Concernant le sommeil

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Aller en bas

Re: Concernant le sommeil

Message par Cerra Top le Lun 20 Sep 2010 - 13:35

Yep, à une époque je faisais ça, je finissais même par être consciente dans certains rêves, mais c'est très "volatile" car ça réveil. Et ça reste tjs un peu d'une certaine façon.

Par ailleurs c'est un bon moyen pour avancer sur certaines choses Wink

Ma méthode: garder de quoi noter près de moi, carnet + crayon (même si je ne notais pas tt, parfois ça me semblait débile ou inutile, voir désagréable; mais il vaut mieux tt noter).
Ca permet de se rappeler qu'on doit se souvenir des rêves, tous les soirs tu le vois avant de t'endormir, tu y penses plus ou moins, et pouf, magiiiie !

Sinon, et forcément, étudier les rêves, en long et en large, les découvertes/inventions faites grâces à des rêves, leur fonctionnement, repenser à mes rêves d'enfance (et cauchemars) ... et noter tt ça, j'avais une idée de roman à l'époque, je l'ai tjs un peu.
Les Citations sur les rêves aussi, tt ce qui peut te mettre dans le bain!

Je ferais un topic à ce sujet...

Sinon c'est agaçant ça fais 3 nuits que je m'endors tard (3h/4h), je dors bien, enfin bcp, mais je suis si fatiguée, et même faible.

Vais essayer de retrouver ces 2 semaines de sommeil NORMAL

Razz

Cerra Top
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 458
Date d'inscription : 05/04/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Concernant le sommeil

Message par petitejulie le Lun 20 Sep 2010 - 21:28

Le sommeil a toujours été un problème pour moi.

Depuis toujours, dormir est une perte de temps pour moi. Il y a tellement d'autres choses à faire !

Déjà petite, j'avais un sommeil très léger. Il ne fallait pas venir vérifier si je dors, car forcément je me redressais dans le lit. On sait jamais, s'il y a un truc mieux à faire que dormir ...

Après, à partir de mes 10 ans, le moment de se coucher a représenté chaque soir le déclenchement des angoisses. Et ce jusqu'à mes 18 ans au moins.

Donc pendant cette période, je m'empêchais de dormir et dormais 4h par nuit, ce qui n'arrangeait pas mon moral et ma fatigue permanente.

Pour moi c'est le seul moment où dans une demie-conscience, je perd le contrôle sur mes pensées et tout ce que je retiens pendant la journée revient. Des fois des choses positives, mais souvent les erreurs, les mauvaises choses reviennent avec plus de force.

Aujourd'hui, j'ai compris les bienfaits d'une bonne nuit, je ne me couche pas tard même le week end (23h) et je me réveille toujours à 7h30 (le week end aussi). Pas possible de redormir, il y a toujours mieux à faire.

Quant aux rêves, je me souviens de deux particulièrement, que j'ai fait quand j'étais petite. Des cauchemars en fait. Mais je les aies analysé (comme d'hab') et je sais pourquoi ils m'ont autant marqué, et aussi pourquoi ils sont arrivés !


Dernière édition par petitejulie le Lun 20 Sep 2010 - 21:30, édité 1 fois (Raison : précisions)
avatar
petitejulie
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 120
Date d'inscription : 28/04/2010
Age : 35
Localisation : Saône et Loire

Revenir en haut Aller en bas

Re: Concernant le sommeil

Message par Arkenciel le Lun 20 Sep 2010 - 22:29

Personnellement je suis somnambule...

J'avais cherché à savoir si c'était lié à la surdouance. JSF m'avait répondu que c'était peut-être le cas mais qu'actuellement aucune étude n'a pu établir ce lien entre les deux.

Quelqu'un d'autre est somnambule ici ?

PS: Personne ne connaît de remède extra et si possible définitif tant qu'à faire svp ?
On peut rêver ^^

(c'est le cas de le dire ! Very Happy)
avatar
Arkenciel
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 202
Date d'inscription : 29/07/2010
Localisation : Dans la Lune ;)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Concernant le sommeil

Message par Cerra Top le Lun 20 Sep 2010 - 22:52

Arkenciel > demande à ta copine de t'attacher au lit Razz
hop pb réglé !

Petitejulie > petite aussi pas sommeil, et puis d'abord c'est beau la nuit, c'est magique y a personne, et ma tête y a plein de trucs ! Et pas de fatigue, bon uun peu le matin mais bon...et pareil pour les cauchemars d'enfance.
avatar
Cerra Top
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 458
Date d'inscription : 05/04/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Concernant le sommeil

Message par Arkenciel le Lun 20 Sep 2010 - 23:59

Cerra a écrit:Arkenciel > demande à ta copine de t'attacher au lit Razz
hop pb réglé !

Trop dangereux, risque de luxation si on fait un mauvais mouvement (enfin ça dépend comment on est attaché^^).

Mais le problème est pas réglé dans mon cas, puisqu'il manque un membre dans l'équation... Wink
avatar
Arkenciel
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 202
Date d'inscription : 29/07/2010
Localisation : Dans la Lune ;)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Concernant le sommeil

Message par Cerra Top le Mar 21 Sep 2010 - 0:17

Arkenciel a écrit:
Cerra a écrit:Arkenciel > demande à ta copine de t'attacher au lit Razz
hop pb réglé !

Trop dangereux, risque de luxation si on fait un mauvais mouvement (enfin ça dépend comment on est attaché^^).

Mais le problème est pas réglé dans mon cas, puisqu'il manque un membre dans l'équation... Wink

Je comprends pas popole part en vadrouille ? mdr Razz
avatar
Cerra Top
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 458
Date d'inscription : 05/04/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Concernant le sommeil

Message par Invité le Mar 21 Sep 2010 - 0:56

Cerra a écrit:Yep, à une époque je faisais ça, je finissais même par être consciente dans certains rêves, mais c'est très "volatile" car ça réveil.

Pareil, mais la conscience est bien claire, je me ballade dedans en sachant vraiment que je suis ailleurs, qui je suis vraiment.
Beaucoup de rêves, depuis toujours, et ça "empire" avec la méditation. Quand je reprends la méditation, c'est le vertige assuré et la tornade de rêves assez puissants et forts psychiquement. ça semble lever des verrous, mais alors tout s'engouffre d'un coup et à vitesse grand V.

Habiteullement, je me promène dans d'autres mondes, d'autres univers, je suis "une autre personne", parfois je suis "à côté" des gens que je connais. Mais ils ne sont pas les mêmes non plus, du moins physiquement. Ou je suis dans un lieu censé être dans ce rêve "la maison de mes aprents", sauf que ce n'est absolument pas la leur. Mais dans la logique du rêve, c'est bien elle. Les deux dimensions co-existent. A la fois pareil que ma vie, et complètement différent. A la fois c'est leur maison, et à la fois je sais que ce n'est pas la leur.

Parfois, il m'arrive de ne pas avoir conscience de rêver, et alors les émotions sont terribles au réveil. Pendant un bon moment, je ne sais plus où je suis, au réveil dans ces cas-là. Si les infos du rêve étaient complètement rêvées, ou bien si elles reprenaient un peu de la réalité déjà passée.
Petite, je n'avais jamais conscience de rêver, alors je confondais tout sans arrêt. Je m'en suis aperçue en maternelle, que je mélangeais les deux réalités. Après, je ne sais plus, je gardais à distance de moi les rêves ou leur souvenir pour garder un peu le contrôle.
La conscience de "rêver pendant le rêve lui-même" est venue plus tard, à l'adolescence. Avec la possibilité d'intervenir consciemment dedans ensuite. Pour ne plus subir les émotions rencontrées au hasard des cauchemars. Il suffisait d'un peu de volonté pour maîtriser le rêve, et le changer, le modeler comme je voulais. Un truc affreux me poursuivait ? Hop, je réfléchissais dans le rêve, et décidais de m'envoler pour lui échapper. Les premières fois on n'y arrive pas, on reste scotché au sol, forcément on n'a pas l'habitude. Après un peu d'entraînement et de volonté, on y arrive, tout devient possible dans le rêve. On va alors "partout où on veut".
Et le contraire devient aussi vrai: les rêves nous emportent alors plus loin, là où ils veulent te conduire...


Et dans d'autres rêves, ressentir d'autres présences. De vraies présences, de vraies consciences, douées d'une personnalité, d'un raisonnement. Pas de simples images qui jouent un rôle basique dans les rêves. Et quand ces présences te perçoivent, alors elles aussi ont conscience de ta présence auprès d'elle. Certaines t'emmènent alors visiter plus loin.

Autres types de rêve encore, mais je ne m'étendrais pas dessus.

Ces trois-quatre catégories de rêves, ont chacun une "couleur" différente. Avec le temps, j'ai appris à les différencier pendant que je les vis. L'ambiance, les émotions et leurs forces, leurs "couleurs" sont caratéristiques de chacun. L'une des sortes est légèrement plus en tons pastels par exemple.



Intervenir consciemment dans les rêves, on peut tous y arriver avec un peu d'entraînement. Et nécessite assez de volonté au début, car ce n'est pas inné. L'expression "lever un blocage" prend tout son sens alors. Mais après, c'est facile et devient naturel, sans y penser.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Concernant le sommeil

Message par Cerra Top le Mar 21 Sep 2010 - 2:58

Si étends toi Wink rooo ça me rappel des choses tiens^^parfois pas cool quand tu rêves de personnes dont tu veux pas, même si elles sont différentes en rêve, et oui le cerveau garde ce qu'il a autour de lui, ça peut être traitre, faut s'y préparer, avant de mieux contrôler les rêves (d'ailleurs je voulais rêver de ça,mais pas avec ces deux là beurk!).

Ben ce n'est pas dans notre culture de donner aux rêves toutes leur importance, d'en faire notre meilleur allié (puisque c nous! mais parfois un nous presque étranger, l'inconscient, le subconscient va savoir).
Si ça l'était je crois que l'apprentissage serait bien plus aisé et rapide, c'est déjà plutôt facile, tant qu'on y pense ...

Choisir ses rêves aussi, une fois je voulais absolument me sentir immergée dans un paysage de glaciers, j'ai pas forcé le truc mais habituée à me souvenir et tout le reste, le désir a fait que j'en ai rêvé...magique

En revanche j'ai fini dans un décor qui dans la forme m'a rappelé un cauchemar étrange d'enfance, du coup je me suis réveillée^^

Drôle aussi, trop consciente dans un rêve, j'ai senti que j'en sortais que j'allais me réveiller, j'ai alors été "téléportée" dans un autre décor: une pente en terre très meuble, je voulais m'accrocher, remonter, mais impossible j'ai glissé...et ouvert les yeux dans le monde "réel".

Sinon quelques rêves influencé par les jeux videos, genial! Je voulais être mieux armées, plus de munitions...y a qu'à demander hop! c'était fait^^
Sauf que, encore une fois, uune personne que je ne voulais surtt pas voir en rêve est apparue, et pire encore je protégeais cette personne (l'ex "fiancé" pervers narcissique qui m'avais bousillée...).
Seule et unique fois que je l'ai vu en rêve et non dans un cauchemar, mais j'ai mieux intégré le fait que je m'étais piégée avec lui en partie à cause de mon côté "guérisseur" qu'il a exploité à merveille comme tous les PN. J'ai surtt admis que j'avais fait ça...donc, j'ai encore avancé, et appris à ne pas avoir honte, et à changer ce pb.

Sinon contrôler aussi le souvenir, un cauchemar affreux, le pire de tous, à un tel point que j'ai contrôlé de ne me souvenir de rien, comme affirmer très fortement d'une voix inaudible ds ma tête STOP!
J'ai tt de même pensé, tjs super rapidement, à garder souvenir d'une brève description, de ce que je devais combattre quoi, pour pas que ça recommence, pour passer à autre chose, pour me guérir dans la vrai vie, consciemment.

Parfois les rêves sont aussi bcp bcp trop riches, des milliards de trucs, on se réveille avec l'impression de ne pas avoir dormi du tout ! Comme si on avait fait l'inventaire des objets dans un hangar immense (la reserve mondiale de carottes ! Razz).
Et là au reveil je me prend la tête entrer les mains en disant (et en riant parfois) "mais non n'importe quoi, rêve de merde quoi sérieux, c'est nawak c'est pas dormir ça" ^^

"lever un blocage", oui, pour découvrir ensuite tout un monde ! Toute une dimension de soi, qui devrait pourtt faire partie intégrante de nous...

CONSEIL: encore oui^^, c'est en pensant à quelque chose juste avant de s'endormir que ça marche super bien, mais bon aux débutants, ou même pr moi qui m'y remet enfin, il faut aussi penser à se souvenir
se souvenir ...
se souvenir (ouh je veux rêver de tel truc)...
se souvenir ...
ZZZZZZZZZZzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzz
avatar
Cerra Top
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 458
Date d'inscription : 05/04/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Concernant le sommeil

Message par Arkenciel le Mar 21 Sep 2010 - 12:06

Je rejoins la personne qui disait qu'elle finissait par être consciente dans ses rêves.

Sinon j'ai une question, il m'arrive régulièrement de me réveiller le matin après un rêve où j'étais (au moins) à moitié conscient et de réussir volontairement après mon réveil à re-rentrer dans le rêve et le poursuivre là où je l'avais laissé.

Ca vous arrive aussi ?
Bon bien sûr, faut pas être "trop" réveillé parce que sinon ça marche plus ^^
avatar
Arkenciel
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 202
Date d'inscription : 29/07/2010
Localisation : Dans la Lune ;)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Concernant le sommeil

Message par synapse le Mar 21 Sep 2010 - 13:53

Bon je vais me motiver alors pour essayer de me souvenir de mes rêves alors c'est vrais que cela vaut le coût.
En fais, pour moi le problème c'était pour m'endormir : impossible.
Toujours plusieurs idées qui en entraîne d'autres, et les heures passent. Donc je me suis fais un beug cyclops !
Tout le monde fait des rêves (agréable ou non) après je jeu c'est effectivement d'y avoir accès, sans que que ça sature dans la teuté et les conjectures me congestionne.
Ce soir Cerra, je vais pensé à un truc je vous dirais ce que ça va donné, et si ma nuit m'a porté conseil...
avatar
synapse
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 821
Date d'inscription : 17/09/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Concernant le sommeil

Message par Cerra Top le Mar 21 Sep 2010 - 14:13

Ben pour des cauchemars ça arrivait, depuis petite, que je le veuille ou non, ensuite je voulais une sorte de solution, quand je sentais que j'allais encore en rêver, et elle apparaissait, le rêve se "débloquait".

Le côté revenir dans le rêve volontairement oui parfois, surtout dans la période où j'avais appris à quai-tjs me souvenir des rêves.

Ben quand le réveil est très court il se passe ce à quoi on pense (ne pas en rêver encore, changer tel truc, ou y retourner).

Et vi pas être "trop" réveillé" encore une fois^^

synapse > oki Wink n'oublie le coup du carnet + crayon, en plus de penser à ce que tu veux lorsque tu sens la fatigue (dur dur les insomnies...courage).

Warning: parfois il y a aussi des rêves qui ne veulent absolument rien dire, ou des rêves un peu fouilli, c'est pas seulement rêves/cauchemars=signification + ou - forte, on met parfois les pieds dans un truc qui n'a aucun sens, je préviens car ça peut faire très bizarre, tout n'est pas "raison".

Oh une fois je voulais rêver en gros "d'illusions d'optiques", et de paysages particuliers, (on est parfois des architectes incroyablement talentueux lol! dommage que j'ai pas les détails au réveil, le cerveau "libre" c'est quelque chose!!).
Résultat, ben un monde incroyable, improbable, irrationnel sur la fin du rêve donc léger stress (car une certaine menace planait aussi et en plus je m'étais perdue dans un dédale "inexistant")... mais question illusions d'optiques, j'ai été servie ! cheers
avatar
Cerra Top
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 458
Date d'inscription : 05/04/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Concernant le sommeil

Message par Lily le Mar 21 Sep 2010 - 21:36

Encore un domaine où je me sens rassurée par tous vos témoignages.
Je retrouve des éléments de mon histoire personnelle dans beaucoup de vos histoires... Toute petite, j'ai rendu mes parents fous à refuser de dormir. Si l'on s'occupait de moi, j'étais (déjà) une vraie piplette mais c'était le drame à l'extinction de la lumière. Dans l'enfance, ma mère venait retirer toutes les ampoules de ma chambre et enlevait les livres pour me forcer à dormir. Résultat je gardais les yeux ouverts et passait des heures à laisser mon esprit divaguer.
A partir de la fac mes nuits étaient d'au moins 9H + la sieste quand c'était possible. Pendant les révisions des partielles, je bossais 1 heure puis dormais une demi-heure. C'était automatique: dès que j'accumulais de l'information, il me fallait un temps de pause. Un truc qui a toujours provoqué l'étonnement de mon entourage. Et depuis que je travaille, l'épuisement émotionnel qui me vide toute la journée me conduit au lit vers 22H. J'enchaîne de 9 à 10H de sommeil par nuit! D'ailleurs c'est bientôt l'heure... J'avoue que c'est dur de ne pas rester toute la nuit sur le forum!
En tout cas je retrouve bien cette différence importante entre enfance et "âge raisonnable" évoquée par Eolia!
Sleep

Lily
Rayures timides
Rayures timides

Messages : 10
Date d'inscription : 14/07/2010
Age : 36
Localisation : Nancy de fait, Rennes de coeur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Concernant le sommeil

Message par 'moy [Baboo] le Ven 23 Déc 2011 - 0:50

Comment faîtes-vous pour... vous endormir? (je n'ai pas vu de topic sur ce sujet, peut-être faut-il en créer un? Ou j'ai mal cherché?)
L'heure de post de ce message le prouve: j'ai quitté le forum à 23h pour relire un cours et foncer au lit, j'ai bien relu mon cours, mais impossible de m'endormir. J'ai l'esprit qui divague, le corps qui me hurle "lève-toi et marche", et la conscience bien active.
En dessous de 5h par nuit, je vois bien que mes capacités diminuent, que je suis plus apte à me tromper. Et pourtant, rien n'y fait: rationnellement et émotionnellement, je sais que ne pas dormir assez = augmentation dyssinchronie + hyperexcitabilité + risque de plantage monumental, mais mon corps ne moufte pas de ses habitudes...

Certains d'entre vous ont-ils le même problème, et des solutions?
avatar
'moy [Baboo]
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 333
Date d'inscription : 22/12/2011
Age : 25
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Concernant le sommeil

Message par anesidora le Ven 23 Déc 2011 - 1:47

J'ai un peu les mêmes problèmes que toi Minimoy et en ce moment ils sont décuplés par le fait que mon cerveau surchauffe. Même en dormant, je pense à ce qui me tracasse en ce moment et j'y trouve même des solutions toujours en dormant.
Il est où le bouton off??
Sinon pour m'endormir en ce moment je prends de la melatonine. Les somnifères, plus jamais, ça m'a complètement détraquée. Je crois que j'ai toujours eu un problème d'endormissement du à la cogitation.
Je pars en vacances demain pour 5 jours. Rien à faire, rien à penser, le soleil, la mer et pas de réveillon à préparer, le bonheur! J'espère que je vais dormir car là je n'en peux plus de mes 4 heures de sommeil depuis un mois, j'ai besoin de 6 heures au moins.
avatar
anesidora
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 62
Date d'inscription : 21/12/2011

http://www.autrisme.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Concernant le sommeil

Message par tyuip le Dim 8 Avr 2012 - 11:27

je déterre un vieux post... même constat que beaucoup d'autres : les siestes de maternelle passées à regarder les autres dormir...
Depuis la Fac, c'est le chaos, impossible de m'endormir et d'arrêter les pensées qui défilent.
J'ai essayé la mélatonine aussi. La 1ère semaine a été incroyable mais ça n'a malheureusement pas duré. J'espère que ça a marché pour toi Anesidora.
Je refuse de prendre des somnifères (mais parfois pas le choix, faut bien bosser aussi !). Vu que le souci c'est l'endormissement, c'est quand même à peu près adapté.
J'ai essayé aussi l'hypnose. Le résultat immédiat est là : je m'endors bien la 1ère nuit après la séance mais ça ne dure pas dans le temps.
Bref, au final, bientôt 15 ans que les insomnies me pourrissent la vie ! J'en viens parfois à penser que c'est une manière semi inconsciente de me "censurer". Ben oui, quand on est KO, on est vachement moins zèbre... !

avatar
tyuip
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 93
Date d'inscription : 01/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Concernant le sommeil

Message par Grognon le Mer 14 Nov 2012 - 13:37

Je sais pas si d'autres sont dans ce cas mais j'ai un sommeil très superficiel : réveillé pour un rien toute la nuit. Ma copine qui bouge, mes ronflements, rien...
Tant et si bien que je suis épuisé, je fais beaucoup de rêve mais ils m'échappent si rapidement, j'arrive pas à me concentrer pour m'en souvenir et pour être franc c'est le cadet de mes soucis pour l'instant.

Un enregistrement de mon sommeil fait par un ORL (pour régler mes problèmes de ronflements qui compliquent vraiment les choses je pense) a montré que sur la nuit passée, j'étais environ 20% du temps en sommeil profond, le reste à naviguer entre deux eaux...

Bien sûr je fais attention à mon hygiène de vie pour pas que ça empire (pas de café, nourriture équilibrée, pas trop de sucres, etc. il me reste le sport à mettre en pratique) mais bon sang c'est pénible et usant !

Trop agité du bocal peut être ? Pourtant je m'endors cinq minutes après avoir posé la tête sur l'oreillé. Ou alors le fait d'être inhibé comme je suis qui joue (je règle mes comptes la nuit) ?

Pfff....

Grognon
Rayures timides
Rayures timides

Messages : 15
Date d'inscription : 27/09/2012
Age : 38
Localisation : Sarthe, loin de la civilisation

Revenir en haut Aller en bas

Re: Concernant le sommeil

Message par Invité le Mer 14 Nov 2012 - 14:46

Grognon a écrit:
Trop agité du bocal peut être ? Pourtant je m'endors cinq minutes après avoir posé la tête sur l'oreillé. Ou alors le fait d'être inhibé comme je suis qui joue (je règle mes comptes la nuit) ?

Pfff....

Puisque manifestement il y a souffrance et constat d'un manque de sommeil par un médecin, je pense qu'il serait judicieux d'approfondir la question en étant pris en charge par un centre du sommeil.

Il n'est pas possible de tout mettre sur le compte de la surdouance ("agité du bocal", je l'ai pris dans ce sens mais je me trompe peut-être).

Je te conseille vraiment de consulter des spécialistes.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Concernant le sommeil

Message par Grognon le Mer 14 Nov 2012 - 15:03

Tu as raison Smile et c'est ce que je fais parceque bon, il faut des solutions concrètes : pour l'instant c'est un dispositif pour éviter les ronflements (une orthèse d'avancée mandibulaire) conseillé par l'ORL.

Je suis d'accord sur le fait qu'il ne faille pas tout mettre sur le compte de la (supposée dans mon cas) douance, je t'invite d'ailleurs à aller voir le sujet de Factotum (se cacher derrière son petit doigt ou labondos) sur ce thème, c'est assez rigolo Smile . Pour autant, je trouve ça interessant de voir si d'autres personnes ont le problème et surtout s'ils ont réussi à le régler...

Pour le therme agité du bocal, je l'aime bien parcequ'il dit bien ce qu'il veux dire : ça s'agite pas mal, avec beaucoup d'nanlyses de la journée passée, et le sommeil agité (beaucoup de mouvements, je parle, je fais du somnambulisme, tout ça tout ça). Le fait de l'associer à la douance, j'y ai pensé pour ça aussi par vanité mais bon, c'est vrai que ça sert à rien de le mettre à toutes les sauces cet aspect là...

Enfin bref, merci pour ton conseil quand même Wink , si ça ne se règle pas ça sera la prochaine étape.

PS : en me relisant je me rends compte que c'est un peu sec, j'en suis désolé et n'hésites pas à me le signaler si c'est le cas Embarassed

Grognon
Rayures timides
Rayures timides

Messages : 15
Date d'inscription : 27/09/2012
Age : 38
Localisation : Sarthe, loin de la civilisation

Revenir en haut Aller en bas

Re: Concernant le sommeil

Message par Fofie le Jeu 15 Nov 2012 - 15:26

Bonjour ! Je viens juste de m'inscrire, et je vais me présenter dans le topic adequat (comme Sheila) mais là, je viens de voir ce sujet, et ça m'interpelle, surtout le témoignage de Grognon, parce que je fais du somnambulisme (quand je manque de sommeil), des rêves effrayants ou tristes (parfois), je suis considérée comme douée depuis un test WAIS de 1992, donc j'ai pensé à la même chose que toi Grognon ET j'ai fait tout récemment des démarches et des examens pour comprendre mon sommeil. Démarches qui n'ont rien donné.

Je suis allée voir mon généraliste, lequel m'a envoyée à un neurologue pour faire un électroencéphalogramme. Bilan : aucune épilepsie. Ce neurologue m'a envoyée chez un médecin du sommeil. J'ai fait un test d'apnée : je n'ai pas d'apnée. J'ai fait 2 enregistrements différents du sommeil, car il me disait que peut-être mes rêves n'arrivaient pas au bon moment. Bilan : je n'ai rien d'anormal, rien qu'il puisse soigner par ses compétences. Ah si, j'ai 42 micro-éveils par heure, alors qu'on en a de zéro à 10 maximum. Mais il ne peut rien faire et pour lui, l'origine est seulement de l'anxiété.

Quand je lui ai dit que je me lève en dormant et que je me réveille debout quelques minutes plus tard, il ne m'a pas crue (il dit qu'on ne peut pas se réveiller quand on est somnambule). Genre je mens, quoi. J'ai que ça à faire de me payer les bouchons pour traverser la ville pour aller le voir, peut-être. Je m'ennuie, alors je me suis dit "tiens, je vais aller raconter des conneries à un médecin du sommeil". Mad
Je me réveille toujours, et je me recouche.

J'ai plus de micro-éveils par heure que tous ses patients (non, pas réunis, faut pas déconner non plus !), j'ai un QI qui me classe dans les 14% de Français supérieurement brillants de l'intellect cyclops (lol), je me réveille quand je suis somnambule alors-que-c'est-impossible, et je ne l'intéresse pas plus que ça. Il m'envoie vers un psy pour du Xanax.
Je m'attendais à ce qu'il cherche les causes. Je veux dire même si c'est de l'anxiété ou le mental qui bout sans arrêt, ça vaut le coup de faire des recherches. Cela dit, si ce n'est pas ça, son métier, alors évidemment, là... Neutral ('fin chépa, moi ça m'aurait intéressée... mais je suis pas médecin, aussi...)

Alors je me suis fait mon propre bilan et ma propre prescription de solutions.
Je pense que même si on a fait ses deuils et connu la résilience, si on pense beaucoup, il peut arriver ce qui m'arrive. Si la sensibilité est grande, comme la mienne, ça joue aussi.
J'ai 45 ans et je devais marcher parce que je ne fais aucun sport. Alors je m'y suis mise. Je pars à pied à la gare le matin (à 6h20, dans la campagne, la nuit et la brume, en passant devant le cimetière What a Face j'adore), 1/2h de marche, et 40mn de marche au retour car je viens d'une autre gare. J'entends des hululements, des bruits de biche etc. Très chouette.

Eh ben, je dors mieux, déjà. Very Happy

Et je pense, Grognon, que l'hinibition peut faire faire des rêves agités, car tout ce qui n'est pas exprimé le jour sort la nuit, parait-il.
Je te conseille de commencer par ton généraliste, comme j'ai fait. Il t'enverra vers un médecin du sommeil avec une lettre, et tu verras bien. Smile
avatar
Fofie
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 303
Date d'inscription : 15/11/2012
Age : 51
Localisation : Langon, près de Redon (35)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Concernant le sommeil

Message par tyuip le Jeu 15 Nov 2012 - 21:22

3 centres du sommeil pour moi, des mois d'attente pour chaque rdv (dont un ou je ne suis finalement pas allée) et au final :
- un centre où finalement le médecin ne s'occupait que des troubles avec apnées...
- un 2nd ou on m'a prescrit des somnifères... puis un suivi avec un bracelet pour déceler d'éventuels retard d'endormissement (ce qui est en effet mon problème...) puis de la mélatonine qui a marché 1 semaine, puis de nouveau des somnifères. J'y allais pour avoir mon ordonnance, aucun autre suivi. Pas même un enregistrement du sommeil, rien.
J'ai fini par trouver moi aussi mes petites recettes (qui marchent plus ou moins bien) et accepter de vivre avec cette infinie fatigue Sad
avatar
tyuip
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 93
Date d'inscription : 01/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Concernant le sommeil

Message par Invité le Jeu 15 Nov 2012 - 21:32

Il m'a été offert il y a peu un simulateur d'aube qui a largement contribué à réguler mon sommeil.

La "luminothérapie" peut être solution, y avez-vous songé ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Concernant le sommeil

Message par tyuip le Ven 16 Nov 2012 - 8:55

oui... les volets ouverts aussi... je mets toujours des heures à m'endormir. et avec un bébé lève ultra tôt, dur dur !!
la seule chose qui me rassure un peu, c'est qu'on dirait que je ne suis pas la seule à ne pas réussir à débrancher le "petit vélo"... !
avatar
tyuip
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 93
Date d'inscription : 01/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Concernant le sommeil

Message par Fofie le Dim 18 Nov 2012 - 15:46

Ben non. lol
Le médecin pour le sommeil m'avait prescrit la luminothérapie, mais je ne l'ai pas encore commencée. (ça m'embête de chercher une lampe pfff)
Il m'a dit aussi que je ne devais plus lire le soir dans mon lit avant de dormir, et jamais regarder la télé dans mon lit.
Ca m'embête, j'adore lire dans mon lit.

En fait, je ne suis pas embêtée moi, je dors quand même. C'est juste que s'il y avait des causes neurologiques, j'aimais autant qu'on les soigne.

tyuip tu dors toute la nuit avec les volets ouverts ? Le médecin m'a dit qu'il fallait les fermer.
Paoline c'est quoi un simulateur d'aube ? Un truc qui s'allume pour simuler le lever du jour ? Si oui, est-ce que c'est fait pour se mettre en marche au moment du réveil prévu ?
avatar
Fofie
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 303
Date d'inscription : 15/11/2012
Age : 51
Localisation : Langon, près de Redon (35)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Concernant le sommeil

Message par Invité le Dim 18 Nov 2012 - 16:36

Le simulateur d'aube a une fonction "réveil" : à l'heure prévue tu entendras le mode de sonnerie que tu auras sélectionné. Ca peut être une musique (clé usb), une sonnerie, à toi de choisir.

Si je programme mon réveil pour 7 h :

Je choisis le temps de réveil, par exemple 30 mn. Ceci signifie qu'à 6 h 30 la lumière va débuter mais de façon croissante, comme si le jour se levait.

A 7 h pile j'aurai une lumière vive + la sonnerie.

De la même façon, le soir je peux déclencher cette lumière en me couchant et programmer le temps qu'elle mettra pour s'éteindre progressivement.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Concernant le sommeil

Message par tyuip le Dim 18 Nov 2012 - 17:01

non non, les volets ouverts toute la nuit, j'ai essayé en vacances "pour voir" (sans jeu de mot hein), ça a été la cata... L'idée était de se lever en même temps que le jour... je dois tout de même reconnaître que le réveil est moins brutal que via une sonnerie (ou un cri de bébé affamé!) mais j'ai vraiment pas tenu la distance (combo lever tôt + endormissement super tardif fatale)
Du coup je suis revenue à mes calfeutrages de fenêtres pour obtenir l'obscurité. le moindre truc, bruit, lumière, quoi que ce soit et je bondis immédiatement... ce qui dans la grotte aurait sans nul doute présenté un avantage certain...
j'avais même éliminé le sport pendant un temps sur les conseils d'un des médecins du sommeil à Lyon (sport tard le soir donc adrénaline et excitation donc retard d'endormissement accru) mais ça marchait moyen et pire encore : j'avais l'impression d'être encore plus victime de mes insomnies puisque je me privais de faire ce que j'aimais à cause de ça !
Maintenant, j'essaie juste de faire avec... bof bof aussi !
avatar
tyuip
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 93
Date d'inscription : 01/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Concernant le sommeil

Message par Invité le Dim 18 Nov 2012 - 17:08

Après, il y a d'autres principes :

Ne pas passer de temps dans sa chambre dans la journée,

Repas... légers le soir, je vois d'ici les gourmands Smile

Le sport : excitant en fin de journée c'est vrai. J'ai abandonné le badminton à minuit (impossible de m'endormir après)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum