Orage orange.

Page 3 sur 12 Précédent  1, 2, 3, 4 ... 10, 11, 12  Suivant

Aller en bas

Orage orange. - Page 3 Empty Re: Orage orange.

Message par Audace le Sam 24 Aoû 2013 - 11:02

Boitachat a écrit:

Tout ça pour dire que je ne suis pas hyper rassuré. Dans la réponse à la psychologue qui m'avait demandé les grandes lignes de mon parcours par mail en attendant le rendez-vous, je lui ai précisé que j'étais né sous X. Est-ce que finalement, ce n'est pas ça qui expliquerait tout ? Mais pourquoi ? Est-ce la séparation brutale à la naissance pourrait être à l'origine d'une personnalité trouble, proche de celle d'un zèbre par certains côtés mais frisant la pathologie de l'autre ? Est-ce que ça se soigne ? Est-ce que ça me condamne à une quête presque interminable, sans issue pour me retrouver moi-même alors que par moments sur ce forum et dans des tas de bouquins je n'ai jamais été aussi près de me rencontrer ?

Je me permets d'intervenir sur ton fil pour te donner mon avis sur cette question. Je pense qu'être zèbre ne peut protéger d'un profond trauma comme celui que tu as subi, j'aurai même plutôt l'impression que cela pourrait encore plus, par rapport à une personne ayant un fonctionnement "normal", emmener des interrogations très poussées et très déstabilisantes.
Je ne pense pas qu'être né sous X explique le fait que tu sois zèbre ou non. Je pense qu'être né sous X induit ce que tu expliques déjà, je te cite "la séparation brutale à la naissance pourrait être à l'origine d'une personnalité trouble, proche de celle d'un zèbre par certains côtés mais frisant la pathologie de l'autre". Ce n'est pas tant le fait de cette séparation brutale qui serait à l'origine de "symptômes" de zébritudes, mais plutôt de grosses entraves à ton épanouissement zèbre. Pour le dire autrement, ce trauma implique une "pathologie relative" et normale, mais du coup, implique forcément la mise en sourdine de ton potentiel global. Alors, oui, par ci par là, tu vois des choses zèbres, mais pas suffisamment probantes pour que tu te dises "je suis zèbre". Pourtant, cela ne prouve en rien que tu ne sois pas zèbre. Et oui, cela peut se soigner (je parle du trauma) et se panser, comme une blessure. Un suivi psy peut-être nécessaire, ou autre chose, peu importe. Après, cela reste une cicatrice, c'est certains, mais une cicatrice qui fait de moins en moins mal.
A moins de partir dans la quête absolue de la connaissance de toi même, je ne pense pas que ta quête sera interminable. Et tu le dis toi-même, tu te retrouves dans le témoignages de certains zèbres, alors n'hésite pas à te rencontrer ou plutôt, à te réconcilier avec cette partie de toi-même que ce trauma t'a fait oublier. Et si le test peut t'aider à te réconcilier un peu plus, alors n'hésite pas. Il t'apportera certaines réponses ou confirmation que de simples mots ne peuvent faire^^

Audace

Messages : 155
Date d'inscription : 11/08/2013

Revenir en haut Aller en bas

Orage orange. - Page 3 Empty Re: Orage orange.

Message par Boitachat le Sam 24 Aoû 2013 - 20:15

Mary Poppins a écrit:Tu sais, en arrivant ici je n'étais pas testée. Je me suis reconnue dans les bouquins, confrontée ici aux posts dans lesquels je me reconnaissais aussi et j'ai entamé les rencontres IRL diverses. A chaque fois, il y avait trop de concordances pour que ce ne soit pas ça. Pourtant, je doutais (tiens donc... !). J'avais trop de mal à le croire.
Pile poil, sauf pour les rencontres IRL. C'est vrai que ça pourrait aider... Faut juste franchir le pas. Mais je pense que je n'en aurai pas vraiment l'occasion avant le bilan psychologique. Parfois ce n'est pas tant le fait de me reconnaître dans certains fils qui me surprend que celui de réaliser subitement que tout le monde n'est pas comme ça. La frontière entre ce qui est juste une tendance de surdoué et ce qui est franchement plus caractéristique n'est pas évidente à cerner. Après, je sais bien que c'est un tout et que c'est l'expérience et le savoir du psychologue qui tranchera (ou non, d'ailleurs... aïe !).

Mary Poppins a écrit:Et puis, comme toi, si je n'étais pas zèbre, j'étais quoi ? Anormale, comme je le pensais depuis toujours.. mais ça porte un nom ? c'est une pathologie ? d'ailleurs étais-je vraiment normale "seule" (càd en dehors de l'interaction avec les autres) ?
Avant de penser à la douance, j'ai exploré pas mal de voies, mais j'ai toujours réussi à trouver la faille. Pendant une période, j'ai même trouvé que les troubles bipolaires étaient teintés d'un certain... romantisme (après tout, des écrivains ou autres têtes pensantes disaient être concernées). Au lycée, je me suis même penché sur la question de la folie, sans vraiment parvenir à un résultat probant... Le hic c'est que cette fois, les failles sont vraiment très difficiles à trouver, voire impossibles. On verra bien ce que ça donnera, mais n'empêche, c'est difficile de s'empêcher de penser que c'est trop gros pour être possible. Donc, plus c'est gros, plus je doute ! Et c'est pour ça que je suis inquiet à propos de ce que me dira le bilan. Si je ne suis pas un zèbre, ça sera forcément pour une raison à laquelle je n'avais pas pensé !

Pour le coup, Mary Poppins, c'est toujours réconfortant de lire tes messages car à chaque fois tu tombes juste !

Après, cela reste une cicatrice, c'est certains, mais une cicatrice qui fait de moins en moins mal.
En fait, l'idée de traumatisme (séparation brutale), je l'ai employée dans l'hypothèse où ma naissance sous X expliquerait mon sentiment de décalage et de différence. Mais je ne l'ai jamais vécu ainsi. Quand j'ai appris que j'étais un enfant adopté, ça m'a juste rassuré parce que ça expliquait pourquoi j'avais l'impression de ne ressembler à aucun membre de ma famille alors que certaines personnes juraient du contraire ! Je n'ai jamais associé la douleur à mes origines. Au contraire. Je mesure la chance de ne pas avoir vécu dans une famille où je n'avais pas été désiré. Je poursuis ma quête d'origines à côté (ça fais partie de mes hobbies !) mais je n'ai fait le lien avec la douance que dans le but de n'écarter aucune possibilité au cas où la piste des rayures serait infondée.

Après, il y a certainement des trucs à régler. J'espère, comme tu le dis, que la quête ne sera pas interminable... Un grand merci pour ton message en tout cas !
Boitachat
Boitachat

Messages : 1530
Date d'inscription : 31/07/2013
Age : 39
Localisation : Au fond du couloir, à gauche de l'infini.

http://www.defilmince.com

Revenir en haut Aller en bas

Orage orange. - Page 3 Empty Re: Orage orange.

Message par Invité le Sam 24 Aoû 2013 - 20:43

Boitachat a écrit:  Parfois ce n'est pas tant le fait de me reconnaître dans certains fils qui me surprend que celui de réaliser subitement que tout le monde n'est pas comme ça.
Moi, c'était de me dire : 98% des gens ne sont pas comme ça Shocked 

Boitachat a écrit: On verra bien ce que ça donnera, mais n'empêche, c'est difficile de s'empêcher de penser que c'est trop gros pour être possible. Donc, plus c'est gros, plus je doute ! Et c'est pour ça que je suis inquiet à propos de ce que me dira le bilan. Si je ne suis pas un zèbre, ça sera forcément pour une raison à laquelle je n'avais pas pensé !
C'est ça, c'est trop énorme pour que ce soit ça... et pour ma part, c'était bien ça ! J'ai quand même mis presque 3 mois à m'en remettre après... tellement ça m'a chamboulée.

Je me suis désintégrée (Dabrowski)  Orage orange. - Page 3 Lumiere-explosion-00001


Boitachat a écrit: Pour le coup, Mary Poppins, c'est toujours réconfortant de lire tes messages car à chaque fois tu tombes juste !
Je pense que c'est parce que c'est encore frais en moi, tu es dans la situation dans laquelle j'étais en mai dernier.

Boitachat a écrit:   En fait, l'idée de traumatisme (séparation brutale), je l'ai employée dans l'hypothèse où ma naissance sous X expliquerait mon sentiment de décalage et de différence. Mais je ne l'ai jamais vécu ainsi. Quand j'ai appris que j'étais un enfant adopté, ça m'a juste rassuré parce que ça expliquait pourquoi j'avais l'impression de ne ressembler à aucun membre de ma famille alors que certaines personnes juraient du contraire ! Je n'ai jamais associé la douleur à mes origines. Au contraire. Je mesure la chance de ne pas avoir vécu dans une famille où je n'avais pas été désiré. Je poursuis ma quête d'origines à côté (ça fais partie de mes hobbies !) mais je n'ai fait le lien avec la douance que dans le but de n'écarter aucune possibilité au cas où la piste des rayures serait infondée.
Je comprends oui.. et tant mieux que ça ait expliqué ces choses qui étaient finalement un grand secret de famille et qui "aurait" pu être très difficile à vivre pour toi Smile

Moi, c'était différent... j'étais différente ça c'est clair ! mais en plus, j'étais physiquement différente, je ne ressemblais à personne non plus. Et j'ai appris toute petite que mon père.. n'était pas mon père Shocked le choc. Puis la mise à l'écart, la justification de cette mise à l'écart par ce fait même. Les souffrances intérieures, etc.. pour m'apercevoir il y a 2 mois que... c'était faux ! Mon père était bien mon père. Alors.. pourquoi ce mensonge ? ben, une femme malade (psychotique) qui s'est vengée de son mari qui l'avait abandonnée peu de temps avant. Pour lui faire du mal, elle a toujours dit que je n'étais pas sa fille.

Quoi "ça risque de faire du mal à la petite si je dis un truc aussi énorme" ? On s'en fiche, non? lol!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Orage orange. - Page 3 Empty Re: Orage orange.

Message par Invité le Sam 24 Aoû 2013 - 21:00

Mary Poppins a écrit:Moi, c'était différent... j'étais différente ça c'est clair ! mais en plus, j'étais physiquement différente, je ne ressemblais à personne non plus. Et j'ai appris toute petite que mon père.. n'était pas mon père Shocked le choc. Puis la mise à l'écart, la justification de cette mise à l'écart par ce fait même. Les souffrances intérieures, etc.. pour m'apercevoir il y a 2 mois que... c'était faux ! Mon père était bien mon père. Alors.. pourquoi ce mensonge ? ben, une femme malade (psychotique) qui s'est vengée de son mari qui l'avait abandonnée peu de temps avant. Pour lui faire du mal, elle a toujours dit que je n'étais pas sa fille.

Quoi "ça risque de faire du mal à la petite si je dis un truc aussi énorme" ? On s'en fiche, non? lol!
La pov' folle...affraid affraid affraid ... J'en ai pas souvent des histoires comme cela dans mon bureau...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Orage orange. - Page 3 Empty Re: Orage orange.

Message par Invité le Sam 24 Aoû 2013 - 21:04

ASPERGE a écrit: La pov' folle...affraid affraid affraid ... J'en ai pas souvent des histoires comme cela dans mon bureau...
D'où mon "désordre" intérieur petite (accentuation du moins de mon ressenti d'être "à part" et pas en bien...) et cette remise en question depuis le test (qui a tout fait remonter des abysses où j'avais tout enfoui). C'est vrai que mes posts ne respirent pas la joie de vivre depuis que je suis arrivée ici.. mais j'ai dû affronter bien des choses comme celle-ci.

Folle oui... ma psy a mit des mots sur ce que j'avais vécu avec elle : syndrome de Münchhausen par procuration (en plus lol! ).


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Orage orange. - Page 3 Empty Re: Orage orange.

Message par Invité le Dim 25 Aoû 2013 - 6:55

C'est horrible je trouve de faire ça... Egoiste même!

Je suis contente si ça fait de moins en moins mal.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Orage orange. - Page 3 Empty Re: Orage orange.

Message par Invité le Dim 25 Aoû 2013 - 7:15

Une des miennes dormait, je ne sais toujours pas quoi en penser.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Orage orange. - Page 3 Empty Re: Orage orange.

Message par Boitachat le Dim 25 Aoû 2013 - 9:07

Mary Poppins a écrit:Moi, c'était de me dire : 98% des gens ne sont pas comme ça
Ça, je n'oserai me l'avouer que si le test est concluant... En attendant, vaut mieux aller doucement... Même si je n'en parle plus, la guerre des "moi" n'est pas terminée. Et les différences que je n'avais pas perçues comme telles au départ remettent déjà assez de choses en questions...

Mary Poppins a écrit:Moi, c'était différent... j'étais différente ça c'est clair ! mais en plus, j'étais physiquement différente, je ne ressemblais à personne non plus. Et j'ai appris toute petite que mon père.. n'était pas mon père Shocked le choc. Puis la mise à l'écart, la justification de cette mise à l'écart par ce fait même. Les souffrances intérieures, etc.. pour m'apercevoir il y a 2 mois que... c'était faux ! Mon père était bien mon père. Alors.. pourquoi ce mensonge ? ben, une femme malade (psychotique) qui s'est vengée de son mari qui l'avait abandonnée peu de temps avant. Pour lui faire du mal, elle a toujours dit que je n'étais pas sa fille.
C'est joyeux, en effet. Les adultes ne se rendent pas vraiment compte (psychotiques ou non) des conséquences que peuvent avoir leurs paroles sur les enfants et leur vie d'adulte. Je suis plutôt bien placé pour en avoir conscience. D'une part par mon métier, mais aussi à cause de se que je découvre sur moi depuis quelques semaines.

Par contre, si ma naissance et la révélation de mon adoption ne m'ont pas traumatisé plus que ça, je n'ai pas réussi à accepter le secret de famille (au sens large) qui va avec. J'ai immédiatement pardonné à mes parents parce que je me mets à leur place et je sais par quoi ils sont passés. Mais je n'ai jamais eu d'affinités (mais alors vraiment pas du tout) avec le reste de ma famille (à une ou deux vagues exceptions près), alors c'était un bon prétexte pour couper définitivement les ponts.

Mary Poppins a écrit:
cette remise en question depuis le test (qui a tout fait remonter des abysses où j'avais tout enfoui). C'est vrai que mes posts ne respirent pas la joie de vivre depuis que je suis arrivée ici.. mais j'ai dû affronter bien des choses comme celle-ci.
Mais, au final, si j'ai bien compris, ça a quand même été libérateur, non ? Je te demande ça au cas où... Vu ce que j'ai été capable de découvrir tout seul, je préfère me préparer. Après tout, rayures ou pas, je vais affronter le regard d'un psy pour la première fois de ma vie...

Suce ces p'tits Bleus ! a écrit:Une des miennes dormait, je ne sais toujours pas quoi en penser.
Une de tes questions ?
Boitachat
Boitachat

Messages : 1530
Date d'inscription : 31/07/2013
Age : 39
Localisation : Au fond du couloir, à gauche de l'infini.

http://www.defilmince.com

Revenir en haut Aller en bas

Orage orange. - Page 3 Empty Re: Orage orange.

Message par Invité le Dim 25 Aoû 2013 - 9:40

Oui, au final c'est totalement libérateur Very Happy

(faut dire qu'une fois que tu es passé à la machine à laver puis l'essoreuse, ça va vachement mieux quand ça s'arrête Razz )

Sans blaguer, oui c'est libérateur et cela me permet de m'accepter moi-même. J'avais des choses que j'avais dû mal à accepter de moi : la colère (rarement mais elle a été présente en moi plus jeune), l'hyper-sensibilité (une faiblesse), l'intolérance aux autres (très souvent), ce besoin de retrait, d'isolement (faut être dingue pour faire ça !), etc... Dorénavant, j'accepte ce que je suis, et je le revendique (pas avec un oriflamme mais je suis comme ça), je fais toujours des efforts mais moins souvent, je ne me sens plus "obligée" de les faire pour ressembler à tout prix aux autres : je ne leur ressemble pas. Dont acte.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Orage orange. - Page 3 Empty Re: Orage orange.

Message par Boitachat le Mar 27 Aoû 2013 - 0:23

J'en rêve, de pouvoir déculpabiliser sur tant de choses... Ça fait des années que je tente tant bien que mal de dissimuler mon besoin de solitude tant j'ai l'impression d'être anormal. Je parle même pas de la lutte parfois vraiment difficile pour lutter contre l'hypersensibilité. C'est un sacré challenge de se contenir, parfois. (et j'ai aussi eu le droit à l'option "colère" aussi dans le package).

Et ces derniers jours je commence à prendre vaguement conscience d'aller parfois... un peu trop vite. Mais quand ça va trop vite, je culpabilise parce que je me dis qu'il doit bien y avoir quelque chose qui cloche. Quand je vois les gens réfléchir alors que l'affaire semble déjà réglée, ça me met mal à l'aise. Je me dis que j'ai forcément zappé un truc. Et c'est devenu une habitude tellement ancrée que le réflexe en cas de "fulgurance" devient systématiquement : ça va trop vite, j'ai donc tort. Sans l'avis éclairé d'un psychologue,  ça reste (très très) dur à admettre. D'ailleurs, rien qu'en écrivant ça, j'ai l'impression de raconter des bobards gros comme moi (je suppose que vous voyez à peu près ce que je veux dire).

Et aussi, je commence à accepter le fait d'être probablement concerné par le syndrome de l'imposteur. Mais il y a quand un hic avec ce phénomère. C'est que, quand on pense vraiment être un imposteur, c'est difficile de se mettre en tête qu'on ne l'est pas... Du coup, si dans les faits je vois bien des moments où on aurait pu me dire des trucs flatteurs, dans ma tête, ça bugue. Comme les robots d'Asimov quand les trois lois entrent en conflit.

Tout ça pour dire que c'est toujours autant le chantier mais que les travaux avancent.
Boitachat
Boitachat

Messages : 1530
Date d'inscription : 31/07/2013
Age : 39
Localisation : Au fond du couloir, à gauche de l'infini.

http://www.defilmince.com

Revenir en haut Aller en bas

Orage orange. - Page 3 Empty Re: Orage orange.

Message par Invité le Mar 27 Aoû 2013 - 9:43

Boitachat a écrit: Quand je vois les gens réfléchir alors que l'affaire semble déjà réglée, ça me met mal à l'aise. Je me dis que j'ai forcément zappé un truc. Et c'est devenu une habitude tellement ancrée que le réflexe en cas de "fulgurance" devient systématiquement : ça va trop vite, j'ai donc tort.
Holala.... c'est carrément tout moi, ça ! D'ailleurs, j'ai sous-performé à mon WAIS à cause de ça... la psy l'a vu et m'a souvent répété de donner la réponse immédiate sans réfléchir (mais bon... trop difficile pour moi qui avait même pris l'habitude de réfléchir 3 fois avant de donner une réponse pour être sûre d'avoir rien raté car sinon.. ça allait trop vite et c'était donc faux).




Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Orage orange. - Page 3 Empty Re: Orage orange.

Message par Invité le Mar 27 Aoû 2013 - 9:54

Une de tes questions ? a écrit:Boitachat
Non, une de mes psy !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Orage orange. - Page 3 Empty Re: Orage orange.

Message par Gasta le Mar 27 Aoû 2013 - 10:45

Bienvenue voisin !
Et oui j'habite à quelques kilomètres de chez toi. Je sais, je sais j'ai un peu de retard pour te souhaiter la bienvenue sur ZC, j'ai une excuse, j'étais parti à l'autre bout de l'Europe.
Par contre j'ai lu les 6 pages de ton fil et j'y ai pris du plaisir. Tes questionnements, tes doutes sur toi-même sont plutôt classiques pour ceux qui se découvrent. Mais tu verras que grâce à tes réflexions, à ce que tu vas lire ici, aux rencontres que tu pourras faire tu auras une bonne partie des réponses. D'ailleurs je note déjà une évolution très positive dans tes réflexions. Je me revois quelques mois en arrière  dans ce que tu dis ici.
Tu sais qu'on est plusieurs des Côtes d'Armor sur ZC ? On a déjà fait quelques rencontres IRL, on a prévu de se retrouver à nouveau en septembre. Je vois que les Rennais font une proposition pour le samedi 7 septembre. Je vais m'inscrire. Je suis déjà allé à une de leurs rencontres. C'est toujours simple, convivial, sans discrimination entre les testés, les non testés, juste une rencontre entre personnes qui ont des points communs. Dans le 22, on pensait faire aussi une IRL en septembre. On essaie de voir ça un soir, je ne sais pas mardi 3 par exemple ? Je lance l'idée...

http://www.zebrascrossing.net/t9095p60-des-zebres-costarmoricains

A bientôt Smile
Gasta
Gasta

Messages : 3734
Date d'inscription : 15/01/2012
Age : 66
Localisation : à l'ouest

http://www.zebrascrossing.net/t4928-dabrowski-je-vais-bien-ne-t-

Revenir en haut Aller en bas

Orage orange. - Page 3 Empty Re: Orage orange.

Message par Boitachat le Mar 27 Aoû 2013 - 23:07

Mary Poppins a écrit:réfléchir 3 fois avant de donner une réponse pour être sûre d'avoir rien raté
C'est mon quotidien, ça, depuis des années... Snif...

@Gasta, merci pour ton message de bienvenue ! C'est fou de lire que mes questionnements et mes doutes sont plutôt classiques alors que pour moi, c'est une véritable révolution ! Heureux de constater que mon fil t'ai plu parce que, forcément quand on doute, on doute aussi de ses doutes et de la pertinence ou non de les mettre en mots... Mais contrairement à toi, je n'ai jamais été testé, ni à l'adolescence, ni enfant. Du coup, il y a aussi le poids de l'effet barnum à porter sur les épaules. J'en doute moins maintenant (décidément...) mais quand même, la peur de me planter royalement n'est jamais très loin.

Comme tu as pu le voir, j'avais réagi à l'appel des rennais et je viens de laisser un message pour le 3 septembre. Mais je te confirme que je ne suis pas du tout à l'aise à l'idée de participer aux rencontres alors que je suis encore en questionnement. Je re-confirme donc que ça dépendra beaucoup de qui ressortira de l'entretien préalable au bilan psychologique. Il aura lieu le 4 et, même si ce n'est pas le bilan lui-même, j'ai beaucoup d'appréhension.

À bientôt, donc.
Boitachat
Boitachat

Messages : 1530
Date d'inscription : 31/07/2013
Age : 39
Localisation : Au fond du couloir, à gauche de l'infini.

http://www.defilmince.com

Revenir en haut Aller en bas

Orage orange. - Page 3 Empty Re: Orage orange.

Message par Boitachat le Ven 30 Aoû 2013 - 23:22

Arrrg...

Il y a des jours avec et des jours sans...

Si j'avais du rencontrer la psy aujourd'hui pour la rencontre précédent le bilan, je crois bien que j'aurais fondu dans mes chaussures. De honte, bien sûr. Comment justifier que cet individu là avec ses faux cheveux jaunes, une sorte de bronditude forcée, des lunettes pour faire son malin et un regard à endormir un poulet se présente la comme ça paf, dans le cabinet d'une madame à qui il va devoir expliquer tant bien que mal que s'il met les pieds dans le plat, qu'il s'égare, qu'il se plante si souvent c'est peut-être à cause qu'il est doué ?

Voyoooons, soyons sérieux, que diable !

Pas glop, pas glop.
Suite à une nouvelle que j'ai envoyée à une maison d'édition, j'ai reçu ça :

Votre écriture est certes séduisante, mais nous n’avons malheureusement pas été conquis par l’histoire, dont les tenants et aboutissants nous ont semblé pour le moins obscurs.
A priori, rien de bien méchant puisque mon axe de travail est clairement identifié : travailler sur la clarification de l'intrigue... Certes je l'avais envoyée bien avant d'avoir été mis sur la piste des rayures, mais ça me décourage un peu parce que ça me donne l'impression d'être incapable d'être cohérent alors que le récit me paraissais plutôt clair, voire même trop. Je n'attends pas d'avis, sinon j'aurais posté cette infos dans la partie "j'écris" du forum, mais ça me rend plus que perplexe quant à mes possibilités de rayures. Suffirait-il d'être plus explicite ? Ou au contraire, suis-je réellement incapable de mener une intrigue ? La première possibilité me fait peur parce que je n'arrive pas à croire qu'il suffirait de faire ça pour être compris. Et par dessus le marché, ça dépasserai largement le cadre de l'écriture car ça voudrait dire que je suis passé à côté de beaucoup de choses... La deuxième possibilité est plus rassurante parce que je suis plus habitué à l'idée d'être "incapable" de faire quelque chose. Mais plus décourageante, du coup.

Et puisqu'on s'amuse vraiment bien sur ce fil, aujourd'hui je suis un faussaire. J'ai un gros pincement au cœur en me demandant quand vous allez vous rendre compte que ce que je raconte ne tient pas la route... C'est affreux, ça ressemble au syndrome de l'imposteur, pourtant j'ai VRAIMENT l'impression de tricher. Heureusement, mercredi prochain la psy va me démasquer et m'exposer tout nu sur la place publique en me faisant sautiller sur de la braise bien rouge.

Gloups.
Boitachat
Boitachat

Messages : 1530
Date d'inscription : 31/07/2013
Age : 39
Localisation : Au fond du couloir, à gauche de l'infini.

http://www.defilmince.com

Revenir en haut Aller en bas

Orage orange. - Page 3 Empty Re: Orage orange.

Message par Boitachat le Dim 1 Sep 2013 - 8:25

Un copier-coller de mon intervention dans un fil qui pourrait très bien s'insérer également dans ma présentation :
Boitachat a écrit:
[...]
Je m'interroge depuis pas quelques temps sur cette fameuse "inhibition intellectuelle". J'ai d'abord été interloqué par le fait de me reconnaître dans les traits d'un zèbre, sans pour autant avoir l'impression d'avoir une intelligence différente. Mais forcément, quand on croit que tout le monde pense comme soi, il est difficile d'être objectif. Ça me parait un peu plus clair maintenant. Et puis, au fur et à mesure de mes questionnements, un sentiment a fini par se dégager. Je me bridais.

Ça s'est confirmé sur certains points, pas forcément liés à la douance (comme la vitesse de lecture). J'hésite beaucoup à explorer d'autres voies éventuellement bridées. Tant par peur d'être déçu (la lecture est peut-être la seule en cause et mes potentielles rayures, une illusion) que par celle de découvrir l'ampleur d'une inhibition ravageuse.

J'avais un peu laissé tomber cette idée me disant que je me cherchais juste une excuse pour justifier mon impression de ne pas être toujours très futé...

Pourtant, parmi les souvenirs effrayants à interpréter, il y a celui du jour où j'ai décidé d'être bête, débile. Honnêtement, j'ai du mal à croire que les conséquences soient réelles ; il ne s'agirait qu'une d'une transposition de ce que j'ai pu lire dans certains ouvrages sur les surdoués. Pourtant. Pourtant, pourtant, pourtant... Récemment j'y ai associé un autre souvenir qui a mis du temps à émerger. J'avais observé, à peu près à la même époque, que la réussite scolaire était inversement proportionnelle à la notoriété des enfants...

Et puis, même si j'avais déjà survolé le sujet (ha, ha), je me suis penché un peu plus sur la question du complexe de l'albatros.
Je n'arrive pas à y associer de souvenir vraiment précis. Mais, à la lecture d'un texte, mon estomac s'est noué, rien que d'y repenser, mes yeux se mouillent. La même boule au ventre qui s'était formée lorsque d'autres souvenirs avaient commencé à émerger doucement d'un brouillard très dense où l'émotion m'avait envahi bien avant la mémoire des faits.
Je reste très méfiant sur l'interprétation de ce que je viens de vivre mais sincèrement, je suis troublé.

Et dernier point. Je viens de prendre conscience que j'ai bien le réflexe de déformer ma pensée lorsque que je l'exprime. Et cela, en proportion de la complexité des idées en jeu. C'est difficile à croire au début mais quand on observe consciemment le phénomène, c'est assez perturbant. [...]
Boitachat
Boitachat

Messages : 1530
Date d'inscription : 31/07/2013
Age : 39
Localisation : Au fond du couloir, à gauche de l'infini.

http://www.defilmince.com

Revenir en haut Aller en bas

Orage orange. - Page 3 Empty Re: Orage orange.

Message par krapopithèque le Dim 1 Sep 2013 - 8:48

Change de maison d'édition , ne serait-ce que pour avoir une autre sonorité de cloche

(car , trop souvent , c'est chez le lecteur que c'est fêlé) Smile 
krapopithèque
krapopithèque

Messages : 2295
Date d'inscription : 24/06/2013
Age : 68
Localisation : sud

http://www.zebrascrossing.net/t11671-salutation-bonjour-kenavo-e

Revenir en haut Aller en bas

Orage orange. - Page 3 Empty Re: Orage orange.

Message par Boitachat le Dim 1 Sep 2013 - 8:51

Euh... pas certain d'avoir vraiment compris où tu voulais en venir...

EDIT : C'est bon, j'ai compris ! Désolé, je croyais que c'était une manière très imagée de répondre à mon dernier commentaire... J'ai envoyé mon texte à d'autres éditeurs. Certains ne m'ont pas répondu et ceux qui l'ont fait n'ont pas argumenté leur refus. Celle dont je parle est la seule à avoir donné quelques explications.


Dernière édition par Boitachat le Dim 1 Sep 2013 - 8:55, édité 3 fois (Raison : Tour de babelisme)
Boitachat
Boitachat

Messages : 1530
Date d'inscription : 31/07/2013
Age : 39
Localisation : Au fond du couloir, à gauche de l'infini.

http://www.defilmince.com

Revenir en haut Aller en bas

Orage orange. - Page 3 Empty Re: Orage orange.

Message par Audace le Dim 1 Sep 2013 - 11:35

Concernant la réponse commentée de la maison d'édition, pour ma part, je trouve que c'est très bon signe dans le sens où ta nouvelle a été lue et étudiée par le comité de lecture (tu as passé le barrage des 94% de refus quand même). Sache que les éditeurs ne sont pas tenus de commenter leur refus, mais que s'il le font, c'est que quelqu'un souhaite te faire savoir que tu as du potentiel, donc, oui, ça fout les boules, mais je crois que le pire est plutôt de recevoir des lettre type de refus. Au moins, là, tu as quelques pistes. Je te conseille de laisser dormir ta nouvelle quelques jours et d'y revenir à la lumière de ses commentaires. Tu devrais alors voir en quoi ton intrigue est obscure et peut-être travailler sur ça.
Je te le dis car étant en recherche d'éditeur pour mon roman, j'ai eu, tout comme toi, une réponse de refus commentée que j'ai trouvée pertinente et fondée. Cela m'a aidé à retravailler certains points (bon, ça m'a quand même pris un an).
Audace
Audace

Messages : 155
Date d'inscription : 11/08/2013
Age : 40
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Orage orange. - Page 3 Empty Re: Orage orange.

Message par Boitachat le Dim 1 Sep 2013 - 12:18

100% d'accord avec toi ! Ton commentaire me remotive bien, tiens. En effet, j'avais prévu de retravailler sur ma nouvelle. Mais c'est plus facile pour moi, je n'ai pas tout un roman à réécrire... Mais c'est vrai que je vois très précisément ce que j'ai à faire pour rendre mon histoire plus lisible. Seul problème, il s'agit pour beaucoup d'ellipses à combler ou d'implicites à expliciter (d'où, je pense, la relative opacité de mon texte). Le risque c'est donc de tendre vers le roman court...

Merci pour ta réponse en tout cas ! Tu as réexpédié ton manuscrit depuis ? Tu as eu d'autres nouvelles ?
Boitachat
Boitachat

Messages : 1530
Date d'inscription : 31/07/2013
Age : 39
Localisation : Au fond du couloir, à gauche de l'infini.

http://www.defilmince.com

Revenir en haut Aller en bas

Orage orange. - Page 3 Empty Re: Orage orange.

Message par Boitachat le Mar 3 Sep 2013 - 22:25

Juste un mot ou deux avant cette première rencontre avec la psy...

Dans les première pages de ce fil, Zarbitude parlait de cadavres planqués dans le placard. J'ai fait mon malin, je suis passé devant, sans regarder, alors que la porte était grande ouverte. Mais c'est que ces cadavres-là, ils m'observaient déjà de puis un bon petit moment, n'attendant qu'un moment de faiblesse pour se jeter sur moi dans la joie et la bonne humeur. Les bougres.

Pour sûr, je ne me sens pas super fier à l'idée qu'il va falloir que j'explique pourquoi je suis venu la voir.
Mais mon vrai-moi est beaucoup mieux caché que je ne le pensais. Il est peut-être retourné dans le placard, qui sait ?
Encore faut-il que je la retrouve, cette armoire, et que mon vrai moi n'en ait pas jeté la clef...
Boitachat
Boitachat

Messages : 1530
Date d'inscription : 31/07/2013
Age : 39
Localisation : Au fond du couloir, à gauche de l'infini.

http://www.defilmince.com

Revenir en haut Aller en bas

Orage orange. - Page 3 Empty Re: Orage orange.

Message par Invité le Mar 3 Sep 2013 - 22:36

T'inquiètes... c'est dingue le nombre de fois où je me suis dit "bon, je vais la voir mais... j'ai rien à lui dire là !" et que ça c'est terminé par 45mn de discussion non stop ! Ils vont sortir tes cadavres Wink

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Orage orange. - Page 3 Empty Re: Orage orange.

Message par Boitachat le Mer 4 Sep 2013 - 4:52

Là l'astuce, c'est que c'est juste le rendez-vous d'avant le test. Et ces derniers temps j'en ai appris tellement sur moi et... tout seul que j'ai peur de me perdre en tentant de lui expliquer pourquoi je désire faire le bilan. J'ai l'impression d'être sur le point de débarquer chez elle avec le gros sac où j'ai fourré tous mes jouets en vrac pour tout vider sur son bureau et lui dire "je vous laisse faire le tri..."

Et puis, j'ai eu le malheur (dans le sens où ce n'était peut-être pas le moment idéal) de lire "le drame de l'enfant doué" d'Alice Miller ces derniers jours. J'en ai pris plein la poire en lisant certains livres sur la douance, mais là c'est la banane dans le banana split... J'ai toujours pris la psychanalyse pour une curiosité intellectuelle (fascinante au demeurant...) mais qui ne me concerne pas vraiment puisque j'ai vécu une enfance harmonieuse, idéale. Ce livre vient juste de changer ma vie, rien que ça.

C'est que maintenant, je ne sais plus comment caser mes soupçons de rayures dans tout ça...
Boitachat
Boitachat

Messages : 1530
Date d'inscription : 31/07/2013
Age : 39
Localisation : Au fond du couloir, à gauche de l'infini.

http://www.defilmince.com

Revenir en haut Aller en bas

Orage orange. - Page 3 Empty Re: Orage orange.

Message par Invité le Mer 4 Sep 2013 - 7:15

Boitachat a écrit:Et puis, j'ai eu le malheur (dans le sens où ce n'était peut-être pas le moment idéal) de lire "le drame de l'enfant doué" d'Alice Miller ces derniers jours. J'en ai pris plein la poire en lisant certains livres sur la douance, mais là c'est la banane dans le banana split... J'ai toujours pris la psychanalyse pour une curiosité intellectuelle (fascinante au demeurant...) mais qui ne me concerne pas vraiment puisque j'ai vécu une enfance harmonieuse, idéale. Ce livre vient juste de changer ma vie, rien que ça.
Pas tant idéale que ça finalement non ?

Aurait-ce été du déni ? "J'ai eu une enfance idéale" permet de nier la souffrance de la relation aux autres (peut être pas à la maison mais à l'extérieur). Ces derniers temps, tu revisites ton passé (ce que la plupart d'entre-nous fait après la découverte, le soupçon au départ, de la douance), et tout s'éclaire.. tout prend sens. Mais, de fait, on vacille...

J'ai vacillé moi aussi, et pourtant je n'ai pas eu une enfance heureuse, loin de là. Mais j'ai tout revisité, tout s'est expliqué et bien au-delà de ce que j'aurais cru, des mots ont été posé sur des comportements. J'ai vacillé.... et la psychothérapie entreprise m'a permis de rester debout, et de retrouver ma stabilité, différente. J'ai intégré certaines choses indicibles, que je niais : comment accepter le désamour d'un enfant par une mère ? (de ses enfants). Est-ce que ça porte un nom ? Est-ce une "justification" au mal qui a été fait ? Oui, si c'est une maladie mentale. Regarder en face mon passé a permis de mettre un nom sur ça.

Tu seras différent mais pas complètement différent, certainement plus "toi", plus vrai, plus authentique.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Orage orange. - Page 3 Empty Re: Orage orange.

Message par Boitachat le Mer 4 Sep 2013 - 22:37

Mary Poppins a écrit:Aurait-ce été du déni ?
Complètement... Un éclairage foudroyant.
Pour le coup, oui, je vacille, je vacille...

et pourtant je n'ai pas eu une enfance heureuse
J'ai enfin admis que moi non plus, je n'avais eu une enfance heureuse...


comment accepter le désamour d'un enfant par une mère ? (de ses enfants)
Pas évident à digérer, je suppose. Pour l'instant, je ne sais pas si je peux moi parler de désamour. Mais il y a bien d'autres mots moins sympathiques qui iraient parfaitement... Que j'avais sur le bout de la langue depuis longtemps mais que j'avais bien planqués en espérant finir par oublier.  Et finalement, on n'oublie pas. Regarder certaines choses en face, je n'y suis pas encore mais c'est bien parti. Question de temps.
Boitachat
Boitachat

Messages : 1530
Date d'inscription : 31/07/2013
Age : 39
Localisation : Au fond du couloir, à gauche de l'infini.

http://www.defilmince.com

Revenir en haut Aller en bas

Orage orange. - Page 3 Empty Re: Orage orange.

Message par Invité le Mer 4 Sep 2013 - 22:46

Boitachat a écrit:
Mary Poppins a écrit:comment accepter le désamour d'un enfant par une mère ? (de ses enfants)
Pas évident à digérer, je suppose. Pour l'instant, je ne sais pas si je peux moi parler de désamour. Mais il y a bien d'autres mots moins sympathiques qui iraient parfaitement... Que j'avais sur le bout de la langue depuis longtemps mais que j'avais bien planqués en espérant finir par oublier.  Et finalement, on n'oublie pas. Regarder certaines choses en face, je n'y suis pas encore mais c'est bien parti. Question de temps.
Non pas facile à digérer en effet.. et encore, j'ai parlé de désamour pour ne pas dire pire. Ma mère était malade, syndrome de Münchhausen par procuration (et très violente avec moi, elle me battait régulièrement pour rien, son humeur instable suffisait). Non, on n'oublie pas.

Finalement, c'est l'occasion pour moi (et pour toi aussi je pense), justement de regarder les choses en face. Pas forcément besoin d'en parler aux intéressés mais le savoir suffit. D'autant plus, que sur le coup... ça fait mal !

Courage à toi.. je te bise tiens Bisous 

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Orage orange. - Page 3 Empty Re: Orage orange.

Message par Boitachat le Jeu 5 Sep 2013 - 22:12

Ma mère était malade, syndrome de Münchhausen par procuration (et très violente avec moi, elle me battait régulièrement pour rien, son humeur instable suffisait)
J'ai eu la "chance" de ne pas subir ça. C'est terrible, ce que tu racontes, Mary. En ce qui me concerne, je ne m'imagine pas en parler non plus. Commencer à dénouer les fils  c'est vraiment étrange...  Des impressions que le sont de moins en moins. Des incohérences de plus en plus flagrantes. Quand je pense au nombres de fois ou j'ai été réduit par ma propre mère  à me penser attardé, débile, moins que rien parce que je n'étais pas comme les autres. Les autres ceci, les autres cela. Mais je ne faisais rien de mal, moi !

Zut, tiens. (je reste poli, c'est public, ici...)

Merci pour tes encouragements Mary, ils arrivent toujours quand il faut... Very Happy
Boitachat
Boitachat

Messages : 1530
Date d'inscription : 31/07/2013
Age : 39
Localisation : Au fond du couloir, à gauche de l'infini.

http://www.defilmince.com

Revenir en haut Aller en bas

Orage orange. - Page 3 Empty Re: Orage orange.

Message par Invité le Ven 6 Sep 2013 - 10:04

Boitachat a écrit: Quand je pense au nombres de fois ou j'ai été réduit par ma propre mère  à me penser attardé, débile, moins que rien parce que je n'étais pas comme les autres. Les autres ceci, les autres cela. Mais je ne faisais rien de mal, moi !
Moi, j'étais "mauvaise" selon ses dires... il est vrai que je pointais ce qui n'allait pas et que, franche et brute de décoffrage, je le disais ! Forcément, j'étais pas une gentille fifille qui se laissait faire... Et je lui "portait l'oeil" là aussi, je voyais bien que leurs plans débiles n'allaient pas marcher et comme je le disais ben.. c'était de ma faute quand ça ne marchait pas, CQFD.

Boitachat a écrit: Merci pour tes encouragements Mary, ils arrivent toujours quand il faut... Very Happy
Very Happy

Continue, tu es sur la bonne voie Smile Elle n'est pas des plus faciles mais tu seras bien mieux après ! Foie de Mary (heu non.. foi) lol! 

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Orage orange. - Page 3 Empty Re: Orage orange.

Message par mort vivant le Ven 6 Sep 2013 - 10:57

Moi je pensais m'appeler "insolent" durant toute mon enfance. et par tout le monde, autant la famille que la scolarité. Et ça continue... Pas grave on s'habitue.
Boitachat a écrit:
Quand je pense au nombres de fois ou j'ai été réduit par ma propre mère  à me penser attardé, débile, moins que rien parce que je n'étais pas comme les autres. Les autres ceci, les autres cela. Mais je ne faisais rien de mal, moi !
Les autres sont toujours mieux de toute façon, je l'ai appris très tôt comme toi.
Et Mary si ce n'est de ta faute, la faute à qui alors??? 2nd degré 

Courage Boitachat
mort vivant
mort vivant

Messages : 84
Date d'inscription : 02/09/2013
Age : 44
Localisation : entre deux mondes

Revenir en haut Aller en bas

Orage orange. - Page 3 Empty Re: Orage orange.

Message par Invité le Ven 6 Sep 2013 - 11:57

mort vivant a écrit: Et Mary si ce n'est de ta faute, la faute à qui alors??? 2nd degré   
Hé hé... la faute à cet abruti de Papero Piero Groumph   Calimero

 Pété de rire 

(n'empêche ça ressemble vachement au petit zèbre isolé, comme moi, cette histoire... http://fr.wikipedia.org/wiki/Calimero_%28personnage%29 pas étonnant que je l'adorais Razz ).

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Orage orange. - Page 3 Empty Re: Orage orange.

Message par Boitachat le Ven 6 Sep 2013 - 21:13

Forcément, j'étais pas une gentille fifille qui se laissait faire...
Jamais je n'aurais osé me rebeller... À côté de ça j'ai absorbé la souffrance, la colère et tous les débordements émotionnels de ma mère. Sans broncher. J'ai pris sur moi. Le moindre geste, la moindre parole un peu hors du cadre et j'avais le droit en réponse à un déchaînement de colère hyper culpabilisant. Une parfaite éponge. J'étais tendu en permanence en sa présence. Et je suis devenu ce qu'on attendait de moi. C'est clair que c'est très dur à avaler, mais je vois bien sur quelle libération ça va déboucher.

Moi je pensais m'appeler "insolent" durant toute mon enfance. et par tout le monde, autant la famille que la scolarité. Et ça continue... Pas grave on s'habitue.
Plutôt que montrer certaines facettes de ma personnalité, je me suis énormément contenu... Le problème c'est que c'est devenu un réflexe maintenant, au point de ne plus réussir à faire confiance à mes propres intuitions, de ne plus savoir ce que je pense réellement.




Boitachat
Boitachat

Messages : 1530
Date d'inscription : 31/07/2013
Age : 39
Localisation : Au fond du couloir, à gauche de l'infini.

http://www.defilmince.com

Revenir en haut Aller en bas

Orage orange. - Page 3 Empty Re: Orage orange.

Message par Invité le Ven 6 Sep 2013 - 22:47

Boitachat a écrit:Jamais je n'aurais osé me rebeller...  À côté de ça j'ai absorbé la souffrance, la colère et tous les débordements émotionnels de ma mère. Sans broncher. J'ai pris sur moi. Le moindre geste, la moindre parole un peu hors du cadre et j'avais le droit en réponse à un déchaînement de colère hyper culpabilisant. Une parfaite éponge. J'étais tendu en permanence en sa présence. Et je suis devenu ce qu'on attendait de moi. C'est clair que c'est très dur à avaler, mais je vois bien sur quelle libération ça va déboucher.
Ah ouais... moi aussi, je vois ça !

Plutôt que montrer certaines facettes de ma personnalité, je me suis énormément contenu... Le problème c'est que c'est devenu un réflexe maintenant, au point de ne plus réussir à faire confiance à mes propres intuitions, de ne plus savoir ce que je pense réellement.
Merci le faux-self lol! 

Perso, je ne savais plus QUI j'étais... Pour le moment, je suis entre les deux, à la fois ce faux-self et juste moi. Je crois que je commence à intégrer cette partie de moi que j'avais niée, reniée. Mais je reste vigilante car j'ai l'impression que ce faux-self se bat bien. Parfois, je remets en cause cette douance, je me sens à nouveau illégitime, c'est là que je dois faire un effort sur moi-même pour m'obliger à m'accepter, et d'autres fois ça va bien. Je n'ai pas encore terminé ma révolution, des années de reniement ne s'effacent pas comme ça.







Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Orage orange. - Page 3 Empty Re: Orage orange.

Message par Boitachat le Sam 7 Sep 2013 - 8:00

Perso, je ne savais plus QUI j'étais... Pour le moment, je suis entre les deux, à la fois ce faux-self et juste moi. Je crois que je commence à intégrer cette partie de moi que j'avais niée, reniée. Mais je reste vigilante car j'ai l'impression que ce faux-self se bat bien. Parfois, je remets en cause cette douance, je me sens à nouveau illégitime, c'est là que je dois faire un effort sur moi-même pour m'obliger à m'accepter, et d'autres fois ça va bien. Je n'ai pas encore terminé ma révolution, des années de reniement ne s'effacent pas comme ça.
Ça me rassure un peu ce que tu dis... Je me cherche depuis les premiers murmures. Mais je sens bien que le faux self domine encore bien. Cela dit, j'ai l'impression de parvenir à percevoir mon vrai moi quelque part de temps en temps. Celui, débarrassé des tensions, qui laisse courir les émotions comme partie intégrante de son être et non plus comme une masse honteuse à cacher sous le tapis. Ce n'est peut-être pas cela, mais quand je l'aperçois, j'ai bien envie de lui ouvrir la porte. Et là, paf ! Le faux-self me claque la porte au nez.

Je ne parle pas même pas de légitimité... On va dire que c'est plutôt vacillant Razz 
J'ai une part si énorme de moi à accepter... Heureusement que je peux me raccrocher à certains faits objectifs qui me permettent de me dire que tout ceci ne peut pas être complètement faux. Mais même ça, suivant l'humeur, ça demande un certain effort...(et c'est peu de le dire Wink )
Boitachat
Boitachat

Messages : 1530
Date d'inscription : 31/07/2013
Age : 39
Localisation : Au fond du couloir, à gauche de l'infini.

http://www.defilmince.com

Revenir en haut Aller en bas

Orage orange. - Page 3 Empty Re: Orage orange.

Message par Invité le Dim 8 Sep 2013 - 20:24

.


Dernière édition par Fabuliotte le Lun 13 Jan 2014 - 6:13, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Orage orange. - Page 3 Empty Re: Orage orange.

Message par Invité le Lun 9 Sep 2013 - 15:24

.


Dernière édition par Fabuliotte le Lun 13 Jan 2014 - 6:13, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Orage orange. - Page 3 Empty Re: Orage orange.

Message par Boitachat le Lun 9 Sep 2013 - 17:58

Fabuliotte a écrit:Doublement bienvenue à la maison Boitachat.
Merci pour ce message très réconfortant... Comme je ne suis pas un menteur (enfin, pas toujours), je suis bien obligé d'admettre que ça me fait très plaisir de lire ça...

Fabuliotte a écrit:Et me voilà prête à tomber de ma chaise...
C'est si... renversant ? Il est vrai qu'on se livre plus facilement par écrit, de façon anonyme que devant des tas de gens qu'on ne connaît pas, malgré le petit quelque chose de familier... Bon pour l'anonymat, maintenant, c'est râpé...

Et avoir la force de laisser de la place au silence.
Le droit au silence... Enfin...

J'espère que tu vas trouver le courage de passer ces maudits tests.
J'y travaille. Je suis censé réussir à me convaincre que je peux les réussir pour les passer. Ça ne va pas être du gâteau... Je n'arrive pas à me sortir de l'esprit que je ne suis qu'un affreux fabulateur. Même en sortant de chez la psy, je suis resté dubitatif. Comment peut-elle faire des déductions pareilles avec des éléments aussi légers ? Avant d'aller la voir, je pensais qu'il suffisait qu'un psy pointe son doigt sur quelques rayures pour redonner confiance. Finalement, ce n'est pas si simple...

Mais en même temps, de manière très paradoxale, j'ai l'impression que son discours est en train de faire son petit effet en arrière-plan...

Mais ce n'est en rien de la lenteur.
Je suis en train de me rendre compte du contraire, effectivement. Je me souviens maintenant que dès qu'il s'est mis à argumenter, la négation s'est affichée de manière fulgurante. Sauf qu'un réflexe conditionné m'a fait mettre tout ça de côté. Je ne l'avais pas oublié, mais je refusais d'y penser.

je prévois d'aller faire un tour du côté de l'inhibition intellectuelle...
Plus ça va, plus c'est une piste qui me semble sérieuse. Sans trop savoir pourquoi, certains textes sur le complexe de l’albatros m'ont fait un drôle d'effet... Au fur et à mesure que les choses s'éclairent, je m'aperçois que cette méfiance des intuitions me poursuit depuis toujours et qu'elle est peut-être à l'origine de ma relative lenteur. Je prends de plus en plus conscience des moments où je m'interdis de penser. C'est peut-être justifié, ce ne sont peut-être pas des intuitions mais juste les réflexes d'un esprit de contrariété systématique mais j'ose au moins me poser la question (ce qui est déjà pas mal !).

L'idée étant de retrouve une vraie vivacité d'esprit et d'en faire quelque chose d'intéressant pour moi et les autres.
Et donc de réussir à la comprendre et à la prendre pour ce qu'elle est...

Au plaisir de se recroiser ici ou ailleurs.
Vu le programme de l'ADZBQSSRETCEBH, c'est plutôt bien parti. Il faudra juste réussir à inhiber le sauvage...

À très bientôt Very Happy 


Boitachat
Boitachat

Messages : 1530
Date d'inscription : 31/07/2013
Age : 39
Localisation : Au fond du couloir, à gauche de l'infini.

http://www.defilmince.com

Revenir en haut Aller en bas

Orage orange. - Page 3 Empty Re: Orage orange.

Message par Invité le Lun 9 Sep 2013 - 18:17

.


Dernière édition par Fabuliotte le Lun 13 Jan 2014 - 6:14, édité 6 fois (Raison : Reformulation...)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Orage orange. - Page 3 Empty Re: Orage orange.

Message par Invité le Lun 9 Sep 2013 - 20:33

Je suis d'accord avec vous : ce n'est pas de la lenteur mais de l'inhibition intellectuelle et si tu passes ton test, tu vas vite le voir !

C'est seulement en passant le test que je me suis rendue compte de deux choses énormes (chez moi) :

- le manque de confiance en soi : j'avais les bonnes réponses mais je "devais" vérifier deux à trois fois.. je te dis pas le temps perdu (malgré la psy qui m'enjoignait à donner mes réponses du tac au tac). Le pire étant bien sûr que pour la très grande majorité la réponse initiale était juste (du coup je n'ai fait que 123 en performance et un petit pavé de la psy pour expliquer le contexte);

- l'inhibition qui "vide" le cerveau : par deux fois, lors du test, elle m'a parlé (gentiment hein.. juste pour dire un truc mais au mauvais moment, résultat : j'étais tellement perturbée que je ne pouvais rien sortir du tout ! obligée de me calmer avant de poursuivre le test..).

C'est là que j'ai compris quels effets pouvaient avoir sur moi le regard de l'autre et ses remarques (je comprends mieux que je me taise en public et que je n'ai souvent comme "rien à dire" alors que c'est faux, j'ai des tas de connaissances et d'arguments mais impossible de les solliciter au bon moment).

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Orage orange. - Page 3 Empty Re: Orage orange.

Message par itiz le Lun 9 Sep 2013 - 20:58

Salut! cha emboîte par ici! moi aussi, tout lu! je t'envie en tout cas de te raconter ainsi, moi, je n'y arrive pas...et pourtant! tout chat me parle beaucoup (et je souris parfois, si si, ça fait tellement de bien de se re connaître)...
En tout cas, ravie de la rencontre et à bientôt autour du citron de Fab!
itiz
itiz

Messages : 1341
Date d'inscription : 30/10/2011
Age : 61
Localisation : Bretagne

Revenir en haut Aller en bas

Orage orange. - Page 3 Empty Re: Orage orange.

Message par Boitachat le Lun 9 Sep 2013 - 22:56

ce n'est pas de la lenteur mais de l'inhibition intellectuelle
À vrai dire, je commence à me poser la question...
Et même si j'hésite un peu à en parler, si inhibition à propos de la vitesse il y a, je commence à en percevoir les causes.
J'attends d'être un peu plus sûr de moi pour être catégorique, mais en gros, on m'a fait comprendre qu'aller trop vite c'était toujours un peu louche.
Parce qu'aller trop vite ça signifie souvent "bâcler" le travail...

le manque de confiance en soi : j'avais les bonnes réponses mais je "devais" vérifier deux à trois fois.. je te dis pas le temps perdu
Ça me parle de plus en plus, ça. Par exemple pour les maths, c'est flagrant (concours d'instits encore récent oblige). Je n'ai jamais réussi à cibler les limites de ce qu'il faut démontrer. En gros quand on me dit démontrez que [...] je démontre TOUT. Comme si on vous demandait de raconter l'histoire de France et que vous commenciez par évoquer la naissance des premières bactéries. Ce n'est pas systématique, mais je suis souvent surpris par les réponses. Ah ? Il fallait juste faire ça. Non pas pour le plaisir de la démonstration mais par crainte de ne jamais en faire assez.

inhibition qui "vide" le cerveau
Là encore, c'est quelque chose qui ne m'est pas inconnu. Sauf que, encore une fois, j'ai nié. Partant du principe que ce vide était juste du au fait... qu'il n'y avait rien !

Mary Poppins a écrit:C'est là que j'ai compris quels effets pouvaient avoir sur moi le regard de l'autre et ses remarques (je comprends mieux que je me taise en public et que je n'ai souvent comme "rien à dire" alors que c'est faux, j'ai des tas de connaissances et d'arguments mais impossible de les solliciter au bon moment).
Tout pareil !! (sauf que je parviens pas à m'enlever de l'idée que je n'avais peut-être vraiment rien à dire d'intéressant...). Résultat des courses, on passe pour un idiot ou pire, on se fait soi-même passer pour un idiot pour au moins avoir la consolation de pouvoir se dire qu'on l'a fait exprès.

Pour le faux-self, il y a du boulot !

je t'envie en tout cas de te raconter ainsi
Figure-toi que c'est bien la première fois de ma vie que ça m'arrive. 99% de ce qui est raconté là l'est pour la première fois. Mais chaque message un peu personnel est une véritable torture. Parfois quelques lignes me prennent des heures. Cliquer sur "envoyer n'est jamais anodin. Je crois surtout que ça vient un peu d'un raz-le-bol de tout contenir. Il y a eu des rééditions de messages, des suppressions, des retours en arrière, de regrets. D'ailleurs je n'assume pas du tout ce que j'ai écrit jusqu'ici. Je ne me relis pas, rien que pour éviter la tentation de tout effacer. Et il y a un petit quelque chose qui aide : se dire que ça parlera peut-être à quelqu'un. Ça valait la peine. Ce sont souvent les commentaires qui ont suivi certains de mes messages qui m'ont permis de garder le cap, de remonter dans le train plus sereinement pour avancer. Sans des personnes comme Mary, je pense que mon état d'esprit aujourd'hui n'aurait pas été du tout le même.


En tout cas, ravie de la rencontre
Tout pareil et à bientôt !
Boitachat
Boitachat

Messages : 1530
Date d'inscription : 31/07/2013
Age : 39
Localisation : Au fond du couloir, à gauche de l'infini.

http://www.defilmince.com

Revenir en haut Aller en bas

Orage orange. - Page 3 Empty Re: Orage orange.

Message par Gasta le Mar 10 Sep 2013 - 0:09

Il te reste sans doute encore du chemin à faire mais ça fait vraiment plaisir de voir au fil de tes messages que la route se dégage, que tu commences à te comprendre, à t'accepter, à voir que tu n'es pas le seul, que ce que tu dis nous parle aussi.
On est passé nous aussi par ces étapes qui sont nécessaires et qui ouvrent la voie vers un autre qui est Toi.
Gasta
Gasta

Messages : 3734
Date d'inscription : 15/01/2012
Age : 66
Localisation : à l'ouest

http://www.zebrascrossing.net/t4928-dabrowski-je-vais-bien-ne-t-

Revenir en haut Aller en bas

Orage orange. - Page 3 Empty Re: Orage orange.

Message par itiz le Mar 10 Sep 2013 - 10:09

Oui, ça doit parler à beaucoup (à moi en tout cas, c'est sûr!), donc, continue! je suis de près!
itiz
itiz

Messages : 1341
Date d'inscription : 30/10/2011
Age : 61
Localisation : Bretagne

Revenir en haut Aller en bas

Orage orange. - Page 3 Empty Re: Orage orange.

Message par Audace le Mar 10 Sep 2013 - 21:28

Boitachat a écrit:100% d'accord avec toi ! Ton commentaire me remotive bien, tiens. En effet, j'avais prévu de retravailler sur ma nouvelle. Mais c'est plus facile pour moi, je n'ai pas tout un roman à réécrire... Mais c'est vrai que je vois très précisément ce que j'ai à faire pour rendre mon histoire plus lisible. Seul problème, il s'agit pour beaucoup d'ellipses à combler ou d'implicites à expliciter (d'où, je pense, la relative opacité de mon texte). Le risque c'est donc de tendre vers le roman court...

Merci pour ta réponse en tout cas ! Tu as réexpédié ton manuscrit depuis ? Tu as eu d'autres nouvelles ?
Désolée pour la réponse tardive, effervescence de la rentrée, j'ai du mal à trouver du temps @_@
Alors, précision, je n'ai pas réécris tout mon roman, mais j'ai dû réorienter une bonne moitié (et supprimer un max de situations auxquelles je tenais mais qui ne servaient pas l'histoire) Difficile travail que de devoir lâcher des mois de travail.

Alors, j'ai en effet réexpédié mon roman vourant avril, aucune réponse, même pas négative ou refus ce qui est bizarre et pas très engageant -__- J'ai aussi envoyer d'autres romans à d'autres maisons courant juillet, je n'ai reçu que des réponses négatives des maisons qui m'estimais en dehors de leur ligne éditoriales (malgrè tous mes efforts pour ne pas envoyer à des maisons qui n'entraient pas dans mon thème)
Bref, j'attends, ou plutôt, je poursuis l'écriture d'un autre roman car même si celui là ne se fait pas remarquer, l'autre peut-être... On verra !

J'ai lu aussi que tu avais avancé concernant le test et le rdv avec le psy. Je suis aussi dans cette démarche, j'ai rdv avec le psy courant octobre et on a arrêté une date pour le test dans la foulée (début novembre) date que je pourrais refuser, cela va s'en dire. Tout simplement parce qu'elle m'a dit que si je prenais la date pour le test en octobre, cela me renverrait à faire le test en janvier. Bref, j'appréhende un peu, mais pas trop car c'est encore très loin. J'ai du mal à me projeter trop loin, surtout quand ça me dépasse. Mais je pense que ce qui me dépasserait vraiment serait d'être zèbre, et ce qui me ferait beaucoup de mal serait d'être "normale". Je m'attends plutôt à un résultat autour des 115-120.

Je garde un oeil sur ton fil et attends de voir ce que ton test va donner^^
Audace
Audace

Messages : 155
Date d'inscription : 11/08/2013
Age : 40
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Orage orange. - Page 3 Empty Re: Orage orange.

Message par Invité le Mar 10 Sep 2013 - 21:43

Audace a écrit:je pense que ce qui me dépasserait vraiment serait d'être zèbre, et ce qui me ferait beaucoup de mal serait d'être "normale". Je m'attends plutôt à un résultat autour des 115-120.
Fait gaffe... je m'attendais à la même chose (115-120) et j'ai eu 137 (je te dis pas le choc  lol!).

(et en ayant merdé pour cause d'hyper-émotivité.. sinon, ma psy me situe au dessus de 140 = double choc).

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Orage orange. - Page 3 Empty Re: Orage orange.

Message par Audace le Mar 10 Sep 2013 - 22:30

@ Marry Poppins, omg, penser être "un peu plus que la moyenne" et se retrouver avec un QI frôlant le 140 @_@, ça doit être inexprimablement déstabilisant cette affaire !!! Pour ma part, j'ai toujours été très (trop?) lucide par rapport à moi même, je ne pense pas objectivement que je sois zèbre. Pas que je sois du genre à me déprécier (même si ma confiance en moi n'est pas lumineuse), mais je pense savoir objectivement ce que je vaux. Je me suis renseignée sur le test et les 4 domaines analysés : pour le verbal, je ne suis pas un dictionnaire, j'ai l'impression de ne pas avoir un vocabulaire exceptionnel, j'ai du mal avec les définitions justes et rigoureuses (j'ai un blocage avec ça, j'ai tendance à ne jamais être sûre des définitions que je donne aux mots -__-), pour la logique, je pourrais me débrouiller mais bon si on me demande de trouver la suite logique de formes géométriques, je suis fichue, j'ai trop de mal à me situer en 3D (je crois que ça me vient d'un strabisme divergent qui ne me rend pas non plus très physionomiste), en calcul mental, je suis une catastrophe, je n'ai absolument aucune confiance en moi, j''ai même du mal à me dire que 5 + 7 ça fait 12, il faut que je décompose le 7 qui devient 5+2 pour en être sure... Et pour la culture générale, ah lala, je suis très peu cultivée sauf pour les sujets qui m'intéressent. Comme j'ai toujours été partisane du minimum d'énergie investi pour un max de résultat, j'ai toujours refusé en bloc de me faire rentrer dans la cervelle des informations qui ne m'apportaient rien, du coup, j'ai de grave lacunes en culture générale (surtout en géographie, j'entends souvent dire "tu ne sais pas ça ? Non, tu plaisantes, hein ?")
Bref, c'est à se demander pourquoi je passe le test, hein ? lol!

Au moins, toi ou boitachat aviez/avez de réelles raisons de le passer, pour ma part, plus j'avance et moins je sais pourquoi je veux le passer, ce test -__-
Audace
Audace

Messages : 155
Date d'inscription : 11/08/2013
Age : 40
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Orage orange. - Page 3 Empty Re: Orage orange.

Message par Boitachat le Mar 10 Sep 2013 - 22:43

Merci, Gasta, pour ton message Very Happy 

Gasta a écrit:tu commences à te comprendre, à t'accepter,
Mais ce n'est vraiment pas évident...
Je reste bloqué sur les qualités.
J'ai bien conscience que ça frise la caricature, mais à chaque que je suis sur le point d'écrire le positif ou encore pire, après l'avoir écrit, je me fais sauvagement agresser par l'imposteur qui surveille mes moindres pensées et paroles.

Gasta a écrit:ce que tu dis nous parle aussi.
Oui, ça doit parler à beaucoup (à moi en tout cas, c'est sûr!), donc, continue! je suis de près!
Quand on a passé sa vie à être incompréhensible, ça rend tout chose de lire ça. Merci à toi également, Itiz !

Audace a écrit:effervescence de la rentrée, j'ai du mal à trouver du temps
Je ne te le fais pas dire Wink 

Difficile travail que de devoir lâcher des mois de travail.
Je veux bien te croire...

Audace a écrit:Alors, j'ai en effet réexpédié mon roman vourant avril, aucune réponse, même pas négative ou refus
J'ai l'impression que certains éditeurs n'ont pas forcément les moyens humains (l'envie) pour répondre très rapidement. C'est super frustrant, je trouve.

Audace a écrit:des maisons qui m'estimais en dehors de leur ligne éditoriales (malgrè tous mes efforts pour ne pas envoyer à des maisons qui n'entraient pas dans mon thème)
Je n'ai pas ton expérience dans l'expédition de manuscrits mais j'ai eu le droit à ça également.

Audace a écrit:Bref, j'attends, ou plutôt, je poursuis l'écriture d'un autre roman car même si celui là ne se fait pas remarquer, l'autre peut-être... On verra !
Je ne peux que t'encourager à foncer ! Tu aurais l'occasion de nous en faire lire quelques extraits ?

Audace a écrit:si je prenais la date pour le test en octobre, cela me renverrait à faire le test en janvier.
Mince... Du coup ça ne te met pas trop de pression  quand même ?  Ça m'a fait réagir ! Je viens d'envoyer un mail à la psy qui effectuera le bilan pour connaître ses délais...

Audace a écrit:
Mais je pense que ce qui me dépasserait vraiment serait d'être zèbre,

Complètement d'accord. Ce qui est terrible, je trouve, c'est que plus je (ou on...) me trouve de points communs avec les zèbres, plus j'ai l'impression de n'être qu'un méchant menteur qui fait rien qu'à se chercher des excuses pour justifier sa bizarrerie.

Audace a écrit:et ce qui me ferait beaucoup de mal serait d'être "normale"
.

En ce qui me concerne, je sais que je ne peux pas être normal, ce n'est pas possible. Ça n'a peut-être rien à voir avec des rayures, et je prendrais peut-être une sacrée claque, mais il y a forcément un truc qui cloche. Je suis à peine en train (mais il y a encore du chemin à faire) de prendre conscience que le livre de JSF ne décrit pas des personnes "normales". Et qu'il n'est donc pas "normal" de s'y reconnaître à 90%. Ça peut paraître idiot, mais j'ai beaucoup de mal à me faire confiance quand je m'y reconnais. Par exemple,  j'ai compris depuis quelques semaines que je suis synesthète. Pourtant il aura fallu attendre dimanche dernier que je prenne enfin conscience qu'il n'est pas "normal" de voir les sons.

Mary Poppins a écrit:et en ayant merdé pour cause d'hyper-émotivité...
C'est principalement ce que je crains.


Dernière édition par Boitachat le Mar 10 Sep 2013 - 23:13, édité 1 fois (Raison : aurtografe)
Boitachat
Boitachat

Messages : 1530
Date d'inscription : 31/07/2013
Age : 39
Localisation : Au fond du couloir, à gauche de l'infini.

http://www.defilmince.com

Revenir en haut Aller en bas

Orage orange. - Page 3 Empty Re: Orage orange.

Message par Boitachat le Mar 10 Sep 2013 - 23:08

Audace a écrit:Au moins, toi ou boitachat aviez/avez de réelles raisons de le passer,
Je ne suis pas certain d'avoir des raisons plus réelles que les tiennes de vouloir passer le test. Si tu doutes de toi et que tu le fais quand même, c'est peut-être que ton intuition a déjà compris que tu avais fait le bon choix. Il ne te reste plus qu'à en prendre conscience...

Quand je fais le point et vois tout ce à quoi j'ai renoncé parce que je ne m'en croyais pas capable, je me dis je serais vraiment idiot de passer à côté de ma vie encore plus longtemps.
Boitachat
Boitachat

Messages : 1530
Date d'inscription : 31/07/2013
Age : 39
Localisation : Au fond du couloir, à gauche de l'infini.

http://www.defilmince.com

Revenir en haut Aller en bas

Orage orange. - Page 3 Empty Re: Orage orange.

Message par Invité le Mar 10 Sep 2013 - 23:13

.


Dernière édition par Fabuliotte le Lun 13 Jan 2014 - 6:14, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Orage orange. - Page 3 Empty Re: Orage orange.

Message par Invité le Mar 10 Sep 2013 - 23:15

.


Dernière édition par Fabuliotte le Lun 13 Jan 2014 - 6:15, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Orage orange. - Page 3 Empty Re: Orage orange.

Message par Boitachat le Mar 10 Sep 2013 - 23:34

Fabuliotte a écrit:Se retrouver avec des résultats intermédiaires "hétérogènes" et un résultat total "non significatif" l'est tout autant.
Je veux bien te croire. Dès le début, c'est une situation que je me suis imaginé. Le travail que tu as fait pour l'accepter est admirable.

Entre 100 et 120 avec de sérieux problèmes psy, ça me paraît tout à fait plausible. Un 130 hétérogène également. Mais j'ai surtout compris que tant que le bilan n'est pas fait, tout est possible. Là dessus, l'objectivité reste un vrai défi.
Boitachat
Boitachat

Messages : 1530
Date d'inscription : 31/07/2013
Age : 39
Localisation : Au fond du couloir, à gauche de l'infini.

http://www.defilmince.com

Revenir en haut Aller en bas

Orage orange. - Page 3 Empty Re: Orage orange.

Message par Invité le Mar 10 Sep 2013 - 23:40

.


Dernière édition par Fabuliotte le Lun 13 Jan 2014 - 6:15, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 12 Précédent  1, 2, 3, 4 ... 10, 11, 12  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum