Orage orange.

Page 6 sur 22 Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 14 ... 22  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Orage orange.

Message par Boitachat le Jeu 5 Sep 2013 - 21:12

Ma mère était malade, syndrome de Münchhausen par procuration (et très violente avec moi, elle me battait régulièrement pour rien, son humeur instable suffisait)
J'ai eu la "chance" de ne pas subir ça. C'est terrible, ce que tu racontes, Mary. En ce qui me concerne, je ne m'imagine pas en parler non plus. Commencer à dénouer les fils  c'est vraiment étrange...  Des impressions que le sont de moins en moins. Des incohérences de plus en plus flagrantes. Quand je pense au nombres de fois ou j'ai été réduit par ma propre mère  à me penser attardé, débile, moins que rien parce que je n'étais pas comme les autres. Les autres ceci, les autres cela. Mais je ne faisais rien de mal, moi !

Zut, tiens. (je reste poli, c'est public, ici...)

Merci pour tes encouragements Mary, ils arrivent toujours quand il faut... Very Happy

Boitachat
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1143
Date d'inscription : 31/07/2013
Age : 36
Localisation : Au fond du couloir, à gauche de l'infini.

http://www.defilmince.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Orage orange.

Message par Invité le Ven 6 Sep 2013 - 9:04

Boitachat a écrit: Quand je pense au nombres de fois ou j'ai été réduit par ma propre mère  à me penser attardé, débile, moins que rien parce que je n'étais pas comme les autres. Les autres ceci, les autres cela. Mais je ne faisais rien de mal, moi !
Moi, j'étais "mauvaise" selon ses dires... il est vrai que je pointais ce qui n'allait pas et que, franche et brute de décoffrage, je le disais ! Forcément, j'étais pas une gentille fifille qui se laissait faire... Et je lui "portait l'oeil" là aussi, je voyais bien que leurs plans débiles n'allaient pas marcher et comme je le disais ben.. c'était de ma faute quand ça ne marchait pas, CQFD.

Boitachat a écrit: Merci pour tes encouragements Mary, ils arrivent toujours quand il faut... Very Happy
Very Happy

Continue, tu es sur la bonne voie Smile Elle n'est pas des plus faciles mais tu seras bien mieux après ! Foie de Mary (heu non.. foi) lol! 

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Orage orange.

Message par mort vivant le Ven 6 Sep 2013 - 9:57

Moi je pensais m'appeler "insolent" durant toute mon enfance. et par tout le monde, autant la famille que la scolarité. Et ça continue... Pas grave on s'habitue.
Boitachat a écrit:
Quand je pense au nombres de fois ou j'ai été réduit par ma propre mère  à me penser attardé, débile, moins que rien parce que je n'étais pas comme les autres. Les autres ceci, les autres cela. Mais je ne faisais rien de mal, moi !
Les autres sont toujours mieux de toute façon, je l'ai appris très tôt comme toi.
Et Mary si ce n'est de ta faute, la faute à qui alors??? 2nd degré 

Courage Boitachat

mort vivant
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 84
Date d'inscription : 02/09/2013
Age : 42
Localisation : entre deux mondes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Orage orange.

Message par Invité le Ven 6 Sep 2013 - 10:57

mort vivant a écrit: Et Mary si ce n'est de ta faute, la faute à qui alors??? 2nd degré   
Hé hé... la faute à cet abruti de Papero Piero Groumph   Calimero

 Pété de rire 

(n'empêche ça ressemble vachement au petit zèbre isolé, comme moi, cette histoire... http://fr.wikipedia.org/wiki/Calimero_%28personnage%29 pas étonnant que je l'adorais Razz ).

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Orage orange.

Message par Boitachat le Ven 6 Sep 2013 - 20:13

Forcément, j'étais pas une gentille fifille qui se laissait faire...
Jamais je n'aurais osé me rebeller... À côté de ça j'ai absorbé la souffrance, la colère et tous les débordements émotionnels de ma mère. Sans broncher. J'ai pris sur moi. Le moindre geste, la moindre parole un peu hors du cadre et j'avais le droit en réponse à un déchaînement de colère hyper culpabilisant. Une parfaite éponge. J'étais tendu en permanence en sa présence. Et je suis devenu ce qu'on attendait de moi. C'est clair que c'est très dur à avaler, mais je vois bien sur quelle libération ça va déboucher.

Moi je pensais m'appeler "insolent" durant toute mon enfance. et par tout le monde, autant la famille que la scolarité. Et ça continue... Pas grave on s'habitue.
Plutôt que montrer certaines facettes de ma personnalité, je me suis énormément contenu... Le problème c'est que c'est devenu un réflexe maintenant, au point de ne plus réussir à faire confiance à mes propres intuitions, de ne plus savoir ce que je pense réellement.





Boitachat
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1143
Date d'inscription : 31/07/2013
Age : 36
Localisation : Au fond du couloir, à gauche de l'infini.

http://www.defilmince.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Orage orange.

Message par Invité le Ven 6 Sep 2013 - 21:47

Boitachat a écrit:Jamais je n'aurais osé me rebeller...  À côté de ça j'ai absorbé la souffrance, la colère et tous les débordements émotionnels de ma mère. Sans broncher. J'ai pris sur moi. Le moindre geste, la moindre parole un peu hors du cadre et j'avais le droit en réponse à un déchaînement de colère hyper culpabilisant. Une parfaite éponge. J'étais tendu en permanence en sa présence. Et je suis devenu ce qu'on attendait de moi. C'est clair que c'est très dur à avaler, mais je vois bien sur quelle libération ça va déboucher.
Ah ouais... moi aussi, je vois ça !

Plutôt que montrer certaines facettes de ma personnalité, je me suis énormément contenu... Le problème c'est que c'est devenu un réflexe maintenant, au point de ne plus réussir à faire confiance à mes propres intuitions, de ne plus savoir ce que je pense réellement.
Merci le faux-self lol! 

Perso, je ne savais plus QUI j'étais... Pour le moment, je suis entre les deux, à la fois ce faux-self et juste moi. Je crois que je commence à intégrer cette partie de moi que j'avais niée, reniée. Mais je reste vigilante car j'ai l'impression que ce faux-self se bat bien. Parfois, je remets en cause cette douance, je me sens à nouveau illégitime, c'est là que je dois faire un effort sur moi-même pour m'obliger à m'accepter, et d'autres fois ça va bien. Je n'ai pas encore terminé ma révolution, des années de reniement ne s'effacent pas comme ça.







Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Orage orange.

Message par Boitachat le Sam 7 Sep 2013 - 7:00

Perso, je ne savais plus QUI j'étais... Pour le moment, je suis entre les deux, à la fois ce faux-self et juste moi. Je crois que je commence à intégrer cette partie de moi que j'avais niée, reniée. Mais je reste vigilante car j'ai l'impression que ce faux-self se bat bien. Parfois, je remets en cause cette douance, je me sens à nouveau illégitime, c'est là que je dois faire un effort sur moi-même pour m'obliger à m'accepter, et d'autres fois ça va bien. Je n'ai pas encore terminé ma révolution, des années de reniement ne s'effacent pas comme ça.
Ça me rassure un peu ce que tu dis... Je me cherche depuis les premiers murmures. Mais je sens bien que le faux self domine encore bien. Cela dit, j'ai l'impression de parvenir à percevoir mon vrai moi quelque part de temps en temps. Celui, débarrassé des tensions, qui laisse courir les émotions comme partie intégrante de son être et non plus comme une masse honteuse à cacher sous le tapis. Ce n'est peut-être pas cela, mais quand je l'aperçois, j'ai bien envie de lui ouvrir la porte. Et là, paf ! Le faux-self me claque la porte au nez.

Je ne parle pas même pas de légitimité... On va dire que c'est plutôt vacillant Razz 
J'ai une part si énorme de moi à accepter... Heureusement que je peux me raccrocher à certains faits objectifs qui me permettent de me dire que tout ceci ne peut pas être complètement faux. Mais même ça, suivant l'humeur, ça demande un certain effort...(et c'est peu de le dire Wink )

Boitachat
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1143
Date d'inscription : 31/07/2013
Age : 36
Localisation : Au fond du couloir, à gauche de l'infini.

http://www.defilmince.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Orage orange.

Message par Invité le Dim 8 Sep 2013 - 19:24

.


Dernière édition par Fabuliotte le Lun 13 Jan 2014 - 6:13, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Orage orange.

Message par Invité le Lun 9 Sep 2013 - 14:24

.


Dernière édition par Fabuliotte le Lun 13 Jan 2014 - 6:13, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Orage orange.

Message par Boitachat le Lun 9 Sep 2013 - 16:58

Fabuliotte a écrit:Doublement bienvenue à la maison Boitachat.
Merci pour ce message très réconfortant... Comme je ne suis pas un menteur (enfin, pas toujours), je suis bien obligé d'admettre que ça me fait très plaisir de lire ça...

Fabuliotte a écrit:Et me voilà prête à tomber de ma chaise...
C'est si... renversant ? Il est vrai qu'on se livre plus facilement par écrit, de façon anonyme que devant des tas de gens qu'on ne connaît pas, malgré le petit quelque chose de familier... Bon pour l'anonymat, maintenant, c'est râpé...

Et avoir la force de laisser de la place au silence.
Le droit au silence... Enfin...

J'espère que tu vas trouver le courage de passer ces maudits tests.
J'y travaille. Je suis censé réussir à me convaincre que je peux les réussir pour les passer. Ça ne va pas être du gâteau... Je n'arrive pas à me sortir de l'esprit que je ne suis qu'un affreux fabulateur. Même en sortant de chez la psy, je suis resté dubitatif. Comment peut-elle faire des déductions pareilles avec des éléments aussi légers ? Avant d'aller la voir, je pensais qu'il suffisait qu'un psy pointe son doigt sur quelques rayures pour redonner confiance. Finalement, ce n'est pas si simple...

Mais en même temps, de manière très paradoxale, j'ai l'impression que son discours est en train de faire son petit effet en arrière-plan...

Mais ce n'est en rien de la lenteur.
Je suis en train de me rendre compte du contraire, effectivement. Je me souviens maintenant que dès qu'il s'est mis à argumenter, la négation s'est affichée de manière fulgurante. Sauf qu'un réflexe conditionné m'a fait mettre tout ça de côté. Je ne l'avais pas oublié, mais je refusais d'y penser.

je prévois d'aller faire un tour du côté de l'inhibition intellectuelle...
Plus ça va, plus c'est une piste qui me semble sérieuse. Sans trop savoir pourquoi, certains textes sur le complexe de l’albatros m'ont fait un drôle d'effet... Au fur et à mesure que les choses s'éclairent, je m'aperçois que cette méfiance des intuitions me poursuit depuis toujours et qu'elle est peut-être à l'origine de ma relative lenteur. Je prends de plus en plus conscience des moments où je m'interdis de penser. C'est peut-être justifié, ce ne sont peut-être pas des intuitions mais juste les réflexes d'un esprit de contrariété systématique mais j'ose au moins me poser la question (ce qui est déjà pas mal !).

L'idée étant de retrouve une vraie vivacité d'esprit et d'en faire quelque chose d'intéressant pour moi et les autres.
Et donc de réussir à la comprendre et à la prendre pour ce qu'elle est...

Au plaisir de se recroiser ici ou ailleurs.
Vu le programme de l'ADZBQSSRETCEBH, c'est plutôt bien parti. Il faudra juste réussir à inhiber le sauvage...

À très bientôt Very Happy 



Boitachat
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1143
Date d'inscription : 31/07/2013
Age : 36
Localisation : Au fond du couloir, à gauche de l'infini.

http://www.defilmince.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Orage orange.

Message par Invité le Lun 9 Sep 2013 - 17:17

.


Dernière édition par Fabuliotte le Lun 13 Jan 2014 - 6:14, édité 6 fois (Raison : Reformulation...)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Orage orange.

Message par Invité le Lun 9 Sep 2013 - 19:33

Je suis d'accord avec vous : ce n'est pas de la lenteur mais de l'inhibition intellectuelle et si tu passes ton test, tu vas vite le voir !

C'est seulement en passant le test que je me suis rendue compte de deux choses énormes (chez moi) :

- le manque de confiance en soi : j'avais les bonnes réponses mais je "devais" vérifier deux à trois fois.. je te dis pas le temps perdu (malgré la psy qui m'enjoignait à donner mes réponses du tac au tac). Le pire étant bien sûr que pour la très grande majorité la réponse initiale était juste (du coup je n'ai fait que 123 en performance et un petit pavé de la psy pour expliquer le contexte);

- l'inhibition qui "vide" le cerveau : par deux fois, lors du test, elle m'a parlé (gentiment hein.. juste pour dire un truc mais au mauvais moment, résultat : j'étais tellement perturbée que je ne pouvais rien sortir du tout ! obligée de me calmer avant de poursuivre le test..).

C'est là que j'ai compris quels effets pouvaient avoir sur moi le regard de l'autre et ses remarques (je comprends mieux que je me taise en public et que je n'ai souvent comme "rien à dire" alors que c'est faux, j'ai des tas de connaissances et d'arguments mais impossible de les solliciter au bon moment).

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Orage orange.

Message par itiz le Lun 9 Sep 2013 - 19:58

Salut! cha emboîte par ici! moi aussi, tout lu! je t'envie en tout cas de te raconter ainsi, moi, je n'y arrive pas...et pourtant! tout chat me parle beaucoup (et je souris parfois, si si, ça fait tellement de bien de se re connaître)...
En tout cas, ravie de la rencontre et à bientôt autour du citron de Fab!

itiz
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1190
Date d'inscription : 30/10/2011
Age : 58
Localisation : Bretagne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Orage orange.

Message par Boitachat le Lun 9 Sep 2013 - 21:56

ce n'est pas de la lenteur mais de l'inhibition intellectuelle
À vrai dire, je commence à me poser la question...
Et même si j'hésite un peu à en parler, si inhibition à propos de la vitesse il y a, je commence à en percevoir les causes.
J'attends d'être un peu plus sûr de moi pour être catégorique, mais en gros, on m'a fait comprendre qu'aller trop vite c'était toujours un peu louche.
Parce qu'aller trop vite ça signifie souvent "bâcler" le travail...

le manque de confiance en soi : j'avais les bonnes réponses mais je "devais" vérifier deux à trois fois.. je te dis pas le temps perdu
Ça me parle de plus en plus, ça. Par exemple pour les maths, c'est flagrant (concours d'instits encore récent oblige). Je n'ai jamais réussi à cibler les limites de ce qu'il faut démontrer. En gros quand on me dit démontrez que [...] je démontre TOUT. Comme si on vous demandait de raconter l'histoire de France et que vous commenciez par évoquer la naissance des premières bactéries. Ce n'est pas systématique, mais je suis souvent surpris par les réponses. Ah ? Il fallait juste faire ça. Non pas pour le plaisir de la démonstration mais par crainte de ne jamais en faire assez.

inhibition qui "vide" le cerveau
Là encore, c'est quelque chose qui ne m'est pas inconnu. Sauf que, encore une fois, j'ai nié. Partant du principe que ce vide était juste du au fait... qu'il n'y avait rien !

Mary Poppins a écrit:C'est là que j'ai compris quels effets pouvaient avoir sur moi le regard de l'autre et ses remarques (je comprends mieux que je me taise en public et que je n'ai souvent comme "rien à dire" alors que c'est faux, j'ai des tas de connaissances et d'arguments mais impossible de les solliciter au bon moment).
Tout pareil !! (sauf que je parviens pas à m'enlever de l'idée que je n'avais peut-être vraiment rien à dire d'intéressant...). Résultat des courses, on passe pour un idiot ou pire, on se fait soi-même passer pour un idiot pour au moins avoir la consolation de pouvoir se dire qu'on l'a fait exprès.

Pour le faux-self, il y a du boulot !

je t'envie en tout cas de te raconter ainsi
Figure-toi que c'est bien la première fois de ma vie que ça m'arrive. 99% de ce qui est raconté là l'est pour la première fois. Mais chaque message un peu personnel est une véritable torture. Parfois quelques lignes me prennent des heures. Cliquer sur "envoyer n'est jamais anodin. Je crois surtout que ça vient un peu d'un raz-le-bol de tout contenir. Il y a eu des rééditions de messages, des suppressions, des retours en arrière, de regrets. D'ailleurs je n'assume pas du tout ce que j'ai écrit jusqu'ici. Je ne me relis pas, rien que pour éviter la tentation de tout effacer. Et il y a un petit quelque chose qui aide : se dire que ça parlera peut-être à quelqu'un. Ça valait la peine. Ce sont souvent les commentaires qui ont suivi certains de mes messages qui m'ont permis de garder le cap, de remonter dans le train plus sereinement pour avancer. Sans des personnes comme Mary, je pense que mon état d'esprit aujourd'hui n'aurait pas été du tout le même.


En tout cas, ravie de la rencontre
Tout pareil et à bientôt !

Boitachat
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1143
Date d'inscription : 31/07/2013
Age : 36
Localisation : Au fond du couloir, à gauche de l'infini.

http://www.defilmince.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Orage orange.

Message par Gasta le Lun 9 Sep 2013 - 23:09

Il te reste sans doute encore du chemin à faire mais ça fait vraiment plaisir de voir au fil de tes messages que la route se dégage, que tu commences à te comprendre, à t'accepter, à voir que tu n'es pas le seul, que ce que tu dis nous parle aussi.
On est passé nous aussi par ces étapes qui sont nécessaires et qui ouvrent la voie vers un autre qui est Toi.

Gasta
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3382
Date d'inscription : 15/01/2012
Age : 63
Localisation : à l'ouest

http://www.zebrascrossing.net/t4928-dabrowski-je-vais-bien-ne-t-

Revenir en haut Aller en bas

Re: Orage orange.

Message par itiz le Mar 10 Sep 2013 - 9:09

Oui, ça doit parler à beaucoup (à moi en tout cas, c'est sûr!), donc, continue! je suis de près!

itiz
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1190
Date d'inscription : 30/10/2011
Age : 58
Localisation : Bretagne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Orage orange.

Message par Audace le Mar 10 Sep 2013 - 20:28

Boitachat a écrit:100% d'accord avec toi ! Ton commentaire me remotive bien, tiens. En effet, j'avais prévu de retravailler sur ma nouvelle. Mais c'est plus facile pour moi, je n'ai pas tout un roman à réécrire... Mais c'est vrai que je vois très précisément ce que j'ai à faire pour rendre mon histoire plus lisible. Seul problème, il s'agit pour beaucoup d'ellipses à combler ou d'implicites à expliciter (d'où, je pense, la relative opacité de mon texte). Le risque c'est donc de tendre vers le roman court...

Merci pour ta réponse en tout cas ! Tu as réexpédié ton manuscrit depuis ? Tu as eu d'autres nouvelles ?
Désolée pour la réponse tardive, effervescence de la rentrée, j'ai du mal à trouver du temps @_@
Alors, précision, je n'ai pas réécris tout mon roman, mais j'ai dû réorienter une bonne moitié (et supprimer un max de situations auxquelles je tenais mais qui ne servaient pas l'histoire) Difficile travail que de devoir lâcher des mois de travail.

Alors, j'ai en effet réexpédié mon roman vourant avril, aucune réponse, même pas négative ou refus ce qui est bizarre et pas très engageant -__- J'ai aussi envoyer d'autres romans à d'autres maisons courant juillet, je n'ai reçu que des réponses négatives des maisons qui m'estimais en dehors de leur ligne éditoriales (malgrè tous mes efforts pour ne pas envoyer à des maisons qui n'entraient pas dans mon thème)
Bref, j'attends, ou plutôt, je poursuis l'écriture d'un autre roman car même si celui là ne se fait pas remarquer, l'autre peut-être... On verra !

J'ai lu aussi que tu avais avancé concernant le test et le rdv avec le psy. Je suis aussi dans cette démarche, j'ai rdv avec le psy courant octobre et on a arrêté une date pour le test dans la foulée (début novembre) date que je pourrais refuser, cela va s'en dire. Tout simplement parce qu'elle m'a dit que si je prenais la date pour le test en octobre, cela me renverrait à faire le test en janvier. Bref, j'appréhende un peu, mais pas trop car c'est encore très loin. J'ai du mal à me projeter trop loin, surtout quand ça me dépasse. Mais je pense que ce qui me dépasserait vraiment serait d'être zèbre, et ce qui me ferait beaucoup de mal serait d'être "normale". Je m'attends plutôt à un résultat autour des 115-120.

Je garde un oeil sur ton fil et attends de voir ce que ton test va donner^^

Audace
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 149
Date d'inscription : 11/08/2013
Age : 37
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Re: Orage orange.

Message par Invité le Mar 10 Sep 2013 - 20:43

Audace a écrit:je pense que ce qui me dépasserait vraiment serait d'être zèbre, et ce qui me ferait beaucoup de mal serait d'être "normale". Je m'attends plutôt à un résultat autour des 115-120.
Fait gaffe... je m'attendais à la même chose (115-120) et j'ai eu 137 (je te dis pas le choc  lol!).

(et en ayant merdé pour cause d'hyper-émotivité.. sinon, ma psy me situe au dessus de 140 = double choc).

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Orage orange.

Message par Audace le Mar 10 Sep 2013 - 21:30

@ Marry Poppins, omg, penser être "un peu plus que la moyenne" et se retrouver avec un QI frôlant le 140 @_@, ça doit être inexprimablement déstabilisant cette affaire !!! Pour ma part, j'ai toujours été très (trop?) lucide par rapport à moi même, je ne pense pas objectivement que je sois zèbre. Pas que je sois du genre à me déprécier (même si ma confiance en moi n'est pas lumineuse), mais je pense savoir objectivement ce que je vaux. Je me suis renseignée sur le test et les 4 domaines analysés : pour le verbal, je ne suis pas un dictionnaire, j'ai l'impression de ne pas avoir un vocabulaire exceptionnel, j'ai du mal avec les définitions justes et rigoureuses (j'ai un blocage avec ça, j'ai tendance à ne jamais être sûre des définitions que je donne aux mots -__-), pour la logique, je pourrais me débrouiller mais bon si on me demande de trouver la suite logique de formes géométriques, je suis fichue, j'ai trop de mal à me situer en 3D (je crois que ça me vient d'un strabisme divergent qui ne me rend pas non plus très physionomiste), en calcul mental, je suis une catastrophe, je n'ai absolument aucune confiance en moi, j''ai même du mal à me dire que 5 + 7 ça fait 12, il faut que je décompose le 7 qui devient 5+2 pour en être sure... Et pour la culture générale, ah lala, je suis très peu cultivée sauf pour les sujets qui m'intéressent. Comme j'ai toujours été partisane du minimum d'énergie investi pour un max de résultat, j'ai toujours refusé en bloc de me faire rentrer dans la cervelle des informations qui ne m'apportaient rien, du coup, j'ai de grave lacunes en culture générale (surtout en géographie, j'entends souvent dire "tu ne sais pas ça ? Non, tu plaisantes, hein ?")
Bref, c'est à se demander pourquoi je passe le test, hein ? lol!

Au moins, toi ou boitachat aviez/avez de réelles raisons de le passer, pour ma part, plus j'avance et moins je sais pourquoi je veux le passer, ce test -__-

Audace
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 149
Date d'inscription : 11/08/2013
Age : 37
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Re: Orage orange.

Message par Boitachat le Mar 10 Sep 2013 - 21:43

Merci, Gasta, pour ton message Very Happy 

Gasta a écrit:tu commences à te comprendre, à t'accepter,
Mais ce n'est vraiment pas évident...
Je reste bloqué sur les qualités.
J'ai bien conscience que ça frise la caricature, mais à chaque que je suis sur le point d'écrire le positif ou encore pire, après l'avoir écrit, je me fais sauvagement agresser par l'imposteur qui surveille mes moindres pensées et paroles.

Gasta a écrit:ce que tu dis nous parle aussi.
Oui, ça doit parler à beaucoup (à moi en tout cas, c'est sûr!), donc, continue! je suis de près!
Quand on a passé sa vie à être incompréhensible, ça rend tout chose de lire ça. Merci à toi également, Itiz !

Audace a écrit:effervescence de la rentrée, j'ai du mal à trouver du temps
Je ne te le fais pas dire Wink 

Difficile travail que de devoir lâcher des mois de travail.
Je veux bien te croire...

Audace a écrit:Alors, j'ai en effet réexpédié mon roman vourant avril, aucune réponse, même pas négative ou refus
J'ai l'impression que certains éditeurs n'ont pas forcément les moyens humains (l'envie) pour répondre très rapidement. C'est super frustrant, je trouve.

Audace a écrit:des maisons qui m'estimais en dehors de leur ligne éditoriales (malgrè tous mes efforts pour ne pas envoyer à des maisons qui n'entraient pas dans mon thème)
Je n'ai pas ton expérience dans l'expédition de manuscrits mais j'ai eu le droit à ça également.

Audace a écrit:Bref, j'attends, ou plutôt, je poursuis l'écriture d'un autre roman car même si celui là ne se fait pas remarquer, l'autre peut-être... On verra !
Je ne peux que t'encourager à foncer ! Tu aurais l'occasion de nous en faire lire quelques extraits ?

Audace a écrit:si je prenais la date pour le test en octobre, cela me renverrait à faire le test en janvier.
Mince... Du coup ça ne te met pas trop de pression  quand même ?  Ça m'a fait réagir ! Je viens d'envoyer un mail à la psy qui effectuera le bilan pour connaître ses délais...

Audace a écrit:
Mais je pense que ce qui me dépasserait vraiment serait d'être zèbre,

Complètement d'accord. Ce qui est terrible, je trouve, c'est que plus je (ou on...) me trouve de points communs avec les zèbres, plus j'ai l'impression de n'être qu'un méchant menteur qui fait rien qu'à se chercher des excuses pour justifier sa bizarrerie.

Audace a écrit:et ce qui me ferait beaucoup de mal serait d'être "normale"
.

En ce qui me concerne, je sais que je ne peux pas être normal, ce n'est pas possible. Ça n'a peut-être rien à voir avec des rayures, et je prendrais peut-être une sacrée claque, mais il y a forcément un truc qui cloche. Je suis à peine en train (mais il y a encore du chemin à faire) de prendre conscience que le livre de JSF ne décrit pas des personnes "normales". Et qu'il n'est donc pas "normal" de s'y reconnaître à 90%. Ça peut paraître idiot, mais j'ai beaucoup de mal à me faire confiance quand je m'y reconnais. Par exemple,  j'ai compris depuis quelques semaines que je suis synesthète. Pourtant il aura fallu attendre dimanche dernier que je prenne enfin conscience qu'il n'est pas "normal" de voir les sons.

Mary Poppins a écrit:et en ayant merdé pour cause d'hyper-émotivité...
C'est principalement ce que je crains.


Dernière édition par Boitachat le Mar 10 Sep 2013 - 22:13, édité 1 fois (Raison : aurtografe)

Boitachat
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1143
Date d'inscription : 31/07/2013
Age : 36
Localisation : Au fond du couloir, à gauche de l'infini.

http://www.defilmince.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Orage orange.

Message par Boitachat le Mar 10 Sep 2013 - 22:08

Audace a écrit:Au moins, toi ou boitachat aviez/avez de réelles raisons de le passer,
Je ne suis pas certain d'avoir des raisons plus réelles que les tiennes de vouloir passer le test. Si tu doutes de toi et que tu le fais quand même, c'est peut-être que ton intuition a déjà compris que tu avais fait le bon choix. Il ne te reste plus qu'à en prendre conscience...

Quand je fais le point et vois tout ce à quoi j'ai renoncé parce que je ne m'en croyais pas capable, je me dis je serais vraiment idiot de passer à côté de ma vie encore plus longtemps.

Boitachat
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1143
Date d'inscription : 31/07/2013
Age : 36
Localisation : Au fond du couloir, à gauche de l'infini.

http://www.defilmince.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Orage orange.

Message par Invité le Mar 10 Sep 2013 - 22:13

.


Dernière édition par Fabuliotte le Lun 13 Jan 2014 - 6:14, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Orage orange.

Message par Invité le Mar 10 Sep 2013 - 22:15

.


Dernière édition par Fabuliotte le Lun 13 Jan 2014 - 6:15, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Orage orange.

Message par Boitachat le Mar 10 Sep 2013 - 22:34

Fabuliotte a écrit:Se retrouver avec des résultats intermédiaires "hétérogènes" et un résultat total "non significatif" l'est tout autant.
Je veux bien te croire. Dès le début, c'est une situation que je me suis imaginé. Le travail que tu as fait pour l'accepter est admirable.

Entre 100 et 120 avec de sérieux problèmes psy, ça me paraît tout à fait plausible. Un 130 hétérogène également. Mais j'ai surtout compris que tant que le bilan n'est pas fait, tout est possible. Là dessus, l'objectivité reste un vrai défi.

Boitachat
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1143
Date d'inscription : 31/07/2013
Age : 36
Localisation : Au fond du couloir, à gauche de l'infini.

http://www.defilmince.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Orage orange.

Message par Invité le Mar 10 Sep 2013 - 22:40

.


Dernière édition par Fabuliotte le Lun 13 Jan 2014 - 6:15, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Orage orange.

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 5:36


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 6 sur 22 Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 14 ... 22  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum