Problème insoluble, que faire ?

Page 2 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Problème insoluble, que faire ?

Message par jmd le Dim 28 Juil 2013 - 15:31

Mon désert n'est pas le tien Smile. (Il n'y a pas d'aborigène dans le mien mais des gens à qui j'ai loué un hélico etc.).

C'est pourquoi tu es la seule à pouvoir être créative dans le désert qui est le tien.

Quel est ton ressenti de "un peu plus correct" ? Qu'est-ce que "un peu plus correct" fait dans le corps ?

jmd
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 800
Date d'inscription : 10/08/2011
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Re: Problème insoluble, que faire ?

Message par marie :) le Dim 28 Juil 2013 - 15:50

Je pense que tes paroles sont bien en miroir des miennes et que mon problème est le nôtre à tout les deux différemment et que c'est celui d'Homo Sapiens depuis la nuit des temps : améliorer sa gestion des aléas pour gagner du temps et de l'énergie pour gagner finalement son combat pour la vie. L'immortalité, quoi. Sauf que moi, je ne vise pas la notoriété des Grands, mais la bonne éducation des petits nenfants. Une autre immortalité. La mienne passe par la vie des générations successives. L'immortalité des Grands passe par l'Histoire et ses morts. Il est vrai que dans mon désert il y a des aborigènes : c'est le désert des mamans. Beau désert, bien fleuri, mais assez difficile à cultiver si on veut des pommes de terres pour la gamelle. Ton désert semble plutôt être celui des hommes : t'as payé ton truc et il n'a marché qu'à moitié, était en location, ce machin, la prochaine fois, j'achèterai du neuf avec une garantie de cinq ans au moins. Nous avons raison tous les deux. Même si je ne suis pas allée regarder si tu es un homme ou une femme, je n'en ai pas eu le temps, parce que je n'ai pas l'habitude que quelqu'un me parle. Un désert dont je dois apprendre la langue, mais qui ne parle pas la mienne. Un extra-terrestre, quoi. Alors que toi, on voit plutôt le soldat bien entraîné, qui n'a pas peur de grand-chose, tu vois. Un peu plus correct, pour mon ressenti dans mon corps, serait dans ce cadre précis, n'extrapolons pas sur mes paroles, le public ! Dans ce cadre précis, serait d'avoir plus d'enfants dans mon scénario. Eh bien, vois-tu, je ne l'avais pas vu !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! Je bosse sur une histoire qui est celle d'une jeune qui n'a pas mis d'enfants. Il n'y a que des adultes. Voilà ce qui cloche. Dans ce cas très précis. Mais pour le théorème, l'enfant n'est pas la solution. Parce que tu le dis à juste titre, dans un vrai désert, il n'y a pas d'aborigènes. On va dire le Pôle Sud. Eh bien, si on pose son hélico en miette au pôle sud, on a peu de chances de s'en sortir, il faut bien le reconnaître ! La solution à un problème insoluble est donc la mort. Mais ça c'est le cas le pire. Dans la vie, souvent, il y a des techniques de soldat ou des techniques de maman. Bon. Ma question était donc mal posée. La nouvelle question est "problème quasi-insoluble, que faire". Nous avons à disposition des techniques, du temps, de la chance et du sens, mais de façon diverses, disparates, chaotiques, instables. La difficulté du problème est d'en faire un théorème, ce nouveau problème n'est pas insoluble, mais quasi-insoluble, jusqu'à ce qu'on en trouve la solution, et là, on vous dit "et ben, tu en as mis du temps à trouver un truc aussi simple !" L'Histoire en est pleine. Par exemple la découverte de la solution au problème insoluble "allumer du feu".

marie :)
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 183
Date d'inscription : 21/08/2012
Age : 56
Localisation : Semi-nomade

Revenir en haut Aller en bas

Re: Problème insoluble, que faire ?

Message par dessein le Dim 28 Juil 2013 - 15:56

je partage cette facon d'apprehender les problemes, changer de cadre etc.

mais la vie est parfois plus dure que ca (pas souvent heureusement)

et penser qu'il y ait une solution pour chaque probleme appartient pour moi au domaine de la pensée magique, a une volonté bien legitime mais dangereuse de toute puissance.

c'est pas tres grave mais ca peut le devenir

(exemple pas tres finaud
dans le nucleaire on a cru que les solutions arriveraient en temps et en heure a grand renfort d'intelligences et de recherches croisées.
prospective foireuse et pensée magique ont finalement conduit  a une incompétence actuelle en matiere de stockage de déchets et...  de maitrise des corium...)

dessein
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3074
Date d'inscription : 24/02/2012
Age : 47

Revenir en haut Aller en bas

Re: Problème insoluble, que faire ?

Message par jmd le Dim 28 Juil 2013 - 16:08

marie a écrit:Nous avons à disposition des techniques, du temps, de la chance et du sens, mais de façon diverses, disparates, chaotiques, instables

Notre ressenti est un, c'est lui qui peut fédérer ces éléments disparates.

marie a écrit:La difficulté du problème est d'en faire un théorème.

Comment est-ce que tu ressens cette difficulté d'en faire un théorème ? Est-ce que tu pourrais décrire ton ressenti ?

jmd
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 800
Date d'inscription : 10/08/2011
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Re: Problème insoluble, que faire ?

Message par marie :) le Dim 28 Juil 2013 - 16:11

En effet, la pollution est un réel problème quasi-insoluble actuellement. Si elle devient un problème insoluble, la solution sera la mort. Mais auparavant, il y a d'autres solutions. Pour le nucléaire, je n'y connais rien, et j'espère que les gens chargés de travailler sur les risques nous éviterons les malchances qui nous guettent. Pour un peu plus de chance potentielle, je reste semi-mobile et je vais migrer en terrain moins nucléaire, parce que j'ai vraiment le problème. Il y aura d'autres problèmes ailleurs, plus solubles pour la population et peut-être moins insolubles individuellement, etc. La pensée magique, c'est un peu le contraire du théorème. Je ne pourrai pas bien en parler, parce que je suis plutôt de type obsessionnel que magique. Je peux comprendre que 1+1 fasse 2 ou 3 ou 4 etc si on se réfère aux parents qui font des enfants, je peux aussi comprendre que 1 + 1 ne fassent que 2 et rien d'autre, si on s'en réfère à l'arithmétique, mais je ne peux pas comprendre qu'il soit inutile de compter. Je préfère le travail de la fourmi à celui du dragon. La toute puissance, c'est plutôt une histoire qui dépasse Homo Sapiens au moins si on regarde le phénomène sur une longue durée. Le nucléaire ressemble plutôt à tourner en rond dans le désert, mais dans une désert un peu plus peuplé que l'énergie disponible le permettrait sans le nucléaire. Retournerons-nous au désert vide ou irons-nous vers un beau jardin plein de population, je ne le sais pas. Qui le sait ? En tout cas, il faut que je déménage. Trop de nucléaire pourrait finir par nuire là où je suis. Mais j'ai encore quelques années pour me préparer. Sauf accident nucléaire un peu plus loin, ou météorite, ou épidémie. Il est vrai que plus on voit le problème en grand et plus il paraît insoluble. Mais la petite fourmi, avec son petit cerveau, elle y arrive à faire son nid partout ou presque tout autour de la terre et depuis bien plus longtemps que nous. Comment fait-elle ?

marie :)
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 183
Date d'inscription : 21/08/2012
Age : 56
Localisation : Semi-nomade

Revenir en haut Aller en bas

Re: Problème insoluble, que faire ?

Message par marie :) le Dim 28 Juil 2013 - 16:13

la difficulté de faire un théorème, je la ressens comme une solution facile pour plus tard. C'est ça qui me booste. Toujours plus de simplicité. J'aime la vie et pour en profiter pleinement, il vaut mieux faire le plus simple possible, c'est toujours assez compliqué.

marie :)
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 183
Date d'inscription : 21/08/2012
Age : 56
Localisation : Semi-nomade

Revenir en haut Aller en bas

Re: Problème insoluble, que faire ?

Message par Invité le Dim 28 Juil 2013 - 16:16

dessein a écrit:

et penser qu'il y ait une solution pour chaque probleme appartient pour moi au domaine de la pensée magique, a une volonté bien legitime mais dangereuse de toute puissance.

Il n'est pas dangereux de penser qu'à chaque problème existe une solution. Le problème est d'oublier qu'on n'est pas certain de la trouver et encore moins dans le temps nécessaire.

C'est bien le drame de ton exemple sur le nucléaire. Un peu d'humilité et un minimum de respect du principe de précaution n'auraient pas fait de tort.

Il ne faut pas confondre efficience et efficacité.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Problème insoluble, que faire ?

Message par marie :) le Dim 28 Juil 2013 - 16:22

Conversation passionnante que je vous laisse finir, j'y reviendrai dès que possible, mais ma petite famille arrive et je dois m'en occuper. Et puis mon travail, la semaine. Merci pour tout ce travail de pensée déjà accompli aujourd'hui, nous avons bien avancé ! @ + je vous lirai avec attention, mais je n'aurai pas le temps d'écrire, je pense. Bye !

marie :)
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 183
Date d'inscription : 21/08/2012
Age : 56
Localisation : Semi-nomade

Revenir en haut Aller en bas

Re: Problème insoluble, que faire ?

Message par dessein le Dim 28 Juil 2013 - 16:47

Gimli a écrit:

Il n'est pas dangereux de penser qu'à chaque problème existe une solution.

c'est pas dangereux et meme productif (hors instant T de poser un acte)


dessein
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3074
Date d'inscription : 24/02/2012
Age : 47

Revenir en haut Aller en bas

Re: Problème insoluble, que faire ?

Message par Pieyre le Dim 28 Juil 2013 - 18:05

À strictement parler, on ne peut définir un problème ou une solution que dans un cadre formel, c'est-à-dire mathématique. Là il y des problèmes qui ont une ou des solutions et d'autres qui n'en ont pas.

Mais, en pratique, on n'a qu'un halo d'impressions conçues comme problème et un halo d'impressions conçues comme conséquences de décisions que l'on prendra. Parmi ce dernier halo, on ne peut caractériser qu'un nombre fini de conséquences. Il y en a donc une qu'on va évaluer comme celle qui nous convient le mieux en fonction de notre conception de la solution. On peut dire que c'est la meilleure solution. Encore faut-il prendre en compte de façon rationnelle et la situation et les moyens dont on dispose.

Pieyre
Maître es rayures
Maître es rayures

Messages : 15268
Date d'inscription : 17/03/2012
Localisation : Quartier Latin

Revenir en haut Aller en bas

Re: Problème insoluble, que faire ?

Message par Invité le Dim 28 Juil 2013 - 21:48

marie a écrit: Quoi de mieux pour s'entrainer à avoir de la chance que d'écrire des histoires loufoques ?

J'aime beaucoup Very Happy L'écriture, passage entre l'imaginaire et le réel par le véhicule de la chance. Mais s'entraîner à avoir de la chance ? Le coup de chance ne se reconnaît qu'après coup. Le truc dont la probabilité était si infime, et qui pourtant sauve de la cata. S'entraîner à la reconnaître, alors ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Problème insoluble, que faire ?

Message par marie :) le Lun 29 Juil 2013 - 6:47

En fait, ce que je cherche, c'est comment utiliser le savoir et la boussole pour se sortir d'un désert avec un peu de chance et suffisamment de temps (mais pas trop quand même). La fonction temps est très importante, mais il arrive que certains y restent très longtemps dans le désert, selon bien des textes anciens. Or, dans nos déserts modernes, on y meurt plus rapidement et il faut donc y rester moins longtemps. Le sujet n'est pas de savoir pourquoi on meurt plus vite dans nos déserts actuels. On le sait : parce qu'il y a plus de concurrence qu'au temps des épidémies. La trouvaille d'hier et que chacun possède son désert personnel. Jusqu'à présent, on savait que chacun avait un jardin secret, mais je n'ai jamais lu nulle part que chacun avait son désert personnel. Voilà. Cette lecture peut à présent se faire sur ce forum Smile Aujourd'hui, (mais j'ai moins de temps qu'hier), la question est de trouver ce que tu ferais avec ton savoir personnel et une boussole pour te sortir, toi, de ton désert personnel. Deux réponses ont déjà été apportées : attendre les secours APRES les avoir appelés ; s'appuyer sur la population indigène dont on connaît la langue. Et toi ? comment sortirais-tu de ton désert personnel. Si la conversation intéresse suffisamment de gens pour faire une synthèse ou une statistique, nous la ferons plus tard.

marie :)
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 183
Date d'inscription : 21/08/2012
Age : 56
Localisation : Semi-nomade

Revenir en haut Aller en bas

Re: Problème insoluble, que faire ?

Message par marie :) le Lun 29 Juil 2013 - 8:34

Voici ce qu'il faut faire selon Le Figaro (je résume l'article) pour éviter la malchance d'une noyade :
-respecter les zones autorisées
-ne pas se surrestimer
-ne pas quitter les enfants des yeux même une minute
-prévoir des dispositifs de sécurité matériels
-prévoir des dispositifs de sécurité humains.

voilà un théorème qui marche à tous les coups contre la noyade, sauf raz-de-marée. Pour la malchance, le théorème existe, mais pour la chance, il n'existe pas. Je cherche ce théorème.

En effet, il arrive souvent dans la vie qu'on se retrouve par malchance dans un désert, réel ou psychologique ou autre (peu importe), ce qui met notre vie en danger, ou notre projet ou nos finances (peu importe). Nous avons à notre disposition, par chance, un savoir, une boussole et un certain temps (voir en amont dans cette discussion ce qui se passerait si nous étions au Pôle Sud, ce n'est donc plus le sujet, nous savons que nous avons au départ un minimum de chance. Nous voulons avoir encore plus de chance. Nous allons donc d'une part éviter la malchance, mais ça on sait comment faire, et d'autre part agir d'une certaine façon pour réussir à sortir du désert. Comment agir ? Il s'agit de choses très concrètes, non de théorie. "Je jette des caillous aux chiens errants pour qu'ils ne me dévore pas a peu de chance de réussir", je cherche de vraies solutions personnelles à chacun de vous. Par exemple, je rencontre un drone qui ne me prends pas par chance pour un clandestin, mais qui comprend par savoir, qu'une personne comme moi est en errance scientifique. Ce drone ne va donc pas me pirater, ni me secourir, il va me laisser faire mon chemin car je n'ai pas besoin de lui pour m'en sortir, je connais parfaitement ma porte personnelle qui est ouverte, comme toutes les portes intelligentes, cela évite d'abîmer la porte en cas de cambriolage ou de sinistre. Et en plus, ce drone, il me portera mon courrier, pour rassurer tout le monde et en plus, il sortira les autres drones qui pourraient me prendre la tête. Bon. Et vous ? comment vous faites dans un désert ?

marie :)
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 183
Date d'inscription : 21/08/2012
Age : 56
Localisation : Semi-nomade

Revenir en haut Aller en bas

Re: Problème insoluble, que faire ?

Message par jmd le Lun 29 Juil 2013 - 11:07

Personnellement je porterais mon attention sur mon ressenti pendant quelques minutes. C'est ce que j'ai fait avant de te répondre. Et je t'ai répondu en te fournissant les éléments qui ont émergés de cette attention portée au ressenti.

Je t'ai demandé :

"Comment est-ce que tu ressens cette difficulté d'en faire un théorème ? Est-ce que tu pourrais décrire ton ressenti ?"

Tu as répondu :

"La difficulté de faire un théorème, je la ressens comme une solution facile pour plus tard."

J'ai l'impression que tu as répondu à la question "comment ressens-tu le fait d'avoir un théorème" plutôt qu'à la question "comment est-ce que tu ressens cette difficulté d'en faire un théorème ?".

Un jour, je demandais à ma fille : qu'est-ce que cela fait de marcher quand on est un géant ? Elle a commencé à répondre : bien, je pense que … Et je lui ai dit : Imagine que tu es un géant, marche et ensuite tu pourras répondre à ma question.

C'est ce que j'attends de toi (si tu veux bien) c'est que tu répètes quelques fois "la difficulté d'en faire un théorème", que tu laisses un ressenti de cette difficulté se former en toi en portant ton attention pendant quelques minutes sur la zone comprise entre la gorge et le bassin puis que tu décrives ce ressenti physiquement (ça presse, ça pulse, ça tourne etc.).


jmd
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 800
Date d'inscription : 10/08/2011
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Re: Problème insoluble, que faire ?

Message par marie :) le Lun 29 Juil 2013 - 15:44

J'ai peu de temps, mais je réponds avec entrain, et puis demain ou peut-être ce soir, je repasserai sur le forum pour voir. J'ai bien suivi tes conseils et ceux des autres. Pour répondre à ta question me concernant, je ressens une émulation très vive qui m'empêche de dormir et de travailler correctement, comme si j'avais trouvé un filon d'or à extraire, alors qu'on me demande d'aller pêcher du poisson en mer pour faire des boîtes de conserve. Alors, j'ai pris mes petits granules d'homéopathie : ignatia amara et gelsinium, et j'ai quand même bien dormi et quand même bien travaillé et je n'ai pas fini, mais je n'ai plus besoin de granules parce que j'avance dans mon désert. J'ai déjà deux réponses. Notons quand même ici, que c'est toujours les mêmes qui bossent ! Les deux réponses sont - un drone pour éloigner les autres drones - un géant qui marche. Qui s'intéresse à son désert ? Répondez, les absents... mais je vais vite quand je marche et j'ai l'habitude que tout le monde ne puisse pas suivre. Je suis donc allée jeter un coup d'œil aux proverbes chinois pour penser différemment, et j'ai trouvé : "on va à la gloire par le palais, à la fortune par le marché et à la vertu par le désert."
Par ailleurs, j'ai trouvé une réponse technique : les vêtements sont très importants quoi qu'il arrive (chute de moto, chute de bateau, vêtements de pompiers, vêtements de travail, et vêtements de désert, chaque désert décide des vêtements les meilleurs pour lui, par exemple la montagne).
Je récapitule ici les réponses trouvées : le drone - le géant - la vertu - le vêtement.
Chers auditeurs, à vous Smile

marie :)
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 183
Date d'inscription : 21/08/2012
Age : 56
Localisation : Semi-nomade

Revenir en haut Aller en bas

Re: Problème insoluble, que faire ?

Message par jmd le Lun 29 Juil 2013 - 17:04

Je crois avoir compris que tu n'as pas beaucoup de temps. Néanmoins : décrire physiquement un ressenti c'est répondre à des questions telles que :

Est-ce dans la poitrine ?
Dans le ventre ?
Dans la gorge ?
Est-ce que ça serre ?
ça fait un poids ?
ça ouvre ?
ça monte ?
ça oppresse ?
ça fait des bulles ?
ça tourne ?
ça donne l'impression d'un obstacle devant moi ?
ça pousse en avant ?

jmd
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 800
Date d'inscription : 10/08/2011
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Re: Problème insoluble, que faire ?

Message par lilou1984 le Lun 29 Juil 2013 - 17:13

Je ne dirais pas que je suis une grande pro de la gestion des problèmes . Je n’ai pas trouvé grand-chose sur internet sinon que 58% des américains qui cherchent une solution à leurs problèmes consultent internet.
Mais j’ai trouvé la liste des principales causes d’échec, qu’on peut prendre à l’envers pour trouver une éventuelle solution. C’est super intéressant, je recommande l’article à tous d’ailleurs: http://serge-touka.com/principes-de-succes/les-30-principales-causes-dechec/
Je pense que ces paramètres n’entrent pas tous en compte pour l’échec ou la réussite sur le cas « hélicoptère dans le désert ».Je pense que ceux-ci sont importants dans ce cas précis :
-Mauvaise santé
-Hésitation Indécision
-Découragement / manque de persévérance /personnalité négative
-Superstitions
-Mal choisir ses associés/incapacité de coopérer
-Estimation trop approximative (manque d’info)
-Manque de capital : si on pense aux innombrables histoires littéraires de naufragés sur une ile déserte, de radeaux en mer , d’avions tombés dans la jungle, ils s’en sont toujours sorti parce qu’ils avaient eu la chance, à la base, d’avoir les objets suffisants bien pour arriver à tenir en attendant les secours.

Ce problème de panne d’hélico me fait penser à deux histoires :
-Celle de l’anxieux que des amis invitent pour une petite sortie en mer. Le mec a tellement peur que ça tourne mal qu’il prend des cours de pilotage et de réparation de moteur de bateau avant ladite sortie. Et là, ils essuient par malchance une tempête et le bateau tombe en panne et c’est l’anxieux qui le répare, looool. Je ne me rappelle plus des termes exacts de l’histoire, mais le sens était celui-ci.

-Celle d’une dame d’un cours d’anglais où je vais : un ami de son mari, retraité, voulait faire le tour du monde tout seul sur son bateau. Et le truc c’est que lorsqu’il a déclenché sa balise quelque part vers les iles, tout ce que la balise a fait, c’est d’envoyer un mail sur la boite mail de ses amis, en France (je ne savais pas qu'une balise aussi stupide pouvait exister, il n'avait pas dû payer cher !). Ils se sont donc occupés pendant tout un dimanche de contacter des gens dans les îles à leur frais, afin de pouvoir lui envoyer les secours et ils y sont finalement parvenus malgré de nombreuses difficultés. Sans eux, il était mort.

Pour l’image de l’hélicoptère dans le désert :
01/ j’éviterais donc de monter dans un hélicoptère devant survoler un désert (on le sait bien, que ces trucs, c’est toujours par terre !). Au pire, je prendrai un avion.
02/Si je ne peux pas faire autrement pour X raison, je veille à avoir quelques spécialistes à bord. De toute façon, sinon, je m’écraserais direct à l’aéroport, j’aurais même pas le temps de me trouver au milieu du désert.
03/je dis avant de partir à tout le monde par où nous passons (afin qu’ils s’inquiètent s’ils ne nous voient pas arriver le soir et qu’on nous retrouve plus facilement le cas échéant)
04/j’emmène 3 balises de 3 marques différentes, et à coup sûr ma mère m’auras mis dans mon sac trois lots de piles de rechanges pour balise au cas où.
05/j’emmène les vivres qu’il faut pour attendre (voir ce qu’il faut à matériel pour circumnavigateur) en pensant aussi aux spécialistes que j’aurais emmenés dans l’hélico parce que des mecs, ça mange.
06/J’espère que tout cela pourra rentrer dans un hélico.

Je dirais donc que 1-se préparer en amont peut réduire une bonne quantité de problèmes insolubles, qui sont insolubles parce qu’on doit réagir vite et sans préparation. 2-Une autre bonne quantité de problèmes insolubles devrait être réglée par la chance de trouver le spécialiste efficace du sujet que nous trouvons insoluble. 3-Reste le problème insoluble qui n’arrive à personne d’autre qu’à nous et pour lequel aucun spécialiste n’est sous la main, mais je n’ai pas d’exemple.

lilou1984
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 55
Date d'inscription : 16/07/2012
Age : 32

Revenir en haut Aller en bas

Re: Problème insoluble, que faire ?

Message par jmd le Lun 29 Juil 2013 - 17:19

Merci pour ta réponse très bien documentée mais en fait ici il s'agit d'un désert intérieur. Donc un hélico fait l'affaire.

La question est de savoir comment un hélico intérieur peut se crasher. Probablement par manque de hauteur.

jmd
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 800
Date d'inscription : 10/08/2011
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Re: Problème insoluble, que faire ?

Message par lilou1984 le Lun 29 Juil 2013 - 18:32

Il me semble que le sujet concerne tous types de problèmes quasi-insolubles, "problèmes quasi-insolubles " étant pris comme un ensemble E. Un désert intérieur en est un parmi tant d'autres.

lilou1984
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 55
Date d'inscription : 16/07/2012
Age : 32

Revenir en haut Aller en bas

Re: Problème insoluble, que faire ?

Message par marie :) le Lun 29 Juil 2013 - 19:29

Je te remercie jmd de porter ton attention sur ce sujet de désert et de tenter d'y répondre activement. Je dois reconnaitre, que je n'ai aucun symptôme dont tu parles, mon corps parlant rarement à ma place. Cependant, je comprends que pour bien des gens la méthode soit efficace, surtout pour les hommes. Je suis une femme, et moi, c'est les fables qui me parlent. Elles parlent d'ailleurs à bien des gens, c'est bien connu. Tout le monde a son jardin secret, son désert et sa porte ouverte, même s'il la croit fermée. Son vécu personnel diffère d'une personne à l'autre. On ne peut pas faire de généralité sur les perceptions, c'est pourquoi je demande à tout les gens intéressés par le désert de s'exprimer sur le désert. Diront ce qu'ils ou elles veulent Smile l'important c'est de dire. Merci lilou 1984 pour ce long avis avisé, c'est du miel à lire trop super j'adore. Si je retiens les deux solutions que tu as données, je dirais pour simplifier : devenir spécialiste du dépannage et avoir au moins un ami motivé. La liste des solutions est donc à présent : drone, géant, vertu, vêtement, spécialisation, ami. Pour en revenir au ressenti, j'ai eu le feeling pour un proverbe chinois en en cherchant un sur le désert, voilà ce proverbe : Il est plus facile de déplacer un fleuve que de changer son caractère. Je vais donc ajouter à la liste des solutions potentielles aux problèmes quasi-insoluble, la solution chinoise du déplacement. Le psy occidental veut changer le caractère du fleuve alors que le sage chinois préfère déplacer le fleuve. Cependant, dans un désert, il est rare qu'on ait un psy, mais il vaut mieux savoir déplacer un fleuve au cas où il s'en formerait subitement un : d'autres avant nous se sont noyés dans le désert, et des meilleurs. Un explorateur très connu est mort ainsi, mais je ne me rappelle plus qui.

Liste des solutions potentielles : drone - géant - vertu - vêtement - spécialisation - ami - déplacement.

On en revient un peu à l'horloge que nous avions montée au départ avec les devises Shadok, mais en un peu plus simple, vous verrez qu'au fil de la discussion qui pourra prendre des mois, tout deviendra de plus en plus limpide. Je suis habituée du fait.

Qui s'intéresse à sortir d'un désert ? Qui a une idée à proposer pour sortir d'un désert ?





marie :)
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 183
Date d'inscription : 21/08/2012
Age : 56
Localisation : Semi-nomade

Revenir en haut Aller en bas

Re: Problème insoluble, que faire ?

Message par jmd le Lun 29 Juil 2013 - 20:13

Sortir de son désert intérieur en participant à un sujet sur ZC consacré à la façon de sortir de son désert intérieur.

Illustration : Münchhausen se sortant de l'eau en se tirant par les cheveux :



Dernière édition par jmd le Lun 29 Juil 2013 - 20:33, édité 1 fois

jmd
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 800
Date d'inscription : 10/08/2011
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Re: Problème insoluble, que faire ?

Message par jmd le Lun 29 Juil 2013 - 20:15

j
marie a écrit: mon corps parlant rarement à ma place ,je suis une femme,

Moi j'appelle celà un ressenti, je ne savais pas qu'il s'gissait d'un phénomène exclusivement masculin.Cool 

jmd
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 800
Date d'inscription : 10/08/2011
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Re: Problème insoluble, que faire ?

Message par Albat86 le Lun 29 Juil 2013 - 20:20

Intéressant sujet que voilà ! Ca fera un bon début (suis touuut jeuuune ici ) pour raconter les idées que la lecture de vos interventions (et des synthèses de Marie... fort pratiques) m'a évoquée.

Je vais commencer par la fin en imaginant que le problème n'a réellement pas de solutions (en supposant donc que tous les éléments nécessaires à son hypothétique résolution ne me sont pas accessibles : l'argent , le temps, les compétences, la prise de distance, la vision globale et détaillée... )
Dans ce cas, la solution au problème est de supprimer le problème. Si le problème est vécu en tant que tel , c'est qu'il crée un blocage. Il faut donc passer outre ce blocage ou s'en contenter. le blocage est toujours présent (puisque n'ayant pas de solution) mais ce n'est plus un problème.
S'il n'y a pas de pont entre les deux iles mais que les moutons pour fabriquer mes vetements sont de l'autre côté, je peux me fabriquer mes vêtements avec du lin. Le problème n'en est plus un (et éventuellement, si toutefois on a froid avec du lin, on gagne du temps pour changer le cadre comme dit plus haut). Si je ne supporte plus une personne dont je ne peut me détacher, je peux travailler sur mon ressenti pour supprimer (ou limiter) le problème...

Pour ce que tu disais Marie  "la solution à un problème compliqué est en général peu onéreuse", j'aime beaucoup Smile! J'ai l'impression que c'est un moyen de sortir du cadre, et d'éviter la logique mathématique construite qui mène à la stratification des raisonnements ! Mon hypothèse est que onéreux <=> compliqué (et c'est souvent le cas)
Imagine qu'on trouve une solution qui corrige 10% du problème, le fonctionnement normal voudrait qu'on se croie dans la bonne direction. donc ces 10% deviennent notre postulat de départ, car c'est mieux que rien.
De là, on continue à avancer, de 10% en 5%, jusqu'à stratifier, ramifier et complexifier le problème, ce qui, à terme, rend les choses inextricables.
En se limitant au peu onéreux, on revient au niveau du ressenti. Si la solution est construite de manière stratifiée, elle est uniquement raisonnée, par étapes logiques, et pas "vue, ressentie" dès le début. Une dimension manque, la direction est mauvaise.
La solution ressentie au début (non complexifiée) sera forcément meilleure, et moins onéreuse !
Ce n'est peut être pas du tout ce que tu voyais dans cette phrase, mais ca en prouve la richesse, on peut l'interpréter à sa sauce Very Happy!

Et enfin, pour répondre à la question de base, moi quand j'ai des problèmes insolubles, je les laisse, sans regrets, dans un coin. Et je ne décide pas de quand j'y reviens...;j'y reviendrai naturellement quand une solution se sera imposée d'elle même... Ca ne marche pas pour tout, c'est évident, et je pense que finalement ça revient à sortir du cadre, à le changer ou à prendre du recul.

En tout cas, je ne supporte pas ces problèmes au départ, mais je les aime beaucoup beaucoup une fois qu'ils sont résolus :!!! Inteeeeense satisfaction !!


PS : dans ma précipitation j'avais raté la page 2 et toute l'histoire du désert Sad j'y retourne


Dernière édition par Albat86 le Lun 29 Juil 2013 - 20:28, édité 1 fois (Raison : oups, j'ai déserté la page 2)

Albat86
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 195
Date d'inscription : 24/07/2013
Age : 29
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Problème insoluble, que faire ?

Message par dessein le Lun 29 Juil 2013 - 21:01

ou l'on parle de probleme et de solution



dessein
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3074
Date d'inscription : 24/02/2012
Age : 47

Revenir en haut Aller en bas

Re: Problème insoluble, que faire ?

Message par jmd le Lun 29 Juil 2013 - 21:01

Quand t'es dans le désert :


jmd
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 800
Date d'inscription : 10/08/2011
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Re: Problème insoluble, que faire ?

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 20:49


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum