tuer toute la vie en soi

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

tuer toute la vie en soi

Message par virginie39 le Ven 9 Aoû 2013 - 23:05

Ce soir, je rentre chez moi avec le bide noué; j'ai été invitée par un gars et une nana à m'exprimer avec eux en m'emparant de divers instruments pour faire de la musique avec, et aussi à m'exprimer vocalement en parlant ou en faisant du bruit. J'ai participé le minimum; quasiment pas!
J'ai regardé les différentes formes des objets et leurs couleurs, mais toujours avec la restriction de ne pas m'en servir!
C'est comme si quelque chose me criait en moi:"Non! Ne t'empare pas de ça!","Non! Ne t'exprime pas!"
C'est carrément horrible! Je me suis sentie paralysée! Certains diront que c'est de la timidité. Mais j'ai l'impression que c'est pire que cela. Je me suis toujours isolée, et j'ai toujours fait en sorte de ne pas me faire remarquer. J'ai toujours évité soigneusement de vivre vraiment. J'ai toujours fait en sorte de tuer toute la vie en moi en ne vivant pas!

virginie39
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 309
Date d'inscription : 21/01/2013
Age : 39
Localisation : saint-claude,Jura

Revenir en haut Aller en bas

Re: tuer toute la vie en soi

Message par the buru le Ven 9 Aoû 2013 - 23:18

Bhé si tu t'en rends compte c'est bien que c'est en train de changer visiblement...Smile 

the buru
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 869
Date d'inscription : 05/04/2013
Localisation : 92

Revenir en haut Aller en bas

Re: tuer toute la vie en soi

Message par oufy-dame le Ven 9 Aoû 2013 - 23:19

Mais peut-être que ça ne te convient pas de te mettre à nu devant du monde, ou d'avoir l'impression de t'exhiber ou que sais-je ? C ton droit et je trouve ça bien de ne pas faire certaines choses simplement parce qu'on y est invitée...
Tu aurais pu aussi te sentir très mal après t'être exprimée plus que tu ne l'as fait (ça m'est arrivée après avoir "docilement" fait lire à un psy ce que j'avais écrit sur son conseil... et après la 2 séance, j'ai claqué la porte tellement je me sentais humiliée et jugée).
Bref, oser dire non, pour certaines personnes, ça peut nécessiter pas mal d'années de thérapies.

Quel était l'objectif de cette invitation à t'exprimer ?

oufy-dame
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 953
Date d'inscription : 14/07/2010
Age : 50
Localisation : IdF

http://www.oveo.org/etudes-scientifiques-sur-les-effets-de-la-vi

Revenir en haut Aller en bas

Re: tuer toute la vie en soi

Message par colargolle le Ven 9 Aoû 2013 - 23:56

Il me semble que virginie exprime plutôt une incapacité à dire oui malgré son envie, plutôt qu'une difficulté à dire non...

Je me retrouve un peu la dedans aussi. Mille fois j'ai eu envie d'accepter des propositions sympas, et quelque chose me bloquait.
Ca ne m'arrive plus trop maintenant, ça s'est transformé en un truc où je ne sais pas de quoi j'ai envie, du coup ça revient un peu au même mais c'est quand-même moins cruel envers moi-même.

Je ne sais pas trop comment ce truc fonctionne... personnellement j'ai l'impression d'être enchaînée par un lien invisible, très très puissant, sur lequel je n'ai pas de prise parce que (?) je ne peux pas l'identifier. Une sorte de loi invincible. Pas le droit. Pas le droit de s'exprimer, effectivement. Pas le droit de vivre, certainement.
Pas le droit
Pas le droit
Pas le droit

Je n'ai pas encore compris d'où ça me venait, cette interdiction suprême, c'est l'expression d'Antigone qui me vient, "les lois inébranlables des dieux".
Je sais juste que ça disparaît doucement, que je réintègre petit à petit un droit à l'existence.
Bah c'est pas désagréable, ma foi...
Sauf que je ne sais pas comment ça fonctionne, du coup je n'ai pas beaucoup d'eau à apporter à ton moulin...
super, hein ? t'es contente que je sois intervenue ? Embarassed

colargolle
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1054
Date d'inscription : 09/06/2012
Age : 42
Localisation : Marseille

Revenir en haut Aller en bas

Re: tuer toute la vie en soi

Message par fleurblanche le Sam 10 Aoû 2013 - 0:06

virginie39 a écrit:
Je me suis toujours isolée, et j'ai toujours fait en sorte de ne pas me faire remarquer. J'ai toujours évité soigneusement de vivre vraiment. J'ai toujours fait en sorte de tuer toute la vie en moi en ne vivant pas!
Te sentirais-tu coupable d'être en vie ? ou d'avoir la vie que tu as ? Ou te sens-tu responsable par rapport à un évènement vécu ? Ne te sens pas obligée de me répondre. Je voulais juste te donner des pistes de réflexion car j'ai connu à une époque ce genre de culpabilité qui fait qu'on ne se donne pas à soi-même le droit de s'exprimer, le droit de vivre, et qui fait que l'on ne se sent pas digne d'être parmi les autres. Je n'étais pas déprimée, mais trainais cette culpabilité ou ce sentiment d'indignité. Il a fallu que je me débarrasse de ce sentiment de culpabilité pour enfin commencer à "jouïr de la vie".

Ce sentiment peut être fondé ou non fondé. S'il est fondé, se pardonner à soi-même. S'il est non fondé, s'armer de courage et se dire que l'on a autant de valeur que qui que ce soit d'autre sur terre, ainsi que des choses à partager et à apporter aux autres.

fleurblanche
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3583
Date d'inscription : 23/06/2010
Age : 48
Localisation : Hémisphère sud

Revenir en haut Aller en bas

Re: tuer toute la vie en soi

Message par U.T. le Sam 10 Aoû 2013 - 0:17

Excusez-moi c'est peut-être moi qui suis con mais je n'ai pas compris le contexte.

Question 

U.T.
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1160
Date d'inscription : 19/07/2013
Age : 33
Localisation : Drôme.

Revenir en haut Aller en bas

Re: tuer toute la vie en soi

Message par Invité le Sam 10 Aoû 2013 - 1:19


Salut Virginie39 ! =)

Tu habites une bien belle région ^^ Je rejoins la pertinente analyse de Oufyfille, qui a su à mon sens, très bien cibler la problématique à laquelle tu es confrontée. Ne déprime pas, car si tu es du signe du cancer, le site très réputé asiaflash nous dit : Vous retrouverez l'enthousiasme et la passion des débuts de votre union. Vous aurez l'art de surprendre à tout moment votre bien-aimé(e). En prime, vous lui préparerez un petit cocktail de sensualité brûlante et d'humour ravageur qui l'enivrera. Célibataire, Saturne et Mars, influençant votre signe, vous seront favorables. De même que Vénus, bien placée dans votre Ciel. Vos amours seront donc protégées, et toutes les aspirations de votre coeur auront des chances d'être assouvies.

Si tu n'es pas cancer, rien ne t'empêche de ne pas faire comme si tu ne l'étais point Wink
Que ce soit l'astrologie ou autre chose, il est parfois nécessaire de se rattacher à une force supérieure pour nous aider à surmonter les épreuves de la vie, grâce à Dieu et aux Alcooliques Anonymes j'ai réussi à arrêter de boire. Comme Oufyfille et exactement comme colargolle, moi aussi, j'ai traversé des moments dans ma vie où l'incommensurable douleur et tristesse et désir d'en finir, m'empêchaient de m'exprimer, comme si une chose au fond de moi-même, hurlait toute l'illégitimité de ce fait. Je pense que Fleurblanche a vu juste, je crois quelque part que je me sentais coupable d'être en vie, pourquoi coupable alors que je n'ai pas choisi d'être en vie ? Peut-être n'étais-je pas désiré par mes parents contrairement à ma soeur qui a reçu tout l'amour et l'attention que j'aurais voulu avoir ? Peut-être le décès de Foufi, notre petit chien qui a été écrasé sous mes yeux quand je n'avais que 9 ans avec ses petits boyaux tout ressortis sur la route ? Moi aussi, j'ai un lien invisible qui m'empêche de m'exprimer, ce pourquoi j'ai eu envie de faire un petit poème :

Souffrance, horrible
Peine, amertume, douleur
Qui me prendra dans ses bras pour une dernière danse ?
Moi qui ne sait même pas danser qui le voudra ?
Qui saura comprendre ce tourment qui me ronge de l'intérieur ?
Je sens mon esprit être tout cacochyme
La vie vaut-elle vraiment d'être vécue quand on n'ose pas la vivre ?
Heureusement, la foi m'aide à garder espoir en des lendemains chantants

Virginie39 a écrit:Ce soir, je rentre chez moi avec le bide noué
Ma petite astuce est de manger du riz blanc, et d'éviter le riz complet !

Virginie39 a écrit:C'est carrément horrible! Je me suis sentie paralysée! Certains diront que c'est de la timidité. Mais j'ai l'impression que c'est pire que cela. Je me suis toujours isolée, et j'ai toujours fait en sorte de ne pas me faire remarquer.
Peut-être une image trop haute de toi-même ainsi que la peur du ridicule t'empêchaient-elles de t'exprimer ?

Virginie39 a écrit:J'ai toujours fait en sorte de tuer toute la vie en moi en ne vivant pas!
Ceci est intéressant, aurais-tu des astuces à nous donner ? Cela pourrait sûrement aider d'autres membres du forum.
Il faut toujours s'entraider et restez positif ^_^


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: tuer toute la vie en soi

Message par ouimais le Sam 10 Aoû 2013 - 6:23

La description de Colargolle quand elle parle de lien invisible me parle. Dans certaines situations, je voulais faire quelque chose mais j'étais dans l'incapacité de bouger (au sens propre). J'étais comme pétrifié Crying or Very sad

Plus généralement j'aurai décrit le truc comme toi : "J'ai fait en sorte de tuer toute la vie en moi en ne vivant pas! ", j'étais comme anesthésié, endormi.

J'en sort actuellement (c'est encore frais ... ) et pour ma part j'ai identifié ça au fait de ne pas vouloir paraître "bizarre" aux yeux des autres. Ne connaissant pas d'où me venait ce sentiment de personne "étrange" que me renvoyaient les autres, la solution adoptée était donc ==> ne rien faire, ne rien ressentir. Il s'agissait donc d'un mécanisme de défense.

De mémoire, j'ai eu le déclic en regardant cette vidéo quand Monique de Kermadec parle des mécanismes de défense mis en place : s'adapter(faux self), ..., ne rien faire. Mais peut-être ai-je interprété à ma sauce, je l'ai rescanné rapidement et je n'ai pas retrouvé le passage.

Lien vidéo : Monique de Kermadec

ouimais
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 181
Date d'inscription : 01/02/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: tuer toute la vie en soi

Message par virginie39 le Sam 10 Aoû 2013 - 13:10

Oufyfille, l'objectif de m'exprimer avec des instruments et ma voix, c'était juste pour cela; m'exprimer. Mais quand on y est pas habituée, comme moi, ça peut être terrifiant. Le but était d'improviser, de laisser sortir de soi ce qui vient spontanément. Mais au lieu de cela, j'ai commencé à me poser plein de questions: lequel de ces instruments utiliser en premier? j'ai envie de tous les utiliser à la fois; comment je fais?, comment me servir de tel instrument?

virginie39
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 309
Date d'inscription : 21/01/2013
Age : 39
Localisation : saint-claude,Jura

Revenir en haut Aller en bas

Re: tuer toute la vie en soi

Message par enzèbrée le Sam 10 Aoû 2013 - 14:36

parfois c'est le contexte qui ne se prête pas à la libre expression, et non pas vraiment soi... et parfois c'est un cumul des deux... est-ce que tu as repéré ce qui pourrait te faciliter la vie ? Wink 

enzèbrée
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 384
Date d'inscription : 31/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: tuer toute la vie en soi

Message par Invité le Sam 10 Aoû 2013 - 20:01

Je crois que ne pas s'exprimer, c'est déjà une forme d'expression.

....

Non ? Smile

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: tuer toute la vie en soi

Message par Invité le Sam 10 Aoû 2013 - 23:51

Oui tout à fait Smile La parole n'est pas le seul mode d'expression, même si c'est le plus courant!

Pour moi, parler n'est pas un problème, tant que je ne parle pas vraiment de "moi" ! J'ai la sensation d'être faible. J'essaye de travailler ça, et me dire que la faiblesse que je ressens est une force finalement... Mais en vain...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: tuer toute la vie en soi

Message par virginie39 le Dim 11 Aoû 2013 - 10:53

Enzèbrée, je crois que ce qui m'a posé problème, mis à part ma timidité, c'est que ces gens, je ne les connaissait pas spécialement, à part de vue...
Alors me retrouver comme ça, avec eux, et devoir m'amuser comme ça avec eux, j'ai trouvé ça un peu brutal.
Et n'empêche qu'au bout d'un moment, j'ai trouvé ça ennuyeux de devoir faire acte de présence en regardant tout mais en ne participant pas, alors j'ai commencé à me sentir fatiguée et c'est ça qui m'a décidée à m'en aller; de plus il était très tard.

virginie39
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 309
Date d'inscription : 21/01/2013
Age : 39
Localisation : saint-claude,Jura

Revenir en haut Aller en bas

Re: tuer toute la vie en soi

Message par Invité le Dim 11 Aoû 2013 - 14:06

virginie39 a écrit:Enzèbrée, je crois que ce qui m'a posé problème, mis à part ma timidité, c'est que ces gens, je ne les connaissait pas spécialement, à part de vue...
Alors me retrouver comme ça, avec eux, et devoir m'amuser comme ça avec eux, j'ai trouvé ça un peu brutal.
J'imagine bien la scène Very Happy   Franchement, je ne pense pas que tu te sentirais plus vivante en parvenant à faire de la musique dans un contexte qui ne te plait pas, avec des gens qui ne te motivent pas spécialement... en plus j'imagine que tu ne joues pas vraiment des instruments en question, mais que c'était histoire de faire du bruit ensemble, c'est quand même limité comme moyen d'"expression".
Si c'est ça les relations sociales... ça ne donne pas vraiment envie, et je ne vois pas pourquoi tu t'obligerais à avoir ce type d’interactions. Si tu te sens mieux seule qu'avec d'autres personnes, c'est que les personnes en question ne te conviennent pas trop, ce n'est pas très très grave, et ça ne veut pas dire que tu t'empêches de vivre... à la limite tu fais plus ça en t'imposant des activités et des groupes supers chiants.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: tuer toute la vie en soi

Message par virginie39 le Dim 11 Aoû 2013 - 18:39

Les instruments en question, c'était pour la plupart des sortes de tubes en plastique, de différentes couleurs. Evidemment, le but c'était plus de faire du bruit plutôt que de faire quelque chose de très "intelligent"!
Mais est-ce intelligent d'être très intelligent?
Est-ce très intelligent de se poser tout le temps des questions?
Est-ce que ça rend pas plus bête d'être "trop" intelligent?
Ce qui m'a navré là-dedans, c'est que je savais qu'un gamin de 2-3 ans n'aurait pas réfléchi plus, et qu'il aurait découvert ce qui se passe à l'extérieur de lui-même!
N'est-ce pas handicapant d'avoir peur d'aller au-delà de soi?

virginie39
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 309
Date d'inscription : 21/01/2013
Age : 39
Localisation : saint-claude,Jura

Revenir en haut Aller en bas

Re: tuer toute la vie en soi

Message par jmd le Dim 11 Aoû 2013 - 19:56

Tu ne trouves pas que ton titre est un tout petit peu excessif par rapport à ce qui c'est passé à cette soirée ?

jmd
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 800
Date d'inscription : 10/08/2011
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Re: tuer toute la vie en soi

Message par virginie39 le Dim 11 Aoû 2013 - 21:22

Non, c'est pas excessif, car moi, c'est tout le temps comme ça.
Alors le résultat, c'est que je ne vis pas vraiment, et que je complique tout.
Non, mon titre n'est pas excessif.

virginie39
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 309
Date d'inscription : 21/01/2013
Age : 39
Localisation : saint-claude,Jura

Revenir en haut Aller en bas

Re: tuer toute la vie en soi

Message par Invité le Lun 12 Aoû 2013 - 0:22

virginie39 a écrit:Les instruments en question, c'était pour la plupart des sortes de tubes en plastique, de différentes couleurs. Evidemment, le but c'était plus de faire du bruit plutôt que de faire quelque chose de très "intelligent"!
Bah... j'ai plutôt l'impression que faire du bruit ne permet pas forcément de s'exprimer, mais si tu peux avoir l'impression de t'exprimer en faisant du bruit, pourquoi pas...

virginie39 a écrit:Mais est-ce intelligent d'être Ce qui m'a navré là-dedans, c'est que je savais qu'un gamin de 2-3 ans n'aurait pas réfléchi plus, et qu'il aurait découvert ce qui se passe à l'extérieur de lui-même!
N'est-ce pas handicapant d'avoir peur d'aller au-delà de soi?intelligent?
Euh... ça dépend ce qu'on appelle intelligence - si tu mélanges les définitions tu peux avoir de la connerie intelligente ou de l'intelligence bête.

virginie39 a écrit:
Est-ce très intelligent de se poser tout le temps des questions?
Se poser tout le temps des questions: oui ça peut être très con si c'est un raisonnement creux, qui fonctionne à vide, avec des liaisons foireuses. Se poser des questions n'est pas une preuve d'intelligence, en effet.

virginie39 a écrit:
Est-ce que ça rend pas plus bête d'être "trop" intelligent?
Là tu mélanges des conceptions différentes de l'intelligence pour en arriver à un tel résultat, ou alors ta définition de base est bancale. Je ne comprends pas trop l'idée.

virginie39 a écrit:N'est-ce pas handicapant d'avoir peur d'aller au-delà de soi?
Je ne comprends pas non plus ce que tu entends par "aller au-delà de soi"...   mais je suis a peu près certaine qu'un truc qui implique de devoir faire des bruits avec des tubes pour s'exprimer devant des gens chiants doit être handicapant.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: tuer toute la vie en soi

Message par Invité le Lun 12 Aoû 2013 - 1:52

Coucou ! Smile

virginie39 a écrit:Mais est-ce intelligent d'être très intelligent?
Est-ce très intelligent de se poser tout le temps des questions?
Alors cela pourra peut-être t'aider : si tu te poses plein de questions sans arrêt, que cela devienne un handicap dans la vie quotidienne (ce qui semble être le cas), et que cela ne soit pas une marque d'intelligence (ce pourquoi tu te poses la question), il y a de grandes chances alors que tu souffres de tachypsychie. C'est un trouble qui intervient souvent dans des phases psychotiques (chez les borderlines, bipolaires, etc.). Il serait intéressant de demander l'avis d'un médecin afin d'être redirigée vers un psychiatre (on prescrit généralement des anti-psychotiques pour calmer le trouble, style zyprexa).

virginie39 a écrit:Est-ce que ça rend pas plus bête d'être "trop" intelligent?
S'il s'agit du trouble auquel je pense, il n'y a aucun lien logique ni même aucun raisonnement entre les idées, et celles-ci peuvent empêcher de se concentrer sur des réflexions de fond, donc oui, d'une certaine façon, ça peut "rendre bête".

virginie39 a écrit:Ce qui m'a navré là-dedans, c'est que je savais qu'un gamin de 2-3 ans n'aurait pas réfléchi plus, et qu'il aurait découvert ce qui se passe à l'extérieur de lui-même!
Proportionnellement à un adulte, un enfant utilise beaucoup plus de ressources cérébrales, et même s'il n'a pas l'expérience d'un adulte, il ne reste pas plus intelligent que ce dernier (il apprend une langue, l'écriture, les maths, la géographie, etc.). Il ne faut pas s'imaginer qu'un enfant est nécessairement un idiot Wink

virginie39 a écrit:N'est-ce pas handicapant d'avoir peur d'aller au-delà de soi?
A ton avis ? Wink


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: tuer toute la vie en soi

Message par Invité le Lun 12 Aoû 2013 - 5:14

str_anger a ecrit a écrit:Alors cela pourra peut-être t'aider : si tu te poses plein de questions sans arrêt, que cela devienne un handicap dans la vie quotidienne (ce qui semble être le cas), et que cela ne soit pas une marque d'intelligence (ce pourquoi tu te poses la question), il y a de grandes chances alors que tu souffres de tachypsychie. C'est un trouble qui intervient souvent dans des phases psychotiques (chez les borderlines, bipolaires, etc.). Il serait intéressant de demander l'avis d'un médecin afin d'être redirigée vers un psychiatre (on prescrit généralement des anti-psychotiques pour calmer le trouble, style zyprexa).
str_anger-parti-mais-là-quand-meme Smile 

pour travailler en psychiatrie avec principalement des personnes presentant des troubles psychotiques graves,ainsi que des personnes presentant des troubles de la personnalité(=trouble borderline=ce n'est pas une psychose) et des troubles de l'humeur,et donc utiliser frequemment les anti psychotiques et assister à leur mise en place et le pourquoi de cette mise en place(mais utilisés vrament en dernier recours pour la population hors troubles psychotiques),je trouve ton analyse alarmiste,deplacée et peu pertinente eu egard aux quelques phrases de virginie39...
je dirais qu'il faut ranger ton stétho là Wink ..
la tachypsychie peut avoir d'autres étiologies qu'un terrain psychotique,peut etre générée par l'angoisse par exemple,ou par un fonctionnement hpi effectivement mais bien d'autres
la prise en charge si elle s'avere necessaire,et si ce trouble est avéré ET ingerable ne passe absolument pas forcement par des antipsychotiques,ni un psychiatre

ça me fait penser au
-je pleure souvent ces temps ci
-ah ben soit tu as eu un deuil grave dans ta famille récemment alors va te faire prescrire des antidépresseurs,ça va t'aider, soit alors tu es depressive et tu devrais aller voir un medecin qui t'enverra chez un psychiatre et qui te filera des cachetons,style antidepresseur ou sismotherapie,ça va t'aider
Very Happy 
c'est pas que ça fait froid dans le dos,mais bof..et sur un forum,à travers des ecrans,sans connaitre l'autre et sans competences médicales(à part si tu es vraiment medecin,je retire ce dernier point)...surbof
alors diags et prescripions sauvages,ce serait cool de s'abstenir(je le dis en general,pas specialement à toi qui n'a quand meme pas poser un diag direct..mais un peu de mesure svp)
Smile


Dernière édition par ayaaaahh le Lun 12 Aoû 2013 - 6:54, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: tuer toute la vie en soi

Message par virginie39 le Lun 12 Aoû 2013 - 7:26

Je suis bien psychotique. Depuis toujours. J'ai été en retard dans tout ( parler, marcher...) Et j'ai été dyslexique. Ma scolarité a été un échec car j'était tout le temps dans la lune!
A l'adolescence, j'ai été dépressive ( j'ai été diagnostiquée de schizophrène, j'étais catatonique )
Je connais les antipsychotiques, mais cela n'a pas d'effet favorable sur moi, même Zyprexa. Et tant mieux, finalement, puisque les médicaments psychotropes anti-machin tentent toujours de refouler les symptômes, mais jamais de soigner les personnes!
En tout, j'ai pris des médicaments pendant pas plus de 4 ans, sur diverses périodes espacées, mais je n'en prend plus depuis plus de 10 ans.
La psychiatre que j'ai vu dernièrement m'a proposé des médicaments que j'ai refusé. Elle a été étonnée quand je lui ai dit que je n'avais plus aucun traitement médicamenteux depuis plus de 10 ans. Evidemment, c'est inhabituel un "psychotique" qui prend pas des "psychotropes"!

virginie39
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 309
Date d'inscription : 21/01/2013
Age : 39
Localisation : saint-claude,Jura

Revenir en haut Aller en bas

Re: tuer toute la vie en soi

Message par Invité le Lun 12 Aoû 2013 - 12:02

inhabituel je sais pas,mais c'est ton cas Smile 
et je confirme que ces médocs restent pour la plupart symptomatiques oui (et que dans d'autres cas,ils sont incontournables)
as tu trouvé d'autres façons de juguler/canaliser les symptômes de la schizophrenie?
et le fait de te poser plein de questions,c'est tout le temps ou actuellement c'est + prononcé? tu en souffres?


concernant l'episode de ton premier post,si ça peut te rassurer je n'aurais pas su faire non plus
dans mon cas c'est lié à une difficulté à me laisser aller,et une volonté de faire bien(angoisse de resultat...alors que deconner en groupe n'atend pas de "bien" ni de resultat hein..du coup ça me tetanise des fois,et je trouve cela ridicule à d'autres,parfois je le fais pas parce que j'ai pas envie point) qui m'empeche d'etre spontané devant certaines personnes(la eur du jugement)
plein de gens sont comme ça,on peut apprendre par des groupes ou certaines activités qui permettent de lacher le mental..l'art therapie c'est super bon je trouve
et les enfants,ils sont spontanés et ne s'occupent souvent absolument pas du jugement d'autrui(c'est pas à mon sens une question d'intelligence dans ce cas)...souvent les adultes se sont eloignés de cela,de par l'education qu'ils sont reçu,un formatage etc...la plaupart ne savent ni se lacher,ni s'amuser vraiment...mais ça peut se reapprendre...
par contre peut etre as tu besoin de garder ce contrôle pour ne pas te faire "envahir" de l'interieur..y'a que toi qui sait..  dans certains cas,c'est bien de connaitre ses limites et de les respecter

quand tu parles d'aller au delà de soi? c'est rapport davantage à  un manque de spontaneité,de pouvoir evoluer et gagner un peu en liberté,de se depasser,d'oser?ou au fait de pouvoir sortir des limites de son propre corps? (evidemment que c'est pas du tout la meme chose et je répondrais pas la meme chose Smile )

ps:the buru a lancé un fil sur la psychiatrie tres interessant ("sommes nous tous fous") et sur la fin une dame raconte comme elle gere

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: tuer toute la vie en soi

Message par Invité le Lun 12 Aoû 2013 - 12:28

ayaaaahh a écrit:
dans mon cas c'est lié à une difficulté à me laisser aller,et une volonté de faire bien(angoisse de resultat...alors que deconner en groupe n'atend pas de "bien" ni de resultat hein..du coup ça me tetanise des fois,et je trouve cela ridicule à d'autres,parfois je le fais pas parce que j'ai pas envie point) qui m'empeche d'etre spontané devant certaines personnes(la eur du jugement)
plein de gens sont comme ça,on peut apprendre par des groupes ou certaines activités qui permettent de lacher le mental..l'art therapie c'est super bon je trouve
et les enfants,ils sont spontanés et ne s'occupent souvent absolument pas du jugement d'autrui(c'est pas à mon sens une question d'intelligence dans ce cas)...souvent les adultes se sont eloignés de cela,de par l'education qu'ils sont reçu,un formatage etc...la plaupart ne savent ni se lacher,ni s'amuser vraiment...mais ça peut se reapprendre...
Ça me fait un peu penser aux moments où des gens dansent ensemble (la danse des canards etc) et veulent absolument vous convaincre de danser avec eux, parce que si vous ne dansez pas c'est uniquement parce que vous ne savez pas vous laisser aller.
Il arrive pourtant que des gens n'aiment pas danser, qu'ils ne trouvent pas ça amusant, le problème n'est pas de se "laisser guider par le rythme de la musique". Et du coup la communauté des trémousseurs y va de ses petites remarques "mais viens, on est entre nous " "allez, c'est trop fuuuuuuun" "mais qu-est-ce qu'il y a, tu as un ballais dans le cul?"
Il est bon de rappeler que certaines activités ne sont pas amusantes pour tous.

Les tubes musicaux colorés, c'est pas forcément plus amusant que la danse des canards.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: tuer toute la vie en soi

Message par Invité le Lun 12 Aoû 2013 - 12:45

on est bien d'accord silent :)comme indiqué quand j'ai pas envie,je ne fais pas..mais des fois j'aurais envie et je ne fais pas..parfois je me suis moi meme convaincue que je n'avais pas envie,alors qu'en fait j'avais peur..mais envie..
je donnais mon propre exemple à virginie,parce ça m'aurait interessée d'avoir son avis et ressenti justement sur le fait que c'était dur parce que ça l'intéressait pas reellement ou si elle aurait aimé se lacher et n'y est pas arrivé par frein psychique...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: tuer toute la vie en soi

Message par Invité le Lun 12 Aoû 2013 - 12:45

virginie39 a écrit:Je suis bien psychotique. Depuis toujours. J'ai été en retard dans tout ( parler, marcher...) Et j'ai été dyslexique. Ma scolarité a été un échec car j'était tout le temps dans la lune!
A l'adolescence, j'ai été dépressive ( j'ai été diagnostiquée de schizophrène, j'étais catatonique )
ayaaaahh a écrit:pour travailler en psychiatrie avec principalement des personnes presentant des troubles psychotiques graves,ainsi que des personnes presentant des troubles de la personnalité(=trouble borderline=ce n'est pas une psychose) et des troubles de l'humeur,et donc utiliser frequemment les anti psychotiques et assister à leur mise en place et le pourquoi de cette mise en place(mais utilisés vrament en dernier recours pour la population hors troubles psychotiques),je trouve ton analyse alarmiste,deplacée et peu pertinente eu egard aux quelques phrases de virginie39...
je dirais qu'il faut ranger ton stétho là Wink ..
J'ai jamais dit que le trouble bipolaire était un trouble psychotique, quant à la tachypsychie, c'est un grand classique que l'on attribue souvent à tort à de l'intelligence (l'un n'empêchant pas l'autre cependant). Il n'y a rien d'alarmiste là-dedans, ce forum en est rempli, sauf qu'il faut savoir lire entre les lignes. Toi tu travailles en psychiatrie (merci pour l'argument d'autorité), moi pas, et t'as vu, je reste quand même plus perspicace que toi.

virginie39 a écrit:Je connais les antipsychotiques, mais cela n'a pas d'effet favorable sur moi, même Zyprexa. Et tant mieux, finalement, puisque les médicaments psychotropes anti-machin tentent toujours de refouler les symptômes, mais jamais de soigner les personnes!
N'hésite pas à consulter un médecin... Si tu es schizophrène, on ne peut pas te guérir, c'est un fait. Mais il faut continuer à se soigner, à prendre un traitement, il en va de ta sécurité, et de celle des autres. La France est l'un des pays où l'on ne peut pas obliger des personnes psychologiquement malades à se soigner, et le résultat n'est pas vraiment beau à voir. Quoi qu'il en soit, ce genre de problèmes doit être dit devant un professionnel de la santé, pas sur un forum, à moins que tu sois un troll of course.

ayaaaahh a écrit:et je confirme que ces médocs restent pour la plupart symptomatiques oui (et que dans d'autres cas,ils sont incontournables)
as tu trouvé d'autres façons de juguler/canaliser les symptômes de la schizophrenie?
et le fait de te poser plein de questions,c'est tout le temps ou actuellement c'est + prononcé? tu en souffres?
Pour le coup, c'est à toi de ranger ton sthéto, un professionnel de la santé ne devrait pas chercher à faire de diagnostique sur un forum, surtout quand la personne affirme être schizophrène... Je trouve la démarche vraiment douteuse...

silent (plus là) a écrit:
ayaaaahh a écrit:
dans mon cas c'est lié à une difficulté à me laisser aller,et une volonté de faire bien(angoisse de resultat...alors que deconner en groupe n'atend pas de "bien" ni de resultat hein..du coup ça me tetanise des fois,et je trouve cela ridicule à d'autres,parfois je le fais pas parce que j'ai pas envie point) qui m'empeche d'etre spontané devant certaines personnes(la eur du jugement)
plein de gens sont comme ça,on peut apprendre par des groupes ou certaines activités qui permettent de lacher le mental..l'art therapie c'est super bon je trouve
et les enfants,ils sont spontanés et ne s'occupent souvent absolument pas du jugement d'autrui(c'est pas à mon sens une question d'intelligence dans ce cas)...souvent les adultes se sont eloignés de cela,de par l'education qu'ils sont reçu,un formatage etc...la plaupart ne savent ni se lacher,ni s'amuser vraiment...mais ça peut se reapprendre...
Ça me fait un peu penser aux moments où des gens dansent ensemble (la danse des canards etc) et veulent absolument vous convaincre de danser avec eux, parce que si vous ne dansez pas c'est uniquement parce que vous ne savez pas vous laisser aller.
Il arrive pourtant que des gens n'aiment pas danser, qu'ils ne trouvent pas ça amusant, le problème n'est pas de se "laisser guider par le rythme de la musique". Et du coup la communauté des trémousseurs y va de ses petites remarques "mais viens, on est entre nous " "allez, c'est trop fuuuuuuun" "mais qu-est-ce qu'il y a, tu as un ballais dans le cul?"
Il est bon de rappeler que certaines activités ne sont pas amusantes pour tous.

Les tubes musicaux colorés, c'est pas forcément plus amusant que la danse des canards.
+ 100 Smile


Dernière édition par Str_ange(r) [away] le Lun 12 Aoû 2013 - 12:52, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: tuer toute la vie en soi

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 20:19


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum