Végétarien

Page 2 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Végétarien

Message par Invité le Sam 14 Aoû 2010 - 19:07

Biensûr, je ne fais pas n'importe quoi, mais je ne compte pas ce que je mange. En général, 3 à 4 Légume frais entiers par jours + 3 à 5 fruits frais par jour + du fromage + du pain + beaucoup d'eau.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Végétarien

Message par cleobule le Sam 14 Aoû 2010 - 21:04

J'ai cru comprendre que certains végétariens pouvaient se sentir jugé négativement par les omnivores,ce qui est bien évidemment lamentable.

Mais il faut bien comprendre que la posture(non verbalisé bien sur) de certains végétariens est:je ne mange pas de viande car je respecte la vie;ce qui renvoie tous les omnivores au role d'assassin sanguinaire;
comprenez que le premier réflex d'un homme simple est de répondre à une agression par une autre.


cleobule
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 198
Date d'inscription : 01/05/2010
Age : 46
Localisation : kemper

Revenir en haut Aller en bas

Re: Végétarien

Message par augenblick le Sam 14 Aoû 2010 - 21:10

Certaines personnes ont comme premier réflexe de questionner ce qui paraît les agresser. A 99 %, il n'y a pas matière à s'énerver et chacun peut manger tranquillement, ce qui est tout de même meilleur pour la digestion bounce

augenblick
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 6243
Date d'inscription : 05/12/2009
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Végétarien

Message par Invité le Sam 14 Aoû 2010 - 21:44

Concernant l'équilibre nutritionnel, je me pose une question : comment avons nous pu, nous, humains, animaux comme les autres, nous laisser à ce point nous couper de ce que notre corps nous dicte, que nous devions nous poser la question et réfléchir à ce que nous mangeons? Manger est un acte primitif, naturel. De même que chaque animal se tourne naturellement vers les aliments les plus adaptés pour lui sans aucune mise en conscience de ce processus, l'homme devrait être capable d'en faire autant non? Alors évidemment, il y a la culture, les tentations de la société de consommation, les pubs, etc... mais quand même...

Partant de cette idée, je ne réfléchis plus vraiment à ce que je mange. Quand je vais au marché, je laisse mes narines, mes yeux et mon ventre me guider. Quand je passe dans une grande surface, pareil. Quand je vais dans la forêt, pareil. Je prends les choses qui me font envie, et je crois que ce sont aussi les choses dont j'ai besoin. En tous cas, ça semble l'être puisque je vais bien, que je n'ai ni problème digestif, ni vrai problème allergique, ni problème de poids, ni carence, ni cholestérol, ni hyperglycémie. Si bouffer devait devenir compliqué, je crois que ce serait la fin des haricots pour moi. Il peut se passer des semaines sans que j'aie envie de viande, et un beau jour je sens qu'il m'en faut, je me fais un carpaccio de boeuf (de chez moi, élevé dans les prés voisins hein, pas du boeuf amerloque nourri n'importe comment, élevé n'importe comment et transbahuté mort par bateau/camion... beurk)) et l'envie assouvie, c'est réglé pour quelques jours/semaines. Idem avec le poisson. Et quand j'ai plus rien dans le frigo et plus rien dans mon porte-monnaie, je prends mes petites jambes et je m'en vais cueillir des orties, des champignons, des myrtilles, des mûres.
Ah tiens, pour les parisiens, savez-vous qu'il existe des tas de plantes sauvages très bonnes à manger dans le bois de Boulogne? regarder là et là

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Végétarien

Message par eolia le Lun 16 Aoû 2010 - 13:13

augenblick a écrit:Certaines personnes ont comme premier réflexe de questionner ce qui paraît les agresser. A 99 %, il n'y a pas matière à s'énerver et chacun peut manger tranquillement, ce qui est tout de même meilleur pour la digestion bounce

+ 1

Pourquoi se sentir agressé ou jugé par un choix différent alors que finalement, on se contentait de répondre à la question "pourquoi es-tu végétarien(ne)" ?, à moins que finalement il titille notre conscience. Dans ce cas, la colère ne serait-elle pas plus inconsciente et tournée vers soi ? Twisted Evil

eolia
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 208
Date d'inscription : 28/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Végétarien

Message par Invité le Lun 16 Aoû 2010 - 21:23

On se sens coupable de ne pas faire comme nos parents nous ont appris, et on est en France, alors ne pas manger de viande devient gênant. De plus, il est vrai que pour beaucoup de choses qui sortent de l'ordinaire, pour que les autres l'acceptent, il faut donner des raisons valables (soit concernant l'opinion mais qui dans ce cas se valent, soit concernant une intolérance. Je trouve ça très dur à vivre. J'aime manger végétarien parce que j'aime manger végétarien. Point^^.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Végétarien

Message par Invité le Lun 16 Aoû 2010 - 22:05

Marrant. J'ai eu l'expérience inverse. La seule interaction agressive que j'ai eue avec des végétariens, ç'a été en guise de bonjour l'envoi par mail d'une espèce de BD-propagande pour le végétarisme où le monde se divisait en 2 catégories : les végétariens et les "gras du bide" (m'envoyer ça sachant mes problèmes de poids, c'était d'une grande finesse) dits aussi les "connards", coupables d'à peu près tout : égoïstes, pollueurs, affameurs, voleurs et le cerveau dégénéré par la graisse. Le tout tissé d'arguments bien culpabilisateurs, y compris un paquet de contre-vérités...
Chacun fait ce qu'il veut, mais le végétarien qui me ressortira, sans que je lui aie fait la moindre remarque, une leçon de morale de ce genre-là, risque de se prendre ses galettes de soja sur la couenne...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Végétarien

Message par Invité le Mar 17 Aoû 2010 - 7:25

Personnellement, je trouve aussi que la culpabilisation, directe comme la décrit Plume ou indirecte comme la décrit Cléobule, est plutôt du côté des végétariens.
Après, que ceux-ci aient du mal à faire comprendre leur choix et qu'ils trouvent pénible qu'on leur demande sans arrêt de se justifier, je le comprends.
Du coup, cette culpabilisation des "carnivores sanguinaires" vient peut-être du fait qu'on leur demande justement sans arrêt de se justifier. Mais c'est un peu la poule et l'oeuf.

Personnellement je ne mange pas de chien, je n'ai besoin d'afficher aucune raison valable pour ça, je n'en mange pas parce que je n'en mange pas, c'est tout.
C'est plus facile, me direz-vous, c'est culturel et donc assez partagé...
J'ai été en Inde, pays de végétariens.. ( en même temps, vu le gout de la viande là-bas et les différentes saveurs des légumes, je le suis devenue le temps d'un voyage) Ca ne pose pas de problème que vous voyez veg ou pas, par contre, ils vous regardent bizarre si vous mangez de la vache... C'est tellement culturel tout ça.

Pour ce qui est des problèmes de santé dont on a pu vous menacer, c'est pareil quoi que vous fassiez pour peu que vous sortiez de ce qui est préconisé par les industriels et les labos.
Ex un peu différent: certaines personnes souhaitant nourrir leur chien sans croquettes ou aliment industriel se sont vues refusées de soin par des vétos sous le prétexte qu'elles allaient rendre leur chien malade...
Et oui, nous nourrissons nos vaches de viande et nos chiens de céréales. Enfin, c'est un autre débat....
Bref, autant je pense que ça doit être difficile d'être sportif de haut niveau, bucheron ou autre profession très physique et demandant une grosse masse musculaire en étant végétarien, autant pour la vie de 99% des gens, je pense qu'il y a moyen de se passer de viande sans problème.

Comme le dit SuperMarre, le plus triste dans tous ça, c'est qu'on ne sait plus vraiment se nourrir d'instinct, selon ses besoins....

Enfin bref, tout ça pour dire que c'est assez difficile de discuter de ce sujet car il est pollué en général par tout un tas d'expériences négatives et culpabilisantes avec "l'autre camp". Mais dans le fond, chacun mange ce qu'il veut, le tout, c'est de respecter l'autre et ses choix, tout simplement mais profondément.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Végétarien

Message par eolia le Mar 17 Aoû 2010 - 7:31

Plume, effectivement pas très sympa...
Neutral

Vega,
Je n'aime pas ta petite phrase du début. Smile C'est peut-être ce que tu penses parce que tu n'es pas du même côté du "miroir" que moi, mais avant d'être végétarienne, les seules "jugements" subis l'ont été sur des blogs particulièrement engagés. Donc, à moi d'aller ailleurs (et d'ailleurs j'en fuis certains, ce n'est absolument pas le cas de tous les végétariens). Par contre, depuis que je suis végétarienne, c'est très très fréquent qu'on cherche à me culpabiliser, lorsque l'attitude ne devient pas franchement agressive.

Par contre, j'aime bien ta petite conclusion Very Happy :
"Mais dans le fond, chacun mange ce qu'il veut, le tout, c'est de respecter l'autre et ses choix, tout simplement mais profondément."

eolia
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 208
Date d'inscription : 28/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Végétarien

Message par Invité le Mar 17 Aoû 2010 - 8:29

Comme le dit SuperMarre, le plus triste dans tous ça, c'est qu'on ne sait plus vraiment se nourrir d'instinct, selon ses besoins

Mais ça c'est complètement normal : notre instinct existe toujours, seulement, commandé par la génétique, qui n'a pas eu le temps de suivre l'évolution culturelle, c'est celui d'un chasseur-cueilleur. Je lisais il y a quelque temps dans "Quand d'autres hommes peuplaient la terre" que notre amour souvent immodéré pour le gras et le sucré était un dispositif qui permet au chasseur-cueilleur de bâfrer et faire de la graisse quand il y a à bâfrer des choses bien nourrissantes devant lui, en prévision des périodes de vaches maigres à venir. Donc nous savons nous nourrir d'instinct, mais notre instinct n'est pas adapté à nos besoins actuels.

Personnellement, je trouve aussi que la culpabilisation, directe comme la décrit Plume ou indirecte comme la décrit Cléobule, est plutôt du côté des végétariens.

Je pense que lorsqu'on est d'un "camp", on ne va pas se confronter aux arguments de son propre camp pour voir s'ils sont culpabilisants ou pas. Les végétariens, étant une minorité, se mettent en position défensive et préparent des arguments de type contre-attaque, de sorte qu'on peut les recevoir dans la poire même si l'on n'a pas attaqué... Vu la prédominance d'une certaine pensée écolo-bobo-bio, je doute qu'ils soient si mal vus et si souvent attaqués que ça, enfin, ça dépend du contexte, mais là encore, chacun voit midi à sa porte et remarque avant tout les agressions à son encontre, pas les autres. Personnellement, je n'ai qu'un reproche à faire à la pratique du végétarisme : si j'ai bien compris, équilibrer vraiment un régime végétarien est délicat, nécessite de nombreux ingrédients, et revient assez cher, du coup, c'est une pratique que tout le monde n'a pas les moyens d'adopter, comme d'ailleurs le fait de manger bio. Onnaka tous être végétariens, ça ne marche pas.

En revanche, j'ai davantage à dire sur le discours de justification-contre-attaque du végétarisme, celui qui pourrait s'intituler "Pourquoi nous, végétariens, sommes le Bien, et vous carnassiers, le Mal". (Encore une fois, chacun fait ce qu'il veut, mais s'il s'agit de me dire ce que je dois faire, j'attends des arguments, pas des injures).
Première chose : l'argument environnemental avec la rengaine "il faut 10 kg d'herbe pour 1 kg de vache, et 10 kg de vache pour 1 kg de carnassier, soit 100 kg d'herbe, alors qu'on pourrait manger 10 kg de végétarien pour faire ce même kilo d'homme. Moralité, supprimons l'élevage, on gagnera de la place, des gaz à effet de serre, et on pourra être plus nombreux à bien manger". Non, quand on décide de culpabiliser son monde, on ne fait pas des raccourcis de ce genre. Homo sapiens est omnivore et pas herbivore ni même frugivore comme Erectus et ses ancêtres; pour fabriquer 1 kg de sapiens à partir de matières purement végétales, c'est beaucoup plus compliqué que 10 kg de matières productibles n'importe où où actuellement pousse du fourrage à bestiaux. Deuxième chose : le gain environnemental : c'est un peu dommage que les discours proclamant que le végétarisme sauve la planète oublient l'impact environnemental des grandes cultures, qui est absolument démentiel, surtout par rapport aux prairies pâturées qu'il est proposé de détruire au profit de la production végétale : eau polluée en profondeur, pesticides, orgie d'irrigation, orgie de carbone (intrants issus de la pétrochimie), biodiversité zéro, souvent plus faible qu'en ville, c'est cela aussi, la production végétale intensive, il serait bon de le mettre dans la balance. Et je n'ai même pas parlé d'OGM.

Bref, et surtout vu dans quoi je travaille, quand un végétarien vient me faire la morale sur le fait que la généralisation du végétarisme sauvera l'environnement contre les égoïstes dans mon genre, je ne garantis pas que je garderai mon calme. Surtout si je ne lui ai rien dit, et je n'ai jamais rien dit à un végétarien, hormis que "c'était pas la peine de descendre des arbres", mais pour charrier, en référence à l'immortel "Pourquoi j'ai mangé mon père".

M'enfin, ça vaut pour n'importe quelle propagande, à partir du moment où elle est agressive, culpabilisatrice, réductrice et mensongère, et qu'elle utilise (comme le truc dont j'ai parlé dans mon premier message) la méthode de disqualifier d'avance l'interlocuteur, elle n'est pas supportable, quoi qu'elle défende. Quand on a raison, on n'a pas à recourir à ce genre de méthodes.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Végétarien

Message par Invité le Mar 17 Aoû 2010 - 8:56

En fait les problèmes surgissent quand on résume toute une population à ses extrémistes, chacun étant sensibles aux extrémistes de l'autre camp, oubliant l'énorme masse des autres qui ne demandent rien à personne.

au fond, si on ne demandait pas aux végétariens de se justifier, peut-être ne sortiraient -ils pas des arguments tel que cités par Plume, que moi aussi je trouve simplistes , réducteurs et de mauvaise foi.

Chacun mange ce qu'il veut, il y a la place pour tout le monde dans un monde respectueux de la vie et de l'équilibre de la planète. Pas besoin que tout le monde fasse pareil.
Ca n'empêche que pour cet équilibre justement, je pense qu'il y a des ajustements à faire, ajustements qui n'ont pas forcément à être extrêmes. Mais ceci n'a rien à voir avec le choix personnel que fait chacun de manger ce qui lui plait.
Pour moi, le meilleur argument pour être végétarien, c'est juste "parce que j'ai envie" et j'estime que je n'ai rien à redire à ça. Personne ne me juge parce que j'aime pas les épinards.

Enfin, pour la question de départ, tu pourrais peut-être faire un sondage avec ton post?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Végétarien

Message par Lanza le Mar 17 Aoû 2010 - 9:04

eolia a écrit:Suis végétarienne Je détourne mon regard devant un plat de viande car c'est plus fort que moi, il me semble l'entendre crier et me regarder avec des yeux de détresse...
Tu me donnes ta part, dis ? Razz

vega a écrit:Pour moi, respecter un animal, c'est pas ne pas pouvoir lui faire de mal ou le tuer, encore moins le manger. Mourir, tuer, manger fait partie de notre vie d'animaux et ce n'est pas manquer de respect à la vie que de l'enlever à un être vivant.
Voilà, c'est mieux dit que je ne l'aurais fait. Je crois que beaucoup confondent effectivement "sensibilité" ou "justice" avec le respect de l'équilibre naturel. Ça n'a strictement rien à voir, la réalité se fout des valeurs humaines.

vega a écrit:Pour moi, le meilleur argument pour être végétarien, c'est juste "parce que j'ai envie"
Re-voilà. Et moi je ne suis pas végétarien parce que je n'ai pas envie.

Lanza
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1908
Date d'inscription : 14/04/2010
Age : 40
Localisation : Finistère sud

Revenir en haut Aller en bas

Re: Végétarien

Message par eolia le Mer 18 Aoû 2010 - 8:18

Plume,

Certains mots de ton billet me gêne profondément, notamment celui de "propagande". Propagande de quoi ? Je crois pourtant que nous sommes plusieurs ici à être végétariens et à ne pas avoir essayé de vous convaincre ou vous avoir fait la leçon...
Alors qu'il semble que chacun de nos arguments ne pourraient de toute façon pas être entendu, donc je n'essaie même pas. De toute façon, je m'en fiche que vous soyez ou non végétarien ! Je revendique seulement le droit de l' être et de ne pas être victime d'un cliché qu'on me colle. Mon petit doigt me dit que si je m'amuse à relever tous les commentaires jugeant le végétarisme en général, nous nous apercevrons que sur ce post, il y en a plus que de végétariens accusant les omnivores...

Et puis, non, ce n'est pas un choix de riche. Au contraire ! Je connais des végétariens qui le sont parce qu'ils n'ont pas assez d'argent pour s'acheter de la viande... Neutral D'ailleurs en ce moment, mon mari est en vacances donc nous achetons de la viande, notre caddie est plus coûteux (je parle bien sûr du prix moyen/pers)... Donc Lanza, c'est lui qui mange ma part Wink lorsqu'on me sert en dépit de mon refus (d'ailleurs, tu trouves que c'est un respect, Plume ?).

eolia
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 208
Date d'inscription : 28/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Végétarien

Message par Invité le Mer 18 Aoû 2010 - 9:22

Je crois qu'il faut faire la différence entre certaines personnes qui font de la propagande ou qui veulent forcer les choix des autres et celles qui respectent les choix des autres et n'ont pas envie qu'on leur impose quoi que ce soit.

A nous aussi de ne pas nous sentir visé quand on ne fait ni propagande ni "forçage" et qu'on ne fait donc pas partie des personnes incriminées.
Tous les végétariens ne sont pas pareil, tous les omnivores non plus et je trouve qu'on se prend la tête pour pas grand chose, vu qu'ici, personne n'a cherché à imposer quoi que ce soit.

Par contre, comme Eolia, je ne pense pas qu'être végétarien coute plus cher , au contraire.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Végétarien

Message par Invité le Mer 18 Aoû 2010 - 9:49

eolia a écrit:Plume,

Certains mots de ton billet me gêne profondément, notamment celui de "propagande". Propagande de quoi ? Je crois pourtant que nous sommes plusieurs ici à être végétariens et à ne pas avoir essayé de vous convaincre ou vous avoir fait la leçon...

Je crois que tu as lu mon message bien en diagonale. J'ai relaté un fait très précis, un certain événement où une végétarienne à qui je n'avais jamais fait la moindre remarque sur son régime alimentaire (je savais qu'elle l'était, et nous n'avions jamais seulement évoqué le sujet) a expédié dans ma boîte mail un discours défendant le végétarisme ou plutôt agressant les non-végétariens, qualifiés, je le répète, de "connards" et de "gras du bide", et s'appuyant de surcroît sur des contre-vérités grossières en guise d'argument. Ce truc que j'ai reçu, je le qualifie de propagande, et j'en ferai autant de n'importe quel discours défendant n'importe quelle posture, y compris, d'ailleurs, la barbaquophilie en usant de ce genre de ficelles. J'ai été très explicite en disant que je reprochais aux végétariens qui emploient ce genre de discours - sans coupure et sans virgule entre végétariens et qui - l'usage de ce genre de méthodes. J'ai été très explicite en disant où, quand, comment cela s'était passé, et je ne crois pas avoir écrit "eolia et les autres essaient de me faire la morale avec leur propagande". Ni un truc du genre "le problème avec les végétariens, c'est que leur propagande c'est ceci cela".
Alors me reprocher de t'accuser de faire ici et contre moi de la propagande du végétarisme, tu comprendras que "ça me gêne profondément".

J'ai été très explicite en écrivant : "j'ai davantage à dire sur le discours de justification-contre-attaque du végétarisme, celui qui pourrait s'intituler "Pourquoi nous, végétariens, sommes le Bien, et vous carnassiers, le Mal". Si tu ne le pratiques pas, tu n'as pas à te sentir concernée. Mais ce discours existe, je le trouve détestable, et il m'a été servi un beau jour d'une manière odieuse par une certaine personne appuyée par quelques autres. Voilà ce que j'ai dit, pas plus, pas moins et point à la ligne.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Végétarien

Message par Harlequin le Mer 18 Aoû 2010 - 11:14

[img][/img]

Voici l'evolution de notre boite cranienne depuis les debuts des prohumains. Le petit element perturbateur qui donne une figure expodentiel a la courbe, c'est l'arrivé de l'elevage dans notre vie, et donc de l'acces de la viande au quotidien.

Je vous laisse en tirer les conclusions selon vos points de vu respectif, mais je crois qu'il est bon de connaitre cette information.

Puis celle ci :

http://www.psychologies.com/Nutrition/Modes-de-vie/Articles-et-dossiers/Dis-moi-ce-que-tu-manges-je-te-dirai-qui-tu-es

Surtout le dernier paragraphe que je copie ici :

Dis-moi ce que tu manges et je te dirai qui tu es. Mais si, comme nous nous en persuadons aujourd’hui, nous sommes ce que nous décidons d’être, totalement responsables de nous-mêmes, il nous faut alors manger ce qui nous rendra tel que nous désirons être. Le problème est que, bien souvent, nous n’avons pas d’idée très arrêtée sur la personne que nous sommes, et nous hésitons sur la personne que nous désirons être… Etre soi-même, quelle responsabilité, quelle fatigue…

Voila amicalement

Harlequin
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 18
Date d'inscription : 26/07/2010
Age : 37
Localisation : PARIS

Revenir en haut Aller en bas

Re: Végétarien

Message par Invité le Mer 18 Aoû 2010 - 11:33

Oui... mais non. (On vient d'en causer sur Passion-histoire, ça tombe bien).
Aux dernières nouvelles, Habilis, Erectus et Néandertal ne pratiquaient pas l'élevage. Ce n'est pas l'arrivée de l'élevage mais celui de la chasse; cela dit, ça revient au même : c'est l'entrée de la viande dans un régime jusque-là végétarien qui amène des ressources beaucoup plus énergétiques, notamment plus grasses, ce qui permet au cerveau de se développer sans que cela se produise aux dépens des autres organes. De sorte que, de mutations en nouveaux possibles, on a vu apparaître des hominidés à gros cerveau et néanmoins encore assez sportifs pour chasser l'ours et la panthère, en serrant des fesses malgré tout.
Après, je ne crois pas du tout que ce soit un argument pertinent pour NOTRE époque. Il est bien connu que dans la fourchette où évolue Sapiens, hors pathologies, il n'y a aucune corrélation entre volume cérébral et intelligence, le plus petit et le plus gros cerveau humain adulte et sain connu appartenant chacun à un écrivain. En bref : on ne va pas imposer de manger de la viande pour poursuivre la course au cubage (surtout que la culture va tellement plus vite que la génétique, or il faudrait que génétiquement nos crânes grossissent pour que le cerveau fasse de même).

D'autre part, on ne peut pas raisonnablement comparer le régime alimentaire d'un végétarien attentif à se donner une alimentation complète et équilibrée, y compris en protéines et en graisses, avec le produit de la cueillette d'un Homo habilis.

La viande a servi à la famille humaine à développer son cerveau. Elle le lui a même très probablement permis. C'est un fait historique, paléontologique. Voilà. C'est insuffisant pour le projeter sur le présent. Grimper aux arbres a permis à cette même famille de survivre aux prédateurs en attendant des jours meilleurs et des idées plus brillantes. C'est tout de même du passé, sauf occasionnellement.

La deuxième partie du message me paraît beaucoup plus pertinente pour le débat actuel.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Végétarien

Message par Harlequin le Mer 18 Aoû 2010 - 11:42

Deux argumentations, ainsi tout le monde à a manger Very Happy

Et pour terminer

Apprend du passé et tu connaitra ton futur.


Harlequin
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 18
Date d'inscription : 26/07/2010
Age : 37
Localisation : PARIS

Revenir en haut Aller en bas

Re: Végétarien

Message par augenblick le Mer 18 Aoû 2010 - 12:21

Je lis des confusions sur un sujet que je maîtrise, et fais rapidement un point de recadrage :

Au Paléolithique : pierre taillée, chasseurs-cueilleurs, petits groupes nomades. Essentiel de la nourriture apportée par la cueillette. Évolution humaine couverte jusqu'à Sapiens (nous).
Au Néolithique : agriculture, élevage, sédentarisation et explosion démographique. Pierre polie, céramique. Des humains comme nous.

A noter que "l'invention" du feu au Paléo pour cuire les aliments a permis aux humains (erectus) de moins mastiquer, ce qui au final a contribué "libérer" la mâchoire et à reconfigurer le volume crânien. Également à noter que les sources de protéines sont multiples : insectes, vers etc. et que la survie de l'espèce ne réside pas seulement dans le mammouth Wink.

Apprenons du passé, mais avec une démarche scientifique quand même bounce

augenblick
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 6243
Date d'inscription : 05/12/2009
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Végétarien

Message par Invité le Mer 18 Aoû 2010 - 12:39

Au Paléolithique : pierre taillée, chasseurs-cueilleurs, petits groupes nomades. Essentiel de la nourriture apportée par la cueillette.

Oui... mais... variable selon les groupes, les époques, les contextes climatiques et à partir d'un certain stade entrée des protéines animales dans un régime qui n'en comptait caïman pas. Essentiel, mais pas totalité.

Au Néolithique : agriculture, élevage, sédentarisation et explosion démographique. Pierre polie, céramique. Des humains comme nous.

Explosion à cause de la capacité à stocker... mais aussi, si je ne m'abuse (je l'ai lu, mais étaient-ce des sources fiables, je ne sais pas) plus d'hommes en moins bon état sanitaire pris individuellement, surtout au Néolithique inférieur où l'élevage est encore peu répandu : les bouillies de céréales 365/365, ça remplit l'assiette et le ventre, mais ce n'est pas très équilibré ni nourrissant... La taille moyenne baisse, j'avais lu ça dans un vieux Dossier de l'Archéo.

Et d'accord sur le rôle du feu. Qui plus est, moins mastiquer laisse davantage de temps pour parler... et réfléchir. D'où des potentialités de développement culturel accrues.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Végétarien

Message par Harlequin le Mer 18 Aoû 2010 - 12:50

Les végétariens mangent des insectes et des vers ? Laughing

Mais quoi qu'il arrive toutes ces petites corrections dont personne n'a de réponses et juste des suppositions qui évoluent en permanence, signifient une chose :

Que notre alimentation a déterminée qui nous sommes en grande partie, et que des insectes au mammouth en apéri cube, c'est les protéines animal qui on nous on permit ce petit changement de rythme dans notre évolution.

Apres de la à dire que les carnivore son plus malin que les herbivores sous prétexte qu’une feuille prend pas ses jambes a son coup quand tu pointe tes dents, et qu'ils ont du ce casser la tête pour gauler la gazelle. Je l’ai pas dit…

Evolution :
Algue --> Oxygen --> Plante --> Herbivore --> Carnivore --> Omnivore --> Mac Donald = Biodiversité


Dernière édition par Harlequin le Mer 18 Aoû 2010 - 13:22, édité 1 fois

Harlequin
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 18
Date d'inscription : 26/07/2010
Age : 37
Localisation : PARIS

Revenir en haut Aller en bas

Re: Végétarien

Message par Invité le Mer 18 Aoû 2010 - 13:04

Disons que comme c'est présenté, ça un peu anti-vég...

Peut-être aurions-nous évolué de la même façon si nous avions trouvé une source de protéine végétale aussi riche.

Donc bon, c'est intéressant d'un point de vue historique, mais c'est un super mauvais argument par rapport aux végétarisme actuel. Au moins aussi mauvais que celui sur l'équilibre de la planète Very Happy

Sinon, on parie sur quoi après Mac-do ? Very Happy Very Happy


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Végétarien

Message par Harlequin le Mer 18 Aoû 2010 - 13:19

vega a écrit:Disons que comme c'est présenté, ça un peu anti-vég...

Sinon, on parie sur quoi après Mac-do ? Very Happy Very Happy


on parie sur Végétarien ? Very Happy affraid cheers

Harlequin
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 18
Date d'inscription : 26/07/2010
Age : 37
Localisation : PARIS

Revenir en haut Aller en bas

Re: Végétarien

Message par Invité le Mer 18 Aoû 2010 - 13:32

Bah après ma mort alors, j'aime trop la charcuterie Very Happy Very Happy

Et si en mangeant que des plantes, on devient comme elles: immobiles et passives... mince!! Shocked affraid Very Happy Very Happy Very Happy

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Végétarien

Message par Invité le Mer 18 Aoû 2010 - 13:40

Meuh non, regarde le Géant Vert^^ Razz

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Végétarien

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 19:13


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum