Zèbre ou ne pas zèbre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Zèbre ou ne pas zèbre

Message par Zecora le Dim 8 Sep 2013 - 20:01

Bonjour à tous. J'ai longuement tergiversé avant de m'inscrire, ça fait plus de deux semaines que je farfouille ici et là sur le forum et sur le net à la recherche de plus d'information.
Moi c'est Marie, j'ai 21 ans.

Non, je ne suis pas officiellement une Zèbre. Tout a commencé par une conversation. (je vais essayer d'expliquer clairement, mais j'ai tendance a partir dans tous les sens, il faut absolument que je structure)

Elle aurait pu être anodine, quoi que terriblement intéressant à la base. J'ai une amie que je sais surdouée (et sa réussite le prouve aussi), et j'étais donc invitée à son anniversaire. Une longue conversation avec l'un des autres invités, une dizaine d'année plus âgé que moi (P.), à propos de mythologie et de science-fiction. (qui sont deux sujets qui me passionnent, et j'avais du mal a sympathiser avec les autres invités, en majorité des graphistes très cool, ce qui n'est pas mon milieu. Donc je suis restée a causer avec lui trèèès longtemps.)

Il a fini par me dire quelque chose du genre "ah, tiens, je ne savais pas que E. avait d'autres amis surdoués"
Pardon?

Si la première conversation avait duré deux bonnes heures, la deuxième conversation avec P. a duré presque autant. Imaginez comment il c'est mis à me prouver par a+b que je l'étais, comment je lui prouvais que non, ce n'était pas possible. (c'était assez éprouvant, je me suis mis a trembler assez fort, une réaction nerveuse).

La soirée c'est fini tard (et très arrosée pour certains), et j'ai un peu oublié.

Deux jours plus tard j'y ai repensé. J'y ai pensé toute une journée (je n'avais pas grand chose d'autre a faire), puis j'ai commencer a faire des recherches. Ses arguments qui avait déjà fait écho en moi lorsque P. m'en a parlé (je n'ai même pas encore osé lui envoyer de message a ce propos d'ailleurs) se sont à nouveau retrouvé dans les différentes descriptions que je lisais. Et d'autres encore.

Puis je me suis souvenu avoir fait un test bizarre quand j'étais plus jeune (à la moitié des primaires?). Je demande confirmation à ma maman, qui me résume ça en gros "on t'y a inscrite parce qu'on pensais que c'était obligatoire, mais tu t'es retrouvé avec toutes les canules (mot bizarre pour dire cancre) de ta classe, du coup, évidemment, tu as eu un très bon retour". Je lui demandais si c'était le QI, elle me répond que non, et qu'elle n'a pas de souvenir d'un chiffre. Elle précise néanmoins que selon l'examinatrice, j'avais un vocabulaire exceptionnellement étendu pour mon âge. (c'est tout ce qu'elle a retenu)
Je me demande toujours quel genre de test cela pouvait être.

Je laisse tomber la piste "parent". Je n'ai pas envie de vouloir expliquer pourquoi j'ai une présomption de douance envers ma personne alors que j'ai eu un parcours scolaire très très moyen (pour ne pas dire pire).
Même si il semblerait que cela soit une caractéristique des Zèbres HP.

Sinon, P. m'avait proposer d'aller voir à la réunion bruxelloise de l'association belge, mais ça se fait en soirée. (oui, je connais au moins dix personnes capables de me loger à Bruxelles, mais laissez-moi cette excuse pour ne pas y aller).

Finalement, je ne me suis pas réellement présentée. Globalement ses temps-ci je suis heureuse, peut-être parce que la réussite commence à arriver. J'ai eu des études primaires brillante, des secondaires très moyennes (je me demande toujours comment j'ai pu sortir de là), trois années d'études supérieures plus que déplorable (tripler sa première, c'est pas glorieux, même quand on change d'étude entre deux ans. J'étais en histoire). Me voila en promotion sociale, j'ai très bien réussi ma première année (bibliothécaire), au passage je tente de décrocher le permis (c'est en bonne voie), je me suis trouver un gentil compagnon (si, je dis bien si, je suis zèbre, il doit l'être au moins autant que moi).

Qu'est-ce qui me fait pressentir cette zebritude? pleins de petit truc.
-J'ai lu très rapidement, et une fois que j'ai commencé à lire, c'est devenu mon occupation n°1
-Je ne lis pas mot par mot, je lis la phrase en entier. Je ne peux pas vous expliquer autrement cette particularité.
-Par contre j'ai une écriture très déplorable, encore maintenant (j'ai des amis qui appellent ça "le parlé noir du mordor"). Une instit primaire m'a particulièrement humiliée avec ça.
-Je peux parfois me poser (et poser à d'autre) des questions considérée comme tordue (pas déviante, mais particulièrement recherchée, voir trop)
-A propos de la mort: j'en ai écris un truc. J'en parlerais une autre fois.
-Mon vocabulaire plus étendu que la moyenne (même si j'ai parfois envie de mettre ça sur le compte de mes nombreuses lecture et le fait que je m'intéressait principalement au grec et au latin pour l’étymologie.)
-J'ai lu quelque part qu'un petit zèbre s'intéresse, si c'est un garçon, aux dinosaures quand il est enfant, et si c'est une fille, à l'Egypte. Je me suis intéressé aux deux (je n'aurais pas pris l'argument au sérieux si je n'avais pas eu cette double affirmation, en fait). Cet argument disais que par la suite, on s'intéressait à l'histoire, préhistoire, univers, origine... C'est exactement mon cas.
-La maîtrise du sujet: plus c'est vaste, mieux c'est. Par contre je ne m'en désintéresse jamais tout a fait (bon, j'avoue, j'ai oublié les 90% des noms des dinosaures)
-Sinon, je suis nulle en math. C'est plutôt un argument contre. Mais j'aime beaucoup jouer avec les chiffres (j'adore les binairo), mais je n'ai jamais pu m'y faire à l'école.
-Je ne m'ennuyais pas à l'école (argument contre). Mais les autres m'ennuyaient. (tête de turc, évidemment, même de certains profs. Ne supportaient-ils pas mon petit coté "petite fille parfaite" que j'essayais de garder?)
-Je sais immédiatement quand quelqu'un m'apprécie ou non (et d'autres choses encore)
-Hypersensible, mais pas comme les autres. Je ne parle pas de se mettre à pleurer devant Titanic (ridicule a mes yeux). J'aime pas être forcée à pleurer. Par contre, je peux trouver une émotion très forte là ou personne n'y verrais rien, voir quelque chose de niais (dernier exemple en date: lorsque j'ai entendu pour la première fois "Maman, ne vend pas la maison" de Charles Trenet -avec Johnny Hess. Les mots choisis sont tellement... choisis, justement, Trenet raconte quelque chose de si intime d'un air tellement léger, ça m'a bouleversée).
-Physiquement aussi. Je sursaute pour un rien, mes yeux fatiguent vite (m'enfin ça c'est peut-être aussi ma vue qui a baisser, ça fait un an et demi que j'ai changé de lunettes), je fais de l'hypotension, une émotion trop forte (le stress notamment) et je tourne de l’œil.
-J'ai un spleen inimaginable. Il s'était éloigné depuis quelques temps, depuis que je me (re-)pose autant de question sur moi même, il est revenu au triple galop.
-J'ai un humour très incompris. Du coup, je le refrène, et beaucoup de gens me trouve extrêmement sérieuse, voir stricte, vieille avant l'âge. (j'essaye de le libérer progressivement maintenant que je me suis fais un peu plus d'amis, mais ce n'est pas évident, je les étonnes beaucoup par la causticité de mes propos...)
-Autodidacte (j'ai même fait un site internet toute seule, certes avec l'aide d'un cms mais aussi avec du code, alors qu'a 15 ans, je ne savais pas taper au clavier. Il est en rodage, bientôt près a être lancé j'espère.)
-Mes amis. Rares et précieux. J'en ai eu encore moins avant le début de mon âge adulte, mais peu étaient réellement des amis.
-Je m'ennuie rarement. Il suffit d'appuyer sur "off" et de rêvasser (a un prochain texte?)
-Encore maintenant, on me considère comme plus âgée car je cherche une compagnie plus âgée (sauf quelques cas extrêmement rare de très jeunes ados qui sont de mes amis.) (et aussi sans doute parce que je n'ai pas l' "air" jeune, dans ma tête)
-Il y a une nouvelle d'Asimov qui s'appelle "Les yeux ne servent pas qu'a voir", et qui m'a profondément marqué, car elle décris une sorte de rêve/vision/flash que j'ai depuis toujours: de l'énergie en couleur et en chiffres qui bougent très vite dans le vide comme des vagues. Inexplicable autrement. Asimov l'a romancé, mais certaines de ses descriptions sont proches de comment je le décrirais si j'avais son talent.
-Déjà vu.
-Je pense qu'on a fait le tour. J'aime particulièrement lire et écrire, je joue très peu aux jeux vidéo (quoi que, j'avoue qu'un bon vieux pokémon sur game boy color, ça me distrait toujours), je regarde assez peu de film et de série (sauf une, Doctor Who, en quoi j'ai trouvé un sujet "plus-que-élargis" du fait de sa complexité et longévité)

Il parait aussi que les zèbres aiment regarder, parfois, des trucs débiles, histoire de se délasser l'esprit. Je pourrais vous argumenter pendant des paragraphes que, non, My Little Pony n'est pas un dessin animé débile, je ne suis pas sure de vous convaincre. Donc en hommage au seul zèbre de ce dessin animé, je me suis octroyé le pseudo de Zecora (n'osant pas reprendre l'un de mes pseudo courant...).

Je suis sincèrement désolée d'avoir fait une présentation aussi longue, (quoi, vous vous êtes endormis? Sleep ) mais j'avais besoin de mettre les choses à plat. A l'écris sur écran, j'ai beaucoup de mal à repérer mes fautes d'orthographes, je vous demande donc l'indulgence (mais je ne pense pas être au stade kikoolol.)

Je ne sais pas si je posterais avec une grande régularité sur le forum... Mais j'essayerais de m'intégrer à la très vaste société qui semble s'y être formé.
Bonne soirée à vous.
Amicalement
Marie

PS: je ne compte vraiment pas passer les tests. Déjà pas pendant mes études (cher cher), ni même tant que je suis chez mes parents (je serais une imposture pour eux, déjà que je doute moi-même si mes soupçons sont réellement fondés). Après, on verra.

Zecora
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 39
Date d'inscription : 08/09/2013
Age : 25
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

Re: Zèbre ou ne pas zèbre

Message par Invité le Dim 8 Sep 2013 - 20:24

Bonsoir Zecora et bienvenue ici Smile 

Tu as bien de la chance d'être qui tu es. Tu es très jolie à lire. C'est apaisant. Et un si gentil petit ami cela doit être bien agréable.

Installes toi par ici, prends ce qui te plait...Smile 

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Zèbre ou ne pas zèbre

Message par Zecora le Dim 8 Sep 2013 - 21:13

Merci beaucoup Asperge pour ce gentil message de bienvenue. Tu vois, j'ai rougis et j'ai été émue par ta formulation (jolie à lire... c'est tellement charmant comme formulation).
Ça me donne bien envie de rester un peu, dit donc Smile Smile Smile  ça détend, on est un peu plus confortable.

Zecora
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 39
Date d'inscription : 08/09/2013
Age : 25
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

Re: Zèbre ou ne pas zèbre

Message par Entomo-lolo le Mar 10 Sep 2013 - 12:29

Bienvenue ici Zecora !

Une description qui se lit toute seule (et ici les gens lisent, même si ce que tu écris est long), je vois "Belgique", tu t'es inscrite le jour du ploef, tu ne pouvais pas y être... Si tu veux y faire un passage il y en a environ un chaque mois.

Il y a aussi du monde du côté de Liège et des rencontres, voilà !

Entomo-lolo
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 537
Date d'inscription : 30/09/2012
Age : 30
Localisation : Faint Amand les Veaux

Revenir en haut Aller en bas

Re: Zèbre ou ne pas zèbre

Message par Zecora le Mar 10 Sep 2013 - 18:30

Le jour du Ploef? Tu m'intrigue. Liège c'est un peu loin, mais vu que je suis dans le Centre, si le ploef se fait à Bruxelles, c'est bien possible. On m'a parlé sur le chat d'un truc à Jette, c'est cela?

Merci beaucoup pour l’accueil en tout cas Smile

Zecora
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 39
Date d'inscription : 08/09/2013
Age : 25
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

Re: Zèbre ou ne pas zèbre

Message par Entomo-lolo le Mar 10 Sep 2013 - 21:20

C'est ça !

100 rue bonaventure 1090 Jette, on se retrouve là bas, il suffit de suivre le fil lorsqu'il apparaîtra dans la rubrique "rencontres Belgique"

Entomo-lolo
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 537
Date d'inscription : 30/09/2012
Age : 30
Localisation : Faint Amand les Veaux

Revenir en haut Aller en bas

Re: Zèbre ou ne pas zèbre

Message par Entomo-lolo le Mar 10 Sep 2013 - 21:24

A Asperge --> mon ami d'enfance, dont toute la famille est filiforme, me sortit souvent la connerie "ils ont mis ma famille en bocal" en passant devant les asperges au supermarché...
Alors forcément, ça m'y fais penser !!

Entomo-lolo
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 537
Date d'inscription : 30/09/2012
Age : 30
Localisation : Faint Amand les Veaux

Revenir en haut Aller en bas

Re: Zèbre ou ne pas zèbre

Message par Zecora le Mar 10 Sep 2013 - 21:31

Je viens d'aller voir ça, j'ai croisé le fil de la précédente rencontre. J'ouvrirais l’œil, et sait-on jamais, si je n'ai pas cours ce jour-là, je viendrais.

J'adore les asperges. J'ai une recette en tête: trois ou quatre asperges vertes cuite, entouré en rouleau de saumon fumé, saupoudré de poivre rouge.
(Non, je te jure Asperge, je ne te mangerais pas!)

Zecora
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 39
Date d'inscription : 08/09/2013
Age : 25
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

Re: Zèbre ou ne pas zèbre

Message par Entomo-lolo le Mar 10 Sep 2013 - 21:53

Au ploef, c'est toujours un Dimanche

Entomo-lolo
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 537
Date d'inscription : 30/09/2012
Age : 30
Localisation : Faint Amand les Veaux

Revenir en haut Aller en bas

Re: Zèbre ou ne pas zèbre

Message par Zecora le Mar 10 Sep 2013 - 22:00

Ah ben c'est d'autant plus pratique. N’empêche, si j'ai cours le samedi juste avant, je préférerais sans doute me réserver un dimanche pour récupérer avant de ré-attaquer une semaine complète (mais ça serais cool)

Zecora
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 39
Date d'inscription : 08/09/2013
Age : 25
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

Re: Zèbre ou ne pas zèbre

Message par Avalyn le Mar 10 Sep 2013 - 22:06

Zecora a écrit: Je pourrais vous argumenter pendant des paragraphes que, non, My Little Pony n'est pas un dessin animé débile, je ne suis pas sure de vous convaincre.
J'attends ton argumentation de pied ferme, bien que je sois déjà convaincue du bien fondé de ton affirmation.

Bienvenue.

Avalyn
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 166
Date d'inscription : 01/09/2013
Age : 36
Localisation : Lyon

Revenir en haut Aller en bas

Re: Zèbre ou ne pas zèbre

Message par Zecora le Mer 11 Sep 2013 - 22:09

Ah, mais avec plaisir Very Happy (et merci pour l'acceuil).

My Little Pony est un dessin animé qui, à la base, est destiné aux petites filles. Or, au vue de la communauté qui c'est constitué autour, composé majoritairement d'adulte et ado, et une grande partie de sexe masculin, ça intrigue.

Ça m'a en tout cas intrigué personnellement, et j'ai donc été y jeter un oeil franchement dubitatif (surtout avec une séquence d'intro pareille qui est certes géniale rétrospectivement, comme première approche, c'est... particulier).

En gros, ça reprend le concept ancien des "mon petit poney", c'est à dire "faisons des trucs mignons à vendre et un dessin animé pour appuyer le concept", très cher à Hasbro (ils font la même chose avec beaucoup de jouets. Transformers, genre). Mais ils ont rendu ça encore plus rose, avec une bonne dose de Magical Girl. Mais en quoi ça peut être intéressant, et a fortiori pour des mecs?

Déjà, les scénarios. Ils restent certes basiques, CAD compréhensibles à un jeune âge, mais pas "bêbête" comme énormément de dessin animé actuels. (J'ai encore tendance a zapper sur les chaines enfant quand y'a aucun reportage intéressant ailleurs; et a part MLP et Phineas & Ferb, y'a quand même énormément de truc débiles. Sauf les rediffusions, genre "Il était une fois", qui sont encore un plaisir à voir)
A la base, on aurait pu croire que ce soit un simple scénario de Magical Girl: Six Poneys (filles. Majorité féminine dans les personnages d'ailleurs, mais j'y viendrais) combattent le mal. Elles symbolisent les vertus de l'amitié, et la "chef" du groupe découvre seulement l'amitié.
Mais non! ça, c'est le premier épisode. Le fait est que, a part 2 ou maximum 3 épisodes par saison ou un grand méchant débarque, les héroïnes vivent une vie de tout les jours. Comment rendre le dessin animé passionnant, si ça parle de truc banal? la caractérisation.

Parlons donc des personnages. Le royaume d'Equestria est une société purement matriarcale (tout les personnages clés de la société sont des femelles, et les mâle sont souvent inféodé à celles-ci lorsqu'ils font partie de la très haute société), d'ailleurs les habitants sont en majorité des femmes, a quelques exceptions près (le rapport le plus facile à voir: à l'école primaire de Ponyville, il y a deux ou trois garçons et une quinzaine de filles).
Chacun des personnages principaux a ses qualités ET ses défauts (parfois très marqués), ainsi qu'une sorte de "scénario type". Chaque épisodes non "combat contre le mal" réponds à des scénarios type selon les personnages mis en avant, ce inclus la relation entre les personnages. Nous en avons 6 principaux, et quelques proches qui gravitent:
-Twilight Sparkle. Elle est toujours plongée dans ses livres, et développe sa magie, qu'elle possède en quantité exceptionnelle. Elle a du mal a aller vers les autres, et pourtant elle doit être le "leader" du groupe... ce qui peut lui causer beaucoup de problème (doute, anxiété...). (entre nous, elle a un petit coté zèbre)
-Rarity: Une diva fashionista. Elle peut être très intéressante par son coté "je veux faire carrière absolument, mais pour ça je dois négliger ma soeur/mes amies, que faire?". Elle se pose sincèrement la question, ce qui la rend plus qu'une simple diva...
-Apple Jack: Une fermière fière de sa plantation de pommier. Mais a chaque fois qu'elle doit affronter quelque chose, il s'agit vraiment de question très terre à terre. Des problèmes d'argent principalement. Après tout, en jeune adulte, elle fait vivre avec son frère sa famille (une grand mère et une toute jeune soeur)... c'est l'un de mes personnages préféré; elle n'a pas de fioriture, elle est entière, et elle est très courageuse.
-Rainbow Dash: Vous vous souvenez de cette fille cool, intelligente, belle et forte en sport que vous auriez du détester mais que vous appréciez quand même parce qu'elle était plutôt sympa avec vous? Voila, c'est Rainbow Dash.
-Fluttershy: Elle parle d'une toute petite voix, ne socialise qu'avec les animaux et quelques rares poneys. Timide et adorable, elle peut devenir extrêmement effrayante (vraiment).
-Pinkie Pie: la seule qui ne me passionne pas vraiment, excepté son coté schizophrène. La première à faire la fête, si joviale, mais lorsqu'elle doute, elle peut virer dans une certaine folie.

En quoi ça peut plaire aux adultes? il y a énormément de références à d'autres choses (films, séries). Il y a finalement deux grilles de lectures a cette série, voir trois; le premier degré assez simpliste, le second très appréciable, et un troisième fait de références.

Anecdote: la série est très populaire auprès des soldats américains- beaucoup sont jeunes, et peut-être papa de petite filles, et la série étant suffisemment chouette et intelligente pour être vu par les deux, c'est pris comme "pont" entre le père et la fille quand le père est en mission (et qu'il garde avec lui un petit personnage du poney préféré de sa fille, par exemple)

Bref, la série est intrigante, voir rebutante, quand on commence à s'y intéresser. Puis on deviens vite accroc. Le fait est que c'est un dessin animé positif; il y a une morale a la fin de chaque histoire, mais cela n'est pas une morale bête - en rapport avec l'amitié, toujours, certes, mais au final, ce n'est pas la morale qui est important.

Ce qui est important avec MLP, c'est qu'a la fin de l'épisode, tu as le sourire au lèvre et que tes tracas de la journée se sont envolé; c'est cette douceur qui t'enveloppe, ces pensées positives qui te viennent, alors que ça n'allait pas trop ses temps-ci. C'est chantonner une chanson qui en vient lorsque tu te rends au boulot ou à l'école. C'est admirer les superbes fanart créés par les artistes amateurs, c'est chercher des musiques amateurs qui en sont inspirées. C'est juste voir la vie en un peu plus poney, et se rappeler qu'il y a aussi, dans notre monde, "So many wonders"...

Pour finir, à propos de Zecora, le personnage: Une Zèbre, sorcière vaudou (!), qui parle en vers. Je l'ai aimé dès que je l'ai vu. Quand j'ai du choisir un pseudo pour ce forum-ci, c'était si évident!

Zecora
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 39
Date d'inscription : 08/09/2013
Age : 25
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

Re: Zèbre ou ne pas zèbre

Message par Entomo-lolo le Mer 11 Sep 2013 - 22:56

On a aussi pas mal de fans de Walt Disney ici, d'Harry Potter, du Seigneur des Anneaux...
(Ou de Tex Avery, d'Asterix et Obelix, de film Genre "les Visiteurs", "le diner de cons" et autres conneries que je passerai sous silence)

Entomo-lolo
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 537
Date d'inscription : 30/09/2012
Age : 30
Localisation : Faint Amand les Veaux

Revenir en haut Aller en bas

Re: Zèbre ou ne pas zèbre

Message par Zecora le Mer 11 Sep 2013 - 23:00

Je suis dans ses trois premières catégories (j'ajouterais Doctor Who).
Et j'adore Astérix et Obélix, ainsi que les visiteurs, et énormément de BD classiques (oui, Tintin, les Tuniques bleues, tout ça.)
Et les films drôles, parfois bête mais drôle (Les De Funès...)

Zecora
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 39
Date d'inscription : 08/09/2013
Age : 25
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

Re: Zèbre ou ne pas zèbre

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 22:14


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum