Perdue dans les couloirs du temps

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Perdue dans les couloirs du temps

Message par Lilou le Dim 26 Juil 2009 - 17:18

Allez, je lance un sujet qui j'espère n'a pas déjà été trituré dans tous les sens sur le forum. Si c'est le cas, mea culpa Wink

Alors voilà : le temps est pour moi quelque chose (une chose de plus) que je ne vis pas de la même manière que beaucoup de personnes. D'où le titre du sujet, je me sens souvent perdue dans les couloirs du temps (comme dans le film "les visiteurs"). Le temps est pour moi une notion très relative, ce qui s'est passé il y a 10 ans peut me sembler tour à tour très récent ou ancien. Disons que je ressens très fortement l'élasticité du temps. Je me perds parfois l'espace de quelques fractions de secondes durant la journée, étant tellement happée par mes pensées ou hyper concentrée sur mes occupations, je me demande soudain si c'est le matin ou l'après-midi (ça n'arrive pas tous les jours hein! Wink ).
Au niveau de l'âge c'est pareil, cela ne représente rien pour moi car j'ai l'impression d'avoir 4 ans et 100 ans à la fois Razz . Je pense parfois à cette phrase tirée d'une chanson de Brel ("Les vieux amants" je crois) : "Il nous fallut bien du talent, pour être vieux sans être adulte". Je me sens mature (je l'ai été bien trop tôt d'ailleurs, merci la vie et ses épreuves Neutral ), mais je suis certaine de ne jamais devenir le genre d'adulte que nous croisons tous et qui n'est plus qu'une silhouette grise ayant oublié qu'elle a été un enfant. Comment pourrais-je accorder de l'importance à l'âge alors que je sens cohabiter en moi l'émerveillement des enfants et une lucidité parfois un peu (trop?) violente sur le monde qui m'entoure?
Et vous? ça vous le fais aussi?

Lilou
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 593
Date d'inscription : 25/07/2009
Age : 36
Localisation : Ailleurs

Revenir en haut Aller en bas

Re: Perdue dans les couloirs du temps

Message par éden le Dim 26 Juil 2009 - 18:04

oui oui ... ah faut en dire plus ? lol

Comment être un adulte alors que l'on a jamais été vraiment enfant et comment être un enfant alors que l'on a toujours été adulte.
Le temps est bien relatif car il n'a pas laissé son processus sur notre peau. Trop vieux trop jeune, trop jeune en étant vieux.


Je suis Peter, Peter pan, et toi ? Tu aimes la pays imaginaire (wendy) ? Smile

éden
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1323
Date d'inscription : 13/06/2009
Age : 36
Localisation : antony

http://www.facebook.com/pages/Eden/107105672696066

Revenir en haut Aller en bas

Re: Perdue dans les couloirs du temps

Message par sine nomine le Dim 26 Juil 2009 - 18:11

Oui, cette sensation d'un âge "élastique" a toujours été présente en moi et souvent sources d'incommodités. Lorsque l'on me demande si je veux des enfants, ma première réponse est souvent celle-ci : mes enfants, je les ai déjà eu, ce sont mes père et mère biologiques. [cette précision, parce que j'ai un beau-père qui a été bien plus que cela, donc je l'appelle mon père nourricier...].

D'autre part, le fait de ressentir trop fortement le fait de ne pas avoir eu une enfance et une adolescence chevalines, me fait souvent fréquenter des personnes plus jeunes que moi, mais dont je m'apercois, depuis l'an passé, qu'elles sont souvent Zèbres !

sine nomine
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 73
Date d'inscription : 26/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Perdue dans les couloirs du temps

Message par Lilou le Dim 26 Juil 2009 - 18:56

De mon côté c'est un peu particulier parce que j'ai vraiment eu une enfance difficile (je ne rentrerai pas dans les détails pour ne pas plomber l'ambiance), alors c'est vrai que murir plus vite pouvait être attribué au fait que j'ai subi beaucoup de choses, mais finalement je pense qu'il n'y avait pas que ça. Il y avait aussi cette conscience du monde qui me faisait voir les choses différemment des autres de mon âge.
A 13 ans, on m'en donnait 18, pas tellement physiquement, mais à cause de ma façon de m'exprimer. J'ai tendance à aller plus spontanément vers des personnes plus âgées que moi, et j'aime les gens fantasques, décalées, excentriques... habités par "quelque chose".

Eden : bien sur que j'aime le pays imaginaire, même si je ne m'appelle pas Wendy Wink . Tu es Peter Pan et Merlin à la fois peut-être? Pas juste Peter Pan, si?

Lilou
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 593
Date d'inscription : 25/07/2009
Age : 36
Localisation : Ailleurs

Revenir en haut Aller en bas

Re: Perdue dans les couloirs du temps

Message par sine nomine le Dim 26 Juil 2009 - 19:12

Enfance et adolescence difficiles aussi, en raison d'événements familiaux et personnels que la zébritude a rendu encore plus éprouvants à vivre, à digérer... Je ne les divulguerai pas sur la toile.

Remember une petite drague de l'été 1997 :
- mais t'as quel âge, au fait ?
- pourquoi ?
- quand je t'ai vue, je me suis dit : elle a 16 ans, avec ses yeux et visage enfantins. Puis là, ca fait plus d'une heure qu'on parle et je me dis, c'est pas possible, elle doit avoir comme moi 24 ans et encore, au minimum...
- eh bien, je viens d'en avoir 20 ! Laughing

sine nomine
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 73
Date d'inscription : 26/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Perdue dans les couloirs du temps

Message par éden le Dim 26 Juil 2009 - 20:23

Merlin pan ? Razz La sagesse de vouloir trouver l'enfance ? Surprised

éden
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1323
Date d'inscription : 13/06/2009
Age : 36
Localisation : antony

http://www.facebook.com/pages/Eden/107105672696066

Revenir en haut Aller en bas

Re: Perdue dans les couloirs du temps

Message par Lilou le Lun 27 Juil 2009 - 19:18

Merlin Pan, y'a de ça non?
La sagesse de vouloir trouver l'enfance? ça me plait bien... La sagesse de vouloir garder l'enfance? aussi... ou bien encore :
L'émerveillement de la sagesse?
La spontanéité d'être sage?
Etre un sage fougueux?
Etre lucide mais curieux?
Rire des adultes en étant plus sage qu'eux?...
Etc etc... Very Happy

Lilou
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 593
Date d'inscription : 25/07/2009
Age : 36
Localisation : Ailleurs

Revenir en haut Aller en bas

Re: Perdue dans les couloirs du temps

Message par Dilbert le Lun 27 Juil 2009 - 22:18

Avoir 4 ans et 100 ans à la fois ?

Je ne sais pas...
Il m'arrive fréquemment d'être un gosse émerveillé par le monde.
Un adulte ? très rarement, ou disons plutôt que je fais semblant...
J'imagine que ma carapace dois être bien en place...

Par contre, perdre la notion du temps lorsque je suis absorbé, alors oui, je me reconnais.
Si jamais il m'arrive d'être seul un week-end, sans femme et enfants alors je suis complètement déphasé.
J'ai tendance à manger quand j'ai faim, que ce soit 16 heures ou 4 heures du matin...
A dormir quand je suis fatigué...
Ce qui sidère mon épouse quand elle finit par rentrer.
Mais je dois admettre que je n'aime pas trop cela. Même si la discipline de vie est parfois lourde, elle m'est indispensable.
Je crois tout simplement que je deviendrais fou pour de bon si j'étais seul à gérer mon temps...

Dilbert
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 119
Date d'inscription : 10/06/2009
Age : 38
Localisation : Somewheeeere over zeu rainbowww

Revenir en haut Aller en bas

Re: Perdue dans les couloirs du temps

Message par Lilou le Mar 28 Juil 2009 - 9:04

Pour ma part, avoir 4 ans et 100 ans à la fois n'est peut-être pas uniquement du aux rayures. Cela vient aussi sans doute de mon histoire. Mon enfance on me l'a volée, j'ai grandi trop vite par la force des choses, je me sentais "vieille" très jeune dans le sens où j'avais l'impression d'avoir un passé très lourd, d'avoir "marché longtemps" dans la vie en quelque sorte. L'émerveillement ne m'a jamais quitté pourtant. Passé douloureux ou pas, j'étais quand même décalée parce que je regardais toujours le monde sous différents angles, alors que les autres se contentaient de leur unique point de vue. C'est une des raisons de mon ennui souvent : quand je parle avec quelqu'un j'ai déjà fait le tour de ce qu'il va dire et de sa façon de voir les choses alors qu'il ne l'a même pas encore formulé! J'arrive à envisagé les choses selon les points de vue des différents protagonistes, si bien que tout s'est déjà déroulé dans ma tête et que la surprise n'a plus sa place... et ça dure depuis... toujours! Rolling Eyes

Lilou
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 593
Date d'inscription : 25/07/2009
Age : 36
Localisation : Ailleurs

Revenir en haut Aller en bas

Re: Perdue dans les couloirs du temps

Message par éden le Mar 28 Juil 2009 - 9:32

je dis souvent qu'avant de vivre en adulte j'aimerai déjà vivre mon enfance et mon adolescence... (moi aussi on me les a mis sous clé). Dure de voir les autres qui sont dans le train d'une vie qui suis sont cours.

éden
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1323
Date d'inscription : 13/06/2009
Age : 36
Localisation : antony

http://www.facebook.com/pages/Eden/107105672696066

Revenir en haut Aller en bas

Re: Perdue dans les couloirs du temps

Message par Lilou le Mar 28 Juil 2009 - 9:35

Oui! comme en amour!
Je vois des gens, ils se rencontrent, ils se plaisent, ils s'installent et voilà! Tout va tout seul, alors que moi... Rolling Eyes

Lilou
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 593
Date d'inscription : 25/07/2009
Age : 36
Localisation : Ailleurs

Revenir en haut Aller en bas

Re: Perdue dans les couloirs du temps

Message par Dilbert le Mer 29 Juil 2009 - 14:15

C'est un autre point commun que je relève chez les membres du forum : enfance qui craint.

Dilbert
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 119
Date d'inscription : 10/06/2009
Age : 38
Localisation : Somewheeeere over zeu rainbowww

Revenir en haut Aller en bas

Re: Perdue dans les couloirs du temps

Message par Syïlis le Mer 29 Juil 2009 - 14:51

Crying or Very sad


Dernière édition par Syïlis le Mer 16 Déc 2009 - 14:07, édité 1 fois

Syïlis
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 180
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 25

https://fourmifuture.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Perdue dans les couloirs du temps

Message par Lilou le Mer 29 Juil 2009 - 19:34

Eh oui, j'ai vécu des choses horribles, comme plein de gens, ici ou ailleurs. Je m'en suis sortie, je m'estime chanceuse. Mais je n'oublierai pas, on porte tous notre histoire, je ne crois pas à l'oubli. On oublie ses clefs, on oublie de poster une lettre, mais oublier le mal qu'on vous a fait, non je n'y crois pas, on vit avec mais on n'oublie pas.

Pour en revenir au thème du temps, il m'arrive très souvent (bon oui j'avoue : tout le temps en fait Wink ), quand je vis un joli moment (de rire, d'émotion, de confidences, ...), de vivre et de ressentir ce moment à différents niveaux. C'est à dire que je vis le moment lorsqu'il se déroule, tout en visualisant le souvenir que j'en garderai. Tout en le vivant, je vois, ressens, ou "sais" (je ne sais pas quel est le terme le plus approprié pour décrire cela) le souvenir qu'il deviendra, les images que je garderai, ce qui me restera des sentiments actuels, et ce que je ressentirai en y repensant... oui je sais, ça fait beaucoup Rolling Eyes , mais il se passe vraiment tout ça en moi, ce qui contribue d'ailleurs à décupler mes émotions au moment M. Je suis sujet, actrice, spectatrice, étrangère à la scène... tout à la fois. Et vous?

Lilou
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 593
Date d'inscription : 25/07/2009
Age : 36
Localisation : Ailleurs

Revenir en haut Aller en bas

Re: Perdue dans les couloirs du temps

Message par Lilou le Ven 31 Juil 2009 - 20:07

Grand moment de solitude... Neutral Personne ne passe papoter ce soir pale Crying or Very sad

Lilou
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 593
Date d'inscription : 25/07/2009
Age : 36
Localisation : Ailleurs

Revenir en haut Aller en bas

Re: Perdue dans les couloirs du temps

Message par sine nomine le Ven 31 Juil 2009 - 20:46

Regarde ta boîte, princesse lutine ! Wink

sine nomine
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 73
Date d'inscription : 26/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Perdue dans les couloirs du temps

Message par éden le Lun 12 Oct 2009 - 12:09

Pour beaucoup la vie est une ligne faite d'étape qui est souvent imposé par la société. Études, travail, famille.... . Je n'ai jamais été capable de suivre cette logique et pour tout dire elle me fait vomir tellement elle ne me ressemble pas. Pour le coup je deviens aux regards des autres, quelqu'un de décalé. La quête de l'existence, du moi, et ce genre de chose sont pour moi l'essence même de la vie. Travail, famille, partie (lol) tout cela n'a de sens que si on le comprend.

Existe il un monde où l'on peut être libre de vivre pour comprendre notre existence ? ....vivre comme un mouton, j'y arrive pas Sad

éden
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1323
Date d'inscription : 13/06/2009
Age : 36
Localisation : antony

http://www.facebook.com/pages/Eden/107105672696066

Revenir en haut Aller en bas

Re: Perdue dans les couloirs du temps

Message par Syïlis le Lun 12 Oct 2009 - 12:28

albino


Dernière édition par Syïlis le Mer 16 Déc 2009 - 14:08, édité 1 fois

Syïlis
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 180
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 25

https://fourmifuture.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Perdue dans les couloirs du temps

Message par éden le Lun 12 Oct 2009 - 12:35

Tu parles de la fac ? pour le coup ça dépend des sections.

éden
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1323
Date d'inscription : 13/06/2009
Age : 36
Localisation : antony

http://www.facebook.com/pages/Eden/107105672696066

Revenir en haut Aller en bas

Re: Perdue dans les couloirs du temps

Message par Syïlis le Lun 12 Oct 2009 - 13:47

Je suis albino

Syïlis
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 180
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 25

https://fourmifuture.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Perdue dans les couloirs du temps

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 13:25


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum