Fuir le bonheur de peur qu'il ne se sauve .....

Page 5 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5

Aller en bas

Fuir le bonheur de peur qu'il ne se sauve .....  - Page 5 Empty Re: Fuir le bonheur de peur qu'il ne se sauve .....

Message par Scob le Sam 17 Sep 2016 - 8:51

zebulonlezebre a écrit:
je parle pour moi mais je fonctionne autrement, je fais et pense autrement beaucoup de choses, du coup la bonheur prend lui aussi des formes inédites et le drame c'est qu'on nous donne le modèle standard de bonheur en apprentissage qui ne nous convient absolument pas

alors on essaie de s'y conformer comme chacun et on est vite déçu , heurté, apeuré au point de refuser ce bonheur là , ce modèle là , il faut du temps et une compréhension de soi pour comprendre qu'il ya d'autres modèles et que l'on peut même en inventer mais il faut que l'autre soit dans la même longueur d'onde au niveau couple et si on est seul que la société tolère et accepte au moins partiellement ce modèle sans nous bannir et en nous acceptant partiellement

l'acceptation et l'intégration de nos différences à nous c'est bien le nœud à mon sens d'une partie de bonheur de ces nouveaux modèles

Je suis entièrement d'accord avec toi Zebulon...

Dès l'enfance, la société nous présente le modèle "normal" de bonheur auquel chaque personne (à nouveau sous-entendu normalement constituée) devrait tendre...

Personnellement, je n'adhère pas à ce modèle socialement convenable...
Désolé, mais il ne me correspond pas... Pas assez entier, pas assez intense, pas assez "Bonheur"...

Je reste persuadé que nous devons accepter nos zébrures, contrairement à ce qu'on nous ressasse sans arrêt, elles sont autant de forces et d'avantages, si on parvient à les accepter et à s'assumer tel que nous sommes...

Alors, oui, peut-être qu'aux yeux des autres, nous fuyons le bonheur, mais c'est pour mieux trouver celui qui nous correspond...

@+!

Scob

Messages : 48
Date d'inscription : 21/03/2016

Revenir en haut Aller en bas

Fuir le bonheur de peur qu'il ne se sauve .....  - Page 5 Empty Re: Fuir le bonheur de peur qu'il ne se sauve .....

Message par Bimbang le Sam 17 Sep 2016 - 11:43

Quoi ? Comment ?! On nous mentirait ?!! Razz

Le bonheur ne serait pas celui qu'on nous vend à longueur de journée dans les pub ?
Je n'ai pas besoin de trouver cette 'tain de Rolex pour être en phase avec ce monde ?

@Scob & Zebulon : Je vote pour le premier de vous deux qui se présente aux élections !

Je crois que les maux d'aujourd'hui reposent sur des modèles généralistes.
On nous soigne grâce aux statistiques.
On nous schématise pour étudier nos comportements d'achats.
On se contente de répondre à la masse, en nous forçant à croire que nous sommes des cas particuliers pas adaptés.

Je ne suis pas une ménagère de plus de 50 ans ! Au secours ! Dent pétée

Pas facile de faire front et de s'affirmer différent pour pouvoir se respecter.
Déjà quand tu dis que tu n'as pas de télé, on te regarde bizarrement.
y a du taf...

Mais au-delà de ça, on sent bien le danger de trouver enfin ce fameux bonheur, puisqu'il semble éphémère. Alors lorsque ça s'arrête, on devient comme aveugle, amputé, diminué.

Je crois qu'il y a une posture à avoir qui se rapproche de l'épicurisme originel, celui d'Horace et de ses plaisirs simples.
Il ne faut pas croire que le bonheur est quelque chose qui s'installe ou s'achète.
Ce sont des moments privilégiés à chasser encore et encore, et à savourer délicatement.
Il faut savoir le laisser repartir pour le retrouver un autre jour, et en rester persuadé.
Bimbang
Bimbang

Messages : 4294
Date d'inscription : 31/07/2016
Localisation : 44

Revenir en haut Aller en bas

Fuir le bonheur de peur qu'il ne se sauve .....  - Page 5 Empty Re: Fuir le bonheur de peur qu'il ne se sauve .....

Message par ifness le Mar 20 Sep 2016 - 6:05

JE NE CROIS ABSOLUMENT PAS AU BONHEUR.

Ni à sa quête.
Désolé.
Ni via la psycho ni via la philo je ne pense qu'il faille rechercher "le bonheur".
Le débat est truqué.
En cela je rejoins scob.
Dans son diagnostic. pas dans ses conclusions.
Bisous à tou(te)s. Smile Amis Amour
(vous remarquerez dans mes emotis que je ne suis pas à une contradiction près Approuve )

ifness

Messages : 2725
Date d'inscription : 04/07/2016
Age : 96
Localisation : on dirait le sud

Revenir en haut Aller en bas

Fuir le bonheur de peur qu'il ne se sauve .....  - Page 5 Empty Re: Fuir le bonheur de peur qu'il ne se sauve .....

Message par trinity33 le Lun 10 Oct 2016 - 13:41

Je lisais le forum de manière sporadique depuis que j'ai été diagnostiquée il y a environ 6 ans maintenant - j'ai 35 ans. Premier message de ma part.

J'ai vécu une histoire forte avec quelqu'un qui préfère fuir le bonheur et la personne, selon ses propres paroles durant plus d'une année, qu'il a le plus aimée dans sa vie. Il a quitté sa femme pour moi, alors que nous n'étions pas ensemble (juste amis), ils ont 2 enfants. Je sortais d'une relation assez longue et n'étais pas prête à m'engager avec quelqu'un. Je ne ressentais d'ailleurs rien pour personne, parfaitement coupée de moi-même et de mes sentiments. Je savais pour ses sentiments et ne voulais justement pas du tout jouer avec lui, j'ai donc gardé une amitié "stricte" avec lui, alors que je savais qu'il attendait plus. Je ne pouvais pas. Je n'ai jamais pu me mettre avec quelqu'un pour qui je n'ai pas de sentiment, suis trop entière de ce point-de-vue-là.

Situation difficile vous l'imaginez bien. Réussi finalement à faire le deuil de mon côté et à me rouvrir à moi-même et aux autres. Trop tard sans doute. Ou peut-être que le timing n'a finalement eu aucun effet sur la suite. Ou qu'un timing différent ne l'aurait pas empêchée.

Je passerai les détails sinon on en aurait pour des heures, mais pour résumer, on a essayé d'avoir une histoire ensemble, et bien qu'il avait prétendu n'avoir jamais aimé comme il m'aimait, qu'il avait quitté sa femme pour moi (sans que je demande rien - ce qui a d'ailleurs surpris tout son entourage car il n'est pas du genre à prendre des décisions, alors celle-là...), il n'a jamais réussi à être vraiment là/présent/dans la relation. Oui on a eu des moments d'osmose durant ces quelques mois, pour être honnête, le plus souvent au lit ou qu'on était dans notre bulle. En-dehors, ou plutôt quand on n'était pas ensemble physiquement parlant, l'impression de ne plus exister pour lui. Peu de contacts par textos, réponse le lendemain... Des fois une certaine distance même quand on était ensemble, sur la fin...

Par certains de ses écrits ou paroles, je comprends qu'il avait une peur terrible (et complètement irrationnelle de mon point-de-vue) que je le quitte. Il ne s'est jamais senti à la hauteur je crois, se mettait la pression tout seul, alors que je demandais rien, hormis qu'on soit là l'un pour l'autre. Il m'a dit une fois qu'il n'osait pas m'aimer car il avait tellement peur de se ramasser quand (pas "si", vous noterez, mais "quand") j'allais le laisser tomber. Et il a finalement tout fait pour que ça ne marche pas entre nous. Même si au début il a été super chou, a organisé des soirées incroyables, etc... Pour finir je ne sais même plus qui de nous deux a quitté l'autre, c'était devenu invivable. De toujours être dans l'attente, le rassurer. Alors qu'il ne croyait pas à mes paroles, actes, sentiments que j'exprimais, mais dès qu'un petit truc, détail, lui "prouvait" que je n'en avais rien à faire de lui, il misait tout dessus et extrapolait. J'ai lu passablement d'articles/livres sur les abandonniques, et l'impression de complètement le retrouver.

Je comprends que ce n'est que la personne elle-même qui peut se soigner, se guérir. Si encore cette personne en a envie. Mais pour avoir lu certains témoignages, je vois que souvent ces personnes préfèrent aller se mettre dans une relation avec quelqu'un qu'elles n'aiment pas vraiment, mais par qui elles n'ont pas peur d'être quittées. Une relation sans risque au final, car pas "d'implications" de leur part.

Sans risque.... C'est là que ça me dépasse, moi qui ne peux pas vivre dans la demi-mesure, qui n'ai jamais été ou ne suis jamais restée dans une relation lorsque je sentais le déséquilibre entre les sentiments de l'autre personne et les miens (faibles). J'aurais trouvé d'une part beaucoup trop égoïste de priver cette personne de la possibilité de rencontrer quelqu'un qui l'aime vraiment, même si d'autre part, être avec quelqu'un que je n'aime pas me paraît complètement inconcevable, impossible. Comment peut-on préférer passer sa vie, perdre sa vie, avec quelqu'un qui certes, sera là pour nous, mais pour qui finalement on ne ressent que de l'attachement et de la sécurité ? Comment passer la seule vie qu'on a comme ça ? Surtout si on a rencontré une personne pour qui on a des sentiments très fort et que c'est réciproque ?!?

Donc au final, cela paraît évident (là c'est quand je suis rationnelle) que ça ne pouvait pas fonctionner entre nous, puisqu'on a des visions diamétralement opposées de la vie et de nos attentes. Et en même temps, j'aimerais pouvoir comprendre: comment peut-on rationnaliser à ce point ? Comment peut-on trouver du goût à la vie en la choisissant terne ? Est-ce que les personnes qui vivent les choses comme mon ex-ami peuvent m'aider à comprendre ? Est-ce qu'on est vraiment mieux à s'empêcher de vivre vraiment par peur du risque ?

J'aimerais le savoir heureux.... mais je n'arrive pas à concevoir que cela soit possible quand on passe (de mon point-de-vue) à côté de sa vie.

Merci d'avoir pris le temps de me lire...

trinity33

Messages : 10
Date d'inscription : 10/10/2016
Age : 37

Revenir en haut Aller en bas

Fuir le bonheur de peur qu'il ne se sauve .....  - Page 5 Empty Re: Fuir le bonheur de peur qu'il ne se sauve .....

Message par Invité le Lun 10 Oct 2016 - 13:52

JE NE CROIS ABSOLUMENT PAS AU BONHEUR.
Eh bien mon Cher, ma pensée est que votre pensée est légèrement erronée.
Comment voulez-vous expérimenter, ressentir un "état de Sens de Sentiment" si vous n'y croyez pas ?
Cet état de "bonheur" ne peut librement naître, si vous ne croyez pas en son "existence possible" ; je réfléchis, je réfléchis...car le terme "absolument" m'interpelle.
Que l'on ne croie pas au Bonheur absolu, je peux le comprendre et même l'entendre...mais votre affirmation ne vous ressemble pas !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Fuir le bonheur de peur qu'il ne se sauve .....  - Page 5 Empty Re: Fuir le bonheur de peur qu'il ne se sauve .....

Message par Bimbang le Lun 10 Oct 2016 - 14:00

trinity33 a écrit:Par certains de ses écrits ou paroles, je comprends qu'il avait une peur terrible (et complètement irrationnelle de mon point-de-vue) que je le quitte. Il ne s'est jamais senti à la hauteur je crois, se mettait la pression tout seul, alors que je demandais rien, hormis qu'on soit là l'un pour l'autre. Il m'a dit une fois qu'il n'osait pas m'aimer car il avait tellement peur de se ramasser quand (pas "si", vous noterez, mais "quand") j'allais le laisser tomber.

J'ai pas lu toutes les interventions sur le fil, mais je pense que globalement quand on a cette attitude, c'est un souci d'estime de soi.
J'ai eu cette réaction là aussi. Je n'ai pas compris que derrière toutes les émotions en jeu, c'était ça qui se cachait.
Mais vu qu'on ne s'aime pas, et qu'on souhaite le meilleur pour la personne qu'on aime, on vit dans une imposture assez difficile à tenir. On est persuadé aussi qu'à un moment ou un autre, l'autre va découvrir qu'on est nul.
On cherche donc à ce que l'autre nous rassure, nous dise le contraire, sans pour autant le croire vraiment, puisqu'on est persuadé intimement du contraire.
Bimbang
Bimbang

Messages : 4294
Date d'inscription : 31/07/2016
Localisation : 44

Revenir en haut Aller en bas

Fuir le bonheur de peur qu'il ne se sauve .....  - Page 5 Empty Re: Fuir le bonheur de peur qu'il ne se sauve .....

Message par trinity33 le Lun 10 Oct 2016 - 14:40

Merci Bimbang pour avoir partagé ton ressenti, expérience... Comme ça t'es arrivé, est-ce que tu t'en est sortie ? Je veux dire, est-ce que tu es maintenant plus heureuse, seule ou avec quelqu'un d'autre avec qui tu ne ressens pas cette peur ? As-tu eu ou as-tu l'impression de passer à côté d'une partie importante de ta vie à cause de ce manque de confiance ou finalement, tu préfères ça à ce sentiment d'imposture que tu mentionnes ?

trinity33

Messages : 10
Date d'inscription : 10/10/2016
Age : 37

Revenir en haut Aller en bas

Fuir le bonheur de peur qu'il ne se sauve .....  - Page 5 Empty Re: Fuir le bonheur de peur qu'il ne se sauve .....

Message par Invité le Lun 10 Oct 2016 - 16:16

Hello,

J'ai l'impression d'avoir vecu tout a fait ca, je viendrais te partager mon experience prochainement Wink

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Fuir le bonheur de peur qu'il ne se sauve .....  - Page 5 Empty Re: Fuir le bonheur de peur qu'il ne se sauve .....

Message par Bimbang le Lun 10 Oct 2016 - 20:18

trinity33 a écrit:Comme ça t'es arrivé, est-ce que tu t'en est sortie ? Je veux dire, est-ce que tu es maintenant plus heureuse, seule ou avec quelqu'un d'autre avec qui tu ne ressens pas cette peur ? As-tu eu ou as-tu l'impression de passer à côté d'une partie importante de ta vie à cause de ce manque de confiance ou finalement, tu préfères ça à ce sentiment d'imposture que tu mentionnes ?

Je suis plusss capable de comprendre les mécanismes en jeu dans ce que vous racontez, que ce qui se passe chez moi.
Normal, ça fait pas mal ^^
Par contre, y a encore beaucoup de zones floues et hyper sensibles dans mon histoire. J'essaie d'analyser les choses mais j'ai pas mal de travail à faire.
Pour me justifier à moi même ma fuite, j'ai mis en avant la responsabilité que j'avais avec mon fils. Mais plus je réfléchis la dessus, plus je me dis que c'était un argument qui ne tenait pas trop la route. Je sais qu'aujourd'hui, par contre, j'ai pas mal de soucis d'estime de moi qui m'empêcheraient de changer de partenaire pour rencontrer quelqu'un d'autre. Est ce qu'ils étaient aussi forts à l'époque où j'ai fui ? Difficile à dire vu que c'est fluctuant, mais ça me semble probable.

Pour ce qui est de ma vie actuelle, j'ai du mal à faire le point et ça chatouille désagréablement quand je songe à tout ça. Pas trop envie d'en parler. Ça fuit encore. Y a une poisse qui n'est pas loin et je l'aborde tout doucement. Pas envie de réveiller trop vite la bêêête ^^
Mais honnêtement, je serais bien incapable de comparer une vie que j'ai menée avec une autre hypothétique.
Par ailleurs, je n'ai pas l'impression que le manque de confiance et la mésestime de soi soit tout à fait la même chose...
Peut être je chipote ^^
Bimbang
Bimbang

Messages : 4294
Date d'inscription : 31/07/2016
Localisation : 44

Revenir en haut Aller en bas

Fuir le bonheur de peur qu'il ne se sauve .....  - Page 5 Empty Re: Fuir le bonheur de peur qu'il ne se sauve .....

Message par Invité le Mar 11 Oct 2016 - 13:33

Hello,

Par rapport a mon vécu, je vois plusieurs choses qui t'éclairerons peut être. Voici comment j'ai perçu compris certaines choses, comme tu le liras, plein d'incertitudes et.... ce n'est que mon opinion Wink

Tu as toi été éprise de quelqu'un avec une envie de constituer un couple. Envie pas partagée, pour des raisons que tu supposes, soit d’après tes propres réflexions, soit en te basant sur ses propos.
Dans tout les cas, ce ne sont que des visions des choses, toi comme lui pouvez voir les choses différemment de ce qu'elles sont.
Au final, la réalité, c'est que tu t'es éprise et tu as imaginé quelque chose avec quelqu'un qui n'est pas partagé. L'autre t'as dit non, c'est son choix, aussi décevant qu'il soit.

"Passer à coter de sa vie", oui, c'est une impression que tu peux avoir toi. Si tu te sens liée, que tu as l'impression que c'est "l'Amour de ta vie", et bien tu peux alors voir les choses de manière bien cruelles et bien égoïstes de sa part.
Comment aimer alors un tel être, qui te priverais de "ta vie", celle que "tu vois avec lui".

A mon sens, Aimer, vraiment, c'est certes, avoir une vision de "ce qui est le mieux pour celui qu'on Aime", mais c'est aussi, respecter et l'Aimer malgré ses choix.  
Il y à l'Amour que tu ressens toi, qui est présent, l'Amour qu'il ressent lui, absent ou indécis donc, et l'Amour du couple, qui n'existe lui pas, car vous n'êtes pas ensemble.

Aussi, oui, si tu l'Aime, vraiment, tu dois accepter ses choix. A savoir, son choix d'aujourd'hui est qu'il sera plus heureux sans toi qu'avec toi. 
Pas facile, je pense qu'il faut un peu "batailler" pour son Amour, mais après, il faut se dire que notre Amour, c'est vouloir le bonheur et le bien être de l'Autre. Avec ou sans soi donc.

Bien-sur, tout le monde ne fait pas "les bons choix", il nous arrive à tous d'en faire des mauvais. Peut être que lui, en ne souhaitant pas être en couple avec toi, fait le bon choix. Meme si tu penses que c'est le mauvais. Seul l'avenir vous le dira, et peut être que cela sera un bilan amer d'années perdues, ou un bilan positif d'échecs évités, de temps gagné, ou de temps pris nécessaire pour avancer.

Au final, moi, pour avoir eut ce sentiment d'Aimer quelqu'un comme tu as aimé, je me suis tenu à cette ligne de conduite: lui dire des choses qui pouvait lui être utile à elle, même si c'était contre productif pour notre relation (impossible à l'époque, et.... je voulais avant tout qu'elle aille bien et qu'elle soit heureuse).
J'ai aussi essayé de lui exprimer ce que je ressentais le jour ou la relation est devenu possible, dans cette idée que je n'avais pas à la priver de sa vie, malgré mes betises, si elle aussi la voyait avec moi, tout en la respectant au mieux dans sa forme.

J'ai vécu longtemps cet Amour seul, ce qui est très très dur, surtout lorsque l'on imagine que la personne que l'on Aime ne suit pas la bonne voie, ne tends pas vers une vie heureuse.

Insoutenable en fait, car toutes ces belles paroles ne servent à rien si le cœur à décider d'Aimer.
J'ai fini par mettre en place des choses pour aligner mon cœur avec ma tête. Un sacré travail.


Voila ce que je vois sur l'histoire générale que tu partages.


Ensuite, j'ai moi même été en couple et me suis séparé, tout en aimant quelqu'un d'autre.
Meme si cela peut donner l'impression que j'ai quitté quelqu'un pour quelqu'un d'autre qui ne ma pas suivi, le mécanisme que j'ai vécu est plus subtil.

A savoir, je pense que l'on ne quitte quelqu'un que parce que cela ne va pas avec la personne que l'on est.
Que l'on se motive tout seul ou que l'on soit motivé par quelqu'un, se sont deux choses différentes.

Je considère que je me suis motivé tout seul; et plus précisément, que j'avais pas le choix (relation toxique).
Certains, ont besoin de passer d'affection en affection, de bras en bras, ce qui se comprends, une séparation c'est souvent difficile, se précipiter dans les bras d'un autre pour trouver le courage et le réconfort de quitter son couple, c'est courant (j'avoue, j'aurais bien aimé^^).

Et puis passé les premiers instants.... la réalité les rattrape et ils se rendent compte que non, la personne vers qui ils sont allé après la séparation n'étais qu'un marche pied, "une chèvre" comme on dit vulgairement. Et la quitte, facilement, avec parfois un certain sentiment de culpabilité, pour le célibat, devenu plus accessible affectivement.
J'avoue, je crois que j'aurais préféré, plutôt que d'être sincère dans mes sentiments Razz


Pour les histoires d'enfants, concerné aussi, je dirais qu'il y a deux type de parents qui s'entendent mal:
- ceux qui restent ensemble coûte que coûte pour le bien être de l'enfant (qui pensent que le schéma 2 parents dans le même foyer est le plus important pour l'enfant)
- ceux qui se séparent pour le bien être de l'enfant (qui pensent que le schéma 2 parents heureux et pas forcement dans le même foyer est le plus important pour l'enfant)

Je fais partie de ceux qui pense la seconde option. J'ai beaucoup discuté avec des gens qui ont fait le même choix que moi, et je reste convaincu. 
J'ai aussi croisé des partisans de la première option : soit ils sont malheureux, soit ils ont pas l'air convaincus. Et nombreux regrettent leur choix 10 ans après.

Tout ça pour dire qu'avoir ou pas des enfants, ne devrait à mon sens pas influer la décision de se séparer ou pas (influer des choses oui, comme le lieu de vie par exemple, mais pas ce sujet précis).
Par contre, ça influe peut être dans le fait qu'il faille y réfléchir et de se demander quand et comment composer une fois la décision prise.



Pour tes interrogations quand à lui, oui, il y a des zèbres qui ont.... tout le temps peur, de tout. Et il font des choix pour aller vers là ou ils n'ont plus peur, ou qui leur permet, de gérer leur peur.
C'est bien à eux de résoudre cela, on ne peut que leur montrer le problème s'ils l'ont, et les accompagner au mieux.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Fuir le bonheur de peur qu'il ne se sauve .....  - Page 5 Empty Re: Fuir le bonheur de peur qu'il ne se sauve .....

Message par trinity33 le Mar 11 Oct 2016 - 14:29

@ Bimbang - je ne veux surtout pas te "forcer" à partager ou rouvrir des aspects qui te font souffrir, loin de moi cette idée et merci pour tes commentaires. Pour la différence entre confiance en soi et estime de soi, je vois (je crois) un peu ce que tu veux dire. On peut avoir confiance en ses capacités p.ex. mais ne pas s'estimer aux yeux des autres.... enfin, je me comprends moi mais là je trouve que ça veut rien dire. confused
Typiquement de mon côté, j'ai aucun doute sur le fait que je peux soulever des montagnes peut importe celle qui se lève devant moi (confiance en soi) mais des doutes terribles sur le fait que les autres puissent m'apprécier moi, mon vrai moi (estime de soi), car finalement on m'a tjs trouvée différente ou pas dans la norme, donc....

merci en tout cas pour avoir pris le temps de me répondre :-)

@Revz - je suis d'accord avec le fait qu'on doit accepter les choix des autres (tout comme j'aime qu'on accepte les miens). Et j'aimerais savoir qu'il est ou sera heureux sans moi (visiblement ça peut pas être pire, vu comme il était torturé quand on était ensemble). Et c'est là que le bâts blesse, car de tout ce qu'il m'a dit (ou alors ce n'était que des mensonges, ce dont je doute quand même) il aura des regrets de ne pas avoir réussi, une fois de plus dans sa vie, à prendre une décision par rapport à ce qu'il veut vraiment, et finalement choisi une solution (ou laissé qqun d'autre choisir pour lui de par son comportement) qui satisfera "les autres" ou leurs attentes.
Tu sais, ce n'est pas que je me suis éprise de qqun qui n'en avait rien à faire de moi. Il a fait des pieds et des mains pour m'avoir et ensuite se rend compte que la peur que je le quitte par la suite est plus forte que l'envie de vivre avec la personne qu'il dit tant aimer.

Ne t'inquiète pas, je vais réussir à me convaincre, et de maintenir cette conviction, que c'était voué à l'échec car on ne change pas une personne... et le temps finira par faire son oeuvre. Je trouve juste tellement rare que 2 personnes se trouvent et s'aiment à la "même" intensité, au même moment, que je n'arrive pas à m'imaginer qu'on puisse passer à côté de ça. Problème d'estime de soi, je le comprends bien, mais comme ne pas vouloir solutionner ça ? De mon côté, je ne vois que les solutions et jamais les problèmes, peut-être mon problème à moi :-) Je dois vraiment intégrer l'idée (quand bien même je le sais car je le constate) que beaucoup de personnes butent sur les problèmes... alors qu'il y a tellement de manières de les contourner ou les dépasser...

J'espère que la prochaine personne que je rencontrerai sera comme moi sur ce point. Encore que, vu la rareté à laquelle ça m'arrive de tomber sur une personne qui m'intéresse vraiment, si en plus elle doit être aussi "pas normale" que moi.... statistiquement, c'est plutôt moche scratch

Merci pour voir partagé ton avis et expérience... :-)

trinity33

Messages : 10
Date d'inscription : 10/10/2016
Age : 37

Revenir en haut Aller en bas

Fuir le bonheur de peur qu'il ne se sauve .....  - Page 5 Empty Re: Fuir le bonheur de peur qu'il ne se sauve .....

Message par Invité le Mar 11 Oct 2016 - 15:00

Peut être est ce cet échec qui l'aidera a faire un pas de plus vers la résolution, ou la motivation à résoudre, ses difficultés.

Il y a des gens qui sont plus dans le "faire" que dans le "être".
Le "faire", c'est plus simple, on maîtrise, on contrôle, on a moins peur, et l'autre intervient. Etre en couple avec quelqu'un qu'on aime pas vraiment peut être sécurisant à ce niveau. Plus facile pour ne pas se remettre en cause, on raisonne par rapport à l'autre, qui est soit la source des réussites, soit la sources des échecs. (on voit alors se dégager le rapport avec l'estime de soi et la confiance en soi).

Le "être", c'est plus compliqué. On est face à soi et rien qu'a soit. On est le seul responsable, le seul coupable. On apprend à s’améliorer, à se changer.

Et encore, quand je dis plus simple, plus compliqué....  à vivre j'entends.

Apres, je suis convaincu que l'on ne peut s'éviter de passer par le "être" avant de profiter correctement du "Faire".
Rétrospectivement, mes échecs et erreurs se trouvent souvent "dans ce être" que j'ai tardé à découvrir. Et les "Faire" qui se rattachent à cette partie de moi récemment découverte, se passent bien mieux qu'avant Very Happy

C'est peut être là ou tu as raison, et lui, tord Wink

Bon courage pour te convaincre et accepter la situation, ce n'est pas une épreuve de vie facile.... et n'oublie pas, que l'on ne sait pas de quoi l'avenir est fait Wink Tu trouveras peut être bien mieux, ou peut être qu'il finira par faire sa route... pas trop tard Wink


Sinon, toi, tu vas bien ? Very Happy
Car au final, n'est ce pas là le plus important, être heureux, bien, seul, avant de vouloir faire de même avec quelqu'un Wink

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Fuir le bonheur de peur qu'il ne se sauve .....  - Page 5 Empty Re: Fuir le bonheur de peur qu'il ne se sauve .....

Message par trinity33 le Mar 11 Oct 2016 - 18:59

Accepter l'idée que je ne peux pas arranger ou résoudre tous les problèmes... le défi de ma vie je crois Neutral gestion de la frustration, je crois que j'ai dû rater une étape dans mon développement quand j'étais enfant :-D

Mais pour répondre à ta question, oui je vais bien, quand j'évite d'y penser, quand j'arrive à me raisonner et me dire que justement l'avenir me prouvera que je suis mieux sans lui, que ça aurait été le même problème sans fin, car je doute qu'il soit un jour prêt à remettre en cause son fonctionnement, alors qu'il n'arrête de se plaindre de ses effets sur tous les aspects de sa vie. J'ai donc des phases où je suis convaincue que c'était la seule et la meilleure solution au final, et d'autres où je n'arrive pas à concevoir qu'on puisse passer à côté de ce qui aurait pu être... débile je sais, vu que ce n'était qu'une vue de mon esprit, ou de mon cœur...

ça existe des hommes qui ont déjà fait un travail sur eux-mêmes et son bien avec leur propre personne et qui ne sont pas passés de leur maman à leurs copines/femmes sans jamais se poser de questions ? Let's hope for that.... en attendant, je vais investir dans ma carrière et mes relations amicales et autres. (et mettre une baffe à toutes mes "copines" qui voudraient caser la "pauvre fille" qui n'est pas capable de se mettre ou rester en couple comme tout le monde, alors qu'elle a tout pour elle :-/ alors que c'est la dernière chose dont j'ai envie là tout de suite)

Et je vais peut-être être un peu plus présente sur ce forum, il y a des gens sympa :-)

trinity33

Messages : 10
Date d'inscription : 10/10/2016
Age : 37

Revenir en haut Aller en bas

Fuir le bonheur de peur qu'il ne se sauve .....  - Page 5 Empty Re: Fuir le bonheur de peur qu'il ne se sauve .....

Message par Invité le Mar 11 Oct 2016 - 19:10

trinity33 a écrit: en attendant, je vais investir dans ma carrière et mes relations amicales et autres. (et mettre une baffe à toutes mes "copines" qui voudraient caser la "pauvre fille" qui n'est pas capable de se mettre ou rester en couple comme tout le monde, alors qu'elle a tout pour elle :-/ alors que c'est la dernière chose dont j'ai envie là tout de suite)

Et je vais peut-être être un peu plus présente sur ce forum, il y a des gens sympa :-)

Sois cool !

C'est ce j'ai fais, je m'en porte bien mieux ^^ Wink

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Fuir le bonheur de peur qu'il ne se sauve .....  - Page 5 Empty Re: Fuir le bonheur de peur qu'il ne se sauve .....

Message par krapopithèque le Mer 12 Oct 2016 - 5:22

si le bonheur n'est pas en nous on ne peut le partager avec personne flower
krapopithèque
krapopithèque

Messages : 2295
Date d'inscription : 24/06/2013
Age : 68
Localisation : sud

http://www.zebrascrossing.net/t11671-salutation-bonjour-kenavo-e

Revenir en haut Aller en bas

Fuir le bonheur de peur qu'il ne se sauve .....  - Page 5 Empty Re: Fuir le bonheur de peur qu'il ne se sauve .....

Message par ifness le Jeu 13 Oct 2016 - 2:15

Les bras m'en tombent un peu, sur ce fil,
sauf témoignages partagés "qui font du bien".

L'histoire du Bonheur, le problème du "Bonheur", on ne le réglera pas ici, ni par témoignages, ni par conseils en tous genres.

Problème éminemment philosophique (initié par Platon par exemple)
mais aussi psycho.
Et là on tombe dans les idiosyncrasies (j'aime ce mot)
les Moi les Ca, les Surmoi, et autres selfs, personnas,
inter-relationnels encore beaucoup plus complexes,
déjà un Moi c'est pas simple alors deux n'en parlons pas.....

Bon, moi je vois l'ouverture d'esprit que propose ce site,
mais les recettes qui marchent, comme on dit, ça se saurait... Smile

Dialoguons dialoguez
il en restera (peut-être) quelque chose.
flower study

ifness

Messages : 2725
Date d'inscription : 04/07/2016
Age : 96
Localisation : on dirait le sud

Revenir en haut Aller en bas

Fuir le bonheur de peur qu'il ne se sauve .....  - Page 5 Empty Re: Fuir le bonheur de peur qu'il ne se sauve .....

Message par Invité le Jeu 13 Oct 2016 - 10:23

ifness a écrit:Les bras m'en tombent un peu, sur ce fil,
sauf témoignages partagés "qui font du bien".

L'histoire du Bonheur, le problème du "Bonheur", on ne le réglera pas ici, ni par témoignages, ni par conseils en tous genres.

Problème éminemment philosophique (initié par Platon par exemple)
mais aussi psycho.
Et là on tombe dans les idiosyncrasies (j'aime ce mot)
les Moi les Ca, les Surmoi, et autres selfs, personnas,
inter-relationnels encore beaucoup plus complexes,
déjà un Moi c'est pas simple alors deux n'en parlons pas.....

Bon, moi je vois l'ouverture d'esprit que propose ce site,
mais les recettes qui marchent, comme on dit, ça se saurait... Smile

Dialoguons dialoguez
il en restera (peut-être) quelque chose.
flower study

C'est pas mal de s'y essayer Very Happy

Et puis je n'ai pas inventé "toutes mes recettes", certaines m'ont été transmises, certaines, je les adaptées.

Un peu comme quand je cuisine, je ne suis jamais une recette, j'en suis plusieurs à la fois et je compose avec ce que j'ai dans mon frigo.
C'est peut être là que se trouvent les clés du bonheur Wink

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Fuir le bonheur de peur qu'il ne se sauve .....  - Page 5 Empty Re: Fuir le bonheur de peur qu'il ne se sauve .....

Message par Bimbang le Jeu 13 Oct 2016 - 13:00

Déjà il faut savoir ce qu'il y a dans le frigo quoi Wink

Bimbang
Bimbang

Messages : 4294
Date d'inscription : 31/07/2016
Localisation : 44

Revenir en haut Aller en bas

Fuir le bonheur de peur qu'il ne se sauve .....  - Page 5 Empty Re: Fuir le bonheur de peur qu'il ne se sauve .....

Message par Invité le Jeu 13 Oct 2016 - 13:35

krapopithèque a écrit:si le bonheur n'est pas en nous on ne peut le partager avec personne  flower

oui on est en partie responsable de son propre bonheur ou en tout cas de sa définition

la plus grande difficulté est en réalité de savoir ce que l'on veut et non ce n'est pas si simple que cela

on a des modèles, acquis , innés , imposés, proposés par la famille, les amis, la pub,la culture, la tradition ou son opposé la rebellion

mais on sait plus ce qu'on n'aime pas, ce qu'on ne veut pas plutot que ce qu'on veut, ce qu'on pense devoir nous rendre heureux

combien de fois dans la pub le message est : achetez cela et vous serez heureux

alors comme un con on y croit, on achète

est on plus heureux ?

parfois quelques petits plaisirs oui , la vie est faite de petits plaisirs et donc aussi de petits achats parfois, mais le vrai bonheur ?

je pense que c'est faire partie d'un groupe qui vous reconnaisse et vous apprécie pour ce que vous êtes, un environnement dans lequel vous donnez ce que vous êtes sans contraintes et arrières pensées, un environnement où la vie de tous les jours est un ensemble de tâches et de moments et non de courses et d'obligations

le choix;. de faire ou de ne pas faire, le temps , perdre son temps comme si en gagner rendait heureux ?

parfois oui un bricolage compliqué, une idée de génie et bam le bricolage fait en 2 minutes au lieu de 30..

mais pas toujours

certaines secondes durent des éternités , d'autres passent si vite, un examen ou un baiser

je pense que la futilité , la capacité de choisir, cette chance de ne pas dépendre de contraintes financières sont de bonnes bases pour être heureux bien que cela dépendent des envies, on peut aussi se contenter de rien

mais un zèbre touche à tout, donc ne se contente pas de rien

savoir ses propres besoins donc... qui on est avec qui on est et pourquoi

être au bon endroit avec les bonnes personnes , quand tout les besoins de maslow sont remplis

Fuir le bonheur de peur qu'il ne se sauve .....  - Page 5 Pyrami10

quand les besoins deviennent des envies et quand on peut satisfaire ces envies

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Fuir le bonheur de peur qu'il ne se sauve .....  - Page 5 Empty Re: Fuir le bonheur de peur qu'il ne se sauve .....

Message par Invité le Jeu 13 Oct 2016 - 19:23

on a des modèles, acquis , innés , imposés, proposés par la famille, les amis, la pub,la culture, la tradition ou son opposé la rebellion
Peut-être n'est-ce pas toujours le cas ; ce qui peut expliquer qu'en absence de "modèle référentiel" de Bonheur, pendant la constitution des racines, puis du tronc, se mette alors en place, inconsciemment, un autre système racinaire du Bonheur (par l'Intérieur).

Peut-être, par "l'absence de"...faisons nous naître en nous, créons-nous (je ne sais comment mais je pense avoir identifié et compris le pourquoi dans mon cas personnel) une espèce de "Bonheur pour rester ancré à la Survie de notre Existence".

combien de fois dans la pub le message est : achetez cela et vous serez heureux
Curieusement je ne supporte et n'apprécie pas du tout la "publicité" et ce rejet absolu, s'est renforcé au cours de ces dernières années. Probablement parce que ce n'est que du FAUX, ce n'est qu'une façon de "manipuler", d'orienter...nos "choix" ; par la suggestion par la projection (fausse bien sûr).
Clairement, je zappe, je zappe toute publicité, suis allergique.
Non, le Bonheur ne demeure pas dans l'avoir, ni dans la possession d'objets...
Bien évidemment, je consomme, je me fais plaisir, j'achète des plantes, des parfums, je me laisse aller en fonction de mes "Envies", mais jamais induite ou dirigée par qui que ce soit, juste par moi-même et mes "besoins parfois compulsifs", non pas d'avoir, mais d'Être.

savoir ses propres besoins donc... qui on est avec qui on est et pourquoi
Oui, s'entendre, s'écouter et surtout, bien comprendre toutes les composantes qui nous constituent. Nos relations avec les autres, nous enseignent beaucoup sur nous-mêmes.

Je dévie du fil, lequel doit dérouler le Bonheur...et si, c'était le Bonheur qui lui, nous déroulait ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Fuir le bonheur de peur qu'il ne se sauve .....  - Page 5 Empty Re: Fuir le bonheur de peur qu'il ne se sauve .....

Message par ifness le Ven 14 Oct 2016 - 9:54

Pas le temps de répondre.

Revz, je ne t'attaquais pas.
D'accord avec toi en gros.

Mais la philo-sophie est l'amour de la sagesse,
pas du bonheur.

J'ai envie de développer sur le thème "psycho-sophie".
Bonne idée ????
Amour

ifness

Messages : 2725
Date d'inscription : 04/07/2016
Age : 96
Localisation : on dirait le sud

Revenir en haut Aller en bas

Fuir le bonheur de peur qu'il ne se sauve .....  - Page 5 Empty Re: Fuir le bonheur de peur qu'il ne se sauve .....

Message par Invité le Ven 14 Oct 2016 - 10:30

ifness a écrit:
Revz, je ne t'attaquais pas.

La précision était inutile Wink Razz
C'est gentil quand même Wink Amour


Et puis t'aurais le droit de pas être d'accord voir de me dire que je suis con (si c'était un minimum argumenté) etc.., je ne verrais pas ça comme une attaque, mais comme un avis et une observation, alors rassure toi Razz

Philo-Sophie?  Développe développe, le jeu de mot est intéressant Razz Wink

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Fuir le bonheur de peur qu'il ne se sauve .....  - Page 5 Empty Re: Fuir le bonheur de peur qu'il ne se sauve .....

Message par Alexandra878 le Ven 14 Oct 2016 - 11:11

Revz a écrit:
ifness a écrit:
Revz, je ne t'attaquais pas.

La précision était inutile Wink Razz
C'est gentil quand même Wink Amour


Et puis t'aurais le droit de pas être d'accord voir de me dire que je suis con (si c'était un minimum argumenté) etc.., je ne verrais pas ça comme une attaque, mais comme un avis et une observation, alors rassure toi Razz

Philo-Sophie?  Développe développe, le jeu de mot est intéressant Razz Wink

Étymologie du mot"philosophie"-grec ancien: "philein" =aimer,"Sophia"=sagesse
(aucun jeu de mots)
Alexandra878
Alexandra878

Messages : 84
Date d'inscription : 21/05/2016
Age : 40
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Fuir le bonheur de peur qu'il ne se sauve .....  - Page 5 Empty Re: Fuir le bonheur de peur qu'il ne se sauve .....

Message par Invité le Ven 14 Oct 2016 - 12:25

Mmm.. ifness parlait de psycho sophie d'ailleurs, j ai boulété, ca fonctionne aussi?

je suis null en ethymologie...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Fuir le bonheur de peur qu'il ne se sauve .....  - Page 5 Empty Re: Fuir le bonheur de peur qu'il ne se sauve .....

Message par Alexandra878 le Ven 14 Oct 2016 - 13:14

C'est toi qui as parlé de Philo-Sophie.

Il y a des dictionnaires pour les nuls Smile
Alexandra878
Alexandra878

Messages : 84
Date d'inscription : 21/05/2016
Age : 40
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Fuir le bonheur de peur qu'il ne se sauve .....  - Page 5 Empty Re: Fuir le bonheur de peur qu'il ne se sauve .....

Message par Invité le Ven 14 Oct 2016 - 13:47

Alexandra878 a écrit:C'est toi qui as parlé de Philo-Sophie.

Il y a des dictionnaires pour les nuls Smile

Merci c est gentil de le rappeller Laughing Rolling Eyes

L ethymologie ne m interresse pas en soi, mais je t ecoute si tu souhaite en parler Wink

j en appelais certes, d'une part a tes connaissances - tu souhaite les garder pour toi a loisir (visiblement) , mais surtout a reiterer ton avis sur l'existence ou pas d'un jeu de mot, sur le propos initial tenu par ifness Wink

Nul en ethymologie je disais, aussi, je doute que l'outil dictionaire m explique en quoi l ethymologie permet d expliquer en quoi il y a ou pas un jeu de mot.

Sur cela, je me sens completement demuni, meme avec l outil que tu m as indiqué.

Bref, je ne comprend pas vraiment ton post Razz

Dsl, quand je suis nul, je suis nul Embarassed

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Fuir le bonheur de peur qu'il ne se sauve .....  - Page 5 Empty Re: Fuir le bonheur de peur qu'il ne se sauve .....

Message par Alexandra878 le Ven 14 Oct 2016 - 15:57

Revz a écrit:
Alexandra878 a écrit:C'est toi qui as parlé de Philo-Sophie.

Il y a des dictionnaires pour les nuls Smile

Merci c est gentil de le rappeller Laughing Rolling Eyes

L ethymologie ne m interresse pas en soi, mais je t ecoute si tu souhaite en parler Wink

j en appelais certes, d'une part a tes connaissances - tu souhaite les garder pour toi a loisir (visiblement) , mais surtout a reiterer ton avis sur l'existence ou pas d'un jeu de mot, sur le propos initial tenu par ifness Wink

Nul en ethymologie je disais, aussi, je doute que l'outil dictionaire m explique en quoi l ethymologie permet d expliquer en quoi il y a ou pas un jeu de mot.

Sur cela, je me sens completement demuni, meme avec l outil que tu m as indiqué.

Bref, je ne comprend pas vraiment ton post Razz

Dsl, quand je suis nul, je suis nul Embarassed

C'est pas grave Smile...Toutefois les dictionnaires et les bibliothèques sont à l'usage de tous:)

Je préfère ne pas poster un commentaire inutile qui n'apporte rien au fil...(commentaires qui pullulent un peu partout d'ailleurs)
Alexandra878
Alexandra878

Messages : 84
Date d'inscription : 21/05/2016
Age : 40
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Fuir le bonheur de peur qu'il ne se sauve .....  - Page 5 Empty Re: Fuir le bonheur de peur qu'il ne se sauve .....

Message par Invité le Ven 14 Oct 2016 - 16:05

Hihi, comme quoi on peut être nul sur un sujet, ne pas comprendre le commentaire de quelqu'un, ne pas fuir ni ça nullité, ni la démarche de la combler ;   se voir essuyer un refus d'éclaircissement, sans pour autant voir entacher son bonheur d'échanger Wink

CQFD

Et hop, retour sur le sujet du topic  bounce Very Happy Pété de rire

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Fuir le bonheur de peur qu'il ne se sauve .....  - Page 5 Empty Re: Fuir le bonheur de peur qu'il ne se sauve .....

Message par Alexandra878 le Ven 14 Oct 2016 - 16:23

Revz a écrit:Hihi, comme quoi on peut être nul sur un sujet, ne pas comprendre le commentaire de quelqu'un, ne pas fuir ni ça nullité, ni la démarche de la combler ;   se voir essuyer un refus d'éclaircissement, sans pour autant voir entacher son bonheur d'échanger Wink

CQFD

Et hop, retour sur le sujet du topic  bounce Very Happy Pété de rire

Je pense que le seul a pouvoir t'offrir une explication pertinente sur un jeu de mots potentiel...c'est Ifness.Smile
Le seul -selon moi-et unique avec ses idées, sa poésie et sensibilité,son Univers. Sans lui le forum n'a pas d'âme. Après son Univers...une distance galactique...et ensuite les commentaires et les échanges des autres...

Bon retour au sujet du fil Smile
Alexandra878
Alexandra878

Messages : 84
Date d'inscription : 21/05/2016
Age : 40
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Fuir le bonheur de peur qu'il ne se sauve .....  - Page 5 Empty Re: Fuir le bonheur de peur qu'il ne se sauve .....

Message par Alexandra878 le Sam 15 Oct 2016 - 7:16

Revz a écrit:Hihi, comme quoi on peut être nul sur un sujet, ne pas comprendre le commentaire de quelqu'un, ne pas fuir ni ça nullité, ni la démarche de la combler ;   se voir essuyer un refus d'éclaircissement, sans pour autant voir entacher son bonheur d'échanger Wink

CQFD

Et hop, retour sur le sujet du topic  bounce Very Happy Pété de rire

Psukhe-âme,esprit
Logos-parole

Je ne suis pas experte en étymologie,je m'y connais un peu toutefois...et suis nulle dans d'autres domaines:)
Cela fait rien si on est pas experte en étymologie...on l'est dans d'autres domaines,et on peut apprendre ! Don't worry be happy! Smile

Que la force et la paix soient avec vous sur le chemin du Bonheur!
Alexandra878
Alexandra878

Messages : 84
Date d'inscription : 21/05/2016
Age : 40
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Fuir le bonheur de peur qu'il ne se sauve .....  - Page 5 Empty Re: Fuir le bonheur de peur qu'il ne se sauve .....

Message par Invité le Sam 15 Oct 2016 - 7:17

Alexandra878 a écrit:

Que la force et la paix soient avec vous sur le chemin du Bonheur!

Amour

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Fuir le bonheur de peur qu'il ne se sauve .....  - Page 5 Empty Re: Fuir le bonheur de peur qu'il ne se sauve .....

Message par Invité le Sam 15 Oct 2016 - 13:50

Âimez, vous Serez. On ne peut fuir le bonheur que nous extrayons par nous-même, en nous-même, hors nous-même.

Peut-on fuir cette "substance"...je ne le pense pas ; dans la mesure où l'alchimie a transformé notre "regard" sur le Beau ; le Bonheur étant une des composantes du Beau.

Bien sûr, il nous arrive de "fuir" certaines personnes ou que certaines personnes s'éloignent de nous, mais serait-il juste de considérer que lorsque cela arrive, cette notion de "Bonheur" avait expiré toutes ses composantes.
Le Bonheur ne se suit pas ; il se sème, se récolte et bien entendu, se cueille...Non ?

"Le Bonheur, c'est du Bien-Être dont on prend conscience". Christophe André
"Le Coeur en Paix voit une fête dans tous les villages" Proverbe Indien

Bon week end à tous et du Bonheur, du Boheur...il est autour de vous...regardez, regardez et savourez l'instant présent.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Fuir le bonheur de peur qu'il ne se sauve .....  - Page 5 Empty Re: Fuir le bonheur de peur qu'il ne se sauve .....

Message par ifness le Dim 16 Oct 2016 - 2:59

Psycho sophie signifiant a priori : sagesse de l'esprit.
Ce que d'autres traduiraient par sagesse de l'âme.
Ce concept selon moi permettrait de joindre philo et psycho.
Il manque socio et toutes les sciences dures qui font(enfin) immission dans le domaine.

Nous sommes des nouveaux nés.
Je me permets d'écrire cela parce que j'ai fait de la philo durant 14 ans avec mon psychanalyste et que j'en ai assez des restrictions.
La Vie est Une.
Je suis "converti" depuis mon adolescence à la "polydisciplinarite" chère à ce cher E. Morin, mais aussi à d'autres de mes maîtres: Foucault, Paul Veyne.
(Je dis maîtres : soient amis, professeurs, pas gourous :-))
Voilà.
Et l 'étymologie cher Revz est une connaissance fort utile.
Tu devrais t'y atteler. Avis d'ami sincère.
I love you.
So long.
Kisses to alex. Je suis dans la brousse avec mon Samsung 3......



ifness

Messages : 2725
Date d'inscription : 04/07/2016
Age : 96
Localisation : on dirait le sud

Revenir en haut Aller en bas

Fuir le bonheur de peur qu'il ne se sauve .....  - Page 5 Empty Re: Fuir le bonheur de peur qu'il ne se sauve .....

Message par ifness le Dim 16 Oct 2016 - 3:28

Bon vues mes précaires conditions et mes meconnaissances en objets connectables je suggère à ceusses/ celses qui voudraient me parler e MP de le faire sans le demander. ....

Je reste le + que je puis connecté à vous.
J'ai un ami : Revz.
Et Alex me fait rougir sous les fougères geantes.
Ce site possède finalement .et peut être quelque vertu. :-)
Reste que je me sens bien seul, ici.
Même si mon fils ( médecin) est présent et sympa.

J'ai de la chance ai-je lu.oui mais si j'étais en com.
Bilan. On est mieux à 2 (qui s'aiment, et je sais de quoi je parle, privilège de l'âge)
Bisous à tou(te)s.
JLuc.

ifness

Messages : 2725
Date d'inscription : 04/07/2016
Age : 96
Localisation : on dirait le sud

Revenir en haut Aller en bas

Fuir le bonheur de peur qu'il ne se sauve .....  - Page 5 Empty Re: Fuir le bonheur de peur qu'il ne se sauve .....

Message par ifness le Dim 16 Oct 2016 - 3:48

J'ai perdu la conec.
Envoyez moi si vs le désirez un MP j'ai peine à connecter.
Bisous à tou(te)s.
Et à Alex.

ifness

Messages : 2725
Date d'inscription : 04/07/2016
Age : 96
Localisation : on dirait le sud

Revenir en haut Aller en bas

Fuir le bonheur de peur qu'il ne se sauve .....  - Page 5 Empty Re: Fuir le bonheur de peur qu'il ne se sauve .....

Message par ifness le Dim 16 Oct 2016 - 4:47

Relire.
Faire sortir des larmes.
Partager.
Ou bien penser seul, et mourir.
Au bonheur des tes maux.....euh...tes mots.

ifness

Messages : 2725
Date d'inscription : 04/07/2016
Age : 96
Localisation : on dirait le sud

Revenir en haut Aller en bas

Fuir le bonheur de peur qu'il ne se sauve .....  - Page 5 Empty Re: Fuir le bonheur de peur qu'il ne se sauve .....

Message par Invité le Ven 21 Oct 2016 - 0:25


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Page 5 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum