Se faufiler à travers les courants d'air qui nous oppressent

Page 1 sur 16 1, 2, 3 ... 8 ... 16  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Se faufiler à travers les courants d'air qui nous oppressent

Message par FullMetalBiker le Sam 20 Juil 2013 - 17:59

Salutations à tous Smile  

Je ne suis pas très doué pour les présentations (sinon les forums ou sites de rencontre seraient remplis de mes présentations tongue  non je plaisante Very Happy ), mais vu comme j’aime parler, à tous les coups vous aurez le droit à un pavé. Enfin je ne vais pas tout dire, je laisserai quelques mystères pour ceux qui souhaiteront apprendre à me connaître Smile .

Alors commençons, déjà je viens sur ce forum sur les conseils d’une connaissance zèbre, mais aussi pour trouver des gens qui peut-être me ressemblent, apprendre à les connaître, peut-être trouver ici des amis, partager avec vous tous et apporter mon expérience de la vie Smile .

Parlons de moi : Je me suis toujours senti différent des autres, différence qui a toujours été, à la fois une fierté (de ne pas être un « mouton » comme je dis souvent, expression que j’aime beaucoup), mais aussi une souffrance tout au long de ma vie. Enfant, à me sentir seul au monde, aimé de personnes, sans explication, malgré que j’avais des amis, puis adulte avec une maladie se déclarant... J’ai heureusement hérité d’un certain orgueil et d’une volonté qui m’ont toujours permis d’aller de l’avant et de me redresser à chaque coups dure, autant qu’il y ait pu en avoir.

J’ai toujours été l’intello, la tête de turc enfant, car j’ai tout de même un tempérament assez fort malgré mon hyper sensibilité. Mes instituteurs disaient à ma famille que j’aurais des difficultés vis-à-vis des autres durant ma scolarité car je parlais déjà comme un adulte. Je n’ai pas eu besoin de vraiment travailler durant ma scolarité, je faisais juste ce qu’il fallait pour être toujours premier, et ainsi clouer le bec aux imbéciles ou faire taire les mauvaises voix sur moi et ainsi éviter les reproches.
Je viens d’une famille assez dure, où plus on a des capacités, plus il s’impose de s’en servir. Donc peu importe les facilités, ce qui importe c’est de s’en servir. Je n’ai jamais été quelqu’un de très positif auparavant, n’étant jamais satisfait de moi-même, en demandant toujours plus.

Arrivé au bac donc, je partais en prépa, la voie qui coulait de source pour moi et mon entourage, pour devenir ingénieur. Mais 2 mois avant le bac, quelque chose allait tout altérer…Je faisais ma première crise d’épilepsie généralisée dans mon sommeil…Enfant, ma famille avait remarqué une absence, on m’avait fait passer un électroencéphalogramme révélé perturbé, sans qu’il se passe plus de choses (tant mieux). Mais là, on me mettait sous traitement depakine, traitement qui n’allait rien changer, au contraire…

Ma première année de prépa fit très difficile, moralement autant que physiquement, très fatigué par cette nouvelle maladie…Enfin je fis une embolie pulmonaire au second semestre, sans doute due à de longues périodes alitées à cause des crises qui me mettaient KO 3 jours, toutes les 2 semaines parfois…Face à cela, la direction de la prépa accepta d’annuler ma première année de prépa pour que je reparte de zéro. Le début de ma seconde première année commença au mieux. Beaucoup moins de crises, une forme bien meilleure et le moral au plus haut. Je démarrais sur les chapeaux de roues, 3 ième de promo durant le premier semestre, sans avoir besoin d’énormément travailler. Mais au second semestre, vers février/mars, d’un seul coups, je m’effondrais, mes résultats chutaient, mes capacités disparaissaient, je n’avais plus goût à rien, je n’arrivais plus à rien, sans raison apparente…De 3ième je passais quasiment dernier. Je passais en seconde année de justesse avec l’équilibrage entre mes résultats du premier semestre et du second. Mais la direction de l’école commençait à me voir du mauvais œil…La directrice me reprocha de ne pas être à ma place.

La seconde année commença à peu près normalement, mais moins bien que l’année précédente, à cause d’un certain retard pris au second semestre précédent. Puis tout recommença…vers février/mars, je m’écroulais, n’arrivait plus à rien, décrochais totalement. Et cela alors même que mon épilepsie du sommeil s’était calmée, je ne faisais plus de crises et je décidais d’arrêter le traitement depakine qui n’avait engendré que des problèmes. L’école me vit comme un fou, la direction me dénigra, me cracha à la figure(cela, dans mon erreur avec ma famille d’avoir tout avoué sur mon épilepsie à l’école lorsque j’avais intégré la prépa, mal informé sur la chose). Une professeur vint me confier, en larmes, après que je lui ai demandé pourquoi elle m’avait mis dernier à un examen que je pensais avoir bien réussi, que la direction lui mettait la pression pour m’évincer, raconter des choses atroces à mon sujet qu’elle n’osa même pas m’avouer…Je fis appel à la HALDE (Haute Autorité de Lutte contre la Discrimination pour ceux qui ne connaissent pas). Lors de l’entretien avec le représentant de la halde, la directrice se croyait déjà partir en prison. Mais il n’était pas là pour ça. Il essaya d’arranger les choses au mieux avec la direction dont la directrice adjointe n’hésita pas à me traiter de fou devant le représentant.
Durant les mois qui suivirent, il était trop tard. La professeur s’étant confié à moi refusant de témoigner de peur de perdre son emploi, elle décida par la suite de repartir dans son pays d’origine, dégouté par la mentalité d’ici. Je n’obtins aucune école d’ingénieur, j’avais 9.3 et quelques de moyennes, il fallait 9.5…

Malgré cela, je n’abandonnais pas l’idée de devenir ingénieur, j’intégrais un DUT GEII (génie electrique), qu’on me fit faire en 2 ans au lieu d’une année (enfin comme tout le monde, en venant de prépa on peut faire en 1 an normalement) car je fus reconnu étudiant handicapé, à cause de mon épilepsie. J’avais moins de cours que mes camarades, et j’eu mon dut très facilement. Pourtant, chaque année se reproduit la même chose…au second semestre je m’effondrais, dans le silence, l’incompréhension, sans raison. Ma famille prenait ça pour de la fatigue, alors que je n’étais plus moi-même durant cette période. Bref, sales périodes, le passé est dur à raconter.
Après mon dut j’intégrais une école d’ingénieur par alternance. Tout commença bien, mais (quand cela cesse-t’il ??), comme les années précédentes…effondrement, perte de capacité, un vrai zombie vide de tout apparaissait au second semestre. Dans une entreprise dure, ne faisant aucun cadeau, tout cela passa mal, je n’eu pas la moindre aide de qui que ce soit. Un maitre d’apprentissage absent depuis le début se fichant de moi…

En seconde année, devant une telle déchéance, je me décidais à aller au fond des choses, cette nouvelle formation étant de nouveau fichue…il fallait prendre le temps de chercher qu’est ce qui n’allait pas. Je passais de nombreux examens médicaux, qui ne révélaient rien de spécial comme les autres fois (mon électroencéphalogramme n’a jamais évolué depuis mon enfance). Mais un psychiatre me dit que je devais sans doute avoir une dépression cyclique. Tout s’éclairait. Je m’informais, l’effondrement,perte de goût à tout, la perte de capacités intellectuelles, les troubles du sommeil plus présents que jamais (sans jamais de crises apparente depuis 3ans), ect… Tous les signes d’une dépression… Bien que je déteste les médocs après avoir mal vécu d’être sous le poison qu’était la dépakine (sur moi en tout cas), je commençais un traitement. Et là, tout alla mieux. Plus de soucis de sommeil, retour de toutes mes capacités petit à petit. Bien que ma formation en alternance soit fichue, je réfléchissais à quoi faire, je participais à de nombreuses journées de recrutement, jusqu’à, par la plus grande chance que la vie m’ait offerte, trouver le sésame. Je ne le révèlerai pas à l’heure actuelle, mais étant enfin soigné (au sachant désormais comment me soigner), et grâce au soutient d’une personne (un coach ayant détecté mon potentiel), j’ai réussi un concours pour l’une des plus grandes écoles de France Very Happy  !

Voilà pour l’histoire, jusqu’à aujourd’hui. J’ai du enduré beaucoup d’épreuves durant ma vie, mais je ne regrette rien, tout ce que j’ai vécu fait de moi ce que je suis et m’a permis d’en arriver là et c’est une fierté Smile .
J’ai choisi ainsi de dire « se faufiler à travers les courants d’air qui nous oppressent » en référence aux difficultés de la vie, qui ne doivent pas nous arrêter mais au contraire, nous rendre plus fort et dont il faut tirer une fierté ! Mais aussi car je suis motard depuis 4ans, la moto, passion qui m’a énormément apporté Smile , comme une moto se faufile face au vent Smile .

Suis-je zebre ? Je ne suis pas testé, et je n'ai pas envie de passer pour celui qui veut « pèter plus haut que son trou du cul » (excusez moi l’expression). Car il ne suffit pas d’être intelligent, mais il faut apprendre à se servir de son intelligence. Peut-être ferais-je le teste d’ici quelques mois, une fois installé dans ma nouvelle ville pour ma formation ^^, mais ce sera avant tout pour apprendre à mieux me connaître et trouver un meilleur guide, ou un coach pour réussir.

Je suis donc ici sur les conseils d’une connaissance ayant trouvé en moi un zebre, mais aussi surtout car le meilleure amie que j’ai eu, est surdouée (testée enfant). Jamais dans ma vie, je ne m’étais senti aussi bien avec une autre personne qu’avec elle. Je ne compte pas le temps que nous avons passé à discuter, de tout et n’importe quoi. Des journées entières, sans jamais se lasser. J’ai beau avoir connu quelques filles par le passé (sans jamais que ça aille très loin, il y avait toujours une incompréhension) elle est la seule à m’avoir fait découvrir l’amour, même si elle est et restera une amie, nous avons été plus que proches.
Quelques détails sur mes passions, j’aime beaucoup le sport, qui me permet d’aller toujours plus loin, d’en découvrir toujours plus (j’ai fait : tennis, vélo en montagne, badminton, ski, randonnées, planche à voile, surf), je joue de la guitare électrique et du piano et je suis passionné de montage photo et vidéos, qui me permet d’exprimer ma folie :-D (ne sommes nous pas tous un peu fous , la photo de mon avatar c’est moi après un montage monstrueux héhé ).

Et bien dis donc, quand je parle de pavé, c’en est un ^^, excusez moi si j’ai trop parlé, j’espère que je ne vous embêterai pas à la lecture Smile .

Ah et une dernière chose, pourquoi « FullMetalBiker » ? C’est simple, je suis fan de la série « full metal alchimist », puis je suis fan de Metal (trash et surtout power metal) et je suis motard !
Je vous remercie si vous m’avez lu, j’espère trouver ici des personnes que je comprendrai et me comprendront Smile  .

Et n’oubliez pas : faufilez vous à travers les courants d’air Smile 

FullMetalBiker
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 207
Date d'inscription : 19/07/2013
Age : 28

Revenir en haut Aller en bas

Re: Se faufiler à travers les courants d'air qui nous oppressent

Message par droledezebre07 le Sam 20 Juil 2013 - 18:08

Bienvenue à toi! au plaisir de te lire, te découvrir et partager...

droledezebre07
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 76
Date d'inscription : 01/04/2013

http://plumeetlumieres.blog4ever.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Se faufiler à travers les courants d'air qui nous oppressent

Message par FullMetalBiker le Sam 20 Juil 2013 - 18:12

Merci Wink 

FullMetalBiker
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 207
Date d'inscription : 19/07/2013
Age : 28

Revenir en haut Aller en bas

Re: Se faufiler à travers les courants d'air qui nous oppressent

Message par Darth Lord Tiger Kalthu le Sam 20 Juil 2013 - 18:29

Bienvenu

_________________
Appel tigres // Règles de courtoisie // pour les nouveaux // C'est quoi les Tigres ?
"Hasta la tigrolution siempre !" "Nous pensons trop et ne ressentons pas assez !"

Darth Lord Tiger Kalthu
Maître es rayures
Maître es rayures

Messages : 16894
Date d'inscription : 02/12/2012
Age : 37
Localisation : Koriban

http://www.zebrascrossing.net/t14849-qu-est-ce-que-le-tigre#6200

Revenir en haut Aller en bas

Re: Se faufiler à travers les courants d'air qui nous oppressent

Message par Invité le Sam 20 Juil 2013 - 18:59

Bienvenue à toi Biker Wink


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Se faufiler à travers les courants d'air qui nous oppressent

Message par FullMetalBiker le Sam 20 Juil 2013 - 19:04

Mary Poppins a écrit:Bienvenue à toi Biker Wink


Merci:D  ! V à toi ! Very Happy

FullMetalBiker
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 207
Date d'inscription : 19/07/2013
Age : 28

Revenir en haut Aller en bas

Re: Se faufiler à travers les courants d'air qui nous oppressent

Message par Ainaelin le Sam 20 Juil 2013 - 19:27

A voit ton avatar, il semble que tu aies oublié ton casque en faisant de la moto.

Bienvenue ! geek

Ainaelin
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 4245
Date d'inscription : 07/04/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Se faufiler à travers les courants d'air qui nous oppressent

Message par Invité le Sam 20 Juil 2013 - 19:52

FullMetalBiker a écrit:Salutations à tous Smile
Alors, 1
traitement depakine
On a voulu m'en fourguer mais j'ai arrêté de mon propre chef le traitement après moins de deux mois.

2
Voilà pour l’histoire, jusqu’à aujourd’hui. J’ai du enduré beaucoup d’épreuves durant ma vie, mais je ne regrette rien, tout ce que j’ai vécu fait de moi ce que je suis et m’a permis d’en arriver là et c’est une fierté Smile
Si ce n'était pas exprimé mieux que moi, j'aurais cru que tu m'avais plagié Laughing 
Salut, FullMetalBiker, fais comme chez toi Very Happy

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Se faufiler à travers les courants d'air qui nous oppressent

Message par FullMetalBiker le Sam 20 Juil 2013 - 22:06

Ainaelin a écrit:A voit ton avatar, il semble que tu aies oublié ton casque en faisant de la moto.

Bienvenue ! geek


Merci Very Happy  !
Avec le casque ça ferait moins bien rabbit , ou alors je ferai à la sauce Ghost Rider la prochaine fois pirat  (mais faut que je trouve quelqu'un pour me prendre en photo en bécane, c'est ça le plus compliqué ^^, j'ai des tonnes d'idées niveau photo/vidéo, mais seul.....ça les rend choses extrêmement compliquées voire impossibles)


Dernière édition par FullMetalBiker le Sam 20 Juil 2013 - 22:23, édité 1 fois

FullMetalBiker
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 207
Date d'inscription : 19/07/2013
Age : 28

Revenir en haut Aller en bas

Re: Se faufiler à travers les courants d'air qui nous oppressent

Message par Invité le Sam 20 Juil 2013 - 22:10

FullMetalBiker a écrit: faut que je trouve quelqu'un pour me prendre en photo en bécane

Prends une SDS ! en plus, c'est elle qui te paie le café et le picnic pour la ballade Wink parole de SDS de compèt lol! 


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Se faufiler à travers les courants d'air qui nous oppressent

Message par FullMetalBiker le Sam 20 Juil 2013 - 22:16

licorne à zébrures a écrit:
FullMetalBiker a écrit:Salutations à tous Smile
Alors, 1
traitement depakine
On a voulu m'en fourguer mais j'ai arrêté de mon propre chef le traitement après moins de deux mois.

2
Voilà pour l’histoire, jusqu’à aujourd’hui. J’ai du enduré beaucoup d’épreuves durant ma vie, mais je ne regrette rien, tout ce que j’ai vécu fait de moi ce que je suis et m’a permis d’en arriver là et c’est une fierté Smile
Si ce n'était pas exprimé mieux que moi, j'aurais cru que tu m'avais plagié Laughing 
Salut, FullMetalBiker, fais comme chez toi Very Happy

Merci beaucoup Very Happy 

Tu as bien fait d'arrêter la depakine ! Moi malheureusement, pour faire plaisir à ma famille qui croyait tous ces médecins, je l'ai prise pendant 2ans et demie Crying or Very sad , le neuro m'a même augmenté la dose au bout d'un an alors que ça n'a fait qu'empirer les choses... Bref s'il a fallu en passer par là, c'est comme ça. L'important c'est désormais qu'on puisse informer les gens sur ce poison.

Peut-être t'ai-je plagié pirat , après tout, la vie n'est qu'un plagiat de nos ancêtres (enfin moi je pense le contraire lol ^^). Mais bon, ça demande beaucoup de temps et de maturité pour être fier autant de nos difficultés que de nos réussites. Content que tu ais réussi aussi Very Happy 

FullMetalBiker
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 207
Date d'inscription : 19/07/2013
Age : 28

Revenir en haut Aller en bas

Re: Se faufiler à travers les courants d'air qui nous oppressent

Message par FullMetalBiker le Sam 20 Juil 2013 - 22:18

Mary Poppins a écrit:

Prends une SDS ! en plus, c'est elle qui te paie le café et le picnic pour la ballade ;)parole de SDS de compèt lol! 


J'en chercherai une sur ma prochaine ville (je pars pour Toulouse, je quitte Lyon le 31 juillet après 2 ans ici) dès que j'aurai emménagé d'ici septembre geek , il y en a peut-être une déjà qui serait intéressée sur le forum tongue . Merci du conseil en tout cas Wink

J'oubliais, SDS de compèt, bravo geek  ! Il en faut plus des comme toi Basketball 

FullMetalBiker
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 207
Date d'inscription : 19/07/2013
Age : 28

Revenir en haut Aller en bas

Re: Se faufiler à travers les courants d'air qui nous oppressent

Message par Invité le Sam 20 Juil 2013 - 22:25

FullMetalBiker a écrit: J'oubliais, SDS de compèt, bravo geek  ! Il en faut plus des comme toi Basketball 

Courbette 

Tu trouveras facile sur OVS.

Demain, sortie resto, baignade au lac et ... gazzzzzzz Cool 

(ça va juste être chaud pour le cuir mais bon...)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Se faufiler à travers les courants d'air qui nous oppressent

Message par Invité le Sam 20 Juil 2013 - 22:28

Bienvenue FullMetalBiker, je n'ai pas trouvé ton pavé indigeste, et j'aime bien "se faufiler à travers les courants d'air qui nous oppressent" : c'est poétique et fort .Smile 

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Se faufiler à travers les courants d'air qui nous oppressent

Message par FullMetalBiker le Sam 20 Juil 2013 - 22:35

Mary Poppins a écrit:

Tu trouveras facile sur OVS.

Demain, sortie resto, baignade au lac et ... gazzzzzzz Cool 

(ça va juste être chaud pour le cuir mais bon...)

Je connais OVS, mais comme je quitte lyon, pour juste 10 jours, je me dis que c'est pas très poli de rencontrer des gens puis partir après Neutral . Enfin en moto ils en ont rien à faire Laughing , je vais regarder s'il y a une sortie demain tongue  . C'est sûr qu'en cuir on cuit cherry , mais bon, on fait pas de la moto si on sait pas ce qu'on veut. Les motards sont faits pour souffrir 2nd degré 


rain and tears a écrit:

Bienvenue FullMetalBiker, je n'ai pas trouvé ton pavé indigeste, et j'aime bien "se faufiler à travers les courants d'air qui nous oppressent" : c'est poétique et fort . Smile 

Merci ça me touche Smile , j'aime beaucoup la poésie, ça m'est venu comme ça aujourd'hui, je cherchais une phrase poétique et accrocheuse pour ma présentation Smile  . La poésie, c'est la beauté du langage. J'aime tout ce qui est beau Smile 

FullMetalBiker
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 207
Date d'inscription : 19/07/2013
Age : 28

Revenir en haut Aller en bas

Re: Se faufiler à travers les courants d'air qui nous oppressent

Message par Invité le Sam 20 Juil 2013 - 22:39

Tout à fait d'accord, FullMetalBiker, et je dirais même que la poésie c'est la musique du langage !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Se faufiler à travers les courants d'air qui nous oppressent

Message par FullMetalBiker le Sam 20 Juil 2013 - 22:43

rain and tears a écrit:Tout à fait d'accord, FullMetalBiker, et je dirais même que la poésie c'est la musique du langage !

Entièrement d'accord avec toi rain and tears ! Et la musique calme les mœurs, apaise et laisser s'exprimer plus d'émotions (comme la musique, soit dit en passant, je suis fan de metal trash/power, car ils font penser à des musiques de film qui sont très souvent fortes en émotion)

FullMetalBiker
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 207
Date d'inscription : 19/07/2013
Age : 28

Revenir en haut Aller en bas

Re: Se faufiler à travers les courants d'air qui nous oppressent

Message par Invité le Sam 20 Juil 2013 - 22:57

FullMetalBiker a écrit:C'est sûr qu'en cuir on cuit cherry , mais bon, on fait pas de la moto si on sait pas ce qu'on veut. Les motards sont faits pour souffrir 2nd degré  

Tout à fait ! et quel bonheur quand on retire sa combi dans laquelle on a sué, et qu'il faut être deux pour se l'enlever lol! 


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Se faufiler à travers les courants d'air qui nous oppressent

Message par FadeToBlack le Sam 20 Juil 2013 - 22:58

Cool, un biker ! Very Happy
Bienvenue à toi !

FadeToBlack
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 719
Date d'inscription : 08/06/2013
Age : 33
Localisation : Always somewhere...

Revenir en haut Aller en bas

Re: Se faufiler à travers les courants d'air qui nous oppressent

Message par FullMetalBiker le Sam 20 Juil 2013 - 23:00

Mary Poppins a écrit:
FullMetalBiker a écrit:C'est sûr qu'en cuir on cuit cherry , mais bon, on fait pas de la moto si on sait pas ce qu'on veut. Les motards sont faits pour souffrir 2nd degré  

Tout à fait ! et quel bonheur quand on retire sa combi dans laquelle on a sué, et qu'il faut être deux pour se l'enlever lol! 


Deux ?lol! , c'est bien, tout est mieux à deux 2nd degré  (si je me sens bien ici avec vous, vous le remarquerez tout de suite à mon humour assez trash lol! ) .
En plus, "décuirer" un corps bien huilé de sueur afro  (bon bref, je m'arrête lol! )

(Enfin là moi je me suis plutôt acheté des genouillères ^^, la combi c'est un peu hard et je n'en ai pas en ce moment (mon ancien pantalon cuir est hs), mais marre de me vautrer aux genoux en tout cas Evil or Very Mad )



FadeToBlack a écrit: Cool, un biker ! Bienvenu à toi Very Happy 

Merci beaucoup Very Happy

FullMetalBiker
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 207
Date d'inscription : 19/07/2013
Age : 28

Revenir en haut Aller en bas

Re: Se faufiler à travers les courants d'air qui nous oppressent

Message par FadeToBlack le Sam 20 Juil 2013 - 23:22

...sinon pour ton avatar...qu'est-ce qui s'est passé ?
Tu t'es pris un pigeon à 300km/h ? lol!

Pas top le casque bol à cette vitesse !

FadeToBlack
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 719
Date d'inscription : 08/06/2013
Age : 33
Localisation : Always somewhere...

Revenir en haut Aller en bas

Re: Se faufiler à travers les courants d'air qui nous oppressent

Message par FullMetalBiker le Sam 20 Juil 2013 - 23:27

FadeToBlack a écrit:...sinon pour ton avatar...qu'est-ce qui s'est passé ?
Tu t'es pris un pigeon à 300km/h ? lol!

Pas top le casque bol à cette vitesse !

A 500km/h l'air froid m'a brûlé le visage lol! (un pigeon je préfère me le prendre dans le c** Razz ) S'il te fait si peur que ça, j'en changerai Laughing 

FullMetalBiker
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 207
Date d'inscription : 19/07/2013
Age : 28

Revenir en haut Aller en bas

Re: Se faufiler à travers les courants d'air qui nous oppressent

Message par FadeToBlack le Sam 20 Juil 2013 - 23:28

FullMetalBiker a écrit:(un pigeon je préfère me le prendre dans le c**  )
...du coup, ce n'est plus l'avatar qui me fait peur...  Suspect 

lol!

FadeToBlack
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 719
Date d'inscription : 08/06/2013
Age : 33
Localisation : Always somewhere...

Revenir en haut Aller en bas

Re: Se faufiler à travers les courants d'air qui nous oppressent

Message par FullMetalBiker le Sam 20 Juil 2013 - 23:35

FadeToBlack a écrit:
FullMetalBiker a écrit:(un pigeon je préfère me le prendre dans le c**  )
...du coup, ce n'est plus l'avatar qui me fait peur...  Suspect 

lol!

Je suis taré(et petit coquin sur les bords tongue ) , pas monstrueux, faut pas exagèrer lol! Tu pousses le pigeon un peu trop loin FadeToBlack tongue (attention à quand il va ressortir, ça éjecte fort 2nd degré , punaise, les conneries que je peux sortir lol! )

FullMetalBiker
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 207
Date d'inscription : 19/07/2013
Age : 28

Revenir en haut Aller en bas

Re: Se faufiler à travers les courants d'air qui nous oppressent

Message par FadeToBlack le Sam 20 Juil 2013 - 23:42

FullMetalBiker a écrit:Tu pousses le pigeon un peu trop loin FadeToBlack
Hey, je pousse rien du tout moi !
Débrouilles-toi avec ton pigeon ! Pété de rire

FadeToBlack
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 719
Date d'inscription : 08/06/2013
Age : 33
Localisation : Always somewhere...

Revenir en haut Aller en bas

Re: Se faufiler à travers les courants d'air qui nous oppressent

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 20:47


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 16 1, 2, 3 ... 8 ... 16  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum