Zèbre ou non zèbre ? Zèbre, apparemment...

Page 6 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Zèbre ou non zèbre ? Zèbre, apparemment...

Message par Invité le Dim 25 Aoû 2013 - 9:58

.


Dernière édition par licorne à zébrures le Jeu 29 Aoû 2013 - 9:59, édité 2 fois (Raison : Dieu, Où sommes-nous?)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Zèbre ou non zèbre ? Zèbre, apparemment...

Message par Harpo le Dim 25 Aoû 2013 - 10:05

Bah oui, quelle audace de flooder ainsi, et de transformer ce lieu en bar psycho Z ! Wink

Harpo
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 5769
Date d'inscription : 05/06/2012
Age : 54
Localisation : En Flandre

http://la-maison-et-le-monde.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Zèbre ou non zèbre ? Zèbre, apparemment...

Message par p2m le Dim 25 Aoû 2013 - 10:06

dessein a écrit:on n'est pas aux pièces, prenons le temps de tresser les deux
certes, un temps pour l'action, un temps pour nous en réajuster les représentations et notre système de valeur.
Tu danses?

p2m
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2428
Date d'inscription : 20/05/2011
Age : 43
Localisation : bxl

http://www.zebrascrossing.net/t2857-salut-salut-c-etait-d

Revenir en haut Aller en bas

Re: Zèbre ou non zèbre ? Zèbre, apparemment...

Message par dessein le Dim 25 Aoû 2013 - 10:12

(oui)

dessein
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3074
Date d'inscription : 24/02/2012
Age : 47

Revenir en haut Aller en bas

Re: Zèbre ou non zèbre ? Zèbre, apparemment...

Message par Invité le Dim 25 Aoû 2013 - 10:23

.


Dernière édition par licorne à zébrures le Jeu 29 Aoû 2013 - 9:58, édité 1 fois (Raison : dieu va parler, je me tais)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Zèbre ou non zèbre ? Zèbre, apparemment...

Message par Audace le Dim 25 Aoû 2013 - 10:43

Ailem a écrit:
D'accord, je vois ce que tu veux dire. D'ailleurs, pourquoi vouloir cacher ce que tu es? Tu trouves pas justement que si tu te lies d'amitié avec certaines personnes ce sera encore plus difficile ensuite de montrer qui tu es vraiment? Et que justement les gens auront du mal à considérer cette autre facette que tu as mis trop de temps à montrer?
En fait, ce n'est pas tant de vouloir cacher qui je suis que de montrer certaines facettes que j'estime possible de montrer. Comment dire, je n'ai jamais voulu me cacher mais comme je manque de confiance sur ce que je suis vraiment (certainement dû à un rejet depuis très jeune de ma "différence de pensée et de perception du monde"), j'ai appris à mettre en veilleuse ma nature profonde afin de m'adapter plus facilement à la société. J'en ai beaucoup souffert par le passé dans la mesure où j'ai dû apprendre différentes choses, comme me taire plutôt que de partir en croisade en essayant de convaincre les crétins -oui, tenter de convaincre ne mène à rien si ce n'est tourner en rond et figer chacun dans ses convictions et les pousser (et se pousser soi-même) dans leur retranchements-
Concernant les amitiés, les miennes sont rares mais sincères et durables. Je peux être moi même sans risquer le jugement négatif sans profondeur. Je ne pense pas que mettre en veille mes pensées profondes me fait rater des occasions de rencontrer des personnes qui pourraient devenir des amies, dans le sens où je suis seulement en "veilleuse", toujours prête à sortir et à me montrer telle que je suis. Après, ce n'est pas quelque chose que je fais à tout bout de champ car, comme dit plus haut, je suis vulnérable au jugement, surtout quand cela concerne ce que je suis vraiment. J'ai beaucoup de mal avec le rejet, c'est une blessure vivace qui a du mal à cicatriser et qui, le cas échéant, est toujours prête à se rouvrir.

licorne à zébrures a écrit:
... je reprends la balle au bond! :assomme:Et d'abord, je ne suis pas "tranché", je m'exprime de façon claire et concise, nuance. Ensuite, ton intention de te faire "bien comprendre" est certes louable, mais ça te perdra (dans des explications qui risquent, je dis bien risquent, d'être longues et alambiquées). Après, je n'aime pas que tu dises méchamment Flebelebele !à Fata Morgana "tu n'as pas une réelle envie de te faire comprendre", parce que,
Je sentais bien que le mot "tranché" allait te faire réagir lol!
Concernant tes mises en garde sur le fait de vouloir me faire comprendre, j'entends tes conseils, cependant, c'est une décision que j'ai prise, de tenter de me faire comprendre, c'est l'un de mes moteurs dans la vie, et je suis prête à donner beaucoup d'énergie et d'investissement dans cette "cause". Et justement, pour se faire comprendre, mieux vaut éviter de partir dans des explications "longues et alambiquées" justement, sinon, on perd tout le monde. Perso, si je sens que mes explications sont "longues et alambiquées", c'est que je n'ai pas suffisamment compris ce que j'avance pour le restituer en termes simple, du coup, je ne dis rien. Je pense que pour expliquer quelque chose (mais je précise une fois de plus que les maths et tous domaines utilisant des formules) ne rentrent pas en compte (quoique, je n'en sais rien, je n'ai jamais essayer d'expliquer les fonctions à quelqu'un).
Pour finir, je n'ai pas cherché à être méchante, j'ai dit cela à Fata Morgana car c'est ce que j'ai interprété de ces propos (et oui, l'interprétation, même en utilisant les mots juste, et un grand grand concept d'incompréhension)

Harpo a écrit:
L'illusion dont je parle, c'est celle d'en trouver un enfin avec ce forum, et de croire que tout va bien aller maintenant.
Alors, concernant cette phrase là, je n'ai pas d'idées arrêtées sur la question, ou plutôt j'évite d'avoir des idées trop arrêtées quand j'ai le sentiment que cela pourrait enlever de l'espoir à des gens. Ce n'est pas tant le concept de "se bercer d'illusion" que je revendique, mais plutôt celui de ne pas spéculer sur un futur -hypothétique, par définition-. Comme je considère que c'est le ici et le maintenant qui porte notre vie, je me dis que si, dans ce présent là, le fait de croire que le bout du tunnel est juste devant nous, que tout va s'arranger, alors je ne vois aucune raison de casser cette croyance. Au contraire, cette croyance fait avancer. Après, on va me dire "oui mais, rends-toi compte de la chute brutale, après ? Quand la personne va ouvrir les yeux ?" Alors, j'aurai envie de répondre "Et d'un, qu'est-ce qui dit qu'elle s'en rendra compte (sous entendu que tout cela n'est qu'illusion), et de deux, qu'est-ce qui dit que cette croyance, même erronée, ne l'a pas renforcée et donc, ne lui fait pas accepter la réalité avec plus de facilité ?"
Harpo a écrit:
Être soi - ou le même - seul, a deux, en groupe ?  Cela me parait difficile, même en atteignant le Saint Graal N°5 de Dabrowski Smile. En tout cas, inaccessible pour moi pour l'instant. Je m'adapte au groupe, adapte mon niveau de langage, ressort le faux-self : il me faut toujours un temps d'adaptation pour arriver à être a peu près naturel. Et je peux très bien ne jamais l'être dans certains.
Je suis tout à fait d'accord, c'est à peu près comme ça que je suis en groupe.

Fabuliotte a écrit:
J'ai fini par éviter les groupes...
Et dans ceux que je ne peux éviter, généralement, je deviens "chef" WinkWinkWink et c'est donc un peu moi qui mène la danse...
Tu mènes la danse après concertation avec le groupe qui te nomme "chef" ? Ou parce que tu t'imposes ?

Fata Morgana a écrit:
C'est plutôt que si je parle de théologie par exemple - sujet très couru comme chacun sait - je RENONCE à me faire comprendre. La vie est faite de renoncements de tous ordres pour tout le monde, zèbre ou pas. Personnellement, je renonce à m'expliquer pour éviter les discussions de moines saoûls et les palabres stériles. Je ne dis pas que ça me fait plaisir. Toutes proportions gardées, c'est comme avec des enfants: vient un moment où l'échange n'est plus possible à l'échelle de l'adulte. Ainsi, si je parle de mes rêves, de mes espoirs, de mes étonnements, de mes état de poésie, de mes émerveillements je vais forcément me prendre une grosse merde en retour. C'est la parabole des perles et des cochons.
Quelqu'un faisait remarquer la différence entre "juger" et "mesurer". j'évalue assez vite jusqu'où je peux aller avec untel, et m'efforce de m'arrêter avant le seuil fatal où en réponse à ma faconde va me revenir une ineptie. Par exemple si je parle de surdoués avec N il m'écoute au début, puis très vite il en arrive à lâcher: " que diraient de cela tes dingos ?". Autrement dit il est sage - et prudent - de ne pas laisser entrer n'importe qui dans ce jardin là...Voilà où commence la pratique de la solitude.

Ah, mais ça change tout, alors ! Ce que tu décris correspond en tous points à ce que je pense. Eh oui, la solitude, une vieille amie...
Bon, je réalise que je me suis certainement mal exprimée, quand je dis que mon moteur est de vouloir me faire comprendre, ce n'est pas que je sois du genre à me mettre sur une place et à partir dans de grandes explications sur des grands concepts, loin de là. Ce que je veux dire par là, c'est que dès que je rencontre une personne, ou un groupe de personnes me donnant l'impression de vouloir un peu creuser -ou d'avoir envie de comprendre, tout simplement-, j'essaie au maximum d'être accessible et je veille bien à ne pas trop en lâcher quand même, au risque de perdre tout le monde et de me perdre moi-même...

@ p2m, je comprends ce que tu dis, j'en suis passée par les mêmes réflexions que toi, même si je ne les ai pas formulées ainsi. Tout ça me fait penser aux théories de Dabrowski sur la personnalité (que j'ai lue hier), à creuser, vraiment !


Oula, voilà que tout le monde y va de ses coms, mais là, je n'associe pas ces discussions à du flood dans la mesure où les propos sont intéressants et restent dans l'esprit de ma prez, enfin je crois... rendeer 

p2m a écrit:
exactement! :-D C'est comme traverser le miroir de nos projections et être dans la vie.
Zèbre ou pas Zèbre, l'intelligence(la pensée) a toujours plus de retard avec la réalité que l'émotion. Et donc plus on est intelligent, plus on modélise, plus on prend du retard, plus on s'éloigne de soi.
Je n'associerai pas pensée et intelligence (ou alors, je n'ai pas compris ta parenthèse)

dessein a écrit:
p2m a écrit:
on inverse tout
exactement! :-D C'est comme traverser le miroir de nos projections et être dans la vie.
Zèbre ou pas Zèbre, l'intelligence(la pensée) a toujours plus de retard avec la réalité que l'émotion. Et donc plus on est intelligent, plus on modélise, plus on prend du retard, plus on s'éloigne de soi.
on n'est pas aux pièces, prenons le temps de tresser les deux
J'aime cette image de prendre le temps de tresser, c'est tout à fait comme ça que je le vois Wink

Audace
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 149
Date d'inscription : 11/08/2013
Age : 37
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Re: Zèbre ou non zèbre ? Zèbre, apparemment...

Message par p2m le Dim 25 Aoû 2013 - 10:58

Je n'associerai pas pensée et intelligence (ou alors, je n'ai pas compris ta parenthèse)
Ah? Et à quoi associerais-tu intelligence? Je rebondissais sur ce que LàZ disait:
licorne à zébrures a écrit:il y a peut-être AUSSI un peu d'intelligence, avant, après, autour ou derrière les émotions (on inverse tout, les émotions avant, etc. l'intelligence qui serait plutôt derrière, etc.) et qui n'est pas seulement placage de systèmes de valeur, projection d'images ezv.
Dans ce cadre-là, j'ai associé ça à la pensée parce que ce qui s'oppose pour moi à l'émotion est la pensée.

p2m
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2428
Date d'inscription : 20/05/2011
Age : 43
Localisation : bxl

http://www.zebrascrossing.net/t2857-salut-salut-c-etait-d

Revenir en haut Aller en bas

Re: Zèbre ou non zèbre ? Zèbre, apparemment...

Message par Fata Morgana le Dim 25 Aoû 2013 - 11:08

Comme un gland je me suis lancé dans des "explications" avec M. Assez rapidement, le M en question a commencé à tout rejetter en bloc et à grincer des dents. De mon coté je ne faisais que poser les conclusions auxquelles j'étais arrivé concernant le sujet abordé. Le fait est que je suis capable de faire à l'oral preuve d'une certaine virtuosité, ayant consacré beaucoup de temps à lire des dictionnaires, des encyclopédies et à étudier certains vocabulaires. j'avais parfaitement conscience que mes conclusions étaient valides. Mais JF a eu la bonne idée de me taper sur l'epaule et de me glisser: " Hé, doucement, souviens-toi à qui tu parles..." Rhha... ce coté asperger m'avait fait, en quelque sorte, me tromper d'interlocuteur. Je me lançais dans des tirades tranchées, sophistiquées et définitives en face d'une toute petite personne. JF ayant été détecté comme "génie" il y a longtemps a bien vu le hiatus. Ne me laissez jamais seul en face de gens normaux, on va en venir aux mains !

Fata Morgana
Maître es rayures
Maître es rayures

Messages : 15009
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 59
Localisation : Un pied hors de la tombe

Revenir en haut Aller en bas

Re: Zèbre ou non zèbre ? Zèbre, apparemment...

Message par Harpo le Dim 25 Aoû 2013 - 11:39

Tu as raison, Audace, de me rappeler que les conseils ne valent souvent pas grand chose, ils ne remplacent que rarement l'expérience de chacun. Et pire, ils peuvent être contreproductifs, comme tu le souligne en parlant justement d'espoir. Mieux vaut éprouver que comprendre. Merci.

Ce que je dis aujourd'hui est le résultat de réflexions sur quelques éléments passés ou présents vécus sur et autour du forum. Tout ceci est loin d'être abouti, encore en gestation.

En tout cas, félicitations pour ce fil. Wink

Harpo
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 5769
Date d'inscription : 05/06/2012
Age : 54
Localisation : En Flandre

http://la-maison-et-le-monde.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Zèbre ou non zèbre ? Zèbre, apparemment...

Message par Audace le Dim 25 Aoû 2013 - 22:46

p2m a écrit:
Je n'associerai pas pensée et intelligence (ou alors, je n'ai pas compris ta parenthèse)
Ah? Et à quoi associerais-tu intelligence? Je rebondissais sur ce que LàZ disait:
licorne à zébrures a écrit:il y a peut-être AUSSI un peu d'intelligence, avant, après, autour ou derrière les émotions (on inverse tout, les émotions avant, etc. l'intelligence qui serait plutôt derrière, etc.) et qui n'est pas seulement placage de systèmes de valeur, projection d'images ezv.
Dans ce cadre-là, j'ai associé ça à la pensée parce que ce qui s'oppose pour moi à l'émotion est la pensée.
Ah d'accord, je n'avais pas compris. Je pensais que la parenthèse placée comme ça
l'intelligence(la pensée) a toujours plus de retard avec la réalité que l'émotion
voulait dire que : l'intelligence, sous entendu la pensée, a toujours plus de retard avec la réalité que l'émotion. Ou pour le dire en d'autres termes, que pour toi, l'intelligence et la pensée étaient imbriquée, que l'intelligence était la pensée.

Maintenant que j'ai compris ce que tu voulais dire, une idée me vient qui montrerait que la pensée pourrait capter avant l'émotion, la réalité (désolée, ma phrase n'est pas claire, j'espère que la suite le sera plus). Comment dire, imaginons que je sois sous le coup d'une émotion forte et que j'y réfléchisse, mon émotion sera toujours là, me donnant peut-être même une lucidité que je n'aurai pas eu en temps normal (l'émotion alors ne s'opposerait plus à la pensée), la pensée aurait donc rattrapé mon émotion et pourrait même me faire revenir dans la réalité afin de mettre en place des stratégies pour passer outre cette émotion
D'ailleurs, un autre exemple me vient, prenons la notion d'instinct de survie. La perception du danger est vécue de manière froide, rationnelle, ultra lucide, la conscience de la réalité est même très forte, et une fois le danger passé, l'émotion nous rattrape. C'est donc l'effet inverse qui se produirait, la pensée avant l'émotion pour traduire la réalité. Après, je démonte moi même cette hypothèse si on part du postulat que l'instinct de survie est une émotion. Alors, peut-être que le stress post traumanique pourrait mieux expliquer ce que j'avance. Perception du danger enlevé de l'émotion, le danger passe, les émotions nous rattrape et nous plonge dans le désarroi le plus total.

Fata Morgana a écrit:Comme un gland je me suis lancé dans des "explications" avec M. Assez rapidement, le M en question a commencé à tout rejetter en bloc et à grincer des dents. De mon coté je ne faisais que poser les conclusions auxquelles j'étais arrivé concernant le sujet abordé.
Oui, c'est quelque chose que j'ai souvent vécu avant de décider de me taire en face de personnes dont j'estime ne pas être en mesure d'accepter ce que je raconte (ou du moins, de commencer par écouter, déjà).

@ Harpo, je suis heureuse que ma tirade t'ai aidé à te rappeler de certaines choses^^
Harpo a écrit:

Ce que je dis aujourd'hui est le résultat de réflexions sur quelques éléments passés ou présents vécus sur et autour du forum. Tout ceci est loin d'être abouti, encore en gestation.

Oui, le concept de gestation des idées, réflexions, je connais bien, c'est comme ça que ça fonctionne pour mes histoires. J'ai une idée ou plusieurs, je les mets sur papiers, puis paf! un truc coince, je n'arrive plus à avancer, alors zou, mode gestationnel. Il m'arrive de ne pas retoucher à mes écrits pendant des mois puis un matin, je me réveille et ça se remet à me titiller, et paf! je replonge dans mes écrits et je réalise que, malgré moi, alors que je faisais tout autre chose et que surtout, je n'y pensais pas, tous les rouages obscurs s'étaient emboité tranquillement, toutes les pièces du puzzle avaient trouvé leur place \o/ Et du coup, je rectifie certaines choses, j'étoffe ou réduit et je continue le travail de plus belle... jusqu'au prochain blocage et ainsi de suite.

Audace
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 149
Date d'inscription : 11/08/2013
Age : 37
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Re: Zèbre ou non zèbre ? Zèbre, apparemment...

Message par Invité le Mer 28 Aoû 2013 - 23:27

.


Dernière édition par licorne à zébrures le Jeu 29 Aoû 2013 - 9:52, édité 1 fois (Raison : il a répondu)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Zèbre ou non zèbre ? Zèbre, apparemment...

Message par Audace le Mar 10 Sep 2013 - 21:47

Omg, mais qu'est-il arrivé à Licorne ??

Alors, la rentrée est passée, mouvementée, agitée.
J'ai franchi le pas de prendre rdv avec une psy qu'un gentil membre d'ici m'a conseillée^^
Alors alors, ce n'est qu'un premier entretien, ça va me permettre de vider mon sac, je pense, d'être en face d'une personne qui aura un recul que je n'ai pas. Si après cet entretien, je me sens encore partante, je passerai le fameux test début novembre. Je lui ai fait part de mes craintes d'avoir un score d'une banalité affligeante et elle m'a dit quelque chose de rassurant " ne vous inquiétez pas, quel que soit le résultat, vous serez au bon endroit pour en parler et pour en faire une force"
Maintenant passée l'euphorie des premiers jours où on a l'impression de se re-découvrir, je suis dans une phase plus active et moins introspective. Une envie de rattraper tout ce temps que j'ai perdu à piétiner. Comme si mon questionnement m'avait insufflé une énergie nouvelle, une confiance. J'envisage des choses que j'avais plus ou moins laissées de côté, j'ouvre un peu plus mes perspectives, et surtout, j'ai envie de m'ouvrir au monde.
Donc phase plutôt positive d'action, pourvu que ça dure^^

Audace
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 149
Date d'inscription : 11/08/2013
Age : 37
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Re: Zèbre ou non zèbre ? Zèbre, apparemment...

Message par Invité le Mar 10 Sep 2013 - 23:16

.


Dernière édition par xyz le Jeu 12 Sep 2013 - 13:59, édité 1 fois (Raison : Sorry)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Zèbre ou non zèbre ? Zèbre, apparemment...

Message par Audace le Mar 10 Sep 2013 - 23:31

xyz a écrit:Licorne est mort de chagrin depuis que tu es partie chez dieu
admirer ses triangles aux alouettes où il ne manque que l'oeil au milieu
... Et en langage clair, ça donne quoi ?

Audace
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 149
Date d'inscription : 11/08/2013
Age : 37
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Re: Zèbre ou non zèbre ? Zèbre, apparemment...

Message par Invité le Jeu 12 Sep 2013 - 9:36

.


Dernière édition par xyz le Jeu 12 Sep 2013 - 14:00, édité 1 fois (Raison : Désolé)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Zèbre ou non zèbre ? Zèbre, apparemment...

Message par Audace le Jeu 12 Sep 2013 - 10:06

xyz a écrit:Il te croyait assez subtile pour décrypter.
Rolling Eyes 


Audace
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 149
Date d'inscription : 11/08/2013
Age : 37
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Re: Zèbre ou non zèbre ? Zèbre, apparemment...

Message par Invité le Sam 14 Sep 2013 - 23:51

Je ne serais pas téméraire si je ne venais pas te saluer, Audace

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Zèbre ou non zèbre ? Zèbre, apparemment...

Message par Audace le Mar 17 Sep 2013 - 22:15

Merci de me saluer, invité, même si je ne sais pas qui tu es...

Audace
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 149
Date d'inscription : 11/08/2013
Age : 37
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Re: Zèbre ou non zèbre ? Zèbre, apparemment...

Message par Audace le Sam 19 Oct 2013 - 23:52

Et voilà, le pré-entretien pour faire le test a été fait ce jeudi ! Cela faisait quelques semaines que le rdv avait été pris si bien que je me demandais si j'avais envie ou non de savoir dans la mesure où j'allais bien sans le savoir.

3/4 d'heure d'entretien, elle n'a pas dit grand chose mais a noté beaucoup de choses. Elle m'a dit que j'avais une pensée en arborescence, chose qui m'a étonnée, ou alors je n'avais pas compris malgré mes lectures. Alors c'est ça, la pensée en arborescence ? Ce n'est que ça ? Mais tout le monde doit la posséder, dans ce cas, au moins 80% de la population !
A la fin de l'entretien, quand il a été question de maintenir le rdv pour le test, je lui ai demandé "d'après vous, ça sert à quelque chose que je le fasse ? Car si c'est pour apprendre que j'ai une intelligence normale..." Elle m'a dit qu'elle ne voulait pas se prononcer car elle ne faisait pas dans la voyance. Ce que je me dis, c'est que même si elle a son opinion, elle ne la dira pas pour question éthique (c'est une bonne psy en tout cas)
Pour plaisanter, mais pas tant que ça, je lui ai dit juste avant de la quitter "bon, si j'ai moins de 110, vous m'aiderai quand même à reprendre du poil de la bête, hein ?"

Je n'appréhende pas plus que ça, mais parce que j'ai encore quelques semaines entre l'évènement. Me connaissant, je vais être infernale de stress les jours qui précèderont (comme si j'allais passer mon permis, à tous les coups)

Ah oui, pendant l'entretien, je lui ai dit que j'étais nulle en calcul mental, donc c'était pas jojo, et nulle aussi en perspective/géométrie à cause d'un léger strabisme divergent. Elle m'a rassurée en me disant que de toute façon, ce qu'elle testerait ne correspondrait pas à ce que je pouvais imaginer.

Voilà, je suis dans le floue et je préfère ne pas y penser. Car si j'y pense, je me vois déjà ne pas être capable de répondre, et de me rendre compte plus le test passe que ma place aurait été bien mieux à la maison -__- Mais bon, sinon tout va bien lol

Audace
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 149
Date d'inscription : 11/08/2013
Age : 37
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Re: Zèbre ou non zèbre ? Zèbre, apparemment...

Message par Boitachat le Dim 20 Oct 2013 - 0:39

Audace a écrit:je me vois déjà ne pas être capable de répondre
Si ça peut te rassurer, tu n'est pas la seule Wink 

Audace a écrit:Je n'appréhende pas plus que ça, mais parce que j'ai encore quelques semaines entre l'évènement.
Et comme tu dis, c'est dans les jours qui précèdent que le moteur risque de s'emballer.

Audace a écrit:d'après vous, ça sert à quelque chose que je le fasse ?
Question légitime.
D'avance, bon courage Very Happy 

Boitachat
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1145
Date d'inscription : 31/07/2013
Age : 36
Localisation : Au fond du couloir, à gauche de l'infini.

http://www.defilmince.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Zèbre ou non zèbre ? Zèbre, apparemment...

Message par Audace le Dim 20 Oct 2013 - 11:33

Ah pinaise, toi d'abord pour le bon courage, hein ? Very Happy
J'espère juste ne pas être trop déçue du résultat et ne pas trop buguer le jour du test lol
J'espère aussi, si je ne suis pas HQI ou même +110, que j'aurai l'audace de revenir ici...

Audace
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 149
Date d'inscription : 11/08/2013
Age : 37
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Re: Zèbre ou non zèbre ? Zèbre, apparemment...

Message par Boitachat le Dim 20 Oct 2013 - 22:32

Audace a écrit:J'espère aussi, si je ne suis pas HQI ou même +110, que j'aurai l'audace de revenir ici...
Avant le bilan, nous sommes nombreux à nous la poser ou à nous l'être posée cette question, je pense.
La question est de savoir si oui ou non, le forum correspond à nos attentes, HP ou non.
Je sais que de nombreux membres sont ici capables de bienveillance.

C'est bête, mais je regrette déjà les quelques contacts que j'aurai noués ici.

Boitachat
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1145
Date d'inscription : 31/07/2013
Age : 36
Localisation : Au fond du couloir, à gauche de l'infini.

http://www.defilmince.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Zèbre ou non zèbre ? Zèbre, apparemment...

Message par Audace le Dim 20 Oct 2013 - 23:46

Boitachat a écrit:
C'est bête, mais je regrette déjà les quelques contacts que j'aurai noués ici.
Meuh non, tu vas rester quel que soit le résultat, hein ? Car bon, tout ce que tu vis depuis tes questionnements, ces rencontres que tu as faites et qui t'ont données le sentiment de ne pas être seul, tout ça, c'est plus qu'un test, c'est plus qu'un chiffre et surtout, ce n'est pas pour rien.
Il n'y a pas à regretter d'être soi même, par contre, les regrets, ils seraient pour plus tard, peut-être même dans ce constat "si seulement j'étais resté"

Remarque, je dis ça, mais moi la première je me poserai la question si oui ou non je reste, quoique, avec un peu d'audace on arrive à tout bom 

Audace
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 149
Date d'inscription : 11/08/2013
Age : 37
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Re: Zèbre ou non zèbre ? Zèbre, apparemment...

Message par Ainaelin le Lun 21 Oct 2013 - 0:05

Audace a écrit:Meuh non, tu vas rester quel que soit le résultat, hein ? Car bon, tout ce que tu vis depuis tes questionnements, ces rencontres que tu as faites et qui t'ont données le sentiment de ne pas être seul, tout ça, c'est plus qu'un test, c'est plus qu'un chiffre et surtout, ce n'est pas pour rien.
Il n'y a pas à regretter d'être soi même, par contre, les regrets, ils seraient pour plus tard, peut-être même dans ce constat "si seulement j'étais resté"
Je confirme. Pour vous deux. Courbette

Ainaelin
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 4245
Date d'inscription : 07/04/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Zèbre ou non zèbre ? Zèbre, apparemment...

Message par Boitachat le Lun 21 Oct 2013 - 22:08

Audace a écrit:Il n'y a pas à regretter d'être soi même, par contre, les regrets, ils seraient pour plus tard, peut-être même dans ce constat "si seulement j'étais resté"
Tout à fait. C'est bien pour ça que j'éviterai d'agir sur un coup de tête. À terme, je devrai trouver une meilleure voie pour me comprendre. Je serai probablement amené à errer sur d'autres terres, même si je reste.

Ainelin a écrit:Je confirme. Pour vous deux.
Merci, Ainaelin Very Happy 

Boitachat
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1145
Date d'inscription : 31/07/2013
Age : 36
Localisation : Au fond du couloir, à gauche de l'infini.

http://www.defilmince.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Zèbre ou non zèbre ? Zèbre, apparemment...

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 20:17


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 6 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum