Enième cycle végétatif du Fusain

Page 4 sur 18 Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 11 ... 18  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Enième cycle végétatif du Fusain

Message par siamois93 le Mer 25 Sep 2013 - 12:10

Je pense que tu te trompes Fus... sur les «bien-pensants qui vous serinent leurs morales de résignation de merde, qui la serinent à tous ceux à qui il manque quelque chose, sous prétexte qu'il ne leur manque rien.»
Ces bien-pensants (?) qui essayent de t'aider, ils sont aussi dans la merde parfois, et tu ne la connais pas leur merde, tu ne sais pas à quel point elle est pire que la tienne, et ils essayent de s'en sortir aussi.
« Que la lumière soit ! »
http://www.fr.chabad.org/library/article_cdo/aid/1004756/jewish/Lumire.htm

siamois93
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3069
Date d'inscription : 02/04/2012
Age : 49

http://taijiquan.neuronnexion.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Enième cycle végétatif du Fusain

Message par Invité le Mer 25 Sep 2013 - 12:26

Non, je ne crois pas qu'on parle des mêmes personnes; si c'était le cas, ils sauraient que "mange ta merde et ferme ta gueule" n'est pas une réponse à faire. Pas productive, en aucune manière. Qu'est-ce qui arriverait sur ce forum d'ailleurs si à tous les topics de présentation on répondait "si tu trouves pas de solution, c'est que t'as pas de problème" ou encore "cherche tout seul". C'est pas le but.

Par définition, le bien-pensant qui veut que tu te résignes, il n'essaie pas de t'aider: il essaie de te dire qu'il ne veut pas t'aider, et qu'il ne veut pas que quiconque t'aide, car s'il te voyait avancer, ça ne lui plairait pas.
Si quelqu'un essaie d'en aider un autre, alors il ne relève pas de cette classe. Par définition.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enième cycle végétatif du Fusain

Message par fleur_bleue le Mer 25 Sep 2013 - 12:34

Justement, il ne faut pas se résigner - même si parfois c'est difficile. Par exemple, depuis mon retour de vacances, je pars une fois par semaine une demie-heure plus tôt que d'habitude, et le plus étrange, c'est que mon chef ne semble même pas s'en rendre compte! Et faut aussi savoir refuser des choses, des fois. Genre c'est pas la peine de planifier une réunion à 18h30, je ne suis plus disponible. Mais je sais que ce n'est pas évident du tout du tout... Mais peu de choses sont si urgent que ça ne puisse pas attendre une heure ou deux, surtout si on n'est pas pompier ou médecin urgentiste.

fleur_bleue
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3766
Date d'inscription : 18/09/2012
Age : 33
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Enième cycle végétatif du Fusain

Message par Invité le Mer 25 Sep 2013 - 12:43

Oh, ce ne sont pas des réunions de boulot. Je crois que mon message du haut était mal formulé. Mais tout se brouille. Je n'arrive plus à démêler correctement ce que je ressens: un ennui, un manque, une lassitude, et impossible de visualiser ce que serait une "vie idéale", et donc de savoir quoi changer, même par petits pas, même par étapes. Et puis une immense fatigue. Là, je voudrais dormir, dormir, dormir.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enième cycle végétatif du Fusain

Message par Uccen le Mer 25 Sep 2013 - 13:11

Fus... a écrit: Là, je voudrais dormir, dormir, dormir.
Ah ouais quand même.
Pensée.

Uccen
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2369
Date d'inscription : 26/04/2013
Age : 99
Localisation : Awras

Revenir en haut Aller en bas

Re: Enième cycle végétatif du Fusain

Message par Invité le Mer 25 Sep 2013 - 13:21

ça a l'avantage d'être accessible et réaliste à moyen terme.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enième cycle végétatif du Fusain

Message par Invité le Jeu 26 Sep 2013 - 7:18

Il semblerait que le problème de fond soit l'incapacité à être, même quelques heures, en paix avec le sentiment du devoir accompli. Car le non accompli est immense. "Pourquoi n'as-tu pas fait ça ? et ça ? et ça ? Il faudrait faire ça, écrire ça, te documenter sur ça, prendre contact avec untel, monter tel projet..."
De quoi remplir plusieurs vies, alors comme je n'y parviens pas, ça ne va pas.
En effet, c'est une chose de reconnaître qu'on n'est pas tout-puissant, ça ne dispense pas de culpabiliser: sans toute-puissance, on n'en a pas moins des milliers de façons possibles de faire davantage et mieux.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enième cycle végétatif du Fusain

Message par Invité le Jeu 26 Sep 2013 - 20:35

Ou de pas faire parce qu'on a une bonne raison : on n'a pas envie.

S'interroger, si les conseils sont bons, sur le pourquoi on ne le fait pas... pourquoi on résiste à de si bonnes idées ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enième cycle végétatif du Fusain

Message par Invité le Jeu 26 Sep 2013 - 21:33

Mais j'ai envie. Je manque simplement d'énergie, de temps, je ne veux pas non plus m'engager sur des trucs dont je sais qu'il faudra les faire vivre dans la durée, quand je pressens que ça fera trop. D'autant plus que je préfère les projets qu'on démarre, développe, et achève, et on passe à autre chose, plutôt que ceux qu'il faut faire vivre indéfiniment.

S'interroger, si les conseils sont bons, sur le pourquoi on ne le fait pas... pourquoi on résiste à de si bonnes idées ?
Je dirais: soit elles sont bonnes, mais il faut que quelque chose mûrisse.
Soit elles sont pleines de bonnes intentions, mais, en fait, à côté de la plaque.


Dernière édition par Fus... le Jeu 26 Sep 2013 - 22:13, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enième cycle végétatif du Fusain

Message par siamois93 le Jeu 26 Sep 2013 - 21:47

Ca me rappelle ma mère qui me disait «mange des carottes, ça rend aimable».

siamois93
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3069
Date d'inscription : 02/04/2012
Age : 49

http://taijiquan.neuronnexion.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Enième cycle végétatif du Fusain

Message par Invité le Jeu 26 Sep 2013 - 22:36

Y'en a des tas. Taka faire du sport. Taka faire ci. Taka faire ça.
- J'ai essayé. ça marche pas.
- Oui ben si tu fais pas d'effort aussi.

facepalm 

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enième cycle végétatif du Fusain

Message par fleur_bleue le Ven 27 Sep 2013 - 8:24

Tout le problème, c'est peut-être d'accepter qu'on ne peut pas tout faire, qu'on est juste humain, qu'on a des limites et qu'il n'y a pas de mal à cela. Accepter et intégrer ces limites et apprendre à ne pas en culpabiliser. C'est difficile, surtout quand les enjeux sont forts, mais probablement indispensable...

fleur_bleue
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3766
Date d'inscription : 18/09/2012
Age : 33
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Enième cycle végétatif du Fusain

Message par Invité le Ven 27 Sep 2013 - 8:33

Oui, c'est tout le problème, parce qu'on a vite fait de dire "oh, là je m'arrête, je suis humain, j'ai atteint mes limites, je le reconnais humblement gnagnagna" alors qu'en fait, on a fait le minimum pour soulager notre conscience; et inversement, de dire "je peux encore faire mieux, je n'ai pas atteint ma limite voyons, il faut bien que je me sorte un peu de ma zone de confort" et d'attendre un signe tangible, généralement un pépin de santé grave, pour comprendre ce qu'on était vraiment en train de faire.
Et ce sans même faire intervenir l'influence manipulatrice des personnes toxiques qui seront toujours là pour abonder dans le deuxième des sens susmentionnés.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enième cycle végétatif du Fusain

Message par Uccen le Ven 27 Sep 2013 - 8:46

Fus... a écrit: je ne veux pas non plus m'engager sur des trucs dont je sais qu'il faudra les faire vivre dans la durée, quand je pressens que ça fera trop. D'autant plus que je préfère les projets qu'on démarre, développe, et achève, et on passe à autre chose, plutôt que ceux qu'il faut faire vivre indéfiniment.

 
 
Tu parles du forum ?
 
 
Taka faire une pause.
Une pause avec efforts, aussi.


(c'était l'intervention bête et inutile d'un toxique animal nuisible,
mais qui se demande ce qui lui arrive car il a presque envie de mettre des smileys avec des poutous, et pas des patous parce que j'ai peur des moutons qui aboient)

Uccen
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2369
Date d'inscription : 26/04/2013
Age : 99
Localisation : Awras

Revenir en haut Aller en bas

Re: Enième cycle végétatif du Fusain

Message par Invité le Ven 27 Sep 2013 - 8:52

Non, je ne parle pas du forum, et faire une pause est un effort.

Les moutons aboient, le chacal passe, alors pendant que vous y êtes, mettez-m'en deux.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enième cycle végétatif du Fusain

Message par p2m le Ven 27 Sep 2013 - 8:58

en v'là deux
Bisous Bisous

p2m
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2428
Date d'inscription : 20/05/2011
Age : 43
Localisation : bxl

http://www.zebrascrossing.net/t2857-salut-salut-c-etait-d

Revenir en haut Aller en bas

Re: Enième cycle végétatif du Fusain

Message par Fata Morgana le Ven 27 Sep 2013 - 9:10

D'autant plus que je préfère les projets qu'on démarre, développe, et achève, et on passe à autre chose, plutôt que ceux qu'il faut faire vivre indéfiniment.
Comment dire..Quand je m'intéresse à une activité au long court, qui vue du dehors pourrait sembler trop répétitive et perdre de l'intérêt par rapport au moment de sa découverte, j'ai là-dessus un regard "fractal". Si je parle de musique (encore que j'ai arrêté de me prendre la tête là-dessus) les exercices semblent toujours les mêmes, mais à l'intérieur de chaque segment de répétition, il y a des micro-ajustements à faire, et donc si grossièrement c'est une morne répétition, dans le détail il y a mille et mille nuances, mille et mille petits challenges presque imperceptibles. C'est ainsi que finalement ces toutes petites variations que je suis le seul à percevoir empêchent la lassitude. De plus cela améliore beaucoup la concentration qui est elle un vecteur de paix intérieure, d'équlibre.

Fata Morgana
Maître es rayures
Maître es rayures

Messages : 15009
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 59
Localisation : Un pied hors de la tombe

Revenir en haut Aller en bas

Re: Enième cycle végétatif du Fusain

Message par Invité le Ven 27 Sep 2013 - 9:52

Il y a des activités qui sont répétitives dans l'absence de challenge, justement. Par exemple analyser des jeux de données qui se ressemblent tous et sont tous trop légers pour pouvoir se prêter à une analyse approfondie qui ne soit pas un bancal échafaudage d'hypothèses. Même s'ils ne sont pas tous identiques, même si à chaque fois je me casse la tête pour trouver quand même quelque chose à en faire (sinon, je m'enfuirais), c'est la déception à chaque fois.
Mais là, je faisais allusion non pas à des tâches répétitives, mais à des projets "à animer". Relancer sans cesse les mêmes personnes pour refaire les mêmes choses; cela me pèse, parce que c'est la réussite initiale qui est, à chaque instant, remise en cause. Je préfère refaire la même chose ailleurs, et me dire que "là, c'est fait". Celui qui a construit une maison n'a pas à craindre qu'elle disparaisse dès qu'il se retourne, dans mon boulot, avec nos projets, si, et c'est assez usant.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enième cycle végétatif du Fusain

Message par Invité le Mer 2 Oct 2013 - 10:25

Peut-être que dans ma prés, je n'ai pas assez évoqué le problème posé par l'état de santé de Madame (Z testée); grosse phobie sociale, petits progrès, mais "blocages" et un tyran intérieur XXL qui lui commande de saboter tout ce qui la conduirait à être heureuse...
Et donc notamment d'attaquer de temps en temps notre relation par des comportements qui me mettent en rogne - elle le sait, mais elle ne réagit que "juste trop tard". De même, si j'ai cette impression de "penser pour 2", c'est, entre autres, parce qu'elle, ben... elle bloque, à cause de ça.

De mon côté, ben, je vis "normalement"... avec un boulot, avec nos investissements associatifs, paroissiaux, etc... ce rôle "moteur" que je prends bien à mon corps défendant (déséquilibre)... mais pour évoluer dans le monde "normal", je consomme plus d'énergie que les gens "normaux", bien plus, et, ne trouvant pas le soutien espéré en couple, à cause de ces blocages chez elle, je commence à fatiguer sec. Par exemple, je ne supporte plus du tout la foule et le vacarme des transports en commun; donc je me déplace beaucoup à pied; c'est sain, mais fatiguant aussi (question vacarme c'est gratiné); et je vois que ma tolérance aux klaxons, sirènes, etc... devient très basse. Par contre, l'envie de me replier dans un refuge, elle, croît. Mais c'est impossible, car les sujets de préoccupation viennent toujours nous y retrouver. Prendre du temps pour moi, c'est un peu comme si on me disait "tu n'as qu'à t'asseoir tranquillement dans ton fauteuil avec un bon bouquin" alors que le voisin du dessus fait des travaux jour et nuit à grand renfort de perceuse ! Et puis, nos activités, elles nous plaisent, elles me plaisent, bien plus que de rester assis à ruminer, c'est le fait de "tout porter", qui ne va plus, car couplé au surcoût d'énergie représenté par le fait de vivre normal avec ce fichu cerveau rayé, on aboutit à un déficit qui se creuse.
Et je redoute d'autant plus l'effondrement que je sais qu'il ne serait porteur d'aucune solution.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enième cycle végétatif du Fusain

Message par siamois93 le Mer 2 Oct 2013 - 10:33

Et quelle médication a-t-elle pour l'aider à se défaire de ce tyran XXL ?

siamois93
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3069
Date d'inscription : 02/04/2012
Age : 49

http://taijiquan.neuronnexion.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Enième cycle végétatif du Fusain

Message par Invité le Mer 2 Oct 2013 - 10:39

Un traitement de type classique mais surtout une thérapie analytique qui va commencer. Le problème, c'est que c'est enraciné profond (une enfance à être "la supermégatronche" de qui on attendait la réussite glorieuse, sans se préoccuper de comment elle le vivait. 3 ans d'avance en classe par ex.)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enième cycle végétatif du Fusain

Message par fleur_bleue le Mer 2 Oct 2013 - 10:51

Fusain, ce que tu fais pour ta femme est énorme - mais il y a un moment, et tu le sais d'ailleurs, où ça ne va plus. Pour une personne en difficulté psychologique, l'entourage ne peut généralement pas faire ce qu'il faut pour que la personne aille vraiment mieux. C'est pour ça qu'il y a des gens formés à ce genre de choses. Si ta femme va entamer une thérapie, c'est très bien. Cela devrait te permettre de te décharger un peu (sur le/la thérapeute) et de te sentir moins obligé de porter ta femme à bout de bras. Parce que là, j'ai l'impression que c'est toi qui vas être à bout...

Avec le début de la thérapie de ta femme, crois-tu que tu pourrais te donner tout seul le droit de souffler et de te décharger comme ça? Sinon, as-tu pensé à chercher un soutien psychologique de ton côté, au moins de manière ponctuelle? Il y a probablement des associations de soutien aux personnes dépressives etc. qui peuvent aussi soutenir l'entourage. Je te conseille en tout cas de faire une recherche là-dessus. Parfois, juste parler une ou deux fois à quelqu'un d'extérieur, pour expliquer combien ça pèse, que l'autre soit comme ça, ça peut énormément aider. Un pro peut ainsi donner des conseils sur comment mieux gérer la situation, histoire de ne pas craquer, et remettre un peu en place les responsabilités qu'on a ou qu'on n'a pas.

Long hug pour toi.

fleur_bleue
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3766
Date d'inscription : 18/09/2012
Age : 33
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Enième cycle végétatif du Fusain

Message par p2m le Mer 2 Oct 2013 - 10:53

Fus..., au niveau du couple, j'étais exactement dans le même cas de figure. Epuisé de faire face sur les multiples fronts, je n'ai plus pu donner le change et le couple s'est effondré. Et j'ai compris après qu'une partie de la cause de ce déséquilibre relationnel était que ce système relationnel m'empêchait de voir mon propre tyran intérieur et de voir, de gérer et lui faire part de mes propres besoins.(besoins que je transformais directement en attentes en fonction de l'exigence de mon propre tyran intérieur. Dont la substance était en gros "n'agir que par amour"-> voie royale pour la négation de mes besoins)
Par contre je ne crois plus que l'effondrement n'est pas porteur de solution, dieu merci. Et je pense à la possibilité que cette croyance(que l'effondrement n'est pas porteur de solution) peut empêcher de voir le système de l'extérieur pour en voir le côté vicieux, étouffant.
Et je crois que le salut pour le couple passerait par le fait d'avoir le courage d'examiner ensemble ce système dans ce qu'il a de fermé.

p2m
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2428
Date d'inscription : 20/05/2011
Age : 43
Localisation : bxl

http://www.zebrascrossing.net/t2857-salut-salut-c-etait-d

Revenir en haut Aller en bas

Re: Enième cycle végétatif du Fusain

Message par dessein le Mer 2 Oct 2013 - 11:01

où on revient au transfert au triangle et a la megalo (terme affectueux pour peu qu'on veuille bien s'y interesser)

l'amour est caché dessous

dessein
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3074
Date d'inscription : 24/02/2012
Age : 47

Revenir en haut Aller en bas

Re: Enième cycle végétatif du Fusain

Message par p2m le Mer 2 Oct 2013 - 11:05

mégalo pour moi: pour sur. comme dit miller: grandiosité pour compenser une estime de soi défaillante.

p2m
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2428
Date d'inscription : 20/05/2011
Age : 43
Localisation : bxl

http://www.zebrascrossing.net/t2857-salut-salut-c-etait-d

Revenir en haut Aller en bas

Re: Enième cycle végétatif du Fusain

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 17:38


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 18 Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 11 ... 18  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum