Si on "zèbre", pourquoi un sur trois s'en sort bien ?

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Si on "zèbre", pourquoi un sur trois s'en sort bien ?

Message par eolia le Sam 14 Aoû 2010 - 16:33

Pour moi, ce serait + ou - 1 Very Happy
D'accord sur le fait que nous pouvons éviter de trop faire rougir la cicatrice, mais au contraire l'aider à guérir.
De là à devenir blanche et indolore... Pas si certaine... J'y ai cru pendant un temps, et puis je me suis aperçue que nous n'avions pas tous le même tempérament (je ne crois pas à la théorie du "nous naissons tous identiques", les jumeaux et même les animaux en sont pour moi des preuves), pas le même vécu non plus.
Si je me réfère au corps, c'est identique. Mon poignet gauche a été cassé il y a de cela quinze ans. Impossible de le voir à l'oeil nu. J'ai suivi une rééducation, je le malmène comme le droit (enfin non, un peu moins puisque je suis droitière). Mais lorsqu'il pleut, une petite douleur se réveille... La blessure est là, cachée, presque anodine, mais là. Pourquoi notre âme pourrait-elle tout à coup faire disparaître toutes les souffrances qu'elle a reçues ? J'ai aspiré moi aussi à cet idéal de blessure blanche, indolore, pensant que ma vie serait plus belle ensuite. Et puis, j'ai compris que ce serait nier mes émotions Wink . C'est au contraire en acceptant d'avoir des moments de deuil, de souffrance à vivre que ces moments ont commencé à devenir presque inexistants. Aujourd'hui, la blessure est suffisamment peu douloureuse pour que je puisse dire que j'ai été une enfant maltraitée. Seulement, je ne veux plus l'impossible : une blessure indolore, seulement une blessure qui soit presque invisible, presque indolore, une blessure qui me fait aussi moi. Si j'avais moins souffert, aurais-je été aussi soucieuse de ne pas blesser ? Si j'avais moins souffert, aurais-je souhaité autant donner ? Bien sûr je suis parfois, souvent tombée dans l'excès. Mais je n'envie pas les égoïstes au corps immaculé. Mes cicatrices sont aussi le dessin de ma vie et même de ce que je suis.

eolia
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 208
Date d'inscription : 28/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Si on "zèbre", pourquoi un sur trois s'en sort bien ?

Message par Lanza le Sam 14 Aoû 2010 - 17:19

vega a écrit:lanza: Je vois ce que tu veux dire.
Mais il ne s'agit pas d'opposer raison et émotions, là, c'est évident, on va au clash, il s'agit de les faire travailler ensemble en effet. La raison, si elle veut être efficace, ne doit pas s'opposer aux émotions. C'est considérer qu'on peut se couper en 2. Or nous ne sommes qu'un et elles sont complémentaires et de toutes façons, pas vraiment de même nature ( je saurais pas trop l'expliquer)

Justement, il me semble que c'est exactement le problème de beaucoup, (dont j'étais, et suis encore un peu). Un système de valeurs incompatible avec le respect de soi, mène à ce genre d'absurdité et à une souffrance permanente.

Lanza
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1908
Date d'inscription : 14/04/2010
Age : 40
Localisation : Finistère sud

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum