Le cerveau et ses automatismes

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Le cerveau et ses automatismes

Message par offset le Sam 22 Fév 2014 - 21:36

Quand les ondes électriques du cerveau viennent au secours des patients tétraplégiques

"Une femme âgée de 58 ans, victime d'un accident vasculaire cérébral (AVC) en 1996, a ainsi pu se «saisir» d'une bouteille Thermos et aspirer du café avec une paille. C'est la première fois depuis son AVC qu'elle a pu boire sans l'aide d'un soignant. «Je ne pouvais pas en croire mes yeux. J'ai ressenti une grande joie. J'étais pleine d'espoir et j'avais un sentiment de grande indépendance», a-t-elle écrit sur son ordinateur en clignant des paupières, le seul moyen de communiquer pour les patients frappés du locked-in syndrome."

Séquence émouvante (passage du documentaire à 3'43)

http://www.lefigaro.fr/sciences/2012/05/17/01008-20120517ARTFIG00617-un-bras-robotise-commande-par-la-pensee.php

offset
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 6758
Date d'inscription : 11/11/2013
Localisation : virtuelle

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le cerveau et ses automatismes

Message par Pieyre le Mar 1 Avr 2014 - 5:18

offset a écrit:(http://www.20minutes.fr/sciences/226302-quand-cerveau-precede-pensee)

Décision : un choix double ?

La plupart des fois où nous pensons prendre une décision, nous ne faisons en fait que valider un choix déjà effectué une dizaine de secondes plus tôt par notre propre cerveau. C’est la troublante conclusion à laquelle sont parvenus des chercheurs allemands au cours d’une étude d’imagerie cérébrale

L’illusion du libre arbitre

"Ces résultats confirment par ailleurs ceux obtenus il y a plus de 20 ans par le neuropsychologue Benjamin Libet à l’aide de la technique de l’électro-encéphalogramme. Ce dernier s’était aperçu qu’une onde électrique caractéristique était systématiquement générée par le cerveau quelques fractions de secondes avant qu’une décision consciente soit prise. Bien que reproduits à plusieurs reprises, ces résultats étaient très controversés car ils semblaient indiquer que le libre arbitre n’était qu’une illusion créée… par notre cerveau"
Et pourtant une chose me paraît claire. Quand on affirme « X n'existe pas », qu'on remplace X par Dieu, ou alors comme ici par libre arbitre, cela ne peut avoir un sens rationnel que l'on se trouve dans un modèle théorique où X a reçu une définition explicite (pas une simple définition du dictionnaire). Or ce qu'on appelle libre arbitre n'a pas de définition de ce type, puisqu'on entend par là ce qu'on éprouve qui interviendrait hors de tout déterminisme, y compris le chaos déterministe ou un indéterminisme quantique de loi de probabilité déterminée.
C'est-à-dire qu'on peut trouver autant d'interprétations que l'on veut aux résultats de ces recherches qui nous permettent de conserver une conception du libre arbitre sans que cela implique de contradiction.

On part en effet de l'idée selon laquelle le libre arbitre correspond à une décision qui s'exprime entièrement dans la conscience. Or les recherches indiquent que, pour décider, des mécanismes inconscients interviennent. Prenons acte, mais qu'est-ce que cela change au fond ?

C'est comme si l'on considérait que nous pouvons nous mouvoir librement dans les rues d'une ville, et puis qu'on nous disait : ah, mais non... sur certaines voies on doit être monté dans une voiture avant, qui a un fonctionnement propre; si vous vous rendez à une destination, c'est la voiture qui l'a décidé... Bon, mais qui a décidé de monter dans la voiture, et qui la conduit ? Ou même : qui est à côté du conducteur et lui indique de temps en temps : ah, non, prend plutôt cette rue...

Alors, pour le libre arbitre, c'est pareil. On peut considérer que, parmi ces processus inconscients de la décision, nous en avons nous-mêmes installés lors de notre développement, de sorte qu'ils s'activent tout seuls dans notre intérêt. Mais, lorsque les choix viennent en notre conscience, nous les validons ou les modulons, voire nous reprogrammons les processus inconscients en les habituant à de nouvelles règles de décision. Le libre arbitre ne serait donc pas un décideur autocratique mais le chef d'une organisation de décision.

Pieyre
Maître es rayures
Maître es rayures

Messages : 15240
Date d'inscription : 17/03/2012
Localisation : Quartier Latin

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le cerveau et ses automatismes

Message par offset le Sam 5 Avr 2014 - 9:05

Pieyre,

J’ai eu envie de parler de ce thème, seulement avec le recul je constate qu’il n’y a pas eu de confirmation scientifique cela reste encore de la fiction.
Ce n'est finalement qu'une illusion fabriquée par le cerveau.
Certains articles comparent le libre arbitre à la petite voie qui est en nous, d'ailleurs cela m’amène à me poser la question suivante :

D’où vient cette petite voie ?

Me concernant elle me parle souvent, parfois je l’écoute et d’autre fois non et avec un certain regret par la suite car elle est souvent juste.
Elle me parle en  mots et en images, ces pensées anticipent quelques fois des événements de ma vie, comme un film qui se déroule dans ma tête.
Ce ne sont pas des flashs, je ne suis pas medium plutôt une bizarrerie que je n’arrive pas à décrire, peut être un 6 ème sens  ?

offset
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 6758
Date d'inscription : 11/11/2013
Localisation : virtuelle

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le cerveau et ses automatismes

Message par Pieyre le Sam 5 Avr 2014 - 9:51

Les confirmations scientifiques, ce ne sera que pour les automatismes. Que peut-on espérer d'autre ? Pour le reste, c'est une question de foi, au sens général d'une croyance qui persiste malgré l'absence de validation.

Ce qui n'est pas satisfaisant, c'est sans doute qu'il n'y ait pas de relation entre la science et ce en quoi on croit. Il y en a une pourtant, si l'on prolonge le temps indéfiniment, en considérant comme prouvé ce que la science ne pourra jamais démentir. Mais je ne suis pas sûr que cette phrase ait un sens scientifique...

Pieyre
Maître es rayures
Maître es rayures

Messages : 15240
Date d'inscription : 17/03/2012
Localisation : Quartier Latin

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le cerveau et ses automatismes

Message par offset le Sam 5 Avr 2014 - 10:01

Pieyre a écrit:Les confirmations scientifiques, ce ne sera que pour les automatismes. Que peut-on espérer d'autre ? Pour le reste, c'est une question de foi, au sens général d'une croyance qui persiste malgré l'absence de validation.

Ce qui n'est pas satisfaisant, c'est sans doute qu'il n'y ait pas de relation entre la science et ce en quoi on croit. Il y en a une pourtant, si l'on prolonge le temps indéfiniment, en considérant comme prouvé ce que la science ne pourra jamais démentir. Mais je ne suis pas sûr que cette phrase ait un sens scientifique...

Bonjour Pieyre,

Quand la science rejoindra la croyance le monde sera meilleur.

 Tchao

offset
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 6758
Date d'inscription : 11/11/2013
Localisation : virtuelle

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le cerveau et ses automatismes

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 20:51


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum