La timidité amoureuse...

Page 8 sur 11 Précédent  1, 2, 3 ... 7, 8, 9, 10, 11  Suivant

Aller en bas

La timidité amoureuse... - Page 8 Empty Re: La timidité amoureuse...

Message par MysticApocalypse le Dim 20 Oct 2013 - 12:05

je ne trouve pas que tu sois carrée Laughing ,je dirais plutôt que tu sais ce que tu veux et c'est ça qui importe,en tout cas,je vois aussi les choses comme ça!
moi non plus je ne suis pas pressée car je sais que sur pas mal de points je ne suis pas encore"finie" Pété de rire 
dsl je me marre toute seule 3 nuits blanches,ça commence à me rendre un peu euphorique.....Laughing 
donc je disais encore du travail à faire sur moi ,de son côté je sais que c'est pareil car aussi beaucoup de choses douloureuses à "lâcher" donc moi je souhaite seulement "savoir" si je ne me fais pas de films car j'ai souvent peur que ce soit un gros pn qui fais mumuse avec moi comme un animal qui jouerais sadiquement avec sa proie avant de la laisser crever sur place sans la manger,juste ^pour le plaisir de s'amuser!
c'est normal je trouve et sain de vouloir savoir où on va avant de s'investir comme on souhaite le faire!
que l'autre personne ai du mal pour certaines choses c'est compréhensible mais qu'au moins elle le dise et montre qu'elle fait ce qu'il faut pour elle et pour ensuite les 2,car aimer je veut bien(là déjà c'est un miracle car il y a encore quelques mois ,je ne voulais plus entendre parler d'amour......)mais pour mon bien je dois m'assurer comme toi de ne pas me perdre(et encore moins inutilement!)

MysticApocalypse

Messages : 3476
Date d'inscription : 07/08/2012

Revenir en haut Aller en bas

La timidité amoureuse... - Page 8 Empty Re: La timidité amoureuse...

Message par MysticApocalypse le Mer 23 Oct 2013 - 20:50

@Urgences
parfois le silence et l'éloignement ainsi que le rejet sont là peuvent êtrelà parce que l'autre personne souhaite tout simplement te "protéger" d'elle même......il se peut qu'une partie de sa personnalité soit si "spéciale" et dure à accepter,qu'on repousse l'autre "pour son bien" car l'on accepte pas soi même cet état et ne souhaitant pas l'imposer à l'autre ou par peur de ne pas être accepté comme ça!peur peut être aussi que ça lui revienne dans la figure à la premiere dispute.....je dis ça car on ne sait pas tout de l'autre,seulement ce qu'il juge acceptable de dire........ça ne veut pas dire ne pas azimer l'autre mais au contraire l'aimer tant qu'on souhaite le mieux pour lui/elle!
il ne faut pas négliger cette piste......elle peut mener à des découvertes importantes pour les 2.......le principal étant toujours d'en parler,mais parfois c'est si douloureux,qu'on ne le peux pas......je semble peut être moi même touchée par ça et ma premiere réaction est de le proteger donc j'ai pensé à toi ,qui peut être est confrontée à cette même réaction!
il est des caractéristiques zebres qui font "tres peur" à celui /celle qui les à et qui sont dures à dire même à la personne que l'on aime,je dirais même SURTOUT à cette personne là!tant de choses peuvent en découler........l'acceptation de l'autre ou sa fuite!c'est risqué......et douloureux
MysticApocalypse
MysticApocalypse

Messages : 3476
Date d'inscription : 07/08/2012
Localisation : Dans la limite du stock de neurones disponibles.....

Revenir en haut Aller en bas

La timidité amoureuse... - Page 8 Empty Re: La timidité amoureuse...

Message par MysticApocalypse le Mer 23 Oct 2013 - 20:50

@Urgences
parfois le silence et l'éloignement ainsi que le rejet sont là peuvent êtrelà parce que l'autre personne souhaite tout simplement te "protéger" d'elle même......il se peut qu'une partie de sa personnalité soit si "spéciale" et dure à accepter,qu'on repousse l'autre "pour son bien" car l'on accepte pas soi même cet état et ne souhaitant pas l'imposer à l'autre ou par peur de ne pas être accepté comme ça!peur peut être aussi que ça lui revienne dans la figure à la  premiere dispute.....je dis ça car on ne sait pas tout de l'autre,seulement ce qu'il juge acceptable de dire........ça ne veut pas dire ne pas azimer l'autre mais au contraire l'aimer tant qu'on souhaite le mieux pour lui/elle!
il ne faut pas négliger cette piste......elle peut mener à des découvertes importantes pour les 2.......le principal étant toujours d'en parler,mais parfois c'est si douloureux,qu'on ne le peux pas......je semble peut être moi même touchée par ça et ma premiere réaction est de le proteger donc j'ai pensé à toi ,qui peut être est confrontée à cette même réaction!
il est des caractéristiques zebres qui font "tres peur" à celui /celle qui les à et qui sont dures à dire même à la personne que l'on aime,je dirais même SURTOUT à cette personne là!tant de choses peuvent en découler........l'acceptation de l'autre ou sa fuite!c'est risqué......et douloureux
MysticApocalypse
MysticApocalypse

Messages : 3476
Date d'inscription : 07/08/2012
Localisation : Dans la limite du stock de neurones disponibles.....

Revenir en haut Aller en bas

La timidité amoureuse... - Page 8 Empty Re: La timidité amoureuse...

Message par urgences le Mer 23 Oct 2013 - 23:24

Bonsoir mumu Smile,

Avec toutes les recherches que j'ai faites depuis des mois déjà, je crois que j'ai compris pleins, pleins.. de choses qui mon aider à aller de l'avant...à être tolérante avec lui, même si j'ai eu mes moments de colère et de tristesse, voir de mépris!..

Je ne penses pas qu'il à des choses effrayante qu'il à peur de partager, il est cache ! et il s'assume parfaitement... je ne sais pas quel genre d'image j'ai pu donné de lui? mais il est vrai...le seul truc qui me dérange c'est une certaine impulsivité agressive! ... mais pas très grave mais de toute façon je suis un peux comme çà moi aussi lol Wink

Le temps est peut être la clef...
Aussi pouvoir le rassurer sur les trucs qui l’inquiété dans ma vie... d'ailleurs je suis en pleins de dedans, et les choses bouge vers la direction ciblée ... encore quelques semaines et je verrai si cette histoire et complètement terminée ou c'est juste une période ou il à fallu reculer pour mieux sauter vers un bel avenir Twisted Evil 

C'est important pour moi de savoir quel regard il à sur cette relation .... car à cet instant çà sera crucial pour ma prise de décision...

Après je peux comprendre l'envie de ne pas partager l'intimité ...moi même je mets des barrières ...car c'est fragilisant.... je ne le force à rien, aucune pression, aucune rancune, aucune manipulation ...après c'est l'envie n'y est pas ...a quoi bon se battre? et pour qui? contre qui!... Rolling Eyes 


urgences

Messages : 409
Date d'inscription : 22/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

La timidité amoureuse... - Page 8 Empty Re: La timidité amoureuse...

Message par urgences le Mer 23 Oct 2013 - 23:28

Parfois, il faut lâcher prise, et je suis parvenue à le faire...je suis contente pour çà ...je m'auto félicite queen ...car ce n'était pas évident!...

Maintenant quelque soit la suite, elle sera différente! une autre dynamique j'espère..
avec ou sans lui!

urgences

Messages : 409
Date d'inscription : 22/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

La timidité amoureuse... - Page 8 Empty Re: La timidité amoureuse...

Message par Invité le Mer 23 Oct 2013 - 23:34

lâcher prise, lâcher prise, lâcher prise, ça fait trop peur. J'ai l'impression, pour ma part, de me contenter d'un statu quo parfaitement insatisfaisant...

pas très dynamique pour le coup !! :p
J'ai trop souvent risqué une amitié pour essayer autre chose, chaque fois je me suis plantée... je n'arrive pas à retrouver le courage pour retenter l'aventure !

bientôt, peut être ... avec ou sans lui ^^

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

La timidité amoureuse... - Page 8 Empty Re: La timidité amoureuse...

Message par MysticApocalypse le Mer 23 Oct 2013 - 23:39

c'est cool , je vois que tu avances ,j'en suis tres contente pour toi!comme tu dis le lâcher prise ....ça je l'ai fait mais de nouveaux éléments enfin rien de certain ,juste un doute raisonnable,qui obligent à se reposer des questions pas que sur lui mais sur tout le reste!alors que tout semblait sous "contrôle" émotionnellement parlant!bref......tant qu'on est en vie.....on se doit d'avancer même si c'est dans le noir le plus total en visualisant toujours et encore la lumiere au bout de ce enieme tunnel sombre!

ils pourraient mettre l'électricité quand même!ils abusent!Laughing


Dernière édition par mumu117 le Mer 23 Oct 2013 - 23:42, édité 1 fois
MysticApocalypse
MysticApocalypse

Messages : 3476
Date d'inscription : 07/08/2012
Localisation : Dans la limite du stock de neurones disponibles.....

Revenir en haut Aller en bas

La timidité amoureuse... - Page 8 Empty Re: La timidité amoureuse...

Message par siamois93 le Mer 23 Oct 2013 - 23:39

@saltymbanque : Pareil Smile Vraiment pareil Smile Quand on me parle de lacher-prise ça ne me parle pas du tout mais vraiment pas du tout. J'ai l'impression qu'on me demande de mourir.
siamois93
siamois93

Messages : 6758
Date d'inscription : 03/04/2012

http://taijiquan.neuronnexion.fr

Revenir en haut Aller en bas

La timidité amoureuse... - Page 8 Empty Re: La timidité amoureuse...

Message par Invité le Mer 23 Oct 2013 - 23:45

@siamois93 : ça fait des années que j'explique (maintenant j'ai pris le parti d'expliquer) que jamais je ne ferai le 1er pas.
Mais que faire lorsqu'en face on te dit la même chose ?

je crois que je suis destinée à rester seule. Et dieu sait à quel point (oui je me prends un peu pour Dieu là) tous les jours je me dis que la vie en étant seul ne vaut rien mais alors rien du tout.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

La timidité amoureuse... - Page 8 Empty Re: La timidité amoureuse...

Message par urgences le Mer 23 Oct 2013 - 23:46

Justement lui aussi à du mal à lâcher prise Evil or Very Mad ...et j'ai compris que je ne peux pas le forcer à le faire de son côté...si çà ne vient de sa propre volonté alors, il ne faut pas insister...

Je peux dire que c'est l'un des gros problème... qui dit lâcher prise, dit confiance en l'autre, confiance en soi, et avancer dans l'inconnu ....c'est pas évident du tout ...pourtant ce n'est que comme çà, que la vie semble prendre sens...elle devient mystérieuse, intéressante, surprenante, existante! ... pourquoi passer accoté de tous çà?



urgences

Messages : 409
Date d'inscription : 22/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

La timidité amoureuse... - Page 8 Empty Re: La timidité amoureuse...

Message par urgences le Mer 23 Oct 2013 - 23:50

mumu117 a écrit:c'est cool , je vois que tu avances ,j'en suis tres contente pour toi!comme tu dis le lâcher prise ....ça je l'ai fait mais de nouveaux éléments enfin rien de certain ,juste un doute raisonnable,qui obligent à se reposer des questions pas que sur lui mais sur tout le reste!alors que tout semblait sous "contrôle" émotionnellement parlant!bref......tant qu'on est en vie.....on se doit d'avancer même si c'est dans le noir le plus total en visualisant toujours et encore la lumiere au bout de ce enieme tunnel sombre!

ils pourraient mettre l'électricité quand même!ils abusent!Laughing
J'essaye de positiver et d'aller de l'avant...ce besoin d'être dans l'action, de faire de mon mieux..
mais j'avoue qu'il me pousse vraiment à bouger!!! il m'influence et plutôt positivement.....

J'espère tu parviendras à trouver la lumière et le plutôt sera le mieux Wink...

urgences

Messages : 409
Date d'inscription : 22/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

La timidité amoureuse... - Page 8 Empty Re: La timidité amoureuse...

Message par MysticApocalypse le Mer 23 Oct 2013 - 23:53

le lâcher prise  le bon ,pas celui où on lâche tout c'est arrêter de se questionner en boucle sur les mêmes choses mais regarder comment aller mieux et comment se donner les moyens de vivreune situation au mieux!c'est en fait"je parle pour moi je ne dis pas que c'est vraiment ça mais c'est mon lâcher prise à moi!donc en fait c'est arrêter de focaliser sur ce qui bloque,detourner l'attention sur ce qui empêche et diriger son attention sur ce qu'on peut changer pour avancer!lea libération se fait quand tu arrives enfin à te concentrer sur autre chose!
enfin moi c'est ce que je qualifie comme "mon lâcher prise"
ce n'est pas renoncer mais regarder la situation autrement ,sous un angle plus accessible,et les solutions se trouvent justement dans ces changement de "vision" car la situation est en plusieurs dimensions!c'esrt comme si on s'obstinait à vouloir regarder un cube sour une seule de ses faces,on croit avoir tout explore de la situation ,mais c'est seulement sous une seule de ces faces,si nous  avançons nous regardons la même situation mais sous un autre angle!le meilleur moyen est de se faire le plus possible plaisir et de croire que la solution est proche et qu'il est inutile de s'en faire davantage
j'ai souvent cette image our ça!
quand on plante une graine inutile de rester à côté du pot à la regarder pousser ,elle ne poussera pas plus vite et s'ecarter pour y reviens plus tard et voir que la graine à évolué!
MysticApocalypse
MysticApocalypse

Messages : 3476
Date d'inscription : 07/08/2012
Localisation : Dans la limite du stock de neurones disponibles.....

Revenir en haut Aller en bas

La timidité amoureuse... - Page 8 Empty Re: La timidité amoureuse...

Message par siamois93 le Mer 23 Oct 2013 - 23:57

S'occuper de ce qu'on aime et pas de ce qu'on n'aime pas Smile
Mais ... euh .

J'ai besoin d'autre chose que des mots.
siamois93
siamois93

Messages : 6758
Date d'inscription : 03/04/2012

http://taijiquan.neuronnexion.fr

Revenir en haut Aller en bas

La timidité amoureuse... - Page 8 Empty Re: La timidité amoureuse...

Message par MysticApocalypse le Jeu 24 Oct 2013 - 0:20

là ce soir je suis en plein dedans et je me dis que continuer à penser à ce que je ne peux changer ce soir ne va rien "changer au probleme" je risue juste ce que je commençais à faire....d'avoir les boyaux qui tricotent des napperons et les angoisses pour compagnes de nuit!

alors je me dis que je vais essayer quelque cgoses de nouveau ,parmis tous mes centres d'interets,des trucs que j'avais dit "tie"ns il faudrait que j'essaye" comme le dessin par exemple ou n'importe quoi d'autre que l'on pensais faire un jour!
faire juste pour faire pas dans un but de "je suis doué ou pas pour ça!"juste faire......
je sais quand les tourments sont lç....facile à dire mais apres le truc qu'on à testé nous occupe l'esprit ailleurs,le libère un temps,puis on reviens avec "une vision neuve" car on à rempli notre esprit d'autre chose et la créativité arrive,et les clefs se trouvent dans la créativité!tu trouves" le truc" qui bloquais ou celui qui va tout debloquer,plus facilement car l'esprit est dépollué de ses mauvaises pensées et lève le voile sur la même situation mais différente!
tu pratique la méditation et les arts martiaux il me semble.......ça peut aider pour faire le vide et vaquer à autre choses en attendant.....
MysticApocalypse
MysticApocalypse

Messages : 3476
Date d'inscription : 07/08/2012
Localisation : Dans la limite du stock de neurones disponibles.....

Revenir en haut Aller en bas

La timidité amoureuse... - Page 8 Empty Re: La timidité amoureuse...

Message par Invité le Jeu 24 Oct 2013 - 0:23

y'a plus qu'à on dirait ... j'essaierai et ... je vous dirai !!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

La timidité amoureuse... - Page 8 Empty Re: La timidité amoureuse...

Message par MysticApocalypse le Jeu 24 Oct 2013 - 0:25

Very Happy les arts créatifs marchent bien pour moi !une sorte de retour en enfance tres benefique,j'y trouve beaucoup!

et le fait de créer,nous amuser nous distraire nous satisfait! le besoin de faire quelque chose!car ne rien faire et attendre ça c'est ce qui nous bouffe au final!etre stoppé je crois que la plupart d'entre nous paniquent des qu'il ne se passe plus rien ou que l'on stagne!le mouvement même petit est le depart pour nous debloquer et le reste suit!donc même si le dessin est moche au moins il y a eu quelque chose de "fait" et ça amène d'autres idées qui en amènent d'autres etc je ne vous explique pas ça
vous connaissez notre capacité à partir en suivant un lien ....
MysticApocalypse
MysticApocalypse

Messages : 3476
Date d'inscription : 07/08/2012
Localisation : Dans la limite du stock de neurones disponibles.....

Revenir en haut Aller en bas

La timidité amoureuse... - Page 8 Empty Re: La timidité amoureuse...

Message par MysticApocalypse le Jeu 24 Oct 2013 - 1:27

saltymbanque a écrit:@siamois93 : ça fait des années que j'explique (maintenant j'ai pris le parti d'expliquer) que jamais je ne ferai le 1er pas.
Mais que faire lorsqu'en face on te dit la même chose ?

je crois que je suis destinée à rester seule. Et dieu sait à quel point (oui je me prends un peu pour Dieu là) tous les jours je me dis que la vie en étant seul ne vaut rien mais alors rien du tout.
j'ai envie de te dire .......ne le prend pas mal........
que veux tu?
si c'est lui et que comme tu le dis vivre seule ne te conviens pas alors pourquoi te refuses tu à un tout petit pas,si lui aussi ne veux pas le faire ou à peur,ou ne sait pas!
c'est dommage si vouv vous plaisez de ne pas tendre une toute petite perche.......moi aussi je ne fais jamais le premier pas,mùais là il le fallait au moins dire l'interet sinon je l'aurais regretté longtemps!!!!!!alors rien qu'un tout petit ,oses et tu seras peut etre TRES surprise du resultat! Very Happy Wink Bisous courage
MysticApocalypse
MysticApocalypse

Messages : 3476
Date d'inscription : 07/08/2012
Localisation : Dans la limite du stock de neurones disponibles.....

Revenir en haut Aller en bas

La timidité amoureuse... - Page 8 Empty Re: La timidité amoureuse...

Message par urgences le Jeu 24 Oct 2013 - 1:36

@ mumu,

Je trouves que c'est sympa de faire autre chose pour déconnecter son intérêt, pour prendre le temps de souffler..

C'est sympa aussi de travailler son lâcher prise en osant interagir avec d'autres personnes, là ou on se sens mal à l'aise d'habitude ... Je crois que çà se travail...il faut prendre des risques mesurés mais quand même, repousser ses propres limites ...pour se familiariser avec ce qui semble un exercice difficile...c'est à dire lâcher prise!

L'homme en question semblait paniqué!...du fait de pas maitriser ses sentiments, du fait de prendre conscience qu'il ne me maitrise pas, moi aussi car je suis un humain et une femme, donc doublement complexe! ...du fait de pas savoir ce que va donner 'le couple' la réunion de deux personnes, deux éducations, deux besoins,deux attentes, deux rêves!...etc....

Viens le temps ou une décision s'impose! y aller ou pas! ....

C'est là toute mon intrigue Razz ... mais la situation ne semble pas favorable ...du moins se retranchement n'est pas encourageant...et çà c'est juste la vérité..




urgences

Messages : 409
Date d'inscription : 22/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

La timidité amoureuse... - Page 8 Empty Re: La timidité amoureuse...

Message par Invité le Jeu 24 Oct 2013 - 7:56

@mumu : je le prends SUPER mal !!!!
euh, non c'est pas vrai Smile

tu as mille fois raison, alors... en avant guingamp !!!! mais ça fait tellement longtemps et en même temps tellement pas assez ...
quand ça le fait, c'est sûr que c'est chouette...

Le pire étant que j'ai l'impression d'agir, mais visiblement, ça reste une action de l'ombre^^

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

La timidité amoureuse... - Page 8 Empty Re: La timidité amoureuse...

Message par MysticApocalypse le Jeu 24 Oct 2013 - 9:57

heureuse que tu le prennes si mal alors......hihihi
je t'offre un peu de courage pour oser aller vers un bonheur potentiel! Wink 
l'action favorisant la réaction je te souhaite que ce pas sois le premier d'une longue randonnée avec l'être aimé!
MysticApocalypse
MysticApocalypse

Messages : 3476
Date d'inscription : 07/08/2012
Localisation : Dans la limite du stock de neurones disponibles.....

Revenir en haut Aller en bas

La timidité amoureuse... - Page 8 Empty Re: La timidité amoureuse...

Message par Invité le Jeu 24 Oct 2013 - 10:00

j'adore les longues randos ^^
Merci Mumu Smile

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

La timidité amoureuse... - Page 8 Empty Re: La timidité amoureuse...

Message par MysticApocalypse le Jeu 24 Oct 2013 - 11:26

urgences a écrit:@ mumu,

Je trouves que c'est sympa de faire autre chose pour déconnecter son intérêt, pour prendre le temps de souffler..

souffler oui.......vital dans tout son sens.........souffler pour mieux respirer ensuite,réoxygéner l'esprit creatif qui donne lla bonne vision des choses et surtout les moyens de tout construire



C'est sympa aussi de travailler son lâcher prise en osant interagir avec d'autres personnes, là ou on se sens mal à l'aise d'habitude ..

l'interaction avec les autres est c'est vrai primordial et c'est une aide précieuse,des regards autres qui agrandis le nôtre et l'enrichissent....

. Je crois que çà se travail...il faut prendre des risques mesurés mais quand même, repousser ses propres limites ...pour se familiariser avec ce qui semble un exercice difficile...c'est à dire lâcher prise!

prendre des risques mesurés voir trop mesurés justement pour nous,au point qu'au final on n'ose plus en prendre,le mieux pour réellement mesurer le risque est je pense d'oser s'y mesurer sans se mettre de limites car elles s'imposeront d'elles mêmes!enfin je crois....

L'homme en question semblait paniqué!...du fait de pas maitriser ses sentiments, du fait de prendre conscience qu'il ne me maitrise pas, moi aussi car je suis un humain et une femme, donc doublement complexe! ...du fait de pas savoir ce que va donner 'le couple' la réunion de deux personnes, deux éducations, deux besoins,deux attentes, deux rêves!...etc....

ah lala toujours cette fameuse envie de maîtriser qui nous fais tant de mauvais tours! les complexes comme tu le dis doubles en tant que femme ....(pour une femme) mais je crois que les hommes ont exactement les mêmes complexes que nous mais "non dits" car on leur à appris à ne rien laisser paraitre de ses doutes!on éduque les hommes depuis toujours à ....ne pas pleurer,ne pas montrer sa sensibilite(le comble!car ils en on une aussi mais "muselée" par la société et l'éducation.....donc au final ! on veut tout maîtriser avant même de commencer.....donc un "gros chantier de pré-construction alors qu'il suffirait au final de commencer(eh oui pas evident dans la réalité et encore moins de convaincre l'autre de poser une premiere pierre,puis la deuxieme sans déjà tout vouloir ériger d'un seul bloc (regler d'avances tous les problemes qui ne sont même pas encore là!)anticipation excessive.......pas facile surtout ne pas y penser et de se lâcher ,sauter le pas vers "deux inconnues qui se reconnaisent"(vos personnalmités avec tout ce qui l'accompagne)


Viens le temps ou une décision s'impose! y aller ou pas! ....

l'action vaut mieux que les regrets de la non actions,de toute façon des regrets on en à toujours pour une raison où une autre alors ne regrettons pas de vivre,d'oser ,pour être heureux et sans regrets......au final l'échec n'est pas mortel mais la fuite causée par les angoisses et peurs (légitimes ou pas)tue à petit feu.....

C'est là toute mon intrigue Razz ... mais la situation ne semble pas favorable ...du moins se retranchement n'est pas encourageant...et çà c'est juste la vérité..

ce qui semble n'est pas forcément tant d'inconnus dans ce qu'il semble ,alors même si pas encourageant ,si l'amour est là et que le but est de le vivre pleinement,allons voir au delà des apparences........pour réellement savoir si ça vaut le coup!et au moins là encore pas de regrets apres et aussi ,surtout la possibilté qu'au delà de ces apparences si peu encourageantes ,se trouve le joyau.....tant recherché!

quand on cherche un trésor il ne faut pas s'attendre à le trouver en surface,il faut creuser,explorer,parfois en vain et parfois c'est le "jackpot"  mais comme tu me l'à dis dans un de tes posts plus haut......le chemin est tout autant important voir même plus important que la quête elle même!



de plus (ne le prend surtout pas mal ,je ne te juge pas mais au contraire te comprend pour être dans une situation similaire...) je ressent dans certains de tes derniers écrits ,l'énergie d'un "faux self" ,je te sens épidermique dans tes tournures de phrases ,en hypercontrôme et surtout en souffrance frandissante.....donc oui c'est "urgent" de lâcher en fin prise.......et de moins calculer l'avenir,comme tu le dis tu travailles beaucoup dur toi c'est épuisant et je crois qu'en effet t'évader positivement dans d'autres choses défocalisera ta vision et surtout t'apportera un peu de calme et de sérénité pour vous deux mais aussi pour le reste de tes projets!occupes toi d'autres choses en te faisant plaisir et en imaginant (visualisation créatrice)qu'il sera tout autant fier de toi que toi tu le seras de toi même grace au chemmin fait à côté!
et je ne sais pas si je te l'ai dejà dit mais la visualisation,tu y met ce que tu veux,mmais surtout ce que tu as besoin donc si tu as besoin qu'il se lmâche ou quoi que ce soit d'autre,imagines le comme la réalité et surtout ressens le !
quand les gens prient pour quelqu'un ;ils essayent d'interagir positivement pour une autre personne....c'est le même principe sauf que c'est toi qui crée la solution,reponse à cette"priere" je sais pas si je me fais bien comprendre (pas facile à exprimer clairement)


Un ange de tout coeur avec toi
MysticApocalypse
MysticApocalypse

Messages : 3476
Date d'inscription : 07/08/2012
Localisation : Dans la limite du stock de neurones disponibles.....

Revenir en haut Aller en bas

La timidité amoureuse... - Page 8 Empty Re: La timidité amoureuse...

Message par Invité le Jeu 24 Oct 2013 - 15:59

Vous avez bien raison ^^

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

La timidité amoureuse... - Page 8 Empty Re: La timidité amoureuse...

Message par urgences le Jeu 24 Oct 2013 - 21:25

@ mumu,

merci pour ton message Smile

Je suis tombé sur un article intéressant qui parle d'amour vrai!..
source: http://www.psychologies.com/Couple/Vie-de-couple/Amour/Articles-et-Dossiers/Amour-vrai-5-signes-qui-ne-trompent-pas/4#4

"
Avoir peur de le perdre

Aimer, c’est avoir peur. Tout le temps. Freud, dans Malaise dans la civilisation (2), l’explique ainsi : nous devenons dépendants parce qu’il faudra que l’autre nous soutienne toujours dans l’existence. D’où la peur de le perdre. Explication lumineuse de Monique Schneider (3), philosophe et psychanalyste : « L’amour implique une prise de risque. Il suscite un phénomène de vertige, parfois même de rejet : on peut casser l’amour parce que l’on en a trop peur, le saboter tout en essayant de se confier, réduire son importance en s’attachant à une activité où tout repose sur soi-même. Tout cela revient à se protéger du pouvoir exorbitant de l’autre sur nous. »

D’autant, souligne encore Freud, qu’Éros et Thanatos vont de pair. Je t’aime, je te détruis. Éros, c’est notre désir de nous lier amoureusement les uns aux autres?; Thanatos, c’est la pulsion de mort qui nous pousse à rompre le lien pour que notre moi reste tout-puissant. L’amour poussant à sortir de soi, le moi le combat. « C’est difficile de renoncer à soi, décrypte le psychanalyste Jean-Jacques Moscovitz (4). On sent bien quand on aime que quelque chose nous tiraille.

L’amour touche à notre être, à ce que nous sommes au monde. Peu de gens s’en rendent compte. Ils se retrouvent seuls et se sentent bien dans cette solitude puisqu’ils sont désormais à l’abri de cette pulsion de mort. Mais quand, dans l’amour, on a survécu aux déchirements, aux conflits, on atteint une zone formidable où rejaillit le sentiment. » L’amour vrai n’est pas un contrat d’affaires : c’est un sentiment violent qui fait courir un danger aux deux partenaires. Il ne faut jamais l’oublier quand on doute, quand l’autre semble nous « désaimer ». « Quand quelqu’un se défend, explique Monique Schneider, ça ne veut pas dire qu’il n’est pas amoureux. Il peut juste redouter de se retrouver les mains liées. » "


çà me parle, par apport à ma relation et du comment que lui voulait la rabaisser, le minimiser, la détruire!

------------
pour le faux self, non je ne penses pas être dans çà, je suis moi même depuis toujours...j'ai vécu dans un environnement qui m'a laissé m'épanouir et croire en moi..un peux trop même (a mon gout..)

un moment donnée cet homme ma forcé indirectement à être une autre que ce que je suis dans le rôle à jouer mais j'ai fini par refuser et stopper net!..

En plus je viens ici pour partager une expérience et voir d'autres avis mais le travail je l'ai fait Smile et je ne ressens pas un besoin vital d'en parler juste de partager 'un peux'..je ne cherche pas à décortiquer les trucs qui me concerne moi personnellement ... mais je te rassure, je fais pleins d'activités créative, sportive, sociale

Si non et bien l'amour c'est comme la fièvre, çà monte, çà descend ..;çà bascule entre chaud et froid.......l'amour! ce n'est pas stable! d’où les sautes d'humeurs.. d’où son charme aussi lol!


urgences

Messages : 409
Date d'inscription : 22/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

La timidité amoureuse... - Page 8 Empty Re: La timidité amoureuse...

Message par krapopithèque le Jeu 24 Oct 2013 - 21:33

?:
alors , , , si " Freud " l'a dit ! What a Face 
krapopithèque
krapopithèque

Messages : 2295
Date d'inscription : 24/06/2013
Age : 68
Localisation : sud

http://www.zebrascrossing.net/t11671-salutation-bonjour-kenavo-e

Revenir en haut Aller en bas

La timidité amoureuse... - Page 8 Empty Re: La timidité amoureuse...

Message par siamois93 le Jeu 24 Oct 2013 - 22:03

Beurk !
Psychologies c'est quand même zarbi.
siamois93
siamois93

Messages : 6758
Date d'inscription : 03/04/2012

http://taijiquan.neuronnexion.fr

Revenir en haut Aller en bas

La timidité amoureuse... - Page 8 Empty Re: La timidité amoureuse...

Message par urgences le Ven 25 Oct 2013 - 15:54

krapopithèque a écrit:
   ?:
alors , , , si " Freud " l'a dit !  What a Face 
c'est que, c'est vrai?

urgences

Messages : 409
Date d'inscription : 22/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

La timidité amoureuse... - Page 8 Empty Re: La timidité amoureuse...

Message par urgences le Ven 25 Oct 2013 - 15:56

siamois93 a écrit:Beurk !
Psychologies c'est quand même zarbi.
Pas si zarbi que çà je trouve study 

urgences

Messages : 409
Date d'inscription : 22/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

La timidité amoureuse... - Page 8 Empty Re: La timidité amoureuse...

Message par Invité le Dim 27 Oct 2013 - 0:45

on dirait que je serais un robot. Mais alors un vrai robot, sans neurones (que des circuits électriques répondant à des stimuli extérieurs) et que je n'aurais aucune émotion ressemblant aux émotions humaines. Pas de peur, pas de tristesse, pas de nostalgie, et pas cette incapacité pourrie à être incapable de profiter d'une soirée tout simplement parce que j'anticipe ou bien que je ressasse. Ou un mur de pierre. Pas de matière organique en tout cas, ça c'est l'échec assuré !!!
Je n'aurais pas l'impression d'avoir la guerre à l'intérieur tout le temps.

vivement que je retourne dans un endroit où ils/elles ne sont pas là, que je ne reçoive plus toutes ces informations par les pores de ma peau. ça brûle

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

La timidité amoureuse... - Page 8 Empty Re: La timidité amoureuse...

Message par MysticApocalypse le Dim 27 Oct 2013 - 2:31

saltymbanque a écrit:vivement que je retourne dans un endroit où ils/elles ne sont pas là, que je ne reçoive plus toutes ces informations par les pores de ma peau. ça brûle
ça me parle beaucoup ça.........une des raisons pour lesquelles je ne cotoie que tres peu de monde.....
je compatis .....
MysticApocalypse
MysticApocalypse

Messages : 3476
Date d'inscription : 07/08/2012
Localisation : Dans la limite du stock de neurones disponibles.....

Revenir en haut Aller en bas

La timidité amoureuse... - Page 8 Empty Re: La timidité amoureuse...

Message par MysticApocalypse le Dim 27 Oct 2013 - 3:04

urgences a écrit:@ mumu,

merci pour ton message Smile

Je suis tombé sur un article intéressant qui parle d'amour vrai!..
source: http://www.psychologies.com/Couple/Vie-de-couple/Amour/Articles-et-Dossiers/Amour-vrai-5-signes-qui-ne-trompent-pas/4#4

"
Avoir peur de le perdre

Aimer, c’est avoir peur. Tout le temps. Freud, dans Malaise dans la civilisation (2), l’explique ainsi : nous devenons dépendants parce qu’il faudra que l’autre nous soutienne toujours dans l’existence. D’où la peur de le perdre. Explication lumineuse de Monique Schneider (3), philosophe et psychanalyste : « L’amour implique une prise de risque. Il suscite un phénomène de vertige, parfois même de rejet : on peut casser l’amour parce que l’on en a trop peur, le saboter tout en essayant de se confier, réduire son importance en s’attachant à une activité où tout repose sur soi-même. Tout cela revient à se protéger du pouvoir exorbitant de l’autre sur nous. »

D’autant, souligne encore Freud, qu’Éros et Thanatos vont de pair. Je t’aime, je te détruis. Éros, c’est notre désir de nous lier amoureusement les uns aux autres?; Thanatos, c’est la pulsion de mort qui nous pousse à rompre le lien pour que notre moi reste tout-puissant. L’amour poussant à sortir de soi, le moi le combat. « C’est difficile de renoncer à soi, décrypte le psychanalyste Jean-Jacques Moscovitz (4). On sent bien quand on aime que quelque chose nous tiraille.

L’amour touche à notre être, à ce que nous sommes au monde. Peu de gens s’en rendent compte. Ils se retrouvent seuls et se sentent bien dans cette solitude puisqu’ils sont désormais à l’abri de cette pulsion de mort. Mais quand, dans l’amour, on a survécu aux déchirements, aux conflits, on atteint une zone formidable où rejaillit le sentiment. » L’amour vrai n’est pas un contrat d’affaires : c’est un sentiment violent qui fait courir un danger aux deux partenaires. Il ne faut jamais l’oublier quand on doute, quand l’autre semble nous « désaimer ». « Quand quelqu’un se défend, explique Monique Schneider, ça ne veut pas dire qu’il n’est pas amoureux. Il peut juste redouter de se retrouver les mains liées. » "


çà me parle, par apport à ma relation et du comment que lui voulait la rabaisser, le minimiser, la détruire!

------------
pour le faux self, non je ne penses pas être dans çà, je suis moi même depuis toujours...j'ai vécu dans un environnement qui m'a laissé m'épanouir et croire en moi..un peux trop même (a mon gout..)

un moment donnée cet homme ma forcé indirectement à être une autre que ce que je suis dans le rôle à jouer mais j'ai fini par refuser et stopper net!..

En plus je viens ici pour partager une expérience et voir d'autres avis mais le travail je l'ai fait :)et je ne ressens pas un besoin vital d'en parler juste de partager 'un peux'..je ne cherche pas à décortiquer les trucs qui me concerne moi personnellement ... mais je te rassure, je fais pleins d'activités créative, sportive, sociale

Si non et bien l'amour c'est comme la fièvre, çà monte, çà descend ..;çà bascule entre chaud et froid.......l'amour! ce n'est pas stable! d’où les sautes d'humeurs.. d’où son charme aussi lol!

Merci Urgences Smile 
pour ce partage là mais aussi pour tout le reste.......
j'ai pris beaucoup de plaisir et de douleur également à venir sur ce fil,bien à l'image de l'amour,un mélange extrême,paradoxal (enfin à mon niveau!)
je t'aime /je te hais de t'aimer mais je t'aime quand même!Laughing un peu maso la nana mais je me sens vivante au moins et parfois à l'agonie......mais en vie et surtout le plus important ......avoir retrouvé ma capacité à aimer.. ....sans jamais avoir perdue celle de souffrir......
et même quand tout se passe bien......le temps ,c'est de lui dont je me méfie le plus....le temps de se lasser ou de lasser l'autre ,le temps de croire que c'est acquis et c'est déjà fini car rien n'est jamais acquis mais tout s'enfuis.....
pour moi ma pire peur......est d'aimer de nouveau,toujours aussi fort aussi longtemps mais que l'autre lui ne m'aime qu'un temps,un court instant ,celui d'entrevoir le bonheur,de le toucher enfin du doigt puis de le regarder s'évanouir vers d'autres horizons,d'autres passions tout aussi éphémères que peuvent être les illusions .....

MysticApocalypse
MysticApocalypse

Messages : 3476
Date d'inscription : 07/08/2012
Localisation : Dans la limite du stock de neurones disponibles.....

Revenir en haut Aller en bas

La timidité amoureuse... - Page 8 Empty Re: La timidité amoureuse...

Message par Invité le Dim 27 Oct 2013 - 6:35

urgences a écrit:
"
Avoir peur de le perdre

Aimer, c’est avoir peur. Tout le temps.
Alors si c'est ça, qu'est ce que je suis amoureuse !!!!!!!!!!!!! XD

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

La timidité amoureuse... - Page 8 Empty Re: La timidité amoureuse...

Message par urgences le Dim 27 Oct 2013 - 20:57

saltymbanque a écrit:on dirait que je serais un robot. Mais alors un vrai robot, sans neurones (que des circuits électriques répondant à des stimuli extérieurs) et que je n'aurais aucune émotion ressemblant aux émotions humaines. Pas de peur, pas de tristesse, pas de nostalgie, et pas cette incapacité pourrie à être incapable de profiter d'une soirée tout simplement parce que j'anticipe ou bien que je ressasse. Ou un mur de pierre. Pas de matière organique en tout cas, ça c'est l'échec assuré !!!
Je n'aurais pas l'impression d'avoir la guerre à l'intérieur tout le temps.

vivement que je retourne dans un endroit où ils/elles ne sont pas là, que je ne reçoive plus toutes ces informations par les pores de ma peau. ça brûle
Bonsoir saltymbanque,

Moi j'ai l'impression que tu es beaucoup plus humaines que la moyenne Smile
Parfois l'hypersensibilité et l'empathie peuvent nous desservir car les interactions avec les 'autres' deviennent sources de souffrances...

Un petit ajustement s'impose ... pour rendre les interactions.. avec les autres positives et épanouissantes... sunny 

urgences

Messages : 409
Date d'inscription : 22/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

La timidité amoureuse... - Page 8 Empty Re: La timidité amoureuse...

Message par urgences le Dim 27 Oct 2013 - 21:02


[/quote]Merci Urgences Smile 
pour ce partage là mais aussi pour tout le reste.......
j'ai pris beaucoup de plaisir et de douleur également à venir sur ce fil,bien à l'image de l'amour,un mélange extrême,paradoxal (enfin à mon niveau!)
je t'aime /je te hais de t'aimer mais je t'aime quand même!Laughing un peu maso la nana mais je me sens vivante au moins et parfois à l'agonie......mais en vie et surtout le plus important ......avoir retrouvé ma capacité à aimer.. ....sans jamais avoir perdue celle de souffrir......
et même quand tout se passe bien......le temps ,c'est de lui dont je me méfie le plus....le temps de se lasser ou de lasser l'autre ,le temps de croire que c'est acquis et c'est déjà fini car rien n'est jamais acquis mais tout s'enfuis.....
pour moi ma pire peur......est d'aimer de nouveau,toujours aussi fort aussi longtemps mais que l'autre lui ne m'aime qu'un temps,un court instant ,celui d'entrevoir le bonheur,de le toucher enfin du doigt puis de le regarder s'évanouir vers d'autres horizons,d'autres passions tout aussi éphémères que peuvent être les illusions .....

[/quote]
Bonsoir mumu,

je peux te dire que çà me fait le même effet ...

par contre pourquoi avoir peur de se lasser? car il m'a déjà parlé de çà en utiliser le même terme ...il se lasse de sa vie ou je ne sais quoi...
pourtant j'ai plus d'un tour dans mon sac lol!  ... mais voilà cette peur ou se sentiment de lassitude ...

Pourquoi? scratch 

urgences

Messages : 409
Date d'inscription : 22/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

La timidité amoureuse... - Page 8 Empty Re: La timidité amoureuse...

Message par urgences le Dim 27 Oct 2013 - 21:08

saltymbanque a écrit:
urgences a écrit:
"
Avoir peur de le perdre

Aimer, c’est avoir peur. Tout le temps.
Alors si c'est ça, qu'est ce que je suis amoureuse !!!!!!!!!!!!! XD

Tout le temps je ne penses pas....la peur ne ramène jamais rien de bon ...mais il y a plusieurs peurs je penses...

La peur paralysante... celle qui nous fait du tord...dû à un ou/des traumatismes qui viennent de je ne sais ou...

La peur de perdre l'autre car très faible estime de soi....donc sentiment malsain...relation malsaine...

La peur de perdre l'autre...car l'autre nous rend heureux! ...sentiment normal ..

En fait j'ai compris que sécurisé l'autre c'est bien ...mais pas à 100%... laissé on va dire 10% de 'pas acquis' ...d'insécurité pour maintenir l'attraction...sans que çà soit un jeu malsain de manipulation... c'est très subtil tous çà...et pas calculé ...

Enfin c'est l'impression, ou l'effet que çà m'a fait... Evil or Very Mad 

urgences

Messages : 409
Date d'inscription : 22/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

La timidité amoureuse... - Page 8 Empty Re: La timidité amoureuse...

Message par MysticApocalypse le Dim 27 Oct 2013 - 21:14

bonsoir Urgences.......ça c'est malheureusement le seul constat que j'ai pu faire de l'amour.....ils se lassent toujours.....j'ai été si souple et bienveillante qu'apparemment ce n'etait plus stimulant....je m'oubliais tellement pour l'autre que l'autre m'enoubliais......
mais j'aimerais croire que quelque part c'est differenttt,j'ose y croire sinon bah la lutte est inutile.....je me crée encore un espoir pour aller vers .........l'inconnu car j'ai changé,j'ai change de chemin aussi,j'ai agit differement ,comme je le sentais et non plus comme les autres voulaient que je sois.....
donc à actions differentes j'attends réactions différentes et surtout les résultats différents que j'ai visualisés mais la réalité reste encore à définir......
dsl si je fais du hors sujet,on va dire que ce soir je suis un peu" désorientée,perturbée" par certaines choses en cours que je ne comprend pas encore totalemùent!la subtilité ......il faut savoir la décrypter,je voulais de l'originalité là je crois que j'ai trouvé à la hauteur de ma vision.......Wink 
MysticApocalypse
MysticApocalypse

Messages : 3476
Date d'inscription : 07/08/2012
Localisation : Dans la limite du stock de neurones disponibles.....

Revenir en haut Aller en bas

La timidité amoureuse... - Page 8 Empty Re: La timidité amoureuse...

Message par urgences le Dim 27 Oct 2013 - 21:23

Ben la subtilité... c'est les couleurs Smile tout n'est pas noir ou blanc...? ben pour moi c'est un mélange de plusieurs couleurs ou de plusieurs composantes... exemple: prendre en considération les différences H/F, les attentes/ les besoins des deux personnes, des deux instincts respectifs..les codes dans les domaines amoureux aussi...et avec tout ce mélange/ composantes.. et bien à mon sens...on parvient à trouver un équilibre subtil ....une solution! ...une dynamique...etc

En tout cas c'est comme çà que je me la définis!..
Donc la parenthèse reste ouverte Wink

urgences

Messages : 409
Date d'inscription : 22/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

La timidité amoureuse... - Page 8 Empty Re: La timidité amoureuse...

Message par MysticApocalypse le Dim 27 Oct 2013 - 21:34

je ne peux qu'être d'accord sur ces points,reglages decodages,composition......tout un champs de nuances à exploiter oui......
c'est marrant aussi bien en écris que dans ma vie j'ai la tendance tres nette à laisser les parenthèses ouvertes......marrant......synchronicité aussi dans les réponses tout à l'heure avec la même "subtilité" évoquée........donc je dirais que oui nous semblons avoir la même façon d'appréhender les choses......Very Happy 
MysticApocalypse
MysticApocalypse

Messages : 3476
Date d'inscription : 07/08/2012
Localisation : Dans la limite du stock de neurones disponibles.....

Revenir en haut Aller en bas

La timidité amoureuse... - Page 8 Empty Re: La timidité amoureuse...

Message par urgences le Dim 27 Oct 2013 - 22:06

mumu117 a écrit:je ne peux qu'être d'accord sur ces points,reglages decodages,composition......tout un champs de nuances à exploiter oui......
c'est marrant aussi bien en écris que dans ma vie j'ai la tendance tres nette à laisser les parenthèses ouvertes......marrant......synchronicité aussi dans les réponses tout à l'heure avec la même "subtilité" évoquée........donc je dirais que oui nous semblons avoir la même façon d'appréhender les choses......Very Happy 
sunny 

urgences

Messages : 409
Date d'inscription : 22/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

La timidité amoureuse... - Page 8 Empty Re: La timidité amoureuse...

Message par Invité le Dim 27 Oct 2013 - 23:18

@Urgences;

y'a un truc qui me fait réagir. l'estime de soi. on en parle comme si ce devait être un sentiment intrinsèque à tout être humain, et il y en aurait plusieurs degrés de très faible à trop forte.

Mais très honnêtement, je ne peux concevoir l'être humain sans ses congénères. L'être passe par l'autre quel qu'il soit. L'estime qu'il a de lui même correspond alors à l'image que lui renvoie les autres et à son degré de correspondance avec l'image qu'ont voulu avoir de lui les êtres les plus proches, la famille certainement.

Je veux en venir à : l'estime de soi ne passerait elle pas nécessairement par l'intervention des autres ? Alors oui, je cherche dans le regard de l'autre une estime.
et pour faire dans le bas de plafond, une estime que j'ai trouvée de manière partielle et irrégulière dans les yeux de mon père. Lui même ayant une estime de lui assez ras des pâquerettes dans son genre.

Et c'est là qu'on arrive à : les filles ont une fâcheuse tendance à m'agacer (parce que me renvoient un regard dont je n'ai que faire ?) et je préfère largement m'entourer de garçons. Je me rends bien compte que c'est autrement valorisant ^^

Bref, rien de très extraordinaire on dirait ...

bonne nuit Wink (du coup est ce qu'avoir peur de perdre l'autre pour cause de faible estime de soi ou parce que l'autre est source de bonheur (source de bonne estime de ce fait) ne revient-il pas au même ?).
J'ai failli perdre mon père l'année de mes 16 ans. Entre problème de santé et tentative de suicide (on peut le mettre sur le compte de l'un ou l'autre ou les 2). Alors je crois que oui j'ai peur très peur de perdre les gens que j'aime. C'est une chose que je formule et que je dis. sans difficulté.

alors je sais pas très bien où je me/nous ai menés avec tout ça !!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

La timidité amoureuse... - Page 8 Empty Re: La timidité amoureuse...

Message par siamois93 le Dim 27 Oct 2013 - 23:35

@saltymbanque : Le risque d'une relation basée sur le besoin c'est évidemment le jour où ce besoin est comblé alors que devient ta relation ?

Cherche qui te rabaisse ton estime de toi, à part les autres nanas ?
Je veux dire aussi : «n'attend pas que les gens viennent te sortir du trou où tu t'enfonces. C'est en existant, en faisant ce que tu aimes, que tu gagneras ta propre estime de toi, ta connaissance intime de tes capacités. N'écoute pas tous ceux qui veulent te freiner, en général ce sont de mauvais conseils qui ne te renforcent pas»

Prends bien soin de ton père, on n'en a qu'un Smile
siamois93
siamois93

Messages : 6758
Date d'inscription : 03/04/2012

http://taijiquan.neuronnexion.fr

Revenir en haut Aller en bas

La timidité amoureuse... - Page 8 Empty Re: La timidité amoureuse...

Message par urgences le Lun 28 Oct 2013 - 8:41

@ saltymbanque,

Je penses que l'estime de soi, au début de sa propre vie (enfance et jeune adulte) passe par les autres...les parent..l'entourage direct..amis, école...etc.

Mais après cette période c'est nous même qui construisons notre propre estime ..nous en avons la possibilité... malgré les bagages qu'on trimbale avec nous.

C'est pour çà qu'on insiste en général pour dire, qu'il faut d'abord être heureux avec soi pour pouvoir l'être avec les autres ou l'autre..pour arriver à une relation épanouissante et non pas de dépendance...

Donc quand l'autre et source de bonheur ben oui mais à condition de l'être déjà jusqu'à un certaine dose...de sorte à vivre pleinement l'amour ...au lieu de le subir..


urgences

Messages : 409
Date d'inscription : 22/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

La timidité amoureuse... - Page 8 Empty Re: La timidité amoureuse...

Message par Invité le Lun 28 Oct 2013 - 10:30

pfff c'est encore tout parti ...

j'avais qu'à pas faire 3 trucs à la fois bien fait pour moi ... ^^

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

La timidité amoureuse... - Page 8 Empty Re: La timidité amoureuse...

Message par urgences le Mar 29 Oct 2013 - 22:38

Bonsoir,

J'aimerai revenir sur mon dernier message ..Evil or Very Mad 

En fait c'est facile de décortiquer, de comprendre les choses mais c'est dur de les intégrer dans sa vie...

En me relisant, çà m'agace un peux!!.. car il y a un décalage... Mad 
Voir de 'haut' ou de 'loin' une situation, une difficulté, ne la résout pas...d’où le proverbe: la réflexion inhibe l'action ..

On dis que la rencontre, c'est d'abord la rencontre de deux inconscients ...

Les gens en couples, ont ils tous fait un travail sur eux même?...........Loin de là!

Après sont il tous heureux? ............. loin de là aussi!

donc il y a à dire et à redire ...sur plusieurs niveaux..

enfin, vous voyez ce que je veux dire..

Mon post est venu plus par apport à la timidité amoureuses, ses blocages et surtout le fait quelle soit liée à un profil zèbre...du moins c'est ce que j'ai cru comprendre par apport à mon ex (je peux le dire maintenant )

Alors voilà Dent pétée 

urgences

Messages : 409
Date d'inscription : 22/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

La timidité amoureuse... - Page 8 Empty Re: La timidité amoureuse...

Message par Aethos le Mer 30 Oct 2013 - 11:44

La Timidité... amoureuse qui plus est... Comment signifier, car c'est bien de cela qu'il s'agit, à autrui, puisque c'est bien du rapprochement à autrui dont il est question, signifier à autrui le sens que je donne à mon rapprochement, ou à ma volonté de rapprochement...

La timidité, subtil mélange entre un inconscient déterminé par une foulitude de bonnes ou mauvaises raisons, qui prend le pas sur un conscient trop souvent imbus de ses propres compétences... pour finalement ignorer l’autre au profit de sa propre protection...

Car la timidité est bien le symptôme d'une peur, qui peut d'ailleurs être particulièrement saine...puisqu'il n'y a pas de courage sans peur ;-)... cette peur...

1. peur de perdre quelque chose (l'égo? la fierté? l'image déjà vacillante que l’on a de nous même?) si jamais on se prenait un vent... Cette même peur qui habite tout le monde quand il y a une demande explicite de quoi que ce soit de se faire servir un refus magistral.... parfaitement légitime en ce sens que l'autre n'est pas tenu de répondre à nos besoins! Ou envies! Cela expliquerait pourquoi tout le monde déteste tant avoir à demander ou reconnaître qu'il a a demander quelque chose, ceci le rendant "dépendant" de l'altérité... Ce qui est encore plus drôle,c'est que les plus indépendant ceux justement ceux qui craignent le plus cela, sachant pertinemment que l’altérite participe à leur propre définition...

2. peur de perdre quelque chose que l'on a pas encore... anticipation de la rupture du lien social établi dans ce rapport magnifique d'identité à l'autre... Donc plutôt que d'avoir mal, ben pourquoi pas, de toute façon je ne perds rien qui ne soit... donc... je ne peux être que gagnant d'un bonus dont je ne connais pas encore la nature ;-) ni l'intensité...

3. Peur de s'ouvrir à l'autre alors car cela lui conférerait un pouvoir sur nous-même? Foutaise... l'autre ne peut rien contre moi que je lui ai antérieurement autorisé... Celui qui prend ce que je lui donne ne peut définitivement prendre que ce que je lui donne, rien de plus, rien de moins... ne pas avoir peur de voir l'autre partir avec que l'on a voulu lui donner... rien ne nous y oblige... sinon l'altérité elle-même, ce "ce qui n'est pas nous" si brillant et attirant, justement pour savoir un peu mieux qui nous sommes... Mais cessons d'accuser l'autre de tous les maux lorsqu'il s'en va avec notre cadeau... car en définitive il n'a fait que profiter... pas abuser... Et lorsque spontanément nous donnons plus que ce qui est demandé, cela est de notre fait et de notre fait strictement... soyons en responsable de cela...et plus magnifique encore, ce qui fut donné...peut encore l'être... Rien ne se perd... rien...

La timidité amoureuse semble être de ces angoisse d'anticipation, liée aussi bien à l'image que nous avons de nous-mêmes qu'au souci de plaire à ceux qui nous plaisent... Or rien ne peut se produire autrement que comme il se produit précisément au moment ou cela se passe... l'anticipation des possibles et l'accumulation formidables de connaissances concernant le problème aboutissant systématiquement à cette même conclusion... Tient, ce n'est pas le cas d'école que j'ai appris"... Rien ne sert de résoudre un problème avant sa venue et sa composition sera toujours propre au contexte dans lequel il se déroule...

La proaction, afin de transcender la timidité au sens large serait de considérer que je ne peux perdre ce que je ne possède pas... et je ne possède pas plus l'autre que finalement je doive dépendre de son jugement et du truchement de son bon vouloir...
IL est certes déplaisant de prendre des vents et des râteaux... mais comme à l'euromillions... tous les gagnants ont tenté leur chances ;-)

Le vrai souci? Si l'autre n'est pas tenu de répondre à nos besoins mais que j'ai intrinsèquement besoin de l'altérité pour vivre et non pas survivre, ce dont beaucoup se contente aujourd'hui... comment faire en sorte que l'autre se sente l'envie de répondre à ses besoins?

A force de prétendre à l'indépendance, n'avons-nous pas fait de l'autre un ersatz de quelque chose dont nous pourrions-nous passer sous prétexte d'être libre? Drôle de voir justement tous ces libres se battre jusqu'à la moëlle pour tenter de l'être...
Toujours et encore le lien... lien social, amoureux, identitaire, énergétique... ce que vous voulez quoi... et cette peur immonde et angoisse sourde et battant les tempes de le perdre... nous sommes le lien, mais nous ne le possédons pas... voilà ma conclusion... nous sommes des vecteurs... et ce lien nous préexiste comme il nous survivra surement... par contre, se dire qu'il est bon de faire son deuil et d'accepter que toute chose soit finie parce qu'elle a commencé... cela évite de trop penser à ce moment ou les choses finiront puisqu’elles le sont déjà, je n'en possède ni le moment, ni la manière ni le lieu.... Un événement à venir mais qui ne s'est pas encore produit et à ce titre là, qui ne mérite absolument pas mon attention...

Combien de fois la peur d'une chose devient son objet? La peur du refus, du rejet... qui se transforme en refus ou en rejet... Si la peur est seule... alors il n'y aura aucun courage... mais si nous demeurons les sujets de nos timidité, phobies, angoisses...alors seulement nous assurons ce que nous voulons et ferons en sorte de les dépasser...

Je ne sais pas...c'est que ma vie m'a appris... je ne fais pas partie de ceux vers qui on venait... je ne faisais pas partie de ceux que l'on admire à priori... par contre a posteriori, et après fait en sorte d'obtenir ce que je voulais (toujours dans le respect enfin le plus souvent et dans la conscience de l'autre) et bien je peux dire que malgré les douleurs et les refus... je me suis donné les moyens finalement...

Jouer un rôle, ce n'est pas se travestir... jouer un rôle c'est connaître le sien... et toute pièce de théâtre à son orientation... un sens, une amplitude, une force et une direction... vecteur... La réflexion tue la spontanéité humaine qui est souvent la plus créatrice de toute... tant du point de vue social qu'amoureux... et j'en fais continuellement les frais... mais que n'ai-je compris que l’autre voulait me céder son propre pouvoir, sa propre liberté de choix, par simplicité et par confort...

Si la séduction est un ascendant... je la rejette, si l'envie est un pouvoir, je la rejette... je hais le pouvoir autre que celui de me contrôler moi-même...et personne ne m'a jamais contrôlé comme je l'ai fais... et la timidité se contrôle...

Je ne dis pas que je contrôle tout et que je ne me lâche jamais... mais que par contre je contrôle ce que je peux de moi, en bien comme en mal plutôt...et en cela, je crois que je peux parfois plus que d'autre qui à mon sens auraient mieux fait de se contrôler un peu plus... il est trop facile d'avoir du pouvoir sur les autres... de leur faire croire qu'ils nous aiment, de leur faire croire qu'ils sont séduits, de leur donner des envies, des idées... toutes celles-là devenant par processus d'imbibance assez rapidement les leurs croient-ils, jusqu’au moment ou ils ouvrent les yeux et se détournent de ce qu'il réalise n'avoir pas été de leur fait...et ils recommencent.... jusqu'à en crever, tant ils s'attachent à être séduits...

Mais quelle conscience ont-ils des autres ces gens, si sûrs d'eux-même qu'il faille aller les chercher sans arrêt? Hein? Si je reste immobile aujourd'hui, ce n'est pas que je me considère mieux ou moins bien qu'un autre, c'est simplement que je me substituerait plus jamais à la volonté de l'autre...c'est trop facile... Je préfère rester seul que de me retrouver entouré de gens que j'aurais du attirer avec force démonstration pour qu'ils viennent....comme on nourrit les sangliers à coup de mais... ou comme le dresseur obtient des comportement par conditionnement.... ridicule... serait-cela la séduction?

Je préfère la timidité des gens bien, que je dépasse souvent... qui alors, sous leurs abords discrets et fins se montrent souvent plus volontaires et capables de choisir leur vie que leurs pairs trônant et attendant patiemment la visite d'une plèbe qu'ils pourraient vulgairement écarter... Tant ils se gargarisent alors d'être désirés... La valeur d'une vie est la même qu'une autre...que celui éconduit, ce qu'il a le droit de faire, le fasse en âme et conscience et qu’ils prennent ainsi le recul nécessaire pour formuler les chose de manière humainement adéquate...

Nombreux sont les timides qui gagneraient à être connus de toutes et tous...et j'ai été timide plus souvent quà mon tour: peur de ne pas plaire, peur de faire faux, peur d'être éconduit, peur de toutes et tous... pourtant à chaque fois une petite voix: Qu'à tu as perdre de ce que tu ne possède pas... En y allant tu ne peux que "gagner" quelque chose, rien perdre... Vas-y boudiou... arrête de cogiter et fonce, c'est maintenant pas après...et pourtant les jambes tremblantes, l'adrénaline... la sueur.... mais toujours cette petite idée... qui trotte qui trotte... tu as tout à gagner... Au travail, dans la vie, avec les gens...

Aethos
Aethos

Messages : 724
Date d'inscription : 19/12/2012
Age : 39
Localisation : Suisse - Nyon

Revenir en haut Aller en bas

La timidité amoureuse... - Page 8 Empty Re: La timidité amoureuse...

Message par Traockl le Mer 30 Oct 2013 - 13:13

@ Athenos,
Certes je ne suis pas d'accord avec tous ce que tu dis, mais ce ne sont pas les points principaux, le fait est que le fond de ton texte ci-dessus est concrètement, je pense, un réel palliatif de la timidité, quelle qu'elle soit.

Cependant un petit bémol que j'aimerais ajouter, parfois cette timidité devient maladive (dans le sens ou elle devient incontrôlable, parfois sous forme de blocage) et donc plus que compliquée à surpasser.

Un peu comme une arachnophobie, on peut en guerrir mais je crois qu'il faut passer par plus d'étapes qu'une simple réalisation des faits que tu évoques.

Autrement, ton discours se tient parfaitement, d'après moi, et même si c'est un fait que j'avais déjà plus ou moins remarqué, le fait de le lire, si détaillé et posé, saura peut-être me faire passé une des étapes. nécessaires.
Traockl
Traockl

Messages : 1870
Date d'inscription : 06/10/2013
Age : 33
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

La timidité amoureuse... - Page 8 Empty Re: La timidité amoureuse...

Message par Aethos le Mer 30 Oct 2013 - 14:27

@Traockl...
ENcore une fois mon discours a dépassé ma pensée ;-)... Je vais faire amende honorable car cela me semble essentiel... Je ne décrie pas celui qui est "tétanisé" par la peur... c'est une réaction physiologique "normale" qui peut avoir une vocation de survie psychique essentielle... le tout est de savoir pourquoi, dans le champ des réactions physiologiques possibles, c'est préférentiellement celle-ci qui s'active plutôt qu'une autre... Donc je sais bien que la peur peut immobiliser et tu le remarquais très justement, ce que j'ai posé plus haut est le strict palliatif à mes propres craintes... stratégie comportementale plus ou moins consciente développée afin de contourner, dépasser, résoudre un problème intrinsèque lié tant à mon subconscient qu'à mon vécu.

Je pense en effet que l'activation de ce type privilégié de réactions (catatonie; tétanisation du sujet; etc.) par est bel et bien de produit de sa condition neuro-psychique et de son historique en tant qu'elle apparaît, non comme une solution qui maximisera les bénéfices vitaux du sujet, mais bien comme une minimisation simplificatrice des dangers encouru et donc, un retour à un état psychomoteur tolérable pour le sujet... et ce de manière automatique et quasi systématique... On parle d'angoisse irrationnelle justement parce que les réactions physiologiques associées sont souvent du fait de l'inconscient et non de la part consciente du sujet...

Est-il donc possible de museler son inconscient? Je pense que oui, non en accroissant ses connaissances ou sa conscience à proprement parler, mais bien en descendant à un niveau de perception immédiat des phénomènes qui se produisent... la réaction et la réactivité de l'individu étant alors pleinement opérationnelle en cas de sollicitation ou de nécessité considérée alors, par le subconscient lui-même comme vitale...

Tu as raison en ceci, je suis timide et ai développé des stratégie pour dévier cela... je suis un déviant de toute façon, subversif et incontrôlable souvent ;-) enfin, pour les autres hein...
Mais le blocage je connais bien...la catatonie intellectuelle qui me bloque sur une idée, un truc mental...ou je n'arrive à m'en dépêtrer que lorsque mon conscient a décidé souvent assez arbitrairement qu'il avait compris...Sinon, pas moyen que je lâche l'affaire et cela me porte préjudice quotidiennement dans ma relation aux gens, dans le pro comme dans le privé... A croire que mon conscient et mon inconscient refont Verdun au quotidien...

Ce que je veux vous dire à toutes et tous... c'est que non seulement:
- les choses ne valent pas la peine d'être faites... elles en valent le plaisir...
- que tout plaisir inattendu est souvent la plus belle des preuves que nos douleurs ou nos craintes, ne sont non pas infondées, mais bien pâles en comparaison des "bénéfices" de la vie... à condition de se laisser la chance...non parce qu'on le vaut, mais bien parce que l'on en a envie...

Amicalement...
Aethos
Aethos

Messages : 724
Date d'inscription : 19/12/2012
Age : 39
Localisation : Suisse - Nyon

Revenir en haut Aller en bas

La timidité amoureuse... - Page 8 Empty Re: La timidité amoureuse...

Message par urgences le Mer 30 Oct 2013 - 22:45

Jouer un rôle, ce n'est pas se travestir... jouer un rôle c'est connaître le sien... et toute pièce de théâtre à son orientation... un sens, une amplitude, une force et une direction... vecteur... La réflexion tue la spontanéité humaine qui est souvent la plus créatrice de toute... tant du point de vue social qu'amoureux... et j'en fais continuellement les frais... mais que n'ai-je compris que l’autre voulait me céder son propre pouvoir, sa propre liberté de choix, par simplicité et par confort...
Bonsoir Aethos,

Je suis tout à fait d'accord avec toi,
Dans les domaines amoureux nous avons un rôle à jouer...et la réflexion aussi profonde ou grande ou pertinente soit elle ne changement pas à ce fait!...cette réalité humaine?..


Si la séduction est un ascendant... je la rejette, si l'envie est un pouvoir, je la rejette... je hais le pouvoir autre que celui de me contrôler moi-même...et personne ne m'a jamais contrôlé comme je l'ai fais... et la timidité se contrôle...

Je ne dis pas que je contrôle tout et que je ne me lâche jamais... mais que par contre je contrôle ce que je peux de moi, en bien comme en mal plutôt...et en cela, je crois que je peux parfois plus que d'autre qui à mon sens auraient mieux fait de se contrôler un peu plus... il est trop facile d'avoir du pouvoir sur les autres... de leur faire croire qu'ils nous aiment, de leur faire croire qu'ils sont séduits, de leur donner des envies, des idées... toutes celles-là devenant par processus d'imbibance assez rapidement les leurs croient-ils, jusqu’au moment ou ils ouvrent les yeux et se détournent de ce qu'il réalise n'avoir pas été de leur fait...et ils recommencent.... jusqu'à en crever, tant ils s'attachent à être séduits...

Mais quelle conscience ont-ils des autres ces gens, si sûrs d'eux-même qu'il faille aller les chercher sans arrêt? Hein? Si je reste immobile aujourd'hui, ce n'est pas que je me considère mieux ou moins bien qu'un autre, c'est simplement que je me substituerait plus jamais à la volonté de l'autre...c'est trop facile... Je préfère rester seul que de me retrouver entouré de gens que j'aurais du attirer avec force démonstration pour qu'ils viennent....comme on nourrit les sangliers à coup de mais... ou comme le dresseur obtient des comportement par conditionnement.... ridicule... serait-cela la séduction?

Je préfère la timidité des gens bien, que je dépasse souvent... qui alors, sous leurs abords discrets et fins se montrent souvent plus volontaires et capables de choisir leur vie que leurs pairs trônant et attendant patiemment la visite d'une plèbe qu'ils pourraient vulgairement écarter... Tant ils se gargarisent alors d'être désirés... La valeur d'une vie est la même qu'une autre...que celui éconduit, ce qu'il a le droit de faire, le fasse en âme et conscience et qu’ils prennent ainsi le recul nécessaire pour formuler les chose de manière humainement adéquate...

Nombreux sont les timides qui gagneraient à être connus de toutes et tous...et j'ai été timide plus souvent quà mon tour: peur de ne pas plaire, peur de faire faux, peur d'être éconduit, peur de toutes et tous... pourtant à chaque fois une petite voix: Qu'à tu as perdre de ce que tu ne possède pas... En y allant tu ne peux que "gagner" quelque chose, rien perdre... Vas-y boudiou... arrête de cogiter et fonce, c'est maintenant pas après...et pourtant les jambes tremblantes, l'adrénaline... la sueur.... mais toujours cette petite idée... qui trotte qui trotte... tu as tout à gagner... Au travail, dans la vie, avec les gens...
Je remarque aussi cette conscience chez certaines personnes (dont je fait partie d'ailleurs Smile)
Ce souci de savoir ou se trouve le légitime de la manipulation... jusqu’à quel point peut on influencer l'autre?

A mon avis, jusqu'au point que l'autre tolère! ...je précise dans le 'jeu amoureux' ...
se faire aimer peut paraitre hypocrite,  voir malsain...comme se rabaisser...contre sa propre nature...blessant pour son orgueil et son amour propre ... pourtant non ... chaque chose à sa place et il faut donc prendre cette 'situation'  comme un jeu léger! ... pas de grand enjeu ...juste vivre l'instant et l'apprécier à çà juste valeur ..relativiser! encore et toujours..

Relancer l'autre c'est toute la problématique de ma relation qui à échouée du moins au jour d’aujourd’hui .. il était devenu trop fermé ..mais bon je me dis que c'était sa méthode pour rompre ...

Nous avons des codes de société et par apport à notre nature profonde...des codes qui existes depuis des centaines de milliers d'années... une forme de langue universelle...ancré en chacun de nous ... on demande qu'a communiquer finalement Smileà lancer les passerelles et à interagir avec l'autre... pourquoi renier cette langue? cette si vieille langue!!..il faut lancer les cordes et pis c'est tout Wink

concernant le pouvoir... je te comprends parfaitement bien ...
L'homme en question aussi n'aime pas le pouvoir, s'il sent un centième de je ne sais quoi d'obligation, il perd toute motivation.... Obligation et pouvoir semble donc être intimement liés...

Alors qu'on amour il s'agit d'attraction et d'envie ... donner à l'autre l'envie de nous aimer...
de nous comprendre...de nous relancer quand il sens le besoin/ l'envie..

C'est pour çà qu'il parait que l'un des bienfaits du fait d'être en couples et celui d'apprendre la tolérance ...

urgences

Messages : 409
Date d'inscription : 22/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

La timidité amoureuse... - Page 8 Empty Re: La timidité amoureuse...

Message par Invité le Jeu 31 Oct 2013 - 12:37

éclair de lucidité :

se rappeler qu'amour et envie de lire à tout prix chez l'autre qu'on plaît ou qu'on peut lui plaire sont deux choses très différentes.

In that case - and in that case only - laisser tomber et accepter l'amitié (que je ne peux concevoir pourtant sans un contact quasiquotidien, donc pas encore trouvé la solution ... réfléchir, réfléchir, chercher, chercher)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

La timidité amoureuse... - Page 8 Empty Re: La timidité amoureuse...

Message par urgences le Jeu 31 Oct 2013 - 21:22

saltymbanque a écrit:éclair de lucidité :

se rappeler qu'amour et envie de lire à tout prix chez l'autre qu'on plaît ou qu'on peut lui plaire sont deux choses très différentes.

In that case - and in that case only - laisser tomber et accepter l'amitié (que je ne peux concevoir pourtant sans un contact quasiquotidien, donc pas encore trouvé la solution ... réfléchir, réfléchir, chercher, chercher)
Bonsoir,

Je suis d'accord avec toi..

Je parle du cas ou on à dépassé la première étape...ou l'autre nous as déjà fait part de ses sentiments...au début d'une relation en générale...

Après la période magique s'en suit une nouvelle étape celle de la stabilisation ou de la rupture... Evil or Very Mad 
Celle ou tu as une idée plus précise sur les qualités et les défauts de la personne...ou les premières disputes arrivent... celle ou on reviens un peux sur terre Neutral ..

Comme tu dis ...on se pose des questions...amour ou amitié? ... on avance ou pas? sommes nous si amoureux que çà ou pas! ...
Il y a pourtant ceux qui vivent des amours fusionnels et donc çà coule de source...

Alors je ne sais pas quoi penser ... sauf que c'est bizarre de couper net avec une personne qu'on apprécie et qui nous apprécie malgré les apparence...tous mes amis et connaissances me relance pour savoir ce que je deviens, mariée ou pas encore..parfois des connaissances qui remonte au lycée s'intéresse à ce que je deviens ...

...lui rien!... c'est un peux triste je l'avoue et même que çà me touche.. Crying or Very sad 

Je ne comprends pas ...j'ai beau décortiquer ...il y a un truc que je ne comprends pas ou peut être que je n'accepte pas... Sad 









urgences

Messages : 409
Date d'inscription : 22/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

La timidité amoureuse... - Page 8 Empty Re: La timidité amoureuse...

Message par MysticApocalypse le Jeu 31 Oct 2013 - 21:36

je me suis dis ces jours derniers que je n'avais plus rien à partager ici ,qie je ne devais plus m'y interesser,que je ne devais plus me sentir concerner car ici beaucoup d'espoirs et de craintes ont été laissées.....pour moi c'est l'heure du desespoir,des larmes amères d'un coeur blessé mais quand je te lis urgences.....bah ça me rappelle qu'on lâche pas facilemment le morceau....en tout cas moi ,même quand je laisse tomber ,je continue d'aimer encore ,je ressasse tout le négatif pour être sûre qu'il n'en reste rien de positif sur lequel une fois de plus m'accrocher en vain....encore car je suis et je crois que tu es comme moi aussi bien côté sentiment qu'autres,nous sommes persévérentes et courageuses(nayons pas peur de le dire)mais hélas la persévérance doit trouver ses limites quand elle méne à chaque fois à la souffrance.....
dsl si je suis négative ce soir mais on va dire que les remparts desrrières lesquels je suis retournée sont bien plus rassurants que l'espoir .....d'être encore déçue et non aimée en retour.....
mon amour n'est pas desirable.......
MysticApocalypse
MysticApocalypse

Messages : 3476
Date d'inscription : 07/08/2012
Localisation : Dans la limite du stock de neurones disponibles.....

Revenir en haut Aller en bas

Page 8 sur 11 Précédent  1, 2, 3 ... 7, 8, 9, 10, 11  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum