Ce que NOUS ne parvenons pas à comprendre et admettre des non-Z

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Ce que NOUS ne parvenons pas à comprendre et admettre des non-Z

Message par Marquise45 le Ven 30 Aoû 2013 - 20:05

Un proverbe arabe dit : "l'intelligent souffre le martyre au paradis, tandis que le sot se délecte en enfer"...

Marquise45
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 58
Date d'inscription : 15/07/2013
Age : 40
Localisation : Le Mans

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ce que NOUS ne parvenons pas à comprendre et admettre des non-Z

Message par Invité le Ven 30 Aoû 2013 - 20:51

Coucou Igabiva,

igabiva a écrit:Bonjour Fabuliotte,
C'est très pertinent et sage ce que tu écris, mais pour te répondre, je dirais que je manque un peu de sagesse ou que sans doute elle est étouffée pour l'instant par des sentiments très forts liés à la deconnexion avec une grande partie du monde extérieur. Etre "sage" serait sans doute de passer outre, mais pour l'instant je n'y parviens pas. Et puis, comme je l'ai mentionné, toujours dans cette recherche de l'idéal de la communication universelle, je ne parviens pas à m'y faire, à renoncer, comme tu l'écris. Donc ça renvoie à une souffrance, une mélancolie, bien réelles même si ma vie est confortable par ailleurs.
Très sincèrement, je fais la fière, MAIS... il m'arrive d'avoir de sérieuses bouffées de souffrance aussi !
Enfin, j'espère bien que cela va changer.
Les Parisiens ont de la chance, le nombre rend les choses et les IRL un peu plus faciles, non ?
J'espère que les choses vont bouger à Rennes.

igabiva a écrit:Et puis en dehors de mon petit cas personnel, je crois que ça a à voir avec des défis tels que l'alimentation, l'environnement, la pollution, la culture, etc.
Ça c'est super intéressant.
J'ai la grande naïveté de croire que des zèbres devraient être en mesure de faire avancer les choses, non ?
De prendre les projets à bras le corps pour avancer.
C'est mon petit côté "Jeanne-qui-veut-bouter-les-Anglais-hors-de-France"...

As-tu des choses en cours ?
Des débuts de bouts de solutions / propositions ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ce que NOUS ne parvenons pas à comprendre et admettre des non-Z

Message par Invité le Ven 30 Aoû 2013 - 21:00

J'ai la grande naïveté de croire que des zèbres devraient être en mesure de faire avancer les choses, non ?
De prendre les projets à bras le corps pour avancer.
Bah justement, ce n'est pas si évident.
D'abord, parce que l'outil d'analyse monté dans leur cerveau a besoin de connaissances pour produire des solutions, comme celui de tout un chacun, et qu'ils sont aussi sujets à la paresse intellectuelle que les non-Z: le monde est si complexe que se laisser vivre en se concentrant sur soi est tentant pour tout le monde.
Ensuite, parce que, quelqu'un avait écrit sur ce forum: "les Z sont souvent velléitaires". A force de voir les conséquences possibles, de peser le pour et le contre, de creuser, de... ils oublient ou ont peur de prendre la responsabilité de passer à l'acte.
De sorte qu'il vaut mieux ne pas nous laisser, juste à nous, les commandes du monde. On le laisserait s'écraser avant d'avoir fini de peser les multiples conséquences d'une pression sur le manche dans un sens plutôt que dans l'autre.

As-tu des choses en cours ?
Des débuts de bouts de solutions / propositions ?
Il y a beaucoup de choses à trouver dans une revue comme La Décroissance. Ce qui fait du bien, c'est qu'il n'y a pas que des sujets d'indignation, mais des graines qui lèvent, des ressources, des adresses qui montrent que ceux qui agissent sont de moins en moins minoritaires ou isolés.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ce que NOUS ne parvenons pas à comprendre et admettre des non-Z

Message par Purple Brain le Ven 30 Aoû 2013 - 21:04

Simone77 a écrit: Je repère hyper vite les incohérences dans le discours, dans les actions et je peine toujours à ne pas le souligner ouvertement. Je le souligne de plus en plus d'ailleurs, surtout lorsqu'il s'agit de comportements insouciants face à l'environnement, au respect de la vie humaine et animale.
Je plussois. Je trouve ça horrible quand je vois des incohérences énormes quand on est en groupe et remarquer que je suis la seule à les voir. C'est aussi voyant que le nez au milieu de la figure mais personne ne voit rien sauf moi. Dans ces cas, je me sens très seule ><. Quand je suis avec un zèbre, on remarque généralement la même chose au même moment et juste un regard suffit à m'apaiser et me faire rire.

Simone77 a écrit:Autre chose qui m'agace: les raisonnements à deux balles sur la politique. Du genre, « l'économie va mal à cause de tel ou tel parti politique ». Euh, ça va mal partout en fait, et depuis quelques années déjà...  J'ai souvent l'impression que les gens sont tannés d'être pris pour des cons, mais ils continuent de préférer les solutions qui les prennent le plus pour des cons.
+1 Je déteste la politique et surtout parler des politiciens ou des bords politiques. C'est bonnet blanc et blanc bonnet. Seul leur intéret personnel comme politicien les anime donc faut pas être dupe.

Fabuliotte a écrit:J'ai la grande naïveté de croire que des zèbres devraient être en mesure de faire avancer les choses, non ? De prendre les projets à bras le corps pour avancer.
Et bien j'ai la même naiveté que toi et presque tous les zébres que je connais ont un cheval de bataille (souvent démesuré). Alors que presque tous les non zébres que je connais pensent surtout à comment ils vont s'amuser, profiter...  Ce qui n'est pas un mal, juste une observation. J'aime aussi m'amuser Razz

Purple Brain
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 177
Date d'inscription : 26/08/2013
Age : 40
Localisation : Sud Ouest

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ce que NOUS ne parvenons pas à comprendre et admettre des non-Z

Message par igabiva le Ven 30 Aoû 2013 - 21:19

Bah, je n'ai pas de solutions globales, chère Fabuliotte et chers autres tous Smile Mais bon, il y a des contre-pouvoirs, il y a le monde associatif, le bénévolat, le vote, la discussion. Je ne suis pas investi partout, mais j'essaie de faire un peu.
Concernant les questions environnementales et/ou le bio, les choses se sont accélérées pour moi lorsque j'ai passé plusieurs années à San Francisco où les esprits sont assez éveillés sur la question, et à mon retour de France j'ai constaté des lenteurs et pesanteurs, mais aussi des changements positifs. Lorsque je parle de ces questions à mes élèves (lycéens), ils ne pouffent pas et ne lèvent pas les yeux au ciel. Rétrospectivement, je crois qu'il y a une figure qui a fait avancer les mentalités en transcendant les courants politiques, c'est celle de Nicolas Hulot. Quand je discute politique (au sens large) avec des gens proches, je me permets de leur rappeler souvent ce qu'ils oublient, c'est que ce qu'ils représentent démographiquement n'est rien, et que c'est stérile de convaincre les convaincus.

Je crois que le truc, c'est (et je reviens au topic) de mieux comprendre la manière de fonctionner de la majorité de la population. Je suis un urbain surdiplômé, surprotégé, mondialisé, etc., eh bien certes, mais bon, c'est comme les Z, devrions nous tous disparaître du jour au lendemain (ex : une soirée IRL avec intoxication alimentaire), le monde tournera comme avant.

Penser globalement, agir localement, sans se prendre pour un héros et en ayant conscience de ses propres contradictions, c'est un début. Au niveau local, donc, faire de son mieux, par exemple choisir un mode de consommation un peu moins égoïste et polluant. Mais aussi et surtout, contribuer, dans son métier, avec son entourage, etc., à passer du micro au macro. S'efforcer d'intégrer les centres de décision : pas facile, mais au moins essayer de les influencer : faisable quand on pèse très fort sur le levier.

D'ailleurs je pense que les choses vont dans le bon sens, mais pas assez rapidement compte tenu des enjeux.

Ici comme pour la question Z (doit-on se présenter comme tel, etc.), je crois qu'il faut bien doser témérité et prudence. Pour l'usager moyen des forums Yahoo, pour le français employé de bureau, pour l'automobiliste qui se tape son bouchon tous les jours en écoutant RTL, je n'ignore pas que je représente une espèce de repoussoir parfois. Compliqué, donc, car tentation d'avancer masqué.

igabiva
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 331
Date d'inscription : 04/07/2013
Age : 47
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ce que NOUS ne parvenons pas à comprendre et admettre des non-Z

Message par Invité le Ven 30 Aoû 2013 - 21:22

Fusainposteur a écrit:Bah justement, ce n'est pas si évident.
D'abord, parce que l'outil d'analyse monté dans leur cerveau a besoin de connaissances pour produire des solutions, comme celui de tout un chacun, et qu'ils sont aussi sujets à la paresse intellectuelle que les non-Z: le monde est si complexe que se laisser vivre en se concentrant sur soi est tentant pour tout le monde.
M'ouais Sad 

Fusainposteur a écrit:Ensuite, parce que, quelqu'un avait écrit sur ce forum: "les Z sont souvent velléitaires". A force de voir les conséquences possibles, de peser le pour et le contre, de creuser, de... ils oublient ou ont peur de prendre la responsabilité de passer à l'acte.
Re... Sad

Fusainposteur a écrit:De sorte qu'il vaut mieux ne pas nous laisser, juste à nous, les commandes du monde. On le laisserait s'écraser avant d'avoir fini de peser les multiples conséquences d'une pression sur le manche dans un sens plutôt que dans l'autre.
J'hésite entre Pété de rire et Bouhouhou 

Plus sérieusement, ce que tu écris ne me surprend pas, mais me frustre au plus haut point.
Nous élucubrons donc pour rien ? Dans le vide ?

Râleur Colère rentrée Se tape la tête cont 

Quel dommage.


Fusainposteur a écrit:Il y a beaucoup de choses à trouver dans une revue comme La Décroissance. Ce qui fait du bien, c'est qu'il n'y a pas que des sujets d'indignation, mais des graines qui lèvent, des ressources, des adresses qui montrent que ceux qui agissent sont de moins en moins minoritaires ou isolés.
La décroissance me parle...

Merci Fusainposteur

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ce que NOUS ne parvenons pas à comprendre et admettre des non-Z

Message par Invité le Ven 30 Aoû 2013 - 21:29

igabiva a écrit:Penser globalement, agir localement, sans se prendre pour un héros et en ayant conscience de ses propres contradictions, c'est un début.
Embarassed Embarassed Embarassed Embarassed Embarassed Embarassed Embarassed 

igabiva a écrit:je n'ignore pas que je représente une espèce de repoussoir parfois. Compliqué, donc, car tentation d'avancer masqué.
Je ne suis pas sûre de bien comprendre...

Le repoussoir c'est parce que tu vis en appliquant tes principes et donc tu ne te "facilites" pas la vie ni celle de tes proches ? Genre : quand on prend l'apéro chez toi, il n'y a pas de cacahuètes... mais du tofu frit au naturel et des graines de smurck roulées sous les aisselles ? pale 

Ou bien parce que tu casses les pieds des gens, en commentant par exemple leur quotidien... Genre : "tu vois, là, ce que tu fais c'est mal ! As-tu pensé à changer tes habitudes ?" Scrogneugneu !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ce que NOUS ne parvenons pas à comprendre et admettre des non-Z

Message par igabiva le Ven 30 Aoû 2013 - 21:40

Pour répondre @ Fabuliotte :

1. Sachant que je suis motivé, informé et que j'ai un pouvoir d'achat, une situation matérielle largement au-dessus de la moyenne, j'ai absolument tous les atouts pour me conformer plus souvent que 99% des gens (je parle de la France) à un comportement satisfaisant sur le plan environnemental. J'insiste sur la comparaison avec la moyenne, et j'insiste sur le fait que moi aussi je pollue, je mange des chamallows, etc.

2. J'étudie depuis longtemps lla question en tant que personne et en tant qu'enseignant (sciences sociales, sciences politiques), et je croise le critère Z pour avancer le raisonnement suivant : nos concitoyens ont des ressources limitées en termes d'information, de choix de vie, etc. et par ailleurs ils fondent l'essentiel de leurs choix d'existence et leurs choix politiques sur l'habitude, le réflexe, la facilité, le confort voire la survie sociale. Le groupe social auquel j'appartiens (bobo intello moralisateur + Z même si je ne suis pas testé) est un repoussoir pour une grande partie de la population, d'autant que certains dirigeants politiques dangereux selon mon point de vue, inutile des les nommer exploitent ce ressentiment/ce complexe d'infériorité/appelle ça comme tu veux.

3. Conclusion : nécessité d'une habile stratégie.

igabiva
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 331
Date d'inscription : 04/07/2013
Age : 47
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ce que NOUS ne parvenons pas à comprendre et admettre des non-Z

Message par psyché-dream le Ven 30 Aoû 2013 - 21:47

bon bin je dois pas faire parti de la majorité ...

agabiva a écrit:Je crois que le truc, c'est (et je reviens au topic) de mieux comprendre la manière de fonctionner de la majorité de la population. Je suis un urbain surdiplômé, surprotégé, mondialisé, etc., eh bien certes, mais bon, c'est comme les Z, devrions nous tous disparaître du jour au lendemain (ex : une soirée IRL avec intoxication alimentaire), le monde tournera comme avant.
ce serait tragique car je pense que nous sommes complémentaire

Petite pour mes anniversaires je faisais ramasser les déchets en forêt a mes invités Shocked , j'achète aussi mes vètements d'occasion et beaucoup de livres aux puces
ça ne fait pas de moi un zèbre pour autant ???
c'est juste une prise de conscience ,une envie d'agir
il doit bien avoir une combinaison pour faire évoluer les mentalités
a ma façon je me dis que je montre l'exemple et en parle facilement
l'éducation c'est aussi auprès de nos amis qu'on l'apprends et l'enseigne

psyché-dream
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 505
Date d'inscription : 01/08/2013
Age : 33

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ce que NOUS ne parvenons pas à comprendre et admettre des non-Z

Message par Invité le Ven 30 Aoû 2013 - 21:54

psyché-line a écrit:ça ne fait pas de moi un zèbre pour autant ???
c'est juste une prise de conscience ,une envie d'agir
Exact ! Le fait de se comporter bio ou pas bio n'est pas lié au facteur Z.

J'ai renoncé à pas mal de choses. Mais j'ai d'autres contradictions...


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ce que NOUS ne parvenons pas à comprendre et admettre des non-Z

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 22:59


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum