anipassion.com

Découverte de la zébritude, euphorie et épuisement de l'entourage

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Découverte de la zébritude, euphorie et épuisement de l'entourage

Message par licorneau le Lun 25 Aoû 2014 - 1:52

Très beau fil qui mérite de remonter
Merci Cyril

licorneau
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1443
Date d'inscription : 02/07/2014
Localisation : A l'arrière du front, entre mes oreilles.

http://www.zebrascrossing.net/t22633-revisions-d-un-homme-parmi-

Revenir en haut Aller en bas

Re: Découverte de la zébritude, euphorie et épuisement de l'entourage

Message par luffy le Jeu 28 Aoû 2014 - 13:55

J'ai un petit conseil qui ne vaut pas grand chose, je pourrais même dire qui vaut que-dalle mais je ne le dirait pas, sinon je serais aubligé de ne rien écrire et de me taire à jamais, se que j'ai déjà trop fai. "Parler pour ne rien dire"

Toi qui est tombé éperdument amoureux de cette jolie demoiselle et qui a commencé à la séduire, ne découvre surtout pas ta zébritude avent le commencement de la relation ou le récoltage d'un râteau.
Sinon sa sera le gros merdier dans ta tête, surtout si tu trouves que la personne que tu aimes et aussi folle que toi, tu vas te mètre à douter de ta zébritude (normal), de la potentiel zébrure de la personne aimé, tu étais pourtant sur a 100% qu'elle était aussi folle que toi et tu commence à te dire que plus fou que tu ne le pensé plus le fai que tu et fou amoureux...

Au mieux on jette dans un hôpital psychiatrique, au pire tu commence à faire n'apporte quoi et à douter de tous à la puissance mille, à tout remettre en question même les chose les plus évidente, toi qui avait une bonne intuition tu ne serra plus distinguer le vrais du faux...

Je vous l'aise imaginé le comportement que vous pourriez avoir, se n'est pas top pour entamer une relation.

Ne fai pas la même erreur que moi, ou si tu la fai et que tu te perd en chemin rappel toi de ta première intuition et persuade toi que c'est la bonne.

D'un autre côté autre côté sa ma fait avancé à la vitesse de la lumière et je me suis ré sési à temps grâce au interventions de membre du forum dont je térai le nom défoi qu'ils et elles prennent la grosse tête Razz

Désolé je suis parti en cacahouètes, sa me fai peur j'arrete pas de parlé de "moi je moi je " sur se forum, sa me ressemble pourtant pas.

luffy
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 91
Date d'inscription : 19/04/2014
Age : 29
Localisation : 94

Revenir en haut Aller en bas

Re: Découverte de la zébritude, euphorie et épuisement de l'entourage

Message par MysticApocalypse le Jeu 28 Aoû 2014 - 17:11

Luffy tu ne parles pas dans ce message pour ne rien dire bien au contraire Wink en tout cas pour moi ce message est tres clair !!!

MysticApocalypse
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3476
Date d'inscription : 07/08/2012
Localisation : Dans la limite du stock de neurones disponibles.....

Revenir en haut Aller en bas

Re: Découverte de la zébritude, euphorie et épuisement de l'entourage

Message par Invité le Lun 15 Sep 2014 - 17:18

Up!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Découverte de la zébritude, euphorie et épuisement de l'entourage

Message par Invité le Ven 19 Sep 2014 - 7:24

Il me semble que l'euphorie n'est pas en soi un risque, c'est son intensité qui l'est.
L' hypomanie n'est pas une simple exaltation de l'humeur, elle s'accompagne aussi d'une sorte de perte de contact avec la réalité. C'est cela qui est dangereux.
On retrouve les cas extrêmes, ceux qui nécessitent parfois des hospitalisations en urgence avec une mise en sauvegarde de justice, dans ce qu'on appelait la psychose maniaco dépressive et maintenant troubles bipolaires.
Les variations de l'humeur assez fréquemment décrites chez les hpi font parfois douter. HPI ou bipolarité?, voire les deux associés restent une question à laquelle il est parfois difficile de répondre.
Dans les cas d'une simple exaltation de l'humeur due à la découverte de la douance, les conseils bienveillants d'un entourage patient et informé devraient, je crois, suffire à éviter la désorganisation de ce même entourage.
Dans le cas inverse, il me parait important de faire appel à des professionnels et ce d'autant qu'il y a pu avoir des antécédents dépressifs.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Découverte de la zébritude, euphorie et épuisement de l'entourage

Message par Invité le Ven 21 Nov 2014 - 20:48

luffy a écrit:J'ai un petit conseil qui ne vaut pas grand chose, je pourrais même dire qui vaut que-dalle mais je ne le dirait pas, sinon je serais aubligé de ne rien écrire et de me taire à jamais, se que j'ai déjà trop fai. "Parler pour ne rien dire"

Toi qui est tombé éperdument amoureux de cette jolie demoiselle et qui a commencé à la séduire, ne découvre surtout pas ta zébritude avent le commencement de la relation ou le récoltage d'un râteau.
Sinon sa sera le gros merdier dans ta tête, surtout si tu trouves que la personne que tu aimes et aussi folle que toi, tu vas te mètre à douter de ta zébritude (normal),  de la potentiel zébrure de la personne aimé, tu étais pourtant sur a 100% qu'elle était aussi folle que toi et tu commence à te dire que plus fou que tu ne le pensé plus le fai que tu et fou amoureux...

Au mieux on jette dans un hôpital psychiatrique, au pire tu commence à faire n'apporte quoi et à douter de tous à la puissance mille, à tout remettre en question même les chose les plus évidente, toi qui avait une bonne intuition tu ne serra plus distinguer le vrais du faux...

Je vous l'aise imaginé le comportement que vous pourriez avoir, se n'est pas top pour entamer une relation.

Ne fai pas la même erreur que moi, ou si tu la fai et que tu te perd en chemin rappel toi de ta première intuition et persuade toi que c'est la bonne.

D'un autre côté autre côté sa ma fait avancé à la vitesse de la lumière et je me suis ré sési à temps grâce au interventions de membre du forum dont je térai le nom défoi qu'ils et elles prennent la grosse tête Razz

Désolé je suis parti en cacahouètes,  sa me fai peur j'arrete pas de parlé de "moi je moi je " sur se forum, sa me ressemble pourtant pas.

très bien de placer ce sujet

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Découverte de la zébritude, euphorie et épuisement de l'entourage

Message par Invité le Ven 21 Nov 2014 - 20:49

j'aurai aussi mis ne tombes pas amoureux à ce moment là ou si tu as l'impression de le découvrir comme cela prends du recul...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Découverte de la zébritude, euphorie et épuisement de l'entourage

Message par Invité le Ven 21 Nov 2014 - 20:52

En fait je n'ai pas eu ces symptômes. j'ai tout blindé discret, pris de suite beaucoup de recul et continuer surtout à garder le plus possible d'équilibre comme avant autant que ça pouvait, apparemment ça a fonctionné, mais surtout effectivement grâce à ce forum dans un premier et ensuite grâce à un z, la confiance est cruciale en fait...

et je donne le conseil de surtout continuer comme avant en attendant maintenant que je me retrouve à .... conseiller ou reconseiller des personnes croisées dans le passéSmile

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Découverte HP

Message par Occitanie33 le Dim 1 Fév 2015 - 0:04

Je sais depuis 15 jours que je suis HP avec un QI de 130. La découverte s'est faite par l'intermédiaire de la présidente d'une association pour enfants précoces "Curieusement précoces" sur Biscarosse que j'ai rencontrée dans le cadre de mon travail: je suis principale adjointe de collège et je tenais à réaliser un PPRE pour 4 enfants précoces que nous allions accueillir à la rentrée scolaire 2014. Ces quelques-mots: "je suis sûre que vous en êtes une" a déclenché tout un processus de réflexion, de lectures. Le livre "Trop intelligent pour être heureux" m'a confortée dans l'idée qu'effectivement il se pourrait que... Et j'ai passé les tests le 3 janvier: une nouvelle année, une nouvelle vie?
Après le choc des résultats, l'incrédulité (j'étais bonne en classe mais pas brillante et uniquement parce que je travaillais beaucoup), c'est la fierté qui a suivi.
Aujourd'hui, je suis un peu paumée. Je ne sais pas comment gérer ça. J'ai décidé de faire tester mes deux enfants même si je ne m'étais interrogé que sur la précocité de mon fils. Cela pourrait leur éviter pas mal de déboires dans leur vie personnelle de savoir qui ils sont. J'ai prévenu mes parents, mes soeurs et ma cousine mais tout le monde n'est pas forcément très réceptif. Comme au collège, mais à la décharge des enseignants comme moi avant, la surdouance est vue comme simplement un QI supérieur aux autres ce qui crée, je pense, un sentiment de jalousie.
J'aimerais avoir des témoignages d'adultes qui ont appris tard leur surdouance (je vais bientôt avoir 45 ans).
Avez-vous entrepris un suivi psy? Oui, non, pourquoi? Quel intérêt? Je suis un peu paumée je l'avoue.

Occitanie33
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 20
Date d'inscription : 31/01/2015
Age : 46
Localisation : Le Teich

Revenir en haut Aller en bas

Re: Découverte de la zébritude, euphorie et épuisement de l'entourage

Message par licorneau le Mer 4 Fév 2015 - 11:20

@Occitanie33: Découverte du T à 55 ans. Je ne suis pas suivi par un psy.
Il m'arrive encore d'avoir des hauts , comme des bas. Mais dans les creux, je n'ai rien pour me raccrocher, pas même l'idée d'un risque de pathologie comme je croyais avant le test.
Certains sont hétérogènes, et donc ont une piste de travail, au moins, même si ce n'est pas toujours joyeux. Homogène, je n'ai rien que la solitude de vivre avec , de me dire que c'est la vie. Alors je fais avec.
J'ai la chance d'être bien entouré. Ici à Rennes, j'ai fait de magnifiques rencontre via les IRL.
Mais il me reste de gros problèmes de communication. Alors, je communique à sens unique, en lisant, car quand j'écris ce que je vois , pressens et ressens,, même ici, j'ai l'impression d'être un Zombie, de déranger. Il ne me reste que l'humour vaseux.
C'est le première fois que je m'épanche ainsi, mais je fais court car c'est un peu hors sujet.

licorneau
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1443
Date d'inscription : 02/07/2014
Localisation : A l'arrière du front, entre mes oreilles.

http://www.zebrascrossing.net/t22633-revisions-d-un-homme-parmi-

Revenir en haut Aller en bas

Re: Découverte de la zébritude, euphorie et épuisement de l'entourage

Message par Occitanie33 le Mer 4 Fév 2015 - 13:14

Licorneau: Je suppose que tu es un homme. Je suis heureuse que tu t'exprimes et j'aurais bien besoin de tes lumières (autre post mis sur les relations amoureuses). Le but de ce forum mais aussi mon but à moi aujourd'hui c'est de parler de la zébritude pour casser l'idée que l'on est (et que l'on nait) qu'un (ou avec) ce QI. J'ai vécu ce midi l'incompréhension totale de ma mère. Au vu du personnage, je ne suis pas plus surprise que ça. Une déception de plus! Mais il y a du boulot pour expliquer la zébritude aux autres. Je pense d'ailleurs organiser une soirée dans mon collège. J'aimerais bien Licorneau que tu m'expliques cette solitude, ces gros problèmes de communication que tu évoques parce que je retrouve-là mon ami et je t'avoue que je ne sais plus comment faire. Me dire ce que tu attends de l'autre dans la communication me donnerait peut-être quelques pistes.

Occitanie33
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 20
Date d'inscription : 31/01/2015
Age : 46
Localisation : Le Teich

Revenir en haut Aller en bas

Re: Decouverte HP

Message par ShineFlower le Mer 4 Fév 2015 - 13:50

Bonjour Occitanie,
Le livre de Madame Siaud Facchin "Trop Intelligent Pour Etre Heureux?" m'a permis de me comprendre et de découvrir ma zebrite. Depuis je me réconcilie petit a petit avec moi meme. Je me rend compte que je n'ai pas besoin de psy parce que je n'ai pas de maladie mentale. Seulement une manière d'être qui colorie ma perception du monde et de la vie en général. Un psy ne va aucune éradiquer ce avec quoi tu es née. Si tu éprouve le besoin de voir un coach pourquoi pas toutefois? Ca permet de se réconcilier avec son HP quand on est HP et qu'on n'a pas l'habitude d'utiliser son HP. Un psy c'est valable si tu as un mal etre et/ou un mal de vivre. Voila,voilou. En chemin Cool

ShineFlower
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3505
Date d'inscription : 04/07/2013
Age : 57
Localisation : Chez Dieu

Revenir en haut Aller en bas

Re: Découverte de la zébritude, euphorie et épuisement de l'entourage

Message par Occitanie33 le Mer 4 Fév 2015 - 15:51

Pas vraiment de mal de vivre si ce n'est des difficultés dans les relations amoureuses et un décalage profond dans mon milieu professionnel. J'ai l'impression d'être une OVNI dans les personnels de direction des établissements scolaires.

Occitanie33
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 20
Date d'inscription : 31/01/2015
Age : 46
Localisation : Le Teich

Revenir en haut Aller en bas

Re: Découverte de la zébritude, euphorie et épuisement de l'entourage

Message par licorneau le Mer 4 Fév 2015 - 21:47

@Occitanie33

Attention, projection- danger

Le faire savoir
Je ne suis pas sûre que ce soit une bonne idée  de tenter de le faire. L’idée du surdoué avec des lunettes et mauvais en sport, l’idée du surdoué petit génie a encore de beaux jours. Et puis tu t’es reconnu en lisant car tu avais toute une vie qui défilait. Essaie d’expliquer toute ta vie, tous les cas ou tu t’es reconnue dans un livre de vulgarisation. Quels sera le cas le plus pertinent. C’est comme quand tu as des certitudes, une intuition quand au devenir d’une situation et dont tu ne sais même pas ce qui convaincra l’autre.
Point de comming-out à faire. L’évaluation , ce test, n’est qu’une indication qui ne change rien à la perception que les autres ont de toi.
Par contre, et seulement s’il y a lieu, si tu traines des boulets, cela peut être un nouvel angle de vue. Mais changer l’angle de vue ou l’éclairage ne change pas l’objet.
Et une dernière chose. en en parlant, tu aborderai un sujet que les gens n'abode pas en général en parlant d'eux. Qui plus est en te situant au dessus , "SUR". 


N'être qu"un QI
le sentiment de jalousie des autres

Je te souhaite de ne pas rester à penser ainsi, car alors, tu serais en réaction à cette jalousie et perdrai de ta liberté.
Mais je te propose de lire cette page, tu y trouveras de belles choses.

La communication
Je pense avoir répondu en partie déjà, mais dans ce qui suit, je prends en compte tes messages d'un autre fil sur la communication dans le couple, et je crois sur les non-dits , le pourquoi des non-dits. Attention, encore une fois, je projette.
Je crois qu’aimer fait peur, quant à le dire, c’est une terreur.
Dire je t’aime. C’est beau, mais c’est aussi une promesse qui a  comme écrin l’éternité, et itoooo pour la liberté. Gloups , perpete.
Je sais ce qui est aujourd’hui, mais comment serai-je demain ? non pas qu’une autre pourrait me changer, mais je sais que je change, et changerai encore alors engager même la plus belle des personnes dans ne serait ce que la possibilité d’un mensonge. J’peut pas.

M’entendre dire «  je t’aime » Re-gloups. C’est beau bien sûr, c’est magique à entendre de la part de la personne avec qui on est prêt à tout partager et je suis prêt à la croire. Mais le dire ...
De plus, le "je t’aime" peut aussi être une prison pour l’autre, car le chantage affectif est possible, car des sous entendus sont aussi possibles, interprétables.
Je t’aime, alors…….
Je t’aime quand…….
Je t’aime, si…….

Et pourtant l'amour est là, c'est magique.

J’ai déjà dit « je t’aime », mais je ne suis pas sûr de pouvoir le redire, je me sais trop imparfait, et encore en devenir (eh oui, même à 57000).

Tout ce que j’ai écris ou peu s’en faut peut être transposé dans les relations amicales, familliales, voire professionnelles en glissant du mot amour vers le mot loyauté.

La solitude
Je vais paraphraser en disant que la solitude est concomitante à la connaissance de soi, à la conscience de sa différence. Et là, on est 7 milliards.


Pour revenir dans le sujet de ce fil.
A la découverte du chiffre, j’ai rapidement décidé de ne rien faire. Mais:
J’ai compris le pourquoi de ma sensibilité mais pas de mes faiblesses.
Je sais malgré tout que je suis équipé pour m’en sortir, pour savoir.
J’ai écrit sur le forum que je sais, que je saurai. En fait, je saurai m’en sortir, c’est tout.
Je n’ai pas plus d’euphorie ou de question qu’avant ( hormis la non folie) mais je sais que mes doutes sont légitimes.

Et surtout, surtout, je ne suis pas tombé dans le piège du "tout changer", je n'ai pas cru le chants des sirènes comme
 " tu es surdoué, donc tu es ceci ".   Fuck...
" tu es hyper-sensible donc tu crois en celà ".    Fuck...
" tu es ainsi donc tu es malheureux".   Fuck...
Je l'ai lu bien sûr, mais j'ai surtout eu la chance de rencontrer de belles personnes, des surdoués gens banals banaux normaux.

Occitanie33 a écrit:Licorneau: Je suppose que tu es un homme.
Mon numéro de sécu commence toujours par "1", même après le test. ( une de mes rares certitudes  Very Happy )

licorneau
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1443
Date d'inscription : 02/07/2014
Localisation : A l'arrière du front, entre mes oreilles.

http://www.zebrascrossing.net/t22633-revisions-d-un-homme-parmi-

Revenir en haut Aller en bas

Re: Découverte de la zébritude, euphorie et épuisement de l'entourage

Message par igabiva le Mar 24 Fév 2015 - 19:37

Occitanie33 a écrit:Pas vraiment de mal de vivre si ce n'est des difficultés dans les relations amoureuses et un décalage profond dans mon milieu professionnel. J'ai l'impression d'être une OVNI dans les personnels de direction des établissements scolaires.

Bonjour ; il me semble que ton approche rejoint celle de beaucoup d'entre nous, avec des questions à (se) poser par dizaines. Ma suggestion est de prendre son temps, de réfléchir avant de trop en parler autour de soi (les expériences en la matière ne sont pas toujours concluantes). Je suis enseignant, et la réceptivité dans l'EN vis à vis du sujet n'est pas très grande...mais les choses avancent (cf. textes officiels et initiatives concernant les EIP). Le milieu enseignant - et sans doute aussi personnel de direction - est privilégié culturellement mais n'est pas nécessairement ouvert sur ces questions : mais dans ton rôle de personnel de direction, tu peux contribuer à faire avancer les choses.

Enfin, ce forum, ainsi pourquoi pas que Mensa (j'en suis membre) peut fournir de nombreuses opportunités de rencontres enrichissantes, avec comme atout majeur la (quasi) certitude de recueillir suffisamment de bienveillance, d'écoute, etc. pour avancer - voire avancer dans une certaine bonne humeur et confiance !

igabiva
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 330
Date d'inscription : 04/07/2013
Age : 47
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Je me cache

Message par Penny De Nouméa le Sam 9 Mai 2015 - 8:47

Moi je me cache.
C'est tout nouveau pour moi et les rares personnes à qui j'en ai parlé ne comprennent pas. J'ai beau leur expliquer ce que nous sommes ou ne sommes pas mais les stéréotypes sont encore trop forts.
Alors je me cache, je n'en parle pas.
Je fais mes recherches dans mon coin, je vais sur des fora plus ou moins en cachette.
Quand on a toujours été en décalage avec les autres on a l'habitude.
Mais je sais que mes proches les plus proches finiront par ouvrir leur esprit et comprendront.

Penny De Nouméa
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 15
Date d'inscription : 09/05/2015
Age : 27
Localisation : Nouméa, Nouvelle-Calédonie

Revenir en haut Aller en bas

Re: Découverte de la zébritude, euphorie et épuisement de l'entourage

Message par licorneau le Lun 20 Juil 2015 - 21:30

Le 23, c'est mercredi.

Up, pour ne pas oublier et y aller doucement dans nos certitudes du moment.

Et ne pas oublier non plus qu'après le créateur de ce post, Woban a été le premier à répondre.

licorneau
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1443
Date d'inscription : 02/07/2014
Localisation : A l'arrière du front, entre mes oreilles.

http://www.zebrascrossing.net/t22633-revisions-d-un-homme-parmi-

Revenir en haut Aller en bas

Re: Découverte de la zébritude, euphorie et épuisement de l'entourage

Message par Invité le Ven 30 Oct 2015 - 12:13

Cyril THQI a écrit:Je cite 2 passages du livre Tactiques du changement qui peuvent amener à réfléchir. Il s'agit de techniques utilisées par des psychiatres dans le cadre de leur travail.

Fish, Weakland et Segal a écrit:
1. Avancer lentement.

De toutes les interventions, c'est peut-être cette injonction d'avancer lentement dont nous nous servons le plus souvent. Dans certains cas, c'est notre seule intervention : nous ne recommandons pas au client de faire quelque chose ; en tout cas rien de précis, nous ne lui donnons que des consignes générales et vagues : « Il serait très important que, cette semaine, vous ne fassiez rien qui entraîne une nouvelle amélioration. » Pour l'essentiel, cette forme d'intervention consiste à donner au client de bonnes raisons d'« avancer lentement » : nous pouvons, par exemple, lui déclarer que, même dans le meilleur des cas, tout changement requiert un temps d'adaptation ; ou encore qu'il ne doit pas brûler les étapes, et qu'il lui faut avant tout déterminer, non pas quel serait le plus grand changement possible, mais lequel produirait le maximum d'effets : « Vous vous sentirez peut-être bien mieux avec 75 % d'amélioration qu'avec 100 % » ; ou bien : « Un changement lent et progressif est plus solide qu'un changement trop soudain. » …

2. Les dangers de l'amélioration.

Il s'agit ici de demander au patient s'il a conscience de l'existence de dangers inhérents à la résolution de son problème. (Nous ne lui demandons pas s'il pourrait y avoir danger.) Le plus souvent, le patient se hâtera de répondre qu'il ne saurait y avoir de danger ; que, si son problème se voyait résolu, il n'en serait que plus heureux, etc. Le thérapeute n'aura pas besoin de trop forcer sur son imagination pour mettre en avant quelque possible inconvénient pouvant être lié à telle ou telle amélioration – inconvénient, si ce n'est pour le client lui-même, du moins pour quelque personne de son entourage. Si le patient perd du poids, il devra par exemple faire retoucher sa garde-robe ou la renouveler complètement ; s'il devient plus sûr de lui, les autres pourraient ne plus retenir les critiques qu'ils avaient contenues « tant que vous étiez déprimé » ; s'il réussit à mieux fonctionner sexuellement, il pourra se sentir incité à rattraper le temps perdu et négliger ainsi d'autres activités essentielles, ou alors son partenaire ne sera peut-être plus à la hauteur, etc.

je suis en plein dans le sujet ces temps ci et je me pose la question de la manière, c'est -à-dire du rythme et des dangers associés

les dangers sont parfois "appréciés" au travers des baffes que l'on prend, en tout cas cela fonctionne souvent comme cela pour moi, ce n'est pas très intelligent ni tenable sur la durée

il faut comprendre comment négocier, aller vers les autres avec ce qu'on est sans se prendre une mandale , avancer petit à petit hélas n'est pas mon mode de fonctionnement mental, j'aurais envie aussi d'être très enthousiaste et je le suis d'ailleurs sous de nombreux angles

mais l'expérience et les désillusions ou pire disent, gaffe , réfléchit, va lentement.. attend de voir si l'autre , les autres sont aptes ou pas...

il faut être courageux pour avancer sur ces chemins , cela par contre j'en suis totalement convaincu , c'est un peu comme un pionnier en terre amérindienne , il a avance lentement, rencontre des indiens pas toujours amicaux mais finira par arriver au pacifique.. la paix intérieure et une belle eau bleue ( lol bien avant que Hollywood ne crée la pollution de masse ), le pionnier pourrait aussi rester chez lui mais il serait sans doute tout aussi mal si pas plus

les zèbres sont ils des nomades forcés ? je me demande

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Découverte de la zébritude, euphorie et épuisement de l'entourage

Message par pounee le Jeu 3 Déc 2015 - 8:40

Je découvre ce sujet,

je n'ai pas connu Laurie.
mais je suis triste de son départ.

L'envie de pleurer me tenaille à l'idée de ce qu'à pu être sa solitude teintée de souffrance. Elle me renvoie à la mienne.

A cette envie de partir, qui me tenaille régulièrement depuis si longtemps. Mais qui ne reste qu'une envie. Une façon peut être aussi de me protéger de ma souffrance.

Je ne la connais pas,
mais mes pensées sont pour elles.




Je pleure maintenant.
Des larmes retenues trop longtemps.

pounee
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 308
Date d'inscription : 15/10/2015
Age : 36

Revenir en haut Aller en bas

Re: Découverte de la zébritude, euphorie et épuisement de l'entourage

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 22:20


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum