggèrent certains messages plus haut, que conquérir, même en commençant par un lopin de terre, est éminemment préférable au fait de rêver d'un royaume idéal qui n'attendrait que nous pour se le voir ravir virtuellement.
Donc agit, nourrit ton cerveau et fait tout pour éviter de le laisser entre les mains des autres, évite de croire ceux qui te suggèrent de le nourrir autrement.
Je pense que sur ce point tu auras fort à faire dans le domaine de la cuisine pour apprendre a fixer diplomatiquement ces limites vitales pour toi, mais la vie est ainsi faite, et point de havre utopique à espérer.
Si le discours simplificateur à l’extrême de certains professionnels de la dicipline que tu vas apprendre t'horripilent, sache que ces non sens se rencontrent aussi lors d'études bien plus longues.
Ensuite je connais bien des situations où vivre du concret a redonné un sens à l'existence de certain et ravivé leur envie de faire front. Si c'était à refaire je pense qu'après le bac je me serais laissé le temps de murir mon rapport aux autres pour qu'il ne me bouffe pas de l'intérieur et me conduise dans le marasme actuel que je vis malgré des études plutôt longues.(oui c'est bien une façon de te conseiller d'obtenir néanmoins un sésame passe partout un jour ou l'autre, quoique... ?)
Soit dans un état d'esprit progressiste et alors tu ne feras jamais de mauvais choix, parce que les choix en eux même n'ont jamais rien de mauvais, mais en se reposant sur (ou se soumettant à plutôt) leur apparent caractère définitif, on oublie de faire progresser sa vision des choses, qui pour le coup conduit alors réellement à de mauvais choix ultérieurs.
Je te laisse voir en quoi mon témoignage peut t'être utile.

bepo
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2509
Date d'inscription : 14/09/2009
Age : 46

Revenir en haut Aller en bas

Re: Doute insupportable.

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 3:30


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum